Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > MA ANANDA MOYI

MA ANANDA MOYI

20 mai 2011

pdf

Je suis MA ANANDA MOYI. Chères Sœurs et chers Frères en humanité, que la Paix et l'Amour soient votre demeure pour l'Éternité. Je viens m'exprimer, parmi vous, en tant qu'Étoile AL. Vibration et Conscience du Feu de l'Esprit. Ma Sœur GEMMA (ndr : Gemma Galgani) vous a exprimé un certain nombre d'éléments, concernant l'intrication du Feu et de l'Air. Aujourd'hui, si vous le voulez bien, nous allons, ensemble, essayer de pénétrer, plus avant, l'installation en cours de la Conscience nouvelle. Celle qui va mettre fin à la limitation et à l'enfermement.

L'installation de la nouvelle Conscience se traduit (pour certains d'entre vous, et pour d'autres) par des modifications, visibles et sensibles, de la Conscience ordinaire, vous faisant pénétrer des espaces inexplorés, jusqu'à présent, qui voilà encore une génération, n'étaient que l'apanage de certains Êtres, et seulement de certains Êtres. Aujourd'hui, et durant les temps de la Grâce, et dans les temps qu'il reste à courir, beaucoup d'entres vous sont appelés à manifester cette Conscience nouvelle, où aucun repère ne peut être expliqué, ou compris, par la conscience limitée. La transformation actuelle, et le passage dans la Conscience Illimitée, est souvent très déroutant pour l'être humain, ayant l'expérience et l'habitude de ce qu'il vit comme limitation, comme enfermement. L'irruption de la nouvelle Conscience (l'irruption du Supra mental) se réalise en vous, chaque jour un peu plus, et vous permet, en vous Abandonnant à elle, de vivre des accès, de plus en plus profonds, à la Joie, à la Paix, à la Vibration de l'Unité. Énergie qui préfigure, et anticipe, la Résurrection dans les Demeures de l'Éternité.

Quelles que soient les manifestations que chacun d'entre vous éprouve et vit, elles sont toutes destinées à vous conduire à votre nouvel état. Bien sûr, selon votre histoire personnelle, cet état peut être vécu avec plus ou moins de résistances, plus ou moins de difficultés, ou avec plus ou moins de facilité. De votre capacité à sortir de vos propres émotions et de vos propres activités mentales, découle la facilité avec laquelle vous vous installez dans la nouvelle Conscience. Bien au-delà de vos périodes d'alignement et d'Intériorisation, cela, dorénavant, va vous tomber dessus, à n'importe quel moment de votre vie, vous appelant à toujours plus d'Abandon, toujours plus de Joie, toujours plus de Paix, afin de vous acclimater, en quelque sorte, à votre nouvel état. Car c'est, effectivement, un nouvel état qui émerge, au sein de votre Conscience, de votre corps, et de l'ensemble de ce qui est appelé la Vie.

Comme vous l'ont dit certains, l'aube du Jour Nouveau a démarré. La nouvelle Lumière s'est levée et s'est éveillée au sein de ce monde. La Fusion des Éthers a été réalisée, permettant à la Lumière Blanche de s'installer, maintenant, sur cette Terre et en votre Conscience. Comme nous vous l'avons toujours dit, il y a, en vous, la totalité de ce qui est utile, suffisant et nécessaire, pour vivre dorénavant ce qui est à vivre. Au-delà d'un certain nombre d'étapes (que nombre d'entre vous ont suivies, à travers les différents yogas donnés par UN AMI), aujourd'hui, il vous est demandé de pénétrer l'Essence même de la Vibration, l'Essence de la Vibration Ultime, comme je l'appellerais, vous permettant de vivre et de vous établir dans la nouvelle Conscience.

Les signes, présents en vous, ne trompent pas. Que cela soit au niveau de l'intensité des Vibrations qui vous parcourent. Que cela soit, même, au niveau des modifications de la conscience ordinaire, ces signes sont les témoins de votre accès à ce nouvel état qui se déploie, en vous et autour de vous. Ces manifestations sont, en quelque sorte, des encouragements à vous établir, de plus en plus profondément, dans votre Samadhi, dans votre Joie et dans votre Éternité. Cela se réalise chaque jour, chaque Instant. À chaque souffle que vous portez en vous, vous avez la possibilité de pénétrer, plus avant, cette nouvelle Conscience, ce nouvel état. Celui qui vous permet, petit à petit, de changer, en totalité.

