Autres Dimensions

Sois qui tu es

MARIE

24 mars 2012

Partie 1 pdf

Partie 2

Je suis MARIE, Reine des Cieux et de la Terre. Enfants aimés, vivons ensemble un instant de Grâce et de Beauté.

... Partage du Don de la Grâce ...

Je viens à vous et en vous, sans rendez-vous, comme je l'avais dit. Je reviens, en ce jour, afin de vous conforter dans ce que vous vivez ou avez à vivre. Certains d'entre vous, d'ores et déjà installés dans ce Manteau Bleu de la Grâce, ou en vivant les symptômes qui l'annoncent, et vous qui ne vivez rien pour l'instant, sachez que ce rien n'est pas possible, que tout ce que vous demande cette période est de répondre. J'en ai déjà appelé certains d'entre vous, la nuit, par votre prénom. Alors bien sûr, votre cerveau peut croire que cela est illusion, votre cerveau peut vous dire que ce n'est pas moi qui ai parlé. Toutes les conditions sont réunies, aujourd'hui, pour vivre ce qui a été annoncé depuis des temps immémoriaux. Et vous le savez parce qu'en vous existe quelque chose qui ne peut que le savoir. Même si votre raison ou votre vie vous éloigne, vous ne pouvez vous éloigner car nous sommes là, de plus en plus proches, de plus en plus en vous. Dans ces instants privilégiés, qui sont les vôtres (que cela soit durant votre sommeil, parce que cela est plus facile, que cela soit dans vos moments où vous êtes avec vous-mêmes, dans vos Alignements, dans vos prières), vous savez. Vous savez parce que vous en avez la certitude, même sans en passer par une perception claire et directe. Il y a, en vous, quelque chose qui sait. Il y a, en vous, une certitude. Alors bien sûr, tout ce qui fait la personne, tout ce qui fait vos engagements sur ce monde, parfois, vous voile à cette Vérité. Le Manteau Bleu de la Grâce (qui se dépose sur vos épaules) fait naître, en vous, ou plutôt réapparaître, ce qui est là. L'Appel de la Lumière et l'Appel à vivre ce que vous Êtes, se fait, pour chacun d'entre vous, de manière de plus en plus pressante, dans vos nuits, dans vos jours, à des moments ou en permanence. Ce que j'ai envie de vous dire, c'est qu'effectivement vous ne rêvez pas. Quelle que soit la forme que puisse prendre, pour vous, l'Appel au « oui » (que cela soit sous forme de rêve, de voyage, que cela soit l'Onde de Vie qui vous parcourt, que cela soit encore cette interrogation et ces doutes qui peuvent émerger en vous), tout cela est une invitation à aller Être. La Lumière vous appelle mais l'Onde de Vie vous appelle, encore plus, à vous établir, à être fermes dans votre Éternité.

Bien sûr, il existe de nombreuses voix qui parlent en vous : la voix de la raison, la voix de la logique et puis la voix qui est mienne et qui est aussi votre voix. Celle qui n'obéit pas simplement à la raison et à la logique mais qui vous invite, vraiment, à vous dépouiller. Non pas à refuser quoi que ce soit que vous êtes en train de faire sur ce monde. Même si certains d'entre vous (et j'en suis consciente) peuvent vivre cet Appel de la Lumière comme une difficulté à maintenir certaines activités, cela est transitoire. La Grâce procurera à votre vie tout ce qui est nécessaire pour achever ce que vous avez à achever. Faites appel à la Lumière, non pas pour autre chose que la vivre. L'Appel qui se fait jour n'est pas encore mon Annonce pour l'ensemble de l'humanité mais elle est votre Appel, en vous. Si vous vivez l'Onde de la Grâce, alors soyez certains que je vais vous appeler ou que je vous ai appelés. Si vous en sentez les prémices, sachez aussi que je viendrai vous appeler. Nous, Étoiles, sommes de plus en plus proches de votre Dimension. Notre Conscience arrive à vous toucher. L'Absolu est le résultat de notre Rencontre, vous donnant à vivre, au-delà même de la Rencontre, ce qui est nommé cet Absolu, ce Tout. Le moment où vous pourrez dire : « Moi et mon Père sommes Un », il n'y aura plus de distance. Alors pour vous, oui, tout sera accompli, même si ce monde est là dans ce qu'il peut offrir de résistances, de difficultés et de peurs. Mais vous, si vous allez au-delà de la peur et des difficultés, sans y renoncer, vous découvrirez de plus en plus des espaces où, effectivement, vous êtes la Beauté, où effectivement, dans vos nuits comme dans vos jours, le Manteau Bleu de la Grâce, l'Onde de Grâce, vous parcourent et vous donnent cette plénitude, vous donnent cette certitude. Bien sûr, en vous, il y a plusieurs voies. Et bien sûr, vous pouvez vous poser la question de quelle voie suivre : celle qui vous maintient dans les résistances, dans les difficultés et celle qui vous apporte la Libération. L'une de ces voies vous convie à votre Mariage, l'autre vous en éloigne et vous le savez pertinemment (même si vous n'avez pas la faculté de mettre de mots). Intimement, vous le savez, parce qu'il y a des moments où tout apparaît tellement simple, où tout apparaît comme tellement évident. Et puis des moments qui, à l'inverse, vont vous sembler absents de cette plénitude. Tout cela, tant que tout n'est pas installé définitivement en vous. Comme vous le savez, comme je l'ai dit, le Canal Marial (cet Antakarana, cette Corde Céleste) est réalisé. Il y a effectivement un pont entre le Soleil et la Terre, entre les différentes couches isolantes, vous donnant à percevoir un souffle nouveau sur ce corps même. Que vous l'appeliez énergie, Vibration, Conscience, c'est la même chose. Les appellations restent des appellations. Alors bien sûr, au niveau du mental, il est possible de différencier ce qui est de l'ordre de l'énergie, vous le savez, de l'ordre de l'Esprit, de l'ordre de l'Onde.

