Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > O.M. AÏVANHOV - 1

O.M. AÏVANHOV - 1

1er décembre 2012

pdf

Eh bien chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver et je vous transmets toutes mes bénédictions. Donc, je vous transmets tout mon Amour et nous allons commencer à rentrer dans vos questions.

Question : vous aviez dit que les Archontes pouvaient créer un monde en 5 minutes ...
Ils sont incapables de créer quoi que ce soit. J'ai jamais dit que les Archontes avaient créé quoi que ce soit : ils transforment une Création préexistante. Que cette Création concerne une Dimension spécifique (comme ce qui est nommé « La Création ») ou, si vous préférez, ce que j'appellerais la terra-formation d'une planète, permettant d'accueillir des consciences en expérimentation, quel que soit le plan Dimensionnel (que ce soit en 3D Unifiée ou sur toute autre Dimension que je qualifierais planétaire ou solaire), cette Création est, en général, une Création d'Amour qui est liée au besoin de la conscience de s'exprimer et de s'expérimenter elle-même, avec des cadres, si vous voulez, particuliers. La caractéristique majeure (que ce soit ce que nous nommons un Maître généticien de Sirius qui a, je vous le rappelle, terra-formé cet Éther voilà extrêmement longtemps et l'a ensemencé) était de permettre de fournir un véhicule à la conscience, dans un monde dit carboné. Ça, ce sont des Créations, si on peut dire. Mais un Archonte n'a jamais créé quoi que ce soit. Leur place était d'administrer les Créations, en maintenant, je dirais, la Liberté. Et, à un moment donné (comment vous dites ça, dans les bandes dessinées ?), ils ont voulu être vizir à la place vizir, ou calife à la place du calife (je sais plus trop). Mais, en tout cas, ils se sont substitués à une filiation et à une Création Libre, bien sûr, donc multidimensionnelle (même en 3D Unifiée), qui n'a pas connu l'enfermement que nous avons tous connu sur Terre. Mais jamais, un Archonte, ne peut créer quoi que ce soit.

Question : d'où vient la puissance de ces Archontes ?
Elle vient, je dirais, de leur expérimentation extrêmement longue. Leur expérimentation de conscience dans des aspects aussi bien multidimensionnels, que eux-mêmes ont essayé de créer (et là, c'est pas une Création, c'est un enfermement) : s'isoler au sein d'une Dimension donnée, pour voir ce que ça faisait. La puissance découle directement de leur structure, là où ils sont, qui est une structure biologique, même si elle vous est, a priori, le plus souvent, invisible, et même si ces Archontes ne sont pas sur Terre mais sur des endroits précis que nous avons déjà situés. Mais un Archonte n'a jamais rien créé : il a subtilisé une Création. Il a voulu en faire un terrain, comment dire, d'enfermement, en prétextant que si on enfermait une conscience, elle allait développer encore plus de Lumière. Cela a résulté d'une distorsion d'eux-mêmes, liée à leur uni-manifestation Dimensionnelle qu'ils ont eux-mêmes créée. Mais c'est pas une Création, au sens où on l'entend. La falsification, l'Illusion, c'est pas une Création : c'est une parodie de Création, en substituant les règles normales des Univers, des Dimensions, où que ce soit, en quelque chose qui était coupé de sa Source, qui fait que l'être humain cherche en permanence ce qu'il croit avoir perdu (et que nous croyons tous avoir perdu). À travers la spiritualité, à travers l'évolution, nous avons essayé, patiemment, de retrouver. En parlant de mon propre vécu, lorsque j'ai vécu l'Unité et l'Êtreté, après, quand on revient de l'expérience que j'avais vécue, bien sûr, on est différent mais on essaye de trouver des solutions pour faire pénétrer la Lumière et faire élever la matière vers la Lumière, de différentes façons. Quand j'étais incarné, j'ai parlé aussi bien de la Kabbale, que d'astrologie, que d'initiation, etc. Vous savez très bien que tout ceci ne représente que des expérimentations mais que ce qui permet l'expérimentation-même de la conscience, c'est justement ce qui a été appelé Absolu, Ultime ou a-conscience, où vous existez, c'est-à-dire vous vous tenez en dehors de l'être, vous êtes dans le non-être, vous êtes dans le Vrai Être, en quelque sorte. Vous êtes vraiment ce que vous Êtes. C'est très difficile (et comme tous les intervenants vous l'ont dit) de vous mettre ça en mots. La Vibration est peut-être le moyen qui vous permet d'approcher de ce que nous voulons dire et de vivre, surtout, cette multidimensionnalité. On a dit : il y a la cinquième Dimension, il y a la neuvième Dimension (où nous sommes), il y a la onzième Dimension, etc. Ce sont des lieux de vie stabilisés mais, bien sûr, l'expression de la Vie est multiple, même au sein d'une Dimension. La onzième Dimension : vous avez des êtres de Cristal, vous avez les Élohim, mais vous avez aussi d'autres consciences que nous n'avons pas évoquées, pour ne pas vous nourrir inutilement de ce genre de connaissances. Mais ce qu'il est important de saisir, c'est que, en définitive, les Archontes (comme je les ai appelés : Mauvais Garçons, Guignols, pour ne pas les appeler autrement), ce sont des administrateurs, mais des administrateurs qui devaient respecter l'architecture des Créations, quelle que soit la Dimension.