La Grâce vous offre la chance inespérée de vivre un mécanisme, je dirais, d'apprentissage et d'acclimatation à ce nouvel état. Certains d'entre vous, vivant ces états depuis fort longtemps (en années), ont la chance de s'acclimater beaucoup plus facilement à cette nouvelle Conscience, à ce nouvel état, permettant, par là-même, de renforcer votre rôle d'Ancreurs de la Lumière. Permettant, à chaque Souffle, de manifester la Lumière, au sein même de votre vie et de votre environnement. Bien sûr, il existe encore (même pour ceux d'entre vous qui sont les plus avancés), comme toujours, les dernières Ombres à laisser s'évacuer, ne nécessitant aucune attention de votre part, si ce n'est de les regarder et d'accepter de les laisser se dissoudre, par l'action de la Lumière, de son Intelligence, et de sa Beauté.

La période que vous vivez, et qui va s'ouvrir à vous, est une période où vous allez pouvoir expérimenter, de manière, je dirais, de plus en plus profonde, les états de Joie et de Samadhi les plus intenses. Ne devant, toutefois, pas vous faire perdre de vue et de Conscience, que votre rôle (si tant est qu'il y ait un rôle), est celui de manifester et d'incarner, de plus en plus, dans votre chair et dans votre Esprit, cette Conscience nouvelle, amenant à la Résurrection de la Terre, ainsi que de la vôtre. Vous êtes, bien sûr, rentrés (comme cela vous a été dit), dans les Temps Prophétiques annoncés, aussi bien dans les écrits occidentaux qu'orientaux, appelés Apocalypse de Saint Jean, ou description de la fin du Kali Yuga. C'est très exactement cela que vous vivez, en vous comme sur ce monde. Plus que jamais, les choix vont être apportés, de manière définitive et irrémédiable. Plus que jamais, vous allez saisir, au sein même de votre mental, qu'il n'y a que deux choix, et deux seulement. Au fur et à mesure, la Conscience de la Joie, de cette nouvelle Conscience, va vous amener à aller plus avant, sur un Chemin ou sur un autre.

Retenez bien (et je le répète, cela a été dit à de nombreuses reprises), qu'il n'y a pas de Chemin meilleur qu'un autre. Il y a juste un Chemin qui vous est adapté, pour retrouver ce que vous Êtes, pour terminer l'expérience de la Séparation, ou pour la poursuivre, en d'autres espaces-temps. Chacun d'entre vous fait ce qu'il peut, au sein de sa propre Conscience, afin d'actualiser, en quelque sorte, l'état de Samadhi, de Joie, de Résurrection qui s'installe progressivement. Bien sûr, il existera un moment, repérable entre tous, où la face du monde va changer, et où l'état de votre Conscience va aussi changer, de manière définitive. Ce moment-là vous sera annoncé (cela aussi, vous le savez), au moment opportun. Jusque-là, il vous faut, à la fois, vivre cette nouvelle Conscience et, pour certains d'entre vous, continuer à mener une action au sein de la conscience ordinaire, du fait de vos responsabilités. Rappelez-vous que chacun d'entre vous se trouve exactement à la bonne place, exactement au bon âge, exactement dans la bonne situation, pour ce qui est à manifester, à vivre et à Conscientiser.

Le marqueur indissociable de l'accession à votre nouvelle Conscience est la manifestation, intermittente ou permanente, de votre état de Joie. Bien au-delà des émotions de l'humain, bien au-delà des satisfactions, mentales ou autres, de la vie ordinaire. C'est en cet état particulier, vécu par instants ou de manière permanente, que se trouve tout ce qui est nécessaire à vous établir, encore plus fermement, je dirais, dans votre nouvelle Conscience. Nous sommes parfaitement conscients, l'ensemble de mes Sœurs et moi-même, que certains d'entre vous, sur cette planète, n'ont pas eu encore l'opportunité de vivre, ne serait ce qu'une fois, l'expérience de la Joie et du Samadhi. Car quand vous le vivrez (ceux qui ne l'ont pas vécu), dès la première expérience, vous comprendrez, et vivrez, ce que veut dire l'absence d'émotions, l'absence de mental, l'absence de peur, et l'établissement au sein de l'Éternité. Avant, il ne peut exister que des interrogations pour savoir si c'est cela, ou ceci.

