Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > O.M. AÏVANHOV

O.M. AÏVANHOV

8 mars 2007 (2/2)

pdf

Question : comment se préparer au mieux à dépasser cette dualité que nous vivons maintenant ?
En décidant déjà de renoncer, non pas à la vie, bien évidemment, mais de renoncer à la dualité. Si vous sentez à l'intérieur de vous que, par exemple, changer de mode de vie est important alors faites le, suivez ce que vous dit votre être intérieur, quel qu'en soit le prix à payer, il n'est plus temps de tergiverser, de dire « oui, mais là j'ai ma profession, mais, oui ,mais là j'ai mon mari, oui, mais là j'ai mes enfants, oui, mais là j'ai mes habitudes, oui ,mais là j'ai ma famille ». Ca, c'est des attachements. Ce qui ne veut pas dire qu'il faut tout quitter et vous mettre dans une grotte et plus bouger. J'ai dit simplement qu'il fallait faire ce que vous dit votre conscience, dans ses moments de lucidité, et ces moments de lucidité sont les moments où la cinquième dimension vient s'infuser à l'intérieur de votre âme et de vos corps. Dans ces moments là, vous vous posez les bonnes questions. Tout ce qui vous semble harassant, tout ce qui vous semble faux, tout ce qui vous semble illusoire, tout ce qui vous semble dissocié, distordu, discordant doit être éliminé au plus vite de votre vie. Il n'y a pas de compromission possible avec la cinquième dimension. La troisième dimension est un monde de compromission. Vous êtes obligés de faire des compromis avec tout, avec les conditions de la vie sociale, avec les conditions même de la troisième dimension. Dans la cinquième dimension c'est absolument pas possible.

Alors la meilleure façon de se préparer c'est d'être dans l'unité, d'être en accord avec soi-même, de s'accorder des moments de recueillement à l'intérieur de soi. Alors, pour certains, ça peut passer par ce que vous appelez prière, pour d'autres ça peut passer simplement d'être dans la nature, pour d'autres ça peut être d'être dans un univers musical particulier. Choisissez ce qui est bon pour vous, choisissez ce qui vous met en joie car la cinquième dimension c'est une dimension de joie, une dimension d'amour infini, une dimension où il n'y a pas de place pour le doute. Ce qui ne veut pas dire que vous ne doutez pas parce que, comme je disais au début, il y a toujours opposition entre la troisième qui est encore là et la cinquième qui n'est pas tout à fait là.

Question : pourriez-vous nous parler des Hayot Ha Kodesh ?
Les Hayot Ha Kodesh sont des êtres de feu qui sont les plus proches de Dieu, ce sont des êtres qui n'ont jamais connu l'incarnation, qui n'ont jamais connu les dimensions en dessous de la onzième dimension, ce sont des êtres solaires, ce sont des êtres de feu, ce sont des Kerubim, ce sont des êtres qui ont l'omniscience, l'omnipotence, ils sont capables, de par, un simple regard de feu de leur être, de détruire des systèmes solaires, ils sont capables de créer les mondes, ils retransmettent fidèlement la pulsation de la Source, ils sont capables de rappeler à eux les êtres qui sont égarés dans des dimensions intermédiaires. Ils sont, je dirais, au plus proche de la Source mais ils sont ceux, aussi, qui guident les mouvements planétaires, les mouvements des soleils et les mouvements des galaxies. Ce sont eux les rouages qui ont permis la manifestation de ce que vous voyez dans le ciel. Ce sont eux qui ont permis la manifestation de la vie de ce que vous voyez dans vos corps c'est à dire les organes, ils ont en quelque sorte présidé à la création (sur des plans d'abord métaphysiques) des archétypes des organes, des esprits si vous préférez des différents organes qui constituent les différentes formes de vies (pas uniquement humaines). Ils ont posé les canevas de la possibilité d'éloignement de la Source dans toutes les dimensions depuis la onzième mais aussi la possibilité inhérente, à travers tout être, à travers même la biologie, à travers chaque cellule, de retrouver cette Source de Lumière car Dieu est présent aussi dans chacune de vos cellules. Alors les Hayot Ha Kodesh sont des flammes divines, omniscientes, omnipotentes. Ils ont la possibilité de voir au plus juste ce qui est souhaitable et juste, nécessaire, pour l'âme.

