Autres Dimensions

Sois qui tu es

UN AMI

12 février 2011

pdf

Je suis Un Ami. De mon Cœur à votre Cœur, Frères et Sœurs incarnés, communions ensemble. Je viens à vous après un certain temps d'absence. Je viens échanger et enseigner concernant deux notions essentielles qui seront, en quelque sorte, un préambule à la dernière partie du Yoga de l'Unité que je vous donnerai dans peu de temps.

Nous allons, si vous le voulez bien, aborder d'abord un certain nombre de concepts, au-delà du mental, mais se servant des mots, pour vous permettre d'approcher des conceptions peut-être nouvelles, peut-être déjà connues de vous, concernant le Principe de l'Unité ou de ce que j'appellerais l'Unité, tout simplement. Dans un second temps, nous développerons des aspects un peu plus précis concernant l'Énergie, la Conscience / Vibration. Tout d'abord, si vous le voulez bien, définissons le cadre. Le cadre en est, comme toujours, la Conscience. La Conscience fragmentaire qui est celle de l'être humain vivant au sein de sa personnalité et de son ego, est une conscience appelée, aussi, dissociée, dans le sens où elle fonctionne sur un mode discriminant, séparatif et distanciant. Cette distance est incluse même dans la notion de Conscience dualitaire, où s'exprime le sujet et l'objet, la Conscience étant enfermée au sein de ce qui est appelé sujet, ego ou personnalité ou conscience du « Je ». L'objet étant, par définition, quelque chose qui est extérieur à la Conscience du sujet, cet objet pouvant être une autre Conscience, comme un objet, au sens littéral. La Conscience fragmentaire est une Conscience dualitaire et distanciative, dans la mesure où elle conçoit le monde comme divisé en deux parts : soi (ou plutôt le « Je ») et le reste du monde, qui n'est pas le « Je ». Ainsi, cette Conscience peut être définie, sur le plan Vibratoire, comme enfermée, exclusive et enfermante. C'est la Conscience au sein de laquelle évolue l'humanité depuis des temps immémoriaux, c'est la conscience de la personnalité où il y a une Conscience complètement séparée entre ce qui constitue le « Je » et ce qui constitue le reste du monde. Il y a, en effet, une séparation, vécue comme telle, entre la Conscience de ce « Je », et le reste du monde qui n'appartient pas à la conscience du « Je » et donc vécu et appréhendé comme extérieur.

Le principe même de la falsification et de la fragmentation est issu de cette séparation sujet / objet, faisant qu'il y a, réellement, une notion d'enfermement Vibratoire au sein même de la personnalité, de l'ego, faisant que l'ego va tout analyser selon un principe de bien et de mal, là aussi, rejoignant la dualité. L'ego cherche, par définition, sa propre expérience. Sa propre expérience, le plus souvent, étant liée à une notion de satisfaction, de plaisir, de recherche. Ceci est profondément en opposition avec la Conscience dite Unitaire décrite dans nombre de modèles traditionnels. En effet, il y a le « Je » et il y a les autres « Je ». Il y a ce qui est moi et il y a ce qui n'est pas moi. Ce principe de fragmentation, de séparation, est le principe même de la conscience égotique évoluant au sein du plexus dit « solaire » où il y a, à tous les niveaux, une analyse mentale, une analyse émotionnelle permettant de situer le « Je » au sein de son environnement, quel qu'il soit. Cet environnement étant toujours considéré comme extérieur à soi-même.

Le processus de l'Éveil consiste à passer d'une Conscience fragmentaire ou dualitaire à une Conscience en voie d'Unification ou encore une Conscience Unifiée. Le principe même de la Conscience Unifiée, c'est qu'il n'existe plus de séparation, il n'existe plus d'enfermement, il n'y a plus de distance mais il y a superposition entre le sujet et l'objet. Nous passons alors de la Conscience du « Je » à la conscience du « Soi », ce Soi n'étant pas séparé, Vibratoirement et en Conscience, de l'ensemble des objets constituant l'environnement, comme le reste de l'univers. Cette Conscience est dite empathique. Elle est Unitaire car elle ne discrimine pas, elle n'oppose pas. Elle englobe, elle ouvre, elle incorpore. Il n'y a plus de séparation ni de limite entre le Soi et les autres Soi. L'Éveil correspond indiscutablement au passage de la Conscience fragmentaire à la Conscience Unifiée, avec différentes strates de découvertes de cette Unification. L'Unité n'est pas un vain mot. Nous avons, dans ce monde moderne, essayé d'appliquer des mots nouveaux car ne pouvant faire référence à aucun passé. Ainsi en a-t-il été des mots Êtreté, remplaçant avantageusement le concept de corps de Lumière ou encore de corps immortel ou de corps de la résurrection. Ce qui différencie la Conscience Unitaire de la Conscience dualitaire est, avant tout, un mode de perception, un mode de ressenti, un mode de manifestation où tout est opposé.