Toutes ces interrogations disparaîtront d'elles-mêmes, pour ceux d'entre vous qui n'ont pas encore vécu la manifestation de la Joie (du Samadhi) parce qu'il existe encore, en eux, peut-être, des peurs. Peur de s'abandonner à l'Inconnu. Peur d'aller vers cet Inconnu. Car cette peur est, effectivement, inscrite au plus profond de la conscience ordinaire. La conscience ordinaire est faite pour vivre dans cette matrice, et n'est pas faite pour expérimenter et vivre l'Illimité, l'Inconnu. Alors, oui, il peut exister des remontées. Ces remontées de peurs ne sont pas obligatoirement liées à votre propre histoire, à vos propres freins, mais bien aux freins existants au sein de l'humanité, de manière collective, et empêchant d'accéder à cette Joie. Le mental va, alors, vous ramener, inexorablement, aux préoccupations ordinaires de la vie, aux désirs ordinaires de la vie, au sens des responsabilités. Autant d'éléments qui peuvent altérer le vécu de votre premier Samadhi. Pourtant, jamais les circonstances de cette Terre n'ont été aussi proches de la Révélation de la Lumière, dans son entièreté.

Certains d'entre vous doivent trouver plus de temps, plus d'intensité, dans leur Intention de Lumière. Se détourner de toute forme de connaissance extérieure, de toute satisfaction de l'ego, dans tout système de connaissance. Aller vers plus de Simplicité. Vers plus de dépouillement. En effet (comme certains l'ont dit, de par le passé), tout, absolument tout, est déjà en vous. Et je dirais, aujourd'hui, beaucoup plus que jamais. Car, en vous, se trouve déjà le germe de votre Éternité. Il reste juste à le déployer, en quelque sorte, à le Conscientiser, par résonance avec la Lumière qui se déverse sur la Terre, par cette Communion et ces ponts qui ont été établis, entre la conscience limitée de la Terre,et ces Consciences situées au-delà des limitations.

Aujourd'hui, chacun d'entre vous est un Appelé, en puissance, souhaitant, s'il le peut, aller, instantanément, vers sa Joie. Il n'existe aucun obstacle, excepté vous-même, à votre établissement au sein de la Joie. Il n'y a rien à rechercher à l'extérieur, aucune cause, aucune souffrance. Il n'y a d'autre responsable que vous-même. Alors, bien sûr, ceci n'est pas dit pour vous culpabiliser, ou pour vous rendre responsable de votre non Samadhi, mais bien pour attirer votre Attention et votre Intention, sur le fait que vous êtes seul, pour cela, face à vous-même. Il n'y a aucune circonstance extérieure et aucune circonstance passée, qui puisse vous limiter, dans l'accès à ce Samadhi. Si ce n'est vous-même, dans l'instant présent. Il vous faut, effectivement, maintenant, et chaque jour (les circonstances de vos vies vous le démontreront, d'une manière ou d'une autre), en quelque sorte, déposer les armes de l'ego, déposer les armes du vouloir, de la volonté. Et pénétrer dans les sphères de l'Innocence, et en même temps de la maturité.

C'est à cela, pendant les derniers temps de la Grâce de ce mois, que vous êtes appelés. La quantité de Lumière qui se déverse, actuellement, sur Terre, est amplement suffisante, pour vous permettre de le vivre, en totalité. Et aussi par petites touches. À la mesure dont vous pénétrerez dans cet état de Conscience, vous vous apercevrez, par vous-mêmes, que tout ce qui faisait vos propres limites, vos propres émotions, vos propres activités mentales, vont alors cesser d'elles-mêmes. Vous permettant de vous dégager, petit à petit, de cette personnalité, de ce rôle, de ce corps même, afin de vivre la Fusion avec votre Éternité. La rencontre avec la Lumière Blanche, le CHRIST. La rencontre avec votre Vérité.

