Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > MA ANANDA MOYI

MA ANANDA MOYI

10 août 2008

pdf

Enfants bien aimés, je vous présente ma bénédiction. Je viens poursuivre nos échanges. Passer de la dualité à l'Unité est le but de toute vie. La dualité est problème. L'Unité est solution. Dépasser la dualité est dépasser le problème ou les problèmes, c‘est passer en Unité. En Unité il n'y a pas de prise pour les problèmes. En Unité il ne peut exister, même en incarnation, de problème qui n'ait de solution car l'Unité elle-même est source de la solution. L'Unité est un rempart contre les problèmes. En Unité rien ne peut affecter votre corps, votre mental, vos émotions. Vos structures tout entières sont tournées vers le Divin, vers la Lumière qui est en vous. Il ne peut y avoir de zones d'Ombre et de zones de problèmes. Le monde dans lequel vous vivez passe son temps à trouver des solutions à des problèmes qui ne sont pas la solution. Un problème est vite remplacé par un autre et il en va ainsi de vos vies tant que vous n'aurez pas réalisé l'Unité que vous êtes. L'Unité est l'Amour retrouvé. L'Unité est la joie intérieure. Cette joie intérieure ne se laisse corrompre par aucun élément extérieur, quel qu'il soit. Tout être humain, à partir du moment où il rentre en incarnation, épouse la dualité et donc épouse les problèmes. Alors, selon vos karmas, selon les actions que vous engendrez, les problèmes sont plus ou moins importants. Certains vont vous affecter durant toute votre vie, ils sont appelés alors récurrents. D'autres problèmes appellent une réflexion et vous obligent à réfléchir pour trouver une solution mais, dans ces cas là, quel que soit votre niveau de réflexion, un problème est vite remplacé par un autre problème. En effet la dualité est problème. L'incarnation est problème. Toute âme humaine, qu'elle l'accepte ou pas, est incarnée pour trouver une solution. La solution est à la fois réalisation et porte de sortie tout en restant en incarnation. La tradition védantique l'ont appelé l'éveil, d'autres l'ont appelé l'illumination. Néanmoins, tant que les problèmes vous affectent vous n'avez pas trouvé l'Unité.

Vivre en Unité est vivre sans problèmes. Vivre en joie et en Amour ne laisse aucune place à l'émergence d'un problème, quel qu'il soit. En résumé et en conclusion, tous les problèmes ne sont que l'absence d'Unité, quels qu'ils soient, aussi bien au niveau de votre corps que de vos émotions, que de votre mental. Le problème appelle une solution, la solution existe dans le monde duel, bien sûr, sinon toutes les maladies seraient mortelles, sinon tous les problèmes perdureraient. Mais, de problème en problème, vous ne résolvez pas la solution finale car la solution finale appartient à un autre état de dimension, à un autre état de vie, auquel vous n'avez pas accès tant que vous ne réalisez pas votre plein potentiel de divinité : éveil, illumination, peu importe les mots que vous employez. Quand vous commencez à vous approcher de cet état d'éveil, d'illumination, vous commencez à percevoir, à ressentir, des vibrations, des modifications de votre état de conscience, des modifications de votre humeur. Votre façon de procéder change face aux problèmes et aux défis que vous pose la vie. A partir du moment où vous êtes en route vers l'éveil il faut prendre bien garde à ne pas chercher de solution au niveau même où est né le problème. La solution ne doit pas naître de votre réflexion, de votre mental, quand vous êtes en route vers l'éveil. La solution doit venir d'une prière intérieure. La solution ne doit pas être linéaire, elle doit venir dans vous, ou des profondeurs, ce qui revient au même. En touchant la joie de l'éveil il ne peut y avoir de persistance de problèmes. Tous les problèmes, dès qu'ils apparaissent, sont résolus par la puissance de l'Amour et de votre propre rayonnement. Parfois certains problèmes sont là, aussi, pour vous emmener vers les portes de l'éveil. Votre travail de la dualité à l'Unité existe depuis que le monde est monde en incarnation mais il existe des périodes privilégiées où la solution est toute proche. Vous êtes dans cette période restreinte appelée, selon certains, « fin de cycle » comme je l'ai appelée, hier, fin du Kali Yuga. La solution frappe à votre porte et pourtant vous ne la voyez pas car vous continuez à vous servir d'outils dépassés que sont votre mental et votre réflexion. Or rappelez-vous que le mental ne vous donnera jamais la solution. C'est ce qu'il vous fait croire, fort habilement d'ailleurs. Et votre formation intellectuelle, éducative conditionne en vous le réflexe de l'appel à l'intellect pour résoudre un problème, quel qu'il soit. Je ne parle pas, bien évidemment, des problèmes liés aux lois de la matière. Pour arrêter l'eau, il faut fermer le robinet, cela paraît logique. Il n'en est pas de même dans votre système vivant comme dans tous les systèmes vivants.

