Autres Dimensions

Sois qui tu es

SNOW

6 août 2010

pdf

Mon nom est Snow. Je viens parmi vous pour parler. Parler de la liberté. De ce qu'elle est, de ce qu'elle n'est pas. Je viens parmi vous, accompagnée de ma Vibration d'Etoile de Marie. Au sein de l'ensemble de mes vies passées sur le monde où vous êtes, j'ai toujours été une âme proche de la Mère Terre, de la nature et donc du grand Esprit que vous appelez La Source. Je viens vous parler, à la demande de Marie, de cette liberté. Aujourd'hui, sur ce monde que vous foulez de vos pas, dans votre peuple comme au sein de la plupart des peuples, le souffle de liberté, qui existait au sein de cette matrice et qui était encore possible, à été supprimé. Cela a été remplacé par la sécurité qui vous fait croire à la liberté. Cette sécurité vous a mis, que vous le vouliez ou non, dans la peur. Et la peur est, aujourd'hui, au sein de l'humanité, l'élément le plus limitant et le frein le plus important à l'accès à l'Esprit. La peur est à l'opposé de la liberté. Au sein de mon peuple, comme au sein des peuples primitifs, avant l'existence de tous ces facteurs que vous vivez, la peur ne pouvait exister. Il n'y avait à se protéger de rien car la peur était inconnue. Réellement. Que ce soit à travers ce que nous enseignaient ceux qui nous ont éduqués, que ce soit à travers notre mode de vie, que ce soit notre capacité spontanée de percevoir la respiration de la terre et la respiration du grand Esprit. Il n'y avait pas de place pour la peur car nous étions en sécurité par le pouls, même, de la Terre, que nous percevions. Cette respiration qui, aujourd'hui, même au sein de mon peuple et d'autres peuples primitifs, n'est quasiment plus perçu. La Mère Terre a toujours été notre protectrice. Et, au sein de sa protection, il n'y avait nulle peur, nul besoin. Nous étions, réellement, comme ont dit d'autres Anciens avant nous, les Enfants du Ciel et de la Terre. Et, au sein de cet espace, même maintenant que je sais être falsifié, nous étions réellement libres, par notre connexion au Ciel et à la Terre.

Aujourd'hui, la démarche du monde occidental et global vous a volontairement privés de cette connexion, par différents moyens, tout simplement en vous éloignant de la nature. En vous coupant de la nature, il devenait alors très facile de vous couper du grand Esprit et du souffle de Vie et de remplacer la vraie liberté par un besoin de sécurité et surtout par la peur. Peur, je le répète, qui nous était inconnue. Inconnue parce que la peur, même ressentie parfois, pour un enfant, face à un animal sauvage, arrêtait la perception de la Vie de la Terre. Et, même pour un enfant, en faire l'expérience une fois, deux fois, suffisait à lui faire prendre Conscience qu'il ne pouvait exister nulle peur entre le Ciel et la terre. Certes, la liberté était au sein même de cet espace. Elle ne concernait pas ce qui, aujourd'hui, vous est offert qui est l'accès, au-delà de ce monde, à la vraie trame du monde. Mais ce qui vous est offert par les grands Etres, par nous, il vous est difficile d'y accéder. La préparation dure un certain temps. Tout simplement parce que on vous a coupé de la Terre et, n'ayant plus l'appui de l'Énergie de la Terre, le grand Esprit est tout simplement nié, fort naturellement.

J'ai déjà dit, voilà peu de temps, que le contact avec la nature était un moyen essentiel de vous permettre de restreindre la peur et donc d'améliorer, au sein même de vos Vibrations nouvelles, la qualité de cette perception et la qualité de vos Vibrations, même. Regardez au sein de l'ensemble de vos vies, même pour les plus avancés d'entre vous vers ce retour à la Vérité, combien la peur est présente. Cette peur qui, encore une fois, à été introduite par de multiples facteurs, elle peut être facilement transcendée et dépassée, au sein de ce que des grands Etres, comme les Archanges, vous appellent « abandon à la Lumière ». Mais il vous faut aussi trouver la force, la force vitale, qui existe au sein de la Terre. La Terre est votre appui. N'oubliez pas que la Terre fait le même chemin que vous, dans son retour à sa Vérité, à sa sacralité, comme vous dites. Elle vous accompagne et elle vous précède, même. De la même façon que Marie est consciente de chacun de ses Enfants, la Mère Terre, elle aussi, a Conscience de vous tous, sans exception. Elle enregistre, au sein de sa matrice Cristalline Unitaire, en son centre, absolument tout. Je sais que nombres d'outils vous ont été remis pour vous permettre de vous avancer vers cette liberté et qu'en définitive, aujourd'hui, ce qui reste, vraiment et fondamentalement, sont les peurs, que celles-ci viennent des blessures, des croyances, de votre éducation. Rappelez-vous que la Mère Terre peut vous aider à trouver, en elle, un appui et un essor vers le grand Esprit car ce n'est qu'à travers la connexion au Ciel et à la terre, à Gaïa, comme vous la nommez, et à La Source, que se transcendent toutes les peurs.

