Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > O.M.AÏVANHOV

O.M.AÏVANHOV

13 avril 2006

pdf

Et bien chers amis, je suis extrêmement heureux de vous retrouver en cette période extrêmement importante qui est la période de Pâques. Je vous souhaite tous la bienvenue. N'oubliez pas que vous êtes dans cette période pascale, période de la résurrection mais aussi période d'énergie extrêmement, profondément, transformatrice. Période où les fondements de l'année qui vient, à savoir entre maintenant et la période de Pâques de l'année prochaine c'est-à-dire 2007, correspond à une année extrêmement remuante. Alors, si vous le voulez bien, nous allons passer en revue tout ce qui fait vos questionnements, vos interrogations, vos appréhensions mais aussi vos joies. Alors je vous écoute chers amis.

Question : Quel est le but de l'incarnation ?
L'incarnation en troisième dimension est le but commun à toute vie, à toute expansion de conscience, à tout ce qui constitue les univers. C'est l'expérience, l'enrichissement de l'expérience. A travers la troisième dimension, il existe un processus, je dirais, un peu particulier, qui est lié à l'expérimentation de l'ombre, à l'expérimentation de la division, à l'expérimentation des choses qui ne sont pas nécessairement tout le temps en contact avec la Lumière. C'est une expérience de séparation qui a été appelée par certains « l'expérience de la chute ». Le but est de retourner, comme toujours dans tous les sens du terme, se retourner, retourner à la Source. Il y a, à travers cet éloignement de la Source, l'appel et la soif de la Source. Le but de l'incarnation est ce qu'a choisi l'âme pour expérimenter un certain nombre d'évènements mais aussi pour exprimer la vie et la Divinité à travers la séparation de la Divinité.

Question : Comment peut-on récupérer l'énergie solaire au quotidien ?
En étant un être solaire, en étant dans la joie permanente, en étant dans le rayonnement permanent, en étant dans l'expansion permanente, en affirmant le « je suis » et ce que vous a donné l'intra Terre : « je suis Un, je suis l'Unité, je suis la Divinité, je suis la Lumière ». A partir du moment où vous prenez conscience totalement de cela, non pas comme une répétition ou une affirmation mais comme la réalité essentielle de votre intériorité, à ce moment là, vous êtes reliés à la Source Soleil mais aussi au Soleil Central, mais aussi aux autres dimensions. Vous n'êtes plus divisés, vous sortez de la troisième dimension. Vous rentrez dans l'universalité de la vie, dans l'universalité de la manifestation, et dans la non dissociation. Vous sortez de la distance, de la séparation. Vous rentrez dans la réunification.

Question : A quoi correspondent le Vendredi Saint, la Pâques, l'ascension ?
Cher ami, ces informations sont omni présentes dans l'enseignement chrétien. Maintenant, on peut en parler un peu au niveau spirituel par rapport, je dirais, aux nouvelles énergies et à la cinquième dimension. Le phénomène qui se passe au moment de la fête pascale est l'abandon de la troisième dimension car elle est symbolisée par la crucifixion. C'est aussi la phrase que je vous donne souvent : « Père, je remets mon esprit entre tes mains ». Ce qui pourrait être appelé une mort est en fait une résurrection. Cette résurrection est quand le Christ revient sur Terre et qu'il demande à ses proches de ne pas le toucher car il est déjà allé au Père et il est revenu de la Lumière. Et son corps est un corps de cinquième dimension que l'on appelle transfiguré, un corps de résurrection. Ce corps de résurrection il va le garder pendant un certain nombre de jours, de semaines, qui sont préalables à son départ avec le corps, lié à ce qui a été appelé l'ascension.

Le phénomène d'ascension est exactement corrélable à ce que l'on appelle l'ascension à la cinquième dimension. Et vous comprendrez, par là même, qu'avant d'ascensionner vous devez mourir à vous-même, mourir à la troisième dimension, renoncer à la troisième dimension, ce que fit le Christ sur la croix. Il n'y a pas un chemin particulier, singulier, qui est lié à l'incarnation du Christ. Ce qui a été illustré par sa vie, c'est ce que doit vivre tout être humain qui veut accéder à cette dimension de Lumière. Ainsi, le mystère de la Pâques et le mystère de la résurrection est lié à la beauté de s'abandonner à une autre volonté qui est la volonté de la Lumière : Père que ta volonté se fasse. A ce moment là, il y a la crucifixion qui est une mort à l'ego, au mode de fonctionnement dépassé, au mode de fonctionnement qui faisait qu'il y a un moment où vous considérez qu'il y a l'ancien et le nouveau. Ce moment de basculement préalable au phénomène d'ascension vibratoire de la cinquième dimension est un moment qui doit être décidé, choisi, de manière extrêmement précise, soit par des circonstances extérieures (peut être imposées comme la vraie crucifixion de Jésus) mais aussi dans votre vie.