La Conscience dualitaire est enfermante. La Conscience Unitaire est désenfermante : elle ouvre et elle libère. La Conscience fragmentaire enferme, de la même façon que l'ego enferme au sein d'une personnalité illusoire, éphémère, n'ayant aucune persistance au-delà de la mort. La Conscience Unitaire est, elle, libérante, englobante, empathique. Elle va donc consister à persister au-delà de la mort. Il y a donc une continuité de la Conscience au sein de la Conscience Unitaire, qui fait profondément défaut au sein de la Conscience dualitaire. La Conscience dualitaire est inscrite au sein des mécanismes de préservation, ayant pour base la peur. La Conscience Unitaire a, elle, un mécanisme qui n'est pas la préservation de l'ego mais, bien plus, l'accès au monde de l'abandon, de la Lumière, de la foi et de la certitude.

Tout oppose la Conscience dualitaire et la Conscience Unitaire. La Conscience dualitaire n'a aucune notion de perception Vibratoire ou de perception de l'énergie. Ou, tout au plus, celle-ci est limitée à des perceptions tronquées, liées à des ressentis tronqués, colorés par l'enfermement même de ladite Conscience au sein d'un système de références, d'un système de croyances, d'un système d'adhésions n'ayant rien à voir avec l'expérience mais, bien plus, comme je l'ai dit, à un principe d'adhésion mentale, émotionnelle, culturelle, à un certain nombre de dogmes établis, non expérimentés par soi-même. La Conscience Unitaire n'a que faire des références sociales, dogmatiques, culturelles. Elle est expérience et elle est surtout instantanéité. La Conscience dualitaire se définit toujours par rapport à une référence au passé ou par rapport à une référence au futur. La Conscience Unitaire englobe les 3 temps dans l'instant présent : elle est indépendante du passé et ne se projette aucunement dans un quelconque futur, étant totalement établie au sein de l'instant présent. La Conscience dualitaire, fragmentaire, évolue selon un espace-temps qualifié de linéaire mais qui, en fait, est courbe, venant d'un passé, allant vers un futur mais incapable de se situer dans l'instant présent. La Conscience Unitaire échappe à l'aspect spatio-temporel. Elle n'est donc pas limitée à un enfermement au sein d'un corps et encore moins limitée à une conséquence du passé ou une projection du futur.

La Conscience dualitaire est enfermée. La Conscience Unitaire est libre et libérée. Cela se traduit, bien évidemment, par des modifications intenses existant au sein d'une structure appelée le corps énergétique ou le corps de Vibration, qui conduit, au fur et à mesure de l'expérience et de l'intégration de la Conscience Unitaire, à vivre la superposition de cette Conscience Unitaire avec le véhicule d'éternité ou corps d'Êtreté. La Conscience dualitaire est celle de la Conscience habituelle de l'être humain, fonctionnant selon la règle du bien et du mal, du plaisir et du déplaisir, recherchant en permanence une satisfaction mentale, émotionnelle, affective, financière ou autre. La Conscience Unitaire, que beaucoup d'entre vous commencent à vivre et à expérimenter, est donc liée à l'Éveil et, je dirais même, au réveil, faisant de vous des êtres lumineux et surtout où la peur commence à être bannie. Il ne peut y avoir peur d'avenir, il ne peut y avoir peur du passé car ceci n'existe pas car sont fondus au sein de la Conscience de l'instant présent qui est, je le rappelle, non enfermante, globale et qui va vous permettre d'expérimenter des états au-delà de l'émotion et du mental que j'ai appelés la Joie intérieure ou le Samadhi.