Question : est-ce qu'il est possible d'être en relation avec les Hayot Ha Kodesh ?
La condition sine-qua-non découle de ce que j'ai dit précédemment : il faut que votre structure vibratoire, au niveau de votre conscience, soit capable de s'élever jusqu'à la onzième dimension parce que ils ne peuvent descendre plus bas, sinon ils brûleraient totalement ceux qu'ils approcheraient, ce sont des êtres de feu. Mais on peut effectivement rentrer en contact de la même façon que de lors de l'expérience NDE, on peut rentrer en contact avec la Lumière, avec la Source. On peut rentrer aussi en contact avec les archanges, avec les Elohim mais aussi avec les Kerubim, les Hayot Ha Kodesh. Si vous voulez vous adresser aux anges de la cabale, il faut vous adresser aux quatre premiers anges qui correspondent à la période qui va du 21 au 24 mars. Vous avez là une grande clé cabalistique d'accès aux Hayot Ha Kodesh. Ce sont les quatre génies primordiaux qui correspondent aux quatre éléments parce que les quatre éléments, tels que vous les connaissez en troisième dimension, ont été créés par les Hayot Ha Kodesh. Donc le fait d'invoquer ou d'évoquer les énergies qui correspondent à ces quatre génies, qui correspondent aux éléments, est la clé la plus sûre pour manifester un contact avec les Hayot Ha Kodesh, à condition que votre structure physique soit capable de supporter la vibration des quatre éthers.

Question : comment situez-vous les Elohim par rapport aux Hayot Ha Kodesh?
Les Elohim sont des êtres de vingt-quatrième dimension comme le régent de Melchisédech. Les Elohim ont été au plus près de la place de Dieu. Ils sont rentrés en contact avec les Hayot Ha Kodesh, à un niveau extrêmement intime, avant de faire le chemin de descente dans l'incarnation. Les Elohim sont les êtres qui sont venus lors de la création de l'Atlantide, au nombre de douze. Ils sont devenus ensuite, dans la tradition la plus authentique, ceux que l'on a appelés les douze et après les vingt-quatre vieillards. Ca c'était les premiers êtres qui sont venus de la Lumière authentique pour accompagner la création de la troisième dimension sur cette planète, sur ordre du Melchisédech. Les Elohim sont en quelque sorte ceux qui ont vu la face de Dieu, qui ont été brûlés par les Hayot Ha Kodesh, et qui ont été capables de manifester la volonté de la Source première et de descendre la vibration de l'incarnation et de descendre la Lumière jusque dans l'incarnation sur cette planète. Voilà ce qu'étaient les Elohim.

Alors, après, vous avez eu d'autres entités qui sont survenues, je dirais, bien avant la venue des Elohim c'est à dire dans ce qui a été appelé le règne des géants qui est survenu trois cent mille ans avant Jésus-Christ. C'étaient des êtres qui avaient forme humaine, dont il ne subsiste aucune trace. Vous avez eu aussi des périodes intermédiaires, lors de la dégénérescence de la deuxième Atlantide, où des êtres venus des étoiles, sont venus pour s'accoupler, mélanger leur ADN avec les êtres humains, qui n'ont rien à voir avec les Elohim. Les Elohim sont des êtres de pure Lumière qui ont vu les Hayot Ha Kodesh et qui ont été brûlés par le feu des Hayot Ha Kodesh, alors que les Nephilim sont venus de plans intermédiaires et ont outrepassé leur droit par rapport à ce qui avait été voulu par les Melchisédech.