Quoi qu'il en soit, je voudrais aujourd'hui, surtout pour préparer la période qui s'ouvre, vous inviter, encore plus, à laisser œuvrer en vous. Il n'y a pas d'autre façon de dire « oui ». Vous ne pouvez accompagner, par quoi que ce soit, l'Onde de Vie. Vous ne pouvez accompagner, par quoi que ce soit, la Grâce. Parce que c'est votre nature. Bien sûr, tant que vous ne vous en doutez pas, tant que vous ne le vivez pas, même si il y a ces prémices, cela est extrêmement difficile à percevoir, à comprendre, à saisir, à essayer de vouloir. Rappelez-vous qu'il n'y a aucun jugement à émettre, les Anciens vous l'ont dit. Mais surtout, au-delà de ça, ne vous jugez pas, à aucun moment. Contentez-vous d'être présents et lucides à ce qui se déroule car vous ne pouvez apporter plus que votre Présence à ce qui se déroule, et votre Lucidité. Alors la Clarté et la Précision se feront jour. Vous verrez, au-delà de toute apparence. Vous sentirez, au-delà de tout paraître. Il vous deviendra de plus en plus aisé de pénétrer ce sanctuaire : celui de votre Éternité. L'Onde de Vie qui vous parcourt et qui remonte en vous, se traduit par des modifications, parfois importantes, de votre Conscience, et parfois, vous n'en n'avez pas conscience. L'Absolu est là. Vous êtes cette Beauté, cet Amour.

Bien sûr, ce monde est encore ce qu'il est, avec ses propres peurs, avec ses propres choses qui sont encore établies, malgré les Noces Célestes. Mais si vous voyez au-delà de ce qui vous est donné à voir, aujourd'hui, si vous aviez la vision de ce qui a été accompli, que nous avons accompli, tous ensemble, depuis quelques années, vous ne pourriez jamais émettre le moindre doute ou la moindre contestation de ce qui est. Les Anciens, comme les Archanges, vous ont parlé de votre regard, de l'endroit où il se plaçait. En fonction de cela, bien sûr, la même chose peut être vécue de multiples façons. La vie, parfois, peut vous apporter quelque chose qui vous semble difficile, qui vous semble tellement difficile, mais retenez que même ce tellement difficile n'est, en définitive, que, lui aussi, le prémice à l'Onde de Vie. Même si cela vous semble étranger, même si cela vous semble tellement loin, ce ne sont, là aussi, que des illusions. L'Onde de Vie vous appelle tous, sans aucune exception, sur Terre. Tout ce qui résiste, en vous comme à l'extérieur de vous, va nier, encore et toujours, entraînant l'humanité à ne pas voir jusqu'au moment où vous ne pourrez éviter de voir. Vous avez une chance inestimable d'avoir la possibilité de le vivre par anticipation. Aujourd'hui, il vous est demandé simplement d'accueillir, comme l'ont dit certains Anciens, dans la plus grande des humilités, dans la plus grande des simplicités. Aujourd'hui, comme l'ont dit d'autres Anciens, essayez de vous éloigner de tout ce qui vous est connu, sans pour autant renoncer à faire ce que la Vie, cette vie, vous demande. Et d'ailleurs, au plus vous vous rapprochez de la Grâce (même s'il est des moments particuliers), au plus il vous est donné les ressources pour faire ce que vous avez à faire et aussi pour grandir dans cette Extase.