Donc, ils n'ont pas créé cette Dimension, ils l'ont simplement enfermée. Maintenant, on peut toujours, du côté de l'enfermement (et pour ceux qui s'y complaisent), appeler ça une Création. D'ailleurs, toutes les religions, sans aucune exception, ont été créées, elles, oui, par les Archontes. Ils se sont toujours servis d'un existant, pour le transformer, à leur guise. Vous savez que, dans les mondes multidimensionnels Unifiés, il n'y a pas de séparation : la communication est totale entre LA SOURCE et les différents Plans, et toutes les consciences, quelles qu'elles soient. Le temps et l'espace ne sont pas définissables, tel que vous le vivez ou tel que la science peut l'exprimer. Mais les Archontes n'ont jamais rien créé : ils ont enfermé quelque chose en disant que ça allait créer quelque chose de bien plus beau que la Lumière. Mais comment est-ce qu'il peut y avoir quelque chose de bien plus beau que la Lumière, quand on sait, et quand on se rappelle (ce qui va être votre cas bientôt, même pour ceux qui ne l'ont pas encore vécu) que nous Sommes cette Éternité ? Nous Sommes le monde, tous, sans aucune exception. Alors, vous pouvez affirmer, tant que vous voulez, des principes et des valeurs d'amour inconditionnel. De mon vivant, c'est ce que j'ai fait, à travers la création d'un mouvement spirituel, où on a essayé de fédérer les êtres, à travers un contexte, on va dire, social, psychologique et spirituel. Mais, aujourd'hui, devant l'arrivée de la Lumière, devant le Supramental, devant la Vague Galactique, devant tout ce qui se produit, en vous, il est évident que vous n'avez plus besoin de tout cela. Ce qui servait, en quelque sorte, de canne, de guide quand on était aveugle (la connaissance, quelle qu'elle soit) : vous savez, aujourd'hui, que ce n'est qu'une ignorance. Mais par rapport à quoi ? Par rapport à l'Absolu. Mais tant que vous n'êtes pas Absolu, tant que vous n'avez pas cette réminiscence qui se fait jour, en vous, vous cherchez des béquilles. Mais les béquilles, c'est ce que vous allez utiliser et qui va vous faire, d'une certaine manière, expanser votre conscience et qui peut vous faire vivre des expériences. Mais, encore une fois, l'Éveil, comme cela vous a été dit, ne sera jamais la Libération. La Libération, c'est tout-à-fait autre chose. L'Éveil, c'est le moment où les barrières tombent, c'est-à-dire que vous ne vous vivez plus comme séparé (du Soleil, d'une fleur, d'un arbre), ici-même, là où vous êtes. L'Êtreté est un autre aspect de la multidimensionnalité, où votre conscience n'est plus obligée, pour vivre cette non-séparativité, d'être limitée à ce corps. Et donc de faire des voyages, qui n'ont rien à voir avec un voyage astral, mais qui se situent sur d'autres Dimensions qui n'ont plus rien à voir avec ce qui est connu dans ce monde, que ce soit en étant incarné ou en quittant par la mort, en se retrouvant dans la matrice astrale qui est nommée : « au-delà ». Mais, au-delà de ça, y a autre chose, bien sûr.

Mais les Archontes n'ont rien créé là-dedans. Ils n'ont fait que restreindre un certain nombre de choses, c'est tout. Leur puissance ? Il ne faut pas confondre la puissance de l'Amour et la puissance de l'ego. Vous avez des êtres, sur cette Terre, qui sont extrêmement puissants (et je ne parle pas des puissances financières ou des puissances d'un dictateur ou d'un guerrier). Je parle, par exemple, d'une puissance Intérieure qui donne la possibilité de manifester des choses incroyables. Je crois que nos Frères Orientaux appellent ça « les pouvoirs de l'âme » ou « la puissance de l'âme », c'est-à-dire tout ce qui est lié aux pouvoirs paranormaux : que ce soit la lévitation, que ce soit de déplacer des objets, que ce soit la capacité de voir à travers des murs (on pourrait multiplier les exemples à l'infini). Mais aucune de ces manifestations de puissance, manifestées au sein de ce monde, ne sont la preuve d'une quelconque élévation de la conscience : bien au contraire. Bien sûr, quand vous êtes relié à LA SOURCE, vous pouvez, par exemple, agir, comme une prière, au niveau des éléments. Ça, SNOW vous en a parlé. Mais je vous raconterai une anecdote, quand même, qui concerne une période où j'étais incarné et où j'étais dans le sud de la France. Dès qu'il y avait un incendie, l'été, c'est moi qu'on venait trouver, pour que je m'adresse au Génie du Feu, pour calmer certains incendies. Mais c'était pas une puissance, c'était un acte d'Amour, parce que, étant, comme vous le savez, un Melchisédech de Feu (ma Dimension est liée au Feu, ma présentation multidimensionnelle est liée au Feu), y avait une affinité particulière avec le Feu. Et donc, je pouvais, de votre point de vue, commander aux éléments. Mais c'était pas un signe de puissance. C'était, au contraire, un signe de très grande Humilité de celui qui est réellement relié à LA SOURCE. Et il suffit, simplement, de demander à l'élément de pas se diriger ici parce qu'il y a quelque chose qui peut mettre en danger certains éléments, mais plutôt d'aller par là ou alors de s'arrêter. Les témoignages, je pense, pour ceux qui m'ont connu, à ce moment-là, sont fort innombrables. Mais ne voyez pas la puissance, sur ce monde, comme une finalité, ni comme un signe d'une quelconque maîtrise de quoi que ce soit, si ce n'est une maîtrise de l'ego. Parce que, quand vous arrivez, non pas au Soi (parce que le Soi, vous le savez, c'est un miroitement de la Lumière qui peut être, dans certains cas, utilisé, subtilisé, même, je dirais, par les forces de la personnalité), À ce moment-là, vous atterrissez à cette puissance qui peut sidérer les foules, où vous allez faire apparaître un objet, disparaître un objet, mais cela ne prouve absolument rien. Il faut bien comprendre que, même dans la vie du CHRIST, vous regardez encore aujourd'hui (même moi, de mon vivant) ses miracles. Mais la vie du CHRIST, c'est pas un miracle : c'est un témoignage de l'Amour. Qu'est-ce qu'on en a à faire, des miracles ? Quand vous vivez la Conscience pure, Sat Chit Ananda, ou quand vous vivez un Samadhi, qu'est-ce que vous en avez à faire de la puissance ? Vous êtes Transparent. Est-ce qu'on peut dire que MA ANANDA MOYI était puissante, sur ce plan, même si parfois y avait des manifestations liées à son Samadhi, qui faisaient, par exemple, qu'on pouvait pas la décoller du sol, ou qu'on pouvait pas lui faire bouger un doigt, tellement elle était figée ? Mais c'était pas elle. Donc, c'est pas un signe de puissance. La vraie maîtrise est tout sauf la puissance exprimée sur ce Plan. Cela, ça a été, il me semble, parfaitement expliqué (mais si vous le vivez pas, l'explication, elle sert à rien) par celui que vous nommez BIDI. D'ailleurs, Bouddha le disait : « quand tu rencontres les pouvoirs ou la puissance, sauve-toi vite ». Mais nous sommes tous passés par ces étapes intermédiaires, où c'est très agréable de voir les auras, c'est très agréable de voir qu'on peut émettre une énergie ou une conscience sur un Frère ou une Sœur et lui procurer, effectivement, un soulagement, mais je vous rappelle que c'est, toutefois (cette puissance), une action mise en œuvre par la volonté et par les chakras inférieurs, et que ça n'a rien à voir avec le Cœur.

