Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > O.M. AÏVANHOV

O.M. AÏVANHOV

11 décembre 2011

pdf

Eh bien, chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver. Alors, je vous transmets, à vous tous, ici, toutes mes bénédictions. Aujourd'hui, je n'ai rien à annoncer de particulier, parce que les Archanges se sont beaucoup exprimés, n'est-ce pas, hier, et moi je viens pour voir un peu ce qui coince, aujourd'hui, dans le déroulement de ce que vous êtes en train de vivre. Alors je vous invite à poser toutes les questions que vous voulez. Je vous écoute.

Question : comment échanger, avec des proches, sur ce que l'on vit ?
Alors là, chère amie, comme vous le constatez et comme cette personne le vit, autour de vous, parmi votre cercle, on va dire familial, ou affectif le plus proche, vous constatez que vous avez l'impression, de plus en plus, de vivre sur deux planètes différentes. Nous vous avons dit que y avait des êtres, aujourd'hui (et ça concerne quand même la majorité de l'humanité), qui ne sont absolument pas dans les processus de transformation, pour l'instant, qui sont en cours. Ça fait plusieurs mois que je dis que tout est accompli et vous vous rendez compte, pour ceux qui vivent les Vibrations, d'une manière ou d'une autre, que beaucoup de choses sont en train de se dérouler, à l'Intérieur de vous, mais aussi à l'extérieur de vous. Alors, bien sûr, si vous avez en face de vous un proche qui est pas du tout dans la même interrogation, ni dans le même vécu que vous, vous ne pourrez jamais, jamais, jamais, lui faire comprendre, je dirais même accepter, ce que vous vivez. Alors qu'est-ce que vous pouvez faire ? Eh bien, absolument rien. C'est, pour vous, un défi, en quelque sorte. Parce que, rappelez-vous, nous vous avons toujours dit que vous étiez strictement à la place qui doit être la vôtre, en ce moment. Alors, bien sûr, y en a qui ont une vie rêvée, c'est-à-dire qu'ils travaillent pas, ils ont pas d'environnement qui les contraint à quoi que ce soit, ils n'ont plus d'enfants à élever, ils n'ont quasiment plus de famille et ils passent leur journée quasiment en Samadhi. Et puis y en a d'autres qui sont obligés de se battre, entre guillemets, avec leur travail, avec les proches, avec la famille, parce que ceux qui sont autour d'eux ne vivent strictement pas la même chose. Et d'ailleurs, pour eux, vous êtes des fous, n'est-ce pas ? Et d'ailleurs, quand vous leur parlez des Vibrations, ils vous regardent avec des yeux, en disant : « est-ce que j'appelle le médecin ou pas », n'est-ce pas ? Qu'est-ce que vous pouvez y faire ? Strictement rien. Mais, à travers cela, vous avez une leçon à apprendre et cette leçon, c'est une double leçon : la première, c'est de comprendre que vous ne pouvez faire partager ce que vous vivez.
Autant on peut faire partager une connaissance, cela, les Archanges en ont parlé hier : par exemple, quelqu'un qui s'intéresse à l'astrologie, si vous êtes astrologue, vous pouvez lui apprendre l'astrologie. Par exemple, si vous êtes thérapeute et que vous vous intéressez à l'énergie, vous pouvez apprendre à l'autre à sentir les énergies et à comprendre ce que c'est que l'énergie. Mais pour la Vibration de la Lumière Vibrale, vous ne pouvez strictement rien. Et vous vous apercevez que vous avez beau être le plus gentil possible, essayer d'expliquer ce que vous vivez, et l'autre va rentrer dans une réaction de plus en plus forte. Mais c'est normal. Parce que imaginez-vous que vous ayez, à côté de vous, quelqu'un qui vous dit que il vit quelque chose d'extraordinaire. Et mettez-vous à la place de l'autre qui vit rien. D'abord, il peut pas comprendre. Deuxièmement, même s'il voudrait le vivre, c'est encore pire, parce qu'il comprend pas pourquoi, lui, il le vit pas et vous, vous le vivez. Surtout si c'est quelqu'un qui est dans votre famille proche et qui, en plus, est dans une démarche spirituelle. Parce que, bien sûr, celui qui est dans une démarche spirituelle, y a quelque chose de magnifique : c'est ce qu'on appelle l'ego spirituel. Parce que l'ego spirituel, il veut toujours se gargariser d'une certaine forme de connaissance. Il veut être celui qui connaît les choses et donc il comprend pas que, aujourd'hui, vous avez des êtres qui se sont jamais intéressés, ni à l'ésotérisme, ni à la spiritualité et qui, du jour au lendemain, se mettent à vivre des états Vibratoires, parce que ce sont des Cœurs simples. Alors, allez expliquer cela à quelqu'un qui est dans l'ego spirituel. Il va carrément avoir envie de vous étrangler, n'est-ce pas ? C'est tout à fait logique. Alors, la leçon que vous avez à accepter, par rapport à cela, si ça vous concerne, c'est de rentrer dans le silence. Vous ne pouvez faire partager, par des mots, ni par des impressions, ni par des explications, ce que vous vivez.
Et vous devez aussi comprendre que vous devez accepter que chaque chemin est différent. Y a je sais pas combien d'âmes, incarnées sur cette Terre, sept milliards, disons. Vous avez tous un chemin différent. Et par rapport, même, vous le savez très bien, à la Lumière Vibrale, vous en avez, parmi vous, qui ont le Chant de l'âme ou le Chant de l'Esprit, d'autres qui ont plus d'activité au niveau du Sacrum, d'autres au niveau du Cœur, d'autres au niveau de la Tête. D'autres, parmi vous, vont sentir telle Étoile, telle autre Étoile, ou telle fréquence au niveau du point AL. Et d'autres vont sentir le point KI-RIS-TI, alors qu'un autre le sent pas. Parce que, dans ce processus de transformations, vous avez tous des étapes même si les signes, les symptômes, les manifestations, sont dans un tout cohérent, qui est parfaitement structuré. C'est ce que nous vous avons expliqué depuis des années. Mais vous devez vous mettre à la place de celui qui est, peut-être, dans une vie extrêmement matérielle, où les valeurs morales, affectives, de la troisième Dimension sont beaucoup plus importantes pour lui que une quelconque autre Dimension dont il n'a que faire. C'est à vous qu'il appartient de respecter cela. Alors, ça va être encore pire pour ce que j'ai appelé l'ego spirituel, c'est-à-dire celui qui est, par exemple, dans une démarche de connaissance extérieure, qui va vous dire : « moi, j'ai étudié pendant 20 ans », « j'ai pratiqué pendant 30 ans », « ça fait plusieurs vies que je m'intéresse à l'énergie ». Et il va pas comprendre pourquoi, lui, il vit pas ça, parce qu'il est dans l'ego. Vous, vous êtes dans le Cœur, n'est-ce pas ?
Alors, respectez l'ego de l'autre. C'est ça, aussi, être dans le Cœur. Voilà la leçon qui est à assimiler, même si ça peut être, parfois, très confondant et très opposant : chacun est à la juste place, nous vous l'avons toujours dit. Et vous ne pouvez pas juger, non plus, parce que, qui vous dit que celui qui est en face de vous (qui est le plus obstiné, le plus fermé, le plus opposé à ce que vous vivez) va pas, à un moment donné, dans cette phase ultime, se déployer dans la Lumière ? Vous ne le savez pas. De la même façon que, même si vous avez un Cœur énorme, vous ne pouvez pas savoir ce qu'il y a derrière l'apparence de celui qui vous donne à voir quelque chose qui ne va pas dans le même sens que vous. Surtout si c'est un proche, parce que si c'est un proche, qu'est-ce qui y a ? Y a des relations, y a des communications, affectives, sociales, professionnelles, etc. Et ces relations, ces conditionnements, si vous préférez, elles sont, en quelque sorte, des obstacles à la perception du Cœur de l'autre. C'est aussi des obstacles à la Communion. Parce que vous avez beau parler de Communion, si l'autre y veut pas la vivre, vous pouvez essayer de communier tant que vous voulez, y pourra pas le vivre, mais c'est son chemin. Donc si vous êtes confrontés à cela (que cela soit avec des enfants, avec des parents, avec des relations proches), c'est que vous avez quelque chose à comprendre et à transformer, en vous. Parce que, la leçon principale, c'est vous apprendre le détachement. Quand on vous dit, sans arrêt, que vous n'êtes pas ce corps, que vous n'êtes pas ces émotions, que vous n'êtes pas ce mental, mais vous n'êtes pas l'autre, aussi dans sa personnalité. Par contre, vous êtes l'autre, dans le Soi. Alors, allez au Soi de l'autre. Mais le Soi de l'autre, n'est pas nécessairement ce qu'il vous donne à voir. Bien sûr, parce qu'il y a des relations et des interactions qui sont comme des voiles, en quelque sorte, liés à l'affectif (par rapport à un conjoint, à un enfant, un parent ou des conventions, sociales, morales), qui empêchent, si vous voulez, la Communion.
Donc, restez dans la communication, avec ces êtres là, mais ne leur parlez pas de ce que vous vivez, parce que vous allez encore plus leur faire tourner le vélo (ndr : O.M. AÏVANHOV appelle « vélo », le mental). Ça va être dramatique, pour eux, mais aussi pour vous, en réaction. Donc, vous ne pouvez pas faire mieux qu'être ce que vous êtes et Rayonner, comme on vous a dit, l'Amour et la Lumière. Mais aucun mot ne pourra expliquer ce que vous vivez. Vous pouvez lui montrer l'emplacement des Étoiles, ou des Portes, et lui dire que vous sentez la kundalini, et tout. Et lui, imaginez (parce qu'il a lu des textes sur la kundalini) : vous allez lui dire que vous, sans rien faire, vous vivez la kundalini, alors que, dans les textes, il est écrit qu'il faut faire une ascèse, qu'il faut pas manger ceci, qu'il faut pas manger cela. L'époque est profondément différente et, durant cette époque, comme nous avons dit déjà y a plusieurs années, y a une espèce de séparation, mais cette séparation, elle n'est pas liée à la personnalité, elle est liée justement à l'Amour, parce que la Lumière Vibrale, elle vient vous mettre et vous préparer à vivre, très exactement, votre Vibration. Et il faut accepter que la Vibration, même de celui que vous appelez un proche, aujourd'hui, qui ne vit pas la même chose que vous, c'est sa liberté imprescriptible. Et si vous acceptez ce principe, déjà, vous verrez, ça ne pourra aller que de mieux en mieux. Alors, bien sûr, si vous êtes dans la Joie la plus totale et que, même par rapport à des événements qui (sur le plan des conventions morales, sociales ou de la personnalité) sont traumatisants, vous vous mettez à rire d'un air de béatitude (quand on vous annonce que cette personne vient de perdre son travail), elle risque de mal le prendre, mais c'est logique non ? Donc, essayez d'éviter de heurter les autres. Restez dans ce que vous êtes, c'est-à-dire Rayonnez, mais, à ce moment-là, si vous voyez que la communication se dégrade, ça sert à rien d'insister. Retournez la Communion envers votre propre Cœur et évitez de manifester, à l'extérieur, ce que vous vivez. C'est un engagement et la leçon qu'il y a, à ce moment-là, c'est de vous apprendre à ne pas maîtriser ou contrôler, mais à aller, encore plus, à l'Intérieur de vous, parce qu'à l'Intérieur de vous, il y a la certitude, il y a la Joie, et il y a surtout la non-volonté de faire comprendre ce que l'autre ne peut comprendre. Parce que, effectivement, ceux qui Vibrent, pour les autres, vous êtes des extraterrestres, vous êtes des fous furieux, comme on peut dire. Parce qu'ils peuvent pas le vivre, pour l'instant, ou jamais. Mais c'est leur chemin. Et ça fait partie aussi, pour vous, de votre détachement, que ce soit un conjoint, un enfant ou un parent. C'est exactement la même chose. Voilà ce que l'on peut dire.

