Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > O.M. AÏVANHOV

O.M. AÏVANHOV

5 août 2007

pdf

Et bien, chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver. Alors, comme d'habitude, je viens voir si vous avez des choses à me demander. Tout d'abord je vous présente mon bonsoir, je crois que chez vous c'est le soir, non ?

Question : quels sont les lieux privilégiés vibratoirement en France ?
Cher ami, il y a de très nombreux lieux privilégiés de manière vibratoire, de par la vibration qui est émise par le lieu, naturellement et parfois par un apport d'énergie extérieure. Le mot privilégié est un peu gênant car ça voudrait dire qu'il y a des êtres qui ne vivent pas dans un lieu privilégié. Effectivement, si vous habitez Paris vous êtes mal barrés, comme vous dites, parce que avec tout ce qu'il y a comme pollution à tous les niveaux, et spirituels surtout, les vibrations de Paris sont extrêmement néfastes. On peut pas dire que Paris soit un lieu privilégié. Mais vous pouvez avoir un appartement, une maison, une pièce qui soit un lieu privilégié. Ça, c'est quelque chose de tout à fait possible. Un lieu est privilégié à partir du moment où vous y mettez vous-même un certain privilège en tant qu'humain de même que, nous, nous mettons de l'énergie dans certains lieux et nous le privilégions par rapport à un but précis, à quelque chose de précis. Selon les endroits c'est pas le même privilège. Retenez bien que vous êtes libres de choisir en fonction des affinités vibratoires des lieux. C'est vous qui décidez. Maintenant, par rapport à certaines transformations, là où vous serez, vous serez pris, si vous devez être pris. Y'a pas d'inquiétude à ce niveau là. Maintenant les circonstances peuvent être difficiles en fonction de la montée vibratoire de l'âme en incarnation par rapport aux lieux où vous avez vécus, même longtemps. Là, vous devez faire ce que vous dicte votre âme.

Question : c'est l'âme qui cherche le lieu ou le lieu qui cherche l'âme ?
En gros y'a trois cas de figure à considérer. Premièrement vous avez, disons, une dysfonction au niveau de ce que vous avez appelé la rate et le plexus solaire parce que vous avez un problème par rapport à la maman qui est aussi le même problème par rapport à la maison (maman/maison c'est la même chose). Si vous avez une vibration perturbée à ce niveau là vous allez systématiquement être appelé par des lieux qui sont en résonance vibratoire avec ça, donc dans des maisons perturbées, où que vous soyez. Ça, c'est le premier cas. Donc c'est le lieu qui appelle parce qu'il est pollué et que vous avez la vibration qui correspond. Soit vous avez une normalité, je dirais, par rapport à la vibration du chakra de la rate. A ce moment se présentent deux cas de figure. Soit vous êtes ouvert à l'énergie, à la sensibilité environnementale et vous ferez attention aux lieux que vous choisirez. Soit vous n'avez pas cette sensibilité environnementale et vous allez aller vers un lieu où vous vous sentez bien, indépendamment de la vibration du lieu, non pas parce que ce lieu correspond à une vibration mais à un idéal que vous avez dans la tête et votre vibration va transformer le lieu. C'est les trois cas de figure. Alors, dans certains cas, si c'est le lieu qui appelle l'âme c'est que vous avez vraisemblablement pathologie sur la rate. Soit vous êtes inspiré et vous n'avez pas pathologie sur la rate et vous avez la sensibilité environnementale et vous allez être attiré par des lieux qui vibrent comme vous sans pour autant être pathologiques. Ça, c'est une synchronicité d'appel entre vous et le lieu. Soit c'est vous qui appelez le lieu en fonction de ce que vous aimez.

Question : il semblerait que des lieux sacrés anciens aient perdu leurs vibrations ?
C'est logique. Vous changez de vibration, vous changez de monde donc vous changez de lieu vibratoire. Ce qui existait depuis des milliers d'années est en train d'être désactivé. De nouveaux lieux apparaissent, ce seront les nouvelles cathédrales du futur sur la nouvelle Terre.

Question : la pratique de rituels dans un lieu ne l'améliorent pas ?
Non s'il n'y a pas d'ancrage à travers un magnétisme, un tellurisme ou une forme particulière. Si vous priez en un endroit particulier, quelle que soit votre puissance vibratoire, vous allez générer une puissance particulière dans ce lieu et l'énergie va rester tant que vous y êtes et que vous entretenez cette énergie. Si, par exemple, un saint meurt à un endroit où il a vécu et prié toute sa vie et on l'enterre au même endroit il donnera la vibration au lieu, indépendamment de la forme du lieu. Mais si vous quittez le lieu, et si le saint est enterré ailleurs, y'aura plus la vibration dans le lieu bien sûr.

