Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > MA ANANDA MOYI

MA ANANDA MOYI

1er octobre 2012

pdf

Je suis MA ANANDA MOYI. Sœurs et Frères en humanité, daignez accueillir ma Présence avant que je ne commence à vous parler. Et je vous parlerai, aujourd'hui, d'éléments qui, certes, ont été déjà donnés par moi-même mais plus à insérer dans ce que vous vivez, maintenant et dorénavant, sur cette Terre. J'apporterai ces mots à votre réflexion, bien plus qu'à votre compréhension. Ils seront portés, bien sûr, par ma propre Présence et jusqu'à votre Cœur. Tout d'abord, établissons un moment de Paix, un moment de Joie et un moment de Communion.

... Partage du Don de la grâce ...

Les temps qui se déroulent, sur cette Terre, pour vous, aujourd'hui, vont vous faire passer, si ce n'est déjà fait, de l'amour projeté que connaît la personne, à l'Amour Conscience, réalisé par la Conscience, au-delà de la personne, par le Soi, par l'Ultime Présence ou par l'Absolu. Le manque d'Amour est tellement inscrit dans la personne que celle-ci va toujours chercher à éprouver, à ressentir, cet Amour. La façon de l'éprouver, le plus souvent, est donc de chérir, d'aimer, de sentimentaliser, l'objet de l'attention de la personne au travers des liens de sang, au travers d'une décision affective, au travers de toutes les activités.

Le manque de conscientisation de l'Amour Conscience crée (ipso-facto, en votre terme) cette projection de l'amour. Projection de l'amour qui va guider l'ensemble des rapports de l'homme. Alors, bien sûr, l'amour projeté découle de liens, il découle d'un idéal, qu'il soit social, religieux ou spirituel. Et pourtant, en Orient, il est fermement conseillé d'essayer de trouver et d'éprouver cet Amour à travers ce qui est appelé le Bhakti Yoga ou Yoga de la Dévotion. En Occident aussi, vous avez eu nombre de Sœurs et de Frères qui (à travers, pourtant, des modèles dits religieux) ont réussi à s'oublier soi-même, à tellement projeter d'Amour qu'ils se sont totalement vidés de leur propre personne. Grâce à l'Humilité, grâce à la Simplicité, des Étoiles qui vous sont connues vous ont décrit leur cheminement sur ce monde.

Alors, l'amour-projection, qui est la norme, dans l'humanité que nous connaissons tous, n'est pas l'Amour Conscience. Je l'avais déjà exprimé. La différence, au-delà des Vibrations perçues et ressenties, se traduit par une toute autre conséquence. Parce que l'amour projeté sera toujours dépendant d'un objet extérieur, d'un sujet extérieur à soi-même : que cet objet, ce sujet, soit une idée, une pensée, un modèle ayant existé. L'amour projeté est, en quelque sorte, une caution morale qui va nous faire définir le cadre de nos adhésions amoureuses, de nos adhésions affectives, et de nos adhésions sociales, et même dans les activités. Cet amour projeté est toujours conditionné et conditionnel sauf, comme je l'ai dit, dans de rares cas de Sœurs et de Frères qui se sont tellement oubliés dans l'amour projeté, que la personne a fini par disparaître : il y a eu une telle soif d'identification à un modèle, que cela soit un grand Saint, que cela soit le CHRIST ou toute autre manifestation sensible sur cette Terre (quelle qu'en soit la réalité, d'ailleurs).

L'amour projeté est toujours un idéal. Il dépend toujours de ce qui peut être compris, de ce qui peut être conçu, et même perçu, dans le champ de la conscience dissociée de la personne, elle-même. Et pourtant, aucune personne, aucun Frère, aucune Sœur, sur cette Terre (même le plus opposé au monde spirituel invisible), ne pourrait concevoir sa vie, totalement, sans aucun amour, sans pouvoir projeter le moindre amour. La nature de l'homme (et l'oubli-même de son Essence, par les différents Voiles de l'ignorance) permet et réalise, de lui-même, ce besoin de projeter cet amour.

Cette projection d'amour, excepté dans les cas extrêmes, n'est toujours que le reflet d'une déficience, d'un manque de reconnaissance de soi-même. Tant qu'il existe la nécessité de projeter, de manière précise (sur un objet ou un sujet, sur une croyance, sur un système, quel qu'il soit), l'amour, il est évident que, dans la plus grande partie et majorité des cas, ne peut être vécu l'Amour Conscience. Si l'on excepte les cas rares que j'ai décrits, aujourd'hui, ce monde, cette civilisation, cette humanité dans laquelle vous êtes encore incarnés, va apprendre à passer de l'amour projeté (issu d'un manque) à l'Amour Conscience (issu de la Plénitude de votre Essence). Les différents mécanismes que, peut-être, vous avez vécus, depuis quelques années ou tant d'années, vous conduisent, aujourd'hui, à cette étape. Une étape, qui comme vous le savez, est finale, qui va vous démontrer, à vous-même, où vous en êtes, par rapport à la reconnaissance de ce que vous Êtes, dans le vécu de ce que vous Êtes.