Les conditionnements visent à vous faire servir exclusivement de l'outil mental pour résoudre les problématiques. Cela commence très jeune et cela se poursuit durant toute votre vie, vous faisant perdre le sens et le fil de votre éveil. Alors, si vous le voulez bien, je vais vous proposer en cet après-midi, de vous donner les éléments qui vous rapprocheront de la solution c'est-à-dire qui vous rapprocheront de l'éveil. Tout être humain en incarnation vit et éprouve des problèmes sur différents secteurs de sa vie. Ces problèmes existent pour vous conduire vers l'éveil mais, encore une fois, les conditionnements vécus vous empêchent, par l'intervention de votre mental et de vos émotions, d'accéder à l'éveil. Autrement dit, je dirais que tout problème est une bénédiction car il vous oblige à lâcher prise sur un certain nombre de croyances et quand vous ne trouvez pas de solution, il vous oblige aussi à aller plus loin. Alors, en ce parcours de la dualité à l'Unité (qui, je vous le rappelle, lors de l'ouverture du cœur entraîne une transformation immédiate au-delà du temps, au-delà de l'espace même de votre corps), néanmoins, il existe des techniques que vous appliquez avec vos différents outils que vous avez à disposition, aussi, pour vous approcher de votre cœur. Aujourd'hui, mes enfants bien aimés, je vous propose de faire un pas vers moi et donc un pas vers vous. Alors, n'ayez crainte, exposez clairement votre problème afin que je vous donne l'élément de solution qui vous rapprochera de la situation de l'éveil. Certains Esprits de Lumière qui ne connaissent pas l'incarnation et l'information d‘encodage de vos vies sont à même de donner des solutions fort surprenantes. Il en est ainsi des roues dans les roues, encore appelées, dans certaines traditions, le Saint des Saint ou encore les Hayoth Ha Kodesh qui sont les intelligences créatrices et qui, à travers des comportements simples, sont capables de vous rapprocher de l'état intérieur de l'éveil. Encore une fois, rappelez-vous qu'il ne peut y avoir éveil avec le mental présent Il ne peut y avoir éveil avec l'émotion présente. Il ne peut y avoir éveil avec un problème présent. Les problèmes doivent être éclairés, au-delà de l'intelligence, par la Lumière. Alors, osez énoncer votre problème et je me propose de vous donner le chemin vers la solution. Avant de commencer à exposer vos problèmes je veux m'assurer que vous ayez parfaitement compris le discours que je viens de vous tenir. Certes il emploie des mots mais ces mots sont destinés à toucher votre cœur et non pas votre logique et sont destinés à favoriser la vibration de votre être intérieur. Alors, tout d'abord, avez-vous des interrogations par rapport à ce que je viens de dire ?

Question : j'ai l'impression qu'avant de naître nous étions en Unité et depuis notre naissance et la prise de conscience de l'extérieur nous vivons dans la dualité.
Cela est totale Vérité, mon enfant bien aimé. L'extérieur appelle à la manifestation et il vous éloigne de votre intérieur, quel qu'il soit. Les grandes traditions insistent sur le fait que vous cherchez à l'extérieur ce que vous avez à l'intérieur. La solution, aussi, se trouve à l'intérieur, bien évidemment. Il n'y a pas d'autre alternative. Toute recherche, quelle qu'elle soit, vous rapproche de l'Unité mais ne vous met pas en Unité. Cela est impossible.

