Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > MA ANANDA MOYI

MA ANANDA MOYI

28 avril 2011

pdf

Je suis Ma Ananda Moyi. Très chères Sœurs, très chers Frères, daignez accepter la grâce, grâce de votre Présence et de ma Présence. Je viens auprès de vous pour aller, ensemble, au plus profond de ce qu'il est possible d'aller concernant la Vibration de la Semence d'Etoiles AL. En tant que porteuse de cette Vibration, nous allons essayer, ensemble, de découvrir les fondements issus de cette Vibration ainsi que ce à quoi cela correspond, dans les temps que vous vivez. Comme notre Mère à tous nous l'a dit hier, vous rentrez de plain-pied dans l'aube de ces derniers jours devant vous amener à trouver et manifester la Conscience qui est vôtre au-delà des voiles de l'Illusion.

Voilà maintenant presque 30 années que la Vibration et la Conscience de l'Esprit Saint repénètre cette Terre. Voilà maintenant 2 ans que le rayonnement de l'ultra violet pénètre aussi cette Terre. Cette pénétration est, en quelque sorte, une fécondation aboutissant au titre même de l'exposé qui est la Maternité. Maternité extérieure ou Maternité intérieure. L'Eau et le Feu. La Vibration du point Al est la Vibration du syllabaire originaire, matriciel, non falsifié, renvoyant au sumérien originel et renvoyant à tout ce qui peut s'exprimer au travers du L. En effet, la Vibration de AL est la même que la Vibration de Il, ELLE, OL ou UL, à des octaves différents. La Lumière est venue féconder ce monde, s'y établir, afin de rétablir la vérité de l'Unité. Ma présence en ce monde, voilà quelques temps, fut l'occasion de porter à la Conscience de l'humanité, le rôle et la fonction de l'eau et du Feu transcendés. Je n'ai fait, à ce moment là, qu'accomplir ce que j'étais.

Aujourd'hui, vous êtes tous face à cela : pénétrer les sphères de l'Unité ou demeurer au sein des sphères de la dualité. Comprenez bien qu'il n'y a pas de jugement de valeur ni de hiérarchisation par rapport à votre chemin qui vous est propre et qui vous appartient. Le Feu est de plusieurs natures comme cela vous a été développé. Il existe un Feu appelé Feu de l'égo, Feu matriciel, dont la caractéristique est essentiellement le monde des émotions. Il existe un Feu de l'Esprit qui est au-delà des émotions, se traduisant par la Joie ineffable de vivre Sat Chit Ananda. La Lumière a été proposée, par les Noces Célestes, à l'ensemble de l'humanité. Beaucoup d'êtres humains ont accueilli cette Lumière, s'en sont servis et n'ont pas encore vécu cet Abandon total, dont vous parlait un Archange, à la Lumière. L'Abandon à la Lumière ne peut se vivre que s'il y a transparence. L'Abandon à la Lumière ne peut se vivre que s'il y a humilité et simplicité. Dit en d'autres mots, en d'autres temps, par le Christ, cela donne : « celui qui voudra s'élever, sera abaissé. Celui qui s'abaissera, sera élevé. »

L'actualité de cette Terre, sur le plan spirituel, est marquée par un certain nombre d'événements en rapport avec, justement, cela. Un certain nombre d'êtres humains ont cherché à s'élever au rang de divinité, sur cette Terre. En Inde, cela est appelé, dans mon pays d'origine, les hommes dieux ou les femmes déesses qui, ayant vécu la Lumière, ont accaparé cette Lumière, se la sont appropriés et se sont présentés, aux yeux des humains, comme la déesse ou comme dieu, déclanchant un mécanisme d'adoration appelé Feu de l'ego, n'ayant strictement rien à voir avec le Feu de l'Esprit. L'actualité de cette Terre, sur le plan spirituel, aujourd'hui, démontre les dangers d'une telle dualité car tout être humain rencontrant la Lumière, la faisant sienne, sans en devenir transparent, court ce risque que le bien aimé Vénérable Commandeur (ndr : O.M. AÏVANHOV) avait appelé le Feu de l'ego. Ce Feu de l'ego va vous faire sortir de la joie pour vous faire pénétrer dans l'exaltation, dans l'émotion et dans l'adoration, vous éloignant de vous-mêmes. Vous rentrez, à ce moment là, dans ce qui est appelé un phénomène de Maternité extérieure, vous enfermant, à travers l'étreinte, dans l'Illusion du Cœur. Le Cœur est liberté et libération, il ne sera jamais adoration d'une quelconque forme humaine, même du Christ. Tant que vous adorez, vous ne pouvez devenir ce que vous adorez. Il s'agit d'un mécanisme de projection, basé sur l'émotion, en relation avec une faille intérieure par rapport à, justement, ce qui est proposé par celui ou celle qui se dit être porteur de la dimension de Mère ou de Père divin. Cette Maternité extérieure va se traduire par une adhésion formelle, se manifestant par des états bien éloignés de la sérénité et de la paix Intérieure conférée par la Joie de la liberté. Il s'agit d'une Maternité extérieure renvoyant au jeu de séduction et de la dualité perpétuelle.

Alors, bien sûr, au sein de ce monde falsifié, il a existé, depuis fort longtemps, des processus appelés initiations. Nombre de sociétés dites secrètes, et surtout en occident, ont tenté de faire croire à des humains qu'ils allaient accéder à la Lumière en pratiquant des rituels, des rites. Il n'y a rien de plus faux. L'Unité, appelée dans mon pays l'Advaita Vedanta (ou le monisme, dans votre tradition), ne peut en aucun cas se superposer à cette supercherie.

La Maternité Intérieure est un autre processus, un processus de maturation, où, comme l'a dit la Source, quand elle a emprunté un corps : « le Sauveur est à l'intérieur de vous. » Tant que vous êtes tributaires d'une image extérieure, portée par un humain, l'adoration va déclencher un mécanisme de falsification vous éloignant de votre propre Lumière et vous donnant l'Illusion de la Lumière. Je vous parle de cela parce qu'à l'heure actuelle, beaucoup d'âmes, dans tous les pays du monde, s'approprient la Lumière en étant persuadées d'êtres Pères divins ou Mères divines ou encore d'être les seuls capables de faire descendre, comme ils le disent, le Supra Mental sur la Terre.

