Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > THERESE DE LISIEUX

THERESE DE LISIEUX

17 août 2012

pdf

Je suis THÉRÈSE DE LISIEUX. Sœurs et Frères incarnés, je vous présente mes hommages et mes respects. Je viens m'exprimer, aujourd'hui, à la demande des Étoiles, et en quelque sorte poursuivre ce que j'ai déjà eu l'occasion d'exprimer, concernant la Petite Voie ou la Voie de l'Enfance. Je viens vous parler de s'effacer de l'éphémère pour vivre en la Lumière. Cela rejoint, bien sûr, la Voie de l'Enfance, l'Humilité et la Simplicité, ce que j'avais nommé, dans mon incarnation : « La Petite Voie ».

C'est en fait la Voie peut-être à la fois la plus facile, mais aussi la plus difficile, selon l'endroit, en quelque sorte, où vous vous situez. S'effacer de l'éphémère ne veut pas dire faire disparaître ce corps ou faire disparaître votre vie. Ce n'est pas, non plus, abandonner votre vie, mais c'est bien disparaître de votre volonté, disparaître aussi de l'éphémère de cette histoire. C'est se considérer comme rien de moins qu'un grain de poussière, dans une Humilité Vraie, dans la capacité à se faire tout petit pour laisser toute la place à la Lumière et Vivre en Lumière. Bien sûr, selon l'endroit où vous vous situez, cela peut représenter quelque chose qui est une abnégation difficile. Pour cela, il faut accepter que vous ne pouvez rien connaître de la Vérité, de la Lumière. Vous ne pouvez qu'exprimer une soif, une soif de Lumière, une soif d'Absolu, une soif de Vérité, mais vous ne pouvez la toucher du doigt, ni du regard. Seul le Cœur le peut.

Alors, s'effacer de l'éphémère, c'est reconnaître que vous n'êtes rien, c'est reconnaître que ce à quoi vous croyez, ce à quoi vous vivez, ce à quoi vous aspirez, n'est en fait que quelque chose de très limité, par rapport à l'immensité de la Lumière. Il a été dit que la Lumière n'est pas de ce monde, parce que la Lumière qui sous-tend les Mondes, qui sous-tend la vie, ne peut être exprimée ou vue ici-même. Alors, bien sûr, il existe de nombreuses Voies : que cela soit la dévotion, que cela soit la prière. Mais, aujourd'hui plus que jamais, avec l'approche des échéances que peut-être vous percevez et ressentez, liées à la Libération de la Terre, il est peut-être plus facile parce que la Lumière est effectivement beaucoup plus proche, beaucoup plus présente, si je peux dire, dans ses effets, dans ses manifestations au travers de ce corps et au travers de votre Conscience. S'effacer de l'éphémère, c'est déjà accepter que rien de ce que vous connaissez, de ce que vous vivez, ne peut durer et ne peut exister une fois que vous avez franchi les portes que l'on appelait la mort, mais que vous pouvez appeler votre Re-naissance. Comme cela a été dit, de nombreuses façons, vous ne pouvez maintenir une chenille et devenir un papillon. Là aussi, s'effacer de l'éphémère, c'est s'effacer de la chenille. Ce n'est pas mettre fin à la chenille, parce que cela serait contraire à la Lumière, mais c'est simplement laisser votre vie se vivre, laisser la Lumière agir.

Vivre en Lumière, c'est ne plus interférer, justement, par soi-même, avec la Lumière. C'est laisser à la Lumière toute la place, afin que son Intelligence agisse dans votre vie. C'est ne plus vouloir agir par soi-même, mais laisser la Lumière agir. C'est ne plus désirer par soi-même, mais laisser le désir de la Lumière œuvrer au travers de vous. Cet effacement, c'est ce qui va établir (au travers de l'Humilité, de la Simplicité) cette fameuse Transparence, qui va faire que rien de ce qui est éphémère (et, en particulier, votre propre histoire, quel que soit votre âge), rien de ce qui appartient à ce qui est votre habitude, votre connu, ne puisse freiner ou retarder l'action de la Lumière. Vivre en Lumière c'est effectivement (et surtout aujourd'hui, dans ce monde dit moderne) ne plus faire preuve d'une volonté personnelle, mais bien laisser s'exprimer la volonté de la Lumière. Or, qui peut dire qu'il connaît la volonté de la Lumière, tant qu'il ne l'a pas vécue, en totalité ?

