Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > MA ANANDA MOYI

MA ANANDA MOYI

4 décembre 2011

pdf

Je suis MA ANANDA MOYI. Chers Sœurs et Frères, je vous prie d'agréer à mes salutations et à ma Présence. Nous serons, en ce lieu et en cette journée, 3 Sœurs, à intervenir parmi vous, chacune porteuse de la Vibration d'une Étoile. Ces 3 Sœurs, dont je fais partie, et ces 3 Étoiles, sont liées à un aspect Trinitaire particulier qui est en résonance, bien au-delà de la raison, avec la logique du Cœur et qui émet la Vibration AL, UNITE et PROFONDEUR. Notre intervention, notre triple intervention, sera clôturée, si l'on peut dire, par l'Archange ANAËL, Archange de l'Amour et de la Relation et de la Communion. Je viens, aujourd'hui, pour être présente avec vous et surtout pour Communier. Je viens aussi (et ceci s'inscrit directement dans la suite de ce que j'ai dit, voilà une semaine, et ce qui a été exprimé, hier (par FRÈRE K), concernant l'Amour. Alors, je viens, aujourd'hui, simplement écouter vos questions concernant l'Amour et essayer, par notre Communion commune et par les mots que je prononcerai, de faire en sorte que nous nous rapprochions, ensemble, de cet Amour Vibral, de cet Amour qui englobe, bien sûr, l'humain, mais s'étale bien au-delà de ce qui est compréhensible et objectivable par la raison. Alors, s'il vous plaît, nous allons avancer, ensemble, au travers de vos interrogations concernant l'Amour. Je vous engage donc à poser les questions qui vous traversent car elles concernent, bien au-delà de votre simple présence ici, bien sûr, beaucoup de Frères et de Sœurs, sur la Terre, aujourd'hui, à travers ce que vous vivez, à travers ce qui sera à vivre. Alors, nous nous écoutons les uns les autres, dans cette Communion particulière. Je précise que mes 2 Sœurs, THÉRÈSE et GEMMA, sont aussi là, en même temps que moi, car ce sont Elles qui ont préparé cet espace, pour notre espace de Communion et d'échange, que j'ouvre maintenant. Je vous écoute.

