Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > MA ANANDA MOYI

MA ANANDA MOYI

11 juillet 2011

pdf

Je suis MA ANANDA MOYI. Mes très chers Frères et mes très chères Sœurs, que la Paix et la Joie soient en vous. Je viens à vous, ce soir, pour exprimer un certain nombre d'éléments, liés surtout à mon vécu, en incarnation, et aussi, liés à ma Vibration d'Étoile AL, qui est liée au Feu. Ce Feu pouvant être aussi bien le feu de l'ego, que le Feu du Cœur, avant son Retournement. Alors, je viens parmi vous pour tenter de vous faire percevoir, au-delà même des mots que je vais employer (qui sont nécessairement issus de mon expérience, de mon vécu, et de ma culture d'alors), l'expression de ce qu'est le Feu du Cœur, et l'expression de ce qu'est le feu de l'ego.

Ainsi que vous le savez, vous êtes rentrés dans un processus particulier de déploiement de la Lumière, devant amener l'humain à vivre un certain nombre de mécanismes, de transformations, ou pas, de la Conscience. Alors, le Feu du Ciel, ce Feu de l'Esprit, quand il se déploie dans l'être humain, va déclencher, je dirais, un certain nombre de mécanismes. Et aussi, selon l'impact de ce Feu qui se déploit, et sa localisation, vont survenir un certain nombre de manifestations, de la Conscience elle-même, mais aussi de la personnalité manifestée dans le monde, là où vous êtes. Alors, bien sûr, il existe des témoins Vibratoires de perception, traduisant et accompagnant, en quelque sorte, l'arrivée de la Lumière. Que cela soit au niveau de la tête, au niveau du Cœur, au niveau du sacrum ou au niveau des zones de déploiement de la Lumière Vibrale. Il vous a été fait état d'un mécanisme important. Ce mécanisme important, repris à de très nombreuses occasions, par des Archanges et par des Anciens, et aussi par certaines de mes Sœurs, est directement relié au mécanisme de l'Abandon à la Lumière. Alors, bien sûr, l'Abandon à la Lumière va traduire la manifestation d'un état de Conscience, qui passe d'un état à un autre, d'un mode de fonctionnement à un autre, qui est profondément différent. Comme le Bien-aimé Jean le disait : il y aura beaucoup d'Appelés, peu d'Élus. Il y aura, aussi, dans la période que vous vivez, et au travers des éléments qu'il avait décrits alors, des éléments de confusion importants, aussi bien dans la Conscience individuelle, que dans la Conscience du corps de la société, du corps social dans son ensemble. La réactivité à la Lumière, l'accueil de la Lumière, le déploiement de la Lumière, ne se fait pas selon les mêmes auspices, et selon la même Grâce, selon, en quelque sorte, l'ego qui est rencontré.

Il existe un certain nombre d'étapes, pour ceux, en tout cas, qui accepteront la Lumière, qui ne s'en détourneront pas, mais qui pourront vivre cette acceptation, depuis l'ego, ou depuis le Cœur. La résultante sera éminemment différente, bien sûr, au niveau de la Conscience et au niveau du comportement même de l'être, en fonction de ce qu'il est capable de métaboliser de cette Lumière. Alors, bien sûr, certains Anciens vous ont déployé, et évoqué, un ensemble de fonctionnements particuliers liés à ce déploiement de la Lumière, à ce décloisonnement, à cet éveil du Canal de l'Éther, et un certain nombre de modifications survenant, justement, dans le Corps de Désir, et devant conduire à manifester la totalité de l'Esprit et de la Conscience Unitaire. Bien sûr, la qualité intrinsèque (si tant est, que l'on puisse parler ainsi) de l'ego, en fonction d'éléments, appelés son Humilité, sa Simplicité, sa capacité à être dans le calme, à avoir entrepris un travail, déjà (quelle que soit la façon dont ce travail est envisagé) auparavant, va être, en quelque sorte, non pas conditionnante, mais en tout cas orientante pour la manifestation de la Conscience, en réaction ou en résonance avec la Lumière qui se déploie. Bien sûr, tout sera différent, selon que la Conscience ordinaire a déjà vécu des expériences d'accès à l'Unité, ou en tout cas des expériences de Vibrations, de Feux, au sein de la Couronne Radiante de la tête ou au sein de la Couronne Radiante du Cœur, ou encore au niveau du sacrum. Certains êtres (depuis déjà, pour certains d'entre eux, nombre d'années), vivent des transformations incessantes, se traduisant, petit à petit, par une transformation de la Conscience, les préparant à vivre cet Abandon à la Lumière et vivre cette Unité, cette facilité.

Il vous a été dit, très souvent, qu'il sera fait à chacun, très exactement, selon sa propre Vibration. Alors, bien sûr, si dans l'être humain, un certain nombre de désirs ne sont pas encore totalement évacués, ils risquent, durant cette phase, de se manifester par ce qui est appelé le feu de l'ego, plutôt que le Feu du Cœur. Comprenez bien que, dans mes propos, il n'est pas question de juger, quoique ce soit ou qui que ce soit, mais de vous donner les éléments, objectifs et sensibles, vous permettant d'observer sans juger, autour de vous, ce qui est de l'ordre de l'ego et de l'ordre du Cœur. Alors, tout d'abord, il y a une différence essentielle, même au sein de ce feu, où qu'il soit, qui va traduire le Cœur ou l'ego. Et, avant même de parler du feu de l'ego ou du Feu du Cœur, il faut redéfinir, très brièvement, ce qu'est l'ego et ce qu'est le Cœur. Au-delà de toute conception, au-delà de toute notion spirituelle ou religieuse, ou même sociale ou culturelle.