Question : peut-on dire qu'avant de naître nous étions dans la demeure du Père et que nous essayons d'y rerentrer mais en conscience ?
Cela est le but même de l'incarnation en ces mondes de 3ème dimension : c'est s'extérioriser soi-même dans la matière afin de retrouver l'Unité au travers de la matière. Vous êtes missionnés mais la seule mission que vous ayez tous, je dis bien tous, c'est de retrouver la Lumière. Il n'y a pas de mission extérieure. Croire que vous êtes missionnés pour aider les autres, que vous êtes missionnés pour délivrer certains enseignements est une erreur. La seule mission que vous ayez est de vous trouver vous-même.

Question : dans ce monde tout est-il donc dualité ?
Oui. Et ce problème est sans fin. Il met en compétition la lutte pour la survie même. Il met en compétition les uns et les autres dans le groupe et hors du groupe. Il met en compétition les éléments de la nature. Il met en compétition absolument tout. Or l'Amour n'est pas une compétition. La compétition est un problème. Certains, même, s'amusent avec la compétition parce qu'ils sont vainqueurs un jour et le mental leur fait croire qu'ils seront vainqueurs toujours. Cela est faux bien entendu.

Question : seule la Lumière peut maîtriser ce mental ?
Le mental ne peut se maîtriser par le mental, le mental ne peut se maîtriser par la conscience inférieure, le mental ne peut se maîtriser par les émotions. La maîtrise du mental commence à se trouver par le silence intérieur et le silence extérieur, bien sûr. C'est en cela que les méditations ont été enseignées dans de nombreuses traditions, afin de faire taire le mental. Si vous arriviez à faire taire le mental ne serait-ce qu'un milliardième de votre temps terrestre alors la Lumière se ferait jour à l'intérieur de vous. Ce qui veut dire implicitement que, même si vous avez l'habitude de méditer et que vous arrivez à faire silence, ce silence n'est pas complet sinon vous arriveriez à l'illumination tout de suite.

Question : ce silence est complet pendant la période de sommeil ?
Non, ce sont d'autres corps et d'autres fonctions qui se mettent en branle sinon les illuminations surviendraient dans le sommeil. Or il n'y a jamais existé quelqu'un qui vive une illumination complète dans son sommeil. L'illumination est un acte de la conscience pure appelée dans la tradition védantique « satshitananda ». Satshitananda étant la demeure de félicité suprême, le moment où la conscience inonde le conscient, au-delà du mental et procure une félicité au-delà de la joie. C'est le 1er moment de l'illumination correspondant à l'ouverture du cœur et du conscient à la conscience totale.

Question : la prière du cœur peut nous mener à cet état ?
L'oraison du cœur est une dévotion. Elle vous rapproche de l'illumination mais ne peut en aucun cas conférer l'illumination. Même celle-ci doit se taire afin de procurer l'illumination. Par contre, une fois l'illumination trouvée, à ce moment là, oui, la prière du cœur devient perpétuelle mais pas avant.

Question : les petites illuminations que nous vivons dans la vie participent de la grande illumination ?
Qu'est-ce qu'une petite illumination ? Je ne connais qu'une seule illumination, celle qui active totalement et libère totalement le cœur de la prison du corps et de la prison de la 3ème dimension, tout en restant en incarnation. Les autres ne sont absolument pas des illuminations, ce sont des plaisirs, ce qui n'est pas la même chose. Il n'existe qu'une seule illumination. Les petites illuminations, ainsi que tu les appelles, mon enfant, ne peuvent correspondre à une illumination. Ce ne sont que des entr'aperçus de la porte de ce qu'il y a de l'autre côté mais, en aucun cas, cela n'ouvre la porte. Cela donne le désir et l'envie d'aller vers mais cela ne procure pas l'éveil. L'éveil requiert un travail et une attention consciente de chaque instant. Il existe des travaux énergétiques, comme vous les faites, qui vous permettent de vous approcher de l'éveil, qui vont ouvrir vos chakras, qui vont vous permettre d'ouvrir même ce corps de Lumière tant désiré. Cela vous rapproche de la Source, bien sûr. Cela vous confère un état d'altérité profondément différent du commun des mortels mais cela, encore, n'est pas l'éveil.