Redevenir un Enfant, c'est redevenir cette spontanéité, c'est reconnaître que ce que vous vivez, dans votre vie ordinaire, ne peut aucunement vous donner accès à la Lumière. Mais c'est pour autant ne pas démissionner de tout ce que vous avez à faire. C'est le faire, en quelque sorte, comme diraient nos Frères et Sœurs orientaux, et ne pas être impliqué dans l'Illusion. Mais c'est aussi, à chaque minute de votre vie, être rempli de cette pensée de la Lumière. Être rempli de cette Lumière et Vivre en Lumière, c'est n'avoir plus que cela, en soi. C'est bien au-delà d'un simple objectif. Cela se rapproche plutôt de cette fameuse tension vers l'Abandon à la Lumière. C'est ne plus laisser s'exprimer en soi la moindre rancœur, le moindre jugement. C'est laisser vraiment agir cette Intelligence totale de la Lumière, parce que l'Intelligence de la Lumière agira toujours pour vous, beaucoup mieux que vous-même. C'est bien au-delà de la confiance et de la Foi, parce que vous pouvez vérifier et vous pouvez avoir la preuve de cette action de la Lumière dans les temps que vous vivez. Et pour cela, il faut vous effacer, effacer toute volonté personnelle, effacer tout désir, non pas pour disparaître, en quelque sorte, de vos propres désirs mais, simplement, pour les laisser œuvrer non pas par votre propre volonté, mais la Lumière elle-même agira à votre place. Quand cela se produit, que cela soit par moments ou de manière plus durable, vous le savez instantanément. Et vous le savez pour une raison qui est très simple : parce qu'à ce moment-là, la Lumière va remplir tout ce que vous croyiez être auparavant.

Et là va se manifester cet état de béatitude, cet état qui est appelé la Demeure de Paix Suprême, qui est au-delà de l'Extase, qui est simplement une satisfaction totale, non pas une satisfaction de l'ego qui a accompli un travail mais bien, réellement, la béatitude procurée par la Lumière. Et cette béatitude est à elle-même (et en elle-même) le moteur le plus efficace pour s'effacer de l'éphémère, tout en laissant l'éphémère se faire, sans vouloir mettre fin à quoi que ce soit, revenant à dire, en quelque sorte, et à vous demander qui dirige ce que vous Êtes ? Est-ce que c'est vous ? Est-ce que c'est ce que vous avez vécu ? Est-ce que c'est ce que vous voulez vivre ? Ou alors est-ce que c'est la Vie de la Lumière, en vous, qui vit en vous et par vous ? À ce moment-là vous êtes Transparent à la Lumière et chaque minute de votre vie est remplie par cette Lumière, chaque minute de votre vie fait que ce qui est le plus important, pour vous, est la Lumière, jusqu'à en devenir non pas seulement une obsession, mais quelque chose qui devient de plus en plus vaste et qui va prendre, en quelque sorte, le relais, par rapport à vos doutes, à vos appréhensions, à ce que vous étiez capable de faire par vous-même. Ainsi, par exemple, faire la cuisine peut se faire par une connaissance d'une recette ou une autre, mais vous pouvez aussi laisser la Lumière agir, au travers de vous, dans votre Transparence, et y mettre tout l'Amour du monde, sans rien connaître d'une recette et à ce moment-là vous réaliserez ce que la Lumière réalise en vous, c'est-à-dire une forme de perfection qui ne dépend pas de vous. C'est bien au-delà de l'intuition ou de la spontanéité. Cela fonctionne aussi bien pour une recette que pour tous les évènements de votre vie. Accepter cela, c'est bien au-delà d'avoir la Foi en la Lumière. C'est Vivre réellement en la Lumière. C'est Vivre réellement l'action de l'Intelligence de la Lumière, bien au-delà des simples choses agréables, bien au-delà de la simple synchronicité ou facilité qui peut être conférée par la Lumière. C'est voir, à chaque minute de votre vie, l'action de la Lumière et cela vous remplit de Joie, cela vous remplit de Béatitude et surtout, comme le disait MARIE, cela vous remplit de Paix. Quoi qu'il se manifeste à vous, la Paix demeure. Aucun élément ne peut vous contrarier, parce que vous avez réellement effacé l'éphémère. Vous avez, en quelque sorte, Transcendé l'Illusion, comme diraient nos Frères et Sœurs orientaux mais, avant tout, vous vivez réellement la Lumière.

