Autres Dimensions

Sois qui tu es

ANAËL

17 mai 2009 - 3

pdf

Question : comment peut-on savoir si l'on a accepté la Lumière ?
L'acceptation de la Lumière n'est pas un processus mental mais un processus de conscience, processus vibratoire qui se traduit par l'activation de ce que vous appelez chakras, en leur totalité et en leur Essence. Ceci est une réalité vibratoire et de conscience. Ceci est une perception inhérente à la vibration, la rotation des chakras et aux nouvelles potentialités de l'être. Il ne s'agit donc pas d'une décision mentale. Il s'agit d'une décision d'élévation de la conscience se traduisant par un certain nombre de marqueurs de l'activation de la dite conscience.

Question : on le perçoit intérieurement, même si on a des peurs ?
Non, c'est une perception réelle, c'est une vibration perçue parcourant certains circuits et certains centres. Vous pouvez avoir activé les circuits de la conscience et les vibrations de la conscience, au sein de votre densité, sans pour avoir, pour le moment, éliminé les peurs, certaines peurs. Néanmoins vous pouvez aussi avoir, par un travail particulier, éliminé les peurs sans pour autant avoir activé les vibrations de la conscience. La vibration de la conscience, activée au niveau des centres d'énergie supérieurs, au niveau cardiaque, sont la garantie de l'éveil de votre conscience. Ces vibrations, de par leur présence, de par leur perception, permettrons, de manière efficace, effectivement, la dissolution des peurs. Au fur et à mesure que la vibration de la conscience s'active et se manifeste, les doutes ne feront plus partie de votre langage. Néanmoins, les peurs peuvent être, dans certains cas, plus longues à disparaître. L'intensité de votre transformation et de votre accession à cette nouvelle dimension ne se mesure pas à la disparition de vos peurs mais à l'intensité de la vibration de votre conscience, au sein de vos centres d'énergie supérieurs et de votre cœur. C'est cette vibration, en rapport avec cette conscience, qui dissoudra vos peurs.

Question : c'est ce que l'on appelle l'état d'éveil ?
L'état d'éveil est lié (selon les modèles évolutifs qui peuvent êtres différents selon les êtres), exclusivement lié, quelles que soient les voies d'évolution, à l'ouverture de votre chakra du Cœur. L'ouverture du chakra du Cœur n'est pas un mot, n'est pas un concept, mais est une vibration qui accompagne la conscience qui s'installe au niveau du Cœur.

Question : comment ne pas avoir peur de perdre cette vibration ?
Ce n'est pas de la peur, c'est une complexité mentale. Avoir peur de la peur n'est pas la peur. Avoir peur de la peur est une construction mentale. Il faut donc déconstruire, au sens ou Mikaël vous l'annonce depuis de nombreux mois, déconstruire votre mental. Je me suis exprimé, à de nombreuses reprises, sur le rôle de l'abandon à la Lumière, sur le rôle de la conscience de Lumière et de la conscience de l'Amour. Tu emploies le mot peur alors qu'il ne s'agit pas de peur mais bien d'un concept mental. La peur est une émotion. La peur de la peur est déjà une construction du mental et non plus une émotion.