L'Intelligence de la Lumière n'a pas besoin de l'intelligence humaine pour se manifester. Elle est, de toute éternité. Vous mêmes, aujourd'hui, il vous est demandé de devenir humbles et simples. Tant qu'il existe, au travers de vous-mêmes, une projection extérieure sur un autre être humain, vous ne pouvez toucher la vérité de ce que vous êtes. Vous passez d'un mécanisme de Maternité Intérieure à une Maternité extérieure. La Maternité Intérieure correspond à la naissance de l'embryon Christique. Elle vous permet de réaliser votre divinité Intérieure par la transparence, par l'humilité, par la simplicité. Christ disait aussi : « on reconnaîtra l'arbre à ses fruits. » Les fruits de la Maternité Intérieure seront toujours l'humilité et la simplicité. Les fruits de la Maternité extérieure seront toujours l'émotion, l'exaltation et l'éloignement du Cœur. Il ne peut en être autrement. Christ vous avait prévenu : « il y aura de nombreux prophètes qui viendront, en mon nom ou au nom de la Lumière, ce qui revient au même. Gardez-vous de les suivre ». Il n'y a rien à suivre car, tant que vous suivez un autre être humain, vous ne vous suivez pas vous-mêmes. À ce moment-là, vous vous engagez dans un chemin de non retour à l'Unité.

L'Unité, l'ouverture du Cœur, ne peut se vivre que de soi même à soi même, elle ne peut être conférée par aucune autorité extérieure, quelle qu'elle soit. Le plus grand piège de l'initiation se situe à ce niveau : c'est de vous enfermer au sein de l'Illusion Luciférienne que, par ma présence en tant que Ma Ananda Moyi et Étoile AL, a permis de retourner. Le trajet AL - AL, existant entre la pointe de votre nez et la racine des sourcils, est l'illustration de ce retournement, vous permettant de dépasser la Dualité et vous permettant de pénétrer au-delà du Il et du Elle, au-delà de l'adoration extérieure, dans la compréhension et le vécu que vous êtes, à la fois, Il et Elle et que, réalisant cela, au sein de ce monde falsifié, vous ne pouvez être que dans l'humilité, dans la simplicité, faisant cesser alors le jeu des projections, le jeu des adorations, le jeu de l'ensemencement d'une personnalité extérieure, en tant que porteur d'une Énergie, que vous recherchez, qui, en fait, ne sera toujours et jamais qu'à l'Intérieur de vous-mêmes.

Beaucoup d'êtres vont se présenter, dans cette période finale de l'humanité, comme des sauveurs. Beaucoup d'êtres vont se présenter, dans tous les pays, comme porteurs de l'Esprit Saint, porteurs de l'Énergie de la Mère ou du Père. Dès cet instant là, ils se travestiront et vous emmèneront sur des sentiers de Dualité et de la perte de votre Unité. Nous avons insisté longuement, les uns et les autres, sur la façon de trouver votre Unité qui ne dépend que de la Lumière et d'aucune autorité extérieure, fusse-t-elle la plus lumineuse. Dit en d'autres termes, la plupart des Anciens et la plupart des Étoiles ayant vécu au 20ème siècle, se sont désincarnés dès l'arrivée de l'Esprit Saint, à partir du mois d'août 84, pour une simple et bonne raison, c'est que le Maître extérieur devait disparaître au profit du Maître Intérieur. L'émotion humaine a toujours tendance à rechercher une complémentarité à l'extérieur de lui-même. Cela est issu de la falsification de la matrice, de la dualité des sexes, n'ayant rien à voir avec l'Unité et pouvant être un simulacre d'Unité.

Jean disait, sous la dictée du Christ : « il y aura beaucoup d'appelés et peu d'élus. » Très nombreux sont les êtres humains à avoir été appelés et peu ont été élus. Je viens vous parler de cela car vous entrez dans le mois de mai. Ce mois de mai qui est le mois ultime de la rédemption, celui où il vous faut faire taire l'ensemble des Illusions vous animant encore, l'ultime mois où il vous est possible de regagner votre Unité, votre Cœur et le Feu du Cœur et non pas le Feu de l'ego. Il existe, au sein de l'humanité, du fait de l'irruption de la Lumière, un certain nombre d'êtres humains ayant capté cette Lumière, l'ayant gardée et ayant donc permis un obscurcissement de cette Lumière, du fait de leur non transparence. Cette non transparence est leur choix. Les êtres humains entrant en résonance avec cette non transparence, appelée exaltation ou émotion (n'ayant rien à voir avec la Joie ou le Feu du Cœur), sont nécessairement sous l'emprise de forces les éloignant de leur Unité, de leur intégrité et les éloignant, encore et toujours plus, de leur Réalisation. L'éveil, la Réalisation, n'est pas quelque chose qui peut se trouver, en aucune manière, à l'extérieur de soi.

Tout être humain, aujourd'hui, se proclamant investi d'une Lumière et voulant retransmettre cette Lumière, ne peut, en aucun cas, appartenir aux sphères de l'Unité, cela est impossible. La Maternité Intérieure passe par la porte de l'humilité, par la porte de la simplicité. Vous ne pouvez être, sur ce monde, autre chose que des Porteurs de Lumière, autre chose que des Semences d'Étoiles. Vouloir jouer un rôle, vouloir être une personne, vous éloigne de l'Êtreté. Vous ne pouvez être une personne et être dans l'Être. Vous ne pouvez maintenir la Dualité et vivre l'Unité. L'Unité nécessite, comme l'Archange Anaël vous l'avait dit, un don total de soi-même, ne faisant plus appel à des données humaines. Comme disait le Christ : « vous êtes sur ce monde mais vous n'êtes pas de ce monde ». D'autres Anciens vous l'ont dit, et je pourrais vous le dire aussi, que ce monde est une projection totale, liée à la vision et lié à l'enfermement au sein du triangle Luciférien (appelé, aussi, Feu Prométhéen). Ce Feu Prométhéen est le Feu du désir, c'est le Feu qui travestit le Cœur sous une forme de sensualité, d'étreinte, n'ayant rien à voir avec le Cœur mais se faisant passer pour le Cœur. Cela ne vous conduira jamais à la Joie et à l'Unité.

L'Unité ne peut se trouver que soi-même. Les uns et les autres, nous avons largement insisté sur cela. De très nombreuses mises en gardes ont été effectuées, vous permettant de vous extraire de la Dualité et de rentrer dans votre propre Unité, qui est plénitude, complétude. C'est à ce moment là que vous pouvez servir l'humanité, et pas avant. Devenir Semences d'Étoiles, Ancreurs de la Lumière, nécessite de n'être plus rien, et surtout de ne reconnaître aucune autorité extérieure, même pas mes mots, même pas les mots d'un Ancien, ni d'un Archange, car c'est vous-même qui découvrez vous-même. Il n'y a que vous qui pouvez ouvrir le temple de votre Cœur à la vraie Dimension de l'Unité, et non pas à l'Illusion de l'Unité, faite de sentiments humains, d'attraction humaine, de jeux de séduction où le Cœur n'a pas sa place. L'être humain a beaucoup travesti les mots d'Amour et de Cœur, au travers de ce qui pourrait être appelé la séduction, la prise de possession et surtout l'annihilation de l'Êtreté.