Alors, vivre la Lumière, ce n'est pas faire des œuvres extraordinaires. Vivre la Lumière, ce n'est pas parler de la Lumière. Vivre la Lumière, ce n'est pas avoir une vie différente et du commun de nos Frères et Sœurs qui ne le vivent pas, mais c'est simplement vivre les mêmes choses, dans une autre qualité, dans une autre quantité. C'est l'instant où plus aucun doute ne peut se manifester en vous. C'est l'instant où vous ne recherchez plus quoi que ce soit d'autre que ce qui est vécu dans la Lumière. En effet, quand vous laissez la Lumière agir au travers de votre Transparence, de votre Simplicité, au plus la Lumière vous féconde, au plus la Lumière est là, au plus vous en avez conscience et au plus les doutes ne peuvent plus se manifester. Les pensées ne peuvent plus être autre chose que des pensées de Lumière. Au-delà, bien sûr, des préceptes de ne pas juger, de ne pas condamner, ce que vous vivez, c'est la Grâce, ce que vous vivez, c'est le fait d'être comblé, non pas par la satisfaction d'un désir, mais comblé, réellement, par la Lumière. Étant comblés par la Lumière alors, à ce moment-là, tout ce qui est proposé dans votre vie ne peut altérer le fait d'être comblés, même si vous venez à être privés de quoi que ce soit ou à manquer de quoi que ce soit. En fait, vous demeurez et restez comblés par la Lumière. Aucune circonstance, même désagréable, ne peut vous faire dévier de cette Lumière qui est en vous et qui vit en vous. Quelle que soit la tâche, quelle que soit l'occupation, quel que soit le plaisir ou quel que soit le déplaisir de ce que la vie vous offre, vous savez que ce n'est pas vous qui agissez, que ce n'est pas vous qui réagissez, parce que l'élément le plus important n'est pas l'évènement agréable ou désagréable qui arrive à votre vie, mais bien la Lumière qui est là, durant ce qui arrive. Alors, appeler cela « changer de regard » est une chose importante mais ce n'est pas un objectif ni un idéal, parce que cela ne peut être porté dans un temps futur. Ça dépend uniquement de votre capacité et de votre volonté à ne plus faire usage de la volonté.

La Voie de l'Enfance. La Petite Voie. S'effacer de l'éphémère, c'est accepter que tout ce qui est donné à vivre, à percevoir, à sentir et à expérimenter, même dans votre vie, n'est qu'un passage, joie comme peine. Et nous savons tous qu'une joie ou une peine ne sont jamais éternelles. Nous sommes content quand nous obtenons quelque chose, nous sommes malheureux quand quelque chose nous quitte, que cela soit un objet, une personne, une relation. Mais nous savons tous que, aussi bien nos parents, que nos enfants, que nous-mêmes, sommes mortels et éphémères. Alors rien de ce qui est mortel et éphémère ne peut satisfaire vraiment. Ça ne reste que limité dans un temps, lui aussi, éphémère. Ça ne reste que quelque chose qui effleure et qui ne peut jamais durer. Seule la Lumière dure. Seul l'effacement de cet éphémère, sans le renier et sans le rejeter, permet ce vécu de la Lumière qui est la seule source de contentement qui ne s'éteint jamais. Si vous acceptez cela (et surtout en ce moment) vous constaterez, très vite, cette action de la Lumière, par la Paix, par le contentement et la Béatitude, que vous soyez en train de faire quelque chose qui vous fait plaisir ou que vous soyez obligé de faire quelque chose qui ne vous fait pas plaisir, cela ne changera strictement rien à la Paix de la Lumière. Tant que vous êtes dépendant d'une circonstance, nommée extérieure, pour être en Paix, cela ne peut pas être la Paix, cela ne peut être que temporaire. Que cela soit une certitude matérielle, une certitude affective, ou toute autre forme de certitude, celle-ci est soumise, bien évidemment, à la présence de cette certitude extérieure. Ce qui n'est pas le cas dans la Vie dans la Lumière.

Dans la Vie de la Lumière, c'est la Lumière qui vous satisfait, ce n'est pas les circonstances de votre vie, les agréments ou les désagréments de ce que vous avez à vivre. Ces agréments ou ces désagréments ne changent rien, strictement rien, aussi bien à votre humeur, à votre Conscience, qu'à la Joie qui est en vous. Vous ne dépendez plus de quoi que ce soit de l'éphémère. Vous savez que vous êtes éphémère et pourtant vous avez transcendé cet éphémère. Et pourtant, même si un évènement néfaste ou funeste arrivait, vous ne pouvez être aucunement altéré par cet évènement. Là est la puissance et la force de la Lumière. Là est la Vérité de la Volonté de la Lumière. Mais il ne peut coexister, en vous, une volonté personnelle et la Volonté de la Lumière. Cela sera toujours l'un ou l'autre qui sera en avant. Cela sera toujours l'un ou l'autre qui est manifesté. Par la puissance de la Lumière, actuellement, il vous deviendra (et cela est déjà le cas) de plus en plus facile de constater ce qui s'exprime de vous parce que, bien sûr, si vous fluctuez d'un état d'humeur à un autre, soyez certain que ce n'est pas la Lumière.