Question : vous pouvez nous parler de la joie ?
La joie est un état. La joie est synonyme de la vibration de la conscience au niveau du Cœur. La joie est un état intérieur lié à l'acceptation de la Lumière. La seule joie véritable est celle qui survient, et qui s'installe de manière durable, au moment où la vibration de la conscience active ce que vous appelez chakra du Cœur et permet le rayonnement de la Lumière. La joie est donc obtenue par la conjonction du phénomène de vibration de la conscience au niveau du Cœur, associée à la capacité d'émettre ce rayonnement. C'est ce à quoi œuvre l'Archange Mikaël et l'ensemble des êtres spirituels, en ce moment. Il n'y a pas d'autre porte de sortie de ce monde que celle du Cœur. Il n'y en aura jamais d'autre. Cela était prévu et programmé avant même votre acceptation de descente au sein de cette matérialité. Il ne peut en être autrement aujourd'hui. Cultiver la joie ne consiste pas à supprimer ce qui n'est pas la joie. Cultiver la joie consiste simplement à accueillir la Lumière au sein du Temple Intérieur, tel que l'a défini l'Archange Mikaël, encore aujourd'hui dans son intervention. La joie n'est pas du plaisir. La joie n'est pas une satisfaction. La joie est réellement un état de rayonnement. Un rayonnement peut parcourir l'ensemble de votre structure physique et de vos structures subtiles, néanmoins, il ne s'installe durablement qu'à partir du moment où votre vibration de conscience, au niveau du Cœur, devient cohérente et permanente. Vous pouvez expérimenter des bouffées de joie ou des expériences de joie qui vous encouragent sur le chemin. Aujourd'hui, de par le monde, au sein de votre assemblée comme au sein d'autres assemblées, il est rendu possible, par l'effusion Mikaëlique et l'effusion de l'Esprit Saint qui surviendra très bientôt, de se relier de manière définitive à cet état de joie. En état de joie, vous vous apercevrez que tout devient relatif. Le seul absolu est la permanence de la joie. Vous remarquerez aussi que, quand s'installe cette vibration de la conscience au niveau de votre Cœur, une pensée ou une émotion n'allant pas dans le sens de la réalisation de la Lumière affaiblit considérablement la joie. Il y a donc un phénomène d'apprentissage, même au moment où cette vibration de conscience est définitivement acquise, qui vous conduira beaucoup plus facilement que n'importe quel Maître, incarné ou non, à votre réalisation au sein de l'éveil. Mais la première étape est vraiment d'activer la vibration de la conscience au niveau du Cœur. La pression de l'ultraviolet a travaillé, dans un premier temps (et cela est normal) au niveau des chakras supérieurs. Néanmoins, au niveau de ces centres d'énergie supérieurs, il existe un certain nombre de pièges, bien sûr, en particulier celui de l'ego, celui de la toute puissance spirituelle. A ce moment là, si vous acceptez de vous en remettre à la vibration du Cœur, petit à petit, la pression ressentie au niveau de la tête va, tout naturellement, s'effuser au sein de la poitrine et réaliser la vibration de la conscience du Cœur, vous permettant alors de faire l'apprentissage, dans un temps extrêmement court au sein de cette vie (dans votre instant présent et dans les jours et semaines qui passent) de l'installation durable de cet état. Il s'agit donc bien d'un processus vibratoire et d'un processus de conscience et absolument pas d'une décision mentale ou d'un quelconque désir à actualiser.

Question : dans ce processus qu'elle est l'inter réaction du Cœur intérieur, du Cœur spirituel, du Cœur Divin ?
Ce dont je parle est le Cœur intérieur ou le Cœur Divin. La vibration de la conscience est liée à la réactivation, selon les terminologies différentes, de vos particules dites adamantines, ou encore goutte rouge et goutte blanche, ou encore chakra de l'âme et chakra de l'Esprit. Il y a donc unicité du processus.

Question : des plans supérieurs où vous vous trouvez, constatez-vous un avancement spirituel de l'humanité ?
Il me semble que l'Archange Mikaël vous a exprimé cette réalité. Il vous a parlé de points de Lumière, tels que nous les percevions, qui s'allumaient littéralement à la surface de la Terre. Quand il a été dit, dans de nombreuses paroles, si un être humain s'éveillait, la face du monde changeait, cela était stricte vérité. Aujourd'hui, une multitude d'êtres s'éveillent, réellement et totalement, à leur Divinité, à leur Lumière et à l'Amour. Cela est indescriptible au niveau de nos plans dimensionnels. Cela se traduit, à notre niveau, par une explosion de joie et un accroissement réel de la Lumière, aussi bien sur votre Terre qu'au niveau de la Source. Cela est considérable. Rappelez-vous ce que l'Archange Mikaël vous a dit aussi, que l'afflux de Lumière et que la révélation de la Lumière au sein de cette densité entraînerait un processus de déconstruction. Celui-ci a démarré, bien évidemment. Celui-ci s'accélère, bien évidemment. Cette déconstruction est nécessaire, de par la présence même de la Lumière, de par l'amplification même de la Lumière. Il s'agit d'une œuvre salutaire et vitale quant à l'établissement de la nouvelle Lumière au sein de la nouvelle dimension.