Vous êtes, aujourd'hui, dans ces temps, confrontés, les uns et les autres, non plus à vous-mêmes mais aux autres, que cela soit au sein de votre famille, que cela soit au sein de vos proches (entre ceux qui suivent l'Unité, qui vivent l'Unité et ceux qui restent dans la Dualité). Les uns et les autres sont en opposition totale. Alors, l'Unité n'a que faire de la Dualité, elle n'a que faire de dénoncer les jeux de la Dualité car, élever le point AL (c'est à dire le retourner, le rabaisser, comme cela a été fait par le triangle du Feu Luciférien, vers le Feu de l'éther), se traduit par l‘humilité, la simplicité, l'Attention, l'Éthique, l'Intégrité, l'Ici et Maintenant, vous éloignant toujours plus de l'Illusion et de la vision appelée clair-vision. Cela vous a été expliqué, dans la dernière partie du Yoga intégratif, par UN AMI. L'ensemble de l'Illusion de ce monde, que cela soit au travers des religions ou au travers des concepts de société, a toujours été fait pour vous éloigner de votre Unité, en vous faisant chercher une sécurité à l'extérieur, que cela soit dans un compagnon ou dans un organisme social qui va vous prémunir et vous prévenir, entretenant ainsi une faille, dans l'être humain, assimilée à un manque et projetant ce manque à l'extérieur, comme pour retrouver, à l'extérieur, sa propre intégrité. Vous ne pouvez retrouver la moindre Intégrité tant que votre regard se porte sur l'extérieur, pour la trouver. Il ne s'agit que d'un jeu de projection de miroir, d'Illusion à Illusion, vous renforçant au sein de l'ego et vous éloignant toujours plus de votre propre Unité.

La Lumière est Intelligence, cela nous vous l'avons dit, les unes et les autres, les uns et les autres. Cette Intelligence se suffit à elle-même, elle n'a pas besoin d'un quelconque processus, ni initiatique, ni surtout d'un autre être humain pour vous regarder au travers d'elle car, tant que vous vous regarderez à l'extérieur, vous ne pourrez vous voir vous-mêmes. Car tant que vous adorerez à l'extérieur, vous ne pourrez pas pénétrer l'humilité et la simplicité de l'adoration de la Lumière. Il ne peut exister de personnification de la Lumière. La réalisation du Feu du Cœur est justement exactement l'inverse. Elle est la dissolution de la personnalité, au sein de l'Êtreté, conférant la capacité à vivre le Samadhi, dans ses différents échelons, dans la Joie Intérieure, dans la paix, dans ce que j'ai appelé Sat Chit Ananda. Tout le reste, lié à un autre être humain, quel qu'il soit, n'est qu'un simulacre vous éloignant, toujours et encore plus, de votre propre Unité, débouchant, de manière inexorable, sur le Feu Prométhéen, Feu du désir, Feu de la possession, Feu de la séduction, renforçant la dualité homme - femme, Il ou Elle.

Vous êtes appelés à devenir AL, c'est-à-dire à vous élever au-delà de votre condition, masculine ou féminine. Vous êtes appelés à redevenir Lumière, androgyne primordial, bien au-delà des jeux de la dualité existant dans l'humanité, aujourd'hui. C'est l'un ou l'autre. En d'autres termes, comme vous le disait le bien aimé Commandeur des Melchisédech, vous ne pouvez rester l'un et l'autre, vous ne pouvez rester entre deux chaises, vous êtes obligés, aujourd'hui, d'aller, franchement et définitivement, vers la chenille ou vers le papillon. La transmutation, ou métamorphose finale, que vit l'humanité, commence dans très peu de jours, comme vous l'a annoncé Marie. C'est durant ce mois que va se jouer la séparation des deux humanités et celle-ci sera totale. Encore une fois, il ne vous appartient pas, comme il ne nous appartient pas, de juger le chemin de l'un ou de l'autre mais simplement d'éclairer, quand cela est possible, la différence essentielle et majeure entre la Maternité Intérieure (qui est la seule véridique) vous menant au Cœur, par la naissance de l'embryon Christique (situé au niveau du point OD), et vous permettant d'exprimer ER, c'est à dire votre éther, votre éternité, votre divinité, bien au-delà de toute dualité. Ou alors, de choisir le maintien de l'enfermement. L'enfermement fait appel à une complémentarité extérieure, elle fait appel à une insatisfaction, du fait d'une non plénitude intérieure de Lumière, vous faisant toujours chercher une Lumière à l'extérieur de vous-mêmes.

Vivre la Maternité Intérieure, c'est accepter d'être au-delà des voiles de l'Illusion de la personnalité, ce que vous êtes en définitive de toute éternité. Il n'y a pas d'initiation pour cela, il n'y a pas de travail, il y a juste à révéler ce que vous êtes, et cela ne peut se faire qu'au travers de votre propre acquiescement à la Lumière. Les nombreux enseignements, les Noces Célestes, ne sont pas là pour être intégrés ou être digérés intellectuellement mais sont là pour être expérimentés, au-delà de toute croyance car, je peux le dire ainsi, tant que vous croyez à quelque chose d'extérieur à vous, vous ne pouvez croire en vous-mêmes et vous ne pouvez manifester l'Amour. Vous ne pouvez que manifester des émotions semblables à l'Amour mais qui n'est pas l'Amour. L'Amour est un Feu. L'Amour est un Feu dévorant, manifesté par la Vibration de la couronne radiante du Cœur, par un Feu se manifestant au sein des 3 foyers et vous établissant dans la complétude, dans la Joie, dans l'Unité et surtout dans l'humilité et la simplicité. Humilité et simplicité où vous devenez totalement transparents, que seule la Lumière devient ce que vous êtes : vous n'êtes plus rien d'autre que la Lumière. Cela est appelé, dans ma tradition : la dissolution brahmanique. Tant que vous êtes accrochés à votre personnalité ou à une autre personnalité, vous ne pouvez vivre cela. Là a été le piège d'un certain nombre d'enseignements appelés initiatiques, présents aujourd'hui, et présents depuis des temps forts anciens, même au sein des religions, vous présentant un prêtre, un moine, comme un intermédiaire entre vous et la Lumière, vous présentant le Christ comme quelque chose qui va venir vous sauver. Personne ne vous sauvera si ce n'est vous-mêmes. Aucun être humain ne peut le faire à votre place.