Le Cœur ne se définit pas en terme de puissance, il se définit en terme de Transparence. Et comme dirait Maître Philippe : « si vous voulez vivre le Cœur, soyez rien ici, vous serez Tout, partout ». Donc, les Archontes ne sont pas puissants, ils n'ont que la puissance que vous leur attribuez. Mais y a eu une puissance qui a existé et qui s'est manifestée lors du premier enfermement (que j'avais déjà évoqué avant et après les Noces Célestes), qui correspond, si vous voulez, à la maîtrise de cet enfermement. Mais maîtriser l'enfermement ne permet pas de sortir de l'enfermement. Donc, ce ne sont pas des êtres puissants : ils sont puissants sur un Plan, ils ont la maîtrise d'un Plan (enfin, ils l'avaient). Mais ça s'arrête là. Alors, je t'invite à te redéfinir toi-même : est-ce que tu veux être puissant sur ce monde ou est-ce que tu veux être la Lumière ? C'est totalement incompatible. La puissance, en plus, dans ces cas-là, n'est pas liée à une conscience mais simplement ce que j'appelle un machin en ferraille, c'est-à-dire un Vaisseau de forme particulière, ronde, avec une structure métallique extrêmement précise, qui crée, si vous voulez, des champs électriques et des champs magnétiques qui ont permis de courber l'espace-temps. Mais ça, je t'invite à revoir ce que j'ai déjà dit, il y a de nombreuses années. Donc, c'est la puissance de leur technologie. C'est la même façon pour vous : quand tu vois une bombe atomique, c'est puissant. C'est très puissant, une bombe atomique, ça fait disparaître la matière. Mais dans quelles circonstances ça fait disparaître la matière ? Ça crée des trous dans les autres Dimensions. Donc, toute cette puissance-là ne sert pas la Lumière. Elle peut, éventuellement, servir dans la structure où la Dimension enfermée mais absolument pas pour ce que tu Es. Et bien sûr, je le répète encore une fois, absolument tous, dans notre démarche dite spirituelle, dans notre quête spirituelle, nous cherchons, en premier lieu, des manifestations, disons miraculeuses, et qui nous permettent d'adhérer. Par exemple, si vous êtes sauvé par un Ange : si un jour, dans votre vie, vous sentez, par exemple, une poussée dans votre dos, et vous êtes projeté au sol, vous commencez à pester, en vous demandant qu'est-ce qui vous a poussé dans le dos. Vous vous retournez : y a rien mais vous vous apercevez qu'à ce moment-là, une pierre tombe du ciel. Peut-être que si vous êtes, à ce moment-là, dans un état particulier, vous allez voir l'Ange qui est venu. Le fait de voir l'intervention d'un Ange, pour n'importe quoi (non pas de le rêver, de l'imaginer mais de réellement le voir, le vivre, dans ce Plan), vous donne l'aperçu de la puissance. Est-ce qu'un Ange est quelque chose, ici ? Est-ce que vous voyez un Ange travailler le matin, se lever pour aller à l'usine ? Sauf des Anges qui habiteraient un corps humain : ça peut exister.

Mais il ne faut pas confondre puissance et Transparence : vous ne pouvez pas être puissant et être Transparent. Maître Philippe vous a expliqué que les miracles qu'il faisait, c'était pas lui qui les faisait : il l'a toujours dit. Alors bien sûr, faut faire attention à ceux qui se diraient : « c'est pas moi qui fait, c'est la Lumière qui me traverse » mais qui nourrissent, en fait, leur propre ego. La Transparence, l'Humilité, l'Enfance : tous les noms qui vous été donnés, tous ces qualificatifs (qui sont Vibratoires et qui concernent la conscience) tendent à vous démontrer que être ce que vous Êtes nécessite, justement, non pas d'être effacé et d'être complètement, comment vous dites, décérébré, mais d'être dans cette forme d'Humilité où vous vivez, réellement, la Puissance Intérieure. Et quand vous vivez ce que vous Êtes, Intérieurement (cette Lumière, cette Extase, l'Onde de Vie) mais vous n'avez plus envie de faire joujou avec les pouvoirs ou avec la puissance, sur ce Plan, puisque la Lumière s'occupe de tout. Donc, envisager la notion de puissance, c'est renforcer la puissance. Quand vous voyez quelqu'un et vous dites : « il est puissant », vous accordez votre conscience à sa puissance, c'est tout. C'est pour ça que, même si de nombreux êtres (qu'on a appelé des Maîtres, des Mystiques ou des Êtres réalisés) ont pu manifester des miracles, et parfois extraordinaires, mais ils l'ont fait dans des circonstances extrêmement précises et non pas comme leur leitmotiv de tous les jours, n'est-ce pas ? J'arrêtais pas les feux tous les jours de l'année, ou je les ralentissais pas tous les jours de l'année : c'était dans des moments où je n'avais pas à choisir mais où ça s'imposait comme une évidence. Et c'est pas la puissance qui fait découvrir ça, au contraire : plus vous êtes puissant, plus vous allez occulter la Transparence parce que la puissance, sur ce monde, résulte directement de ce que j'appellerais l'opacité, c'est à dire, la non-transparence.