J'ai dit à de nombreuses reprises qu'il existait de nombreuses strates successives à ce Samadhi. De la même façon, l'établissement au sein de la Conscience Unitaire se fait selon un certain nombre de strates successives, empilées, qu'il convient de dévoiler les unes après les autres. La conscience distanciative ou conscience dualitaire est liée à la préservation du « Je ». Tout ce qui vient mettre en péril la notion de l'illusion du « Je » est rejeté par le mental ou par les émotions ou par les expériences, éloignant toujours plus la Conscience du Soi. La conscience du « Je » veut contrôler. Elle est dans la volonté. La Conscience du Soi ou Conscience Unitaire est au contraire dans l'abandon, dans l'instant, dans l'instantanéité, dans l'éternel présent. La Conscience du « Je » ou Conscience dualitaire, est enfermée au sein d'une localisation spatiale et temporelle précise, appelée l'individu. La Conscience Unitaire n'est enfermée ni limitée aucunement par cette notion spatiale ou temporelle qu'est le corps. L'accès à l'Unité se traduit par la compréhension du concept hindou appelé Maya ou Illusion. Tant que le « Je » prédomine, vous êtes insérés dans une réalité tri-dimensionnelle, dans laquelle la Conscience se conçoit comme séparée et divisée du reste de l'univers, où seul l'intéresse ce qui est sa propre personne, son propre développement. Bien évidemment, il existe au sein de ce « Je », parfois, un sens du Service mais qui est lié à la volonté personnelle et non pas à la Lumière, donnant parfois l'Illusion de la Lumière, appelée l'Illusion de l'ego ou la Lumière de l'ego, par opposition à la Lumière de la Source ou Lumière Unitaire, Lumière Une, en résonance avec la révélation du principe Unitaire et du vécu, surtout, de la Conscience Unitaire.

La Conscience fragmentaire évolue sur un mode linéaire spatio-temporellement localisé, limité au sein de ses perceptions Vibratoires et de ses perceptions de sa propre Conscience car, de façon permanente, colorée par le mental et par les émotions qui viennent, en permanence, traduire l'expérience du présent par rapport à une référence passée (référence passée émotionnelle ou mentale), appelée conditionnement ou croyance, en résonance avec un passé et définissant le présent uniquement par rapport à une référence ou une grille de lecture liée au passé et uniquement par rapport à ceci ou encore par une projection liée à un avantage personnel trouvé dans la conscience du « Je » dans le futur, appelée projection, planification. La Conscience du Soi ou Conscience Unitaire n'a que faire de ces références spatio-temporelles. La Conscience Unitaire sait qu'elle n'est pas limitée à ce corps, qu'elle est l'ensemble de l'univers, se dévoilant et se révélant de strate en strate jusqu'à arriver à des états de Conscience appelés Maha Samadhi ou Grand Samadhi, où la Joie prédomine, ou aucune influence mentale, où aucune influence émotionnelle ne peut venir altérer cette Conscience Unitaire.

Le principe de l'Unité ou Conscience Unitaire, donne accès à des perceptions n'ayant rien à voir avec une coloration mentale ou émotionnelle et n'ayant rien à voir, non plus, avec une expérience passée ou une croyance passée. La Conscience Unitaire est donc, en totalité, libérée de ce qui viendrait du passé, en tant que conditionnement, en tant que croyance ou en tant que souffrance venant altérer le développement du présent. La Conscience Unitaire échappe donc à la dimension temporelle et à la dimension spatiale, existant et prédominant au sein de la 3ème Dimension, que vous appelez dissociée ou fragmentée. Il existe aussi, au sein de la Conscience Unitaire (même si, de mon vivant, je n'ai pas eu l'occasion de l'exprimer de vive voix mais d'autres avant moi l'avaient fait, ne serait-ce que dans des écrits de l'Advaita Vedanta ou des écritures Védiques anciennes, comme par exemple les Yoga-Sutra de Patanjali) des marqueurs indélébiles et inexorables du passage de la Conscience fragmentée à la Conscience Unitaire. Vous avez aussi nombre d'enseignements, dans les Siddha Yoga et dans le Kriya Yoga, qui évoquent, eux aussi, les signes et les marqueurs indélébiles du passage de la Conscience fragmentaire à la Conscience Unifiée. L'Unification de la Conscience n'est pas une vue de l'esprit, n'est pas une conception, encore moins une croyance mais est, avant tout, un vécu Vibratoire de la Conscience se traduisant, encore une fois, par des marqueurs indélébiles. Ces marqueurs indélébiles sont appelés, avant tout, les Sidhis ou pouvoirs de l'âme, se traduisant par un certain nombre de perceptions Vibratoires mais, avant tout, par l'un (qui traduit la communication s'établissant entre le corps et la personnalité, et l'âme et l'Esprit), appelé Antakarana ou corde céleste, se traduisant par un son perçu dans l'une ou les deux oreilles, correspondant à ce contact établi avec la Conscience Unifiée.