Question : est-il exact qu'il vaut mieux ne pas être enceinte ou avoir un jeune bébé en 2012 ?
Ma Sœur, nous vous avons dit, les Unes et les Autres, ainsi que les Anciens, que vous êtes aujourd'hui, dans cette vie, dans ce chemin que vous parcourez, très exactement à la bonne place. En quoi le retour de la Lumière et l'établissement final de celle-ci, qui est Amour, doit-elle entraîner une peur de quoi que ce soit ? Il n'y a rien à anticiper, il n'y a rien à préparer, dès l'instant où le Cœur est ouvert. Alors, si le Cœur est ouvert et Vibre dans le Feu de l'Amour, tout ce qui arrive ne peut que arriver, justement, parce que la Lumière, dans sa Grâce et son Intelligence, va agir dans votre vie. Vouloir se prémunir, d'une façon ou d'une autre, est déjà, quelque part, un manque d'Amour, parce que l'Amour se suffit à lui-même. Il est état de Joie, il n'anticipe rien, il ne vit que l'instant présent, n'a aucune inquiétude pour demain, ni pour hier. Il est totalement Libre, car libéré. Il n'a pas à se prémunir et à prévoir. Il n'a pas à attendre. Il peut éventuellement espérer. Mais, plus l'Amour grandit, en vous, plus vous êtes dans l'instant de votre Éternité. Et cet instant d'Éternité n'a que faire de 2012, il sait simplement que l'Amour est là. Et quand l'Amour est là, il ne peut plus exister aucune projection, dans un quelconque demain. L'instant présent ne peut être altéré ni d'une inquiétude, ni d'une peur, ni d'un poids du passé. Aujourd'hui, nous vous engageons vraiment à vous installer dans cet état, parce que cet état particulier est la réponse à tous les manques, à toutes les souffrances. Ce n'est pas dans la prévoyance de quoi que ce soit, ce n'est pas dans l'anticipation de quoi que ce soit, que vous allez régler quoi que ce soit. La Lumière, comme vous le savez, se déploie de plus en plus. Alors, bien sûr, celui qui reste hors du Cœur ne peut qu'avoir peur, parce que la Lumière lui est inconnue, parce que l'Amour lui est inconnu. Il ne connaît qu'un versant personnel de l'amour, un versant qui est limité. Il n'a pas accès, comme dirait FRÈRE K, à l'Inconnu. Il n'est pas Libre, il n'est pas Autonome. Et n'étant pas Libre et n'étant pas Autonome, il va chercher à se prémunir d'un ensemble d'évènements. Que sont ces évènements ? Avec quel regard voulez-vous les voir et les vivre ? Avec quel état Vibratoire voulez-vous vivre le retour de la Lumière ? Êtes-vous une chenille ? Êtes-vous un papillon ? Alors ma Sœur, quoi qu'il ait pu être écrit par les prophètes, quoi qu'il ait pu être donné par certains Anciens, de leur vivant, concernant l'arrivée du Feu de l'Amour : le Feu de l'Amour est le même pour tous mais la traduction, pour chacun, sera profondément différente. Et cette traduction dépendra uniquement de l'état dans lequel vous êtes, au moment où cela se réalisera, en totalité, dans ce qui a été nommé, je crois, un temps collectif de la Terre. Tout le reste n'est que faribole, tout le reste n'est que peur, qui ne peut que vous entraîner bien loin du Cœur et vous emmène dans la personnalité, dans la terreur. L'Amour est l'inverse de tout cela. Dans le Cœur, il n'y a ni terreur, ni peur, ni appréhension et surtout il n'y a pas de demain. Parce que, dès l'instant où le Cœur Vibre (parce que le Feu de l'Amour et le Feu de l'Esprit est actif), dès l'instant où l'ensemble de votre corps (qui est ce Temple) Vibre dans le Feu de l'Amour, que peut-il exister d'important ou de plus important que ce que vous êtes en train de vivre ? Rien. Absolument rien. Alors bien sûr, celui qui ne vit pas cela, ne peut que envisager de se prémunir, ne peut envisager que souffrances, ne peut envisager que éléments catastrophiques. Le même évènement collectif, sur cette Terre, est le même pour tous mais la réponse apportée par chacun dépend uniquement de votre état Intérieur. Alors, si une femme doit accueillir une âme, qu'elle le fasse. Si, aujourd'hui, vous n'êtes plus en état d'accueillir une âme, si, aujourd'hui, vous êtes dans telle fonction, dans telle place, c'est que cela est votre juste place. Toute décision doit être envisagée et peut être envisagée sous 2 angles : celui de la personnalité et de la peur, et celui de l'Amour. A vous de décider.