Si la Lumière est là, si vous vivez en la Lumière, et que vous vous êtes effacé de l'éphémère, vous serez comblé à chaque minute, quoi qu'il vous arrive, quoi qu'il arrive à votre vie, quoi qu'il arrive à vos proches. La seule véritable force est ici parce que, justement, cette force là ne dépend d'aucune circonstance extérieure, d'aucune affection, d'aucune relation. Elle s'auto-génère d'elle-même et c'est la Lumière qui fait cela. Vous, vous ne pouvez le faire, vous ne pouvez le réaliser, ou si vous le réalisez, cela reste éphémère et soumis, justement, aux conditions extérieures. Alors que quand vous vivez en Lumière, aucune circonstance extérieure ne peut affecter l'Intérieur. Et comme cela a été dit hier, à ce moment-là, même les limites entre l'Intérieur et l'extérieur disparaissent. Cela veut dire quoi ? Cela veut dire que, quel que soit le regard que vous portez, quel que soit ce qu'il vous est donné à vivre, la même Grâce est présente. Même si cela peut a priori heurter, vous savez que c'est la Lumière qui est à l'œuvre. Vous n'avez plus aucun doute sur ce que vous vivez. Vous n'avez plus aucun doute sur la Lumière, quelles que soient les circonstances de votre vie. Et d'ailleurs, celles-ci se conformeront très vite à la volonté de la Lumière et votre Conscience ne pourra plus jamais manifester une quelconque altération. Cela est vraiment la stricte Vérité de la Voie de l'Enfance à condition, bien sûr, de s'effacer de l'éphémère. La Lumière est au-delà de la puissance, même si elle est toute puissante. Elle est le vecteur et le moteur de l'Amour, de l'Absolu. Elle est ce qui remplit tout. Et votre regard ne pourra plus jamais être le même, il ne pourra plus jamais juger ni condamner, même s'il y a parfois à vivre des éléments qui peuvent vous sembler, dans un premier temps, totalement à l'opposé de la Lumière. Vous savez, en votre fort intérieur, dans votre Béatitude et dans votre Paix, que cela n'est pas vrai. Et cela n'est pas vrai.

C'est ce que vous propose la Lumière, aujourd'hui, et elle va vous le proposer de manière de plus en plus intense, de manière de plus en plus importante. C'est là qu'il faudra faire preuve de votre capacité à ne pas résister, de ne pas vouloir diriger, de ne pas vouloir contrôler, mais bien de laisser faire, en vous, la Lumière. Alors, dans les premiers temps, pour ceux qui ne sont pas installés dans cette Vie en Lumière, cela peut paraître parfois incompréhensible ou difficile, mais dès les premiers pas qui ont été effectués, vous y gagnez parce que vous y gagnez à quel niveau ? Eh bien, bien sûr, en Paix. Vous y gagnez en Vérité. Vous y gagnez dans la Tranquillité. Vous y gagnez dans le déroulement même de votre vie, parce que tout ce qui pouvait être appelé, auparavant, un obstacle, va disparaître, réellement, comme par enchantement. Vous n'êtes plus préoccupé par autre chose que la Lumière. Vivre la Lumière, c'est cela. C'est, chaque minute, Être dans la Lumière. C'est, chaque minute, mettre la Lumière devant et non pas derrière. Ne pas trouver de prétexte justifiant la mise en œuvre de votre personnalité ou de réaction, quelle qu'elle soit. C'est manifester cette confiance totale en la Lumière, parce que la Lumière est réellement la seule chose qui soit digne de confiance, en totalité, et que, quelles que soient les apparences, ne pourra jamais vous faire de mal. Même s'il y a des résistances, même s'il y a ce qui, à première vue, peut vous sembler comme détestable. Si vous passez outre, vous constaterez, très rapidement, que la Lumière sait beaucoup mieux que vous-même ce qu'elle a à faire, au travers de vous, bien plus facilement que toutes vos réflexions, bien plus facilement que toutes vos actions que vous pourrez mener.

Vivre en la Lumière, c'est l'accepter totalement. Vivre en la Lumière, c'est ne pas mettre de condition ou de supposition à sa Présence. Et là, employé avec d'autres mots (que vous nommiez cela Absolu, ou que vous ne le nommiez pas), cela n'a plus aucune importance parce que vous vous êtes effacé de l'éphémère. L'éphémère, bien sûr, continue à se vivre, mais vous n'êtes plus cela. Vous êtes devenu la Lumière. Non pas comme une recherche de quoi que ce soit mais parce que, à force de disparaître de vous-même, à force de vous effacer de vous-même, vous êtes devenu cette Éternité et cette Félicité. Il n'y a que la Lumière qui apporte un contentement permanent. Il n'y a que la Lumière qui apporte cette Félicité permanente. Aucune relation, aucune satisfaction, aucun plaisir, ne peut rivaliser avec la Lumière, parce que tout ce qui est satisfaction est éphémère. La seule chose qui ne soit jamais éphémère, c'est la Lumière qui est indépendante, même, de votre présence sur ce monde.