Question : est-il juste de demander la transmutation des énergies pour autrui, par la Grâce divine, en leur conseillant de se prendre en charge eux-mêmes pour ascensionner ?
Alors là, chère amie, y a que toi qui peux répondre à cela. Tout dépend où tu en es, dans ton propre état Intérieur, parce que, à travers ce que vous vivez, à travers les éléments que nous vous avons donnés, les uns et les autres, vous arrivez à des mécanismes de vécus Intérieurs, qui vous font, effectivement, poser cette question, à savoir : « est-ce que je dois, ou est-ce que je peux, aider l'autre ? » Demander la Grâce de la Lumière, pour une personne, par exemple, ça peut être considéré comme fort louable. C'est un acte charitable, c'est un acte d'amour humain. Mais, comme tu le dis toi-même, de plus en plus se posent la question : « voyons, si je dois respecter l'autre et si, moi, je suis en Unité, qu'est-ce que je peux faire pour l'autre ? » C'est un dilemme, je dirais, et important, mais ce dilemme appelle une réponse profondément différente pour chacun. Vous avez des thérapeutes, des médecins qui doivent continuer à exercer, même dans la dualité. Et puis vous avez des êtres qui arrivent à des niveaux de Conscience, par la Vibration, où ils se posent de plus en plus de questions. Et effectivement, le fait de se poser la question de comment aider, vous fait comprendre que, quand vous travaillez, soit vous redescendez dans l'absence de Vibration, soit vous montez, encore plus, dans cet état Vibratoire d'Unité. Et là, par là même, tu as ta propre réponse. Je ne peux pas t'apporter cette réponse de l'extérieur. En plus, elle est différente pour chacun et elle est différente, aussi, à chaque moment de ce que vous êtes en train de vivre. Mais il est évident qu'à un moment donné, vous avez deux attitudes possibles : soit vous vivez l'Unité, de plus en plus fréquemment, c'est-à-dire que vous prenez conscience, par la Conscience elle-même, que vous n'êtes plus ce corps, que vous n'êtes plus ces émotions, ce mental, et que vous n'êtes plus, non plus, celui qui agit. Vous êtes beaucoup plus que cela et vous êtes l'Univers tout entier. Soit. Et puis y a quelqu'un qui est là et vous avez une fonction qui est de l'aider. Alors, soit vous redescendez en dualité (et, à ce moment-là, votre Vibration descend), soit vous voulez l'aider à trouver l'Unité. Mais la question précédente, j'ai répondu en disant que c'est pas possible. L'ouverture du Cœur, elle ne peut être déclenchée par personne d'autre que vous-mêmes, à l'Intérieur de vous-mêmes. Croire que vous allez, parce que vous êtes thérapeute, ouvrir le Cœur d'un patient, ça ne peut pas exister. De la même façon qu'aucun être, même le CHRIST, n'a pu ouvrir le Cœur de personne. Il a pu simplement préparer le terrain pour que les apôtres et que certains êtres s'identifient, en totalité, au CHRIST et deviennent le CHRIST. Y a eu plein d'exemples comme ça, mais c'est pas le CHRIST qui a agi. Il disait d'ailleurs, rappelez-vous, pour l'aveugle qui voit, il dit : « ce n'est pas moi qui t'ai sauvé, c'est ta foi ». Alors, bien sûr, quand tu t'adresses à l'autre, il existe des mots et des moyens de communication qui vont peut-être suggérer à l'autre que l'Unité est une Vérité, mais c'est à lui de faire le chemin. Aucune énergie ne peut ouvrir le Cœur de quelqu'un. Le Cœur s'ouvre de soi-même. C'est totalement différent des initiations. Bien sûr, vous pouvez ouvrir le 3ème œil, c'est très facile, mais le 3ème œil n'est pas le Cœur : vous avez eu encore, hier, des indications un peu violentes, il me semble, des Archanges.Mais c'est la stricte Vérité. L'énergie ne conduit jamais à la Vibration, c'est deux mondes totalement séparés. L'énergie ne conduit pas à la Vibration, parce que la Vibration que vous vivez, avant, n'était pas de ce monde. Donc c'est pas une transformation de l'énergie (par exemple comme disent nos amis orientaux : le prâna, le chi) qui va devenir de la Vibration. Ça n'a rien à voir. C'est deux structures, deux caractéristiques, deux manifestations, qui n'ont strictement rien à voir l'une avec l'autre. Et donc, agir en énergie, sur quelqu'un, c'est redescendre, nécessairement, dans la dualité, parce que vous considérez que l'autre est extérieur à vous. Alors, le problème qui se pose, c'est que, dès l'instant où vous vivez l'Unité et que vous Communiez et que vous vous apercevez que l'autre n'est rien d'autre qu'un autre Soi, et qu'il n'y a pas de séparation, qu'est-ce que vous faites ? Il vient vous confronter à ce dilemme, qui est très important à résoudre. Alors, bien évidemment, il n'y a pas de réponse tout faite. C'est différent pour chacun et ça doit couler de source, en quelque sorte, la réponse. Est-ce que quand vous faites l'acte que vous faisiez auparavant, est-ce que cet acte vous maintient dans l'Unité, ou vous met dans l'inconfort ? C'est à vous de décider, en fonction de ça. Alors, bien sûr, y en a qui vont me dire (mais j'ai déjà répondu) :« oui mais si j'arrête, la nourriture, elle tombe pas du ciel ». Si, elle tombe du ciel, mais pour cela, comme je l'ai toujours dit, il faut lâcher les cacahuètes et il faut lâcher le bocal. Et peut-être que la Lumière, elle vous demande ça. Peut-être qu'à un autre, elle demandera jamais ça, parce que la Lumière éclaire toutes les zones d'ombre qui peuvent rester. Que ce soit au niveau des émotions, que ce soit au niveau du mental, que ce soit au niveau des comportements, des relations entre les êtres. Aujourd'hui, plus que jamais, il y a un éclairage, extrêmement puissant, par la Lumière, qui est de plus en plus présente, pour vous obliger, quelque part, par la Grâce de sa Présence, à devenir lucides, à devenir Transparents. Donc, dans les actes que vous menez (pour la question précédente comme pour celle-là), êtes-vous Transparents ? Est-ce que vous êtes clairs, avec vous-mêmes ? Est-ce que vous êtes clairs, avec le monde ? C'est ça que vient vous demander la Lumière. Mais vous pouvez être clairs, en acceptant de redescendre dans la dualité pour aider quelqu'un. L'un n'empêche pas l'autre, mais faut être lucide de ce qui se passe, dans ces moments-là.