Cela se déroule en ce moment même. Chacun, encore une fois, au rythme qui lui est propre, mais qui, néanmoins, aujourd'hui, est extrêmement raccourci. Les circonstances sont entièrement réunies pour vous permettre de vivre l'accès à votre premier Samadhi. Ceux d'entre vous qui l'ont déjà vécu, vont se voir accéder à des strates de Samadhi beaucoup plus intenses, et se rapprochant, de plus en plus, des états de Dissolution, bien au-delà de la Joie où il y a, réellement et concrètement, une perte totale de l'individualité. Une perte totale de tout repère existant au sein de la limitation. Ces étapes-là correspondent à la Fusion définitive des Éthers et à la mise en branle, en quelque sorte, de la partie terminale de votre Lemniscate Sacré, traduisant le passage de la conscience limitée, en totalité, au sein de l'Êtreté. Le témoin, bien sûr, en est l'activation de la zone appelée AL-AL (ndr : zone située sur l'arête du nez - voir illustration dans la rubrique « Protocoles à pratiquer » de notre site), vous invitant, par ce dernier Retournement, à pénétrer votre propre Résurrection. Toutes les limites et toutes les barrières vont alors tomber. À condition que vous-mêmes acceptiez de ne plus être limités, et de ne plus mettre de barrières à l'établissement de ce que vous Êtes.

Vous allez être appelés, de plus en plus, par la Lumière, à vous établir dans cet état. Alors, bien sûr, l'ego (ce qu'il en reste), va crier, va hurler, que vous avez autre chose à faire au sein de ce monde. Que vous avez des responsabilités. Que vous avez des actions à mener. La Conscience de votre Résurrection ne voit pas tout à fait les choses de la même façon. Car pénétrer l'Êtreté c'est, effectivement, se dépouiller, et apparaître totalement nu de tout ce qui fait votre vie au sein de cette Illusion. Vous ne pourrez (de moins en moins) maintenir l'Illusion, et pénétrer l'Êtreté. C'est en cela que les Chemins vont se séparer, en vous comme à l'extérieur de vous, de manière de plus en plus intense. De plus en plus importante. Et de plus en plus évidente, aussi.

Rappelez-vous que, dès l'instant où vous aurez pénétré les premières étapes du Samadhi, à ce moment-là, vous ferez votre choix en toute connaissance de cause, d'emprunter telle Vibration, ou telle autre Vibration. Mais que ce choix, auparavant, n'est qu'une demande, en quelque sorte, du mental, de votre affectif ou de l'impulsion de l'âme, mais n'est absolument pas la réalité et la Vérité de l'Esprit car seul l'Esprit comprend l'Esprit. Et seul le Feu de l'Esprit, peut mettre fin au feu de l'ego. Le feu de l'ego ne vous servira jamais à pénétrer le Feu de l'Esprit. En ce sens, et en d'autres termes, cela a été appelé l'Abandon à la Lumière, qui se vit, maintenant, de manière collective, devant vous faire dépasser, en quelque sorte, les derniers attachements, les dernières barrières, les derniers enfermements, les dernières limites. Ceci se vivra, en vous, de plus en plus clairement, à défaut d'être de plus en plus facile.

Vous ne pourrez obtenir aucune aide à l'extérieur de vous-mêmes car tout, effectivement, se déroule en vous, et seulement en vous. Rien d'extérieur ne peut affecter ce Chemin. Bien sûr, l'ego va chercher les circonstances extérieures pour vous y raccrocher. Mais vous percevrez très clairement, à l'Intérieur de votre première étape de Samadhi, que c'est bien vous qui avez toutes les cartes en main, et tous les moyens d'action, en vous. Que tout le reste, encore une fois, n'est qu'illusoire et Illusion.

Cela est un processus s'installant de manière collective, appelant, de manière individuelle, à y répondre, chacun à sa manière, chacun à sa façon. Mais cela se déroule maintenant. Ce qui se prépare est, effectivement, votre Résurrection au sein des mondes de l'Eternité. Alors, bien sûr (comme vos traditions en Occident l'ont toujours dit et, comme nous aussi, en Orient, cela a été dit et écrit(, nul ne connaît l'heure, nul ne connaît la date, de ce basculement final. Mais vous savez qu'il est inscrit dans une échéance extrêmement brève, même par rapport à une vie humaine. Alors, c'est à vous qu'il appartient de trouver, dans ce Samadhi et dans cette reconnexion à votre Éternité, tout ce qui est suffisant pour mener à bien votre propre Libération, de votre propre ego, de vos propres attachements, de votre propre personnalité.

Cela se déroule en vous. Cette alchimie, maintenant, va œuvrer, je dirais, à pleine vitesse et à plein rendement, vous appelant, toujours et toujours plus, à vivre des moments de Joie. Que cela soit dans vos nuits (de manière parfois diffuse ou confuse), que cela soit dans vos périodes d'alignement, et comme je le disais, le plus souvent, à n'importe quel moment, maintenant. À vous de savoir y répondre. À vous de porter, à cet appel de la Lumière, toute l'Attention nécessaire et indispensable, pour qu'elle s'établisse en vous, et vous révèle à votre Éternité, de la manière la plus simple et la plus confortable possible.

