Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > O.M. AIVANHOV

O.M. AIVANHOV

26 février 2006

pdf

Et bien chers amis, me voici extrêmement content de vous retrouver à nouveau. Je vous souhaite la bienvenue et je me souhaite par la même occasion la bienvenue. Nous allons continuer notre série d'entretiens. Je ne doute pas que nous ayons à discourir et à dialoguer sur un certain nombre de choses qui vous préoccupent en ce moment, et surtout qui préoccupe l'avenir de cette bonne vieille Terre avant sa sacralisation définitive. Cette période de transition est extrêmement importante, comme vous le savez déjà. Voilà, donc, je vous laisse d'ores et déjà la parole. J'aurai quelques recommandations à vous faire. Mais je les ferai, si vous le voulez bien, à la fin de cet entretien.

Question : Pourriez-vous nous donner des informations sur l'évolution du climat ?
Le climat est complètement détruit. La régulation des températures, la régulation de l'eau, la régulation de l'air et du feu, sont complètement anéanties sur cette planète. Maintenant, je vous avais dit qu'il ferait très froid. Ce froid effectivement arrive. Il n'est pas aussi intense mais il sera néanmoins très fort. Et cela correspondra à ce que je vous disais par rapport aux problèmes de communication (en tout cas en France), aux problèmes de transport et aussi aux problèmes viraux qui sont en train d'arriver à toute vitesse dont vous n'avez même pas conscience, extrêmement graves. Tout cela se fera de manière conjointe, là, dans les quelques semaines qui viennent.

Question : Pourriez vous nous donner des informations sur les nouveaux virus ?
Les virus sont effectivement la manifestation de l'air vicié, corrompu, qui existe sur cette planète par l'absence de Lumière. Ces virus jouent sur le système immunitaire. Ils sont de très nombreuses variétés. Certains sont, pour le moment, inconnus. La plupart s'attaquent au système respiratoire, c'est-à-dire au système aérien. D'autres s'attaquent au système articulaire, c'est donc lié à l'os, à la pérennité, à la survie de l'être humain. Enfin, un troisième type de virus va, lui, s'attaquer directement au sang et va donc jouer sur l'âme des êtres humains, soit pour leur faire prendre conscience de leur absence de Lumière manifestée en incarnation ou, au contraire, pour leur permettre d'accéder à un état dimensionnel supérieur, via la mort. Ceci est extrêmement important de manière à atteindre un contingent d'âmes extrêmement important au niveau de la cinquième dimension capable de survivre à la sacralisation de la Terre.

Question : Que pouvez-vous nous dire sur le rassemblement des crânes de cristal ?
Il y a un certain nombre d'êtres que l'on appelait les bénis Elohims qui sont les êtres qui se sont sacrifiés en incarnation pour l'avènement de la troisième dimension sous l'influence de mon Maître vénéré Orionis. Au moment de leur première mort en tant que bénis Elohims et avant de faire le sacrifice des réincarnations successives jusqu'à l'époque présente, il y a eu une cristallisation de l'ensemble de leur banque mémorielle. Ces douze êtres bénis Elohims venaient de la dix-huitième dimension. Au moment de leur première mort, en tant qu'être sacrifiés sur l'autel de l'évolution, ils ont cristallisé l'ensemble de leur crâne, de leur tête. C'est ce que vous appelez les « crânes de cristal » qui n'ont absolument pas une origine humaine mais spirituelle, qui est la concrétisation de la Lumière au niveau le plus dense. Si vous avez la chance de vous approcher d'un de ces crânes de cristal, vous vous apercevrez qu'ils contiennent la totalité de la Divinité. Il y en a plusieurs qui sont exposés dans des musées. Il y en a qui sont dans les mains de personnes particulières.

Néanmoins, ces crânes de cristal, par le serment qui a été fait lors de la création de l'Atlantide (les douze Elohims, même si certains parmi eux se sont égarés en route, il en reste quelques uns), doivent être rassemblés au même moment où y a eu ce que l'on a appelé la création de la troisième dimension par l'intermédiaire de l'intercession d'Orionis. De la même façon, juste avant la sacralisation de la planète et avant la montée en cinquième dimension, les crânes doivent être rassemblés. Ils le seront. Et à ce moment là, l'énergie sera réunifiée et permettra le saut quantique d'énergie de la Terre de la troisième à la cinquième dimension. Voilà le rôle des crânes de cristal aujourd'hui. Indépendamment d'être une banque mémorielle extrêmement importante, contenant l'histoire des bénis Elohims et donc l'histoire des plans les plus hauts.