Question : l'Archange Jophiel est l'Archange de la Lumière dorée. Mais il a été dit que la Lumière dorée des rayons était falsifiée.
C'est très simple. Il existe un monde qui est lié au corps de désir. Le corps de désir, c'est ce que vous expérimentez, à travers la séparation, ou la falsification, si vous voulez. Vous savez très bien que vous êtes séparés, parce que vous êtes, vous, dans un corps, mais vous n'êtes pas l'autre. Vous êtes, vous, ici en cet espace, en cet endroit, à cette heure-là, mais vous n'êtes pas dans le soleil, n'est-ce pas ? Vous n'êtes pas le brin d'herbe qui pousse dehors, vous n'êtes pas la mouette qui survole ce ciel, ici. Donc vous êtes séparés. C'est le principe du corps de désir : la séparation. Au sein de cette séparation, il existe des choses qui vous sont invisibles. Quand on meurt, dans ce corps, vous allez où ? Dans l'Au-delà, comme vous dites. C'est-à-dire, ce qui vous est non perceptible, dont vous n'avez aucun souvenir. Vous pouvez avoir les souvenirs, par exemple, de vos vies passées, mais vous n'avez, dans l'immense majorité des cas (sauf pour ceux qui font des expériences aux portes de la mort), aucun souvenir de ce qu'il y a de l'autre côté. Mais, même ce qu'il y a de l'autre côté appartient à cette vie limitée et à cette vie séparée. Au sein de cette vie séparée, il existe un corps de désir invisible, qu'on appelle le corps astral, là où se trouvent un certain nombre d'êtres, qui se sont fait leurrer, qui sont persuadés d'être arrivés à la Lumière. Et ils sont dans une Lumière, effectivement, particulière. Cette Lumière est la Lumière dorée. C'est une Lumière où il y a, par exemple, des structures qui ont été dissoutes, il y a un an, par les Archanges, comme Shamballa (qui n'a rien à voir avec l'Agartha, hein, je précise) et des structures où se tenaient un certain nombre d'êtres qui avaient recréé une vie, on peut dire, plus paradisiaque que sur Terre, avec des mêmes structures que vous avez sur Terre, mais beaucoup plus éthérées, beaucoup plus jolies, beaucoup plus légères, puisqu'il y a pas de corps physique, mais il y a toujours un corps astral. Et ces êtres-là ont insufflé des enseignements, sur la Terre, où ils vous promettaient d'accéder à leur espace où ils sont. Et la majorité de l'humanité a cru que c'était le Paradis et que le but de la transformation ou de l'évolution, à travers même l'Ascension, c'était d'arriver à cet état-là. Mais cet état-là n'est pas la finalité. Ce n'est pas le but. C'est une illusion. Bien sûr que c'est une vérité. C'est une vérité comme le corps dans lequel vous êtes.
Vous êtes ce corps, cette personne, mais quand vous vivez l'Unité et le Soi, y a plus rien de tout ça. Alors, bien sûr, la Lumière dorée, avant la falsification, était la Lumière de la Connaissance, mais la connaissance Intérieure. Pas la projection dans un monde matriciel, altéré, falsifié et surtout séparé. Le corps de désir crée une séparation. C'est inhérent au désir, que ce désir soit de faire des enfants, que ce désir soit celui de se marier, que ce désir soit celui de vivre une certaine spiritualité. Mais accéder à cela n'est pas vivre la Liberté. C'est un étage. Certains êtres, qui se sont situés à cet endroit-là, ont cru être arrivés au summum d'une évolution, mais nous vous disons que l'Esprit est parfait, de toute éternité. Il n'a pas à évoluer. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que ces êtres se sont arrêtés avant l'Esprit. Ils sont dans ce qu'on appelle les mécanismes de l'âme, c'est-à-dire dans les mécanismes de la volonté de bien, de l'amélioration de l'univers matriciel, appelé 3ème Dimension, mais invisible. Donc, beaucoup d'êtres humains, depuis presque un siècle, se font leurrer par cette recherche spirituelle, qui est liée à une connaissance extérieure : connaissance des rayons, connaissance de l'astrologie ésotérique, connaissance des Maîtres, l'initiation du 3ème œil, tout cela est une illusion magistrale, dont le seul but est de vous détourner de l'Esprit. Maintenant, il faut respecter la liberté de chacun. Nous disons pas que cela est faux. Nous disons simplement que ce n'est pas la Vérité absolue. C'est une vérité relative.
Malheureusement, la Conscience crée sa réalité, aujourd'hui plus que jamais. Et si vous n'avez jamais entendu parler ou Vibré au niveau de l'Unité, qu'est-ce qui va se passer ? Vous allez vivre ce qu'on appelle, même si ça n'a plus rien à voir avec Lucifer, l'initiation luciférienne, c'est-à-dire l'ouverture du 3ème œil, c'est-à-dire, comme disait Bouddha, l'ego spirituel : celui qui va se croire arrivé au sommet, parce que les pouvoirs (que nos amis orientaux appellent les siddhis) sont présents. Parce qu'on devient intuition, on a le discernement, on voit l'autre, on voit l'astral, on rentre en contact avec des êtres et on fait du channeling. Et on est persuadé d'entendre des voix (qu'on entend réellement), mais à qui vous téléphonez, dans ces moments-là ? Ces êtres-là ont vécu l'ouverture du 3ème œil. Mais l'ouverture du 3ème œil n'est pas l'activation de la Couronne Radiante de la tête. Alors maintenant, c'est différent parce que tous les êtres et les énergies, si vous voulez, vous appelez ça les egrégores, qui avaient, en quelque sorte, cadenassé la Terre dans cette illusion spirituelle, ont été dissous. C'est-à-dire que, maintenant, même si le 3ème œil venait à s'ouvrir (à moins d'avoir vraiment un ego spirituel très fort), vous ne pouvez plus rester enfermés au niveau du 3ème œil. La Couronne Radiante de la tête s'ouvre et ce n'est plus le 3ème œil que vous sentez : c'est toute la Couronne Radiante de la tête. Les principes de ces initiations (où un être humain va transférer quelque chose à un autre être humain), ça peut pas être le Cœur. Ça peut être le cœur, au sens humain. Oui, vous avez bon cœur. Mais avoir bon cœur, vouloir la volonté de bien ou parler de l'évolution, n'est pas vivre l'Unité. Vivre l'Unité, le Soi, n'a strictement rien à voir avec ces démarches spirituelles là. Nous sommes pas dans les mêmes univers, ni dans les mêmes énergies, ni dans les mêmes Vibrations. Dans un cas, vous restez séparés. Dans l'autre cas, vous êtes Unifiés et vous êtes la Vérité, c'est-à-dire, le Soi. Vous êtes, à la fois, vous-mêmes. Vous êtes, à la fois, l'autre Frère. Et vous êtes, à la fois, l'ennemi, mais vous êtes aussi le brin d'herbe, vous êtes les autres Dimensions, l'Univers, à vous tout seul. C'est passer d'une projection (parce que l'initiation, dite luciférienne, du 3ème œil, est une projection de la conscience dans l'illusion) à une autre illusion (plus raffinée, mais ce n'est pas la Liberté).
La vraie Liberté, comme ça a été exprimé, c'est dépasser tout ce qui est lié à la Vision, même du corps astral. Qu'est-ce qui se passe quand on pénètre l'Êtreté, si vous avez la chance de le vivre, et donc hors de ce corps ? Vous n'êtes plus limités. La Conscience n'est plus l'observateur. Elle n'est plus le sujet. Elle n'est plus conditionnée à l'existence de ce corps de désir. Le corps de désir est, en totalité, transmuté par le corps d'Êtreté. Il n'y a plus de séparation et, à ce moment-là, seulement à ce moment-là, vous voyez clair. Ce n'est de plus de l'intuition ou du discernement, qui s'applique à la dualité Bien / Mal, mais c'est un État d'être, qui correspond au Samadhi le plus parfait. Vous êtes la Lumière, en totalité, et dans cette Lumière, y a pas de couleur, y a que du blanc, parce que tout est blanc. C'est difficile à exprimer, parce que, en tant que personnes, vous êtes limités par un cerveau, vous êtes limités par des perceptions, dites énergétiques, mais y a que quand vous extrayez la Conscience même des perceptions Vibratoires du Supramental que vous accédez à l'Unité et au Soi. Et le Soi n'a strictement rien à voir avec des lumières colorées, fussent-elles les plus élevées au niveau de l'astral. Donc, y a effectivement une espèce de mainmise de certaines forces, visant à maintenir l'enfermement, c'est-à-dire à éviter que l'être humain n'aille trop loin et ne découvre l'Esprit. C'est-à-dire qu'à travers les mécanismes des connaissances de l'âme, telles qu'ils ont été dévoilés depuis un siècle, elles vous empêchent de trouver l'Esprit. Mais l'Esprit n'a que faire de tout ça. Quand vous vivez le Samadhi total, quelle importance que tel rayon corresponde à tel être ? Quelle importance qu'il y ait telle ou telle Lumière ? Vous êtes le Tout. Ayant le Tout, vous n'avez plus besoin de personnaliser quoi que ce soit. Voyez, c'est pas vraiment la même chose. Donc, l'Archange Jophiel régit et règle la Lumière Dorée, dont était porteur Lucifer. Cette Lumière a été transformée par certains êtres. Peu importe. L'important c'est que, aujourd'hui, à travers l'expérience de la Vibration des Couronnes Radiantes, beaucoup d'entre vous accèdent au Soi et accèdent à l'Unité. Et quand vous touchez ces états, vous pouvez plus poser de questions. Vous voyez clairement la différence entre être Transparents, c'est-à-dire ne plus arrêter la Lumière, ne plus la déformer pour en faire une couleur. Mais vous êtes au-delà de tout ça. Alors, bien sûr, vous avez des êtres qui vont se gargariser de leur recherche spirituelle, et de communiquer avec tel Maître ou tel autre Maître, mais y a pas de Maîtres. Vous êtes le seul Maître. Nous ne sommes pas des Maîtres. Tant que vous êtes soumis (et ça a été dit aussi, hier, par les Archanges, mais je crois que FRÈRE K reviendra aussi là-dessus), à une autorité extérieure, vous n'êtes pas le Tout. C'est aussi simple que ça. Alors, ça veut pas dire vivre l'anarchie, ça veut dire vivre la synarchie, c'est pas tout à fait la même chose. Et les vélos commencent à tourner.