Question : quelle est la meilleure attitude pour se recentrer sur ce qui donne un sens à sa vie ?
Chère amie, tu évoques ici un problème extrêmement difficile parce que nombre d'êtres qui s'ouvrent à la cinquième dimension s'aperçoivent qu'ils sont dans un boulot qui ne correspond pas du tout à la cinquième dimension. Alors c'est une souffrance parfois cruelle de ne plus se sentir à sa place avec la Lumière qui arrive. Et puis on est tiraillé parce qu'il y a la nécessité d'avoir de l'argent pour vivre, on peut pas vivre sans argent dans la troisième dimension, ça vous le savez, alors il faut, tant que c'est possible, essayer de composer avec mais si la conscience dit que c'est plus possible et bien, à ce moment là, il faut abandonner. Mais c'est une décision que vous devez poser en votre âme et conscience, je dirais, parce que c'est facile à dire quand on est de l'autre côté : abandonnez l'argent, abandonnez le métier, abandonnez la famille. Même si les pulsions de cinquième dimension vous disent qu'il faut arrêter cela, votre esprit de troisième dimension vous dit « mais non il faut continuer parce qu'il faut payer ceci, payer cela, il faut continuer à entretenir les relations avec les uns et les autres ».

Mais tout est une question de niveau vibratoire. Si votre niveau vibratoire monte suffisamment et arrive à être au-dessus de la troisième dimension (tout en étant les pieds sur terre bien évidemment, il est pas question de voyager ailleurs, mais d'élever le point de conscience qui permet de voir la réalité de ce qui est vécu) alors, à ce moment là, vous savez que vous ne resterez pas longtemps dans ce travail. C'est exactement la même chose, par exemple, quand vous conduisez une voiture, vous savez très bien que c'est un amas de ferraille, vous savez bien que vous utilisez le pétrole qui détruit la dimension troisième, vous savez que vous participez à un modèle économique qui est périmé et pourtant vous roulez en voiture. On peut prendre aussi en exemple les nouvelles technologies comme internet qui vous permet d'avoir des informations instantanées sur tout ce que vous voulez et pourtant internet c'est ce qu'on appelle la toile, c'est un mouvement énergétique profondément luciférien c'est à dire qui est fait pour vous faire oublier la Lumière authentique et pourtant on s'en sert. Alors c'est une composition mais il faut savoir qu'à un moment donné (que vous choisirez ou qui sera choisi par la planète) vous devrez être prêts à tout abandonner pour aller vers la cinquième dimension.

Alors il y a des fois où l'on est tellement mal qu'on peut pas continuer mais ça c'est une décision purement personnelle. Je peux pas, moi, vous dire de arrêter ou de continuer. Tout dépend du niveau vibratoire que vous atteignez mais si vous atteignez un niveau de cinquième dimension suffisamment longtemps et suffisamment intense, vous ne pourrez même plus prendre une voiture, vous ne pourrez même plus vivre en société de troisième dimension. Alors à vous de savoir ce que vous désirez. Pour l'instant vous avez le choix mais vous avez conscience que ce choix que vous faites n'est pas dans la Lumière et pourtant il faut bien vivre encore, tant que la Terre n'est pas passée en cinquième dimension, ou alors vous êtes capables de vivre et de passer avant les autres en cinquième dimension. Il y a des êtres humains, certains médiums, qui décrivent leur passage en cinquième dimension mais c'est comme quelqu'un qui fait une expérience de mort imminente : il avait une vie à un moment donné, il fait un coma, il va rencontrer la Lumière, il revient, il est obligé de tout changer et pourtant il est obligé, quand même, d'avoir une vie en troisième dimension. Ca, c'est une grande souffrance aussi, même si la joie est là, même si le rayonnement du cœur est là parce que, quand on a conscience de la vibration de la cinquième dimension, on comprend le jeu de l'ombre et la Lumière, on voit bien que la troisième dimension est une dimension où le jeu de l'ombre et de la Lumière a beaucoup profité à l'ombre et, ça, c'est difficile à vivre, bien évidemment. Alors, il n'y a pas de recette miracle, il faut simplement essayer de se ménager des périodes de calme, des périodes où la cinquième dimension va venir vous nourrir, et vous porter, par l'espoir, à aller jusqu'au bout de ce que vous avez à faire.