L'amour projeté, découlant d'un manque, il est toujours porteur d'une peur, que cela soit la peur de l'absence de Lumière, que cela soit la peur de la perte de l'objet, du sujet ou la non-réalisation d'un objectif, quel qu'il soit. Cet amour-là est donc dépendant. Il est dépendant d'autres manques : les manques des autres sujets, des autres Frères et Sœurs qui sont incarnés, le manque aussi de possibilité de, réellement, vivre l'absence de séparation entre le sujet et l'objet lui-même (objet du désir ou objet de l'amour).

L'amour projeté fonctionnera toujours en palliant, de manière bien inconsciente, au manque de reconnaissance de ce que l'on Est, et donc au manque d'amour intrinsèque de la conscience elle-même. Parce que la nature de la conscience, dans l'Être comme dans le non-Être, comme la nature de ce qui contient la conscience, est Amour, et absolument rien d'autre. Ce qui est naturel et spontané dans les Dimensions qui sont autres que la vôtre. Nous le vivons, en permanence, comme un état naturel où l'Amour n'a donc pas à être cherché, ni recherché, ni même prouvé, ni même développé, ni même amplifié parce que l'Amour est, de toute Éternité, stabilisé : il n'a pas à évoluer, il n'a pas à progresser, il est établi dans la pérennité, dans l'Éternité.

Chose, bien sûr, que l'amour vécu dans un corps, au travers de la personne, ne pourra jamais stabiliser parce que nous savons tous que l'amour humain, quel que soit son objet, est toujours fluctuant. Il ne s'exprime pas de la même façon en fonction des circonstances. Il n'est pas identique à lui-même, chaque jour, même pour l'être le plus cher. Cet amour-là est, comme vous le savez tous, sujet à disparaître, au travers d'un deuil, au travers d'une séparation. Au travers des circonstances de la vie, un amour grandit et disparaît parce que tout ce qui apparaît, sur ce monde, croît et décroît et disparaît, enfin. Même s'il est effectivement plus agréable de vivre entouré d'amour et manifestant l'amour (même projeté) que de vivre sans amour, l'un comme l'autre, en définitive, révèlent leur insuffisance et leur incapacité à étancher la soif de la conscience.

Tant que la conscience ne s'est pas reconnue, dans sa propre nature, en tant qu'Amour, tant qu'il y a une identité qui persiste, tant qu'il y a une orientation de l'amour (même si cela est noble, comme d'aimer ses enfants et ses parents), il ne peut y avoir d'Amour Conscience. Parce que l'Amour Conscience fait réaliser, instantanément, qu'il n'y a rien à projeter, puisque l'Essence de chaque Frère, de chaque Sœur, de chaque mari, de chaque femme, de chaque enfant, qu'il soit le vôtre ou pas, est habité par la même Essence et la même nature d'Amour. Celui qui conscientise cela (non pas comme un idéal, non pas comme un progrès à réaliser) n'a plus besoin de projeter quoi que ce soit, parce que l'Amour émane de lui, parce qu'il a trouvé ce qu'il Est, réellement, au-delà de la personne, au-delà de la conscience même, parfois. Et cela ne crée pas du tout, ni les mêmes circonstances de vie, ni les mêmes satisfactions Intérieures.

L'Amour Conscience procure une Joie. Il y a une intensité de découverte et de déploiement de cet Amour Conscience allant, comme vous le savez, jusqu'à la Demeure de Paix Suprême, Shantinilaya, chose que ne peut jamais accomplir, bien sûr, l'amour projeté. Quelle que soit le relation idéale que vous ayez bâtie (avec une personne ou avec un système religieux), quel que soit votre but, le fait même de percevoir un but, crée la projection elle-même. Alors, si l'on excepte les quelques rares Frères et Sœurs qui ont réussi à tellement s'oublier dans cette dévotion qu'ils en sont devenus des Saints (dans toutes les religions, dans toutes cultures, dans tous les pays), il faut bien admettre que, pour la grande majorité de nos Frères et Sœurs, cet amour-là sera toujours conditionné par la personne elle-même et donc par un Éphémère.