Parallèlement à cela, les perceptions de la Conscience sont, bien évidemment, directes, encore une fois, absolument plus colorées par une quelconque expérience passée ou une croyance passée ou un conditionnement passé. L'être humain, vivant au sein de la Conscience Unitaire, est totalement libéré du carcan de la personnalité où prédomine la peur. L'abandon à la Lumière est aussi une certitude Intérieure, s'exprimant par le fait que l'âme est en totalité baignée par la Lumière, l'Esprit prend donc le pas et la relève du mental et des émotions. Au sein de la Conscience Unitaire se manifestent un certain nombre de Vibrations et de modifications Vibratoires parfaitement repérées, encore une fois, dans les textes du Kriya Yoga, des Siddha Yoga ou encore des Yoga Sutra de Patanjali, l'Orient ayant, en effet, de manière privilégiée, étudié ces manifestations de transformation de la Conscience. Ainsi, l'éveil de la Kundalini devient une réalité. Ainsi, l'éveil de ce qui est appelé les trois Foyers ou les trois centres énergétiques majeurs de l'être humain devient une perception consciente et lucide, guidant la vie de l'être humain expérimentant et vivant l'Unité, n'étant plus soumis aux croyances du passé ni aux conditionnements ni aux projections dans l'avenir. Cette Conscience Unifiée s'installant, va se traduire par la perception réelle de ce que nous avons appelé, nous, orientaux, les Chakras ou encore les roues d'énergie ou Foyers.

La notion de Feu devient, non plus, un Feu par friction, un Feu de résistance mais un Feu Solaire appelé, en Occident, le Feu Mikaëlique ou encore le Feu du Ciel et de la Terre, réunis au sein du Feu de l'Éther. L'éveil de la Kundalini, l'activation des centres supérieurs, se traduit par des modifications importantes de la propre perception de la Conscience d'elle-même mais aussi de l'univers où, encore une fois, la distance entre le sujet et l'objet tend à disparaître, la Conscience pouvant être à la fois l'objet, à la fois le sujet, à la fois l'univers et, en finalité, s'identifier, en totalité, à la Lumière et dire alors, comme le Christ l'a dit sur la croix : « Moi et le Père sommes Un ». Ce principe de réalisation n'est pas une vue de l'esprit. Il n'est pas non plus un concept mais est bien un vécu qui s'installe, durablement et de manière définitive, dans la Conscience Unitaire. On ne peut devenir adepte de l'Unité sans en vivre les Vibrations, sans en vivre la Conscience car cela deviendrait, si cela était vécu, une croyance comme une autre. Mais la croyance ne sera jamais le vécu. La croyance est, justement, ce dont doit se débarrasser le « Je » s'il veut accéder au Soi. Mais le Soi n'est pas accédé par une suppression du « Je ». Le « Je » peut simplement poser, en quelque sorte, les fondements, au travers de sa recherche, de son futur accès à l'Êtreté ou à la Conscience Unitaire.

La Conscience Unitaire ne peut se vivre (et cela, les Archanges, comme moi-même, avons insisté là-dessus) qu'à partir du moment où la personnalité accepte de ne plus guider ce véhicule appelé le corps, mais bien de se laisser guider par la Lumière. Il y a donc, à ce niveau-là, quelque chose de fondamental, exprimé, voilà quelques temps, par l'Archange Anaël (bien au-delà du lâcher prise car dans lâcher prise, il y a volonté) et qui a été appelé Abandon à la Lumière où là, la volonté n'intervient plus, faisant, par soi-même, l'expérience des phrases du Christ : « Père, que Ta volonté soit faite et non la mienne ». Tant qu'il existe, à l'intérieur de vous-même, une volonté personnelle (soit-elle une volonté de bien, ce qui est déjà fort louable), vous ne pouvez accéder à la Conscience Unitaire. La Conscience Unitaire est un état Vibratoire, avant toute chose, se traduisant par l'apparition des marqueurs (comme je l'ai dit : des Sidhis, du Nada ou son de l'âme) de l'éveil de la Kundalini, de l'éveil des Vibrations, existant au sein du Cœur et de la tête. Ce qui est profondément de la Conscience fragmentaire pouvant se présenter comme une illusion de libération, appelée (et que j'appellerai avec vous, si vous le voulez bien) la Conscience Luciférienne, car il faut bien la nommer. La Conscience Luciférienne est accompagnée de perceptions Vibratoires mais elle est issue, aussi, de croyances. Croyances en l'existence d'un ordre préétabli, d'une hiérarchie qui va guider le devenir humain, qui va imaginer un sauveur extérieur ou des Maîtres extérieurs venant vous secourir. Rien n'est plus faux. La Conscience Unitaire n'a que faire de ces Maîtres (pseudo), n'a que faire de ces lumières extérieures à vous-même.