Vous allez, chers amis, vous trouvez confrontés à ce fameux cul-de-sac de la troisième dimension où même ce qui avant pouvait vous faire plaisir (que ce soit certaines professions ou même la relation d'aide aux autres) ne va plus avoir aucun sens. Ce qui apportait la joie d'aider l'autre, d'être dans des secteurs d'activité qui ne sont plus directement liés à l'argent, à la compétition, pouvaient, il y a encore quelques années vous satisfaire. Aujourd'hui ce n'est plus le cas parce que rien ne peut vous satisfaire dans la troisième dimension et surtout maintenant. Alors c'est pas triste à dire parce que il y a la vie qui est là, la vibration de la vie qui est là mais faut bien se rendre compte que l'insatisfaction va aller grandissant. C'est pas en changeant de métier pour un autre que vous allez trouver la satisfaction, la satisfaction elle est uniquement dans le fait de retrouver son unité et le plus vite possible, tout en continuant, malgré tout, à être dans cette troisième dimension et être bien enraciné dans cette troisième dimension. Le plus important c'est la vibration intérieure, celle qui va vous faire retrouver votre multi dimensionnalité et le paradoxe c'est que quand vous aurez goûté, ne serait-ce qu'une fois, lors d'une méditation, lors d'une prière, lors d'une lecture à une toute petite partie de cette cinquième dimension, vous ne serez plus jamais comme avant, vous ne pourrez plus rétablir les règles de fonctionnement qui étaient les vôtres avant.

C'est parfois un paradoxe c'est à dire que vous découvrez un voile et bien vous allez dire « je vais illuminer ma vie dans ce que je faisais », « je vais changer de métier », « je vais changer de vie, de ville », « de femme, de mari » et puis vous serez aussi insatisfait parce que c'est la logique de la fin de la troisième dimension. Il faut que vous soyez, comment dire, comme dégoûtés en quelque sorte, écœurés de l'expérience de la troisième dimension : c'est l'aide que vous fournit la vibration cinquième qui s'effuse sur cette planète déjà depuis fort longtemps maintenant et qui va, se renforçant, déjà depuis de nombreuses années. Elle est destinée à vous faire faire le choix de la Lumière et non plus de la dichotomie ombre et Lumière. Alors, certes, c'est très inconfortable surtout pour ceux qui ont entre-aperçu la Lumière parce que il y a des êtres qui n'ont pas entre-aperçu la Lumière et qui continuent malgré tout, vaille que vaille, coûte que coûte, à aller vers l'obscurité mais, ceux là, à la dernière minute, ils peuvent trouver la Lumière mais ceux-là ne souffrent pas pour l'instant parce que ils ne savent pas qu'il y a autre chose. Alors ils essayent d'ordonner au maximum la vie de troisième dimension en ayant le sentiment, parfois, d'être dans quelque chose de parfaitement ordonné, de parfaitement juste, de parfaitement logique. Alors que la situation de ceux qui ont entre-aperçu la Lumière est beaucoup plus difficile à vivre mais ça fait partie du chemin, vous ne pouvez pas faire l'économie de cette prise de conscience.

Question : il semble qu'en avançant vers la cinquième dimension les choses viennent à soi ?
On peut dire pas nécessairement les choses viennent à soi mais quelles sont plus fluides, c'est à dire que, quand on est dans cette dimension cinquième, le phénomène d'hyper-synchronicité se manifeste. Le problème c'est que la troisième dimension elle est toujours là et quelle elle est pas fluide et elle n'est pas synchrone. Alors, effectivement, on pourrait se dire que plus on monte en vibration et plus on touche la cinquième dimension, plus les choses sont faciles. Pas du tout, elles sont plus fluides, elles sont plus synchrones ou hyper-synchrones, ce qui ne veut pas dire que la troisième dimensions avec ses résistances n'est pas là mais, néanmoins, avec la Lumière tout devient plus facile. Dans ce sens là, oui.

Question : pourriez-vous nous parler du corps de Lumière ?
Le corps de Lumière, le corps immortel, le corps sans couture, le corps de gloire, tel qu'il est décrit dans l'apocalypse de St-Jean, correspond à ce corps de cristal lié à la silice. Le carbone est lié à la troisième dimension. La silice est liée à la cinquième dimension. De même que le domaine du phosphore est lié à la neuvième dimension et ainsi de suite. Le degré de matérialité, des règles de fonctionnement, deviennent de plus en plus, le mot est peut-être mal choisi mais de plus en plus subtiles. Je vais pas développer le corps sans couture, le corps immortel parce que ça serait extrêmement complexe. Le corps de cinquième dimension n'est pas limité, même si il y a forme, la forme peut devenir informe, la forme peut se déformer. Dans ces mondes de cinquième dimension la pensée est toute puissante. Les pensées ne sont pas cloisonnées, les êtres communiquent entre eux instantanément par la conscience, directement par les pensées. Il ne peut pas y avoir de distorsion de pensées. La pensée est créatrice dans l'instant et bien d'autres choses encore mais ça participe de ce qui est appelé le corps immortel, bien évidemment. Nombre de noms ont été donnés mais ils correspondent à la même réalité.