Les Étoiles vous ont longuement préparés, en vous décrivant leur chemin de vie, au travers de l'Unité, au travers de la petitesse, au travers de cette tension vers l'Abandon. Elles vous ont montré, en quelque sorte, qu'il y avait un possible et que ce possible ne pouvait être inscrit dans aucun discours parce que l'expérience, comme cela a été dit, c'est vous qui la vivez et personne d'autre. Vous ne pouvez essayer de comprendre une expérience qui se vit, vous ne pouvez y poser des mots. L'expérience vous appelle à le vivre. Bien sûr, après cet appel, viendra toujours à la conscience : qui m'a appelé ? Dans certaines de vos expériences, vous devez vous rappeler que le but n'est pas l'expérience mais bien l'Absolu, afin que vous dépassiez simplement le stade de l'expérience pour vous établir dans cette Beauté. Nous employons ce mot, non pas dans un sens esthétique, parce que quand vous vivez l'Onde de la Vie, quand vous êtes installés dans la Grâce, quand vous avez franchi la peur de la peur (parce que c'est l'Onde de Vie qui la franchit en vous) alors, effectivement, tout est Beauté. Aucune laideur ne peut venir altérer la Beauté. Vous êtes installés dans votre Essence, dans votre Nature et là, il n'y a plus besoin de mots, il n'y a plus besoin de quoi que ce soit d'autre que d'Être, en permanence, cette Extase qui vous parcourt, cet état d'Union indicible et de Liberté indicible, totales, avec le Tout, avec chacun de vos Frères et de vos Sœurs. Il n'y a pas d'ennemi : vous saisissez, enfin, que le seul ennemi est vous-même qui vous dressez contre vous, que tout ça ne sont que des jeux, que tout ça ne sont que des éléments qui ont été déposés dans ce que vous aviez à vivre : vous savez que vous n'êtes pas cela.

L'Onde de la Grâce vous donne de vivre l'Extase, vous donne de vivre ce qui est bien au-delà de la jouissance ordinaire, bien au-delà de la jouissance d'être mère ou enfant dans les bras d'une mère. Elle vous restitue à vous-même, à votre authenticité, à votre Unité et au-delà, à cet Absolu. En approchant de cela, vous vous apercevez que même les questions qui pourraient exister sont balayées. Dès l'instant où vous ne leur donnez aucun poids, dès l'instant où vous ne leur accordez aucun crédit, toutes les questions vont s'éloigner. Vous pourrez alors faire ce qui est à faire et ne rien faire. La Lumière est là. La Grâce est là. Elle est là pour combler afin que plus jamais il n'existe de déficits, de zones d'ombre, de points d'interrogation, de doutes et de peurs. Tout cela, début avril, vous allez le voir se décupler en vous. Vous allez assister à votre Résurrection, si ce n'est déjà fait. Je voudrais aussi vous dire que, durant cette période, il vous faut dire « oui ». L'Abandon total est la condition unique pour vivre ce que vous avez à vivre. Alors bien sûr, en permanence, ce qui est limité va vous dire qu'il faut avoir peur, va vous dire qu'il faut faire attention, qu'il faut rejeter ou qu'il faut négocier. Mais l'Onde de Vie n'est pas négociable. Elle n'est pas fractionnable. Elle ne répond à aucune logique, à aucune raison qui appartiennent à ce monde et pourtant elle est Vérité pour ceux qui la vivent d'ores et déjà. Si vous aviez la possibilité d'écouter ce que vous disent ces témoins (bien au-delà de leur personne), si vous avez l'écoute pour écouter ce qu'ils vous disent (sans y appliquer aucun filtre, aucune correction, simplement en étant là, présents), alors l'Onde de Vie vous parcourra instantanément. Mais même si, pour l'instant, cela vous semble trop éloigné, n'en concevez aucune culpabilité. Même si vous ne m'avez pas entendue (ce qui est quand même le cas pour la majorité d'entre vous), ne vous souciez pas.