Question : s'il vaut mieux remplacer « Je » par « Soi », qu'en est-il alors du « Je suis Un » ?
« Je suis Un » est toujours d'actualité, parce que c'est « Je suis Un » qui vous conduit au Soi. L'affirmation « Je suis Un » ou « Je suis » est la première étape qui conduit à vivre la Conscience du Soi, c'est-à-dire à s'extraire de la conscience du « Je », de la conscience fragmentée. Mais ce sont des mots, n'est-ce pas ? Les mots sont porteurs d'une Vibration. « Je suis Un » est une Vibration. Maintenant, celui qui arrive au Soi ne se pose plus ce genre de question, parce qu'il vit le Soi. Donc « Je suis Un », « Je suis Tartempion », c'est la même chose. Mais, si vous voulez, c'est pas parce que vous allez répéter des milliards de fois « Je suis Un » que vous allez devenir le Cœur, n'est-ce pas ? Il faut, à un moment donné, sortir du rituel, du protocole ou d'une pratique. Parce que le Soi, effectivement, n'a que faire des pratiques, mais vous avez des pratiques qui sont plus aptes que d'autres à vous approcher de l'Unité. Mais après, comme nous vous l'avons toujours dit, y a que vous et vous seuls qui pouvez franchir la Porte Étroite, personne ne peut le faire à votre place.