La Conscience Une est totale et entière, à elle seule, puisqu'elle englobe, elle seule et la totalité, dans la même réalité. Ainsi, beaucoup d'êtres humains, durant ce 20ème siècle, se sont fait leurrer, en Occident comme en Orient, soit par l'adhésion conceptuelle au principe Unitaire, soit encore par l'adhésion à un certain nombre d'enseignements qualifiés d'ésotériques mais vous éloignant de la clé car il n'y en a qu'une et cette clé d'accès à l'Unité est appelée le Cœur. Encore une fois, entendons-nous bien : quand je parle du Cœur, je ne parle pas d'une vue de l'esprit ou d'une adhésion à un principe de charité mais, bien plus, au vécu de la réalité Vibratoire du Cœur, se traduisant par la perception du Chakra du Cœur, de la Couronne Radiante du Cœur, des trois points du Cœur, du Triangle rédempté mais aussi, par cette chaleur et ce Feu Intérieur, traduisant le contact avec l'entité Solaire Christ / Mikaël. Il n'y a qu'à partir de ce moment-là que la mutation est enclenchée et va libérer la Conscience fragmentaire et la renvoyer à sa propre illusion. Tant que vous n'avez pas réalisé l'entité Vibratoire révélée et réveillée au sein de votre structure corporelle illusoire, qui est pourtant votre Temple, vous ne pouvez accéder à votre Cœur. Votre Cœur restera dans le domaine des croyances, dans le domaine des adhésions mais absolument pas dans le domaine du vécu.

Aujourd'hui, l'intensité de la Lumière qui se déverse sur Terre, l'intensité de la Lumière que vous avez révélée, les uns et les autres, à travers vos Noces Célestes, à travers la révélation de la Merkabah interdimensionnelle de la Terre, vous permet d'avoir accès, de manière beaucoup plus facile que ce qui était possible jusqu'à présent, à la Lumière authentique. La Lumière est Vibration. La Lumière est intelligence. La lumière est Conscience. Si vous acceptez de devenir Lumière, reprenant, en cela, les termes employés par l'Archange Anaël, de devenir éclairés et illuminés de l'Intérieur, à ce moment-là, vous êtes sur la voie de ce qui a été appelé pompeusement la Réalisation, qui n'est autre que la sortie de cette matrice falsifiée et la non-identification à la projection qu'est ce corps et cette Conscience et ces adhésions que vous avez vécues depuis des temps immémoriaux. Il ne peut y avoir, à ce niveau, de demi-mesure. Plus le temps va s'écouler sur le sablier illusoire de votre temps, plus il va vous falloir entrer de plain-pied dans la Conscience Unitaire et abandonner la Conscience fragmentaire. Jusqu'à présent, vous aviez la capacité de vivre dans l'un ou dans l'autre, car le corps d'Êtreté se constituait. Mais, maintenant, la Terre, dans sa totalité, est rentrée dans l'influence du Soleil Central de la galaxie. Elle est alignée avec le plan galactique, cette année et non pas l'année prochaine. Vous avez donc la capacité et la liberté de laisser mourir votre personnalité.

Vous ne pouvez tuer votre personnalité. Vous ne pouvez que la laisser s'immerger dans la Lumière. Pour cela, il faut dépasser le principe fondamental de la personnalité qui est appelé la peur. Mais si vous travaillez sur la peur, vous allez renforcer la peur. Si vous travaillez sur vos manques, vous allez renforcer vos manques. La seule façon, aujourd'hui, valable, d'accéder à l'Unité, est l'Abandon total, la reddition totale de la personnalité, à la Lumière. Ceci n'est pas un vain mot ni une vaine expression, c'est la réalité Vibratoire que vous avez à vivre. Il a été dit : « les premiers seront les derniers, les derniers seront les premiers » car ceux qui s'ouvrent, aujourd'hui, à cette réalité de la Conscience Unitaire, vivent la totalité de ce que vous avez vécu (pour certains depuis 20 ans et pour d'autres depuis les Noces Célestes) en l'espace d'un instant, révélant leur triple Foyer de manière instantanée. Encore faut-il, pour cela, que la personnalité accepte de s'effacer, de mourir symboliquement car ce n'est pas la mort de la vie, c'est, bien évidemment, la naissance de la vie qui s'accompagne et qui accompagne le passage de la Conscience fragmentaire à la Conscience Unitaire.