Aujourd'hui, je vous dis aussi, ne cherchez pas, aucune date, parce que ça se déroule maintenant. Dès l'instant où vous vivez ce qui est à vivre, dans l'instant de votre présent, sans chercher quelque chose d'ultérieur, l'Onde de la Grâce se vit. Dès l'instant où vous n'êtes plus en projection de quoi que ce soit, ni d'un avenir meilleur, ni d'une fin d'un monde. Simplement être là. Simplement, comme vous disaient les Anciens, de se tenir tranquilles, en paix, sans jugement. Si vous acceptez cela (et je vous le propose comme un jeu qui n'en est pas un), alors vous n'aurez aucune difficulté, aucune appréhension. Laissez œuvrer, comme vous avez laissé œuvrer la Lumière, l'Onde de Vie. Elle est bien sûr transformante et agissante. Elle vous convie à votre Éternité. Elle vous convie à cette Vérité totale, à laquelle va regimber l'ego et la personne, parce que pour eux, cela est impossible. Vous êtes, comme cela a été dit, la Vie. Vous êtes cette Vérité. Vous êtes, j'ai envie de dire, cette magnificence. Je suis celle qui se nomme votre Mère, la Mère de cette chair dans laquelle vous avez parcouru ce monde. Au-delà de cette chair, vous êtes, vous aussi, cet Absolu. La seule raison de ma Présence, la seule raison de la présence des Étoiles, des Anciens, des Archanges et de l'ensemble de la Confédération Intergalactique, est d'assister à votre accouchement. D'assister, en tant que Présence silencieuse, audible et visible, bientôt. Comme cela a été dit, nous ne pouvons pas faire le chemin à votre place parce qu'en définitive, il n'y a pas de chemin. Par contre, il n'y a que vous qui pouvez dire « oui » à votre propre Éternité.

Certains d'entre vous sont parcourus à la fois par l'Onde de Vie et par la descente de la Lumière Vibrale. Pour vous, restez humbles, parlez simplement de ce que vous vivez, sans interpréter, sans projeter, sans imaginer quoi que ce soit. Restez le plus fidèle possible à ce qui se déroule. Si vous restez fidèles à ce qui se déroule, sans modifier, ni altérer quoi que ce soit, alors tout cela deviendra, en quelque sorte, de plus en plus palpable, de plus en plus tangible et s'imposera comme la seule évidence, comme la seule Vérité. Vous ne pourrez pas ne pas adhérer parce que vous êtes cette Onde de Vie. À ce moment-là, vous deviendrez non pas insensibles mais imperméables au désordre de ce monde parce que vous vivrez que vous n'êtes en rien concernés par les annonces de peur, par les annonces de fin, parce que ce qui se termine est déjà mort pour vous. C'est les illusions, toutes les illusions. Vous grandirez par l'intermédiaire de cette conscience au-delà de la conscience, par l'Onde de Vie, l'Onde de la Grâce. Vous vous établirez, effectivement, sans le vouloir, sans le souhaiter, dans votre Éternité. Pour vous, tout deviendra facile.

Alors bien sûr, il y aura encore quelques hauts et quelques bas, parce que l'Absolu ne fait pas bon ménage avec le limité. Bien sûr, il y aura, autour de vous, des Frères et des Sœurs qui seront inquiets pour vous ou pour eux. Parce que tout ce qui n'est pas compris et vécu ne peut se traduire que par un rejet. Là aussi, aimez inconditionnellement. Ne jugez personne. Cela est vraiment très important parce que tout jugement, quel qu'il soit, imprime, en votre Être, une marque qu'il est très difficile de faire disparaître. La Grâce, bien sûr, l'emportera, mais pourquoi vouloir aller vers plus de résistance et de souffrance ? Le mental, la personne, sera toujours un doute permanent, une souffrance qui alterne avec des périodes de paix. Dépasser et transcender tout cela, c'est déjà saisir aussi qu'il n'y a pas de sauveur ni de sauveteur, qu'il y a juste à Être. Redevenir comme un enfant, c'est justement ne plus donner de corps au mental, à demain, à l'instant suivant, et encore moins à l'instant passé.