Question : Qu'en est-il du treizième crâne de cristal ?
Le treizième crâne de cristal est un crâne qui a été matérialisé sans sacrifice d'incarnation par Orionis. Ce treizième crâne de cristal existe mais, lui, n'a pas besoin d'être réuni. C'était le marqueur de l'accès à la troisième dimension, de même que le cristal bleu qui a été apporté par les bénis Elohims se trouve encore bien évidemment à la surface de la Terre. Et au moment de la sacralisation, il devra descendre dans l'intra Terre afin d'activer les matrices. Mais si vous le voulez bien, nous en reparlerons à un autre moment. C'est très complexe.

Question : Pourriez-vous donner des préconisations sur la manière de faire le vide ?
La première, qui est la plus rapide, c'est de mettre une dizaine de claques pour arrêter de penser. Maintenant, si on veut une méthode un peu plus douce, il suffit d'être centré dans l'instant. Etre centré dans l'instant veut dire que dans l'instant il n'y a pas de pensée. S'il y a une pensée, c'est que tu fuis l'instant, cher ami. Cela veut dire qu'être dans l'instant c'est faire abstraction de toute pensée référant au passé, référant à l'avenir, référant même à la prophétie. Etre soi-même dans l'instant. Retrouver son propre alignement. Cela nécessite de faire taire toute les pensées. Bien évidemment, si tu envisages cela comme une technique, il y a déjà des pensées. L'absence de pensée correspond à un processus de neutralité bienveillante, d'alignement avec sa Source. Il n'y a pas de techniques où il faut faire ci, cela et cela car on serait encore dans le processus mental de la pensée.

Dès qu'une pensée arrive, il faut la chasser. Observer les pensées qui arrivent. Etre comme la surface d'un lac qui observerait une feuille qui vient se poser. Etre conscient de la feuille qui se pose, c'est-à-dire être conscient de la pensée qui arrive et rejeter cette pensée. Tu t'apercevras finalement que ce n'est pas toi qui pense mais que tu es manipulé par tes propres pensées qui ne sont pas les tiennes. Quand tu arriveras à faire le vide suffisamment longtemps, disons quelques minutes, mais après des dizaines de minutes, tu t'apercevras à ce moment là que ton esprit est libre, totalement d'aller où il veut, non pas pour penser, mais pour voir, pour avoir accès à la source de connaissance ultime de la prophétie. Et à ce moment là, arrêtant le temps dans le présent, tu pourras bénéficier d'une vision que vous appelez une vision, je crois, éthérée, holotropique, qui permet de voir les trois dimensions du temps. Cela est extrêmement important. Mais la première chose à faire est d'arrêter de penser. Il n'y pas de technique pour cela. Il suffit simplement d'observer les pensées qui arrivent et de les rejeter au loin. C'est tout ce qu'il y a à faire jusqu'au moment où il n'y aura plus de pensées et la surface du lac sera parfaitement plane, non agitée par le vent, agitée par rien du tout.

Question : Les enseignements actuels sur les âmes sœurs / jumelles sont fiables ?
Ils sont fiables mais tout ce que je peux dire simplement c'est que vous vous encombrez l'esprit avec des choses qui n'ont aucune importance. L'important est votre âme, votre maîtrise, votre réalisation. N'allez pas chercher au niveau de l'âme des contrats et des liens extrêmement puissants qui vont encore plus vous entraver dans la troisième. Ces réalités sont tout à fait vraies, elles existent mais ce n'est pas le chemin, ni le travail qui vous est demandé aujourd'hui. Si vous vous attachez, en étant encore trop dans la troisième, à essayer de trouver d'autres liens, d'autres contrats, d'autres priorités au niveau de l'âme, vous déviez du chemin originel spirituel. Ce n'est pas ce qui vous est demandé. Et je sais que nombres d'auteurs sortent des ouvrages liés à ça. Effectivement, c'est quelque chose qui fait vendre, c'est quelque chose qui peut sembler important au niveau spirituel. Ca l'est au niveau de l'âme mais pas dans le travail que vous avez à faire aujourd'hui ici bas. Cela va vous détourner de votre chemin.