Demandez à la terre. Remettez-lui vos blessures, vos souffrances et demandez-lui. Souvent, l'occidental pense au Ciel, pense à l'aide des Grands Etres, mais ne pense jamais à la Terre. La Terre aussi qui, à l'heure actuelle, vit sa mutation. Comme on vous l'a dit, elle accouche, elle se délivre et elle est porteuse, en totalité, des mêmes Énergies et de la même Conscience que vous, manifestées différemment, perçues différemment, mais les mêmes qualités sont présentes. La Terre est un appui. C'est en son sein qu'il va vous falloir vous élever. La Terre, comme disent encore certains peuples primitifs reliés, a accéléré grandement le son du tam-tam. Sa fréquence a augmenté. Elle Vibre plus fort. Elle grandit, aussi. Elle grandit et elle Vibre plus fort, accompagnant votre propre transformation. Elle va, elle aussi, vers sa délivrance et donc sa liberté. Je sais que vous, occidentaux, et beaucoup de peuples, aujourd'hui, on vous a forcé, quelque part, à placer votre sécurité à l'extérieur de vous, au sein de ce que vous nommez maison, banque et sécurité, quelles qu'elles soient, assurances... Mais ce qui représente, à vos yeux extérieurs, des avantages dans votre vie, vous ayant conféré une forme de liberté, n'est pas la liberté. Alors, bien sûr, les êtres qui s'éveillent deviennent plus conscients et plus lucides de ce qui peuple le grand Esprit, des Présences au-delà de ce monde. Il ne faut pas, simplement, oublier la Terre. Elle vous accompagne, comme vous l'accompagnez. Vous êtes, en quelque sorte, et nous avons tous été, constitués de sa chair. Aujourd'hui, les sons du tam-tam de la Terre grandissent encore plus, vous amenant à vous poser, je pense, les bonnes questions. Ne voyez pas, dans l'agitation de la Terre, des cataclysmes mais simplement l'occasion de vous poser les bonnes questions.

L'homme, la femme, ont tendance à s'enfermer dans des fausses libertés qui sécurisent et aplanissent certaines difficultés. La technique vous a apporté, bien sûr, des facilités mais ces facilités ne sont qu'apparentes, même si elles ont, bien malgré elle, aussi servi la Lumière et l'Authenticité. Mais en ce qui concerne votre chemin Intérieur, elles vous ont empêché, bien malgré vous, d'être libres. Aujourd'hui, plus que, peut-être, il y a encore quelques dizaines d'années, la technique doit s'évanouir. L'arrêt de cette technique vous permettra, le moment venu, de reprendre Conscience et contact en vous-même, avec vous-même, avec le Ciel et avec la Terre, aussi. Comprenez bien que la technique, comme la Terre, émet des ondes. Les différences sons des tambours de la technique, que vous appelez des ondes, sont avant tout crées pour vous masquer le tam-tam de la Terre. Elle a été créée uniquement pour cela. Voyez aujourd'hui l'avenir que vous ont programmé ceux qui aiment la technique. On veut, grâce à la technique, dicter votre fonctionnement, vous mettre en sécurité. Bien sûr, la technique sert aussi. Je ne mets pas cela en doute. Mais il faut quand même être lucide, totalement lucide, sur le fait que les ondes de cette technique, quelles qu'elles soient, vous ont littéralement coupés de la Terre, que vous le vouliez ou non. La liberté doit d'abord vous être rendue au sein de la Terre, afin de comprendre et de vivre réellement ce que je viens de vivre. C'est pour cela, qu'à un moment donné, toutes les ondes de la technique doivent s'arrêter. On n'en est pas encore là, mais cela viendra. La technique ne tiendra plus parce que la Lumière et les ondes de la Lumière sont bien plus puissantes que les ondes de la technique. Leur tam-tam n'est pas au même niveau. Vous n'avez pas à être saisis d'effroi par ce que l'arrêt de la technique vous rendra libres. Ce que vous ne pouvez peut-être pas accepter pour l'instant, deviendra totalement évident quand vous ne serez plus cernés par les ondes, d'aucune sorte. Vous rétablirez, à ce moment-là, la connexion avec la Terre. Quand ceci se produira, vous saurez instantanément que vous êtes en route vers la liberté, votre libération. Même si cela aujourd'hui, avec votre regard d'aujourd'hui, peut vous sembler faux, vous vivrez l'inverse quand cela arrivera. L'arrêt des ondes rétablira la perception de l'onde de la Terre et donc rendra possible ce que vous avez appelé votre translation ou votre Ascension vers l'Esprit. Cette étape donc de libération et de liberté est primordiale et essentielle, et je dirais même, vitale. Vous découvrirez alors que votre Esprit est tout-puissant, que vous pouvez tout rétablir dans votre corps, comme dans votre Esprit. En effet, les ondes de la technique vous compriment et vous enferment beaucoup plus facilement qu'en vous enfermant dans une prison car cette prison est invisible et beaucoup plus forte que des murs. Cela, je me doute bien que vous ayez des difficultés à le concevoir ou à l'accepter mais quand ce moment viendra, vous vous rappellerez de mes paroles. Vous découvrirez, alors, une justesse et une profondeur que vous ne connaissez pas encore, même envers ce monde que pourtant vous êtes appelés à transmuter et à quitter. Mais cette lucidité des derniers temps est aussi indispensable que votre Cœur. Je dirais, même, que cette liberté y contribuera, à sa façon.