Si vous respectez ces quelques règles (et je vous renvoie, pour cela, à ce qu'a dit ma Sœur GEMMA) (ndr : intervention de GEMMA GALGANI du 18 février 2012), vous verrez que tout se produira sans effort. Vous chasserez, sans vouloir les chasser, tous les doutes parce qu'ils s'effaceront d'eux-mêmes, sans rien vouloir, là non plus. Vous baignerez dans des espaces de majesté, de béatitude. Les diverses expériences menées seront naturelles. Vous n'avez rien à rechercher. Dans l'Absolu, vous vivrez la totalité de ce qui est Absolu, dans le limité comme au-delà du limité, dans le Soleil comme au-delà du Soleil, dans le corps d'Êtreté comme au-delà de tout corps. La conscience, même, d'être ici sera profondément différente, parce que votre vie s'installera dans l'évidence de l'Absolu où il ne peut être question de rien d'autre. Parce que, bien sûr, le but de l'Onde de Vie n'est ni de vous faire douter, ni de vous faire éprouver la peur mais bien, justement, d'effacer, pour l'Éternité, tout doute, toute peur, toute interrogation. Quand nous vous disons que vous êtes l'Éternité, quand nous vous disons que vous êtes l'Amour, il n'est pas question de vous persuader de quoi que ce soit. Il n'est pas question de vous vendre, non plus, quoi que ce soit, car nous n'avons rien à vous persuader, ni à vous vendre, que vous ne Soyez déjà, au-delà de la diffraction apportée par la personne. En vivant les prémices de l'Onde de Vie, ou l'Onde de Vie, un jour nouveau est né. Plus jamais vous ne pourrez être une souffrance, un manque. Plus jamais vous ne pourrez être quelque chose qui va venir déranger, même, la personnalité. Celle-ci est transmutée et transcendée totalement, à ce moment-là.

Profitez de ces moments où le Silence s'installe, parce que c'est dans le Silence et le recueillement que l'Onde de Vie vous emporte dans l'Extase. Dans les moments où le mental se tait, dans les moments où le corps est au repos, dans les moments où vous êtes calmes, vous pouvez sentir ma Présence, vous pouvez m'entendre, vous pouvez me voir. Dans quelques jours, si ce n'est pas déjà le cas parce que nous voyons et nous savons que beaucoup d'entre vous vivent déjà cela. L'Onde remonte selon des particularités (l'Archange ANAËL vous en a parlé il y a peu de temps) (ndr : intervention du 14 mars 2012). Elle vient régler, de manière définitive, tout contentieux avec la vie, avec la mort, avec le sexe. Elle vient vous libérer. Être Libéré n'est pas fuir la vie. Être Libéré n'est pas s'enfermer quelque part mais bien être simplement là, en totalité. Mais bien être simplement présent. Acquiescer à tout ce que vous donne la vie parce que vous n'êtes plus séparés. Même celui qui a peur de vous ne peut qu'être aimé d'un Amour indicible. Il ne peut en être autrement. Et plus vous aimez, plus l'Amour se déverse. Et plus vous donnez, plus on vous donne. Et plus vous accueillez, plus l'on vous accueille. L'évidence devient, je dirais, votre vraie nature. Dans ces moments-là, vous vivez (sans condamner et sans juger) que tout ce à quoi vous avez adhéré, participé, n'a plus de raison d'être mais vous savez aussi qu'il n'y a rien à rejeter loin de vous. Juste être là, juste être présents, au-delà de toute Présence. Il n'y a plus de question : il y a juste l'évidence. Quels que soient les symptômes que vive ce corps (et ils seront nombreux, de plus en plus : que cela brûle, que cela vous donne cette Extase, que cela déclenche cette exaltation Intérieure, où les sens sont magnifiés et transcendés à leur tour), quand l'évidence s'installe, effectivement, tout devient évident. Alors bien sûr, pour celui qui n'est pas dans cette évidence, cela peut être terrible parce que pour lui, effectivement, c'est une Illusion, totalement. Alors soyez encore plus humbles, soyez encore (et cela s'installera de soi-même) tolérants, mais non pas de la tolérance qui laisse agir, laisse faire, laisse dire mais de la tolérance de l'Amour. L'évidence est évidente. L'Absolu est l'Absolu. Il n'y a rien à justifier, rien à démontrer, juste à rendre témoignage par un regard, par le silence, par un mot. Vous découvrirez tout cela avec aisance, parce que, rappelez-vous, c'est votre nature à nous tous et à vous tous. Seule la personne va s'éloigner de ça. Mais c'est une Illusion : vous ne pouvez vous éloigner de ce que vous Êtes. Vous êtes invités au Banquet céleste. Vous êtes invités à ce qui est après la Joie, à cette béatitude et cette Extase que, voilà encore quelque temps, très peu d'êtres ont pu vivre et encore, de manière non permanente. Rappelez-vous qu'il suffit d'une fois que cette Onde se parcoure dans l'Extase pour que plus jamais rien ne soit comme avant. Rappelez-vous aussi qu'il n'y a rien à chercher parce que cela est totalement naturel.