Question : Cela signifie qu'il vaut mieux éviter les rituels des fusions de ponts d'âmes ?
Complètement, c'est une hérésie ce truc là ! C'est quoi encore cette histoire ! Vous n'avez pas suffisamment de liens dans la troisième dimension pour vous coller des liens d'âmes dans la troisième ? Vous allez croire stupidement qu'un rituel de fusion, de pont, ou de contrat d'âme ici sur Terre dans la troisième va agir sur les plans spirituels. Vous allez créer des choses qui sont un non sens qui vont à l'encontre de l'évolution vers la cinquième dimension. Il y a là un grand piège qui s'est formé. Ce n'est pas parce que l'on donne une information qui est réelle que vous devez tout de suite la prendre pour en faire quelque chose dans la troisième. Contentez-vous de recevoir des informations qui sont réelles. C'est donné à titre informatif. Ce n'est pas donné à titre transformatif et encore moins comme un rituel et un processus qui va vous enchaîner encore plus à la troisième dimension.

Ce travail d'ici et maintenant consiste à faire abstraction de votre passé (qu'il soit karmique, relationnel, familial) à faire abstraction de toute anticipation dans l'avenir, de projections dans le futur, mais d'être totalement aligné à vous-même dans l'instant présent. Etre présent à l'instant c'est quelque chose d'essentiel. Tous les rituels, même les rituels que j'ai employés de mon vivant (que ce soient les rituels avec le soleil, ou encore d'autre rituels liés à la kabhale que j'ai mis en œuvre), n'avaient qu'un seul but c'est de détourner les êtres de leur pensée, de leur mental, de leur préoccupations, pour les centrer dans l'instant. Etre centré dans l'instant n'est pas une technique, c'est un travail qui consiste à chasser tout ce qui n'est pas de l'instant. A partir du moment où vous commencez à penser au passé ou au futur, vous n'êtes plus dans l'instant. A partir du moment où l'émotion vous entraîne à une action qui n'est pas contrôlée par l'instant, vous n'êtes plus dans l'instant. Etre dans l'instant, c'est quelque chose d'essentiel.

La Lumière authentique se trouve uniquement dans l'instant, ni dans le passé (quel qu'il soit), ni dans l'avenir (quel qu'il soit). A partir du moment où vous dérivez vers l'avenir ou le passé, vous sortez de ce que l'on appelle l'instant présent ou la réalisation, aussi sûr que un plus un font deux. Donc tout ce qui est destiné à vous dépolariser de la préoccupation de l'instant que vous vivez va vous détourner du but final. Plus le temps va avancer, plus cela va être vrai. Seuls auront accès à la cinquième dimension ceux qui seront capables d'être centrés dans l'instant. Cela ne vous empêche pas de vivre, de faire des projections sur le futur mais dès que vous abordez le domaine de l'intériorité, de la spiritualité, si vous n'êtes pas dans l'instant, vous êtes dans l'erreur.

L'Unité ne connaît pas de multiplicité. Etre à l'égal des dieux, retourner à sa Divinité nécessite de comprendre, d'accepter et de vivre cette vérité essentielle. Je peux même vous donner l'exemple de mon cas à moi. Quand je suis revenu de mon périple en pays étranger, je n'arrivais pas à trouver cette Unité magnifique que j'avais trouvée dans ce voyage. La seule façon qu'ils ont trouvé, Orionis et mes Maîtres à moi, c'est de me mettre dans l'instant, cela a été de mettre en prison. Pourquoi ? Parce qu'en prison, je n'avais rien d'autre à penser à l'instant dans lequel je vivais qui était la prison. « Je suis en prison, je suis en prison, je suis prison » Ah, oui, mais je suis moi. Les plans spirituels trouveront toujours le moment, pour celui qui approche cet instant fatidique de l'Unité de retour à la Divinité, de ressourcement à la Source, de lui faire comprendre que plus il arrête le temps, plus il va se retrouver face à soi-même dans son Unité primordiale et essentielle. Dieu ne se trouve que là, pas ailleurs.