Question : une émotion d'amour, de la personnalité, peut amener au Feu du Cœur ?
Non. L'amour, au sens personnel (que cela soit une passion, que cela soit une émotion amoureuse, qui concerne qui que ce soit ou quoi que ce soit), ne pourra jamais vous conduire au Cœur. Parce que ce qui donne cet état, cet élan (de l'amour personnel, cette émotion), ne peut, en aucun cas, vous conduire au Cœur, même si cela peut vous en donner la couleur, la saveur. Il existe une différence fondamentale : l'émotion amoureuse naît dans le corps émotionnel, éventuellement dans le corps causal, ou encore dans le corps mental. Elle est fonction de circonstances extérieures, que cela soit envers un être, envers une musique, envers un tableau. Cette émotion amoureuse s'éteint très vite, c'est-à-dire dès que disparaît le stimuli extérieur. Alors que l'Amour, le Feu du Cœur, lui, est établi indépendamment de toute cause, de toute cause extérieure. Il est un état d'Être, il n'est pas une émotion. L'émotion est un mouvement. L'Être est un état. Et l'état ne sera jamais un mouvement. Toute la difficulté est à ce niveau. Parce que beaucoup de Frères et de Sœurs de bonne volonté ont recherché, de différentes manières, cette émotion amoureuse (que cela soit au travers d'un être, au travers d'une situation, au travers d'une quête, même spirituelle). Mais cette émotion amoureuse, fut-elle la plus agréable à vivre (et vous le savez très bien), ne dure jamais. Alors que le Feu du Cœur, lui, est Éternel. Il ne dépend de rien d'autre que de LA SOURCE. Et j'ajouterai pour cela (et vous allez comprendre très vite), qu'il a toujours été fait état, au sein de l'Humanité, quelle que soit la religion, quelle que soit la culture, de l'aspect primordial de l'Amour, de : «Aimez-vous les uns les autres», d'éprouver l'Amour comme facteur de vie. Parce qu'effectivement, dès qu'existe une émotion amoureuse, il existe un besoin qui se crée ainsi et ce besoin est l'Essence même de la Vie, qui est le besoin de l'amour. Simplement, dans cet aspect (que je qualifierais d'horizontal), il n'y a pas de véritable verticalité. Alors, bien sûr, vous pouvez toujours appeler une émotion amoureuse (concernant un sauveur, un être), une émotion verticale. Mais cette verticalité, comme vous le savez, est biaisée. Elle est altérée par l'Axe ATTRACTION / VISION, car elle dépend, effectivement, des facteurs d'attraction et de certaines données que l'on peut qualifier de visuelles. Et cela ne sera jamais la verticale. Par contre, dès l'instant où vous touchez ce que l'on peut appeler de différents noms (alors, dans ma dernière incarnation j'ai appelé cela l'Atman, j'ai appelé le Samadhi Brahmanique, mais vous pouvez très bien l'appeler la Shakti, la Shékina, vous pouvez très bien l'appeler comme des mystiques occidentaux, la Fontaine de Cristal, la Source de Cristal, peu importe le nom que vous lui donnez), mais quand vous touchez cela, vous êtes abreuvés, en permanence, à LA SOURCE, qui déclenche le Feu du Cœur, en vous, qui est, en fait, en vous. Il y a donc une différence fondamentale entre cet aspect vertical et cet aspect horizontal. Et l'être humain est incomplet tant qu'il n'est pas en possession, si l'on peut dire, de son horizontalité et de sa verticalité la plus stricte. L'humain se trouve au milieu. Mais simplement, l'altération même du contact avec les autres Dimensions, a introduit, en lui, depuis des temps immémoriaux, un principe de manque et un principe de quête. Le principe de manque et de quête fait toujours chercher, à l'extérieur de soi, l'objet de l'amour. Alors que le seul objet d'amour est l'Amour soi-même, qui est, en vérité, l'Essence de l'Être. Dans un cas, il y a émotion amoureuse. Dans l'autre cas, il y a état d'Être dans l'Amour. L'effet et les conséquences et l'état n'a rien à voir, même si, effectivement, beaucoup d'êtres humains se laissent entraîner par cette émotion amoureuse, surtout dans ces temps particuliers que vous vivez, parce qu'il y a une ouverture du Ciel, parce que la Lumière est là et que, avant de vivre l'état d'Amour, bien évidemment, il y a une impulsion de l'âme et de l'Esprit, qui vous entraîne dans cette soif d'amour. Or, tant que la verticalité n'est pas établie, cette soif d'amour va s'exprimer de différentes façons, à travers une quête. Mais cette quête sera toujours extérieure. Et cela ne sera jamais l'Amour, au sens du Feu du Cœur, au sens de cette plénitude Intérieure, qui déclenche une modification et une transformation, totales et radicales, de la conscience. La conscience ordinaire ne sera jamais la Conscience, telle que nous l'avons nommée : Turiya. Bien sûr, au sein de la conscience humaine horizontale, il existe une forme d'exaltation de l'amour, visant à combler un manque Intérieur, par une recherche extérieure. Mais cela n'est pas l'Amour. Ou, en tout cas, c'est un amour qui est incomplet et qui n'est pas durable, contrairement à celui qui s'établit dans le Cœur, parce qu'ayant vécu le Cœur, il sait que c'est la Vérité. Et le Frère ou la Sœur qui s'établit dans cela n'a besoin d'aucun ajout extérieur : il est plein, parce qu'il est alimenté par LA SOURCE, par la Fontaine de Cristal. Il est devenu l'Atman, il est devenu l'Unité, le Soi, et il n'a plus besoin de rien d'autre. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'est pas agissant dans l'amour mais, en tout cas, il n'est plus dans la réaction et, surtout, il n'est plus dans une quête extérieure de quoi que ce soit, parce que la réponse a été trouvée. Et la réponse ne sera jamais à l'extérieur, fut-elle dans un être le plus admirable, fut-elle dans un amour le plus pur (au sens humain).