L'Unité n'est pas un concept. L'Unité est un vécu. Ce vécu est Vibratoire, la Conscience Unitaire est Vibration, la Conscience Unitaire est Intelligence absolue, elle est compréhension et vécu. Ce que les textes orientaux les plus anciens ont appelé Maya est vraiment la seule vérité viable. Comme le Bouddha l'a dit : ce monde est Illusion, en totalité. Il vous appartient, non pas de l'affirmer mais de le vivre, et vous ne pouvez le vivre qu'au travers de la Vibration, vous ne pouvez le vivre qu'à travers l'accès à la seule clé qui est appelée la Vibration du Cœur, la Couronne Radiante du Cœur et le Feu du Cœur. Aujourd'hui, plus que jamais, cela va vous devenir de plus en plus aisé à condition, encore une fois, de vous abandonner. Il ne peut y avoir ouverture du Cœur sans abandon. Tant que vous voulez comprendre, tant que vous voulez saisir, vous ne pourrez saisir la Lumière ni devenir la Lumière. Comprenez bien cela. Acceptez-le et vivez-le. La Lumière ne s'approprie pas. La Lumière rayonne. La Lumière illumine. La Lumière Une est ce que vous Êtes, en Vérité. Pour cela, il faut accepter de ne plus vous identifier à votre personnalité. La personnalité est éphémère, illusoire et elle disparaîtra avec votre mort. L'éternité ne disparaîtra pas avec votre mort, bien au contraire. Alors, à vous de décider. Allez-vous, durant cette année, être de plus en plus nombreux à vous établir au sein de la Lumière Unitaire ou allez-vous résister ? Allez-vous entraîner des souffrances de ce corps et de votre Esprit pour ne pas vous abandonner suffisamment à ce que vous Êtes en Vérité ? Rappelez-vous : Conscience Unitaire égale Vibration. Vibration où il n'existe plus, progressivement, de distance entre vous et le reste du monde, expliquant certainement, pour certains d'entre vous, les contacts établis avec d'autres plans appelés plans Unifiés, quelle que soit la forme que prennent ces contacts. La Lumière, enfin, est don total de soi à l'Univers. L'ego ou la conscience fragmentaire est, et demeurera toujours, appropriation, aux dépends, bien évidemment, de la Lumière. La Lumière ne peut être enfermée. Or, votre Conscience habituelle est enfermée. La Lumière ne peut qu'être qu'ouverture et Vibration. À vous de savoir si vous voulez Vibrer, à vous de savoir si vous êtes en Vibration ou si vous ne l'êtes pas.

J'ai employé le vocable de marqueur indélébile car ces marqueurs indélébiles sont la preuve absolue de votre accès à la Vibration Unitaire. Vous ne pouvez prétendre être Unitaire sans vivre les Vibrations. Vous ne pouvez prétendre être Unitaire en laissant vivre, en vous, des pans entiers de la personnalité. Ce qui caractérise la fragmentation, c'est la division et la peur. Ce qui caractérise l'Unité, c'est la Joie et le principe de rayonnement. Ceci prépare, au travers ces quelques concepts que je vous ai présentés, la dernière étape du travail du Yoga de l'Unité, qui permettra, dans quelques semaines, de réaliser, en quelque sorte, l'alchimie finale et terminale des trois Foyers, faisant de vous des êtres Trois en Un, réunifiés au sein de la Vérité, en tant que Enfants de la Loi de Un, vivant en vous ce principe Unitaire, en totalité. Au travers de vos expériences, vous allez être de plus en plus capables de repérer les moments où vous êtes en Conscience fragmentée et les moments où vous êtes en Conscience Unitaire. Ceci est un avantage majeur, contrairement à ce qui se passait de mon vivant, dans les temps plus reculés, où le passage devait se faire d'un seul coup et d'un seul coup, d'un seul.