Mais Accueillir et Vivre la Lumière, dans ce corps, en ayant la chance d'être incarné, durant cette période, est un privilège énorme, parce que ce privilège vous donne l'occasion (comme cela a été dit) de transmuter ce corps, de transmuter cette matière, de faire Ascensionner ce qui était sombre, par la transcendance de la Lumière. Le contentement de la Lumière ne cesse jamais, parce qu'il est permanent. C'est ce que nous vous proposons, dans nos Communions, dans nos contacts. C'est cela qui est à même de venir à bout des souffrances, des résistances, des hésitations, des tergiversations. Laisser œuvrer la Lumière en vous, s'effacer de soi-même, c'est Vivre en Lumière. Et Vivre en Lumière vous permet, sans renoncer à cette situation ou à cette condition humaine, de la transcender, très largement. Cela donne un souffle nouveau. Cela donne une Joie, bien au-delà de toute joie usuelle. Cela donne, effectivement, une permanence et le sentiment que, dans cette permanence, il existe quelque chose d'indestructible, qui n'est pas dépendant ni de votre âge ni de quoi que ce soit d'extérieur, ni même d'intérieur, au niveau de votre état. C'est ce à quoi, de plus en plus, la Lumière va vous appeler. C'est ce à quoi, de plus en plus, vous allez être soumis ou insoumis. Cette soumission n'est pas la perte de quoi que ce soit, mais, bien au contraire, la redécouverte de ce que vous Êtes, au-delà de cet éphémère. Alors, bien sûr, si vous préférez rester dans l'éphémère, c'est votre Liberté. Parce que la Lumière ne peut pas vous convaincre. Elle est simplement là et c'est à vous de la reconnaître. C'est à vous d'accepter que l'éphémère est éphémère et que la Lumière est Éternelle.

J'ai déjà exprimé cette Voie de l'Enfance, à travers l'Humilité et la Simplicité. Plus que jamais, aujourd'hui, cela est de plus en plus vrai. Non seulement de plus en plus vrai, mais de plus en plus évident. Si vous acceptez de ne plus voir, simplement, votre intérêt personnel, même si cet intérêt personnel est celui de ce que vous appelez le spirituel, mais bien en vous en remettant complètement à la Grâce. Si vous faites cela, vous constaterez que les peurs, qui peuvent être encore présentes, s'éloignent de vous extrêmement vite. Vous constaterez aussi que vous n'avez pas à les comprendre, ni à lutter contre, mais qu'elles s'éloignent de vous, comme toutes les ombres s'éloignent de vous par l'action même de la Lumière. La Vie en Lumière met fin aux ombres. La Vie en Lumière met fin aux manques, aux interrogations. La Vie en Lumière met fin à l'éphémère, tout en restant dans cet éphémère, pour l'instant. C'est à vous de décider.

Comme nous l'avons répété (les unes et les autres, ainsi que les Anciens) personne ne peut franchir cette Porte à votre place. Rappelez-vous, aussi, qu'en ce moment, il s'agit d'une Porte collective, pour l'ensemble de l'Humanité qui est incarnée, qui s'approche de vous à grands pas. Alors bien sûr, pour l'ensemble de nos Frères et nos Sœurs qui sont incarnés et qui ne sont pas, je dirais, dans les mêmes dispositions, voir cela est parfois (et sera pour beaucoup) un renoncement impossible, parce qu'ils sont tellement sûrs de devoir conduire leurs rênes, conduire leur vie, diriger leur vie, payer les fruits de leurs actions passées ou à venir, alors qu'il n'en est rien. Tout cela ne représente que des croyances et des illusions. À vous de vous en extirper et à vous aussi (à travers ce que vous Êtes, en étant Transparent à la Lumière et en vivant dans la Lumière et en la Lumière) de montrer que cela est la Vérité, la Voie et la Vie et, qu'aucunement et jamais, la volonté de la personne ne pourra égaler ni même s'approcher de la Vérité de la Lumière. Être Humble, pour reconnaître cela, c'est mettre fin au cauchemar, c'est mettre fin à la souffrance, c'est mettre fin à toutes les illusions. Non pas par une quelconque volonté personnelle, mais bien par l'action directe de la Grâce dans la Lumière.