Rappelez-vous que la Lumière est Intelligence, qu'elle se précipite en vous. Et que, selon les voies que vous lui ouvrez, elle va aller spontanément nourrir le Feu de votre Esprit, ou alors nourrir le feu de l'ego. Les résultats, bien évidemment, ne seront absolument pas les mêmes, sur votre Cheminement et votre destin, de Révélation à votre propre Lumière. Tout ceci se déroule en vous, maintenant, comme je le disais, avec de plus en plus de lucidité, de plus en plus de Conscience. Il n'y a que la personnalité qui cherchera à vous détourner de ce qui est vécu, à vous détourner de l'essentiel, parce que tout cela, pour elle, n'existe absolument pas, et représente l'effroi le plus total. Mais vous puiserez au sein de ce Samadhi, dans ces expériences, dans votre pénétration au sein de cet état nouveau de Conscience, la force et la Puissance, nécessaires à dire ce qui est à dire, à faire ce qui est à faire, et surtout à Être ce qui est à Être.

Rappelez-vous qu'absolument tout est à l'Intérieur de vous. Que, plus jamais, il n'y aura quelque chose à rechercher à l'extérieur. Il y a, en vous, tout ce qui est nécessaire à vivre votre complétude, et surtout, votre accès à cette Joie et à votre Éternité. L'ensemble des éléments, des résonances Vibratoires, ayant été déversés par les Archanges et par la Lumière elle-même, permet maintenant d'établir, en vous et sur la Terre, la dernière étape de la Résurrection.

Alors, mon appel est un appel solennel à vous préparer. Cette préparation est toute Intérieure. Elle n'a nul besoin d'une préparation quelconque extérieure car toutes les solutions sont en vous, quelles qu'elles soient. La nourriture est en vous. Le compagnon est en vous. La sécurité est en vous. Elle ne sera jamais, dans ce que la personnalité et l'éducation a inculqué, dans quelque chose d'extérieur. Au contraire, cette sécurité extérieure représentera toujours un frein important, pour la Conscience Illimitée. Car, au sein de la sécurité de la conscience limitée, existe un certain nombre de barrières, existant spontanément dès que la conscience limitée va chercher à se prémunir de quoi que ce soit. Dès que la peur vous dicte des comportements, à ce moment-là, la Conscience Illimitée, et la Lumière même, s'éloignent de vous, de manière aussi sûre que si vous lui tourniez le dos, en quelque sorte.

Tout cela, tout ce que j'énonce maintenant, vous allez le vivre chaque jour. Vous allez le vivre en Conscience, et en pleine lucidité. Cela deviendra, pour chacun d'entre vous, de plus en plus évident, de plus en plus sensible, je dirais, et de plus en plus perceptible. Alors, habituez-vous à accueillir la Lumière quand elle se déverse en vous. Quelle que soit son heure, quel que soit son moment, il n'y a aucun obstacle qui tienne. Si vous êtes en train de conduire un véhicule, arrêtez-vous. Si vous êtes en train de manger, arrêtez-vous. Si vous êtes en train de parler, arrêtez-vous. L'appel de la Lumière va devenir de plus en plus intense. Je vous engage à regarder, par exemple, mon expérience quand j'étais au sein de ce corps limité, comme vous, et quand le Samadhi m'emportait, indépendamment de toute volonté, pour des temps le plus souvent indéterminés. Je n'ai jamais refusé, de mon vivant, l'afflux de la Lumière. À vous de savoir, maintenant, ce que vous privilégiez. À vous de savoir ce que vous avez envie de mettre en exergue et en avant. À vous de savoir si vous voulez réaliser la Lumière ou pas. C'est à cela que va vous appeler votre propre Résurrection. Quelle que soit l'heure de l'appel, quelle que soit la tâche que vous meniez au sein de la personnalité, à vous de décider si vous décidez, réellement, d'aller en Êtreté (dans la Paix, la Joie, le Samadhi), ou de continuer une activité extérieure.