Question : Comment passer de l'Amour du Père Céleste et de la Mère Divine, telle qu'on pouvait le concevoir avant, à celui de LA SOURCE ?
Pourquoi remplacer un Amour pour la Mère Divine, par un Amour pour LA SOURCE ? La Mère Divine est une représentation. Une Étoile, quelle qu'elle soit, peut être une Mère Divine. Mais vous êtes aussi, chacun et chacune, une Mère Divine. Tant que vous avez une adoration extérieure, à quoi que ce soit, vous ne pouvez être vous-même. Tant que vous concevez et croyez qu'il existe, à l'extérieur de vous, quelque chose à adorer ou à aimer, vous ne pouvez vivre le Cœur. Le Cœur est l'Amour authentique de soi, non pas de l'ego ou de la personnalité, mais bien au travers des 4 Piliers. À travers la Transparence, la Pauvreté et l'Humilité et la Simplicité, il y a la possibilité de vivre le Cœur Vibral. Ce n'est pas une question de porter à l'extérieur de soi, un regard extérieur de la personnalité, c'est exactement l'inverse. Il faut, effectivement, faire cesser toute croyance, toute illusion, toute volonté. Bien sûr, cela est profondément contraire à ce que nombre d'enseignements ont essayé de vous donner, à savoir qu'il y avait à manifester une volonté de bien (parce que c'est par cela que vous pouviez lutter contre le mal). Mais le mal et le bien ne sont sans aucune importance pour celui qui vit l'Amour, au sens vibral. Bien sûr, il y aura une action que vous pouvez appeler (dans le sens de la personnalité), pour le bien de l'humanité, parce que cet être-là, qui a vécu LA SOURCE, Rayonne à l'Infini de ce monde et pas seulement de proche en proche. Mais tant que vous restez dans une vision extérieure de adorer quelque chose ou quelqu'un (que cela soit, même, LA SOURCE), vous ne pouvez vivre l'Unité, parce que vous êtes dans un processus de projection, à l'extérieur de vous, de ce qui doit être tourné à l'Intérieur de vous (non pas selon un sens narcissique ou de la personnalité égotique). Le Feu du Cœur est autre chose et celui qui l'a vécu (ne serait-ce qu'un milliardième de seconde) ne peut plus confondre les 2 types d'amour, c'est impossible. Maintenant comment faire ? Eh bien (cela a été dit à de très nombreuses reprises et je pense que l'Archange ANAËL en reparlera), passer la Porte Étroite, c'est s'Abandonner, n'être plus rien, ici, pour Être Tout. Bien sûr, la personnalité va toujours regimber parce qu'elle veut toujours s'approprier, découvrir par elle-même et s'identifier à quelque chose qu'elle veut posséder. Et tant que vous voulez posséder l'amour, vous ne pouvez vivre l'Amour. Vous devez vous donner, en totalité. Ceci ne correspond pas à distribuer simplement toute richesse aux pauvres mais c'est, bien plus, un état Intérieur de vacuité, de Transparence totale et surtout d'Humilité (réelle et non pas feinte). Comme vous l'a dit le Commandeur hier (que nous avons écouté attentivement) (ndr : O.M. AÏVANHOV), vous pouvez réaliser tous les protocoles du monde, vous pouvez réaliser tous les exercices du Yoga de l'Unité (donnés par UN AMI) sans pour autant avancer d'un pas, tant que vous n'avez pas l'Humilité nécessaire et indispensable, pour vivre le Cœur. Cela implique, aujourd'hui, bien plus que l'Abandon mais, vraiment, un renoncement, non pas à la vie, bien sûr, mais un renoncement à toutes les croyances, à toutes les illusions. Tant que vous ne faites pas ce Retournement, et tant que vous ne vivez pas cette révolution, vous serez toujours à la recherche de quelque chose d'extérieur à vous. Rappelez-vous cette phrase (qui a été transformée mais qui est issue de la Bhagavad-Gītā) qui disait : «les dieux, quand ils se réunissent, ont dit : où allons-nous cacher la Divinité de l'homme ?». Et, à ce moment-là, il a été dit qu'elle serait cachée là où il ne penserait jamais à chercher, c'est-à-dire à l'Intérieur de lui-même. C'est exactement cela. L'Unité n'est pas dans la projection de la conscience. Ce monde est Maya, pour nous. Mais, tant que vous êtes insérés dans cette réalité tridimensionnelle et que vous n'avez pas accès à la verticalité dont je parlais, comment pouvez-vous trouver, dans ce monde, ce qui n'est pas de ce monde ? Dans ce monde, même ses lois dites spirituelles (par exemple dans la coloration de l'âme, dans ce qui a été appelé, par exemple, les Rayons), ce sont les lois de l'âme. Mais les lois de l'âme ne seront jamais les lois de l'Esprit. Parce que l'Esprit n'a que faire de ce monde. Il y est présent, mais il y a été caché et occulté. Cherchez le Royaume des Cieux, en vous, et tout le reste vous sera octroyé. Il faut cesser tout regard extérieur. Il faut cesser toute projection de la conscience dans quelque chose, qui serait extérieur de vous, à acquérir. Parce que les Archanges vous l'ont dit et je vous le redis : vous êtes la Lumière, chacun. Même si vous la reniez, même si vous ne le voyez pas, même si vous ne le vivez pas encore, il ne peut en être autrement.