L'ego, par définition, est ce qui ramène toute expérience vécue, à l'Intérieur de Soi. Toujours pour une notion de comparaison, ou d'appropriation. L'ego est donc quelque chose qui va enfermer, et toujours ramener à soi-même (pour l'instant sans aucune notion péjorative), tout ce qui peut être vécu. Car l'ego ne peut se définir que par rapport au passé, par rapport au futur. Et l'expérience vécue, quand elle est vécue, le ramènera toujours à un classement, à une discrimination, à un jugement de valeur, de l'expérience vécue. Toujours par rapport à son propre référencement, à son propre vécu, à ses propres croyances, à ses propres blessures. Le Cœur, au-delà de toute notion conceptuelle de compassion, d'empathie, la Conscience du Cœur (avant même qu'apparaisse, encore une fois, le feu de l'ego ou le Feu du Cœur), est déjà la Conscience qui permet de ne pas s'approprier ce qui est vécu. Où il existe déjà une forme de distance, une absence de jugement, de ce qui est apporté à la Conscience (que cela concerne soi-même, que cela concerne tout évènement ou tout élément interpersonnel, survenant dans ce qui est vécu). L'ego est donc, en permanence, en train de juger, de sérier, de discriminer, d'essayer de comprendre. Le Cœur, lui, va être Pacifique, il va prendre du recul, il va refuser le jugement, il ne va rien prendre pour soi. Il va acquiescer même, s'il n'est pas d'accord. Il va se donner le temps de ne pas être, en quelque sorte, dans une réaction ou dans une compréhension intellectuelle. Mais bien plus, dans un temps peut-être un peu différent que celui qui évolue dans l'ego. Où là, la réaction, le jugement, l'émotion, la compréhension est souvent très rapide, ne tenant pas compte de l'ensemble d'une situation, mais tenant compte de l'expérience passée pour, même, définir ce présent, cette réaction qui est en train d'être vécue. En fait, l'ego, d'une manière générale, ramène toujours tout à soi, ramène toujours tout à sa propre expérience, et est donc même, par définition, incapable de se définir dans une Conscience plus vaste, où toutes ces notions-là n'existent plus.

Alors, bien sûr, l'humain n'étant ni jamais totalement bon, ni jamais totalement mauvais, ni jamais totalement dans le Cœur, ni jamais totalement dans l'ego, il existe toujours un mélange des deux consciences. Mais qui, je vous le précise, ne sont pas encore la Conscience Turiya. Pour que la Conscience Turiya existe, il faut vraiment passer en Unité. Il faut que l'ego soit Transcendé en totalité. Et que tout ce qui apparaissait, déjà, dans l'ego que je qualifierais normal, et dans le Cœur normal, ne devienne plus exubérant, mais au contraire complètement Transcendé.

Le feu de l'ego (lié à la Lumière Vibrale, à son déploiement, dorénavant) va se traduire, toujours au niveau de l'ego, par un besoin de s'identifier, avec le plus souvent une notion de grandeur, où l'ego lui-même, vous l'avez compris, va s'approprier le feu. Et, là aussi, où tout ce qui est vécu, même de l'ordre d'une Conscience différente, va être, en quelque sorte, approprié par la personne elle-même. Souvent, cela peut se rapprocher de ce qui est appelé la mégalomanie. Cette mégalomanie fait que, la Conscience qui vit cela, au sein de l'ego, va avoir tendance à identifier tout ce qui est vécu dans le sens de son appropriation, et même l'Unité. Cela va donner des situations un peu cocasses, vu de l'extérieur, où ce feu apparent va être, effectivement, un feu dévorant (le feu appelé Luciférien ou Prométhéen) qui va entraîner l'âme à revendiquer l'Unité, à manifester certaines caractéristiques de l'Unité, puisque l'âme devient, en quelque sorte, éclairée. Et c'est à ce moment-là que se déploient, ce qui est appelé les Siddhis, les pouvoirs de l'âme, qui n'ont rien à voir avec le pouvoir de l'Esprit. Ces pouvoirs de l'âme qui vont donner des pouvoirs, comme le nom l'indique, de voir l'astral, de voir l'autre, mais de ramener tout cela, par rapport à sa propre vision et à propre personnalité. Il n'y a donc aucune Transcendance, mais bien une illusion de Transcendance, où la mégalomanie va trouver un terrain d'expression important.

Ceci peut, aussi, être vécu strictement à l'opposé, sur une personnalité que l'on peut qualifier, à l'inverse, d'atrophiée. Où le feu va venir, en quelque sorte, renforcer ce sentiment d'être atrophié, renforcer non plus l'ego, à ce moment-là, mais la peur de l'ego. Provoquant des souffrances, un enfermement, ce que vous auriez tendance à appeler un stress, à l'inverse de la dilatation de l'ego, que je qualifierais de mégalomane. A ce moment-là, l'ego va se rétracter pour éviter, en quelque sorte, la Lumière. Se traduisant, alors, par une frustration, une peur intense, un retrait, même, de l'ego habituel. Mais, pas pour passer dans le Cœur, pour se retirer même de l'ego.

Les deux situations, qui sont les deux extrêmes, sont en relation avec le feu de l'ego. Les manifestations, à ce moment-là, concernent, bien sûr, le plexus solaire et le troisième œil. C'est-à-dire qu'à ce moment-là, ce feu de l'ego va se manifester, là-aussi, par des pouvoirs, qui deviennent effrayants, qui deviennent l'occasion d'avoir peur. Alors que dans l'ego inversé, au niveau mégalomaniaque, à ce moment-là, surviendront tout un ensemble de processus d'identification, le plus souvent à des personnages historiques, si possible importants, voire très importants. Allant jusqu'à manifester, pour certains êtres, et parfaitement connus dans le pays dont j'étais originaire (ndr : l'Inde), ce qu'on appelle le principe d'identification à un grand Être, dont le nom le plus connu, bien sûr, est d'être un avatar. C'est-à-dire un être qui se définit au-dessus de toute loi, parce qu'il a vécu la Lumière, qui n'est rien d'autre que le feu Prométhéen, qui est confondu, à ce moment-là, en totalité, avec le Feu du Cœur. Bien sûr, à ce moment-là, il n'existe aucune perception du chakra du Cœur, et encore moins, de la Couronne Radiante du Cœur. Mais, surtout, une perception des émotions (des siennes, comme de l'autre), et surtout, des pouvoirs spirituels, qui apparaissent en grand nombre, et qui vont, petit à petit, amener l'âme à s'éloigner de plus en plus de l'Esprit, et à prendre le contrôle au travers de ce feu, appelé le feu de l'ego.