Question : pourriez-vous nous parler du son, en tant que Essence de tout ce qui existe?
Le Verbe, la Vibration est l'Essence de Tout. Le Son est une réduction du Verbe. Quand vous êtes dans les mondes unifiés, les Vibrations sont autrement plus rapides que la Vibration de la Lumière, telle que vous la voyez dans ce monde. Vous êtes l'Esprit. Alors, à ce moment-là, la communication et la Communion se font selon une propagation Vibratoire. Cette propagation Vibratoire ne se fait pas selon les principes de la physique, tels que vous les connaissez, en ligne droite, mais se fait selon, à peu près, la propagation de la Lumière, c'est-à-dire dans toutes les directions de l'espace et aussi des temps et des densités Dimensionnelles. Ce qui explique qu'il ne peut pas y avoir de superposition. Par contre, dans ce monde, à l'heure actuelle, vous pouvez, effectivement (et URIEL en a beaucoup parlé), écouter et entendre, quel Son ? D'abord, le Son intérieur, c'est-à-dire le Chant de l'âme et ses différentes tonalités. Ensuite, le Chant de l'Esprit, qui est une autre octave. Ensuite, vous avez le Chant ou le Son du Ciel. Ensuite, vous avez le Chant ou le Son de la Terre, qui se réunissent et tout ça se réunit, en vous. Ce qui donne, pour beaucoup d'entre vous, la modification intense des Sons tels que vous les percevez. Ce son prend de l'amplitude, et d'ailleurs vous avez des formes de yoga, comme le Kriya Yoga, par exemple, qui vous invitent à méditer sur le son. Et y a, effectivement, un lien entre le son et la Conscience. La Conscience est Vibration, donc la Conscience est Son. Et dans la pénétration de l'Unité, au fur et à mesure que l'Unité se déploie, il arrive un moment où, à la septième tonalité du Maha Samadhi, se trouve ce qu'on appelle le Chœur des Anges. Là, la séparation est terminée. Quand le Ciel se déchire, quand le péricarde se déchire, c'est-à-dire les dernières enveloppes isolantes (c'est-à-dire, la ionosphère qui est autour de la planète et le péricarde, qui est autour du cœur, qui sont, je vous le rappelle liés à des charges électriques, dans la ionosphère comme dans ce qu'on appelle, comment vous appelez ça, l'influx cardiaque : c'est une propagation d'ondes électriques), il y a un son, aussi. Et le son que vous entendez, maintenant, c'est le son Intérieur. C'est le Chant de l'Unité. C'est le chant de la SOURCE. Et plus vous allez avancer, plus vous allez vous rendre compte que ce son va devenir un chant mélodieux où va s'exprimer le Chœur des Anges. Cce qu'on appelle le Chœur des Anges, bien sûr, avec une représentation telle qu'on peut l'imaginer quand on est incarné. Mais c'est le Chant de l'Univers, c'est le Chant de l'Unité, tout simplement, qui se propage d'un bout à l'autre des densités temporelles, des densités Dimensionnelles et des différents espaces, aussi bien dans les Univers que les Multivers. Ce son, dont, effectivement (par cette altération, par cette séparation de la Création), ce monde avait été privé. Donc le son participe des rayonnements cosmiques et des Particules nouvelles qui arrivent sur la Terre, depuis presque 30 ans maintenant. Et c'est ça qui déclenche le son. Donc le son est un témoin de votre transformation.