L'Amour ne pourra jamais être éphémère parce que l'Amour est la nature qui sous-tend la manifestation, la Création, le rêve, et même l'Illusion. Prendre conscience de cela, c'est sortir enfin des affres de la peur de l'abandon, de la perte, c'est s'établir dans la nature immuable de la Conscience et parfois, même, dans le non-Être et dans l'a-conscience. C'est ce passage-là que vous êtes en train de mener, en ce qui concerne votre conscience. Alors, bien sûr, passer de l'un à l'autre, ne se fait pas toujours de façon facile parce que les deux ne peuvent coexister en même temps. Alors, si l'ensemble de votre vie a été bâti sur cet amour projeté, même dans un idéal noble (que cela soit vos parents, vos enfants, vos professions, vos relations quelles qu'elles soient), être confronté (parce que, pour la personne, cela est une confrontation) à l'Amour Conscience, va mettre en résistance, en quelque sorte, l'ombre de cet Amour Conscience qui est l'amour projeté et l'amour projeté va se révéler à vous comme un frein, un lien, un attachement.

Alors, bien sûr, comme cela a été répété à de très nombreuses reprises, il n'est pas question de se débarrasser de ses amours projetés, quels qu'ils soient, mais bien plus de comprendre les mécanismes qui ont conduit à la projection de cet amour, pour vous, et de comprendre les mécanismes que vous vivez dans l'Amour Conscience. Parce que l'un vous prend, et l'autre vous donne. Alors, bien sûr, si vous êtes capable de tout donner, de vous laisser prendre, en totalité, vous déboucherez, de manière immanquable (comme les quelques Frères et Sœurs qui l'ont montré par leur exemple de vie), sur l'Amour Conscience, sur la Lumière et sur l'Éternité. Mais, souvent, les résistances de la personne sont là, très précisément pour faire obstacle à l'Amour Conscience.

Dans cette période où se superposent et se chevauchent deux consciences (pour laquelle vous avez, sûrement, déjà, des manifestations dont les Anciens vous ont parlé longuement), l'important est aussi le mécanisme qui se déroule dans votre conscience. L'amour projeté, même le plus noble, est donc tributaire de circonstances, il est tributaire de ce qui se vit dans ce monde, fût-il un amour pour les mondes spirituels.

L'Amour Conscience, cet état d'Être, vous fait sortir et vous montre, justement, les zones d'attachement de l'amour projection. C'est pour cela que, voilà quelque temps, nous avions aussi insisté sur les deux seuls états possibles : l'Amour ou la peur. Parce que l'amour projeté (même, encore une fois, le plus abouti et le plus noble) ne fait que traduire, rappelez-vous, le manque de connaissance de l'Amour Conscience, de ce que nous Sommes tous, au-delà de la personne, qui est Éternel, qui n'a jamais progressé, qui n'a jamais bougé, qui n'a pas besoin d'une quelconque évolution, ni d'un simulacre de rituel quel qu'il soit.

L'Amour Conscience est un état. L'amour projeté est une action et un avoir. Passer de l'un à l'autre est, très exactement, depuis la dissipation des dernières Lignes de prédation de la Terre, l'occasion unique de prendre cette conscience et d'observer, réellement, en tant qu'observateur de votre propre vie, non pas pour le juger, non pas pour le condamner, non pas pour en changer quoi que ce soit, mais pour voir, avec Clarté, avec Précision et Lucidité les comportements et l'ensemble des conduites que vous avez dans votre vie. Non pas, seulement, bien sûr, par rapport aux êtres aimés qui font partie de votre vie, ou aux activités qui sont vôtres mais, bien plus, d'observer la différence de résultat.

L'amour projeté, même idéal, est une dépendance. L'Amour Conscience traduit (que cela soit pour une religion, que cela soit pour une spiritualité, que cela soit pour l'être aimé lui-même), produit et procure un sentiment de légèreté et de détachement, où ne peut exister la moindre peur et la moindre interrogation. Et surtout, l'Amour Conscience vous fait réaliser qu'il n'y a pas de différence entre l'être aimé et celui que vous détesteriez le plus au monde parce que la Dualité s'efface et parce que l'Amour Conscience n'est plus affecté par la notion d'une personne et de la place de cette personne par rapport à vous, par rapport à votre vie. Bien sûr, ce qui vous est donné à voir, sur ce monde, en cette fin extrême de Kali Yuga, est la manifestation des amours projetés, que cela soit à travers les haines entre les peuples, entre les sociétés, entre les races.

Tout cela n'est que l'illustration de l'incapacité à reconnaitre l'Amour Conscience comme la seule Vérité, et le seul état possible de l'Être. Alors, l'être s'enfonce dans l'avoir, s'enfonce dans le déni, s'enfonce dans les résistances, les opacités, venant, en quelque sorte, frictionner les zones douloureuses, les zones de manque qui ont pour nom : peur, abandon. Celui qui est dans l'Amour Conscience, indépendamment des états et des expériences de Paix, de Samadhi, de Joie, n'est pas affecté, en aucune manière, par ce qui se déroule au sein de la personne. Le même Amour est vécu, non plus comme une projection ou comme une condition mais, en totalité, comme un épanouissement total de l'Être.