Donc, si vous être Lumière, vous ne pouvez manifester aucune puissance. Vous êtes la puissance, mais elle est où ? Dans le Cœur. Elle n'est pas tournée dans la manifestation de la conscience. Et, à ce moment-là, vous êtes, vraiment (comme vous avez été appelés par les Archanges) : Ancreurs, Semeurs de Lumière, Libérateurs, Enfants de Un. Quelles que soient les appellations, ceci vous renvoie, toujours, toujours, non pas aux circonstances de votre vie, ici, non pas aux lois de ce monde, mais aux lois de l'Amour. Et y en a une seule : c'est la grâce. La grâce n'a rien à voir avec la puissance. Alors bien sûr, si on se place du point de vue de celui qui est complètement enfermé et qui n'évolue que dans sa tête (à travers une connaissance livresque ou connaissance dite ésotérique ou même initiatique), pour lui, ce que je vous dis ne veut rien dire. Parce que, souvent, cette démarche spirituelle, cette recherche spirituelle, est basée, justement, sur l'acquisition de quelque chose qui vous manque. Et vous croyez que ce qui vous manque, c'est la clairvoyance, c'est l'intuition, c'est le discernement. Ce qui vous manque, c'est la Paix : rien d'autre. Aujourd'hui, c'est encore plus vrai parce que c'est évident, du fait de la Lumière qui est ici. Donc, oubliez ces notions de puissance et de pouvoir, parce que vous risquez, d'une part, d'accorder votre conscience sur un être que vous définissez comme pouvoir ou un Maître, c'est la même chose. Le temps des Maîtres est révolu. Alors je pourrais vous dire, pour vous faire plaisir, que vous êtes tous des Maîtres, mais Maîtres de quoi ? Est-ce qu'on peut maîtriser la Lumière, puisque c'est ce que nous Sommes ? C'est l'illusion qu'on peut avoir, ici : on croit qu'y a une distance, on croit qu'y a un chemin, on croit qu'y a une évolution. Et je l'ai cru aussi, très longtemps. Donc, vous voyez, on a tous fait cadrer, je dirais, notre expérience (soit de l'Éveil, soit de la Libération, réelle, pour certains et pour certaines), effectivement, à ce que nous vivions, à ce moment-là. Un Frère Oriental (quel qu'il soit, qui est marqué par cette culture hindoue, par exemple, qui a passé un nombre d'incarnations importantes en Inde), quand il vit la Libération, il peut encore avoir des images qui se présentent, mais bien sûr il verra pas le CHRIST : il verra Krishna, il verra qui vous voulez dans le panthéon hindou, mais il verra pas le CHRIST. Donc, y a encore des représentations, même quand on est Libéré, parce que, même Absolu avec une forme, vous êtes quand même dans cette forme, imprégné d'une culture, de réflexes, d'automatismes qui, nécessairement, dès l'instant où y a expression, dès l'instant où y a communication, il y a individualisation et il y a donc une coloration qui se fait.

Y a que dans les processus de Communion, de Fusion, de Dissolution (comme vous avez pu le vivre dans le Canal Marial ou avec un Double, quel qu'il soit), où là, y a pas de mots. Et d'ailleurs, croyez-vous que, pour MARIE, avec ce qu'elle vous a dit, elle avait pas la possibilité de parler, avant l'existence du Canal Marial, à certaines consciences, à titre individuel ? Bien sûr que oui. Mais attention, quand vous voyez un Ange qui vous sauve la vie, vous allez toute votre vie enquêter sur les Anges, n'est-ce pas ? C'est normal. Si c'est MARIE qui vient vous parler, avant que vous viviez les processus de Communion (mais simplement une voix qui vous parle et qui vous dit qu'elle est MARIE), sans vivre l'impact Vibratoire et le Cœur, vous allez vous poser la question : « est-ce que c'est la Lumière, est-ce que c'est l'ombre ? ». Je te renvoie, pour cela, à ce qu'avait expliqué SRI AUROBINDO, concernant l'arrivée des Présences, soit à votre gauche, soit à votre droite, quant à l'origine de ce contact (ndr : intervention de SRI AUROBINDO du 21 mai 2012). Ça, ça avait été expliqué parfaitement, et c'est la réalité. Maintenant, si vous n'avez pas la perception Vibratoire, je pourrais vous dire : « je suis MARIE », est-ce que vous allez me croire ? De la même façon, quand on vient vous parler, dans votre sommeil, en méditation ou n'importe quoi, même si vous voyez (avec votre troisième œil ou en vision éthérique) quelque chose, si le Cœur n'est pas ouvert, à quoi ça vous sert ? À rien. À rien du tout. Ça va enrichir la personnalité, mais tout ce qui enrichit la personnalité, ne permet pas à la Lumière d'être présente. C'est tout ça qui a été véhiculé. Par exemple, je sais que THÉRÈSE vous a dit, y a peu de temps, d'essayer de lire un petit peu de ce qu'elle a écrit quand elle était enfant. Vous pouvez le faire mais qu'est-ce qu'a fait THÉRÈSE ? C'est, justement, ce qu'elle a nommé la Voie de l'Enfance. Même si, quand vous lisez, y a une coloration, on va dire, religieuse, mais ce qu'elle Était, elle, est indépendant de la religion. Bien sûr, ça a trouvé à s'exprimer dans ce cadre-là, parce que, dans ce cadre-là, nous étions sûrs qu'il resterait une mémoire, une trace de la possibilité de vivre cette Enfance : c'est ça qui est important. C'est pas d'adorer THÉRÈSE, ni de m'adorer, ni d'adorer n'importe qui. Donc la puissance, elle est en vous. Mais attention, si vous manifestez la puissance à l'extérieur, est-ce que c'est Transparent ou est-ce que c'est opaque ?