Vivre la Maternité Intérieure, c'est transformer le point AL, c'est rejoindre l'androgyne primordial, devenir à la fois Lui et Elle, afin de créer vos propres ailes et aller au-delà du Il et du Elle, justement. Tant qu'il y a recherche extérieure d'une quelconque forme, Lumière, vous n'êtes pas dans votre propre Lumière. Ce que j'ai à vous dire correspond à la période qui s'ouvre à vous, où vos yeux vont se dessiller, comme cela a été annoncé par certains d'entre nous. Beaucoup d'êtres humains, aujourd'hui, vivent l'éveil de ce 12ème corps et les manifestations inhérentes à cet éveil se traduisent par la perception éthérique des mondes de l'Unité. Certains d'entre vous voient le soleil de sa nouvelle couleur. Certains d'entre vous entendent le son de la Terre et du ciel alors que d'autres êtres humains ne l'entendent pas encore. Ceux-ci voient clair, ils voient au-delà de l'apparence de l'Illusion, ils voient au-delà de l'apparence des jeux de la séduction et de l'attraction afin de vous restituer à vous-mêmes, si telle est votre décision, durant le mois qui s'ouvre.

Aller vers l'achèvement de votre Maternité Intérieure, c'est accoucher du Christ Intérieur, c'est ne pas chercher un sauveur ou une quelconque résonance à l'extérieur de vous-mêmes car, dans ce cas, et en définitive, vous serez ramenés à votre Dualité et donc à la personnalité. Encore une fois, il n'est pas question ni de juger ni de condamner qui que ce soit qui évolue au sein de la personnalité, encore faut-il être lucide et conscient de ces jeux qui se jouent. Alors, bien sûr, certains des Frères et Sœurs incarnés ont cette capacité, par l'entente du Son de la Terre et du ciel, par l'élévation et le rabaissement du 12ème corps, l'Androgyne primordial, de voir au-delà de l'apparence et de l'Illusion. Bien sûr, personne ne peut convaincre personne car ceux qui sont dans la croyance, quelle qu'elle soit, s'éloignent de leur expérience de l'Unité. L'expérience est l'opposé de la croyance. La croyance est une forme de Maternité extérieure vous faisant projeter, toujours et encore, à l'extérieur de vous, cette soif de Lumière, alors qu'elle est en vous. La Maternité Intérieure, elle, n'est pas du domaine de la croyance, elle est du domaine de l'expérience et elle vous fait vivre la complétude et l'Unité, indépendamment de toute autorité extérieure, fusse-t-elle la plus Amour, en langage humain. Le défi est à ce niveau là car, bien sûr, les êtres se présentant comme des hommes dieux ou des femmes déesses sont capables de drainer des foules considérables. Certains êtres ont drainé, durant leur vie, des dizaines de millions d'adeptes les ayant suivis aveuglément, jusqu'à nier l'existence même de certaines manifestations totalement opposées à la Lumière, étant de l'ordre de ce que j'appellerais l'Illusion la plus subtile et la plus profonde. Il n'y a, au travers de cela, aucun jugement mais simplement l'expérience qui est à mener, par rapport à chacun, et ce que chacun est, à l'Intérieur de lui-même.

Vous n'avez besoin de rien d'autre que de la Lumière et surtout pas d'un intermédiaire par rapport à cette Lumière car celui qui voudra se présenter comme un intermédiaire de la Lumière deviendra opaque à la Lumière. Et il ne peut, bien évidemment, pas vous amener à la Lumière mais uniquement dans l'étreinte de l'émotion, de l'exaltation et, en définitive, de la perdition. Le Christ a dit : « à ceux à qui il a été beaucoup donné, il sera beaucoup demandé ». Les chenilles, comme vous les appelez, qui n'ont aucune notion et aucune Conscience de ce qu'est la Lumière, parce que l'enfermement dans les croyances, l'enfermement dans l'Illusion, a été beaucoup plus fort que la volonté de l'âme, de la puissance de l'Esprit pour manifester cette Lumière telle que vous avez eu la chance de le vivre au travers des Noces Célestes. Rappelez vous aussi, le Christ l'avait dit : « Les premiers seront les derniers et les derniers seront les premiers » parce que ceux-ci se réveilleront du jour au lendemain, d'une minute à l'autre et iront vers la Lumière. C'est pour cela qu'il vous avait été demandé de ne pas juger et de respecter le chemin de chacun, à condition, toutefois, de voir clair en vous. Or, aujourd'hui, nombre de Semences d'Étoiles voient de plus en plus clair sur l'Illusion de ce monde, sur l'Illusion des comportements de certains.

Alors que faut-il faire ? Il faut affirmer votre Maternité Intérieure et montrer, avec un Cœur aimant, ce qu'est la Maternité extérieure qui éloigne du Christ. Maintenant, avoir montré, suffit. Il n'y a rien à imposer car la plupart des êtres enfermés au sein de croyances suivront ces croyances jusqu'au bout. Ils n'auront pas les moyens psychiques de sortir de ce monde de croyances et de ce monde de l'Illusion. La Lumière est transparence totale. Elle vous demande de ne plus être rien, ici, pour être tout, dans l'autre monde. Ceci est le principe, je dirais, d'un vase communicant. L'un des Anciens vous l'avait exprimé parfaitement, cette notion d'humilité et de simplicité, le Maitre Philippe de Lyon car, quand il répondait de son vivant, à comment pouvait-il faire de tels miracles, c'est justement parce qu'il était le plus petit, ici, mais le plus grand au Ciel, reprenant par là, en quelque sorte, les paroles du Christ. Or, si vous n'êtes rien, ici, comment pouvez-vous transmettre la Lumière ? Il y a, à ce niveau, une question essentielle que chacun doit se poser. Vous pouvez, bien sûr, par résonnance, mettre en œuvre des formes de Yoga, mais comprenez bien que ce qui vous traverse, c'est la Lumière et non pas une quelconque volonté personnelle. Et que, d'ailleurs, celui qui est traversé, réellement, par la Lumière, reçoit autant que celui auquel il donne mais, à partir du moment où il y a une revendication, il y a appropriation. L'appropriation élève la personnalité et rabaisse l'Unité : toujours le même principe des vases communicants. Ce jeu entre le Feu Prométhéen et le Feu de l'Esprit est illustré par le basculement du point AL, situé à la racine des cheveux, et descendant à la racine des sourcils. Il n'y a que lorsque cette connexion et ce retournement est effectué, que le trajet AL-AL peut se mettre en œuvre et vous procurer la vision des Ethers, la vision de l'Unité, la vision au-delà de l'Illusion, n'ayant plus rien à voir avec ce monde ni avec la matrice astrale. Il ne s'agit plus de la Clairvoyance, il ne s'agit plus d'une vision du 3ème œil mais de la perception intime, réelle, par le regard du Cœur, de ce qu'est la Vérité et de ce qu'est l'Illusion.