Allez votre chemin, en paix, de plus en plus. Faites ce que vous avez à faire. Si la Lumière vous appelle, alors, répondez à l'Appel. Si l'Onde de Vie est là, frémissant sous vos pieds ou remontant le long de vos jambes, ou déjà présente partout, vous constaterez vous-mêmes que chaque jour vous êtes différents. Vous ne pourrez plus douter que cela est votre nature. Vous ne pourrez vous interroger sur quoi que ce soit parce que vous êtes toutes les réponses. Cela n'est pas un jeu de mots ni une description extérieure mais bien ce que sera la résultante de ce « oui ». Comme vous le disent les Anciens : réfléchissez. Que peut-il vous arriver ? Quel élément néfaste pourrait intervenir dans cet état ? Le néfaste n'existe pas. Il n'est que une conscience altérée qui s'est installée, depuis tant et tant de temps, dans le principe de peur. Tout deviendra, pour vous (bien au-delà de ce qui a été appelé la Fluidité de l'Unité ou les synchronicités), tout deviendra Majesté, tout sera dans la même Extase. Vous ne pourrez vous regarder les uns les autres avec la moindre animosité, le moindre désir de changer l'autre, de le protéger de quoi que ce soit. Parce que, de plus en plus, vous vous reconnaîtrez à vos regards. De plus en plus, vous vous reconnaîtrez à votre vécu commun, au-delà de toute description. Vous vous reconnaîtrez, bien sûr, à cette Extase qui émane dans vos regards l'un envers l'autre, dans vos contacts, quels qu'ils soient, bien au-delà de toute sphère personnelle de relation, quelle qu'elle soit.

Vous serez présents, à chaque minute, totalement présents, ici comme ailleurs. Il n'y aura pas un temps pour être dans l'action et un temps pour être dans une autre action. Vous réaliserez, à ce moment-là, tout cela, de manière extrêmement légère et facile. Parce que l'Extase est facile. Elle n'appelle de vous aucun effort mais justement le renoncement à l'effort. Alors bien sûr, l'ego va vous dire qu'il ne faut rien faire, que tout va se faire. Ce n'est pas très exactement cela que je dis parce que, justement, ce qui est à Abandonner, c'est toute revendication de l'ego qui va faire de ces mots l'inverse de ce qu'ils veulent dire. L'Onde de Vie ne peut s'accommoder d'aucune action de l'ego, d'aucune interaction même. Cela vous le vivrez, si vous ne le vivez pas. L'Amour et l'Absolu, qui sont votre nature, couleront de vous, sans effort, sans désir. Cela ne pourra être autrement. Vous serez dans le don et vous donnerez en permanence, sans penser même à ce que vous donnez. Tout deviendra tellement simple parce que tout est simple. Dès que cela devient compliqué, difficile, bien sûr, ce n'est pas l'Absolu. Ce ne sont que les résistances qui s'expriment. Rappelez-vous que quoi que vous viviez, ou pas, vous n'avez pas non plus à vous juger. Parce que rien ne vous juge. L'Absolu ne connaît pas le jugement. L'Absolu, au-delà de l'Unité, ne connaît ni bien ni mal. Il ne connaît que la Vie. Il ne connaît que l'Extase.

Rappelez-vous que l'Onde de Vie, quand elle vous parcourt, n'appelle aucune réponse ni aucune action de votre part. Dans ces moments-là, essayez, effectivement, dans un premier temps, d'être celui qui observe ce qui se déroule dans ce corps. Rappelez-vous les quelques éléments qui vous ont été donnés par ma Sœur GEMMA (ndr : intervention de GEMMA GALGANI du 18 février 2012) concernant ce qui peut favoriser, en vous, cela. Viendra un moment, selon le temps linéaire de ce monde, où cela ne pourra plus être caché. La seule façon que vous avez, à ce moment-là, c'est d'Aimer encore plus. C'est la seule façon d'annihiler la peur.