Alors, bien sûr, le Feu du Cœur n'a absolument pas les mêmes caractéristiques. Il n'y a ni rétraction de l'ego, au sein d'un mécanisme de stress. Il n'y a ni mégalomanie, d'identification à quoi que ce soit de supérieur. Il y a, surtout, la Paix qui s'installe, l'Humilité, la Simplicité, le refus de toute appropriation, de quoi que ce soit (que cela soit d'une personne, d'une idée ou d'un lien, quel qu'il soit), conférant ce qui vous a été appelé, d'ailleurs, la Liberté, l'Autonomie totale. Mais au sein de cette Liberté, cette Autonomie, il existe une forme de Paix totale, manifestée par l'Esprit, à ce moment-là, donnant une incapacité de l'être à confronter, à opposer, à juger. L'être est totalement, à ce moment-là, baigné dans la Lumière. Il n'existe plus aucun jeu, d'Ombre ou de Lumière. Il y a une Transcendance totale, dans ce cas-là, de l'ego. Et l'établissement, seulement à ce moment-là, de ce qui peut être appelé les différents Samadhi, les différentes Joies Intérieures, qui ne sont pas les joies de l'émotionnel, ou les joies de l'ego exalté, ou la peur de l'ego rétracté.

Au sein de cet espace de Feu du Cœur, la Vibration est omniprésente au niveau du Cœur. Soit comme une chaleur, soit comme une présence, pouvant parfois être perçue comme extérieure à soi-même, où l'on sent le Soi se dilater à l'Intérieur de soi. Quelle que soit la culture, d'ailleurs : cela peut être appelé KRISHNA, le CHRIST, MARIE, peu importe, ou la Lumière, tout simplement. Mais, en aucun cas, cette dilatation du Cœur ne va se traduire par une quelconque revendication, une quelconque appropriation, ou une quelconque peur. Alors, le Feu du Cœur se traduit par, en quelque sorte, une consumation de l'ego. Se traduisant par de plus en plus de Joie. Et surtout cette défragmentation, ne se situant pas dans la capacité des pouvoirs spirituels (à voir l'autre, dans l'astral, à manipuler l'astral, à voir l'astral), mais bien plus, dans un sentiment de Complétude Intérieure. Où ne peut exister aucun espace, pour une quelconque projection. Ni dans l'espace du rêve, ni dans l'espace de quoi que ce soit d'autre que le Soi. Ceci est valable, quand cette étape est réalisée ici-même, dans cette Dimension où vous êtes encore. Où, à ce moment-là, l'âme et l'Esprit sont directement tournés vers la Lumière, et deviennent de moins en moins identifiés à ce corps, à ses fonctions. Cela va jusqu'à aller à manifester des périodes, plus ou moins longues (qui ont été communes, d'ailleurs, à tous ces êtres, qui ont vécu cela), à manifester ce Samadhi extrême. Où il y a, totalement, une extraction de la personnalité. Où l'être peut rester, comme ça, sans manger, sans bouger, sans ne rien faire, simplement en étant dans la Vibration de la Lumière. Sans aucune revendication, dans l'Humilité et la Simplicité la plus totale. Et cela peut durer, pour certains êtres, des mois, voire des années.

Bien sûr, cela est profondément différent de l'ego agité par le feu, qui va revendiquer, qui va vouloir à tout prix montrer qu'il est la Lumière. Alors que celui qui est dans la Lumière n'a strictement rien besoin de montrer, puisqu'il est cela. Toute la différence va, donc, se situer à ce niveau. Alors, bien sûr, dans les phases qui existent, maintenant sur cette Terre, depuis les interventions de cette année de MÉTATRON, beaucoup d'êtres ont pu être emportés, de manière temporaire, par cette illusion de lumière, où l'énergie a reflué de l'ego vers le troisième œil, et ne s'installe pas dans le Cœur. Bien sûr, les pouvoirs sont extrêmement séduisants, parce qu'à ce niveau-là, il existe des mécanismes très précis, permettant d'avoir tout pouvoir et toute ascendance. D'ailleurs, je crois qu'en occident, vous appelez ça : le séducteur, l'usurpateur, celui qui falsifie. Et qui donne l'illusion de la Lumière, pour celui qui n'est pas encore dans le Cœur, que ce qui est en face de lui, celui qui est en face de lui, représente une lumière. En fait, la Lumière, comme vous le savez, et surtout dans le Feu du Cœur, ne peut strictement rien revendiquer. Puisque la revendication même, de quoi que ce soit, au sein de l'Illusion (puisque la personne, à ce moment-là, est extraite de l'Illusion), la fait instantanément retomber dans l'Illusion. Et la revendication de l'ego, ou du besoin de reconnaissance de l'ego, qui est souvent la cause de ce feu de l'ego. Dès l'instant où l'ego est Pacifié, dès l'instant où le Feu du Cœur se manifeste de façon plus intense, l'ego va prendre moins de prééminence. Il va moins pouvoir intervenir, il va moins pouvoir se manifester, il va moins pouvoir revendiquer. Et à ce moment-là, plus le Cœur monte sa propre Vibration, plus les pouvoirs s'éloignent, moins il y a de capacité réelle à comprendre, même, les jeux des uns et des autres au sein de l'astral, parce que la Vision devient alors, totalement, ce qui est appelé la Vision Éthérique ou la Vision du Cœur. Qui est une Vision, qui n'a plus rien à voir avec les jeux d'ego, les jeux de séduction, et les jeux de rôle, pouvant exister dans l'Illusion.

Alors, il existe une différence fondamentale. Bien sûr, celui qui est dans le feu de l'ego ne voudra jamais le voir. Il sera tout en prise à ses propres émotions, à ses propres exaltations, à sa propre Illusion du troisième œil. Et ne pourra, à aucun moment, se percevoir lui-même autrement que dans le Feu du Cœur, là est le paradoxe. Il va déclamer, réclamer, manifester (dans un sens ou dans l'autre, qui n'est pas celui du Cœur), alors que le Cœur va se faire une douceur. Le Cœur est un Feu dévorant, mais qui dévore l'Illusion, de la vie dans l'Illusion matricielle, dans Maya. Ainsi, le Feu du Cœur confère la douceur. Confère, non pas l'indifférence, mais le vrai Détachement, de tous les problèmes de ce monde. Il n'y a aucune revendication, de quoi que ce soit, au niveau de l'Esprit. L'Esprit ne revendique absolument rien, comme place, comme rôle, comme fonction au sein de ce monde. L'Esprit n'a besoin que d'être lui-même, noyé dans lui-même, en quelque sorte, c'est-à-dire dans la Béatitude, et dans ce qui est appelé le Soi.