Ce qui se déroule, en ce moment (la fin des Lignes de prédation, l'ensemble des processus Vibratoires énergétiques que vous avez mis en œuvre et activés), vous fait passer cette Porte Étroite. Le moment de la Résurrection est imminent, pour l'ensemble du collectif de l'humanité, pour l'ensemble des Frères et des Sœurs qui, même pour l'instant, nagent encore dans cet amour projeté, cet amour de contradiction et d'opposition.

Découvrir cela pourrait être appelé, dans votre terminologie, l'Éveil. C'est la conscientisation de la non-séparativité, c'est la conscience du « Je Suis » et du « Je Suis Un ». Cette étape primordiale fait partie de ce que LA SOURCE avait nommé le Serment et la Promesse. C'est cela qui vous met face à votre Éternité et vous donne à voir, sans aucun jugement, les moments où vous êtes dans l'amour projection (parce que dépendant de votre bien-être personnel, de vos engagements, quels qu'ils soient), des moments où vous êtes dans l'Amour Conscience qui est votre nature et qui s'échappe de vous, vous remplissant de Félicité, de Paix, de Joie, de Samadhi, voire d'Extase. À ce moment-là, la notion même d'une personne n'existe plus. La Transparence et l'Humilité sont vécues de manière totale. Il n'existe plus de zones d'ombre, encore moins de peurs ou d'éléments d'interrogation concernant la nature de ce qui Est. Réaliser cela peut, effectivement, être un choc pour celui dont la vie a été tournée soit vers l'amour projection idéal d'une société humaine meilleure, d'un monde meilleur, ou d'une religion authentique. Toute recherche est aussi une projection, comme dirait votre tonitruant partenaire d'Absolu (ndr : BIDI) : tant que vous cherchez, il y a projection et tant qu'il y a recherche, il y a illusion de connaissance qui, en fait, n'est qu'ignorance.

Je vous ai parlé aussi, voilà plus d'un an, du retournement de l'âme, tournée vers la matière, qui se retourne vers l'Esprit. Cela est très exactement ce qui se produit au moment de la rencontre avec la Lumière Vibrale, avec la nature de la Conscience, avec l'Amour Conscience. Quand cet Éveil se réalise, pour beaucoup d'entre vous qui nous avez écoutés, et vécu les Vibrations, vous savez très bien cela. Mais vous savez aussi, quand cette Lumière est découverte, qu'il y a une tendance, pour la personne, qui est encore présente, à s'approprier cet amour, à en faire une espèce de miroitement, quelque chose qui serait à cultiver, à faire grandir, alors que cet Amour Conscience ne peut ni grandir, ni être cultivé. Il est là, de toute Éternité, c'est vous qui en étiez, en quelque sorte, au sein d'une personne, sortis. Mais vous avez eu le temps, durant ces années, durant ces vies, de préparer, petit-à-petit, graduellement (dans l'illusion d'une évolution d'incarnation), ce moment.

D'autres, parmi vous, vont découvrir ça de manière extrêmement abrupte. Or il n'y a rien de plus détestable, pour l'amour projeté, que d'être face à l'Amour Conscience parce que l'amour projeté, quand il n'est pas totalement vécu dans la dévotion totale, dans l'oubli du Soi, dans l'oubli de la personne, ne débouche jamais sur l'Amour Conscience.

Alors, quand l'Amour Conscience vient faire irruption, au travers de cette Résurrection, il y a Éveil, il y a Réveil. Le danger étant, surtout dans ces temps particuliers, de s'approprier cette Lumière et d'en nourrir son propre mental, la propre personne. Mais cela peut être le cas de moins en moins, parce que la personne sera de plus en plus mal à l'aise avec ses revendications, avec ses projections, avec ses besoins de s'approprier la Lumière, de la garder pour soi. La Lumière ne peut être gardée pour soi puisque la Lumière et l'Amour Conscience, d'eux-mêmes, mettent fin à l'Illusion et à la séparation.

Alors, quand sévit cette espèce de confrontation, il y a, bien sûr, les résistances. Pour un Frère ou une Sœur chez qui cet Éveil surviendrait de façon inopinée, cela va, effectivement, créer une expérience d'Unité, faisant que cette expérience-même a besoin de se reproduire et de s'entretenir. Alors, le Frère ou la Sœur qui a vécu cela va s'enfermer dans cette Lumière, comme dans un cocon. Il va essayer, par son action, par sa volonté, par sa personne elle-même, de faire fructifier ce qui a été vécu. Vous ne pouvez agir comme cela parce que le moment de l'Éveil est un moment, et ce moment est déjà passé : c'est juste le moment de la rencontre entre l'amour projection et l'Amour Conscience. Mais, une fois ce moment passé, il est beaucoup plus judicieux de, réellement, vous regarder, au niveau des comportements que vous adoptez, au niveau des mécanismes qui vous remplissent, ou non, selon vos comportements. Parce que l'acte de Dévotion, effectué sous l'égide de l'Amour Conscience, est toujours un Don de Soi, un Don de Lumière, qui majore et amplifie la perception de la Lumière, au-delà de la personne.