À vous donc de décider, en toute lucidité, là où vous voulez aller mais vous ne pouvez prétendre devenir l'Unité en adhérant à une quelconque Dualité. À vous de décider. La Maternité Intérieure ne donne pas du tout les mêmes fruits que la Maternité extérieure. La Maternité Intérieure confère la Paix, l'équilibre, l'absence d'émotion, l'absence de jugement, un état d'équanimité où l'Être, en toute humilité et en toute transparence, sait qu'il n'est rien ici parce qu'il est tout ailleurs. Alors, comment peut-il revendiquer le moindre statut, au sein de ce monde ? La Maternité extérieure va développer le Feu Prométhéen, le désir, le besoin de sensations, le besoin même de Vibrations qui ne sont pas les Vibrations du Feu du Cœur mais de l'émotion du Cœur, n'ayant strictement rien à voir avec le Feu de l'Ether s'établissant au sein de la Couronne Radiante du Cœur, et donnant l'Illusion. Alors, bien sûr, à vous de définir, Intérieurement, ce que vous vivez. Cela correspond, en totalité, à la phrase qu'avait prononcée Saint Jean, sous la dictée du Christ : « Il y aura de nombreux appelés et peu d'Elus. » Les appelés seront marqués au front, oui, comme ceux qui ont vécu l'initiation Luciférienne mais qui y sont restés enfermés, acceptant et acquiesçant à une hiérarchie ou une autorité extérieure prédominante à la leur. À vous de savoir. À vous de vivre. Ou à vous de croire. Vous ne pouvez vivre et croire, en même temps.

Élever le point AL, c'est le rabaisser, c'est aller au-delà du Il et du Elle, pour pouvoir être l'Alpha et l'Oméga, pouvant dire, à ce moment là : « Moi et mon Père, sommes Un » et non pas : « Je suis le Père ». « Moi et ma Mère, sommes Un » et non pas : « Je suis la Mère ». Même si vous êtes, en définitive et hors de ce monde, le Tout, un fragment de la Source, et la totalité de la Source. Mais certainement pas sur cette Illusion mais au-delà de l'Illusion de ce monde. Toute la nuance, et elle est de taille, se situe à ce niveau. Parcourir l'Alpha et l'Oméga, devenir le Chemin, la Voie, la Vérité et la Vie, ne peut se faire que quand il y a Abandon à toute prétention et à toute Illusion, au sein de ce monde. Ceci a été illustré par le Christ, durant ses 40 jours de désert, où Satan lui-même lui a proposé le Royaume. Est-ce que votre Royaume est dedans ou est-ce que votre Royaume est dehors ? Autrement dit : Est-ce que vous vivez votre Maternité Intérieure ou est-ce que vous croyez en une Maternité extérieure ? De cela découlera votre avenir Vibratoire. Il vous sera fait selon votre foi. Il vous sera fait selon votre Vibration. Devenir autonome, comme le disait Frère K., c'est cela. Vous ne pouvez maintenir une quelconque dépendance à une croyance, à un être, et devenir autonome, c'est impossible.

Alors, si vous allez vers l'autonomie, il vous faut vous Abandonner, en totalité, et cesser toute forme de projection, quelle qu'elle soit, à l'extérieur de vous-mêmes. Cela, bien évidemment, ne vous enferme pas, bien au contraire, mais vous libère. Encore faut-il accepter de le vivre. Encore faut-il accepter d'y aller pour pouvoir s'y établir. Alors, aimez, oui, par-dessus tout. Quels sont vos fruits ? Est-ce qu'ils se situent au sein d'une adoration personnelle ou est-ce qu'ils se situent au sein de l'adoration de la Lumière Une, au-delà de l'Illusion de ce monde. Il n'y a pas d'autre choix et c'est ce choix que vous êtes appelés à mener, durant ce mois de mai qui s'ouvre très bientôt. Voilà les quelques mots que j'avais envie de vous donner et qu'il m'a été assigné de vous donner. Si, bien sûr, il existe, et je l'espère, des interrogations, par rapport à cela, nous allons essayer ensemble d'avoir plus de Vibrations et plus d'éléments nous permettant de le comprendre et de le vivre, ensemble. Laissons mûrir les questions, laissons-les affleurer à la Conscience, soyez transparents. Pendant ce temps-là, rappelez-vous que, toujours, la vie, même au sein de la Beauté de ce monde (car il est très beau, même s'il a été falsifié par la Conscience humaine), vous mettra toujours face à vos propres failles : c'est le principe de la loi de résonnance et d'attraction. Ainsi, s'il existe, en vous, une faille de nature émotionnelle, viendra se présenter une émotion venant la combler et vous donnant l'Illusion et renforçant l'Illusion de cette faille. Alors que si vous découvrez votre propre Unité, votre propre complétude et Eternité, à ce moment là, plus rien ne vient à manquer à l'Intérieur de ce que vous êtes car vous êtes devenus, en totalité, transparents à la Lumière. Vous avez réalisé la dimension KI-RIS-TI c'est-à-dire Fils Ardent du Soleil. Est-ce que le Soleil a besoin d'autre chose que lui-même pour être un Soleil ? Pendant que les questions remontent, le mot Maternité a été employé, à dessein, car il renvoie à IM, c'est-à-dire le Mystère. IM a la même racine que UM, AM et OM. La matrice, la matière, la manifestation, la Maternité, renvoient à la même Vibration. La Maternité peut, effectivement, de même que la matrice, se tourner vers elle-même ou se tourner vers l'Unité. C'est exactement le même principe qui est à l'œuvre.