Bien sûr, tous les êtres qui ont vécu cet état sont, parfois, appelés à redescendre, je dirais, d'un niveau. Pour pouvoir témoigner, pour pouvoir écrire. SRI AUROBINDO fut de ceux-là. D'autres se sont isolés. D'autres, encore, ont pris un certain recul avec toute forme de spiritualité, pour se retrouver dans leur Vérité. Où il n'existe pas de possibilité, de se mener soi-même (comme vous dites) en bateau, ou de mener qui que ce soit en bateau. Cela peut donner, effectivement, la perception, de l'extérieur, de quelqu'un de totalement inaccessible, de totalement imperméable. Et il l'est, effectivement, aux émotions. Ce qui n'est pas une indifférence, mais bien plus, la vraie Vibration du Cœur. Où simplement, la propre Présence de l'être suffit à émaner cette Lumière, sans rien vouloir, sans rien demander. Simplement le fait d'être dans cet état, et seulement dans cet état. Ce qui expliquait, par exemple, de mon vivant qu'on était, à certains moments, obligé même de me faire manger, quand, toutefois, on jugeait que j'avais besoin de manger ou de boire. Mais, la Lumière de l'Unité nourrit. L'Esprit nourrit. L'Esprit, quand il est intégré, nourrit l'âme et l'Esprit, mais ne peut pas être possédé, ni par le corps, ni par l'âme. L'Esprit demeure l'Esprit. Il demeure Esprit d'Unité. Manifestation de l'Unité, de l'Humilité, de la Simplicité. Où n'existe, encore une fois, aucune volonté, aucune peur. Simplement un état de l'être qui s'immerge et se fond, en quelque sorte, dans l'Atman, ou le Paratman, c'est-à-dire dans le Tout, le Soi et la Conscience Révélée à elle-même, qui comprend que cette Conscience ne fait qu'Une avec toutes les Consciences, présentes ici comme ailleurs. Même si elle sait pertinemment, et elle voit pertinemment, que les autres Consciences n'ont pas Conscience d'elles-mêmes, dans le même état qu'elle. Toutefois, il n'existe, et j'insiste là-dessus, aucune revendication de quoi que ce soit de l'Esprit. L'Esprit Est, par définition, et n'a besoin de revendiquer absolument aucune place, aucun rôle, aucune fonction. Si ce n'est de se laisser porter, par la Lumière, après s'y être Abandonné, et après s'y être, en quelque sorte, noyé.

Il y a donc, réellement, une perte de la personnalité, une dissolution de la personnalité, dans l'individualité, ou le Soi, l'Atman. Bien au-delà du corps bouddhique, bien au-delà du corps de l'ego. À ce moment-là, l'âme est totalement immergée dans cette Vibration, dans ce Feu. Et se manifeste, en lui comme autour de lui, une Joie que je qualifierais d'irrépressible. Et d'insurmontable, c'est-à-dire qu'il n'est pas possible, de manifester autre chose, que cette Joie, cette Paix, cette Humilité et cette Simplicité, qui est le signe caractéristique des Cœurs ouverts, comme cela a pu être illustré aussi bien par certaines de mes Sœurs, jeunes ou plus âgées, durant leur vie. Si l'on prend, par exemple, Hildegarde (ndr : HILDEGARDE DE BINGEN), elle n'a jamais revendiquée quoique ce soit. Quoiqu'elle ait reçu, tout a été reçu, retranscrit et écrit. Mais jamais, cela n'a pu lui servir à elle, de son vivant, pour revendiquer une quelconque place. Ainsi, même Thérèse (ndr : THÉRÈSE DE LISIEUX), quand elle disait de son vivant qu'elle voulait la plus petite place, elle se faisait la plus petite possible. Parce que son Esprit avait perçu que c'était la seule façon, dans cette Voie de la Petitesse, comme elle le disait, d'accéder à la Totalité.

Il faut comprendre le feu de l'ego et le Feu du Cœur, dans les mécanismes de la Conscience, comme un principe de vases communiquant. Il ne peut y avoir, et il ne peut exister, les deux en même temps. Quand l'un se remplit, l'autre se vide. Et quand l'autre se vide, l'un se remplit. Et la différence est flagrante, même pour un observateur (qui pourrait, toutefois, se faire tromper par la séduction et par les pouvoirs, manifestés par le feu de l'ego), et ne peut en aucun cas faire illusion, sur un temps long. Et la différence, d'ailleurs, c'est que le feu de l'ego consume, littéralement, l'âme et le corps. Et ne peut se manifester que sur un temps relativement court. Où, à ce moment-là, le délire va prendre la place, pour amener l'être à vivre des états de confusion de plus en plus grands. Le Feu du Cœur, quant à lui, va se traduire par un état permanent de Paix, bien différent de l'exaltation ou de la rétractation du feu de l'ego. Cette Paix, cette Joie, peut, comme je l'ai dit, durer et durer sur des temps extrêmement longs, sans qu'aucune altération ne survienne, aussi bien au niveau du corps, que de l'âme. Puisque l'Esprit a pris, en totalité, possession. Vous avez des Consciences qui se sont incarnées, ou qui ont pris un corps, sur ce monde (surtout dans le siècle précédent, et dans sa partie finale). Les Melchisedechs l'ont prouvé, pour la plupart d'entre eux, et d'autres êtres qui ont incarné, en totalité, ce Feu de l'Esprit ou ce Feu du Cœur, où aucun feu de l'ego n'a pu s'immiscer.

Alors, bien sûr, ce que vous a dit, par exemple, un Melchisedech comme Maître PHILIPPE DE LYON, ou certaines de mes Sœurs, est absolument fondamental dans ce qui se déploie à l'heure actuelle. Parce que ce qui se déploie est un Feu. Et ce Feu, comme tout feu, a tendance à s'expandre. Mais le fait de l'expandre dans l'ensemble des structures et à partir, réellement, de ce qui est appelé les chakras d'Enracinement de l'âme et de l'Esprit, n'est pas la même chose que de le déployer à partir du plexus solaire. Bien sûr, dans un cas il y a eu Abandon à la Lumière. Et dans l'autre, il y a eu appropriation dans la Lumière, mais absolument pas Abandon. Même si l'illusion peut, dans un premier temps, apparaître comme séduisante. Rappelez-vous que le Feu du Cœur n'a rien à revendiquer. Il vous faut être, au contraire, le plus petit possible, au sein de cette Illusion, au sein de la Dualité, pour devenir de plus en plus grand dans la Lumière. Et à ce moment-là, devenir les Ancreurs de Lumière, les Émaneurs de Lumière, et non pas les émaneurs de l'ego. Alors, bien sûr, cette période est une période cruciale, comme vous le savez, dans ce déploiement de la Lumière. Amenant ceux qui sont en chemin, et qui ont déjà vécu l'une des Couronnes Radiantes, à manifester, en totalité, l'un ou l'autre de ces feux.