Question : Comment vivre et respirer dans le cœur ?
Cela est tout à fait possible, il convient tout d'abord d'adopter une respiration. C'étaient les techniques que j'enseignais sur la panorythmie qui consiste à respirer tout d'abord avec un rythme à deux temps, trois temps : inspirer deux temps, expirer trois temps, avec un repos d'un temps entre les deux. Deux temps, un temps, trois temps, un temps, deux temps. C'est la respiration ventrale. A partir du moment où la conscience se centre sur la respiration ventrale, vous pouvez tout doucement diriger votre conscience sur le cœur et prendre conscience de la respiration cardiaque qui est un rythme, lui, différent. A partir du moment où la conscience est centrée complètement dans le cœur, vous allez commencer à sentir les vibrations que vous sentez en ce moment sur la couronne. Vous allez sentir le chakra du cœur. A partir du moment où la conscience est rentrée sur le chakra du cœur, pendant un temps suffisamment long sans pensées parasites tout en étant dans cette respiration ventrale, à ce moment là, le cœur va se mettre à respirer. Les canaux subtils vont s'ouvrir au niveau de la tête. Le son au niveau de l'oreille gauche va devenir de plus en plus fin. La vibration du cœur va devenir de plus en plus intense. Là, vous allez vous ouvrir à la Divinité qui est l'extase, ou plutôt l'intase intérieure, le samadhi comme disent les orientaux. Au bout d'un certain nombre de répétitions de l'exercice, vous arriverez à stabiliser l'énergie dans le cœur.

Et à ce moment là, vous deviendrez ce cœur, vous deviendrez la Source. Et vous serez réellement à affirmer « Je suis Un », à partir du moment où votre conscience sera en permanence centrée dans le cœur. Il y en a qui ont transféré cela et qui ont rien compris et qui parlent d'amour. Et ils mettent cela dans l'émotion alors ils vivent une émotion d'amour et ils sont persuadés que c'est l'amour. Vous avez cela par exemple dans la religion islamiste où ils sont dans le cœur mais c'est un cœur émotionnel. Ce n'est pas le cœur spirituel. Et vous en avez qui vivent cela dans le cœur relationnel, physique, dans la relation sexuelle. Ce n'est pas le cœur, c'est le cœur physique. Et il y en a qui le vivent sur un plan mental. Ce n'est pas le cœur, c'est la division des trois cœurs. Maintenant, la fusion des trois cœurs permet l'intégration de la dimension Divine.

Là, à ce moment là, quand vous respirez par le cœur toute votre vie, quand je dis toute votre vie, c'est quand vous arrivez à tenir (l'espace de 40 jours, c'est extrêmement précis) dans cet état, à ce moment là, vous devenez Dieu vous-même. C'est un travail qu'il vous est engagé de faire. C'est le travail essentiel. C'est cela trouver l'Unité. C'est rien d'autre. C'est pas l'activation des chakras. C'est pas voir les vies passées, c'est pas voir l'avenir non plus. Ca, ce sont des trucs qui vous sont donnés en plus. Mais votre réalisation passe par cela et par rien d'autre.

Question : Comment recevoir l'initiation que vous donniez de votre vivant ?
L'initiation ne se transmet pas par un acte volontaire. L'initiation essentielle du Maître, à partir du moment où il a retrouvé sa maîtrise spirituelle, c'est le rayonnement de son être qui va permettre à l'autre de se mettre face à lui-même, de lui montrer, non pas une technique, de ne pas lui donner des rituels compliqués, même s'il en utilise pour dévier le mental, comme je disais, des disciples. Le rôle du Maître est de mettre le disciple face à lui-même, c'est-à-dire que l'exemple du maître n'est pas un exemple verbal mais c'est simplement l'exemple de celui qui s'est placé dans son cœur, qui a réussi à stabiliser pendant 40 jours l'énergie du cœur. A ce moment là, le disciple qui vient n'a pas besoin ni de discours, ni de rituels, ni de processus d'adoration, il y a un processus de résonance qui se met en œuvre qui permet au disciple de recevoir inconsciemment, je dirais, sans volonté propre du Maître, cette dimension du cœur, d'éprouver ne serait-ce qu'une seconde ce qu'est cet état de grâce de manière à ce qu'après il puisse lui-même entreprendre son travail de mise en grâce permanente. Voilà l'initiation. Tout le reste n'est que du blabla et charlatanerie !

Tant que vous espérerez trouver une solution à votre Divinité à l'extérieur de vous, vous êtes dans l'erreur. Quand le Christ, notre grand Maître à tous, disais « je suis la voie, le chemin, la vérité, la vie », « nul ne peut pénétrer le royaume des cieux s'il ne redevient comme un enfant », « nul ne peut pénétrer le royaume des cieux s'il ne passe par moi ». Par moi, pas en tant qu'être, mais en tant que Lumière de lui, c'est-à-dire en imitant. Ce qui a été mal compris par l'église catholique bien sûr. Imiter le Christ, il y en a qu'un qui l'a compris dans l'ancien temps, c'était Saint François d'Assise. Il y en a eu d'autres depuis. Il y en a d'autres qui y sont arrivés aussi, mais par des voies dévoyées, complètement je dirais, complètement absconses, complètement ridicules. C'est cela qui vous a induit en erreur depuis des milliers d'années, alors que vous aviez sous votre nez la solution. La solution, c'est votre corps, c'est votre intériorité, c'est vous. C'est pas les maîtres, c'est pas les modèles, c'est les religions. Tout ca, ce sont des conneries, des foutaises monumentales.