Question : Comment un petit garçon qui a manqué d'Amour maternel, peut dépasser cet aspect de manque, sans le chercher toute sa vie auprès d'une femme ?
Frère bien-aimé, le manque appartient, justement, à l'Illusion. S'il y a une identification à ce manque (qui a pourtant été vécu dans le passé), c'est qu'il existe, à ce moment là, comme tu le dis toi-même, une faille. Cette faille ne peut être comblée au présent parce qu'elle vient d'un passé. Dans le présent, il ne peut exister de solution à quelque chose qui appartient à un passé ou à un futur. La plénitude, la complétude, l'Unité ne peut se trouver que dans le présent. Tant qu'il y a recherche extérieure, pour combler une faille, il y a comportement qui est issu de la Dualité. Alors, bien sûr, l'ensemble de l'humanité, tant qu'elle n'a pas trouvé son Unité, fonctionne de manière duelle : action / réaction. Ce dont nous vous avons parlé, c'est l'action de grâce. L'action de grâce se révèle dès l'instant où vous acceptez de regarder vos propres ombres, vos propres failles, en face. En les regardant en face, celles-ci vont se transcender par l'Intelligence de la Lumière, présente en vous, et elles se comblent, réellement. Le principe n'est pas de remplir une bouteille qui fuit car sinon il faut la remplir sans arrêt. Le principe est d'arrêter la fuite. Or, comment la Lumière arrête la fuite ? Simplement en acceptant de la regarder en face. Ce monde est un monde d'Illusion. La personnalité, votre présence même au sein de ce monde, est une projection au sein d'une Illusion. À partir du moment où il y a découverte du Soi, il ne peut exister la moindre Illusion qui puisse s'étaler ou s'amplifier. Tu es la Lumière du monde. Tu es le Tout. Tu es Un. Il n'y a rien d'autre à l'extérieur de ce que tu es. La rentrée dans l'Unité et dans l'Êtreté est un Abandon de la personnalité et une rentrée en soi pour manifester le Soi. Tu n'es pas non plus tes failles, tu n'es pas non plus tes privations. Tu n'es rien de tout cela. Tu es un Enfant de la Lumière et un Enfant de l'Un. Comment est-ce qu'un Enfant de l'Un pourrait être incomplet, si ce n'est par une projection au sein de cette Illusion ? Vous n'êtes pas le résultat de votre passé. Vous êtes le résultat de la grâce. Le principe même de la Maternité (et je parlerai donc, cette fois-ci, ni de Maternité Intérieure ni de Maternité extérieure), le principe de filiation, selon la chair et le sang, le Christ est venu pour rompre ce cercle vicieux, introduit, voilà fort longtemps, par des lignées non humaines, appelés les liens du sang, n'ont aucune existence dans les mondes de l'Unité. La filiation, telle que vous la vivez, au sein de ce monde, au travers de vos parents, vos ascendants et vos descendants, n'existe pas dans les mondes Unifiés. Vous êtes éternels, de toute éternité. Vous êtes Infinis depuis des temps indéfinis. Il n'existe aucune limitation. La limitation vécue au sein de ce monde induit des limitations, des manques et des failles mais vous n'êtes ni ces manques, ni ces failles, de même que vous n'êtes pas de ce monde. Tant qu'il existe une identification à l'une de vos failles, c'est-à dire que vous donnez poids à cette faille, vous donnez poids à un passé et que ce passé envahit votre présent (comme un remords, comme une tristesse, comme un manque, comme une faille), mais vous n'êtes pas cela. Vous êtes le Soi, vous êtes la Source, vous êtes l'Un. Vous êtes une partie de l'Un, vous êtes les Archanges, vous êtes moi-même, vous êtes la Source. Alors, pourquoi vouloir vous limiter en une personne, quelle qu'elle soit ? Pourquoi vous limiter aux failles réellement présentes au sein de ce monde ? Aller au-delà de la faille, c'est pas ne pas la voir, c'est justement la voir, c'est justement la transcender, non pas en remplissant une bouteille qui est percée mais bien en acceptant que vous n'êtes pas le contenant, mais le contenu. Ce pas, qui correspond au dernier retournement (le basculement du point AL situé au niveau de la racine des cheveux à la racine des sourcils), est le basculement ultime. C'est celui qui s'accompagne, comme cela avait été annoncé par Sri Aurobindo, comme le choc de l'humanité, et c'est maintenant. Cela a pu être exprimé par un philosophe, bien connu en occident : vous observez une ombre sur un mur et vous l'avez tellement observée, cette ombre, que votre Conscience s'est projetée dans cette ombre et au sein de cette ombre. Vient une Lumière extérieure qui vient illuminer le mur mais se heurtant à ce que vous êtes et créant une ombre encore plus forte sur le mur. Vous voyez la Lumière autour de vous, vous cherchez cette Lumière mais, à aucun moment, vous ne pensez à regarder la Lumière. Vous continuez à regarder le mur. Or, vous n'êtes ni le mur, ni l'ombre, vous êtes la Lumière. Il n'y a que la personnalité, le Feu Prométhéen, qui veut vous faire croire l'inverse.

Question : Dans cette Maternité intérieure, quel est le rôle et la fonction de la complémentarité féminine pour un homme ?
Au niveau du point AL, tu es Lui et Elle. Tant qu'il existe une recherche extérieure, fusse-t-elle sexuelle, affective ou spirituelle, il ne peut y avoir complémentarité en toi. Ceci est un conditionnement te faisant croire qu'il y a besoin de trouver un éternel féminin. Dans le langage du Nouvel Âge, cela a été appelé âme sœur ou flamme jumelle. S'il existe des âmes sœurs ou flammes jumelles, elles existent, mais il n'a jamais été dit qu'il y avait besoin de les retrouver à l'extérieur de soi. À partir du moment où les Archanges sont présents en toi, à partir du moment où tu acceptes que tu es une parcelle et la totalité de la Source, à partir du moment où tu commences à vivre la Conscience de Soi et le Samadhi, il n'y a aucune complémentarité extérieure à rechercher car tu es complet et entier, à toi tout seul. Croire que quelque chose d'extérieur à la Lumière, même véhiculant la Lumière, va t'apporter la complémentarité, est un leurre. Il n'y a que la personnalité qui se croit incomplète et qui va bâtir des scénarios, au sein même de ce monde, où il va appliquer les lois de la matière comme les lois de l'Esprit. Mais les lois de l'Esprit ne sont pas les lois de la matière. Les lois de l'Unité n'ont rien à faire, ni à voir, de près ou de loin, avec les lois de la Dualité. La Dualité est basée sur le manque, liée au bien et au mal, et enfermée au sein du triangle Luciférien, vous faisant toujours, et même au sein de vos structures cérébrales, vous positionner par rapport à quelque chose, comme un bien ou un mal. Le bien n'étant, à ce niveau, que l'opposé du mal et le complémentaire du mal. L'Unité n'est ni le bien ni le mal. Elle est le Tout qui transcende et dépasse le bien et le mal. La grâce, au sein des mondes Unifiés, n'a pas du tout la polarité, telle que vous la concevez, en tant que, par exemple, complémentarité homme / femme. Il existe des polarités. Un Archange a une polarité que vous qualifieriez de masculine. Une Étoile a une polarité que vous qualifieriez de féminine. Mais, dans les mondes Unifiés, cela n'a pas la même portée, ni la même valeur, ni la même représentation, que celle qui est la vôtre, de ce côté-ci du voile. Les lois de la matière ne sont pas les lois de l'Esprit. Il y a, en toi, ta féminité. Quand tu touches l'Androgyne primordial, le point AL, que cela soit au niveau des fréquences Métatroniques, que cela soit au niveau des Étoiles de Marie, donne exactement la même perception. Celui qui vit l'accès à l'Unité n'est ni homme ni femme. Cela ne veut pas dire pour autant qu'il doit se priver d'une quelconque sexualité, mais cela vient tout naturellement car, ayant la complétude vécue à l'Intérieur, tous les jeux de la Dualité s'éliminent naturellement et spontanément, ce qui n'est, bien sûr, pas le cas, dans le Feu Prométhéen, où, à ce moment là, quel que soit l'âge et les conditions, chez l'homme comme chez la femme, cela va se traduire par des besoins particuliers n'ayant plus rien à voir avec la complétude Intérieure. Pour un homme, vivre sa Maternité Intérieure ou sa féminité Intérieure (car c'est exactement le même processus), cela consiste à accepter sa part féminine, à l'intégrer et à la manifester. La manifester donne, à ce moment là, une incapacité ou une impossibilité de manifester une quelconque polarité masculine ou féminine car ces deux polarités sont, alors, transcendées.