Aujourd'hui, du fait des circonstances Vibratoires présentes sur Terre, du fait de l'activation de la Merkabah interdimensionnelle collective, vous avez le temps d'expérimenter et de bien discriminer les moments où vous êtes en Conscience Unitaire et les moments où vous êtes en Conscience fragmentaire. C'est donc en toute lucidité et en toute Conscience, je dirais, que vous allez mener à bien les choix et décider de ce qui va vous porter vers l'Unité, vers la libération ou, au contraire, vers l'enfermement. Car il est une chose de dire que vous n'êtes pas cette personnalité, que vous n'êtes pas ce corps et pourtant, c'est dans ce corps, qui est votre Temple, que se réalise l'alchimie. Mais vous n'êtes pas ce Temple. Vous êtes ce Temple qu'à partir du moment où la personnalité est transmutée, qu'à partir du moment où l'Unité se manifeste par la Joie. À partir du moment où les peurs se dissolvent, en totalité. C'est cela que vous êtes appelés à vivre dans les semaines qui viennent pour ceux qui ne l'ont pas encore réalisé et intégré. De plus en plus d'êtres humains vont découvrir cet aspect de leur Conscience inconnue qui est cette Conscience illimitée. Bien évidemment, les Archanges vous ont appelés Semences d'Etoiles. Vous êtes bien au-delà de l'humanité et pourtant, vous en faites partie, comme moi-même. Vous êtes des Êtres de pure Lumière qui avez perdu le souvenir de ce que vous Êtes. L'heure est venue de réveiller la flamme, l'heure est venue de réveiller votre éternité et votre infinité. Cela est maintenant. Les temps, comme vous le savez, sont décomptés et de plus en plus réduits. Moments qui vous séparent de l'accès de la Terre à sa Dimension finale ascensionnée. Vous avez donc très peu de temps pour mener à bien cet Abandon à la Lumière, pour réaliser que vous n'êtes pas cette personnalité, que vous n'êtes pas ce corps, que vous n'êtes pas cette Illusion. Il ne sert à rien de l'affirmer mais il faut en faire l'expérience. Vous êtes guidés par les marqueurs indélébiles que j'ai appelés l'éveil de la Kundalini, l'éveil des trois Foyers, le chant de l'âme, tous les symptômes que je vous ai décrits, au fur et à mesure des mois et des années, concernant le Yoga de l'Unité.

La dernière partie, que je délivrerai dans quelques semaines, permettra aux indécis de faciliter le basculement de la Conscience fragmentée à la Conscience Unitaire. Rappelez-vous que la Conscience Unitaire est Joie. La seule peur qu'il y ait est une peur induite par le mental, ayant peur de perdre sa prééminence et sa prédominance sur la conduite de ce que vous Êtes. En accédant à la Conscience Unitaire, votre mental vous sera soumis. Vous aurez l'impression de ne plus pouvoir fonctionner selon les modes de fonctionnement de la Conscience fragmentaire, se traduisant, probablement, pour beaucoup d'entre vous, comme c'est le cas actuellement, par des sentiments d'être ailleurs ou d'être déconnectés. Ne vous affolez pas de ça, c'est justement le changement de passage de Conscience à une autre qui traduit ce sentiment de flou, ce sentiment d'être comme déconnecté de la réalité ordinaire. C'est exactement ce qui se produit. Vous ne pouvez pénétrer le Royaume des Cieux, comme le disait le Christ, si vous ne redevenez comme un enfant. Un enfant n'a pas de mental, un enfant vit l'instant et seulement l'instant. Tant que vous êtes colorés dans vos actions par le résultat de votre passé, tant que vous êtes colorés par vos émotions, vos affects et vos peurs, vous ne pouvez pénétrer le Royaume des Cieux. Le Royaume des Cieux qui, je vous le rappelle, est en vous, en votre Cœur, qui est la clé et la destination.

Voilà les quelques mots que j'avais à donner en préambule à ce que je donnerai dans quelques semaines, maintenant. S'il existe en vous des questionnements par rapport à ce que je viens de dire, alors, je veux bien y apporter un éclairage supplémentaire.