L'Amour s'auto-entretient, s'auto-génère, s'auto-alimente et il est toujours le même. Alors, quand vous observez les moments où vous êtes en Joie (quand cet Amour Conscience s'exprime spontanément, au-delà de toute personne), alors, à ce moment-là, vous commencez à percevoir, clairement, la différence entre ce qui, en vous, est amour projection et ce qui, en vous, est Amour Conscience. Ce face à face, cette confrontation, est, aussi, la confrontation finale entre votre corps éphémère et le corps d'Éternité (ou corps d'Êtreté) qui s'est reproduit à l'identique. Tous les mécanismes de rencontre que nous menons, avec vous (que cela soit à titre personnel et individuel, ou à titre collectif), n'ont qu'un seul but : ce n'est pas de vous délivrer des mots, vous le savez. C'est simplement de Communier, avec vous, pour vous démontrer qu'il n'y a pas de séparation et que la seule séparation découlera toujours du regard des yeux, du regard des conventions, du regard de cet amour projection, qui, je vous le rappelle, n'est bâti que sur le manque et que sur la peur.

L'Amour Conscience au-delà de l'Éveil. Si vous laissez, naturellement, la Lumière vous traverser et féconder ce que vous Êtes, alors, immanquablement, vous débouchez sur l'Ultime Présence, sur le Samadhi, et puis sur l'Extase, dans un acte d'ultime Abandon de la personne qui croit, à ce moment-là, disparaître. Passant par les derniers verrous que vous connaissez (que rencontre l'Onde de Vie au niveau de ce qui est nommé les 2 premiers chakras), vous mettant face à vos attachements et l'attachement, bien-sûr, à votre propre personne qui ne peut envisager à aucun moment, se séparer de ce qu'elle est. Et pourtant, rien de ce qui est illusoire, rien de ce qui est éphémère, rien de ce qui est conditionné et conditionnant, ne doit, maintenant, subsister. Le temps du rêve, le temps de la projection, se termine. Il n'y a pas d'autre façon que d'être ce que vous Êtes, au-delà de tout rôle, de toute projection et de toute Illusion. Les deux réalités (l'une qui est Absolue et l'autre qui est relative, conditionnée par le manque) vont donc se mesurer, se juger et se jauger, surtout. Entre ce que vous croyez être, en tant qu'une personne, et ce que vous Êtes, vraiment, en tant qu'Éternité. Cela se déroule, en vous, comme cela se déroule sur la Terre. De votre capacité à observer cela (avec Lucidité, sans jugement et sans parti pris), vous renforcerez le rôle de l'observateur, et vous permettrez, avant de réfuter ce même observateur, de voir, réellement et concrètement, ce qui se joue dans votre Conscience. Et ce qui se joue, et ce que vous jouez, est lié à la peur ou est lié à l'Amour. Les effets Vibratoires, bien sûr, ne sont pas les mêmes, parce que, dans le premier cas, il y a souffrance, dans le deuxième cas, il y a plénitude. Dans le deuxième cas, il y a sentiment d'être Fusionné et, bien au-delà, il y a la Libération, il y a l'Abandon de tous les questionnements, l'Abandon de toutes les projections, et la capacité nouvelle à s'établir dans cet état d'Être qui ne dépend pas de ce monde. Et pourtant, vous le vivrez, ici, sur cette Terre, avant que le rêve collectif ne s'effondre, en totalité.

Profitez de cette période où les Lignes d'enfermement (nommées, je crois, Lignes de Prédation) ont été définitivement ôtées et ont définitivement disparu. Alors, bien sûr, il y a le temps que cette Libération se produise. Vous vous rappelez ? Il y a eu les Noces Célestes, il y a eu les Marches, cela a duré un certain temps de votre temps. Et puis, ensuite, chaque nouvelle étape s'est déroulée, je dirais, dans un temps beaucoup plus bref. Regardez, par exemple, l'Activation des Nouveaux Corps, l'Activation des Étoiles, l'Activation des Portes. Regardez, ensuite, la durée qu'a prise l'apparition des Couronnes Radiantes (ndr : ces différents aspects ont été repris, en particulier, dans la rubrique « protocoles à pratiquer »). Et regardez, après, la vitesse à laquelle l'Onde de Vie (si elle est née, chez vous) est remontée. Regardez à quelle vitesse le Canal Marial s'est densifié et concrétisé, pour vous, si vous le vivez, de manière beaucoup plus spontanée, et je dirais, beaucoup plus facile. Parce que l'accumulation de la Lumière Adamantine, de l'Amour Conscience, de la Lumière Vibrale, de l'Esprit-Saint, du Rayonnement de La Source (qui s'amplifie, dorénavant), vous donne toutes les opportunités de franchir cette dernière Porte.