Question : ça signifie que c'est plus la peine de visiter les cathédrales, par exemple ?
Sauf si on est attaché au passé. Il vaut mieux chercher les lieux du futur.

Question : comment reconnaître les prochains « hauts lieux » ?
Vous n'avez aucun moyen de les reconnaître. Pour certains ils sont totalement cachés parce qu'on veut pas voir des tas de fêlés débarquer sur ces lieux.

Question : nos habitations vont changer ?
Mais tout changera bien évidemment. Ce que vous appelez habitation n'aura plus aucun sens. Ça sera très variable selon les endroits. Ça dépendra du type de chemin que vous emprunterez. Y'aura de multiples chemins. Les matériaux seront aussi différents selon le type d'environnement et le type de chemin.

Question : de quoi dépendra le type de chemin ?
De votre épuration d'âme.

Question : pourquoi certains ascensionneront avec le corps et pas d'autres ?
Si le corps n'est pas suffisamment apte à monter en cinquième dimension et que l'âme, elle, soit parfaitement apte. Que se passe-t-il ? Le corps meurt.

Question : l'humanité pourrait supporter la bascule des pôles si cela devait arriver ?
Absolument pas. Moins de 1% pourrait survivre.

Question : où en est ce processus ?
Mais il est déjà en cours. Vous imaginez une baignoire et vous renversez la baignoire. La Terre sera complètement immergée. C'est pour ça que les phénomènes ascensionnels devront avoir eu lieu auparavant pour ceux qui perdent le corps, pour ceux qui vont dans l'intra-Terre, pour ceux qui perdent le corps en surface, pour ceux qui seront dans îlots de préservation de vie et pour ceux qui partiront aussi ailleurs. Je parle d'ailleurs, d'autres mondes, d'autres planètes mais moi j'ai pas à m'occuper de ça. Les rôles, si vous voulez, sont parfaitement attribués. Vous avez les Anges du Seigneur qui sont chargé de veiller individuellement sur chaque âme. Vous avez les vaisseaux/mère qui vont rapatrier les âmes qui vont partir ailleurs. Vous avez les intra-Terrestres qui préparent l'accueil de certains peuples ascensionnés au sein de la Terre. Vous avez d'autres entités qui doivent accompagner le transit qui correspond à la mort physique et pas à la transition en cinquième. Etc ... etc ...

Question : le déluge cité dans la bible fait référence à une bascule des pôles ?
Non, absolument pas. La bascule des pôles est beaucoup plus violente. Ce que vous vivez sur cette planète correspond au déluge mais pas au basculement des pôles (y'en a tous les cinquante mille ans).

Question : les îlots de préservation de vie seront dans le sud-ouest ou l'ouest de l'Europe ?
Tout à fait. J'ai pas dit sud-ouest j'ai dit pieds des Pyrénées.

Question : y'en aura d'autres ?
Très peu. Mais, quand vous avez vingt ans, vous savez que vous allez mourir mais vous allez pas acheter votre cercueil et votre place au cimetière. N'est ce pas ? Alors, pourquoi vous vous préoccupez ? Les évènements sont là. Vous les vivez dans votre corps. C'est pas la peine qu'on vous dise qu'à tel endroit ça va être bien et qu'il faut aller là. Peut être que vous aurez pas le droit d'aller là. Vous n'aurez aucune liberté parce que la liberté est la liberté de choix que vous avez à peu près tous fait. Maintenant il reste à se conformer à cette liberté de choix que vous avez prise. Mais au moment où vous serez confrontés à certains évènements vous serez pris là où vous devrez aller. Vous n'aurez pas le choix de dire « non, non, moi je veux aller là ». C'est pas vous qui déciderez, ce sont les Anges du Seigneur. De la même façon quand vous mourez. Quand on vous dit que vous avez une maladie et que vous avez six mois à vivre vous dites « non, non, c'est pas vrai, moi je veux être libre, je veux pas mourir ». Après, vous négociez : « bon d'accord, je veux bien mourir, mais je veux pas mourir maintenant ». Et puis après vous vous dites « non, non, c'est injuste, pourquoi çà m'arrive à moi ». Puis après vous avez de la colère, de la rancœur. Et puis, en final, vous acceptez. Et c'est comme ça pour tout être humain.