Question : en tant que mère, je me sens dans l'inconfort car je ne réagis plus comme avant mais, il y a, malgré tout, encore une forme de lien.
Chère Sœur et Bien Aimée, cela est logique : à partir du moment où une maternité est portée, au sens, cette fois-ci, physiologique, il y a nécessairement création d'un lien. Tu es, néanmoins, encore incarnée et ces liens sont certainement, parmi ceux qui ont été créés, parmi les plus forts. Maintenant, nous allons prendre les choses autrement. Peux-tu me dire de qui l'Archange Mikaël est l'enfant ?

Réponse : de la Source.
En totalité et non pas d'une femme. Toi-même, tu es l'enfant de qui ?

Réponse : d'un point de vue biologique, de mes parents et de celui de l'Esprit, de la Source.
Bien Aimée, la réponse est fausse. Biologiquement, dans ce cadre limité, temporel, de cette vie, tu es l'enfant biologique de ton père et de ta mère, maintenant, sur le plan strictement biologique, tu es l'enfant de Marie. Sur le plan de l'Esprit, tu es l'enfant de la Source.

Question : que l'ego soit saturé ou pas d'Amour, cela ne change en rien le processus d'abandon à la Lumière et de Réalisation ?
L'ego, quand il est saturé d'Amour, va s'approprier l'Amour. L'ego ne sera jamais satisfait. Seul, le Soi est satisfait car il ne revendique rien, il est transparent et laisse passer la Lumière, contrairement à l'ego qui va se l'approprier. J'aurais pu appeler aussi cela la Maternité extérieure et la Maternité Intérieure. La Maternité extérieure est une projection de la Conscience sur l'Illusion. La Maternité Intérieure est une non projection de la Conscience sur elle-même, s'identifiant alors à elle-même et à rien d'autre au sein de l'Illusion. Pour poursuivre par rapport à cela, quand le Commandeur vous a parlé de la chenille et du papillon, il ne peut y avoir de meilleure image, de meilleure représentation et de meilleure Vérité. Vous êtes encore une chenille dans laquelle l'impulsion au cocon et à la chrysalide est née, pour certains d'entre vous, depuis déjà fort longtemps. La chenille a le choix de rester chenille et de refuser de devenir papillon mais vous ne pouvez être l'un et l'autre. De la même façon que vous ne pouvez aller, dans ce que vous appelez sur ce monde, dans l'au-delà, et maintenir ce corps en vie. Or, là, ce qui arrive est votre Libération, ce n'est pas la même chose que de passer de vie à trépas. C'est, je dirais, plutôt passer de mort à vie. Rappelez-vous que vous êtes dans un monde inversé, et que ce que vous appelez la vie, nous l'appelons la mort. Ce qui vient est réellement une Résurrection ou une Renaissance. L'ego ou la personnalité a beaucoup de mal à accepter sa propre mort. Cela avait été développé par le Bien Aimé Sri Aurobindo, voilà de nombreux mois.

Question : Accepter de regarder ses failles en face, est-ce cela la transparence ?
En totalité. C'est aussi ne pas retenir la Lumière, la laisser vous traverser car plus la Lumière vous traverse, plus vous devenez transparents, afin d'aboutir à une situation que l'on pourrait appeler un prisme qui peut décomposer la Lumière, qui laisse passer la Lumière. Mais le prisme est totalement transparent. Si vous acceptez d'être un prisme, sur ce monde, cela veut dire que vous n'êtes plus dans la personnalité.

Question : Que signifie l'expression retenir la Lumière ?
Retenir la Lumière veut dire simplement ne pas manifester Sat Chit Ananda, c'est-à-dire ne pas être dans la béatitude car, quand vous ne retenez plus la Lumière, alors, à ce moment là, vous exprimez et manifestez la béatitude ou le Samadhi.

Question : n'étant pas tous en Samadhi, ça signifie qu'on retient tous la Lumière ?
Oui, sinon, vous ne seriez plus là. C'est exactement ce qui est en train de se passer et qui va se passer mais il vous faut, néanmoins, faire l'apprentissage de cela. C'est très simple : si vous ne reteniez plus du tout la moindre Lumière, vous seriez en Samadhi permanent. Je vous engage alors à relire ce qui m'est arrivé, à certaines périodes de ma vie, où je pouvais passer plusieurs semaines ou mois, au même endroit, à la même place, sans manger, sans dormir, sans bouger.

Question : l'enfant Intérieur peut se manifester sous forme d'image d'enfant, au sens propre ?
L'enfant Intérieur est une dimension particulière de l'âme. La maternité Intérieure donne naissance au Christ Intérieur et non pas à l'enfant Intérieur. L'enfant Intérieur est une étape vers le Christ Intérieur, qui, donc, la précède.