Question : quand on a un problème de santé, comment s'en occuper ?
Alors déjà, cher ami, tu n'as pas un problème de santé, parce que tu n'es pas ton problème de santé. Donc, c'est pas quelque chose qu'on a. Tout dépend de ta Conscience. Si ta Conscience est dans la peur, si ta Conscience est dans le besoin de résoudre, bien sûr qu'il faut se soigner, au sens humain, troisième dimension. Mais si ta Conscience est dans le Soi, il y a aucune raison que tu sois altéré, dans le Soi, par une maladie. Et même si cette maladie appelle à la mort de ce corps, tu n'es ni ce corps, ni cette mort, ni cette maladie. Maintenant, c'est un problème de Conscience. Si tu as peur de mourir, bien sûr que tu vas lutter contre la maladie. Mais je vous rappelle que mourir est une maladie fatale sur ce monde, n'est-ce pas ? À partir de là, à toi de savoir ce que tu as besoin de faire et d'être. Bien sûr que tous, quand nous avons un problème de santé, nous avons tendance à vouloir le résoudre, ça a été expliqué hier par les Archanges, en particulier RAPHAËL. Mais au-delà de ça, es-tu capable d'aller au-delà de ça ? C'est pas la personnalité qui décide, c'est l'Êtreté. Si tu vis un trouble, soit ce trouble disparaît parce que tu es dans l'Unité, soit ce trouble va, à la limite, s'aggraver. Mais est-ce que tu es ce trouble ? Est-ce que tu es cette maladie ? Tout le problème, c'est l'identification à la maladie. Maintenant, il suffit pas de faire l'autruche, c'est-à-dire de dire : « je ne suis pas malade » et tout en regardant comment ça évolue, parce qu'à ce moment-là, c'est pas la Vérité. Ça s'appelle de la triche : y a pas de Transparence. Donc, tout dépend, maintenant, là aussi, du niveau de Conscience que vous avez. Quand je dis du niveau, c'est pas une évolution. Soit vous vivez l'Unité, soit vous la vivez pas. Mais si vous vivez l'Unité, essayez par exemple, quand vous avez une douleur, de dire : « je ne suis pas cette douleur ». Vous verrez bien ce qui se passe. Ce n'est pas un déni, c'est accepter que, n'étant pas ce corps, vous ne pouvez pas être affectés par ce qui se passe dans ce corps, n'est-ce pas ? Maintenant, si votre Conscience vous dit qu'il faut traiter tel ou tel trouble, il faut le faire. Encore une fois, y a pas de réponse extérieure par rapport à cela. Y a des êtres, aujourd'hui, qui attrapent, entre guillemets, des maladies foudroyantes, parce que, pour eux, c'est la façon de s'Abandonner à la Lumière et de vivre leur Ascension puisque de toute façon, la mort est une maladie fatale, dans ce monde. Or la personnalité refusera toujours de croire à sa propre fin. C'est normal, elle est basée sur l'éphémère et elle se croit éternelle. Vous connaissez beaucoup d'êtres humains qui parlent de leur mort, surtout en occident ? C'est là où vous êtes confrontés aussi à la différence entre dire : « je vis l'Unité » et puis d'un coup on vous dit : « vous allez mourir ». Ah, du coup, y a plus d'Unité. Ça veut dire quoi ? C'est à vous de vous poser les bonnes questions. Maintenant, si votre Conscience est troublée par une souffrance, quelle qu'elle soit, et que vous vivez la Vibration de la Lumière, là aussi, deux façons de procéder : soit vous dites : « la Lumière agit et je laisse faire la Lumière, même si je pars, ce qui part ce n'est pas moi ». Soit vous n'êtes pas capables de cela. À ce moment-là, vous faites quoi ? Vous prenez des médicaments, vous allez voir des médecins, des thérapeutes. Mais, encore une fois, y a aucun jugement et je peux pas vous donner de conseils de l'extérieur. C'est vous, avec vous-mêmes. Mais posez-vous la question : si vous avez une souffrance, à tel ou tel endroit, c'est-à-dire que vous êtes identifiés à cette souffrance : « j'ai mal », « j'ai une maladie ». Mais l'Esprit peut pas avoir de maladie, donc qu'est-ce qui s'exprime, le Je ou le Soi ? Le Soi dirait quoi ? : « Je ne suis pas ce corps » (parce qu'il le vit réellement), « je suis pas plus cette maladie », puisque je ne suis pas ce corps. Comment est-ce que, n'étant pas cela, cela peut affecter mon corps, qui n'est pas le mien ? Voyez la différence qui peut exister avec adhérer à une Unité, par exemple, comme disaient les Archanges, conceptuelle. Je conçois que l'Unité est une Vérité. Mais le concevoir n'est pas le vivre. Seule la Vibration vous le fait vivre. Et peut-être que vous avez, aujourd'hui, un trouble, ou une maladie, justement pour vous permettre de dépasser cette notion d'identification à ce corps, peut-être pas pour mourir, maintenant. Peut-être pas pour partir dans ce corps de Lumière, maintenant. Mais, justement, peut-être, pour prendre Conscience. Vous remarquez quoi ? Aujourd'hui, vous avez des êtres qui vivent l‘Êtreté, les Vibrations, la Conscience Unitaire et des maladies disparaissent. Et puis d'autres, au contraire, vont avoir des maladies qui apparaissent. Encore une fois, et je l'ai dit il y a peu de temps, est-ce que c'est la Lumière qui déclenche une maladie ? Et si vous vivez l'Unité et le Soi, vous savez très bien que la Lumière n'a que faire de l'illusion. Or, le corps de désir est une illusion et une projection. Mais c'est une chose de le dire, c'est autre chose de le vivre. Alors d'abord, il y a la prise de Conscience. Et ensuite, au-delà du concept et de l'idée, au-delà de la perception, il faut le vivre. Parce que, tant que ça n'est pas vécu, ça n'est pas l'expérience du Soi, ni de l'Unité, ni de l'Illimité. C'est la croyance en l'Unité. Plus que jamais, aujourd'hui, les circonstances de vos vies déclenchent (même qui sont opposées à ce que vous vivez) ce qui va se passer dans ce corps, ce qui va se passer dans votre Conscience. C'est l'apprentissage de l'Unité. Y a aucune punition, y a aucune récompense : ça fait partie de l'Ascension qui est en train de se vivre à l'heure actuelle.