Question : comment on va être informé ?
Mais vous n'avez pas à vous en préoccuper. C'est ce que je vous dis. Mais vous le voyez tous les jours autour de vous. Vous n'avez jamais eu autant d'informations à votre disposition sur cette planète qu'à l'heure actuelle. Regardez les questions que vous vous posez plusieurs mois à l'avance. L'important c'est pas de se préoccuper de ça. L'important est de se préoccuper de son cœur et de sa Lumière. Si vous vous préoccupez d'autre chose c'est que vous n'avez rien compris à la spiritualité.

Question : vous parlez de l'ouverture du cœur à la Lumière ?
Je ne parle que de ça, de l'ouverture de votre cœur à la Lumière, de votre ouverture totale à la Lumière. C'est-à-dire faire la volonté du Père. Déjà, si vous posez la question de savoir où vous voulez aller et ce qui va vous arriver, c'est que vous faites pas la volonté du Père. Vous devez avoir une confiance inébranlable et une foi totale quoi qu'il vous arrive et qu'il arrive à cent mètres de chez vous. Sans ça vous ne pourrez pas accéder à autre chose. Je répète que le moindre attachement, la moindre peur peut venir faire très mal par rapport au choix que vous avez fait. C'est pour ça que, même si vous êtes au courant, si vous voyez ce que vous voyez, si on vous dit certaines choses, vous ne devez absolument pas vous préoccuper de ça, simplement à titre informatif. La transformation elle est pas à ce niveau là.

Question : comment laisser s'ouvrir son cœur sans être en souffrance ?
J'arrive pas à comprendre. Quand on ouvre le cœur ça met plutôt dans la joie, pas dans la souffrance. Y'a certains êtres qui acceptent de souffrir beaucoup car, en souffrant beaucoup, ils acceptent de lâcher prise. A ce moment là le cœur peut s'ouvrir mais c'est parce qu'il y a souffrance préalable à l'ouverture du cœur. On peut pas dire que quand le cœur s'ouvre il y a souffrance. Ce sont les résistances préalables à l'ouverture du cœur qui font souffrir.

Question : et qu'en est-il de la sensibilité à la souffrance des autres ?
A partir du moment où vous ressentez la souffrance de l'autre, ça s'appelle de la compassion. A un certain stade, la compassion ne vous est pas demandée sauf certains êtres dont le chemin a été de racheter, en prenant la souffrance des autres sur eux, d'alléger le karma de l'humanité. Mais, ça, y'a pas beaucoup d'êtres qui sont capables de faire ça. Alors, quand vous ouvrez votre cœur vous ne devez vous intéresser qu'au rayonnement de l'amour. Cela fera le plus grand bien car au niveau individuel c'est pas parce que vous prenez la souffrance de l'autre au niveau de son cœur que l'autre va s'ouvrir au niveau de son cœur. Certains êtres ont réussi cela mais ils étaient très peu nombreux et c'était leur mission. Si vous ouvrez votre cœur, vous devez l'ouvrir à l'humanité mais aussi à la divinité, avant tout. C'est là que se trouve la solution, avant tout. Ouvrir le cœur c'est important sur un mode horizontal, ça va vous permettre de comprendre la souffrance de l'autre, de vivre éventuellement la souffrance de l'autre mais c'est pas la finalité. Quand vous êtes ouvert au niveau du cœur et que vous rayonnez la vibration qu'il y en a dans le cœur, la vibration de la divinité, aucune souffrance ne peut vous atteindre. Il y a que le Christ qui a été capable de prendre la souffrance de l'humanité. Certains êtres ont été capables de prendre la souffrance de milliers d'âmes. C'étaient des grands saints mais, vous, il vous est demandé de rayonner cette Lumière, c'est tout. La compassion étant simplement une étape dans l'ouverture du cœur mais pas la finalité encore une fois.

Et bien, chers amis, je vous apporte ma bénédiction. Encore une fois je terminerai en vous disant d'être centrés sur votre cœur, ne pas vous préoccuper de ce qui se passe à l'extérieur même si, à titre informatif, vous êtes obligés d'être éveillés à ce qui se passe. N'y attachez pas plus d'importance que cela, même si vous voyez des soucoupes au dessus de vos têtes. Le plus important c'est ce qui se passe en votre intérieur et si, en votre intérieur, vous n'êtes pas capables de mettre de l'ordre total, vous risquez d'avoir des gros problèmes, quels que soient vos choix. Alors, n'oubliez pas : amour et Lumière, rien d'autre. Sur ce, je vous dis à très bientôt et je vous souhaite une bonne nuit.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page