Bien sûr, je ne parle absolument pas de ceux qui n'ont pas encore vécu, ni le feu de la Couronne Radiante de la tête, ni la Couronne Radiante du Cœur, ni le sacrum. Mais il faudra retenir que ce Feu, cette Lumière Vibrale qui se déploie, cet Esprit, devra nécessairement pénétrer tous les corps, tous les êtres humains. Alors, bien sûr, si ni la tête n'est perméable, ni le Cœur n'est perméable, à ce moment-là, la Lumière pénètrera directement sur les centres les plus ouverts. Les êtres de pouvoir, dont le deuxième chakra est prédominant (au travers de leur rôle, sur le pouvoir sur les autres, comme au travers de la sexualité, ou le besoin de prendre l'ascendance sur quelqu'un d'autre, que cela soit un individu ou un pays dans sa totalité), ces êtres-là vont être confrontés à une démesure de cette notion de pouvoir, débouchant, là-aussi, sur une mégalomanie totale, et une illusion totale de ce qu'est la Lumière.

C'est en ce sens que l'ensemble des préparations, que j'espère, vous avez vécues, à travers de ce canal (ce qui a été délivré, ce que nous avons délivré, ou à votre manière), vous permettra, en vous, d'être sages. Et de manifester cette sagesse, indispensable pour vivre en totalité le Feu du Cœur, l'Humilité, la Simplicité, les quatre Piliers. HIC et NUNC, c'est-à-dire, systématiquement, vous replacer dans l'Instant Présent. Refuser, tout ce qui peut venir du passé. Refuser, tout ce qui peut venir de l'avenir, même dans des visions qui surviendraient de quelque chose se passant dans votre avenir. Il est, effectivement, très séduisant, en vivant le Feu du Cœur, d'avoir des visions, d'avoir des projections dans le passé ou dans le futur, même sans s'y identifier de manière formelle. Mais, si vous acceptez ces visions, si vous acceptez ces projections, à ce moment-là, le Feu du Cœur basculera en partie dans le feu de l'ego. Alors, c'est à vous qu'il appartient de maintenir ce Feu du Cœur, en exerçant votre Conscience à cette vigilance. Permettant d'éviter les excès, dans un sens ou dans l'autre. Permettant de vous recentrer, en permanence, dans le Cœur. Par les différentes techniques qui vont ont été données, par la respiration, par l'activation des Sentiers. Par l'observation même de votre Conscience, parce qu'aussi bien dans le feu de l'ego que le Feu du Cœur, dans les premiers temps, il existe une capacité, tout en étant en soi, de se distancier légèrement du soi pour se voir agir. C'est dans ces moments-là qu'il faudra être dans une forme d'Attention, d'Intention, d'Éthique, d'Intégrité. Vous permettant, le plus possible, d'être dans ce Présent. Car il n'y a que dans le Présent que peut se diffuser, au maximum, la Lumière en vous. Et le Cœur en vous. Et l'Êtreté en vous.

C'est à cette condition que vous allez pouvoir, petit à petit, vous immerger, littéralement, dans cet état de Conscience de Turiya. Jusqu'à vous extraire, en totalité, de tout ce qui faisait la conscience séparée. Et plus vous vivrez cela, plus cela vous deviendra facile. Plus il vous deviendra facile, de vous aligner dans l'Instant Présent. Plus il vous deviendra facile, de ne plus jouer aucun rôle, mais d'être simplement le Soi. Dans la Joie de l'Être. Dans un état de Samadhi de plus en plus profond, et de plus en plus Joyeux. Vous éloignant de tous les jeux pouvant exister au sein de la Dualité. Tous les jeux de possession, tous les jeux vous isolant, en quelque sorte, dans l'ego, et dans la certitude d'être arrivé quelque part, par la Lumière. Mais il ne peut exister de réalisation de l'état KI-RIS-TI, autrement que par le Feu du Cœur, total, et totalement installé dans la poitrine. Vous permettant de vivre l'Humilité, la Simplicité. La prise de distance par rapport à la personnalité, qui n'est pas, comme cela vous a été dit, une dépersonnalisation, ou une perte de l'individualité. Mais, bien au contraire, un renforcement de l'Esprit, cet Esprit qui n'est plus du tout séparé que quelque autre Esprit.

Alors, comment un Esprit qui devient Esprit, pourrait-il manifester une quelconque aversion, pour un autre Esprit ou une quelconque âme ? Comment cet Esprit, qui est devenu totalement Lumière, pourrait voir autre chose, et percevoir autre chose que la Lumière, au-delà des voiles de l'Illusion ? Comment pourrait-il voir une autre Illusion, qu'une Illusion qui n'a aucune substance pour celui-ci, qui vit dans cette Conscience du Cœur ? L'Unité n'est pas une revendication. C'est un état d'être. C'est un état de Joie, c'est un état de Feu du Cœur. Se traduisant par un sentiment d'immensité, où il n'y a plus de barrière, effectivement. Et il n'est pas question, de dissocier quoique ce soit de cet état. Mais bien de ne plus interférer, en aucune manière, et de moins en moins souvent, au sein de la Dualité. C'est à ce prix que se réalise le passage, en totalité, de la chenille au papillon, expression chère à notre Commandeur (ndr : O.M. AÏVANHOV), votre Commandeur aussi. C'est à cela, que vous allez être amenés à observer, en vous, comme tout autour de vous, pour chacun.