Question : est-il juste de pratiquer la Communion en reconstituant une structure géodésique de 24 personnes ?
La reconstituer comment ? Si c'est pour la reconstituer physiquement, ça sert à rien. C'est la reconstituer en Esprit. Vous n'avez pas besoin de vous assembler avec 24, même si, nous, nous sommes 24 vieillards. Mais je peux vous dire que de vivre à 24, c'est pas toujours évident, hein, même sur les Plans Multidimensionnels. Ce qu'il est important de comprendre, c'est que c'est la Conscience qui décide. Depuis la Fusion des Éthers qui s'est réalisée dans le corps (c'est-à-dire, quelque temps après l'ouverture de la Porte Postérieure et du CHRIST, la Porte KI-RIS-TI), vous pouvez vivre la Communion à 24. Mais vous pouvez aussi être le Tout. Donc, peut-être que cette étape va être, pour certains, un palier. Mais rappelez-vous qu'y a des sous-multiples, aussi (2, 4, 6, 12), qui représentent la même chose. Mais que le but c'est pas limiter à 24. Simplement que la structure de la Lumière Vibrale fait appel à un agencement particulier de ce que vous appelez le photon. Le photon n'est qu'une altération de la Lumière, c'est pas la Lumière. Pour qu'il y ait Lumière, il faut qu'il y a ait un agencement précis de structure qui ressemble au carbone, c'est-à-dire en hexagone, n'est-ce pas. C'est la Particule, d'ailleurs, de Lumière Vibrale, qui n'a rien à voir avec le photon, parce que ces Particules vous sont inconnues, puisqu'elles ont été retirées de ce monde. La Fusion des Éthers (survenue non pas dans le ciel, au mois de mars-avril, mais dans votre corps) vous permet, aujourd'hui, de vivre (au niveau du Canal de l'éther, des Couronnes, des Portes, des Étoiles) la possibilité de Communier, au-delà de la Communion (ça a été dit aussi par les Archanges), de vous établir dans la Fusion et, par les Étoiles, dans la dissolution. Alors, pour certains, cette étape, qui a été donné par Ramatan, est utile (ndr : voir la brochure « Humanité en devenir »). Pour d'autres, elle ne sert à rien. Tout dépend de là où vous êtes dans la réalisation de votre Soi, c'est-à-dire de l'Unité, de l'Êtreté. Pour certains, ça va être très utile, pour d'autres, c'est superflu. De la même façon, par exemple, UN AMI, vous a donné tout un corpus d'enseignements du Yoga de l'Unité et de la Vérité, comme y a eu d'autres yogas (par exemple, SRI AUROBINDO, de son vivant, avait parlé du Yoga Intégral) et chacun y est allé de son yoga. Mais ce sont des éléments qui ont une utilité, à un moment donné. Mais, même ça, à un moment donné, vous n'en avez plus besoin, parce que c'est aussi une illusion. Bien sûr qu'il y a des points de la Conscience qui Vibrent dans le corps : les Étoiles, les cellules, les chakras, les Couronnes Radiantes, les Portes. C'est justement parce que la Conscience Vibre que vous portez votre attention consciente dessus. C'est l'expérience que vous vivez, qui vous amène, petit à petit, ou brutalement, à ne plus être cette expérience. Qu'est-ce qui se passe, à ce moment-là ? Tout s'arrête, le corps s'engourdit, il ne répond plus, vous êtes dans la Lumière, vous êtes dans le Soi. Toutes les préoccupations de la vie (dite ordinaire, de ce monde) n'existent plus, dans ces moments-là. C'est comme ça que vous vivez l'Ascension, à votre manière. Donc, à travers cela et à travers ce que je viens de dire, réaliser l'Unité de Conscience géodésique à 24 Unités, c'est ce que nous faisons tout le temps, nous, les Anciens, pour essayer de nous ajuster, je dirais dans ce que nous vous donnons, au plus proche de l'évolution de la Terre, dans les Dimensions où nous sommes. Mais si vous vivez le Soi, vous n'avez plus besoin de formaliser quoi que ce soit. Comment savez-vous si vous vivez le Soi ? Y a même pas à se poser la question, parce que quand on vit le Soi, on le sait. On est dans la Joie permanente et on n'est plus limité et on n'est plus affecté.

Question : peut-on vivre le Soi de manière impermanente ?
Ça s'appelle la carotte et le bâton. Les expériences que vous faites, de passage de la Conscience limitée du Je au Soi, c'est justement vous permettre de faire l'expérience de ce qu'est un état d'Unité, ce qu'est le Soi et ce qu'il n'est pas. À partir de ce moment-là, vous allez vous stabiliser, à terme. Ce terme n'est pas individuel, il est collectif : c'est le temps collectif. À ce terme-là, vous allez pouvoir vous installer, soit dans le Soi, soit dans le Je. Un autre Je. Mais y a aucune hiérarchisation. Vous vous installez là où vous pouvez Vibrer. Alors, bien sûr, ça peut être fatiguant, je le conçois tout à fait, de passer d'un état à un autre, de faire le yoyo, comme ça. Parce que ça peut encourager ce que j'appelais le yoyotage de la touffe, n'est-ce pas, c'est-à-dire le vélo qui tourne sans arrêt (ndr : le mental) : un coup je suis là, un coup je suis pas là. Mais c'est justement le fait de vivre cela qui crée ce que j'appellerais une acclimatation à l'Unité. Mais viendra un moment où ça sera définitif, soit dans votre temps individuel, soit dans le processus collectif. C'est ce que j'ai appelé le grille-planète, parce que, là, y aura pas d'autre choix. Vous ne pourrez plus faire des allers et venues : vous serez là ou là.