Alors bien sûr, comme vous le savez, il existe des résistances. Ces résistances qui ne sont pas toujours le fait de votre vécu, de vos expériences, mais qui sont inscrites même du fait même de votre présence dans l'éphémère de cette vie. Mais vous savez que cet éphémère ne dure pas puisqu'il est éphémère. Alors pourquoi ne pas vous tourner d'emblée vers la Lumière et la laisser œuvrer en vous ? Rappelez-vous que vous ne pouvez vous approprier la Lumière. Rappelez-vous que vous devenez Lumière en la laissant simplement vous traverser, c'est-à-dire en vivant en la Lumière et non pas en croyant maîtriser, contrôler ou diriger la moindre Lumière. Parce que tant que faites cela, vous vous éloignez de la Liberté, vous vous éloignez de l'autonomie et vous vous éloignez, surtout, de l'Humilité. L'Humilité est Transparence. Laisser œuvrer la Lumière, et Vivre en Lumière, est certainement la plus grande preuve d'intelligence, quand on est incarné. Mais, bien sûr, les peurs sont des éléments qui peuvent parfois empêcher de voir cela. Mais cela sera de moins en moins vrai, parce que c'est très simple, en définitive : soit vous devenez Lumière et vous vivez en Lumière, soit vous résistez à la Lumière. Et les marqueurs en sont tellement évidents : parce que si vous résistez à la Lumière, vous n'êtes pas en Paix. Si vous vivez en Lumière, vous êtes en Paix. Il n'y a pas d'autre alternative. Et il est très simple de savoir si on est en Paix ou pas. Il n'y a pas à se poser de question, à s'interroger. Il n'y a pas besoin de prendre sa température ou de se regarder dans une glace. La Paix est là ou elle n'est pas là. Et si la Paix est là, vous vivez en Lumière. Et si la Paix n'est pas là, alors, vous résistez. Cela va vous devenir tellement facile à voir, de plus en plus évident, pour vous comme pour tous les Frères et Sœurs que vous croiserez sur ce monde.

Les circonstances extérieures (de la Dissolution finale de ce monde) ne pourront jamais vous affecter. Les éléments, quand ils œuvrent au travers des Cavaliers, comme cela a été nommé, ne pourront toucher à aucun de vos cheveux. Vous pouvez être à côté d'un éclair, vous pouvez être à côté d'un volcan et vous ne serez affecté aucunement. Là est la Paix et le Pouvoir de la Lumière, qui nécessite la disparition de tout pouvoir de la personne. Et en fait, en définitive, s'effacer de l'éphémère et vivre en Lumière, c'est renoncer à son pouvoir. La Vraie Maîtrise est là. Elle n'est pas dans l'expression d'un pouvoir sur vous ou sur un autre. Vous êtes, effectivement, dans ce qui a été appelé l'Abandon du Soi. Alors, ce qui pouvait, peut-être, vous sembler difficile à appréhender ou à vivre, durant ces quelques mois qui viennent de s'écouler, va se présenter à vous avec une telle évidence et une telle clarté que, bientôt, plus jamais vous ne pourrez dire que vous ne saviez pas et ce, bien avant l'Annonce de MARIE. Cela se déroule en ce moment. L'action des Cavaliers est celle-ci : elle permet justement de se voir, de se voir clairement et, en quelque sorte, de se mesurer sans se juger. Et cette mesure, elle est liée à la qualité et la quantité de Paix que vous avez, que vous êtes (ou que vous n'avez pas ou que vous n'êtes pas). En fait, cela est extrêmement simple, mais extrêmement compliqué pour celui qui reste enfermé dans ses croyances, enfermé dans sa personnalité, enfermé dans ses peurs. Les Anciens (et, en particulier, dans leur philosophie orientale) vous ont dit que vous n'étiez pas ces peurs, que rien de ce qui peut se manifester à votre Conscience, concernant la peur, une souffrance, ou une maladie, ne vous concerne. Cela ne concerne que l'éphémère, l'éphémère de ce corps, l'éphémère de votre histoire. Mais ni votre histoire ni votre corps ne sont Éternels. Seule la Lumière est Éternelle.

Alors, vivre en Lumière, c'est ne plus être affecté, en aucune manière, par la volonté personnelle, par les souffrances personnelles, par les souffrances de l'environnement. Vivre cela, c'est être Libéré. Vivre cela a pour témoin la Paix. C'est à vous qu'il appartient de faire la Paix, en vous, mais c'est aussi à vous qu'il appartient de laisser la Paix s'installer et se manifester. Vous ne pouvez contrôler la Paix. Vous ne pouvez contrôler, de la même façon, certaines de vos fonctions de ce corps. Si vous acceptez et comprenez cela, alors tout deviendra de plus en plus facile. Ainsi est la Voie de l'Humilité, la Voie de la Simplicité. Alors, oserez-vous Être ce que vous Êtes ? Alors, oserez-vous renoncer à tout pouvoir, renoncer à toute volonté ? Alors, bien sûr, l'ego va vous dire que c'est impossible. Bien sûr, ce qui est ordinaire et éphémère va vous dire que vous avez à faire ceci ou cela, que vous avez des obligations, que vous avez la nécessité de contrôler telle chose ou telle personne et vous allez vous raccrocher à ces notions là. Mais la Vraie Vie n'est pas là. Cela ne vous empêchera pas après, effectivement, d'exercer ce que la Lumière vous dit. C'est simplement, comme vous a dit BIDI, une question de regard et de point de vue, mais pas le point de vue superficiel : soit le point de vue de la personne, soit le point de vue de la Lumière. Et la Lumière sera toujours beaucoup plus Intelligente que le plus intelligent de nos Frères et de nos Sœurs.