Si vous aviez la possibilité de vous mettre en un espace, au sein de cette Terre, où il n'y avait aucune onde, comme cela est possible en des endroits très restreints, où aucune onde ne parvient, vous constateriez très vite que votre Conscience, même ordinaire, est beaucoup plus libre. Rien de ce qui a été bâti, au sein de l'asservissement de l'homme blanc, et de l'humanité, maintenant, n'est contraire à la loi d'asservissement. Même si cela vous semble effectivement passionnant de changer de continent, en quelques heures, ou de lieux, en quelques heures, de communiquer d'un bout à l'autre de la planète, instantanément. Certes, je conçois fort bien, même sans le vivre, que cela peut être palpitant. Mais la vraie communication n'est pas celle-là. Elle se fait de Cœur à Cœur et non pas de voix à voix, portées par des ondes. J'ai exprimé cela aussi par rapport, lors de ma dernière venue, voilà quelques semaines, la même chose par rapport à l'argent : le fait de donner une pièce, un billet n'est pas la même chose que d'échanger quelque chose qui a été fait par l'homme, sans intermédiaire. On a voulu, c'est très simple, vous mettre des intermédiaires partout : entre vous et l'Esprit, entre vous et le chef, entre vous et celui qui a encore plus de pouvoir que celui auquel vous vous adressez. Mais toute chose, qui n'est pas dans la justesse de l'Esprit, a une fin, un jour ou l'autre. La nature et le grand Esprit seront toujours plus forts que les perversions de certains. Ainsi, parler de liberté revient à parler de ce que vous ne pouvez connaître, du fait même de vos circonstances de vie mais il est possible d'approcher la liberté, avec la nature. Certes, cela ne suffit pas, là aussi, à vous libérer totalement, mais cela y concourre. Je dirais même que, au moment où les ondes s'arrêteront, la nature sera votre sauf-conduit et votre Conscience aussi car la nature a résisté. Les arbres, par exemple, ont résisté à la falsification. Ils ont maintenu la connexion entre cette Dimension et le grand Esprit (les Dimensions Unifiées, si vous préférez). L'arbre est un vecteur important de votre alignement, de votre rectitude, de votre verticalité. Des arbres, il y en a encore, malgré tous ceux qui ont été abattus volontairement, non pas dans un quelconque but de service mais pour couper cette connexion. Mais, il y en a encore beaucoup. Beaucoup de vos scientifiques disent que sans les abeilles, il n'y aurait pas de vie. Mais sans les arbres, non plus.