Et en fait, comme les Anciens vous l'ont dit, il n'y a rien à entreprendre, il n'y a rien à chercher, il n'y a rien à croire, il y a juste à rester Tranquille, dans l'instant, s'immerger totalement dans cet instant présent. Et alors, vous verrez clairement vos amours projection, mais vous verrez, aussi, clairement, l'Amour Conscience. Et quand je dis « voir », il ne s'agit pas d'un mécanisme de vision lié aux yeux, mais, bien plus, une Vision du Cœur, vous donnant accès au centre du Centre et à cet Amour immanent et qui émane, indépendamment de toute volonté personnelle, depuis le Bindhu, depuis la Merkabah interdimensionnelle, depuis le cœur du Cœur, depuis les pieds, avec l'Onde de Vie, depuis nos Communions avec le Manteau Bleu de la Grâce. Tout cela concoure à vous établir, très précisément, à cet instant crucial où il va falloir décider de rester dans l'amour projection ou de demeurer dans l'Amour Conscience. C'est votre choix. C'est aussi une certaine forme de Liberté. Personne ne vous oblige à vivre l'Absolu. Personne ne vous oblige à vivre la Liberté. Personne ne vous oblige à vivre l'Amour Conscience, si, pour vous, l'amour projection vous semble tellement plus vital. Mais retenez que ce vital et cette vitalité ne s'exprimeront toujours que dans un cadre déterminé : il sera donc dépendant de ce cadre déterminé, ce qui n'est pas le cas pour l'Amour Conscience. Voilà ce à quoi aboutit, en ce moment même, la fin (qui a été accomplie) de l'action des Lignes de prédation, sur la Terre et en vous, vous Libérant des enfermements de l'Illusion d'être une personne et d'être limité.

Tout cela se déroule, en ce moment, que cela soit dans vos rêves, que cela soit dans vos rencontres (qu'elles soient de chair ou qu'elles soient plus subtiles). Observez tout cela et, à un moment, vous verrez vraiment ce qui se déroule dans vos interactions et vos actions dans ce monde. D'où cela vient-il ? Est-ce que c'est l'expression habile d'un amour personnel, ou est-ce que c'est l'expression spontanée de l'Amour Conscience qui émane, sans rien demander, parce qu'il a retrouvé sa nature ? Tout cela va vous apparaître, non seulement plus clairement, mais, je dirais, certainement, avec beaucoup plus de fracas, au niveau de vos comportements, de vos humeurs, des émotions qui pourraient rester en vous. C'est cela qu'il faut voir clairement, c'est cela qu'il faut observer. Et puis c'est là qu'il faut, en définitive, si vous l'acceptez, faire un choix qui n'en n'est pas un : c'est-à-dire persister à maintenir les peurs, persister à maintenir la notion d'attachement, ou alors découvrir l'Amour Conscience et l'exprimer, totalement, dans sa vie.

Bien sûr, ce qui est limité va vous suggérer (avec beaucoup de violence, parfois) que cet Amour Conscience est impossible, parce qu'il faut se préserver de ceci, de cela, qu'il faut faire attention à ceci ou cela. Mais, celui qui vit l'Amour Conscience et qui s'est Abandonné (je dirais, Cœur, Âme et Esprit) à la Conscience elle-même et à l'Amour Vibral, ne peut présenter la moindre interrogation par rapport à cela. Seule la personne se posera toujours ces questions. Alors, voyez cela, clairement. Acceptez-le, non pas comme un jugement de valeur, envers vous-même ou envers quiconque, mais, bien plus, comme la possibilité, réelle, qui vous est offerte, de vivre l'état de Grâce. Parce que l'Amour Conscience (que cela soit le Soi dans la Présence Ultime, que cela soit l'Absolu, que cela soit dans le Samadhi) est un bonheur à nul autre comparable. Celui qui a vécu Shantinilaya, même lors d'une expérience, ne peut plus douter de ce qu'il Vit et de ce qu'il Est, même s'il sait pertinemment qu'il est encore tributaire, pour l'instant, d'une forme corporelle et d'un engagement, quel qu'il soit. Mais l'engagement vécu dans la Liberté, n'est pas l'engagement vécu dans la contrainte. L'Amour Libéré est totalement différent de l'amour projeté.