Vous allez observer, effectivement, les deux feux. Le feu de l'ego, le Feu du Cœur. Tant que le déploiement de la Lumière n'est pas total, et tant que l'être n'a pas rejoint le Soleil. Comme cela fut écrit dans les textes anciens de l'Inde, celui qui a réalisé l'Unité, c'est celui qui est dans le Cœur, et qui a vécu dans le Soleil. Il a réellement touché le Soleil, il s'est réellement fondu en CHRIST, si vous préférez. Il a réellement accueilli la Lumière Blanche, en totalité. Et dans la Lumière Blanche, il ne peut exister aucune Ombre, aucun jeu d'Ombre et de Lumière, tel qu'il est perçu au sein la Dualité. Cet état se suffit à lui-même, et n'a donc absolument rien à revendiquer pour soi, pour la personnalité, au sein de la vie qui est vécue à ce moment-là. Alors, rappelez-vous, aussi, que la période qui s'ouvre maintenant, est une période extrêmement courte, par rapport à la durée d'une vie humaine normale. Et que, ce que moi j'ai pu vivre, quand j'étais dans le corps de MA ANANDA MOYI, quand j'étais celle-ci, je l'ai vécu pendant des années. Le temps, je dirais, passé en Samadhi, doit être tout aussi important, sinon plus que le temps passé à être dans le corps de l'ego, à servir et à parler. Aujourd'hui, ceci va se sur-imprimer, en quelque sorte, en un temps extrêmement court. Puisque cela concerne, comme vous le savez, moins d'un an, quelques mois.

Donc, c'est à vous d'être vigilants. Parce que la personnalité sera toujours là, tant que vous êtes encore sur ce monde. Mais c'est à vous, en Conscience, et être Conscient, qu'il convient de savoir ce que vous voulez nourrir : continuer à vivre l'Esprit et nourrir l'Esprit, pour le devenir en totalité. Ou alors détourner l'énergie du Feu de l'Esprit, du Feu du Cœur, vers le feu de l'ego (ou le feu de l'âme, ce qui est la même chose), afin de manifester un quelconque besoin extérieur, de l'ego lui-même. C'est en ce sens, qu'il va vous falloir être lucides. Et avoir le regard juste, sur vous-mêmes. Mais aussi, sur tout ce qui va vous entourer, parce que vous imaginez bien que le Feu qui descend, est strictement le même pour tout le monde. Que c'est simplement l'impact, qui sera différent selon chacun. L'impact pourra se faire par la tête, et se déployer, alors. Ce déploiement, vous le savez, se faisant, soit au niveau du chakra du Cœur, de la Couronne Radiante du Cœur. Soit au niveau des deux points appelés AL et UNITÉ (là où je suis placée aussi, bien sûr). Ou alors chakras d'Enracinement de l'âme et de l'Esprit, qui permettront, alors, un déploiement harmonieux de la Lumière, au sein de l'Esprit, pour vivre en totalité l'Unité, et ne plus vivre, ni la peur, ni l'inverse de la peur qui est le feu de l'ego.

Bien sûr, il n'est pas question de se juger, non plus, soi-même, dans le feu de l'ego. Mais simplement, simplement, d'essayer, dans les premiers temps que vous vivrez cela, d'en avoir Conscience, et la confiance, pour pouvoir vous Abandonner encore plus à la Lumière. C'est au travers de cette possibilité, qui a été appelée la prise de distance par rapport à soi-même, que tout va se jouer. Parce qu'à un moment donné (qui vous est peut-être déjà arrivé, pour certains), vous allez pouvoir jouer un rôle, qui est celui de votre vie. Et vous allez vous apercevoir, que vous n'êtes pas ce rôle, que vous n'êtes pas cette personne (qui a tel âge, qui est dans tel corps), mais que vous êtes plus que cela. Et c'est à ce moment-là précis, quel que soit l'intensité que vous en viviez, qu'il faudra, à ce moment-là, décider de ce que vous voulez nourrir : le Feu de l'Esprit ou le feu de l'ego. Le Feu de l'Esprit est le Feu de l'Unité, c'est-à-dire qu'il ne peut exister de revendication au sein de la Dualité. L'Unité n'a que faire de la Dualité. L'Unité, je dirais, n'a que faire de ce monde. Parce que, quand la Conscience est en Unité, elle sait, pertinemment, et en totalité, parce qu'elle le vit, que ce monde est en totalité une Illusion et une projection. En totalité. Il n'y a donc pas de revendication, de jeu de pouvoir, de jeu de possession, ni rien à montrer à l'extérieur. Il y a juste à se montrer soi-même, en Esprit. Cela est profondément différent. Et de cette attitude, ou pas, qui existera à ce moment-là, vous démontrerez votre capacité, à manifester le feu de l'ego ou le Feu du Cœur.

Le but, rappelez-vous, encore une fois sans aucun jugement, mais simplement en observant, va être de déterminer, par votre vécu, dans ces temps, si vous allez vous rendre en Esprit, ou si vous allez vous rendre en âme. C'est de toute façon une Libération de la privation de Lumière. Mais vous deviendrez ce que vous avez Créé, durant cette période ultime de ce temps, où vous devenez, comme cela vous a été dit, des Co-créateurs de votre réalité. Et de votre Vérité. Si votre Vérité est dans l'âme, alors vous Créerez une âme, à nouveau, et un corps. Si votre Vérité est l'Esprit, alors vous deviendrez, en totalité, l'Esprit, et serez Libéré de toute notion carbonée. Encore une fois, il n'y a pas un chemin qui est meilleur qu'un autre, car les deux appartiennent à l'expérience, à l'expérimentation. Mais soyez bien lucide, de ce vers quoi vous vous engagez, dans cette Libération. Soit le feu de l'ego, soit le Feu de l'Esprit. Soit l'Humilité et la Simplicité vous amènent à l'Abandon total, pour vivre cela, soit vous décidez autre chose. Mais là-aussi, il faudra, de toute façon, en prendre Conscience, dans ces temps réduits. Alors, c'est très facile de prendre Conscience, quand il y a le Feu du Cœur, parce que vous le savez. C'est très difficile, quand il y a le feu de l'ego, ou le feu de la rétraction de l'ego, qui, là, aboutit plutôt à des situations de souffrance, de colère, d'Illusion. Qui peut, dans un premier temps, faire croire par l'exaltation, au Feu de l'Unité et du Cœur. Mais cela ne peut pas durer. Alors, plutôt que de vivre des formes de dégâts particuliers (où la Lumière est un Feu, comme vous le savez, qui brûle l'ego, et qui brûle aussi l'âme), il faut bien être vigilant. Sans en faire une obsession, mais de bien voir, pour vous comme autour de vous, ce qui se passe. Dans les interactions entre les êtres, dans les interactions avec vous-même, et les différents étages de vous-même. Rappelez-vous, aussi, que quand le Feu du Cœur est là, vous êtes dans cette Joie. Où tout est plein, où rien ne peut être vide, où il ne peut exister aucun manque. Où il ne peut exister, encore une fois, aucune projection, de quoi que ce soit. Rappelez-vous que vous avez les moyens, aussi, de diriger votre Conscience. Simplement, en refusant tout ce qui est projection. En refusant tout ce qui va être des visions, qui ne sont pas la Vision du Cœur ou la Vision Éthérique. Toute projection dans l'astral, toute projection dans l'émotion. Simplement en étant conscient de cela, vous vous rapprocherez, de plus en plus, de votre Humilité, de votre Simplicité, et donc du vécu, en totalité, du Feu du Cœur et votre Unité.