Tant que les pouvoirs de l'âme s'expriment dans la matière, vous ne pouvez pas trouver l'Esprit, c'est impossible. Donc cette notion de puissance d'un Archonte, ou du Christ, ou de n'importe qui, il faut vraiment voir clair. Attention aux mots que vous employez : le pouvoir, c'est une chose, on sait ce que c'est, ce mot. Mais la puissance ? De quelle puissance parlons-nous ? C'est la puissance de l'Esprit ou la puissance de la matière ? N'oubliez pas que ce qui est entre les deux : c'est l'âme. Vers quoi est tournée votre âme ? Pourquoi Bouddha a dit : « quand tu rencontres les pouvoirs de l'âme, sauve-toi vite » ? Pour quelle raison, croyez-vous ? Parce que c'est un piège. Alors, une fois que le Retournement du Triangle de Feu, au niveau des Étoiles, a été fait, une fois que vous avez vécu l'une des Couronnes Radiantes, ou le Canal Marial, ou l'Onde de Vie, tout cela, pour vous, n'a plus d'importance parce qu'il y a des garde-fous. Les garde-fous sont ce que vous êtes, réellement, présents sur Terre, au moment où vous réalisez l'Éveil ou la Libération. Donc, à ce moment-là, il n'y a plus de puissance, il n'y a plus de pouvoir : y a la Transparence. Mais c'est pas une Transparence de la personnalité qui va dire clairement les choses ou communiquer clairement. C'est la Transparence réelle, telle qu'elle existe à travers une expression que j'ai beaucoup aimée, qui a été employée la semaine précédente : cette notion de prisme qui décompose la Lumière. Mais est-ce que c'est le prisme qui fait naître la Lumière ? Il faut être Transparent, en tant que prisme, ici, pour découvrir ce que vous Êtes, en Éternité. Alors, on pourrait reprendre les métaphores ou les paraboles qui ont été données, aussi bien en Orient et en Occident. Elles sont innombrables par rapport à cela. Mais tant que vous avez soif de Lumière et que, réellement, la Lumière ne vous a pas connectés, contactés Communiés, Fusionnés, qu'est-ce qu'il reste ? La personnalité, avec ses peurs, avec ses objectifs, avec ses buts, avec ses projections de conscience, même qui sait qu'elle doit chercher la Lumière. Mais elle la cherche où ? Dehors, dans la connaissance. Alors qu'il a toujours été dit que la Lumière était à l'Intérieur. Et que font la plupart des mouvements dits spirituels, toutes les organisations spirituelles ? C'est vous fédérer, à travers des croyances ou des connaissances. Ils vont vous donner la preuve que ces connaissances agissent : par exemple, d'allumer une bougie rouge à l'heure de Mars, le mardi, alors que vous êtes en lune ascendante, à l'heure précise qui correspond à Mars. Vous aurez des effets magiques mais est-ce que là est la Transparence ? Est-ce que vous démontrez pas, par là, que votre âme est tournée vers la matière et a besoin de transformer cette matière ? Le but n'est pas de transformer la matière : c'est une transsubstantiation de la matière ou une spiritualisation de la matière. Là est l'Ascension. Donc aucune puissance ne vous mène à ça et aucune connaissance, non plus, ne peut vous mener à ça. Alors, bien sûr, ça fait redégringoler l'ego de plusieurs marches. Rappelez-vous une phrase qu'avait dit ANAËL, y a très longtemps (de différentes façons, ça concernait aussi bien l'Abandon à la Lumière, que l'Abandon du Soi, que les vérités relatives, les Vérités Absolues) : « tout ce que vous tenez, vous tient, ici, sur ce monde. » Tout ce à quoi vous tenez. Alors, bien sûr, quand je dis ça, celui qui est dans la personnalité, qu'est-ce qu'il va s'imaginer ? Qu'il faut couper tous les ponts, qu'il faut vivre seul, qu'il faut se débarrasser de mari, femme, travail et tout ça. Effectivement, dans les temps préalables à ce temps précis, y a quelques années, vous avez tous eu des impulsions à changer certaines choses, en vous, comme à l'extérieur de vous. C'était pour vous faciliter la tâche, mais c'était pas un but en soi, ni une finalité en soi. Aujourd'hui, la quantité de Lumière Vibrale est telle qu'il vous suffit de vous adresser à la Lumière, non pas comme une demande mais en étant ce qu'elle Est, c'est-à-dire ce que vous Êtes. Et là, vous verrez que toute notion de puissance, de pouvoir, de maîtrise de la matière, n'a plus aucun sens. La maîtrise n'est qu'un stade de développement de la personnalité : rien de plus. Les expériences, qu'elles soient réalisées, par exemple, avec des produits, quels qu'ils soient (que ce soit des lumières, de la musique, une bougie, un encens, ce qu'on nomme des drogues ou c'est plus à la mode, des drogues chamaniques) vont vous faire pénétrer certains niveaux qui vous sont inaccessibles. Mais c'est pas parce que vous pénétrez ce niveau que vous êtes arrivés au nirvana. Ça, c'est un piège de l'ego. Quoiqu'il vous soit donné à vivre, quoiqu'il vous soit donné à expérimenter, qu'est-ce qui se passe quand vous allez au cœur du Cœur, comme ça a été défini et redéfini sans arrêt (Le cœur du Cœur, le centre du Centre, le Point OD, le Point ER, au niveau de la poitrine, ou encore ce qui conduit à cet état particulier qui arrive juste avant l'Absolu). Là, vous avez la nourriture et quand vous êtes nourris par ça, mais bien sûr que vous laissez tomber tout le reste, parce que ça n'a plus aucun sens, ça ne fait plus sens. Donc ce que j'ai exprimé, à travers Transparence et opacité, c'est pareil par rapport à la spiritualité. Où mettez-vous votre spiritualité ? Vous la mettez dans la recherche de la Lumière, dans l'établissement d'un Nouveau Monde sur cette Terre (c'est impossible) ? ou est-ce que vous la mettez dans ce que vous Êtes, en Vérité ? C'est aussi simple que cela. Donc n'accordez aucune puissance à celui qui montre ou manifeste un pouvoir. Les pouvoirs ne représentent que l'âme, absolument pas l'Esprit, pour reprendre les terminologies qu'a employées, juste avant moi, MA ANANDA MOYI.