Question : certaines pratiques peuvent-elles amener à l'illumination, comme celles des Derviches Tourneurs par exemple ?
Elles préparent mais elles ne sont pas l'illumination. De même que la méditation ou la prière du cœur préparent mais elles ne sont pas l'illumination.

Question : quelle est la différence entre l'ouverture du cœur et l'ouverture du 3ème œil et leur relation à l'illumination ?
L'illumination est un processus pouvant survenir à partir du moment où le mental ou l'émotion est totalement absente, où la conscience, consciente d'elle-même, s'aperçoit qu'il n'y a rien d'autre que la conscience. Au-delà même des manifestations énergétiques, l'ouverture du 3ème œil confère ce que Boudha a appelé les Siddhis. Les Siddhis sont les pouvoirs de l'âme, ils sont au nombre de 6 mais ceci n'est pas l'éveil. L'ouverture du cœur correspond à une autre étape. L'ouverture à l'âme n'est pas l'ouverture à Dieu. L'ouverture à la Lumière n'est pas vivre en Lumière. Il existe une gradation appelée l'ouverture des chakras qui permet de constituer ce que vous appelez « corps de Lumière » et ce que certains, ici, mes enfants, ont totalement vécu. Mais néanmoins il reste une étape une fois que tout ce travail est réalisé, une fois que les corps subtils sont réveillés, qui est l'abandon total à l'énergie du cœur. C'est une étape. Vous êtes en chemin mais cette étape est un moment qui bouleverse tout. Il y a un avant, il y a un après et vous pouvez passer de cet avant à cet après de manière totalement inopinée sans jamais avoir fait le moindre travail sur les chakras, sans jamais avoir médité, sans jamais avoir prié, car il s'agit d'une énergie de grâce qui ne vient jamais par hasard, bien sûr, qui échappe à l'entendement et qui échappe même à la notion d'énergie. Bien évidemment, encore une fois, la méditation, le travail sur l'énergie, tout type de travail qui vous rapproche de votre centre est utile, parfois indispensable, mais il n'est pas l'éveil lui-même. L'éveil dont je parle est l'éveil final et celui qui correspond à ce qui est appelé le renoncement et qui est aussi, dans certaines traditions, en particulier judéo chrétiennes, la crucifixion et la résurrection ce qui n'a rien à voir avec l'initiation au sens où vous l'entendez et qui consiste simplement à se mettre en chemin. Il s'agit ici de l'initiation ultime celle qui va vous débarrasser de votre nécessité de réincarnation en brûlant le corps causal et en révélant la totalité de l'Esprit en vous. Vivre en éveil c'est ne plus avoir de problèmes, c'est connaître la joie ineffable intérieure permanente, c'est vivre en joie permanente, c'est vivre dans la prière permanente, c'est s'abandonner à la Lumière de l'Amour, vivre l'Amour, rayonner l'Amour à chaque souffle, à chaque regard.