Question : le véritable Abandon à la Lumière signifie ne pas faire de rétention à la Lumière ?
C'est synonyme. L'Abandon à la Lumière confère la Joie Intérieure et l'accès au Feu du Cœur.

Question : l'image de l'enfant intérieur représente la pureté et la transparence ?
Non. C'est une étape vers. L'enfant Intérieur est la Vibration de l'Âme. Le Christ Intérieur est la Vibration de l'Esprit.

Question : Est-il exact que lorsque l'Âme est en Maha Samadhi, elle n'existe plus ?
Elle est dissoute, en totalité. Il y a Christ, et rien d'autre.

Question : c'est cette image d'enfant Intérieur qui représente l'étape où on en est aujourd'hui ?
En quelque sorte. Le Christ Intérieur est en train d'éclore, cela vous a été dit par Marie, hier, puisque le Christ sera visible dans vos cieux.

Question : Qu'entendez-vous par « le Christ va apparaître dans nos cieux » ?
Apparaître dans vos cieux Intérieurs. Le Christ reviendra comme il est parti, ainsi qu'il l'avait dit, dans son Vaisseau de Lumière, une fois que tout aura été purifié, ce qui, me semble-t-il, n'est pas encore le cas puisque la purification ou la dissolution totale de la Matrice commence dans quelques jours.

Question : il m'est arrivé de vous voir sous forme de Lumière. Je me suis tournée vers vous et vous m'avez alors montré la planète Terre. Quelle est la signification de ce vécu ?
D'aimer la vie et non pas une image car même le corps que j'ai emprunté n'était qu'une image, de même que tu habites une image. Ce corps, auquel les Consciences sont attachées, ce corps humain, est constitué de la Terre, et de rien d'autre. L'Âme et l'Esprit ne sont pas de ce monde. La Terre est celle qui décide, cela nous vous l'avons dit, les unes et les autres. La Terre est aussi une Mère. Aimer la Terre Mère, c'est aimer la Vie, au-delà de l'apparence et au-delà de l'obliquité de la Lumière.

Question : Si le corps est fait de Terre, c'est lui qui décide de sa libération, comme la Terre ?
Chère Sœur et Bien Aimée, la Terre décide de sa libération. Imagine que tu sois, aujourd'hui, à un endroit précis où la Terre a décidé de se libérer et où donc le sol s'ouvre sous tes pas ou l'eau envahit l'endroit où tu te trouves : tu es donc bien tributaire de la Terre. Le corps n'est pas une représentation de la Terre, le corps est une représentation de la perfection ayant été enfermée, certes, mais représentation de la perfection. Le corps est une densification des représentations archétypielles, depuis la Source, en passant par les Hayot Ha Kodesh, les Archanges et toutes les Dimensions intermédiaires. Car ce corps, illusoire, est le Temple où doit se réveiller le Christ Intérieur. Le corps est issu de la Terre, dans sa structure, mais pas dans son agencement. La Terre a été fécondée ou ensemencée par les matrices cristallines, apportées voilà plus de 20 millions d'années. Cet ensemencement, par les matrices cristallines, a permis le développement de la vie consciente, au-delà de la Conscience même de la Terre.

Question : Pour pouvoir rayonner la Lumière sans la retenir, est-il souhaitable de multiplier les périodes d'alignement, comme celles de 19 h à 19 h 30, dans la journée ?
Cher Frère, certains d'entre vous vivent déjà cela. Il faut bien comprendre qu'il ne suffit pas de vouloir exercer une quelconque volonté, par rapport à cela, mais bien se laisser, là aussi, immerger par la Lumière. Que se passe-t-il à ces moments là ? Certains d'entre vous le vivent déjà, il s'agit de moments où le Feu vous envahit, où plus rien de votre personnalité n'existe, où parfois certains d'entre vous s'endorment ou encore vivent des états de Samadhi. Mais ce n'est pas vous qui décidez, même s'il vous est demandé, effectivement, d'accueillir ces moments quand ils se manifestent car, justement, ils ne sont pas décidés par la personnalité mais sont le reflet de l'impulsion de l'Ame ou de l'Impulsion de l'Esprit, à vivre cela. Il existe, sur cette Terre, une multitude d'Êtres humains ayant prié toute leur vie, sans pour autant avoir trouvé une quelconque Lumière.

Question : Que signifie le fait de s'endormir parfois dans ces espaces d'alignement ?
Cela correspond à ce qui avait été développé par un Archange, sur la Conscience Turiya. Il existe une Conscience de veille, une Conscience de sommeil, une absence de Conscience et Turiya. L'absence de Conscience, appelée sommeil ou rêve, mais surtout sommeil, est la porte qui vous conduit à Turiya.

Question : Il n'est donc pas nécessaire de lutter contre ce sommeil ?
Mon cher Frère, surtout pas car lutter contre le sommeil, fait appel à la personnalité. S'abandonner au sommeil, fait partie de la Supra Conscience car, quand tu n'es pas là, la Lumière travaille beaucoup mieux que quand tu es là.

Question : la Libération de la Terre passe nécessairement par des événements que l'on pourrait qualifier de catastrophiques comme la montée des eaux, les tremblements de terre ?
Ce n'est que la 1ère étape. Cette Terre sera régénérée par le Feu, le Feu de l'Esprit mais, bien sûr, ceux qui sont dans la personnalité appelleront cela le Feu de la destruction. Le Feu vient effectivement détruire l'illusion puisque tout est projection de la Conscience, au sein de cet enfermement. Celui qui est prêt à vivre sa transmutation finale, et l'éveil à la totalité de son Êtreté, ne pourra jamais appeler cela catastrophe mais libération.

Question : le Samadhi peut se vivre dans n'importe quelle circonstance ?
En totalité, il est totalement indépendant des circonstances extérieures. C'est l'ego (et effectivement, nous sommes tous obligés d'en passer par là) qui croit que, parce qu'il va s'aligner, il va vivre plus facilement le Samadhi. Quand j'étais emportée dans mon Samadhi, cela pouvait survenir dans n'importe quelle circonstance et pas parce que je l'avais décidé. Et je dirais même, surtout pas parce que je l'avais décidé.

Nous n'avons plus de questionnements. Nous vous remercions.
Frères et Sœurs bien Aimés, je pense que les quelques mots que je vous ai donnés ont fait Vibrer en vous certains éléments qui vous permettront de vivre ce qui est à vivre, dorénavant. Que votre Présence et ma Présence, ensemble, ici, soient comblées de grâces. Je suis l'Alpha. Je suis l'impulsion. Je suis Il et Elle. Je suis ce que vous êtes. À bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page