Question : Quelle est la place de la prière aujourd'hui ?
Ma sœur, il y a autant de prières qu'il y a autant d'amours. Si la prière est une demande concernant la personnalité, elle ne franchira pas la barrière de la personnalité. La seule prière, aujourd'hui, si vous voulez en faire l'expérience, est de dire, comme le Christ l'a dit : «Père, je remets mon Esprit entre tes mains ». « Que la Grâce et l'Intelligence de la Lumière se manifestent dans ma vie». Mais tant que vous réclamez, qu'est-ce qui réclame ? Parce que le Cœur n'a rien à réclamer. Encore une fois, il est un état d'Être. Et si vous êtes dans un état d'Être, que pouvez-vous demander de plus que d'Être la Lumière ? Donc, il y autant de prières que de consciences. Bien sûr, toutes les religions ont insisté sur la prière. Aujourd'hui, nous préférons remplacer ce mot par la Communion. Parce que la Communion est un état d'Être qui ne dépend pas d'une projection, ni d'une demande, et encore moins d'une attente. Parce que la prière, par définition, est toujours tournée à l'extérieur de soi, vers un ailleurs, vers un être situé ailleurs. Et nous vous avons, tous, dit, sans aucun jeu de mots, que nous sommes, en totalité, à l'Intérieur de vous. Alors, bien sûr, il n'est pas question de dire que la prière n'est pas utile ou inutile, mais simplement : que priez-vous et comment priez-vous ? Rappelez-vous : le Cœur est un état d'Être, qui est permanent et qui n'est pas sujet à des quelconques fluctuations, liées à un quelconque manque. Parce que, dans le Cœur, tout est plénitude et abondance, en permanence. Je rajouterai que le Cœur ne peut être trouvé que dès l'instant où vous acceptez de faire silence (silence de toute projection), dès l'instant où vous acceptez de regarder en vous-même. Ce qui était fort difficile à réaliser, voilà un siècle, est aujourd'hui extrêmement facile, pour une raison précise : c'est que la Lumière est présente partout.