Rappelez-vous que la peur est inscrite dans l'histoire même de l'humanité, dès l'instant où celle-ci a vécu le fait et le sentiment d'être coupée de quoi que ce soit. Nous vous avons dit que vous n'étiez responsables de rien et encore moins coupables. Alors pourquoi voulez-vous, aujourd'hui, rechercher une culpabilité, une responsabilité ? La seule chose dont vous êtes effectivement responsables, c'est votre « oui » ou votre « non ». Et en cela aussi, vous êtes totalement Libres. Seul l'ego va vous faire croire que vous n'êtes pas Libres, toujours et inlassablement. Alors voulez-vous écouter ma voix ou voulez-vous écouter la voix de la raison, la voix de votre ego ? Viendra un moment où vous ne pourrez plus accorder le moindre crédit à la voix de l'ego. À ce moment-là, la Grâce deviendra évidence pour vous, parce que ce que vous vivez (dans vos nuits, dans vos jours) vous apparaîtra comme le seul sauf-conduit et la seule chose véritable. Vous vous apercevrez, à ce moment-là, que tout ce que vous ont dit nos Frères et Sœurs, en particulier orientaux, sur la notion d'Illusion, de matrice, d'altération, de falsification, est entièrement vrai. C'est d'ailleurs la seule Vérité. Vous êtes cette Éternité. Vous êtes les Enfants de l'Amour, de la Loi de UN. Vous n'appartenez à personne. Vous vous appartenez vous-même, dès l'instant où vous dites « oui » à l'Onde de Vie. Vous n'avez de compte à rendre à personne, seule la société a institué cela. Seules les conditions même de cette vie ont installé ça. Mais vous, en Vérité, vous êtes les Enfants de l'Amour. L'Amour est ce qui est la Vérité. Que cela soit dans le Soi, que cela soit déjà intégré et vécu dans l'Absolu ou que vous soyez encore dans des phases de résistance, de doute, de peur, d'interrogation, ne vous occupez pas de cela. Éloignez-vous de ces problèmes-là qui sont créés par votre propre mental. Vous avez juste à écouter. Vous avez juste à vivre.

Le temps de votre Éternité n'est plus demain, ni dans un avenir, ni dans aucune date. Vous avez œuvré pour que ce mécanisme se réalise dans la plus grande des douceurs. Et effectivement, cette douceur est en vous, dès l'instant où vous vous placez (et que vous avez dit « oui ») dans l'Onde de la Vie. Bien sûr, les éléments opposés, autour de vous (dans votre propre famille, dans cette société, dans votre place, dans votre métier, dans votre action), vont essayer de mener des actions mais vous verrez de plus en plus clair. Vous serez, d'ailleurs, de plus en plus Clairs et de plus en plus Transparents. La Transparence deviendra telle que vous deviendrez vous-mêmes perméables à ce que l'autre veut capter de vous. Il ne verra rien d'autre que l'Absolu. Plus il s'en rapprochera lui-même, plus il pourra communier avec vous dans cette Communion de la Grâce où l'Amour et l'Extase se partagent, ici comme ailleurs. Parce qu'il n'y a pas d'ailleurs et pas d'ici, il y a juste la Grâce, et que la Grâce est partage et don. Le regard de la personnalité tendra à vous faire douter mais, en le vivant, vous ne pourrez plus douter.

L'Onde de Vie est Extase. Elle est ce Mariage Mystique avec votre double, avec tous les doubles, avec tous les Êtres. Les Présences, au sein des Mondes Unifiés, vous apparaîtront de plus en plus facilement, au-delà de toute communication verbale, parce que vous communiquerez au-delà de la communication, par une Communion, par un état, par ce « oui ». Alors, mes Sœurs Étoiles et moi-même, nous vous demandons une Action de Grâce, durant cette semaine qui va de votre 2 avril au 8 avril. À chaque respiration, à chaque contact que vous établirez, en vous comme avec vos Frères, comme avec celui qui se considère ou que vous considérez encore comme un ennemi et un obstacle, rappelez-vous, durant cette semaine, de mes paroles : « Aimez-vous les uns les autres comme il vous a aimés ». Au-delà de toute apparence, au-delà de tout rôle, au-delà de tout ce que vous croyez, mettez effectivement l'Amour par devant et vous verrez que la Grâce s'écoulera en vous à flot continu. Ne vous posez pas de question, soyez la réponse.

Comme cela a été dit par le bien aimé SRI AUROBINDO, bientôt un être viendra s'exprimer. Il viendra vous heurter parce que son Amour est absolu, il ne connaît aucune limite. Il viendra vous dire et vous montrer. Mais cela, vous l'avez déjà en vous. Le Manteau Bleu de la Grâce continuera le jeudi à 22 heures (ndr : voir rubrique « Protocoles à pratiquer » de notre site), mais il sera surtout de plus en plus présent, même dans les moments (et d'ailleurs dans ces moments-là, cela sera encore plus évident) où vous êtes à tout autre chose que cela, vous ravissant dans l'Extase, sans commune mesure avec ce que vous imaginiez, ce que vous étiez en train d'effectuer ou en dormant. Votre Essence se révèle à vous-même. Là aussi, laissez œuvrer cette Extase. L'Onde de Vie vous libère et vous possède, en totalité, parce que vous êtes cela.