Question : on peut considérer que c'est un beau feu d'artifice cosmique ?
Le mot « feu d'artifice » est encore un peu prématuré. Je cherche la terminologie. Nous pouvons dire que nous avions, pour le moment, non pas un feu d'artifice mais un certain nombre de pétards qui, effectivement, s'allument. Nous espérons pouvoir transformer cela en feu d'artifice très prochainement. Ce que je peux dire, c'est que votre conscience d'âme humaine incarnée se reflète directement dans l'activité de la conscience suprême du Christ Solaire c'est à dire dans l'entité que vous appelez le soleil. Au fur et à mesure que la conscience humaine, en nombre, s'éveille, au fur et à mesure que la vibration de la conscience s'installe dans le Cœur, au fur et à mesure, votre soleil s'enflammera, au sens propre. Avant l'effusion de la radiation de la pression de l'ultraviolet, votre conscience, au niveau, je dirais, global, de l'humanité, était à un seuil extrêmement bas, même si nombre d'êtres humains s'étaient déjà éveillés à la vibration de la conscience du Cœur. Depuis l'effusion de l'ultraviolet, le niveau de conscience, dans sa globalité, a fait un saut, ou un bond, vers plus de Lumière, extrêmement important. Néanmoins, nous attendons beaucoup plus mais nous sommes confiants en votre volonté de Bien, en votre volonté de Lumière, et en votre abandon à la Lumière. La fin de vos conflits, la fin de vos ennuis, quels qu'ils soient, la porte de sortie, comme je le disais, ne peut se trouver qu'à ce niveau.

Question : peut-on dire que l'expérience de l'incarnation renforce la Lumière ?
Cela n'est pas tout à fait exact. Vous étiez déjà des Maîtres de Lumière. Le sacrifice de votre Unité a renforcé en vous la pression même de la Lumière. Par compression, aujourd'hui, cette Lumière se révèle. On ne peut pas dire que vous êtes parti de plus bas que là où vous êtes aujourd'hui. Vous êtes partis de bien plus haut que là où vous êtes aujourd'hui. Cela a été appelé, je crois, d'une façon un peu arbitraire, une chute délibérée et voulue et acceptée afin, effectivement, de faire grandir la Lumière.

Question : voulu par le Père ou par nous ?
Décidé par vous-même et par personne d'autre. Décidé, aussi, par le grand Melchisédech que vous avez suivi avec amour et avec persévérance. Le Père, ainsi que vous l'appelez, la Source, laisse libre la totalité de ses enfants au sein des multiples dimensions existantes, libre de leur chemin, de leur destinée et de leur expérience. Simplement, le Père la Source se rappelle à la conscience, à des moments précis que, ici, dans votre monde, vous appelez fins de cycle et débuts de cycle. Ces cycles, que vous pourriez assimiler à un cercle, ne sont pas en fait des cercles. Ces cycles sont des spirales qui vous ramènent à une octave supérieure à chaque fois. Néanmoins, vous êtes tous libres, vous avez tous été libres de venir en cette dimension, quelque soit votre espace et votre dimension d'origine. Vous avez expérimenté la liberté, le libre arbitre, alors que vous étiez totalement déterminé. Cela est la grâce voulue par le Père. Néanmoins, la Source arrive à maturité au sein de votre manifestation afin de réveiller totalement ce que vous êtes. En ce sens, seuls les êtres qui croient encore, en ces moments précieux, être libres et conserver leur libre arbitre, poursuivront une expérience de la matière. Ceci est, comme vous l'a dit et répété l'Archange, ni une punition, ni une promotion, ni une récompense. Cela fait partie intégrante de votre liberté. La plus grande des libertés n'est pas d'exercer son libre arbitre. La plus grande des libertés est de comprendre votre déterminisme absolu de Lumière. Le mot « libre arbitre » ne peut, en aucun cas, être prononcé par votre Esprit ni par votre âme parce qu'elle est éternelle, reliée à la Source de toute éternité, et devant retourner à la Source. Seule la projection de votre conscience au sein de cette densité appelée personnalité, vous fait parler de libre arbitre. Au niveau de l'âme révélée et réveillée, au niveau de l'Esprit révélé et réveillé, au sein de votre densité, le libre arbitre ne peut exister.