Question : ceux qui sont aujourd'hui dans le déni de ce qui se passe, vivront la Translation ? et est-ce que dans les Dimensions où ils seront, ils pourront reprendre un chemin d'éveil ?
Ce moment final, que tu appelles la Translation, vous fait atterrir à un endroit, c'est tout. Maintenant, si vous avez vécu l'Infinie Présence, si vous êtes Absolu avec une forme, vous savez très bien ce que vous Êtes. À ce moment-là, vous n'avez pas à vous poser la question d'où vous allez, puisque vous êtes déjà arrivés. C'est le monde qui doit arriver quelque part, mais pas vous, puisque vous, vous n'êtes plus dans ce monde. Vous êtes sur ce monde mais vous êtes déjà, comme vous l'expérimentez, ailleurs. Non pas en démission de ce monde mais en spiritualisation de ce monde. Vous êtes en avance d'un milliardième de seconde. Et nous avons jamais dit que l'Humanité allait Translater. Nous avons dit que l'Humanité était Libérée. Qu'est-ce que ça veut dire « être Libérée » ? C'est retrouver cette réminiscence de la Lumière, retrouver ce que vous Êtes. Quand vous retrouvez ce que vous Êtes, y a plus de questions, où que vous soyez, où que vous alliez, quoique vous deveniez comme forme, ou sans forme, ça n'a aucune espèce d'importance, puisque vous êtes, réellement, là où vous Êtes. C'est-à-dire non plus seulement ce corps, non plus seulement cette Dimension, non plus seulement une autre Dimension, ou le Soleil, comme ceux qui s'y sont promenés en Corps d'Êtreté, à la fin des Noces Célestes (y en a eu très peu, à ce moment-là, en tout cas pas de ce pays, mais beaucoup plus dans d'autres pays qui, eux, étaient déjà beaucoup plus Libérés). Donc, la Libération de la Terre, c'est l'Ascension de la Terre dans sa nouvelle Dimension de vie. Votre Libération, à vous, c'est vivre, pas uniquement la Translation (parce que la Translation ou l'Ascension, elle vous conduit à une destination qui est intime et propre à vous) mais au niveau de la Libération, c'est rétablir, par le Cœur Ascensionnel, par le Canal Marial, la filiation, comme disait MARIE, à la Lumière. Cette filiation à la Lumière, vous l'avez compris, elle en a reparlé, est liée essentiellement au point ER de la Tête et au point ER du thymus, c'est-à-dire au 9ème Corps. C'est ici que se situe la multidimensionnalité et pas ailleurs. Alors, bien sûr, y avait des conditions préalables qui ont permis de rejoindre le point ER. C'est aussi l'Archange ANAËL qui vous l'a largement développé et il avait appelé ça, en latin, HIC et NUNC, c'est-à-dire Ici et Maintenant. Mais Ici et Maintenant, le temps présent, la puissance, le pouvoir de l'Instant Présent, vous avez beaucoup d'êtres sur Terre qui vivent l'Éveil et qui en témoignent. Vous en avez beaucoup (dont certains qui sont très connus aujourd'hui) et qui ont découplé cet Éveil de toute notion, non pas de spiritualité, mais d'Esprit. C'est-à-dire qu'ils ont vécu l'Éveil et ils ont retranscris ce qu'ils ont vécu pour mener les gens dans leur intellect, dans leur pensées, à se rapprocher et peut-être vivre ce qu'ils ont vécu. Mais nous avons toujours dit : « l'Eveil n'est pas la Libération ». Ne vous arrêtez pas en chemin pour comprendre qu'y a pas de chemin.

Le déni aujourd'hui, à un moment donné, qu'est-ce que ça va devenir ? Soit de la peur, soit de la colère. Celui qui s'est préparé Intérieurement n'a pas besoin des signes extérieurs, même si ça fait plaisir de voir les signes extérieurs et même si certains signes vous ont été donnés, à des moments extrêmement précis, pour vous conforter (intellectuellement mais pas Vibratoirement) dans ce qui se vivait à l'Intérieur de vous. Y a eu plusieurs occasions et plusieurs opportunités pour cela. Que ce soit la présence de MIKAËL (qui n'a pas fini de se manifester), que ce soit les Lignes de Prédation dont je parlais : tout ceci vous donne des repères. Mais les repères ne sont pas destinés à vous faire aller à tel endroit ou à tel endroit : c'est des repères, pour vous, Intérieurs. Donc, quand vous vivez la Lumière (je ne parle pas de voir la Lumière avec le troisième œil ou de sentir un chakra qui chatouille), mais vraiment quand vous êtes Libérés, vous le savez, vous n'avez pas à vous poser de question. Vous vous posez pas la question de savoir : « je suis Libéré, je suis pas Libéré, je vis ceci, je vis pas cela. » Ça ne vous effleure même pas. Mais, pour cela, il faut bien comprendre que si vous êtes comme ça, vous n'avez surtout pas besoin, ni envie, de manifester quoique ce soit d'autre que ce que vous êtes : ni la puissance, ni le pouvoir. Mais, pour en revenir à cette question, l'Ascension de la Terre, l'Ascension de l'Humanité, est, avant tout, un processus de Libération, c'est-à-dire de Reconnexion qui a été patiemment préparé depuis des temps extrêmement anciens. C'est-à-dire que cette préparation, elle est pas liée aux Noces Célestes ou aux premières arrivées de l'Esprit-Saint sur Terre en 1984 (ndr : les « Noces Célestes » font référence aux interventions de MIKAËL du 17 avril au 12 juillet 2009). C'est quelque chose qui s'est préparé depuis plus de 300 000 ans de temps Terrestre, qui a nécessité donc non pas un travail mais des ajustements, de plus en plus fins, de la Lumière, jusqu'à l'étape que nous appelons aujourd'hui, de juxtaposition ou de superposition ou de surimpression (peu importe). Le moment où se rapproche ce que vous croyez être et ce que vous Êtes (pour la Terre comme pour vous, individuellement) : quand se produit cette Rencontre, bien sûr, si la rencontre est trop forte, tout ce qui est en-dessous explose, littéralement. Le but était de rétablir cette Reconnexion et de vivre la Libération comme une possibilité d'être Absolu, dans une autre forme Dimensionnelle ou sans forme : ça n'a aucune importance. Mais ici, là où vous êtes, bien sûr, y avait cinq étapes de cette Révélation de la Lumière. Et ces cinq étapes vous ont été exprimées et tu en as exprimé la première : c'est le déni. Qu'est-ce qui vient après ? C'est la colère. Qu'est-ce qui vient après ? C'est la négociation. Le problème (c'est pas un problème), l'avantage, je dirais, qu'il y a eu à retarder (et comme vous l'avez réalisé, nous l'avons réalisé avec vous) le moment de la Libération, ce n'est pas de vous faire attendre ou de vous laisser comme des marrons sur la braise, c'était de permettre, justement, que cette surimpression et cette Dissolution éventuelle se fasse sans encombre, sans peur, sans angoisse, sans interrogation.