Le Manteau Bleu de la Grâce va vous sculpter, en quelque sorte, au-delà de tout rôle, dans votre Éternité. Si un problème arrive à votre conscience, quel qu'il soit, au-delà de le remettre à la Lumière, au-delà de demander une solution, considérez que la solution est déjà là, parce qu'elle est déjà là. Il n'y a que dans l'apparition d'une recherche de solution que la solution s'éloigne, mettant en branle des mécanismes intellectuels, mentaux, des réflexes (en quelque sorte conditionnés par vos expériences passées), vous éloignant toujours plus de l'instant présent. La Grâce, elle, n'est pas demain. Elle n'est pas hier. Elle est là, tout de suite. La vivre, l'actualiser, en totalité, c'est renoncer à tout ce qui n'est pas Elle. C'est renoncer à vous-même. Non pas dans un déni, non pas dans le fait de refuser de vivre, mais c'est renoncer à toutes les luttes. C'est rendre les armes. Il n'y a rien à combattre. Il n'y a personne à combattre. Tant qu'il existe en vous un combat, quel qu'il soit, c'est celui que vous menez contre vous-même. Il n'y a pas de chemin. Il n'y a qu'une Vérité. Il n'y a qu'une expérience. Essayez d'en faire l'expérience et vous verrez qu'il n'y a rien qui puisse tenir contre cela. Toute résistance vacillera sur elle-même, en vous comme dans ce monde. Vous n'avez rien à fuir. Vous n'avez rien à quitter, comme mes Sœurs et les Anciens vous l'ont dit. Vous avez juste à vous éloigner de ce qui est limité. Vous avez juste à être à l'écoute, sans questionnement, de ce qui se déroule dans ce corps. Rappelez-vous aussi ce qu'ont dit les Étoiles, les Anciens : l'Onde de Vie est un don de la Grâce à elle-même. Elle ne répond à aucune antériorité. Elle ne répond à aucune demande parce qu'il n'y a rien à demander que vous ne soyez déjà.

Je reviendrai, encore une fois, au moment opportun mais rappelez-vous que je suis d'ores et déjà là, au travers même de ce Manteau Bleu de la Grâce, au travers même de l'Onde de Vie qui s'éveille.Mes mots ont été très simples. Ils n'appellent pas, aujourd'hui, ni de questions ni de commentaires. Comme beaucoup de consciences qui sont venues parmi vous, nous nous sommes installées au-delà de notre conscience même d'Être, pour permettre à l'Onde de Vie de vous toucher. Bientôt, après mon départ dans quelques minutes, viendra celle qui sera là pour échanger avec vous (ndr : GEMMA GALGANI) qui vous a souvent donné son chemin, son accès à l'Unité, les conditions. Aujourd'hui, elle sera là avec vous, en totalité, jusqu'à votre Alignement. Cet Alignement, qui n'en est plus un pour beaucoup d'entre vous parce que vous avez devancé, pour beaucoup, la date du 2 avril que nous vous avions donnée, ce qui nous réjouit et nous enchante (ndr : voir « Protocoles prioritaires » dans la rubrique « Protocoles à pratiquer »).

Retenez qu'il n'existe pas de problème, qu'il n'existe pas de question, il n'existe que des solutions et des évidences, dès l'instant où vous cessez de jouer le jeu de la personnalité et que vous vous installez dans le « oui » à la Grâce. Bientôt, nous vous appellerons, à chaque minute de ce temps terrestre, à dire « oui ». Et à ce moment-là, quand vous aurez dit « oui », vous pourrez rire au-delà de toute Joie. Non pas du rire sardonique de celui qui doute. Mais vous rirez parce que l'Extase est rire. Que peut-on vous souhaiter de plus beau, de plus vrai, de plus authentique que de vivre la Grâce et l'Amour ? Parce que c'est ce que vous Êtes, ce que nous sommes, avec vous. Osez. Osez vivre.J'arrête là mes mots. J'arrête là le discours pour établir avec vous ce moment de Communion à la Grâce, qui vous est offert à chaque minute, dès l'instant où vous dites « oui ». Je vous dis : à une prochaine fois. Je vous dis : à de suite. Accueillez-moi, chacun d'entre vous, comme je vous accueille. CHRIST disait : « Laissez venir à moi les enfants ». Aujourd'hui, je vous dis : « Vous êtes tous mes Enfants et vous êtes tous Libres ». Il n'y a aucun sens d'appartenance quand je dis cela. Il n'y a aucune revendication. Il y a juste la Grâce. Alors, communions ensemble à cette Grâce, quelques minutes de votre temps, pour l'Éternité sans temps.

... Partage du Don de la Grâce ...

À une prochaine fois. Je suis MARIE, Reine des Cieux et de la Terre. Je suis l'Amour que vous Êtes.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page