Question : comment gérer le paradoxe de rester dans son corps tout en voulant vivre l'Êtreté ?
Ça rejoint ce que j'ai dit juste précédemment. Vous avez un temps individuel, mais vous avez un temps collectif. Donc, effectivement, quand vous sortez de cet état, quel que soit son intensité, son acuité, vous vous dites : « ah ben zut, j'ai encore un corps ». Ben oui, vous êtes là jusqu'au moment final. C'est la bonne nouvelle, ça. C'est pas parce que votre temps individuel est quasi totalement réalisé que le temps collectif est réalisé. Rappelez-vous que c'est la Terre qui décide. Terre, et juste après, le Soleil. Donc, il faut s'acclimater, là aussi. Y a pas d'autre choix. Mais, à un moment donné, même dans votre temps individuel, quand vous stabilisez la Conscience illimitée, vous pouvez être totalement dans ce corps, tout en n'étant pas ce corps. C'est pas facile à expliquer. Pour l'instant, vous vivez l'Êtreté, l'Unité, la personnalité et vous passez de l'un à l'autre avec plus ou moins de bonheur, avec plus ou moins de facilité, mais sur des temps et des intensités de plus en plus grandes, n'est-ce pas. Ça, vous le voyez, vous en faites l'expérience, chaque jour. Le Son grandit, la Vibration grandit, le Feu du Cœur, les douleurs au Cœur, les douleurs sur les points précis de la région thoracique deviennent de plus en plus intenses, ou du Sacrum, ou de la tête. C'est normal. Jusqu'au moment collectif, ça va s'amplifier, de jour en jour. Mais qu'est-ce qui se passe au travers de cela ? Vous constatez, pour beaucoup d'entre vous, par vous-mêmes, que vous êtes capables de faire des allers et retours, même s'ils sont pénibles, quand vous vous réveillez dans ce corps avec une plus grande acuité de Conscience. À un moment donné, qu'est-ce qui va se passer ? Pour ceux d'entre vous qui vont conserver, pendant un temps intermédiaire, un corps physique, vous aurez le corps physique en même temps que le corps d'Êtreté. Vous serez à la fois la conscience de cette personnalité, encore présente et, en même temps, en superposition, la Conscience de l'Êtreté. C'est-à-dire qu'à ce moment-là, il n'y aura plus de distance entre votre conscience limitée, ce corps, et le corps d'Êtreté. Vous aurez revêtu (comme l'avait dit SRI AUROBINDO quand il fut Saint-Jean) vos Robes de Lumière, vos Robes blanches. C'est ce que nous appelons, aujourd'hui, les Noces de Lumière, finales. À ce moment-là, vous saurez que vous êtes très proches du moment final collectif. Mais ça se précise, n'est-ce pas ? Vous le vivez par vous-mêmes, c'est de plus en plus vibrant, même si c'est parfois, pour certains d'entre vous, je le conçois, très pénible de se dire : « ah ben zut, je suis encore dans ce corps ». Mais si vous êtes réellement en Unité, et si vous vous rapprochez de ce Samadhi, qu'il y ait le corps ou qu'il n'y ait pas ce corps, ça ne changera rien. À ce moment-là, et seulement à ce moment-là, vous pourrez dire que vous êtes totalement le Soi et que même si le corps existe, il n'a aucune importance, parce qu'il ne permet plus l'expression de ce qu'on appelle le corps de désir. Et vous le constatez d'ailleurs, déjà, pour beaucoup d'entre vous. Quelle que soit la façon dont vous le nommez, vous n'avez plus envie de grand-chose. L'ensemble des désirs et de ce qui faisait votre vie disparaît, et pourtant vous êtes toujours là. Ben oui, mais c'est le principe de l'accès à l'Unité et du vécu de l'Unité : la Réalisation du Soi, c'est-à-dire la dissolution, comme nous vous l'avons dit, du corps de désir, le vôtre, avant celui de la Terre. La Joie est l'Essence de la Conscience. Étant dans la Joie, vous n'avez plus rien à combler parce qu'il n'existe plus aucun manque.

Question : existe-t-il 3 Couronnes, au niveau de la tête ?
Non. Il y a une résonance qui peut vous donner l'impression de ce que j'appellerais un troisième bourrelet, mais y a que deux Couronnes. Comme dans le chapeau de Bouddha, vous avez le point central qui, effectivement, peut s'élargir et donner l'impression d'une petite Couronne. Donc, on peut dire, à ce moment-là, qu'il y aurait 3 Couronnes, d'autant plus que le point ER de la tête devient de plus en plus Vibrant, en ce moment, pour ceux qui sentent ces points de la tête. C'est normal. Le ER de la tête est en train de parachever, en quelque sorte, l'œuvre liée au Lemniscate Sacré, c'est-à-dire l'Ultime Retournement et l'Ultime Passage. Vous savez, ce truc qui vous donne l'impression de plus respirer, que le cœur ne bat plus, que les douleurs sont terribles sur divers points de la poitrine. C'est normal, tout va bien : vous êtes en train de mourir. Non c'est une blague. Vous êtes en train de renaître. Rappelez-vous aussi ce que j'ai dit, parce que c'est très important : à un moment donné, quand vous vivez le Soi, que vous vous installez dans l'Êtreté, c'est pas vous qui disparaissez, c'est le monde illusoire projeté qui disparaît. C'est exactement cela, le moment collectif. C'est pas vous qui disparaissez : c'est le monde qui disparaît. Ça relativise ceux qui dramatisent l'Ascension, parce que ceux qui sont dans la personnalité, au moment final, qu'est-ce qu'ils vont vivre ? Ils vont n'y voir que du feu, alors que vous vous n'y verrez que de la Lumière.

Question : les schizophrènes vivent déjà sur deux plans de Conscience ?
Ils fonctionnent avec une partie de leur conscience qui est dans la personnalité, et l'autre partie qui est restée dans l'astral. Ça veut pas dire qu'y sont en Unité, hein. L'Unité, le Soi, ça n'a rien à voir avec la schizophrénie. Ils ont un pied dans ce monde et un pied dans l'autre monde, mais quel autre monde ? L'autre monde de la matrice, c'est-à-dire enfermés, ce qui explique leur délire, mais c'est pas des délires. Par exemple, un schizophrène qui va faire un délire mystique, il vous dit qu'y voit le CHRIST. Il le voit, mais en astral. La schizophrénie, c'est pas une Unification, c'est une dissociation. Mais cette dissociation se passe dans le monde physique et dans le monde astral, c'est-à-dire dans le monde matriciel. Elle n'a rien à voir avec les sphères unifiées.

Nous n'avons plus de questionnement, nous vous remercions.
Eh bien, je vous remercie beaucoup d'avoir fait tourner les vélos, en espérant, comme toujours, que tous ces vélos qui ont tourné peuvent servir à beaucoup d'entre vous, dans la période que vous vivez. Je n'ajouterai rien en tant que Commandeur des Anciens, parce que nous avons un autre bavard derrière moi, qui a plein de choses à vous dire, et puis après vous avez les Étoiles, pour clôturer en beauté, je dirais, tout ce que vous ont dit les Archanges. Je vous transmets toutes mes bénédictions et nous allons vivre un petit moment de Communion dans le Feu, si vous le voulez bien : ça sera ma façon de vous rendre Grâce pour toute votre attention et tout votre Amour que vous avez manifesté, sur le plan Vibratoire. Alors je vous dis, à très bientôt. Et nous vivons ces moments, maintenant, et ensemble, si vous voulez bien.

... Effusion Vibratoire. Communion...
Cher Frères et Sœurs, à bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page