Bien sûr, l'humanité est Libérée. Maintenant, parler d'Ascension, chacun y va de sa représentation, c'est-à-dire vous vous imaginez retourner, par exemple, dans votre origine stellaire, par exemple, retourner sur Sirius, par exemple, retourner ici ou là, ou par exemple, rester sur la Terre en 5ème Dimension. Mais tout cela, ce sont des projections. Cherchez le Royaume des Cieux. Établissez-vous, maintenant, de manière encore plus évidente, dans l'Infinie Présence ou l'Absolu. Tout le reste sera balayé en poussière. Même les échéances astronomiques ne vous importeront plus, ni l'échéance du Basculement final, parce que vous l'avez vécu et vous, vous savez, à ce moment-là, que tout le jeu de l'Illusion va disparaître, qu'on le veuille ou pas. C'est le même principe. On va reprendre un exemple qui a été donné, je crois, par SRI AUROBINDO ou quelqu'un d'autre, ce matin. L'exemple, je le reprends aussi : vous allez mourir, on vous annonce que vous allez mourir. Vous dites : « C'est pas vrai, c'est pas possible ». Et ensuite, vous êtes dans le déni donc, vous refusez de voir que c'est la fin de cette vie, de ce corps. Ensuite, après le déni, y a la colère : « c'est pas possible que ça m'arrive à moi ». C'est pareil pour le changement Dimensionnel de ce monde et pour l'Ascension, mais surtout pour la Libération. Comment est-ce que quelqu'un qui ne vit pas quelque chose peut s'imaginer, se représenter, que cela est vrai ? Si vous allez, par exemple, parler des Croix Élémentaires, vous sentez, réellement et concrètement, les points des Étoiles de la tête, par groupes ou tous ensemble. Vous avez donc quelque chose au niveau de cette Couronne, de ce chakra, si vous préférez, qui n'a jamais, quasiment jamais, été décrit quelque part. Pareil pour l'Onde de vie. Et quand nous avons appelé cela Onde de Vie, Onde de l'Éther (cette énergie qui montait du Noyau Cristallin de la Terre), en tout cas, vous, vous la perceviez sous vos pieds. Est-ce qu'il y a une trace quelque part ? Elles sont extrêmement rares. Donc, bien sûr, tous ceux qui sont formatés à dire que la Libération, c'est l'éveil de la Kundalini, que la Réalisation, c'est accéder à l'astral et voir l'astral, ils n'ont rien compris : mais ils peuvent pas le comprendre puisqu'ils ne le vivent pas et comment voulez-vous qu'ils aient la possibilité, autrement que par une adhésion mentale ou un principe de déni mental, de dire que ceci est vrai. Vous, vous acceptez que ça soit vrai (pour ceux d'entre vous qui sont là et qui le vivent) parce que vous le vivez et peut-être même que vous l'avez vécu bien avant que nous en parlions au travers d'Autres Dimensions. Sinon, pour vous, ça ne veut rien dire, même il vous est impossible de vous représenter ce que c'est l'Ascension. Par contre, celui qui vit la Dissolution de sa conscience, celui qui vit les Communions, celui qui vit sa propre disparition, il n'a plus de question à se poser parce qu'il sait ce qu'il Est, même si l'apparence de ce monde lui montre le contraire. Le problème, c'est que vous avez des êtres qui sont soumis à l'apparence, à travers des visions dites astrales, avec des grands archétypes. Comment il s'appelait celui-là qui vous parlait des grands archétypes ? Jung. Et vous avez aussi ceux qui ont fait des expériences avec des produits, avec des techniques, avec des drogues, qui ont vu, tous, la même chose. Mais est-ce que parce qu'ils voient tous la même chose que c'est la Vérité ? S'ils ne vivent pas autre chose, pour eux, c'est la vérité. C'est aussi simple que cela. Donc après le déni, je vous garantis que après la colère, la peur, la négociation et l'acceptation, vous serez tous, sans aucune exception (tout ce système solaire), reconnectés, reconnectés à l'Unité. C'est ce que la Source avait appelé, je crois, son Serment et votre Promesse. Après, vous faites ce que vous voulez. Vous êtes Libres. Mais comprenez bien que, comme quelqu'un qui va mourir, quand on vous dit : « vous faites ce que vous voulez », si vous dites que demain vous voulez aller conduire une automobile de sport, alors que vous êtes presque dans le coma, ça pose un souci, n'est-ce pas ? Donc la Libération, c'est la reconnexion, si je peux dire, à ce que vous Êtes. Maintenant après, vous en faites ce que vous voulez. Là est la Liberté de la Lumière et non pas la pseudo liberté du libre arbitre ou du karma.

Il faut d'abord être conscient de ce que vous Êtes. Ceux qui ont été conscients un milliardième de seconde en avant, dans l'histoire de l'Humanité parce qu'ils ont vécu la Libération ou parce que, depuis des années, ils vivent des transformations (que ce soient les Sons dans les oreilles, que ce soient les Vibrations dans la tête, les douleurs dans la tête, les chaleurs dans le corps, les tremblements de la poitrine, l'accès à d'autres sphères au niveau des rêves),tout cela vous donne une preuve, mais celui qui le vit pas, qu'il y adhère ou pas, ça change rien. Il le vit pas. Qu'est-ce que vous voulez qu'il trouve à travers ça ? C'est pour ça que j'insiste, ces derniers temps, sur cette notion : pourquoi s'intéresser à ce que vous ne vivez pas ? Je pourrais et on pourrait, tous, vous avoir raconté n'importe quoi. Quelle est la preuve de la véracité de ce que nous vous disons ? C'est pas ce que nous vous disons, c'est ce que vous vivez, rien de plus et rien de moins. Simplement, ce que vous vivez est fonction de circonstances particulières qui accompagnent le retour de la Lumière. Ces circonstances particulières créent des circonstances qui ont été nommées, je crois, historiques. Ces circonstances historiques, vous les vivez ou pas. Mais, à un moment donné, vous avez beau, par exemple, quand vous êtes à l'article de la mort, vous dire : « je ne meurs pas, je vais pas mourir, ce corps va s'en sortir », c'est ce qui arrive à la plupart des gens, bien sûr, parce qu'il y a un déni de la mort, y a un déni de la disparition. Mais, si vous acceptez de disparaître, qu'est-ce qui va se passer ? Le moment de votre mort (je parle de la mort, je parle pas de la Translation) va être beaucoup plus paisible, beaucoup plus heureux et l'endroit où vous allez vous retrouver dépend entièrement de la façon dont vous quittez un autre environnement. C'est pour ça que vous avez des livres anciens (comme les livres des morts égyptiens, tibétains) où un certain nombre d'enseignements ont été donnés à lire à ceux qui partent. En quelque sorte, nous vous avons donné ce qu'il y avait à vous donner à vivre et à lire, avant de partir. C'est exactement la même chose. Donc, à un moment donné, vous ne pouvez faire autrement (que vous ayez été dans le déni, dans la colère, dans la négociation) que de dire : « effectivement, cela est vrai ». Mais, encore une fois : les conditions de ce passage ne sont pas les mêmes. Si on prend l'exemple antérieur aux Noces Célestes : ceux qui mouraient se retrouvaient dans l'Astral et se réincarnaient, voyaient leurs vies, rencontraient les parents, des Anges, la Lumière au loin et on leur disait : « non, il faut revenir ». Bien, ils se réincarnaient. Mais qu'est-ce qu'il se passait quand vous mouriez ? Vous atterrissiez de l'autre côté et vous continuiez avec exactement les mêmes idées, les mêmes pensées. Simplement, y avait plus le corps. L'environnement était plus lumineux, plus séduisant, on retrouvait les gens qu'on avait perdus de vue, etc. Mais c'était aussi un enfermement. C'est pas la Liberté, ça. C'est la liberté par rapport à ce côté-ci, où vous êtes encore, mais ce n'est pas la Libération. C'est une certaine forme de liberté, c'est-à-dire qu'on vous a fait passer de la prison à la cour de la prison. Mais y a autre chose, encore après. Alors, je vais pas reprendre toutes les expressions de BIDI, concernant le théâtre, l'observateur, celui qui est assis, celui qui joue, mais c'est exactement la même chose.