Quand il existe en vous une peur, une blessure qui remonte et qui vous paralyse, recourez à la nature pour ôter la peur car la nature a encore gardé cette intelligence de sa connexion et de son rôle entre le Ciel et la Terre. Plus que jamais la nature s'éveille, même abîmée. C'est pour cela que, quand nous entendons que la Terre se meurt, ceci est le regard de ceux qui ne sont pas ouverts à la Lumière. La terre ne meurt pas, elle s'éveille, elle se réveille. Malgré ses blessures, comme les vôtres aussi, la terre Vibre, de plus en plus. Elle se libère, elle aussi. Et donc, au sein d'elle, vous pouvez trouver des appuis importants, au sein de ses éléments. L'eau. Les arbres, aussi. Quand vous redonnez confiance à la nature, celle-ci vous le rend : elle vous met en confiance. Elle vous sert, encore une fois, d'appui pour aller plus haut et vous élever. Donc, oui, la Terre a souffert de ce que lui ont fait certains des êtres qui marchent sur elle. Mais elle s'éveille et cette Vibration d'Éveil est, si votre Conscience est bien orientée, beaucoup plus perceptible que ses Vibrations de souffrance. En vous branchant sur ses arbres, sur ses éléments, vous captez ce flux nouveau de Vie, parce que la Terre a accueilli, en même temps que vous, l'Esprit Saint, dans son noyau, dans son Cristal et elle vous le restitue. Je voudrais dire que le combat, entre guillemets, qui existe en vous, existe aussi dans la Terre mais vous savez bien que la terre est plus puissante que vous. Elle peut donc vous aider à aller vers la liberté.

Comme vous le savez, il existe de nombreux peuples, sur Terre comme dans la Terre, de nombreuses Consciences fort différentes, de la même façon qu'il existe de nombreux êtres fort différents, qui vous assistent, ou qui simplement sont venus voir ce qui se passe car une naissance est toujours quelque chose d'important au sein des mondes surtout quand une naissance s'accompagne d'un changement aussi radical et aussi majeur. Essayez de dépasser les images que certains êtres voudraient vous voir adopter, de souffrance de la Terre, de Terre qui agonise. Oui, ce qui agonise, c'est l'ancien. Elle aussi, fait sa mue. Il n'y a pas que vous. Donc, dépassez cette vision de catastrophisme, de destruction parce que cette destruction, justement, permet aussi d'aller vers la liberté. Encore une fois, là aussi, comme vous ont dit certains des Anciens, tout dépend du regard, tout dépend du point de vue : point de vue de la chenille ou point de vue du papillon. Pour la Terre, c'est la même chose. Comprenez bien et acceptez que cela fait partie de la libération de la Terre. Nulle autorité et nulle puissance ne peut tuer la Terre. C'est impossible. Il faudrait pour cela faire exploser son noyau Cristallin et il est immortel. Comme vous. Donc, ne vous attardez pas aux luttes, ni aux conséquences de ces luttes, mais vivez-en plutôt la promesse de la naissance au sein de la nouvelle Dimension. Acceptez aussi le départ de certains frères animaux. Ils retrouvent, eux aussi, leur liberté au sein de leur monde d'origine, confirmant en tous points ce que la chenille appelle la mort et le papillon l'appelle naissance. Il n'y a que la vision de la peur qui parle de mort. Vous avez la chance, car c'est une chance, de vivre ce que vous vivez même si cela représente pour certains des défis importants, c'est une chance que, effectivement, même ceux que vous appelez les Anges vous envient car vous êtes en plein dans cette naissance. Alors, bien sûr, il peut toujours y avoir la peur de ne pas savoir ce qui va naître. Mais, au plus vous ferez confiance, au plus vous approcherez de ce qu'il y a après la naissance. Vous avez perdu la Conscience de votre immortalité et donc il y a cette peur, omniprésente, de la mort. Or, l'ensemble des Grands Etres qui viennent vous voir, viennent vous dire que ce n'est plus la mort, bien au contraire, c'est la fin de la mort et le début de la vie. La vraie. Il ne vous est pas demandé d'y croire mais de le vivre. Cela est facilité par la Terre. Cela est facilité par la Lumière qui vous abreuve, de plus en plus, et qui est là, partout.

Alors, bien sûr, plus la Lumière arrive, plus les sombres veulent changer cela. Mais ça n'a aucune importance. La seule importance serait d'y accorder votre Conscience. Concentrez-vous et abandonnez-vous à la Lumière et ça suffira. Allez vers ce qui est simple. Certains Anciens vous ont parlé d'humilité, de simplicité. Pour moi, et aussi pour vous, la nature est ce qu'il y a de plus simple. Aller vers la liberté c'est, bien évidemment, accepter d'être libre. Et, être libre, avant même la naissance, c'est accepter de vivre la Joie, quelles que soient les circonstances de vos vies car la naissance qui est annoncée est une vraie naissance. Beaucoup de prophètes, de visionnaires, vous l'ont annoncé, depuis toujours. Auraient-ils donc tous mentis ? N'y aurait-il, sur cette Terre, que des choses fausses ? Bien sûr, le monde est falsifié. Mais s'il n'y avait pas la moindre once de Vérité, même la falsification ne pourrait exister. Cela, les sombres l'ont parfaitement compris. Voilà, vous, Frères et Sœurs qui évoluez au sein de ce monde, les quelques mots que j'avais envie de dire par rapport à la liberté. Je ne sais pas s'il me reste du temps ou pas pour accueillir vos questions, s'il y en a.