Voilà les quelques éléments qui, de par ma Vibration AL, m'ont été demandés de vous transmettre. Si, par rapport à ce que je viens d'exprimer, et par rapport à cela seulement, mes Frères et mes Sœurs, vous avez des questions, des interrogations ou des doutes, alors j'essaierai d'y répondre du mieux que je puisse.

Question : quand une personne est dans le feu de l'ego, a priori, elle n'en a pas conscience. Qu'est-il possible de faire dans ce cas-là ?
De l'extérieur, absolument rien. Parce que celui qui va vouloir s'opposer, retombera, lui aussi, même s'il était dans l'Unité auparavant, dans la Dualité. Et, alors renforcera le feu de l'ego. Car le feu de l'ego ne veut surtout pas s'éteindre. Il s'éteindra de lui-même, quand il sera entièrement consumé, au niveau du corps ou de l'âme. Cela signifie, qu'en général, le métabolisme du feu de l'ego, tournant en surchauffe, cela va induire un certain nombre de perturbations physiologiques pouvant, là aussi, malheureusement, être interprétées comme une Unité. Comme l'impossibilité de dormir, l'impossibilité de manger, une température du corps extrême. Une agitation, se finissant par un épuisement, et le plus souvent, par ce qui est appelé un délire. Vous observerez, de plus en plus, ce mécanisme à l'œuvre, dans la période que vous allez vivre. Comprenez bien que ce n'est pas la Lumière qui veut cela. De la même façon que ce que vous observez, aujourd'hui, comme réaction à l'effusion de la Lumière Blanche (que cela soit au travers des volcans, que cela soit au travers des vents, que cela soit au travers des séismes, ou des organismes sociaux, ou des pays), n'est que la résultante de l'incompréhension de la Lumière. Ce n'est pas la Lumière qui fait cela, mais bien les êtres humains, ou la Terre qui se Libère. La Lumière ne sera jamais responsable de tout cela. La seule façon, vous qui êtes Éveillés, ici comme ailleurs, c'est de rester dans cette Humilité, dans cette Simplicité, dans cette volonté (non pas une volonté, mais cette notion d'Attention, de vigilance), à ne pas vous laissez emporter, par un passé ou par un futur, quel qu'il soit. Mais de vous centrer, de plus en plus, en HIC et NUNC. Mais cela sera grandement aidé par l'activation des Sentiers de Lumière Vibrale, au niveau du sacrum. Mais, tant que l'effusion de la Lumière blanche, et le déploiement par les points AL et UNITÉ n'est pas total, il y a effectivement un risque de friction, un risque d'emballement. Mais tout dépend, encore une fois, de la qualité ou de la quantité d'ego, qui est rencontrée à ce moment-là. Il y a des témoins, bien sûr. Les témoins sont ce que j'ai dit : cette chaleur du corps qui n'est pas agréable, le fait de ne plus manger, d'être excité, de sortir de ses gonds, de ne pas trouver la Paix, de ne pas pouvoir rester tranquille (dans tous les sens du terme), est un signe qui doit alarmer sur le feu de l'ego. Néanmoins, rassurez-vous, plus vous vous Abandonnerez à la Lumière, et plus vous la laisserez œuvrer par son Intelligence, moins vous serez soumis au feu de l'ego. Le feu de l'ego, c'est justement celui qui refuse, dans sa conscience, de laisser agir la Lumière. Si vous laissez agir la Lumière, en totalité, il n'y a aucune raison que ce feu de l'ego puisse naître, ou apparaître.

Question : est-il réversible ?
Tant qu'il existe une lucidité, oui. Tant qu'il existe une possibilité d'Abandon à la Lumière en totalité, il y a, effectivement, une réversibilité. De toute façon, rappelez-vous que, quelque soit le feu qui anime un être (que cela soit le feu du pouvoir, le feu de l'ego ou le Feu du Cœur), de toute façon, ces trois feux entraîneront la Libération. Mais pas du tout le même type de Libération.

Question : ce déploiement du Feu s'étalera jusqu'à la fin de cette dimension ?
Oui. Il va aller croissant et grandissant. Il est conjoint aux manifestations de la Terre. Le Feu de la Terre et le Feu de l'Éther, le Feu du Ciel, en sont les illustrations, dans votre corps. Puisque ce que vous observez à l'extérieur, est exactement ce qui se passe dans votre Intérieur.

Question : quand l'ego s'accroche toujours, au fait d'être séparé de LA SOURCE, comment dépasser cela sans combattre ?
Le combat renforce la séparation, sans exception. Car le combat, la réaction, entretient la Dualité. Le problème n'est pas de savoir comment, puisque la seule façon, c'est de vivre l'Abandon. Et l'Abandon est vraiment cette Crucifixion que vous avez à vivre. Ce passage de cette troisième Porte, c'est là, où vous Abandonnez totalement. Tout rôle, toute fonction. Tout ce qui n'est pas l'Esprit. Afin de réaliser l'Esprit, ici.