Question : Pourriez-vous nous parler de l'Amour de notre Mère la Terre ?
Ma Sœur, je te répondrai d'une manière très simple : dès l'instant où le Cœur est ouvert, il ne peut exister, dans ta conscience, aucune différence entre l'Amour de la Terre, l'Amour du Ciel, l'Amour d'un Archange, l'Amour d'un brin d'herbe, parce qu'il n'y a pas de hiérarchie au sens de l'Amour. L'Amour est UN, comme Tout est UN. Il y a autant d'Amour dans le brin d'herbe que dans la Conscience d'un Archange. Le projet, bien sûr, n'est pas le même, mais c'est la même qualité et la même intensité qui peut être vécue parce que, encore une fois, absolument tout est à l'Intérieur de la Conscience. Et tant que vous envisagez que la Terre est extérieure à vous, vous regardez, alors, la Terre avec la personnalité. Tant que vous regardez un arbre comme un objet à admirer ou à aimer, vous n'êtes pas l'arbre et, donc, il n'y a pas d'Unité. L'Amour de la Terre n'est pas différent de l'Amour d'une mère. Il n'est pas différent de l'Amour de LA SOURCE, dès l'instant où il n'est plus vécu dans la séparation et la distance, mais bien dans l'Unité. Alors, parler de l'Amour de la Mère Terre, c'est parler de tout autre amour. Mais, pour cela, il faut être capable, non pas de le définir au travers de mots ou à travers une identification, là aussi, mais faire tomber, en quelque sorte, toutes les barrières et toutes les distances. Car il n'y a que cela qui vous permettra de vivre l'Unité et de Communier, à la Terre, comme au Ciel, comme aux Archanges, comme à LA SOURCE, comme au Christ, comme (au travers du Canal Marial) avec l'une de mes Sœurs, ou moi-même. Il n'y a plus de distance mais il faut, pour cela, que votre regard ne soit plus distant. Il n'y a plus de séparation, mais il faut, pour cela, que vous ne soyez plus séparés ou fragmentés. Il faut, vous aussi, vous réunifier. Et se réunifier passe par le passage de la Porte Étroite et par ce qui a été nommé les 4 Piliers du Cœur. En-dehors de cela, il n'y a pas d'autre possibilité. On pourrait parler indéfiniment des caractéristiques différentes, selon le regard de la personnalité, de l'Amour de la Terre, de l'Amour d'un arbre ou d'un Archange et leur donner des caractéristiques. Alors, bien sûr, en tant qu'Étoile AL, je suis porteuse d'une Vibration. La Vibration de ma Sœur THÉRÈSE n'est pas la même, mais c'est le même Amour qui est le lien et la Liberté de notre Présence et de nos manifestations. Tant qu'il y a séparation, distance, tant qu'il y a impression de ne pas être réunifié à l'ensemble des Univers et des Mondes, il y a souffrance, il n'y a pas la vie dans sa totalité et sa globalité. Il y a un manque, il y a une peur. Aujourd'hui, vous êtes tous invités par la Lumière à vivre la Grâce de la Lumière et son Intelligence. Pour cela, il faut cesser toute projection. Il faut simplement vous arrêter, quelques instants. Faire la Paix, le silence, ne plus dépendre d'un instant précédent et ne plus dépendre d'un instant qui va suivre. Si vous êtes totalement présent à vous-même, alors KI-RIS-TI s'ouvrira et la Porte Étroite sera franchie et vous vivrez, instantanément, le Feu du Cœur. Chaque jour qui va passer verra se rapprocher l'inutilité de toute action extérieure et de toute projection, même dans un protocole, fut-il le plus parfait. Parce que vous allez découvrir que vous êtes l'Essence de l'Amour et que vous n'êtes rien d'autre que cela. Et que seul le regard de la personnalité, de ses peurs et de ses manques, pouvait vous faire envisager et vivre autre chose. Et dès l'instant où vous vivez cette Communion avec l'Unité, que peut-il être nécessaire de plus ? Absolument rien.