Question : Pourquoi peut-on vivre, sur un mode émotionnel, la présence du Christ?
Parce que pour tous les êtres qui ont de par leurs vies passées (soit à l'ère de l'époque du Christ ou dans d'autres vies) rencontré l'énergie spirituelle du Christ, cela fait comme une reconnaissance, une reconnexion qui entraîne une émotion du cœur. Mais parce que vous considérez encore le Christ comme un modèle extérieur. Il faut tuer le modèle pour le devenir lui-même. Il faut se l'approprier. Il faut imiter, devenir lui. Et non pas le considérer comme un personnage extérieur, même s'il a été réel. Le christ nous a montré la voie, le chemin et la vie que vous deviez imiter, emprunter pour devenir comme lui, pour devenir votre propre fils, votre propre sauveur.

Mais toute reconnexion avec l'énergie historique de Jésus ou de Marie ou d'autres personnages, si vous étiez à un moment donné dans vos vies passées extrêmement liés, va déclencher cette émotion du cœur. Mais ça, comme tu le dis, c'est l'émotion du cœur, c'est le cœur émotionnel. Ce n'est pas le cœur spirituel. C'est un prémice du cœur spirituel. Mais cela n'est pas le cœur spirituel, le samadhi. A partir du moment où vous activez votre intériorité, vous devenez vous-même, vous rentrez dans la maîtrise, vous rayonnez en permanence la Divinité, mais vous n'avez pas l'émotion de la Divinité. Vous êtes la totalité de la Divinité.

Vous avez, rappelez-vous, fusionné les trois dimensions du cœur pour arriver au cœur spirituel, pour accéder au quatrième cœur, qui est le cœur spirituel. Et dans le cœur spirituel, il n'y a pas de place pour autre chose que Dieu, ni émotion, ni mental, ni attrait pour le corps physique, pour la matérialité, pour la sexualité. Il y a attrait pour ce que vous êtes, c'est-à-dire un être Divin et unique. Donc l'émotion spirituelle liée à la rencontre avec Jésus, même si cela se traduit au niveau du cœur, est un marqueur du chemin, mais n'est pas le chemin. On peut rester des milliers d'années à vivre l'émotion du cœur liée à Jésus, ou a Bouddha, ou à ce que l'on veut, sans pour autant être soi-même dans le cœur.

Finalement, je vous ai donné en préambule ce que je voulais vous donner et à la fin ce que j'avais à vous dire comme informations, en particulier sur ce chemin extrêmement important par rapport à la voie du cœur. Je vous parle souvent de l'extérieur. Ce n'est pas une raison pour vous déplacer par rapport à votre centre. C'est pour vous aider encore plus facilement à contacter votre centre. N'oubliez pas que la race humaine, d'ici très peu de temps, n'aura plus nulle part où se tourner, surtout pas vers l'Etat, surtout pas vers l'argent mais uniquement vers elle-même. Et ceux qui seront incapables de faire ce retour au centre, ce retour sur eux-mêmes, seront bien mal en point.

Je vous engage, vous qui avez la chance d'être au courant, de faire ce chemin de retour vers vous-même le plus tôt possible. Voilà l'essentiel de ce que j'avais à vous dire. Maintenant, je vous apporte toute ma bénédiction et tout mon amour. Je suis parmi vous de plus en plus présent, de plus en plus puissant. N'oubliez pas que moi-même je ne suis que l'intermédiaire par rapport à l'énergie qui vient, qui est l'énergie de Marie, par rapport à son travail sur le cœur. Moi, je ne peux que vous donner des indications verbales, des paroles qui vont vous aider à aller vers ce centre là. Et que Marie, elle, vient officier directement sur la fusion des trois cœurs pour vous permettre d'accéder au vrai cœur, qui n'est pas la somme et la résultante des trois premiers, mais qui est bien quelque chose de profondément différent. N'oubliez pas cela. Maintenant, je vous apporte toute ma bénédiction et je vous souhaite une bonne route. Et je vous dis à très bientôt avec tout mon amour. Merci à vous.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page