Question : comment, dans ce cas là, explique-t-on les refus d'incarnation ?
L'incarnation correspond, tout d'abord, à la précipitation de votre âme et de votre Esprit au sein de cette densité. Le refus d'incarnation signe donc, en totalité ou en partie, un refus, non pas de la personnalité mais de l'âme et de l'Esprit, à un moment donné, de vivre les voies de l'incarnation pour une vie donnée. Cela entre totalement dans le déterminisme total de la Lumière de l'âme et de l'Esprit avant l'incarnation. Néanmoins, le fait que l'âme et l'Esprit ne soient pas entièrement densifiés, corporéisés se traduit, pour l'âme qui se manifeste au travers de la personnalité, par un mal être. Il y a, à travers de ce que vous appelez refus d'incarnation, que l'expression d'une souffrance de l'âme n'ayant pas, justement, accepté le libre-arbitre lié à la personnalité. Le libre-arbitre repose sur la notion de choix. Le choix est l'illusion créée par la personnalité. En vérité, au niveau de l'Esprit et au niveau de l'âme, il y a eu choix volontaire mais le choix volontaire ne s'appelle plus un choix mais s'appelle un sacrifice. Ceci est lié à la descente de l'âme et de l'Esprit au sein de cette densité et de cette dimension. Le sacrifice complète totalement le libre arbitre et l'expression majeure de votre déterminisme d'âme et d'Esprit. La réalisation de la vibration de la conscience de la Lumière, qui vous est demandée aujourd'hui, correspond à la reconnaissance de votre déterminisme et à l'abandon de votre libre arbitre que vous croyez être si fondamental. Néanmoins, nous n'imposerons jamais, quelle que soit la dimension d'où nous venons, à une âme, à un Esprit et à une personnalité de renoncer à cela, tant qu'elle n'en a pas pris conscience, elle-même, de cette notion de déterminisme absolu. En résumé, le libre arbitre est une liberté accordée aux enfants qui refusent de grandir. Néanmoins, l'Archange Mikaël vous a appelé, et vous appellera de plus en plus souvent, Maître. Mais cette dimension est votre dimension réelle d'âme et d'Esprit. Pour cela il faut que la personnalité s'efface totalement devant la vibration de la conscience. Il n'y a qu'à cette unique condition que vous pourrez réaliser la joie et la félicité de votre déterminisme. Il ne peut y avoir de liaison et de communication plus forte avec la Source qu'avec le déterminisme. Le libre arbitre vous éloigne de la Source et renforce la personnalité et il peut même arriver à éteindre l'âme et à éteindre l'Esprit, de manière temporaire, au sein de votre densité. En ce sens, le libre arbitre est une création, non pas de la Source (puisque vous y êtes relié de manière indéfectible) mais bien une création de votre dimension dissociée. Tant que votre conscience fonctionne en croyant qu'elle a le choix (et elle l'a réellement si elle le décide), tant qu'elle fonctionne de cette façon, elle ne peut réaliser la Divinité en soi. Réaliser la Divinité en soi, c'est à dire l'éveil, correspond à l'abandon total de votre libre arbitre. Le déterminisme, je le répète, est la plus grande de vos libertés. En acceptant la vibration de la conscience au niveau de votre Cœur, vous acceptez de réveiller et de révéler votre affiliation divine. La Lumière est déterminante et déterminée. L'âme peut faire des choix, à des moment privilégiés, l'éloignant de son déterminisme, à travers la création de certains nombres de manifestations appelées, en ce monde, incarnations, correspondant à l'illusion du libre arbitre.