Question : doit-on ressentir de la gratitude pour mieux accueillir la Lumière ?
Cher Frère, cela est éminemment fonction de ce qui persiste comme peur ou comme émotion à l'intérieur du sujet qui poserait cette question. La Lumière ne demande rien d'autre que de s'abandonner. La gratitude peut être conçue comme un état de grâce, comme un état d'accueil pour certains, pour d'autres, non. Il n'y a donc pas de réponse toute faite par rapport à cela mais bien une affaire de cas personnels. La Joie dont je parle, liée à la Lumière et à l'ouverture du Cœur, n'est pas vraiment une émotion. La difficulté, c'est que l'occidental a souvent confondu et mélangé l'émotion avec le Cœur. Le cœur / sentiment n'est pas le Cœur. Le cœur de la tête n'est pas le Cœur. Les conceptions du Cœur ne sont pas le vécu du Cœur.

Question : quelle est la meilleure attitude pour vivre ces transformations ?
Chère Sœur, aujourd'hui, tout ce qui vous est demandé, c'est à vous de décider : voulez-vous vivre en totalité votre transformation, voulez-vous vivre l'état Unitaire ou êtes vous conditionné, limité par des circonstances sociales, affectives, ou autre ? Rappelez-vous que l'intelligence de la Lumière pourvoira à tout, à condition que vous lâchiez prise, en totalité, sur ce à quoi vous tenez. Ce qui veut dire qu'il n'est pas question de démission, qu'il n'est pas question d'abandonner autre chose, mais simplement de vérifier, par vous-même, l'Intelligence de la Lumière qui est Grâce, Fluidité et surtout intelligence. Ce qui veut dire qu'elle va nécessairement agir dans le sens de ce qui est la Joie, que vous ne pouvez vivre l'état Unitaire sans lâcher l'état dualitaire. Vous ne pouvez accéder à l'Unité en disant : « je reste dans la dualité ». Ainsi donc, toute problématique extérieure ou considérée comme telle n'a aucune espèce d'incidence car c'est la personnalité qui veut à tout prix vous faire édicter des règles de fonctionnement et qui vont s'opposer à votre accès à l'Unité. Il doit y avoir d'abord accès à l'Unité, pénétration dans les sphères de l'Unité, de la Fluidité, de la synchronicité : « cherchez le Royaume des Cieux et le reste vous sera donné de surcroît ». La question qui serait posée de savoir « mais, comment je vais manger », n'est que le reflet de la peur de la personnalité. Or, vous ne pouvez vivre l'Unité tant qu'existe la moindre peur exprimée de la personnalité. Abandonnez-vous à la Lumière. À ce moment-là, vous verrez bien par vous-même ce qui se passe. Le Christ disait : « est-ce que l'oiseau se soucie de ce qu'il va manger demain ? ». Est ce que moi-même, de mon vivant, ou d'autres mystiques se sont préoccupés de où ils allaient dormir, de où ils allaient manger et comment ils allaient subvenir à leurs besoins ? Vous ne pouvez pas prétendre à l'Intelligence de la Lumière et, en même temps, agir par vous-même pour prévenir et vous prémunir des différents besoins de la personnalité. Il y a là un problème essentiel. Vous devez lâcher prise avec tout ce qui est volonté de la personnalité, à tout ce qui est conditionnement, pour pouvoir vivre l'Unité. Ce n'est pas l'inverse. Une fois que vous avez accédé à l'Unité, à ce moment-là, l'Intelligence de la Lumière mettra en place les circonstances adéquates à la manifestation de la Lumière, en vous, comme à l'extérieur de vous. Mais l'inverse ne peut absolument pas être vrai. C'est à cela que nous vous enjoignons, nous Anciens, qui avons connu l'incarnation humaine : à bien réfléchir et à bien poser, je dirais, les conséquences de vos actes et de vos actions, aujourd'hui. Comprenez bien et acceptez que, tant que vous posez la question d'un conjoint, d'un travail, d'un lieu, vous ne faites qu'exprimer la peur de la personnalité. Car, quand vous pénétrez les sphères de l'éternité, quand vous commencez à vivre le Samadhi, vous savez et vous vivez le fait que rien, absolument rien ne peut vous manquer dans votre vie, d'une façon comme d'une autre, mais qui ne dépend absolument pas de l'action de votre personnalité. C'est une révolution et un changement de paradigme total. Êtes-vous prêts à le vivre ou pas ? À vous de décider.

Nous n'avons plus de questionnement, nous vous remercions.
Frères et Sœurs en humanité, veuillez accueillir comme j'accueille, de votre Cœur à mon Cœur et de mon Cœur à votre Cœur, l'Unité et la Joie. Je vous dis à prochainement. Que la Paix, l'Amour, la Lumière et la Vérité soient en vous et en nous. À bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page