Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > ANAËL - 2

ANAËL - 2

22 mai 2009

pdf

Je vous dévoilerai le principe même de ce qui est appelé relation et les différents niveaux où se situe cette relation. La première étape c'est que toute relation, dans votre dimension, au sein de cette dimension, sans préjuger de l'origine ou du niveau inconscient de la relation, la relation à l'extérieur de vous, mettant en relation avec une autre personne, engage toujours un principe de déséquilibre. Il ne peut y avoir, avant d'accéder à l'étage du cœur, de relation équilibrée. Toute relation, quelle qu'elle soit, se fait au travers du principe de dualité. Ce qui veut dire quoi ? Que, dans une relation, et indépendant même de votre notion de perception, par rapport à cette relation, au-delà même de la notion de ce qui a été appelé plaisir / déplaisir, attache / non attache, toute manifestation d'une relation participe de la dualité. Le principe inexorable de la dualité, au sein même de la relation, comme au sein même de tout principe duel, fait considérer qu'il existe une notion de gagnant et une notion de perdant. Effectivement, dans toute relation, même la plus harmonieuse existante entre deux êtres, il existe toujours, ce que nous appellerions un gagnant et un perdant. Le gagnant est celui qui prend. Le perdant est celui qui donne, dans le sens duel. Cela veut dire quoi ? Il ne peut y avoir équilibre énergétique et de conscience, au sein d'une relation, non manifesté au niveau du cœur. Cela va se traduire, dans la pratique et dans l'évolution même de cette relation, nécessairement, par un principe de gagnant et de perdant. Le gagnant étant, d'une manière générale, à un niveau ou à un autre, celui qui a le plus d'énergie et de chose à prendre. Le perdant étant celui qui a nécessairement, aussi, le plus de choses à donner et à se faire prendre. Il ne peut y avoir d'équilibre dans la relation entre deux personnes. Il n'y a équilibre qu'à partir du moment, comme l'a dit le Christ, où vous vous réunissez en son nom. Cela veut dire quoi ? Cela veut dire qu'à partir du moment où vous êtes 2 ou 3 et que vous vous réunissez au nom du Christ et que vous affirmez le principe de cette relation au niveau du cœur, il n'y a qu'à ce moment là que le principe perdant / gagnant disparaît, au profit d'une relation, que j'appellerais, comme vous l'appelez gagnant / gagnant. La relation gagnant / gagnant va se manifester au niveau de l'étage cardiaque. Elle introduit la notion du cœur et, à ce niveau là, se trouve l'équilibre. Toute autre relation basée sur la sexualité, basée sur la communication, basée sur l'amour, basée sur l'attraction, basée sur la haine, est nécessairement déséquilibrée. Ceci est un principe fondamental et inviolable de toute relation au sein de votre monde duel. Toute relation participe et procède de ce principe. Il ne peut en être autrement. A partir du moment où vous commencez à pénétrer la vibration de votre cœur, la vibration de votre Essence et la vibration de la réalité de la relation au niveau du cœur, ce principe de gagnant / perdant, tend à disparaître, pour laisser la place à la relation que j'appellerais, gagnant / gagnant. Dans cette relation là, où l'intermédiaire est le Christ, c'est-à-dire votre propre dimension Christique, il devient évident qu'à partir de ce moment là vous serez, chacun de votre côté, gagnant et enrichi par cette relation. Ainsi, la fameuse trilogie de celui qui donne, de celui qui prend et de celui qui assiste, celui qui est pris et celui qui prend, cette relation triangulaire n'est pas une relation, au sens Christique. Elle est une relation déséquilibrée, aboutissant systématiquement à une perte de la relation et surtout à une non réparation de la relation. La relation est mise en évidence des faiblesses de l'autre, dans le sens de la dualité. Dans le sens de l'Unité, elle concourt à faire apparaître le principe Christique, le principe de rayonnement de la Lumière et donc le principe de Joie.