Question : nous sommes déterminés à revenir à la Source, c'est cela le déterminisme ?
Oui. Le déterminisme est réellement votre filiation éternelle à la Source quels que soient les jeux de l'illusion que vous adoptez. Quelles que soient les expériences que vous vous croyez libres de réaliser, elles ne sont accordées que parce que votre liaison et filiation ne peuvent disparaître. Il n'existe pas, et il n'existera jamais, d'aliénation de la conscience. La conscience est éternelle. La conscience ne peut mourir. La conscience peut parfois s'occulter pour les besoins de l'expérience, du fait même de l'acceptation d'une certaine forme de libre arbitre au sein de cette densité, mais jamais, ô grand jamais, une conscience ne peut être détruite. Cela est vrai dès que le mécanisme appelé individualisation de l'âme est survenu. Une âme se créant ne peut plus être détruite. Quels que soient ses chemins, quels que soient ses travers, quels que soient ses ombres, elle fera nécessairement retour à la Source. Cela est la condition de la création voulue par la Source.

Question : est ce que dans l'univers il existe plusieurs sources qui sont issues de la Source
?La Source est Une. Néanmoins, elle s'est démultipliée elle-même. Le meilleur exemple que je puisse en donner : le soleil central de cette galaxie est situé, au niveau d'un des soleils, de ce que vous appelez Sirius. Le soleil central de l'ensemble des galaxies est donc le soleil central de Sirius, est Alcyone, point se démultipliant en une multitude de points qui, par des tons de Lumière en résonance, sont reliés les uns aux autres. Ainsi, la Source se démultiplie à l'infini au travers de la création des âmes. Donc il existe une Source Une se miroitant elle-même au sein de sa propre création et créant, par là même, une image en miroir appelée Source, elle aussi. De la même façon, l'âme humaine est porteuse de la vibration de la Source. La première de vos Sources est, bien évidemment, le soleil, principe de vie, principe Christique. La deuxième Source est la Source intra-terrestre, elle, beaucoup plus directement reliée au Soleil Central de l'ensemble des galaxies. Il existe ensuite une deuxième connexion et interconnexion avec le Soleil Central de cette galaxie. Ceci pourrait être mis en résonance avec votre âme. Il existe aussi une connexion avec la Source de la Source et donc avec le Soleil Central, non plus de votre galaxie, mais des galaxies. Ceci a pour principe de résonance, l'Esprit.

Question : les peuples de l'intra-Terre ont également la possibilité d'observer le ciel étoilé ?
Les peuples de l'intra-Terre ne voient pas les étoiles, ils voient la Lumière. Il n'y a pas d'alternance jour et nuit. Il ne peut y avoir, au sein de cette intériorité, alternance jour et nuit. Les étoiles, telles que vous les définissez, ne sont plus extérieures mais intérieures. N'oubliez pas que le monde manifesté sur lequel vous vivez est une extériorisation alors que les mondes intérieurs sont une intériorisation. La Lumière vous apparaît comme oscillant de jour à nuit et donc vous percevez les étoiles. En intra-Terre, vous ne percevez que la Lumière. La Lumière vient de partout car vous êtes dans la réalité de la manifestation. Ainsi, le retournement ou le passage d'un monde de surface à un monde intériorisé correspond à un retour à la Source mais, là aussi, le retour à la Source se fait de multiples retournements en multiples retournements, successifs, de dimension à dimension, de temps à temps, et d'espace à espace. Le retournement est la clef même des mécanismes subtils de la vie. Il ne peut y avoir évolution sans retournement. Il ne peut y avoir gradation de conscience sans retournement. Ce retournement concerne le temps et l'espace, il concerne aussi l'ensemble des dimensions révélées telles que vous les avez parcourues. Je vais m'arrêter là dessus en espérant que cela ne va pas trop troubler vos nuits.
A bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page