Question : ce moment de l'éveil est prédéterminé ?
Il est prédéterminé dans la mesure où tout être humain doit vivre cela mais sur une échelle de temps que je qualifierais d'incommensurable. Néanmoins il existe, encore une fois, des périodes privilégiées (dans laquelle vous êtes déjà depuis de nombreuses années) où le souffle de l'Esprit est présent parmi vous de manière beaucoup plus importante qu'auparavant. Dans ces périodes là il s'agit d'une grâce liée à des configurations particulières qui ouvrent les canaux et qui permettent, à ce moment là, à certains êtres, de se relier à cette guidance et de vivre l'éveil en nombre beaucoup plus important que ce qui était le cas de mon vivant. Dans les temps anciens il aurait suffi qu'une centaine d'êtres humains soient en éveil, en même temps incarnés, pour que la face du monde change. Aujourd'hui la face du monde change parce que l'énergie de l'éveil est là et qu'elle féconde la Terre et elle cherche aussi, naturellement, à féconder le maximum d'êtres humains. Vivre l'éveil c'est renoncer : renoncer aux problèmes, renoncer à la maladie, renoncer aux peurs, renoncer aux manques, c'est vivre dans la plénitude, c'est vivre dans l'instant, de ne connaitre ni futur, ni passé. Être totalement lucide et conscient de l'instant. Vivre dans l'instant c'est cela l'éveil.

Question : l'accès à la 5ème dimension entraîne-t-il l'éveil ?
La porte de l'éveil est la porte d'accès à la 5ème dimension. Il ne peut y avoir éveil en partant de la 3ème dimension sans ascension et donc sans transdimensionnalité. C'est en cela que votre époque est bénie des dieux. Vous savez, quels que soient les éléments qui apparaissent et qui continuent à apparaître sur votre monde, le regard que vous portez est, lui seul, important. Dans tout évènement vous pouvez y voir le drame le plus atroce comme la manifestation de la divinité en action.

Question : l'éveil est-il un basculement de la conscience dans le Divin ?
Effectivement. L'initiation, le fait de vivre l'éveil correspond à un retournement total. Retournement des valeurs, retournement du regard extérieur vers le regard intérieur. Ce que vos yeux voient est un regard extérieur. Quand vous vivez l'illumination totale vous ne voyez plus avec les yeux mais avec les yeux de la conscience. Un peu comme quand vous êtes mort : il n'y a plus de système oculaire mais pourtant vous voyez. C'est la conscience qui voit. Aujourd'hui vous voyez, vous écoutez, vous sentez, vous percevez avec les organes des sens. Cela n'est pas la même chose que sentir, voir ressentir, expérimenter, entendre avec la conscience et donc vous entendez de manière limitée, voyez de manière limitée, comprenez de manière limitée parce que l'entendement passe par les sens et non pas par la conscience.

Question : le 3ème œil permet d'avoir ce regard intérieur ?
Le 3ème œil permet de voir l'âme mais pas l'Esprit. C'est une étape mais ce n'est pas l'illumination. Cette étape est fort dangereuse car c'est à ce niveau que se manifeste l'ego spirituel qui empêche à son tour l'illumination.

Question : dans l'éveil, quelle est la part du mérite personnel ?
Ce n'est pas une question de mérite mais une question de conscience. Parler de mérite veut dire que l'on fait un effort et un travail. Le travail est important pour vous rapprocher de. Mais même la personne la plus méritante ne vivra pas l'illumination si elle n'ouvre pas sa conscience.

Question : percevoir la conscience, ainsi que vous l'avez décrit, correspond à l'omniprésence ?
Oui, bien sûr. Regarder quelqu'un d'autre dans les yeux peut se faire avec le regard mais, à un moment donné, la conscience prend le relais et vous montre le chemin vers l'éveil. Quand je dis que parler et regarder, cela peut se faire avec la bouche ou avec les yeux, mais cela peut se faire aussi par la conscience, chose qui se réalise à partir du moment où vous vivez l'illumination.

Question : cela signifierait que l'éveil est un choix d'âme ?
C'est un choix de l'Esprit avant tout.

Question : l'âme, sur son plan, a-t-elle une vision plus aigüe de l'illumination et choisit-elle les circonstances d'incarnation en fonction de cela ?
L'âme ne vit pas l'illumination, l'âme subit l'illumination. Ce n'est pas exactement la même chose. L'illumination est déclenchée par l'Esprit Divin en vous et non pas par votre âme.

Nous n'avons plus des questionnements. Nous vous remercions.

Bien aimés enfants de la Lumière, veuillez accepter et recevoir en vous toutes les grâces de la Lumière. Soyez bénis, soyez aimés et je vous dis à très bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page