Une relation équilibrée et équilibrante est celle qui va vous faire épanouir la dimension du cœur. Ceci se manifeste, avant tout, au-delà même d'une éventuelle relation de nature sexuelle ou une relation de couple ou une relation familiale ou une relation de travail, par ce que j'appellerais cette joie du cœur. Cette joie du cœur se manifeste par une vibration et surtout par un sentiment intense de libération. Cette libération n'est pas un vain mot, n'est pas une vue de l'esprit, mais est un acte réel qui permet de trancher les liens afin de rentrer dans la relation libre, ce qui sous entend, et qui est, un acte de conscience et un acte vibratoire, énergétique et de radiance. Toute relation que vous vivez, en ce monde, tant qu'elle n'est pas inspirée par le cœur vibratoire (et non pas le cœur du désir que vous avez très souvent dans les relations d'attraction qu'elles soient de couple, familiale, professionnelle ou autre), vous êtes systématiquement sous l'influence de ce déséquilibre. Ce déséquilibre se terminera inexorablement par le départ de l'un ou de l'autre. C'est ce qui se passe dans tous les apprentissages de vie que vous faites. Il est important de comprendre que, dans l'étape de transition dans laquelle vous êtes aujourd'hui, la relation enfermante se transforme en relation libératrice. La relation libératrice est celle qui libère l'autre, la remet à sa propre autonomie, à son propre pouvoir, à sa propre joie. Vous créez, quand vous êtes à deux dans cette relation, ou à plusieurs (et il est d'ailleurs beaucoup plus facile de l'établir à partir du moment où vous n'êtes pas deux, où vous n'êtes pas trois, mais quand vous rentrez dans un sous multiple des 24 unités de conscience telles que cela a été défini par de nombreux intervenants), au sein de votre réalité. C'est-à-dire qu'à partir du moment, où vous êtes donc en nombre pair, par 6, par 12, par 24, vous réalisez beaucoup plus facilement, par principe de radiation, la relation équilibrée liée au cœur. C'est en ce sens que les périodes de regroupement qui vous sont demandées, et qui vous sont impulsées, correspondent à la mise en œuvre de ce type de relation. Dans ces relations là, ne peut exister de contrainte, ne peut exister de règle, ne peut exister même la souffrance, car elles sont libres de toute empreinte de votre 3ème dimension. Il ne peut plus y avoir, en ce que vous appelez en votre langage, de bourreau, de victime, de sauveteur. Vous devenez tous les sauveurs de vous-mêmes. Vous devenez tous indépendants au travers de cette relation. Cela s'appelle une prise de responsabilité et aussi une responsabilisation de la relation. Par rapport à cela, avez des questions, avant que je vous dise, maintenant, quoi faire de cela ?

Question : vous avez parlé que des relations humaines, il y a d'autres relations ?
Oui, tout à fait, la relation humaine juste est la porte d'entrée à la relation inter-dimensionnelle. Vous ne pouvez prétendre à une relation inter-dimensionnelle si vous n'accédez pas à cette relation interhumaine, car elle participe du principe d'Amour. Vous ne pouvez atteindre la vibration de votre cœur qu'au travers d'un travail de conscience, qu'au travers d'un travail énergétique que vous devez réaliser. En ce sens, les regroupements sont essentiels, vous ne pouvez rester enfermés dans la dualité d'une relation à deux. Vous allez accéder, prochainement, à des étages multidimensionnels de votre être, où la notion de dualité est proscrite. Il faut bien comprendre que même la relation la plus fusionnelle ou la plus intime que vous pouvez expérimenter, par exemple au travers de ce que vous appelez la sexualité, sur d'autres dimensions ne se réalise pas comme cela. C'est-à-dire, ce n'est pas une prise de possession de l'autre ou un abandon à l'autre, c'est un abandon à votre propre Lumière. D'ailleurs, les échanges que vous qualifieriez ici-bas de sexualité, sur d'autres dimensions, existent, mais, bien évidemment, ne sont pas amortis par ce que vous appelez organes génitaux. C'est une relation de Lumière à Lumière. La relation de Lumière à Lumière déclenche le phénomène que vous avez appelé jouissance. Ainsi, dans la relation juste entre deux êtres, ne passant pas par la sphère sexuelle, cette relation doit établir, au propre comme au figuré, une jouissance et il est beaucoup plus facile d'être dans la jouissance à plusieurs qu'à deux. Et néanmoins, vous ne pouvez accéder à cette relation inter-dimensionnelle que je vais développer, par ailleurs, maintenant, sans avoir franchi cette étape préalable, au niveau de votre propre cœur, de votre dimension de cœur, dans votre relation à vous-même et dans la relation à l'autre. Ceci fait partie de votre apprentissage. Le regroupement à 6, 12 ou 24 est vraisemblablement, et effectivement, au niveau énergétique, la meilleure façon d'y parvenir, car au sein de ces sous multiples, vous ne pouvez avoir de relation triangulaire faussée ainsi que vous l'appelez, bourreau, victime, sauveteur.