Tout cela concoure, de par cette mise en face à face, à votre Résurrection et au Jugement Dernier, qui n'est pas un jugement de Soi-même sur Soi-même, mais qui est, simplement, le résultat de ce qui a été cultivé en ce que vous êtes. Êtes-vous restés dans la personne ? Êtes-vous allés délibérément vers l'Abandon de votre identité ? Vers l'Abandon de croire être une personne limitée, d'être seulement dans ce sac, d'être seulement sur ce monde et devoir y évoluer ? L'évolution fait partie de l'Illusion : elle est un fragment du rêve dans lequel vous êtes insérés. Mais au-delà du rêve et au-delà, même, parfois, du cauchemar, il y a la Vérité immuable de l'Amour Conscience qui est la nature même de la Conscience, de l'Être comme du Non-Être.

Tout cela, vous le découvrez, si ce n'est déjà fait, et cela va avoir, bien sûr, un nombre incalculable de conséquences. Certaines de ces conséquences vous ont été explicitées, concernant les modifications des perceptions de votre corps et la sensation de disparaître, à certains moments de votre vie, comme de ce monde, comme de votre personne, tout en étant pourtant parfaitement là. Mais ce qui est parfaitement là où vous êtes, n'est plus la personne, mais l'Amour Conscience. Alors, cela va se réaliser. Et si votre Attention et votre Intention sont portées sur ce qui se déroule, dans la plus grande des Humilités et Simplicités, vous n'aurez aucune difficulté à Abandonner ce qui peut rester de personne.

Bien-sûr, la personne pense que ça peut changer beaucoup de choses, et qu'il faut changer, rompre telle chose. Non, comme dirait BIDI, surtout maintenant : ce qui change, c'est le point de vue, et surtout l'état de la Conscience elle-même. L'Amour Conscience donne une Conscience claire, posée et apaisée, qui ne souffre d'aucun manque, qui ne souffre d'aucune souffrance, quelle que soit la souffrance de ce corps ou de ce monde. Il y a, réellement, à ce moment-là, cette Paix Suprême. Cette Paix Suprême est notre nature à tous. Simplement, les Voiles de l'Illusion et de l'oubli, les Voiles, aussi, posés par les connaissances (quelles qu'elles soient, sur ce monde), ont, en quelque sorte, créé un déficit de perception, un défaut de perception. C'est ce défaut de perception qui disparait et qui va disparaitre, de plus en plus, comme si le film qui était projeté sur l'écran de la Conscience séparée de la personne, disparaissait de lui-même. Vous ne pouvez maintenir ce qui est éphémère. Vous ne pouvez continuer à faire paraitre ce qui est appelé à disparaître. Vous ne pouvez, simplement, que contempler ce que vous Êtes, de toute Éternité, et, en quelque sorte, préparer, à votre manière, le retour à votre Éternité.

Alors, bien sûr, nous savons tous que l'humanité (de par sa structure biologique, de par les altérations sociales qui ont été entretenues de différentes façons, comme vous le savez) a une forme de difficulté, effectivement, à faire le deuil : faire le deuil de la personne, de la personnalité, faire le deuil des Illusions. Mais cela, vous le savez, tous : dès que vous avez perdu un être cher, il faut aussi faire un deuil. Mais qui fait le deuil, si ce n'est la personne qui considère perdre une autre personne ? Cela est le reflet de l'activité de la conscience fragmentaire et de l'amour projeté, alors qu'en définitive, celui qui est installé dans l'Amour Conscience, dans le Soi, dans l'Ultime Présence ou dans l'Absolu, ne peut concevoir l'existence d'aucun manque. Le manque ne concernera toujours que la personne, mais pas l'essence de ce que nous Sommes, en Vérité, qui, elle, est à jamais complète, à jamais aboutie et à jamais achevée, puisqu'elle n'a jamais eu de commencement et n'aura jamais de fin.

Alors, passer de l'éphémère à l'Éternel, de l'amour projeté à l'Amour Conscience, va devenir une réalité de plus en plus prenante pour vous. Tout cela vous a été expliqué de différentes façons : que cela soit par l'apport Vibratoire, que cela soit par les mécanismes qui découlent de la construction de ce Cocon de Lumière, qui verra naître le Papillon. Tout cela, vous êtes appelés à le voir et, surtout, à cultiver cet Amour Conscience, non pas pour le faire croître, mais pour le vivre, de manière plus intense, de manière plus légère, et surtout d'en observer les conséquences, bien sûr, sur votre vie. Certaines Sœurs Étoiles vous ont parlé de l'action des Éléments, sur vous et en vous, et qu'aucun Élément de la Terre, même dans son aspect dévastateur, ne peut strictement affecter l'Amour Conscience que vous Êtes, même si la personne disparait. En ce sens là, il ne s'agit pas d'une mort, mais bien d'une Résurrection, d'une Renaissance. Employez les termes que vous voulez mais, à aucun moment, vous ne pourrez douter quand cela vous arrivera, de ce qui se déroule, en vous.