Question : je peux être admiratif et dans l'émotion face à la vision de paysages dans la nature mais des aspects de la vie de la faune, les combats, par exemple, me mettent mal à l'aise. Pourquoi ?
Frère, elle est caractéristique de ton conditionnement et de tes peurs car, si tu es en toute confiance au sein de la nature, même les animaux qui se battent, ne se battront plus, ne se mangeront plus, en ta présence. Ainsi donc, les aspects que tu vois avec ton regard est uniquement lié au conditionnement de la matrice et à la peur mais aussi à la falsification, elle-même, de cette matrice, où un élément, qui n'existait pas au sein des Mondes Unifiés, a été introduit. Cet élément s'appelle la prédation, qui est totalement absente des Mondes Unifiés, même carbonés. La prédation résulte d'une modification inscrite dans les gènes et dans le cerveau, qui n'existait pas avant.

Question : cela signifie qu'en d'autres espaces, les animaux se nourrissent de Lumière ?
Les mondes carbonés, même Unifiés, sont obligés de se nourrir de protéines ou de ce qui existe au sein des mondes carbonés mais sans pour autant qu'il existe d'espèces animales (même au sein de ce que vous appelez insectes) qui vivent par la prédation. Ces espèces là n'existent tout simplement pas, dans ces mondes là. Rappelez-vous, aussi, qu'au sein des mondes que vous parcourez et que nous avons parcourus, beaucoup d'espèces n'existent pas parce que ce sont des lignées spirituelles. Il est donc très difficile de vous faire une description fidèle de ces mondes carbonés Unifiés.

Question : la résonance avec les arbres m'apporte rectitude, bonheur. Cette forme particulière de reliance dépend de la présence physique de l'arbre ?
Sœur, pour certains êtres, la Présence physique n'est pas indispensable. Ils sont connectés et reliés, de par leur histoire au sein de cette matrice, de leur réincarnation passée, par l'expérience de ces réincarnations passées et le contact avec les arbres. Certains ont besoin de s'y rendre physiquement, d'autres, non. Quand la communication est établie avec un arbre, vous êtes reconnus par tous les arbres, où que vous soyez, même au sein d'un espace où il n'y a pas d'arbres. Et vous pouvez donc, effectivement, établir une connexion avec eux même s'ils ne sont pas présents, physiquement. Cela nécessite un apprentissage. Mais peut-être que, pour toi, cet apprentissage a été mené voilà bien longtemps.

Question : pourquoi je ressens un tel appel, depuis quelque temps, par les arbres, les forêts ?
Sœur, cet appel correspond à ce que je disais : les arbres ont, de tout temps, été reliés. Plus facilement encore, aujourd'hui, que l'humain. Et donc, cet appel te permet de t'aligner toi-même. Cela me semble très naturel et très bénéfique. Beaucoup d'êtres, même parmi les êtres éveillés, n'ont pas cette Conscience de l'utilité de l'arbre. Et, pourtant, il est tellement utile.

Question : le noyau Cristallin va suivre l'évolution de la Terre ?
Comment cela pourrait-il être autrement ? Sans noyau Cristallin, il n'y a pas de Terre, quelle que soit la Dimension.

Question : la terre, dans son évolution, va donc garder le même noyau Cristallin ?
En totalité mais libérée des freins qui avaient été mis par les sombres. De la même façon que vous disparaîtrez de cette Illusion, la Terre, aussi, disparaîtra de cette Illusion et réapparaîtra au sein de sa nouvelle vie. Je crois que, dans vos écrits sacrés (les seuls qui sont restés sacrés, dans l'Apocalypse), il est dit qu'il y aura bien de nouveaux Cieux et une nouvelle Terre. C'est les visions que j'ai partagées avec mon peuple, de mon vivant, et que plusieurs des Étoiles ont transmis à l'humanité.

Nous n'avons plus de questionnement. Nous vous remercions.
Frères et Sœurs, alors, je vous donne tout mon Amour et, j'espère, à une autre fois.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page