Question : Quelle est la différence entre la Communion et la Fusion ?
Mon Frère, si tu veux bien, nous allons envisager 3 mots, parce qu'ils véhiculent 3 états différents de l'Être : la Communion, la Fusion et la Dissolution. La Communion peut se vivre en soi et elle peut aussi se vivre avec une autre Conscience. Cela a été réalisé par la Nouvelle Alliance et par l'ouverture de la Porte Postérieure appelée KI-RIS-TI, vous permettant d'établir une Communion, de proche en proche, ou de loin en loin, avec une autre Conscience et, ensuite, avec l'ensemble des Consciences (ndr : voir la rubrique « protocoles à pratiquer »). Dans cette Communion, il y a perception de l'Unité, vécu de l'Unité mais vécu, aussi, non pas d'une distance, mais de la Conscience même, de Consciences qui sont différentes. Dans le processus de Fusion il y a une Communion, qui va jusqu'à son terme. C'est-à-dire qu'à ce moment-là, l'objet de votre Communion fait que vous devenez l'arbre, que vous devenez le Frère ou la Sœur avec laquelle vous avez Communié, que vous devenez le Soleil, ou toute autre Conscience. Et enfin, vient l'acte ultime qui est la Dissolution. La Dissolution, c'est perdre tout sens d'une quelconque identification. C'est devenir la totalité de la Création, c'est devenir LA SOURCE, en totalité. C'est intégrer et englober, en soi, l'ensemble des Dimensions et des Univers, non pas par une conception mais, réellement, par un mécanisme Vibratoire de la Lumière qui vous fait vivre cela dans la Conscience réelle. Ainsi, la Communion préfigure la Fusion qui, elle-même, préfigure la Dissolution. Alors bien sûr, dans le moment collectif de la Terre, il y aura Dissolution. Chacun aura vécu, au moins une fois, la Communion, la Fusion et la Dissolution, même si vous n'avez pas tous à maintenir et à être, en définitive, dans cette Dissolution, parce que chaque chemin est différent et chaque Conscience a besoin d'expérimenter des choses qui peuvent être différentes. Mais ce qui est certain, c'est qu'il n'y aura plus jamais de division, plus jamais de prédation, plus jamais d'illusion, dans le moment collectif de la Terre. Ce que vous établissez comme capacité, aujourd'hui, de Communion, ou de Fusion, ou de Dissolution, traduit simplement votre capacité à maintenir le Cœur en Unité et la Conscience au sein de Turiya.