Les différents témoins de cette transformation vous ont été donnés, à de nombreuses reprises. De nombreux exercices vous ont été communiqués par l'Un des Anciens, pour vous approcher du moment où il fallait tout lâcher, entièrement disparaître, en tant que personne, pour Être dans l'Éternité. De plus en plus, même les Frères et les Sœurs qui ne se sont jamais tournés vers une quelconque subsistance après la mort, vont commencer à percevoir qu'il y a, en quelque sorte, un rêve, et que ce rêve est commun et que ce rêve qui parfois se termine en cauchemar, n'a aucune réalité. Ce n'est que la personne qui croit à la personne. Ce n'est que la personne qui croit à une amélioration. Ce n'est que la personne qui vit des amours projetés successifs, à travers ses « j'aime » ou « je n'aime pas ». L'Amour Conscience, l'Éveil et la Libération, ne peuvent, en aucun cas, altérer la qualité de l'Amour qui est émané et non plus projeté. Tout cela, vous allez le découvrir (si ce n'est déjà fait) et l'ensemble de l'humanité doit le découvrir, dans des conditions (comme vous le savez) plus ou moins facilitées, plus ou moins accueillantes, plus ou moins en ouverture ou en fermeture.

L'important étant, en quelque sorte, de réveiller cette mémoire : la mémoire de qui vous êtes. Encore une fois, ne jugez pas ce que vous vivez, ni ce que vit chaque Frère et chaque Sœur qui fait partie de votre entourage. Parce que, rappelez-vous : en tant que Flamme Éternelle, Enfant de la Loi de UN, Amour Conscience, vous-même, la Liberté de la Conscience est indispensable. Même si cette Conscience a pour objet de croire à un enfermement et de le vivre, il n'existe aucun moyen d'interférer sur la Liberté de l'autre. Là, est le choix pour chacun. Et chaque choix est respectable parce qu'il reflète seulement le niveau d'activité de la Conscience elle-même, à un moment donné, dans l'Illusion du temps et de l'espace dans lequel vous êtes encore insérés.

La fin de la prédation sur Terre (traduite, au niveau Vibratoire) se traduira, très bientôt, dans les faits. Cela amènera, parfois, certains groupes de Frères et de Sœurs à s'opposer à d'autres qui ont d'autres visions personnelles. Cela est le reflet de leur Conscience actuelle. Celui-ci préfère tel Dieu et pour l'autre, ce Dieu n'existe pas. Ils ne sont tous deux que dans des croyances, dans des amours projetés. Et, en général, l'amour projeté finit toujours dans le drame, quand il conçoit et comprend qu'il est lui-même éphémère. Ce à quoi ne conduira jamais l'Amour Conscience, parce que l'Amour Conscience est satisfaction, parce que l'Amour Conscience ne concerne pas la personne, ni même l'être : il concerne la nature même de toute vie, de toute manifestation, de tout ce qui apparait comme créé ou incréé. C'est la même Essence. Et dans cette Essence, il n'y a pas de place pour le moindre manque, pour la moindre souffrance, pour la moindre contradiction, pour la moindre opposition.

C'est à vous qu'il appartient, en quelque sorte, de se positionner, de se déterminer, et ce qui détermine, ce n'est pas la volonté de votre mental, ni de la personne. Bien au contraire : c'est l'Abandon de toute personne. Cela a été nommé délocalisation de la Conscience, dés-identification. Tout cela se déroule en ce moment. La fin des Lignes de prédation, celles dont vous a parlé le Commandeur (Ndr : O.M. AÏVANHOV), est effective depuis l'intervention de celui qui est nommé SERETI (Ndr : son intervention du 30 septembre 2012). Et tout cela vous invite à observer la concordance, dorénavant, de manière plus que précise et intime, entre ce qui se déroule, en vous, ce qui se déroule, sur le monde : ce sont exactement les mêmes processus. Parce que, rappelez-vous que le monde ne sera toujours qu'une projection de votre amour à l'extérieur de lui-même. Si vous acceptez cela, alors votre propre Ascension, Transition, se passera dans la plus grande des Joies, la plus grande des Sérénités, sans la moindre peur. C'est à cela que vous vous acclimatez. Avant de vous donner la parole, s'il est des questions par rapport à cela, vivons un instant de Communion, dans le Silence et dans la Vibration.

... Partage du Don de la grâce ...

Sœurs et Frères incarnés, je rends Grâce à votre accueil, et je vous écoute.

... Partage du Don de la grâce ...

Nous n'avons pas de questionnement, nous vous remercions.
Alors, profitons, ensemble, de quelques instants.

... Partage du Don de la grâce ...

Je suis MA ANANDA MOYI. Je rends Grâce à l'Amour. Je rends Grâce à votre Présence. Et je vous dis à bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page