S'effacer pour vivre en Lumière, c'est renoncer à l'éphémère. Ce renoncement, encore une fois, n'est pas la mise à mort de votre vie ou de quoi que ce soit. C'est simplement avoir la Lucidité d'accepter l'action de la Lumière. Alors, comme vous le savez, cette Lumière, elle est venue d'en haut, du Ciel, elle est venue de la Terre, elle est venue de l'action de la Grâce, elle est venue, aussi, de ce que vous êtes, justement, au-delà de cet éphémère et dont, beaucoup, nous avions perdu la Conscience. Il ne restait que l'espoir d'un avenir meilleur ou d'un chemin qui allait nous rendre à notre Vérité. Et cela est là, maintenant, cela est totalement là. Il vous suffit de vous détourner de vous-même, de vous détourner de vos doutes, de ce que vous appelez vos peurs, de vos croyances, de vos appartenances à quoi que ce soit ou à qui que ce soit. Là est l'Autonomie et la Liberté, comme disait l'Ancien, FRÈRE K. À vous de voir. À vous de décider. À vous de vous placer dans la Lumière ou dans l'éphémère. La conséquence n'en est pas la même. Êtes-vous en Paix ? Si vous êtes en la Lumière, vous ne pouvez qu'être en Paix. Quelles que soient les circonstances, quels que soient les évènements, quelles que soient les douleurs, quelles que soient les souffrances, elles ne vous concernent plus. Il y a dans la Lumière et dans la vie en Lumière, bien plus qu'une espérance : il y a une plénitude. Cette plénitude ne peut être comparée à quoi que ce soit d'humain et pourtant elle est bien réelle. Alors, à vous de voir.

Mais l'Appel de la Lumière, l'Appel de MARIE, va devenir de plus en plus pressant et aussi de plus en plus évident. Et là aussi, c'est vous qui franchissez la Porte, c'est vous qui demeurez dans la résistance, la peur et la souffrance, ou c'est vous qui vous placez directement, dans la vie, en Lumière. Pour cela, il vous faut renoncer à vous-même, à votre histoire, à toute possession. Êtes-vous capable ? Oui, vous l'êtes tous. Et cela va devenir de plus en plus évident. Alors, quand c'est de plus en plus évident, cela devrait devenir, pour vous, de plus en plus facile, à tous les niveaux. Si cela devient de plus en plus difficile, alors regardez-vous, regardez ce qui est à l'œuvre en vous, sans jugement mais sans complaisance, sans condamner. Simplement, être lucide de ce qui se joue, en vous, dans cet éphémère : le maintien de l'éphémère, la résistance, la peur et la souffrance ou alors la Paix, la Plénitude et la Joie de la Lumière. Êtes-vous attaché à vous-même ? Êtes-vous attaché à quoi que ce soit ? Ou alors, acceptez-vous d'être détaché, par la volonté de la Lumière, de tout ? Il n'y aura pas de demi-mesure. Cela sera de plus en plus l'un ou l'autre. Comme cela a été dit par les Anciens, par d'autres Étoiles : vous ne pouvez demeurer chenille et papillon et cela va devenir de plus en plus évident, de plus en plus percutant, parce que l'Amour vous veut tout entier. L'Amour vous veut tout entier parce que c'est ce que nous sommes tous. Mais cet Amour là n'est pas l'amour tel que vous l'avez vécu. Cet Amour là n'est pas ce que vous pensez de l'amour. Cet Amour là n'est pas en demi-teinte. Il n'est pas un attachement. Il n'est même pas une relation. Il est un Don total, du Soi. Êtes-vous prêt à renoncer à tout ? Êtes-vous prêt à répondre au CHRIST, quand il disait : « Laisse les morts enterrer les morts. Viens et suis-moi ». Il n'y a pas d'autre alternative.