Question : Dans les espaces de Communion avec quelqu'un, pourquoi sentir une forme de lassitude à se focaliser sur un destinataire de cette Communion ?
Que cela soit dans les moments d'alignement, de Communion, ou à des moments que vous vivez, par la Grâce de la Lumière (où il vous semble ressentir un mécanisme d'engourdissement du corps ou de la Conscience elle-même), cela est, en quelque sorte, une préparation qui vous est offerte pour vous approcher de la Dissolution. Il y a perte de repères dans l'espace et dans le temps. Il y a perte, même, du sens de l'identité. La minute d'après, c'est comme si vous demandiez : mais où étiez-vous, que faisiez-vous et qui étiez-vous ? Tout cela fait partie du processus normal de déploiement de la Lumière et du retour à la Lumière que vous Êtes. Dans les moments les plus intenses de Dissolution, vous Êtes la Lumière. Vous n'êtes plus telle personne, vous n'êtes plus telle âme, vous n'êtes plus telle conscience. Vous Êtes juste la Lumière et cela est le plus grand des Samadhi. Parce qu'à ce moment-là, il n'y a rien d'autre que ce que vous Êtes, c'est-à-dire Lumière. Vous Êtes, à la fois, le Tout et vous êtes, à la fois, le rien. Et cela se vit sans aucune angoisse, cela se vit comme la Vérité absolue. La personnalité est basée sur la peur de sa disparition. Et toutes les techniques, adoptées par la personnalité, dans ce monde, ne sont que des stratégies visant à éviter à avoir à faire face au vide et à l'annihilation de la personnalité qui, pourtant, disparaît, comme vous le savez, à chaque mort. L'accès au Cœur et la Dissolution est, justement, le vécu de la plénitude, de l'absence totale de personnalité. Ce n'est pas la mort, mais c'est la Vie, dans toutes ses composantes. Bien sûr, pour la personnalité, tant que cette expérience n'a pas été vécue, cela peut sembler absurde et peut même sembler totalement hors de portée et, surtout, à éviter. Parce qu'il y a, effectivement, des mécanismes, au sein de la personnalité, qui sont liés au corps de désir, qui vous entraînent toujours vers plus de vitalité, plus de matérialité, plus de besoin de posséder. Alors, bien sûr, dans la matérialité, il y a besoin, de posséder, matériel. Mais dans le besoin de posséder, spirituel, il y a un besoin (qui est une illusion) qui est de posséder la Lumière. La Lumière ne se possède pas, Elle Est.

Question : Peut-on vivre la Dissolution et continuer à vivre dans ce monde tridimensionnel ?
Mon Frère, qu'ai-je fait de mon vivant ? La différence, aujourd'hui, tient au fait que la Lumière (pour ceux d'entre vous qui en vivent la Vibration), commence à envahir la totalité de votre Conscience. Et vous vous apercevez, pour certains d'entre vous, stupéfaits, que vous pouvez évoluer dans ce monde tout en étant immergés dans des moments de Lumière, où vous rencontrez d'autres êtres (des amis, des parents, des enfants), mais dans leur corps d'Êtreté. Et pourtant, vous êtes toujours là. Cet instant individuel de Dissolution ne s'est pas encore accompagné de la Dissolution du collectif. Vous pouvez donc, tout à fait, vivre cette Dissolution et être présent sur ce monde. Qu'ai-je fait de mon vivant ? Qu'a fait UN AMI ? Qu'a fait le CHRIST ? On peut dire, à ce moment-là, que la Conscience n'est plus limitée à ce corps, à cette personnalité, et à cette vie. La Conscience est, réellement, à ce moment-là, multidimensionnelle : elle n'est plus limitée, elle n'est plus enfermée, elle n'est plus tributaire d'un corps, d'un attachement, d'une situation, d'une souffrance, du passé, du futur. Et pourtant, le corps est bien là. Et pourtant, vous êtes toujours là. Mais vous n'êtes plus limité. Cela, de très nombreux Frères et Sœurs le vivent, soit à travers le Canal Marial, soit à travers la Présence, auprès d'eux, des Anges du Seigneur ou d'autres peuples, dits extraterrestres ou, alors, par la communication avec des Anciens ou, encore, avec des Archanges. Ce n'est pas une illusion, cela est la stricte vérité de ce qui est vécu par la Conscience, quand elle n'est plus limitée à ce corps, à cette personne, à cette identité que vous croyez être la seule qui existe.

Nous n'avons plus de questionnement, nous vous remercions.
Frères et Sœurs, je rends Grâce pour vos questions. Je rends Grâce pour votre écoute et notre Communion. Alors, avec votre accord, je vais, si l'on peut dire, densifier ma Présence, en vous, afin de vivre, au-delà de la Communion, un espace qui, je l'espère pour vous, sera de Fusion ou, encore, de Dissolution. Je réalise cela parce que la Lumière est de plus en plus présente. Il y a donc une possibilité plus grande de Communion, de Fusion, voire de Dissolution. Alors, cela sera ma façon de rendre Grâce, à l'Amour. Vivons cela et je me retirerai tout de suite après. Je vous dis, déjà, à très bientôt.

... Effusion Vibratoire / Communion ...

Je vous Aime. A bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page