Question : si on est déjà dans une relation de couple, donc forcément déséquilibrée, que va-t-il advenir de ce genre de relation ?
Toute relation n'est pas destinée à être cassée. Rappelez-vous ce que j'ai dit. Si vous cassez votre relation, quelle qu'elle soit, pour espérer trouver une relation juste, vous tissez à nouveau un lien avec la personne avec laquelle vous rompez ou cassez. Néanmoins, il existe des cas où la personne qui est en relation avec vous, par exemple dans une relation de couple, ne veut pas et ne peut pas, au niveau de sa conscience, accéder à la relation juste, il vous appartient alors de faire le chemin tout seul. Tout seul ne veut pas dire rompre. Tout seul veut dire faire le chemin d'activation de la vibration de votre cœur, en relation avec vous-même, sur la relation juste de l'Amour. À ce moment là, si vous proposez l'Amour, l'autre ne pourra pas rester dans le même état. Ce qui veut dire qu'il refusera avec force et énergie la nouvelle relation que vous lui proposez. Il ne pourra, autrement dit, absolument pas supporter la Lumière que vous émettez. Cela n'est pas vous qui romprez mais cela sera l'autre et vous ne serez pas, à ce moment là, reliés par un principe de dualité, étant vous-même en cours de réaliser votre Unité. Ce qui n'est pas la même chose que de décider soi-même de rompre une relation quelle qu'elle soit. La lumière libère. Elle libère aussi des relations faussées et néanmoins vous n'avez pas tous les tenants et les aboutissants, une fois que je vous ai donné ces principes, qui correspondent aux différentes relations existantes au sein de cette matérialité faussée que je vous décrirais un peu plus ultérieurement au sein de cette journée de radiance. Le principe de la Lumière unifiée au sein de votre propre relation à votre âme induit nécessairement une réaction en l'autre. Cette réaction pouvant aller dans le sens de l'adhésion ou dans le sens de la rupture. Néanmoins, étant en accord avec vous-même, de par la mise en relation avec votre cœur, c'est évident que ce n'est pas vous qui créez une nouvelle relation par la rupture. La rupture n'est jamais l'effacement d'un lien, bien au contraire. La rupture est quasi systématiquement le renforcement d'un lien. Néanmoins, vous êtes dans une période charnière où tous les liens que vous avez bâtis sont en train de se dissoudre. À partir du moment où j'aurai développé les différentes natures possibles de ces liens vous comprendrez, intellectuellement et par la vibration, ce que cela signifie. Pour l'instant je vous expose les principes vous soumettant à une interrogation majeure. Entre guillemets, je fausse donc la relation pour faire travailler ce que vous appelez votre outil mental. Néanmoins, je vous donnerai la clé qui participera d'un grand éclat de rire.

Question : toute rupture est alors une fuite ?
Oui. Systématiquement. Toute rupture est une fuite que vous pensez être réelle dans l'énergie mais, sur le plan de l'âme, cela est un lien de plus qui est créé. Une relation, quelle que soit son origine, ne créé pas une libération, elle créé une libération de l'ego, le créant propice à créer d'autres relations faussées. Il ne peut y avoir de libération par la rupture d'un lien, quel qu'il soit. Il ne peut y avoir que, pour celui qui est le gagnant de cette relation (a priori celui qui est le plus fort, aussi bien en lumière qu'en ego), que peut venir cette libération en montrant l'exemple. Néanmoins, cela ne suffit pas toujours, malheureusement, à engager l'autre dans le même processus mais, à ce moment là, votre prise de conscience et votre mise en relation de votre énergie dans le cœur et de votre conscience dans le cœur, permet de dissoudre le lien. Il existe des relations que je qualifierais de cocasses, au sein de votre dualité, que vous passez littéralement des dizaines de vies à retrouver les mêmes personnes, en différents rôles, sans pouvoir vous en défaire. Néanmoins, cela faisait partie du jeu de votre karma et de la descente dans la séparation. Aujourd'hui, la réparation de la séparation est rendue possible et donc rendre la liberté à l'autre. Différents intervenants se sont exprimés sur la notion de pouvoir sur soi et de pouvoir sur l'autre, cela correspond exactement à la même chose. En ce sens, la notion de rassemblement rend possible, de manière extrêmement rapide, cet apprentissage.

Question : comment établir une relation équilibrée avec nos enfants ?
Il faut, là aussi, monter au niveau de votre cœur c'est-à-dire, le temps d'un instant, sortir de votre rôle d'éducateur qui est juste et logique au sein de cette densité, pour arriver à saisir l'autre dans la liaison et la guidance existant d'âme à âme. Si vous faites l'apprentissage de la vibration de votre cœur, les enfants étant par nature, et en dessous d'un certain âge, extrêmement perméables à la vibration de votre cœur, cela se traduira par une relation de libération. Cela sera, autrement dit, beaucoup plus facile.

Question : quelle différence entre la relation d'âme à âme et la relation de cœur à cœur ?
La relation de cœur fait intervenir le principe Christique. La relation d'âme à âme sous tend ce que j'appellerai les âmes sœurs, les âmes jumelles et un certain nombre de concepts qui, pour certains d'entre vous, sont plus ou moins connus. Au niveau de la satisfaction des sens et de l'ego et de la satisfaction, même spirituelle, de cette dimension, rencontrer une âme sœur est extrêmement enrichissant. Mais si vous saviez les tenants et les aboutissants de cette relation, je parlerais d'un karma extrêmement lourd. Les âmes sœurs sont liées par des expériences importantes, les liant de plus en plus au cours des incarnations, faisant que dès qu'elles se retrouvent elles se reconnaissent, comme on dit, d'âme à âme. Bien souvent, cela passe par l'expérience de la passion et de la pulsion sexuelle la plus torride, au sens où vous l'entendez. Néanmoins, cela est une entrave à votre liberté de cœur.

Nous n'avons plus de questionnement. Nous vous remercions.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page