Le corps sans couture veut dire simplement que c'est un corps qui est régénéré, c'est un corps qui n'a pas de blessure, c'est un corps qui n'est pas cousu, recousu, c'est un corps de transparence, donc on l'appelle sans couture parce que on le voit comme un vêtement parfait qui n'aurait pas de couture, qui n'aurait pas de bouton, qui n'aurait pas un endroit et un envers mais qui serait d'une seule pièce, où l'intérieur se confondrait avec l'extérieur.

Question : les atlantes se sont réincarnés en ce moment pour aider au passage en ascension en compensation d'échecs ou de ce qu'ils auraient pu faire à une autre époque ?
Cela est une réalité mais beaucoup d'êtres se réincarnent aujourd'hui parce que c'est la grande fête. Alors nombre d'êtres (qu'ils soient humains ou non-humains d'ailleurs) au niveau de l'évolution ont pris un corps de chair. Vous avez beaucoup, beaucoup de walk-in, des âmes qui sont parties pour laisser la place à d'autres âmes dans le même corps. Vous avez aussi beaucoup d'Anges du Seigneur comme on les appelle, qui sont des frères de cinquième dimension qui ont gardé un corps physique avec silice, bien sûr, pas carbone, mais, néanmoins, corps physique qui est capable d'intervenir dans votre dimension. Vous avez les frères de l'espace qui attendent ce mouvement cosmique depuis fort longtemps. Il y a beaucoup, beaucoup de monde présent sur Terre dans la troisième dimension mais présent aussi dans les mondes intermédiaires (astral, mental) et qui sont prêts à intervenir pour aider le processus ascensionnel. Alors il y a deux processus à bien différencier : le processus d'ascension individuel (personne ne peut le faire à votre place, même pas un être de Lumière, même pas le Christ, même pas un Hayot Ha Kodesh parce que, ça, c'est votre décision personnelle qui vous appartient) et puis il y a un autre processus qui est un processus d'ascension collective, planétaire si vous préférez. Ceux dont l'ascension individuelle sera à peu près synchrone avec le processus d'ascension collective monteront avec le corps en cinquième dimension.

Mais le processus d'ascension individuel participe du même processus, bien évidemment, que l'ascension collective. Processus de retournement, d'inversion des valeurs, si vous préférez, transmutation des carbones en silice, transmutation d'ADN, transmutation cellulaire, transmutation de conscience, ouverture à la Divinité, au corps sans couture. La plupart des êtres qui l'ont souhaité sont en chemin vers ce processus et puis à un moment donné le processus d'ascension collective, planétaire si vous préférez, sera synchrone avec le processus d'ascension individuel chez de multiples êtres sur cette planète. Il y aura résonance, affinité vibratoire entre l'ascension du système solaire et l'ascension individuelle de ces êtres et je vous renvoie pour cela à l'apocalypse de St-Jean. Vous êtes rentrés dans la dernière période, celle ou St-Jean disait qu'il y aurait beaucoup d'appelés et peu d'élus mais que, par contre, beaucoup d'êtres humains seraient marqués du signe de la bête. Nombre d'êtres en avaient déjà parlé il y a plus de dix ans, c'est les fameuses puces qu'ils veulent vous greffer dans la main, sur le front ou dans l'épaule. Ceux qui seront greffés avec cette puce, bien évidemment, ne pourront pas ascensionner.