Question : quand les manifestations du Feu du Cœur entraînent des douleurs, il peut être difficile de rester concentré sur ce Feu du Cœur. Comment faire dans ce cas-là ?
Ma Sœur, je te répondrai que, dans le Feu du Cœur, toute douleur ne t'appartient pas. Et elle ne peut, en aucun cas, être une gêne. Elle est perçue comme une douleur, ressentie comme une douleur. Mais la Conscience est au-delà de cette douleur, dans le Feu du Cœur. Il est très connu que l'humain, quand il vit une douleur extrêmement forte (comme sur un champ de bataille), à un moment où la douleur va devenir intolérable, beaucoup d'êtres humains décrivent, à ce moment-là, qu'ils ne sont plus cette douleur, qu'ils ne sont plus ce corps. Il existe, en quelque sorte, une sidération des signaux, liée à une situation d'urgence. Ce processus est, exactement, le même qui est vécu quand il y a le Feu du Cœur. De la même façon que vous n'êtes pas ce corps (je ne vois pas comment, n'étant pas ce corps) vous ne pouvez aucunement être la souffrance, qui se manifeste dans ce corps, puisque vous n'êtes pas la Conscience de ce corps. Ce qui est vécu dans des situations d'urgence, dans des cas donc particuliers, se retrouve, de la même façon, dans l'état de Conscience Turiya, ou dans l'Unité. À ce moment-là, le corps est totalement insensible. La douleur, même si elle est perçue vaguement, quelque part, dans la Conscience, ne peut absolument pas être prégnante et prendre le devant de la scène. Ainsi donc, s'il existe dans ce corps, dans l'établissement du Feu du Cœur, des douleurs, cela correspond aux dernières Ombres qui s'éliminent par l'influence de la Lumière. Mais quoi qu'il en soit, là aussi, il faut ne plus s'identifier à la douleur. Ce n'est pas en niant une douleur, qu'elle va disparaître, cela vous le savez tous. Mais c'est en devenant cette Conscience Unitaire que la douleur ne peut plus vous affecter, au niveau de la Conscience elle-même. Les centres de la douleur, à ce moment-là, deviennent inopérants.

Question : n'y a-t-il pas un paradoxe entre le fait de ne plus s'identifier au corps, et les manifestations corporelles qu'il y a dans les Samadhi, comme le fait de ne plus manger ?
Dans le Samadhi, il y a effectivement la possibilité absolue de ne plus rien ingérer. Dans le feu de l'ego, il y a aussi, par consumation, le fait de ne plus manger. Mais le résultat n'est pas du tout le même.

Question : la Conscience n'est donc pas centrée au même endroit ?
Non. La conscience de l'ego est centrée dans l'ego. La Conscience de l'Unité, au-delà du Feu du Cœur, n'est justement pas centrée, nulle part. Elle est omniprésente partout. Ce qui est une différence fondamentale, là aussi. Celui qui vit l'Unité, est aussi bien l'arbre, que l'enfant qui vient de naître de l'autre côté de la terre, que le Soleil, que tout le reste. Cela n'est pas une vue particulière de l'Esprit, ou une pensée, ou un concept, mais c'est la stricte Vérité.

Question : quelle est l'attitude la plus juste face à des personnes qui sont dans l'ego ?
De rester dans le Cœur. Car celui qui reste dans le Cœur, et qui serait confronté à un ego, au nom de quoi interfèrerait-il avec une Illusion ? Puisqu'il est, justement, sorti de l'Illusion. Rappelez-vous ce qui a été dit par de nombreux intervenants : la conscience de l'ego est localisée, en un espace, en un endroit, qui est ce corps, dans cette vie. La Conscience de l'Esprit n'est nulle part, et partout.

Question : est-il alors impossible de se déplacer ? Cela serait-il, en quelque sorte, une position où le corps est stationnaire ?
Dans quelle situation ? Qu'est-ce qui se déplace ? Si le corps est stationnaire, la Conscience pouvant être partout, elle dans ce corps, comme dans le Soleil, comme dans un autre corps. Elle est justement en déplacement total, puisqu'elle n'est plus localisée. Je vous rappelle que c'est à cela, que vous allez être appelés. Que c'est exactement cela, qui va se passer au travers du Feu de l'Esprit qui se déverse. Quand il vous est dit que vous sortez de la limitation, du cloisonnement, ce n'est pas une vue de l'esprit, ou un discours. Saisissez bien que c'est la stricte Vérité, de la Conscience.

Question : pourriez-vous développer sur le feu de l'ego négatif, un terme qui aurait été utilisé ?
L'ego négatif correspond à une autre spécificité du feu de l'ego qui, devant ce Feu, et devant la Lumière, se rétracte. La peur, à ce moment-là, devient énorme. Il y a un stress, une tension, parce que l'ego a peur de mourir. Alors là, bien évidemment, il n'est pas question que cet ego s'approprie le Feu. Parce que même cela, cela lui fait peur. Ainsi donc, va se manifester un ego négatif. Cet ego négatif va dire : je ne suis pas digne, je suis indigne, ce n'est pas le moment. La peur, l'angoisse, va alors se manifester. C'est la situation exactement inverse de l'exaltation. Mais c'est aussi ce qui peut être appelé un feu de l'ego négatif. Ce feu n'est plus tourné vers l'extérieur, mais vers l'intérieur, de l'ego lui-même. Et va ronger, en quelque sorte, et va consumer, d'une façon moins évidente, qu'un ego dans le feu de l'ego classique. Mais va aboutir à une négation, même, et non pas à une Transcendance. Une négation de la Lumière, une peur de la Lumière. Et un enfermement dans la peur, et dans le retrait. Il y a alors, à ce moment-là, une consumation aussi, mais elle se fait de l'intérieur, c'est-à-dire par le corps. Et non plus par l'ego lui-même, ou par l'âme, c'est-à-dire par les manifestations du comportement, des émotions, de l'excès du mental, mais par une consumation intérieure au niveau du corps, qui va ronger, en quelque sorte, le foie, la rate. L'être se ronge de l'intérieur, lui-même. C'est donc une consumation intérieure. Dans ce cas-là, il y a la peur d'Être. Alors que dans l'autre cas, la consumation extérieure, il y a la peur de ne pas être. Tout se résume à une peur.

Nous n'avons plus de questionnement, nous vous remercions.
Mes chers Frères et mes chères Sœurs, tout mon Amour vous est offert. Allez en Paix, car ce qui vient est une grande Joie, même si pour l'instant, pour certains d'entre vous, le mental est paralysé par cet Inconnu, où l'émotion peut prendre le pas. Rappelez-vous qu'en définitive, il y a juste à laisser l'Intelligence de la Lumière se déployer, à ne pas vouloir interférer, d'une manière comme d'une autre. Et si vous faites cela, si vous acceptez cela, tout ira pour le mieux, et l'Esprit se déploiera dans toute sa majesté. C'est dès l'instant, où la personnalité veut prendre en charge (ses propres émotions, son propre destin), que les choses tournent en général très mal. Oubliez les lois de ce monde, oubliez les lois de la prédation, oubliez les lois de la compétition, oubliez les peurs. Ce qui vient est Amour, en totalité. Alors, que craindre ? La crainte viendra toujours de l'ego, du mental ou de l'émotion. Jamais de l'Esprit. Avec tout mon Amour. À un jour prochain.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page