Vous ne pourrez (et de plus en plus), vous ne pourrez plus tergiverser, temporiser, vous ne pourrez plus négocier, vous ne pouvez plus et vous ne pourrez plus remettre à plus tard, parce que la Lumière est de plus en plus pressante. Elle vous veut en totalité, elle vous veut non pas dans le sens d'une possession, mais pour vous restituer à ce que vous Êtes. Et pour cela il faut être Humble, pour cela il faut s'effacer de l'éphémère. Il faut accepter de disparaître. Là est la grandeur. Là est la maîtrise. Elle n'est pas dans quoi que ce soit d'autre et cela vous allez le voir vraiment, en face à face. Vous ne pourrez plus l'ignorer. Vous serez obligé d'y faire face, même si vous le refusez. Là est ce que l'on pourrait nommer, dans l'ancien temps et de mon temps, le jugement dernier. Mais il n'y a aucun jugement. C'est, soit vous vivez en Lumière, soit vous résistez. Soit la Paix est là. Soit la peur est là. Et cela sera de plus en plus tranché : c'est l'un ou l'autre, mais ce sera de moins en moins les deux ou l'alternance des deux. C'est donc à vous de vous positionner. C'est donc à vous de décider. Personne, comme nous vous l'avons dit, ne peut le faire à votre place.

Être en Lumière, c'est accepter de tout perdre ce qui appartient à l'éphémère, non pas dans le sens d'un deuil, mais c'est surtout la perte de toutes les illusions. Par le vécu direct que tout ce que vous vivez (que cela soit vos activités, vos parents, vos enfants, vos proches, le monde) n'est qu'éphémère alors que ce que nous sommes tous, n'a rien d'éphémère. Un jour, l'un des Anciens vous a dit : « Ce n'est pas vous qui disparaissez, mais le monde ». Vous devez disparaître à vous-même, dans cette partie limitée qui est concernée par le monde et par ses interactions. Vous allez le voir, tout cela, de plus en plus clairement et rappelez-vous qu'au-delà des Sons dans vos oreilles, dans les différentes communications, qu'au-delà de ce qui est appelé vos Vibrations, dans les différentes parties de votre corps, le témoin majeur n'est rien d'autre que la Paix ou la non-Paix. Cela sera votre guide pour voir si vous êtes installé dans la Lumière, ou si vous n'y êtes pas encore. De ce point de vue, ne vous jugez pas, ne vous condamnez pas. Acceptez simplement que les choses sont ainsi, au moment précis où vous en prenez conscience et, simplement, adaptez ce qui doit l'être. S'effacer de l'éphémère. Maintenir l'éphémère. Vivre en Lumière ou vivre sans Lumière. Cela fait partie de ces temps de Dissolution Ultime.

Rappelez-vous ce que vous a dit MARIE : plus ce temps dure, plus vous devez remercier. Ne soyez pas pressé, parce que plus ce temps dure et plus vous avez l'opportunité, vous comme l'ensemble des Frères et Sœurs qui sont incarnés, de réaliser la Lumière. Alors, rendez grâce pour ce temps qui s'étale. Rendez grâce pour l'endroit où vous êtes, là où vous êtes dans ce monde. Rendez grâce pour ce qui se déroule dans votre vie, même si cela vous semble terrible. Cela n'est que le regard de l'instant, mais pas de l'Éternité. Parce que ce qui peut apparaître comme terrible, dans l'instant, concourt, de manière, totale, à votre Liberté. Même si cela ne vous apparait pas ainsi dans un premier temps. Rappelez-vous que vous ne pouvez tout voir dans l'éphémère. Que vous êtes affecté par l'éphémère, par les peurs, par les pertes, par les attachements et les détachements. Mais, comme nous vous l'avons dit, ce qui vient est vraiment la Lumière. Ce qui vient n'est pas un jugement, encore moins un châtiment, mais bien le retour total de la Vie, en Lumière. Si vous acceptez ce principe (non pas comme une croyance, mais en commençant à le Vivre), tout deviendra de plus en plus aisé, de plus en plus facile et vous constaterez, par vous-même, que seule la peur crée une résistance, que seule la peur peut vous entraîner, à nouveau, dans l'éphémère. Rappelez-vous : la peur ou la Paix. Tout le reste est futile, tout le reste est sans importance. Est-ce que votre vie, est-ce que votre pensée, est-ce que le déroulement de votre vie, est en Lumière ? Non pas selon ce que vous penseriez que doit être la Lumière. Mais est-ce que votre Conscience est remplie de Lumière ? Est-ce que vos pensées sont remplies de Lumière ? Si oui, alors la Paix est là. Si la Paix n'est pas là, c'est que la peur est là, même si vous ne voulez pas vous l'avouer ou le reconnaître. Il faut avouer, il faut reconnaître, sans juger, parce que dès que vous acceptez de voir, c'est déjà une mise en Lumière. Dès que vous acceptez de reconnaître, la Lumière est là.

Voilà les quelques éléments que j'avais à vous transmettre. Permettez-moi de vous offrir ma Présence, à vos côtés, dans cet acte de Communion et d'Abandon à la Lumière. Faisons cela maintenant, si vous le voulez bien, et je vous dis à un autre jour.

... Partage du Don de la grâce ...

Je suis THÉRÈSE et je vous embrasse.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page