Le moment où vous décidez de dire : « Stop. Je ne veux plus de ce qui est mort, je ne veux plus de ce qui est le passé. Je veux ce qui est le nouveau », à partir de ce moment là, il y a, illustré de manière un peu tragi-comique par les religions, par la prise de voile des religieuses qui est le renoncement à la vie profane. Mais là, il vous est demandé, en cette fin de cycle pour cette année, pour la vie prochaine, de renoncer à ce qui était peut-être vous avant et qui n'a plus sa place pour accéder à la cinquième dimension. Entre le renoncement et la période de l'ascension, il se passe exactement un cycle total. Ce cycle extrêmement important est illustré dans la vie de tout être humain au moment où il se dirige vers la réalisation, qui est postérieure à la crucifixion et qui débouche au moment où on monte avec le corps en cinquième dimension.

La différence essentielle est que ce chemin là, aujourd'hui, ne se fait pas de manière individuelle mais doit se faire de manière collective, c'est-à-dire toute l'humanité ensemble. Et ce que j'ai appelé à un certain moment la raclée, la fessée cosmique, les coups de bâton derrière la tête, c'est ce phénomène qui doit se vivre, qui doit vous permettre d'accéder, à titre collectif, à condition d'accepter de renoncer au piège de la matérialité, au piège des séductions, quelles qu'elles soient, qui vous éloignent de votre être intérieur pour accepter totalement la dimension nouvelle. On ne peut pas rentrer en dimension nouvelle avec l'ancienne vibration. On ne rentre en dimension nouvelle qu'avec la nouvelle vibration. La nouvelle vibration n'a plus rien à voir avec l'ancienne.

Ce que vous ressentez en vous depuis quelque temps, pour d'autres depuis des années, pour certains plus récemment, ne peut en aucun cas s'accompagner d'une accession totale à cette nouvelle dimension, vibration, en gardant l'ancien. Ce qui ne veut pas dire qu'il faut abandonner femme et enfant, ce qui ne veut pas dire qu'il faut abandonner son travail et tout le reste. Pour certains, il faut abandonner son travail, pour d'autres il faut abandonner son lieu, pour d'autres il faut changer de conjoint. Pour d'autres il faut changer certaines choses qui sont « pourries », qu'il faut oser laisser tomber, qu'il faut oser laisser pour aller vers le neuf. Mais, là, chaque histoire est personnelle, il n'y a pas de règles établies.

Ce qui est la règle établie est la règle de renoncement. Cette règle de renoncement permet l'accession à la nouvelle dimension. Voilà le mystère de la fête pascale qui est autrement plus importante que le mystère de l'incarnation. L'incarnation correspond au processus de la chute dans la troisième dimension. C'est quelque chose que vous avez largement dépassé. C'est la première initiation. Celle-là, elle a eu lieu depuis 50 000 ans. On peut estimer qu'aujourd'hui, même ceux qui tournent le dos à la Lumière, sont pénétrés au plus profond de l'incarnation et du mystère de l'incarnation, même s'ils n'ont pas encore regardé la Lumière. Il vous est demandé, aujourd'hui, non pas de descendre au plus profond de la troisième mais de remonter vers la cinquième. Remonter vers la cinquième c'est le mystère de la fête pascale, c'est le mystère de l'ascension.

Question : Si une problématique de santé semble être un choix d'âme, est-ce juste de demander une guérison ?
Cela est tout à fait envisageable, chère amie. Ce n'est pas parce qu'il y a un choix d'âme qui a été décidé avant l'incarnation que ce choix d'âme ne peut pas être changé par l'âme elle-même, en fonction de ses souhaits, en fonction de ses compréhensions. Peut-être que le choix d'âme a été, et cela tu ne peux pas le savoir tant que tu ne l'as pas vécu, de vivre un certain phénomène et de vivre la réversibilité d'un phénomène à un moment donné. L'âme pourrait se reprocher de n'être pas passé à l'acte au moment où elle devait passer à l'acte. Il n'y a de toute façon aucune barrière à mettre en œuvre par rapport à sa demande.

Et bien chers amis, je vais vous souhaiter une bonne préparation au Vendredi Saint, à la résurrection aussi. Et surtout, avancez dans la paix, dans la joie, dans la bonne humeur. On a l'impression, à travers certaines de vos questions, que vos questionnements et vos interrogations sont comme une forme, non pas de souffrance, mais de préoccupations importantes qui n'a pas de raison d'être. Les choses doivent se faire de manière totalement fluide. Plus vous avancez dans la cinquième dimension, tout en étant dans la troisième, je vous l'accorde, plus les choses doivent se faire naturellement, sans interrogations. Allez dans le sens de la fluidité. Allez dans le sens de l'Unité. Et plus vous serez dans le sens de la fluidité, plus vous serez dans l'Unité, plus les choses couleront de Source. Et moins il y aura de questionnements par rapport à des choses, plus les choses seront évidentes. La seule interrogation se situera sur les plans spirituels et non pas sur le déroulement du matériel dans la troisième dimension. Ca, c'est important aussi. Sur ce, je vous apporte toute ma bénédiction. Réfléchissez bien à tout cela. Je vous aime et je vous bénis.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page