Bien sûr, chacun d'entre vous vivra cet appel de manière profondément différente. Certains verront s'établir en eux des changements radicaux et impressionnants. D'autres iront à pas plus mesurés, vers cette Résurrection. D'autres, enfin, verront les circonstances de leur vie se modifier, de manière quasi instantanée et foudroyante. Quelles que soient les circonstances (que cela soit à pas mesurés, ou que cela soit de manière foudroyante), comprenez bien que c'est toujours la Lumière qui agit en vous, qu'il ne peut exister aucune Ombre au sein de l'Unité. Il ne peut exister que des résistances à l'Unité. Alors, bien sûr, l'ego va les appeler des Ombres. L'ego va les appeler des obstacles, va faire appel à une dialectique de type Dualitaire, en vous ramenant, toujours et encore, au principe du bien et du mal. Comprenez que ce jeu là n'a plus lieu d'être. Il n'existe que la Lumière, si vous devenez Lumière. Il ne peut exister aucun obstacle, à l'extérieur de vous comme à l'Intérieur de vous, si vous accueillez la Lumière, en totalité. Ainsi donc, si vous êtes amenés à vivre des expériences contraires à la Lumière (que cela soit en vous, comme à l'extérieur de vous), il n'y a rien à combattre, il n'y a rien à opposer. Il y a juste à en saisir la portée, le message, vous demandant d'aller, toujours plus, vers votre Unité.

En résumé, toutes les solutions sont dans la Lumière et l'Unité. Les solutions vous apparaîtront, si vous l'acceptez, de plus en plus clairement, au sein de vos états de Conscience nouvelle, au sein de vos états de Samadhi et de Joie et, de moins en moins, au sein de la personnalité et de ses occupations habituelles. C'est ainsi que se vit, pour chacun d'entre vous, la Résurrection, qui est en train de s'installer sur cette Terre. Voilà les quelques mots que j'avais à Vibrer en vous. Si nous en avons, je l'espère, un peu de temps, je répondrai à vos questions, si elles existent, concernant ce processus et seulement cela. Alors, Frères et Sœurs, la parole est à vous.

Question : comment fusionne-t-on avec la Vibration ?
Chère Sœur, la Conscience est Vibration. Devenir la Vibration, c'est l'épouser. La Fusionner, ne peut se réaliser avec aucune technique, car ce dernier pas est, justement, le passage dans le Cœur. C'est le moment où les dernières peurs sont transcendées par l'afflux et l'intensité de la Lumière. Il n'y a donc pas, à proprement parler, de technique (même si un certain nombre d'éléments vous ont été communiqués, pour le favoriser). Les uns et les autres, nous vous avons toujours dit qu'il n'y a que vous qui pouvez franchir cette dernière étape et ce dernier pas. Il vous faut d'abord identifier, par l'éclairage de la Lumière, les freins et résistances de votre propre personnalité et de votre propre ego. Car, en effet, il n'existe aucun obstacle extérieur, absolument aucun. Accepter de mettre la Lumière sur ce qu'est la personnalité, c'est accepter d'en voir les Ombres. Non pas pour combattre, encore une fois, mais bien pour les voir. Le simple fait de les éclairer et de les voir, permet à la Lumière, alors, de s'établir, en totalité et en majesté. Et vous ouvre les portes de votre propre Samadhi.

Question : vis-à-vis de contrariétés qui nous irritent, convient-il tout simplement de faire appel à la Lumière et de lui demander de les dissoudre ?
Chère Sœur, seul l'ego est irrité, l'Esprit ne l'est jamais. La seule solution, c'est de passer dans l'Esprit. Et donc, d'accepter de voir ces contrariétés, sans vouloir nécessairement agir dessus, car cela ferait impérativement appel aux énergies de la Dualité, de la matrice, et cela t'éloignerait, encore plus sûrement, de ton état de Joie. De nombreuses phrases ont été prononcées, par le CHRIST, comme : « cherchez le Royaume des Cieux et le reste sera donné de surcroît ». La contrariété appartient à l'éphémère et à l'Illusion. Elle n'est pas la Vraie Vie. S'il existe, dans ta vie, des éléments de contrariété, c'est que tu y donnes poids et corps et que, par le principe d'Attraction et de Résonance, tu es la seule responsable. Il n'existe rien d'autre que toi-même. Il n'existe rien d'autre que le Soi. Tant que tu donnes un poids, avec un regard extérieur de contrariété (dite extérieure), tu t'éloignes, sûrement, de ton Êtreté, dans ces moments-là.