Question : ceux qui sont d'origine atlantéenne ou lémurienne ont un rôle particulier à jouer ?
Cela dépend de l'âme en question, c'est pas une mission de groupe d'âmes. Vous avez des âmes qui se réincarnent qui étaient présentes en Lémurie, d'autres en Atlantide, d'autres en Hyperborée, d'autres dans l'intra-Terre mais dont la finalité n'est pas toujours la même bien sûr. Ils sont pas tous, autrement dit, des guides d'évolution vers la cinquième. A l'époque de la destruction de l'Atlantide, il y avait aussi l'ombre et la Lumière. Y-en-a qui étaient du côté de l'ombre et d'autres de l'autre côté alors, selon ce qu'ils étaient à cette époque là, la résolution n'est pas tout à fait la même, bien évidemment, et l'évolution non plus. Il ne faut pas tous les mettre dans la même famille d'âme.

Question : dans quelle dimension peut-on trouver la conscience sans mots ?
Après le cœur de Dieu, après la Lumière qui est décrite par les gens qui font une expérience de mort imminente (comme une Lumière au bout du tunnel), après le cœur de Dieu qui est Lumière, il y a la pensée de Dieu, ce qui est écrit dans la cabale, ce qui est au-delà de la Lumière. Or, au-delà du cœur de Dieu, au-delà de l'amour, il y a la pensée de Dieu. On ne peut pas imaginer la Lumière sans avoir une pensée préalable à la Lumière et il faut pas confondre le mental et la pensée. Le mental est une construction liée à la troisième dimension, la pensée est un processus vital plus on se rapproche de la Source qui est dans la trente-quatrième dimension (mais qui n'est pas la dimension ultime). Derrière cette Lumière il y a la pensée de Dieu. Les êtres qui sont les plus proches de la pensée primordiale sont les Hayot Ha Kodesh dont nous parlions précédemment, omniscients, omnipotents, donc êtres pensants. La pensée (et non pas le mental et non pas le langage) est certainement l'archétype qui accompagne la manifestation du Divin à travers la Lumière. Donc il ne peut y avoir de dimension sans pensée mais la pensée peut s'organiser de manière différente.

En cinquième dimension la pensée est unifiée entre les différentes entités en vie par une unité de conscience collective à vingt-quatre unités de conscience. Vous avez, au-delà de la vingt-quatrième dimension, des êtres qui sont constitués de trois Lumières dont la forme est un triangle qui, eux, ont une pensée tri-unique et après vous avez la pensée des flammes des Hayot Ha Kodesh. Mais le soleil est une pensée avant d'être le soleil. Il ne faut pas assimiler mental et pensée, c'est deux mondes totalement différents. Dans votre monde quand vous dites « je pense », vous pensez pas, vous ne faites que refléter la pensée qui vient d'une dimension autre. Quand vous dites « j'ai une idée » qui est-ce qui a l'idée ? C'est le mental ou c'est la pensée ? Il est très difficile, en troisième dimension, de distancier la pensée et le mental et, pourtant, dans d'autres dimensions, le mental est absent mais la pensée est bien présente. Tout dépend de vers quoi est tournée la pensée. Alors, en cinquième dimension, elle est tournée vers la non-séparativité et par un fonctionnement des vingt-quatre consciences sur un mode unitaire. Ailleurs c'est encore autre chose mais c'est toujours de la pensée. Elle change de qualité, elle se pare d'attributs différents. Dans la troisième dimension ce que vous appelez le mental, la pensée, la pensée mentale correspond à une pâle copie de ce qu'est réellement la pensée.

Question : ce qui signifie qu'en cinquième dimension, la conscience est déjà sans mental ?
Le mental n'existe plus, à tel point que la première personne à avoir parlé de manière précise de la cinquième dimension, indépendamment des écritures, parlait de cet état particulier de Lumière et il l'avait appelé le supra-mental pour bien signaler que c'était au-delà du mental. On est dans la conscience pure, ce que les orientaux appellent le monde de la félicité éternelle où il n'y a plus de mental mais où la pensée est claire.