Maintenant, de vous rappeler que la vie, ce n'est pas être sur le théâtre, ou être spectateur assis dans son fauteuil, ou être dans le théâtre, c'est de s'apercevoir que le théâtre n'existe pas. Mais si vous ne voulez pas, vous êtes Libres. Simplement, à un moment donné (qui est appelé le Déclic ou le Basculement), vous serez obligatoirement face à vous-mêmes. Face à vous-mêmes, c'est quoi ? C'est face à la Lumière, puisque vous Êtes la Lumière. Et à ce moment-là, vous apprécierez ce retour à la Lumière, même si l'instant d'avant, c'était effroyable parce que c'était la disparition, parce que ça brûle le corps, parce que c'est un feu dévorant qui dévore tout, d'Amour inextinguible et indicible, dont le moindre aspect incarné (même dans l'amour le plus idéal) n'est qu'un pâle reflet. Y a que les Communions, y a que les expériences d'Extase, de Communion avec un Double, quel qu'il soit, ou de Dissolution, qui vous ont permis d'approcher la réalité qui est, quand on quitte ce type de forme que vous avez, dans cette Dimension et dans cet enfermement. Mais tout le monde passera par ce moment, c'est-à-dire le Serment, la Promesse, ou si vous voulez, le Basculement, le moment où vous est rappelé ce que vous Êtes. Maintenant après, si vous décidez de rester dans l'expérimentation de la conscience, peu importe : vous êtes Libre. Mais comprenez bien que la Terre, elle, elle a décidé autre chose. Donc tout le monde sera Libéré, tout le monde vivra une Translation ou une Ascension. Mais il ne faut pas croire que le mot « Ascension », c'est aller en 5D, ou imaginer que vous êtes déjà en 4D. Ça n'a rien à voir avec cela. Le passage de 3D (3D dissociée) en 5D est la Libération. La Libération est un fait acquis pour l'ensemble de l'Humanité. Maintenant, vous Translatez où bon vous semble. Selon votre Vibration ou selon l'Absolu que vous Êtes, les conditions de ce passage sont profondément différentes. Je parle maintenant de la mort, je reviens à l'exemple d'avant, je ne parle plus de la Translation ou de l'Ascension : quelqu'un qui meurt et qui meurt apaisé, en ayant le sentiment d'avoir résolu toutes ses problématiques, il va laisser aussi bien son corps que les problématiques. Il va se retrouver, même si c'était dans l'astral, léger. Il aura plus de faculté de s'alléger encore plus et de s'approcher de la Lumière, pour aller voir de l'autre côté. Mais celui qui a passé trente ans de sa vie (et c'était le principe même de l'enfermement), par exemple, à ruminer une obsession, quand il sera mort, ça ne changera rien : il continuera à tourner dans son obsession. Il ne verra ni les anges, ni les désincarnés, ni les proches, qui sont venus l'accueillir. Il sera enfermé lui-même parce que le mental est enfermant. Le mental n'existe pas, là où nous Sommes. Le mental découle directement de l'enfermement. Le besoin d'expliquer, le besoin de comprendre, le besoin d'ordonner, le besoin de coordonner, le besoin de justifier : tout ça appartient à ce monde, mais pas quand vous êtes dans la Transparence. Donc, oui : Libération pour l'ensemble du système solaire. Oui : changement Dimensionnel, soit vers une 3D unifiée, soit vers un Absolu, soit vers une Dimension qui vous plait : ça, c'est votre, je dirais, choix, votre problème, éventuellement. Mais la Libération est un fait acquis et le plus important est la Libération. Après, vous faites ce que vous voulez. On embauche d'ailleurs. Les Archontes aussi parce qu'ils ont du mal à maintenir les derniers mondes qu'on va aller visiter bientôt.

________________________________________________________________

NDR :

Point ER de la tête : sur la fontanelle du sommet de la tête, au croisement de la ligne passant par la pointe des 2 oreilles et de la ligne passant par le nez et l'occiput.

Point ER de la poitrine : sur l'axe du sternum, dans sa partie supérieure, au-dessus du chakra du Cœur, sur la bosse sternale appelée angle de Louis.

HIC : 2 travers de doigts au-dessus de la pointe de l'oreille gauche.NUNC : 2 travers de doigts au-dessus de la pointe de l'oreille droite.

Triangle de la nouvelle tri-Unité KI-RIS-TI : entre les omoplates, à mi-hauteur (sous la 5ème vertèbre dorsale). Racine du chakra du Cœur.

Porte ATTRACTION : chakra de la rate - un travers de main sous le sein gauche (le chakra de la rate étant elliptique, la position symétrique au chakra du foie convient tout à fait, ici).
Porte VISION : chakra du foie - un travers de main sous le sein droit.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page