Question : donc laisser la Lumière de l'Esprit pénétrer est la solution ?
Chère Sœur, la question ne se pose pas en ces termes. Car, à partir du moment où tu pénètres le Feu de l'Esprit, la contrariété n'existe plus. Si elle demeure, c'est qu'il n'y a pas Feu d'Esprit. Il n'y a que l'ego qui vit la projection au sein de ce monde. Il n'y a que l'ego qui en vit les alternances de joies Illusoires (appelées plaisirs), de peurs, de contrariétés. Au sein de l'Esprit, tout ça n'existe pas. Donc cela ne se pose pas ainsi. Cela se pose comme : « je pénètre l'Esprit, et je suis Libérée par le Feu de l'Esprit ». Et non pas : « j'espère que le Feu de l'Esprit va faire disparaître mes contrariétés », car cela est utiliser la Lumière, pour l'ego, et non pas pour l'Esprit.

Question : est-ce que l'état de Grâce et le Samadhi sont les mêmes états ?
Chère Sœur, il faudrait que tu m'exprimes, d'abord, ce tu appelles un état de Grâce. Le Samadhi est une Grâce. L'état de Grâce peut se manifester par un certain nombre d'éléments. Ainsi donc, je ne peux pas répondre à ta question de manière aussi simple et évidente. Le Samadhi, dès que tu le vis, tu sais pertinemment ce que c'est. Car, à ce moment-là, il y a une reconnexion foudroyante, à ta Conscience Supra mentale ou Éternelle. Il est possible de vivre, au sein de la vie ordinaire, des états de Grâce ou des moments de Grâce, sans pour autant pénétrer l'Éternité. Dès que la Conscience découvre, ne serait ce qu'une première fois, et vit réellement, le Samadhi (même sans vivre cette Êtreté, en dehors de ce corps), elle sait pertinemment ce que c'est. Et alors, à ce moment-là, la question ne se pose plus.

Question : comment pénétrer le Feu de l'Esprit ?
Chère Sœur, cela correspond en totalité à ce que j'ai exprimé, voilà deux questions. Le Feu de l'Esprit ne se vit que quand le feu de l'ego est éteint. Et cela ne peut être autrement. Cela veut dire : quand tu acceptes, dans tous les sens (symboliques, concrets), ta propre mort. Cela ne veut pas dire mourir à cette Dimension, mais mourir en soi, au « je », pour vivre le Soi. Cela ne peut se réaliser que quand il n'y a plus d'attention portée, de manière exagérée ou exclusive, à la vie ordinaire. C'est s'extraire de ce monde, pour pénétrer les mondes de l'Illimité. C'est vivre l'accès à cette Conscience Illimitée. Le Feu de l'Esprit ne peut se vivre (et vous en avez certains témoins), qu'avec la première étape, bien sûr, qui en est, aujourd'hui (puisque les canaux du Ciel sont ouverts), la manifestation de la Couronne Radiante (de la tête, au minimum), ainsi que les Croix de la Rédemption. À partir de là, la Lumière fait de vous un Appelé. Mais l'ego a tôt fait de s'en emparer, pour se nourrir lui-même. Le Feu de l'Esprit est vécu dès que le feu de l'ego n'est plus nourri, en aucune manière. Quand il y a, réellement, cette Crucifixion. Quand il y a, réellement, la mort, en soi, de tout ce qui n'est pas le Soi. Il faut, pour cela, arrêter (et cela a été dit, depuis fort longtemps, dans tous les enseignements), les émotions. Il faut arrêter le mental mais, encore une fois, le mot « il faut » n'est pas une action de l'ego. Mais, bien plus, une façon d'éclairer soi-même ce qu'est le mental, ce que sont les émotions, et de ne plus être identifié, à aucun moment, à cela. Cela permet, à ce moment-là, au Feu de l'Esprit, présent au niveau de la Croix de la Rédemption, de pénétrer le point ER, et de s'établir dans le Cœur. À ce moment-là, le Samadhi devient possible.