Question : dans cette préparation aux accès à cette cinquième dimension comment s'articule l'individuel et le collectif c'est à dire est-ce que c'est la somme du travail de chacun pour cet accès qui importe ou est-ce qu'il y a d'autres actes à poser au niveau collectif ?
Je répondrais que c'est les deux à la fois, sauf que c'est pas une somme, c'est une multipliante. A de nombreuses reprises, de nombreuses entités se sont manifestées pour dire qu'ils étaient très inquiets parce que le nombre de gens qui avaient ascensionné au niveau éthérique n'était pas suffisant parce qu'il y a, effectivement, une notion de seuil critique. Un certain nombre d'être humains doit nécessairement préparer le phénomène collectif. Ils sont en quelque sorte les ancreurs de la cinquième dimension, à titre individuel mais pour la collectivité. Donc le processus individuel, dans une certaine mesure influence le phénomène collectif, ça, c'est évident mais, à un moment donné, quand le nombre suffisant d'appelés sera élu, le processus pourra basculer à un niveau collectif et, là, nous passerons réellement dans les phénomènes d'ascension physique réelle et concrète de toute la planète et des occupants qui auront décidé de monter et de migrer en cinquième dimension.

Alors, les deux sont intimement liées mais le processus individuel doit vous préoccuper beaucoup plus que le phénomène collectif. C'est en vous occupant de votre individu que vous participerez au collectif de manière formelle, c'est pas de regarder à l'extérieur (et je sais que c'est très tentant de vouloir faire des prophéties), de regarder les éléments qui se déchaînent, de regarder ce monde qui s'écroule. Il est plus important de bâtir à l'intérieur mais, néanmoins, vous ne pouvez pas fermer les yeux sur ce qui est en train de se passer. Vous l'avez sous les yeux à chaque minute, vous avez les éléments qui sont déréglés, vous avez une anarchie totale qui est en train de se produire dans tous les secteurs de la vie et ça va aller crescendo mais cela doit vous encourager à travailler à votre ascension individuelle. Alors les deux sont intimement liés mais, à un moment donné, l'ascension collective prend le pas effectivement sur l'ascension individuelle. Si il n'y avait pas d'ascension collective vous ne pourriez pas ascensionner avec le corps. Il me semble que les exemples d'êtres qui ont ascensionné avec le corps sur cette planète est quand même relativement restreint si l'on peut dire.

Question : « monter » en cinquième dimension fait référence à une nouvelle sphère ?
Il me semble que j'ai déjà répondu. C'est la Terre qui est transmise de troisième en cinquième. C'est comme si, à un moment donné, elle était là et à un autre moment elle est plus là. Pour la conscience c'est pareil : quand un être humain meurt, qu'est-ce qui se passe ? Le monde ne disparaît pas c'est lui qui disparaît au monde. C'est le même processus qui se passera en cinquième dimension sauf que, là, ce sera collectif. D'un coup vous avez des gens qui communiquent, qui sont là, il y en a un qui passent, je dirais, en cinquième et l'autre qui reste en troisième, il y en a un qui est monté et l'autre qui est resté. Voilà comment cela se passera et c'est le même processus qu'au moment de la mort. Au moment de la mort vous quittez ce corps sauf que là vous emmènerez le corps avec vous pour ceux qui monteront avec le corps, ce qui n'est pas une généralité. Cela dépendra, chaque cas sera différent. Ce que l'on peut dire par là, c'est que quand je parle de monter, il s'agit réellement d'une sensation d'ascension. L'ascension n'est pas un vain mot, la transmutation de la troisième en cinquième est un processus de montée vibratoire, il correspond aussi à la montée de la kundalini qui correspond aussi, réellement, à une augmentation et à un dévoilement des différents corps qui vous constituent. Donc c'est réellement une montée, c'est pas une vue de l'esprit. Comme c'est écrit d'ailleurs dans l'apocalypse de St-Jean, « les appelés et les élus seront appelés un à un », ils monteront avec leur corps dans des processus qui ont été décrits, je crois, par Steiner au début du siècle dernier. Le processus d'ascension fait partie de la science christologique de Steiner.

Alors si vous avez terminé vos questions je vais peut-être laisser la place à la maman de là-haut, qu'elle vienne travailler sur le plus important, beaucoup plus important que mes blablas c'est à dire l'ouverture de votre cœur. Alors je tiens encore à vous remercier pour ces échanges en espérant qu'ils auront été fructueux pour vous, qu'ils vous apporteront, au niveau de votre mental, un éclaircissement vers la pensée de la Lumière de Dieu. Alors je vous apporte ma bénédiction, mes remerciements et je vous dis peut-être à la prochaine fois. Je maintenant laisser la place à la maman pour son travail de rayonnement au niveau du cœur, merci à vous.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page