Question : sachant qu'il y a plusieurs étapes au Samadhi, à quoi peut correspondre le sentiment de sentir un blocage qui empêcherait de vivre la dernière étape du Samadhi ?
Cher Frère, la Conscience de la Résurrection s'établit sur la Terre. Comme je l'ai dit, la Fusion des Éthers est réalisée sur la Terre. Il ne reste plus que la pénétration de la Lumière Blanche, en sa totalité, appelée le Retour du CHRIST. Maintenant, l'attente, elle-même, est un barrage mis par l'ego. L'attente crée une tension, qui n'est pas une Tension vers l'Abandon, mais une tension vers l'ego. À ce moment-là, l'ego joue un rôle, que j'appellerais pervers, en te faisant croire qu'il y a quelque chose à attendre, alors que cela est déjà là. Il y a juste à le réaliser, ou à le Révéler. Car tout est déjà là. Surtout maintenant, de manière plus Consciente et évidente. L'élément freinant ou bloquant, comme je l'ai dit, sera toujours à l'Intérieur de vous. Alors, comme je l'ai dit aussi, il existe ces fameuses peurs, issues, même, de la structure humaine, mais qui aujourd'hui tendent, collectivement, à s'effacer, par l'intensité et la qualité de la Lumière. En quelque sorte, le lâcher prise est loin d'être suffisant, car le lâcher prise entraîne une attente. L'Abandon à la Lumière pourrait s'appeler, si tu préfères, dans ton langage, une forme de Renoncement. De Renoncement à toi-même, à ta vie, à tes attaches, à ce que tu crois être. Tant qu'il y a une personne, en toi, qui croit qu'elle va Réaliser, et qu'elle attend quelque chose, bien sûr, ce n'est que l'ego qui s'exprime et il en sera toujours ainsi, pour tout être humain. Vivre la Conscience expansée, dans l'expérience nommée Turiya, ou le quatrième état de la Conscience, comme ANAËL vous en avait parlé voilà quelque temps (ndr : voir canalisation ANAËL-1 du 9 avril sur notre site), correspond à cela. La Conscience de veille ordinaire doit s'éteindre en totalité. Elle ne doit donc, pas même, manifester ce que tu appelles attente, ou espoir de quoi que ce soit. Car l'espoir et l'attente entretiennent l'ego, en permanence.

Question : la désidentification de tout permet-elle d'atteindre le Samadhi ?
Chère Sœur, à condition que la désidentification (ainsi que tu le nommes) ne soit pas un travail actif de l'ego. Vivre la Crucifixion, la Résurrection, la Transmutation, au sein de la Conscience nouvelle, se fait quand tout ce qui appartient à l'ego est annihilé. Mais non pas, par un combat de l'ego. C'est justement l'absence d'attente, l'absence de désir ou, dans certains cas, une Tension totale vers la Lumière, qui réalise cela. Ceci a été appelé des étapes (que certains d'entre vous vont commencer à vivre) appelées la Dissolution. Ce sont les moments (qui peuvent être vécus à différentes occasions, ou de manière fugace, ou intense) où vous arrivez à percevoir que vous êtes le Tout ou le Rien, ce qui est exactement la même chose.

Question : se sentir complètement dissous, dans un état où tout est Lumière et où tout est Amour, correspond-il au Samadhi ?
Oui, à partir du moment où il y a Joie, réellement vécue. Oui, à partir du moment où cela est une Transcendance de la Conscience, où n'existe aucune personnalité. Ce moment est perceptible, entre tous, car il signe la fin irrémédiable de la personnalité (et non pas de la vie dans cette Dimension).

Question : comment ne pas se tromper entre le feu de l'ego et le Feu de l'Esprit ?
Chère Sœur, celui qui vit le Feu de l'Esprit ne peut pas se tromper. Il n'y a que celui qui vit le feu de l'ego qui se trompe. Ce n'est pas le même feu. Ce ne sont, absolument pas, les mêmes manifestations. Le feu de l'ego vous entraîne vers une appropriation de la Lumière. Il vous entraîne vers les plaisirs. Il vous entraîne vers la satisfaction de l'ego lui-même. La revendication, de quoi que ce soit, sera toujours le fait de l'ego. Le Feu de l'Esprit se suffit à lui-même. Il déclenche, justement, la Joie Intérieure qu'aucune circonstance de l'ego, de la vie extérieure, ne peut venir altérer. Le feu de l'ego, enfin, ne correspond pas au Feu du Cœur. Il correspond au feu du plexus solaire (ou d'autres chakras situés encore plus bas) réveillant, alors, les passions, les pulsions, les émotions, les peurs. Mais absolument pas l'Amour et la Joie.

Nous n'avons plus de questionnements, nous vous remercions.
Sœurs et Frères, en cette humanité, que l'Amour et l'Unité soient en vous. Je quitte ce canal et reviens dans quelques instants m'établir en vous, pour accompagner, de manière privilégiée, votre espace d'alignement et, je l'espère, d'Unité. Avec tout mon Amour. À de suite.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page