Autres Dimensions

Sois qui tu es

FRERE K

6 août 2011

pdf

Je suis FRÈRE K. Frères et Sœurs dans la chair, présents dans cette chair, je viens à vous afin de parachever ce qu'il est convenu d'appeler, dorénavant, le déploiement de la Lumière. Et je viens vers vous pour vous entretenir d'un certain nombre de faits et d'éléments, concernant l'amour humain et l'Amour CHRIST.

Je vais, si vous le voulez bien, tout d'abord poser un certain nombre d'éléments. S'apparentant non pas à la définition, mais plutôt à un constat, concernant ce qu'est l'amour humain. Car s'il est bien une chose que chaque être humain souhaite expérimenter et vivre, c'est, bien évidemment, cette notion d'amour humain. On pourrait même dire que cette notion d'amour humain est inscrite dans la chair, dans le cerveau, dans le Cœur, et dans l'ensemble de ce qui constitue un être humain sur ce monde. Il existe, toutefois, des différences considérables entre l'amour humain et l'Amour CHRIST. Pour autant, ce ne sont pas des oppositions ou des contradictions. Mais, bien plus, des aspects de la Conscience et des points de vue profondément différents, se traduisant par des vécus de la Conscience elle-même profondément différents. Et débouchant sur des applications et des conséquences extrêmement différentes, là aussi. L'amour humain peut s'éprouver pour nombre de choses. Mais, en premier lieu et dans la logique même, il va tout d'abord s'exprimer à travers un certain nombre de liens, appartenant aux liens du sang, aux liens de l'affectif, aux liens de certaines relations existant, a priori, plus facilement au sein d'une famille.

Alors, bien sûr, après, tout un ensemble d'amours peuvent se manifester, aussi bien à travers des passions, des objets, des adhésions à des religions, à des principes, voire même à l'être aimé que l'on va souhaiter et espérer rencontrer. La particularité de l'amour humain, c'est qu'il ne peut pas s'inscrire au-delà de la naissance et de la mort. Car indiscutablement, il disparaît, même si celui-ci fut très long, dès l'instant de votre propre mort, dès l'instant où vous regagnez ce qui est appelé l'au-delà. Bien sûr, chaque être humain a fait l'expérience d'amours qui ne duraient pas aussi longtemps, et qui n'attendent pas le fait de partir dans l'au-delà pour disparaître, et être remplacé par tout autre chose (que cela soit au sein d'une famille, que cela soit à travers l'être aimé, ou à travers les adhésions à des principes, à des dogmes, à des religions). Ainsi, l'amour humain se manifeste, avant tout, par un certain nombre de signes, par un certain nombre d'éléments comportementaux, et inscrits dans la manifestation même de l'incarnation. Cet amour prend, indiscutablement, sa source dans ce qui est appelé le réel, au sein de ce monde. Même si ce réel ne concerne pas un autre être, mais concerne l'adhésion à des concepts, à des idées, à une religion, à un principe moral. L'amour découle donc d'un principe d'Attraction faisant qu'il y a, consciemment ou inconsciemment, le besoin d'échanger, de communiquer. Et, le plus souvent de manière inconsciente, le désir de posséder. Ce désir de posséder n'est pas condamnable en soi, il est simplement l'expression d'un manque. Et c'est là où je veux vous conduire, et j'espère, vous me suivrez, c'est que l'amour humain est bâti, en premier lieu, sur la notion de manque, sur la notion de vide à combler. Car pourquoi expliquer alors, et comment expliquer alors, qu'un être humain aimerait plus selon les lois du sang et de la chair (ou de l'amour qui peut exister entre un homme et une femme, ou entre deux hommes, ou entre deux femmes), et qu'il ne pourrait s'exprimer à travers n'importe quel autre être humain ?

L'amour est donc, en quelque sorte, au niveau humain, sélectif. Il est sélectif à travers un certain nombre de résonances particulières (comme je l'ai dit, liées au sang, liées à l'hérédité, liées aux conditions, à des règles, à des attractions). Mais si vous réfléchissez, réellement, et prenez un peu de recul par rapport aux différents amours que vous avez pu vivre, manifester, ou exprimer, il vous apparaîtra clairement que cet amour-là n'est là que pour combler un vide. Ce vide n'est pas ni péremptoire, ni condamnable en soi. Mais faut-il encore en avoir la lucidité et la Conscience, ce qui est loin d'être le cas, excepté avec ce que j'appellerais un recul, ou le temps, au moment où, justement, cet amour n'existe plus et est remplacé par un autre amour. Si cet amour n'existe plus, par définition, il ne peut être éternel. Il ne peut être inscrit dans une durée supérieure à la durée de la vie, et va donc conduire l'être humain à modifier ses propres actions, ses propres comportements, pour arriver à vivre cet amour.

Nous vous avons appris, les uns et les autres (et peut-être le vivez vous), que l'Amour est, avant tout, une Lumière Vibrale, qui Vibre dans la poitrine. L'Amour n'est pas une idée, l'Amour n'est pas un attachement. L'Amour, au sens Vibral, au sens Multidimensionnel, ne peut, en rien, être superposé ou calqué avec l'amour humain, fusse-t-il le plus prestigieux, fusse-t-il le plus romantique, fusse-t-il le plus abouti et le plus criant de vérité. Car l'amour ne peut se définir que s'il y a relation. L'amour est avant tout une relation. Mais cette relation, établie entre deux êtres, ou entre un être et autre chose, peut-elle se définir et se vivre comme quelque chose de Libre ? Qu'est-ce que l'amour Libre ? C'est aimer l'autre (ou le sujet, ou l'objet) non pas pour soi, mais pour l'autre. Ainsi, le véritable Amour qui rend Libre est celui qui affranchit du lien, pour entrer dans une relation totalement Libre et équilibrée. L'expérience de l'amour humain, quel qu'il soit, montre, bien évidemment, que, le plus souvent, la relation est loin de cet équilibre, loin de cet échange totalement Libre. Le plus souvent, et implicitement ou explicitement, il existe un donnant-donnant. En effet, comment aimer l'objet de notre amour, si cet objet (que cela soit une personne, ou un sujet quel qu'il soit) ne nous le rend pas ? L'amour est donc, en quelque sorte, au niveau humain, tributaire d'une réciprocité. Le principe même de cette réciprocité est, le plus souvent, sous-jacent à la relation même de l'amour humain. L'amour sans réciprocité sera, bien évidemment, beaucoup moins durable qu'un amour avec réciprocité.

Quoiqu'il en soit, cette forme d'amour, avec ou sans réciprocité, va se traduire par des phases particulières, que tout être humain a vécu (encore une fois, quel que soit le domaine où il s'exprime). Une première phase, appelée initiale, d'attraction maximale. Une phase ultérieure d'équilibre. Et enfin une phase finale de déséquilibre. Ceci peut être, même, vécu au sein de ce qui peut être appelé un amour, non pas entre deux personnes adultes, mais, par exemple, dans la relation la plus commune appelée filiale. Un enfant, naissant, va faire l'objet de toutes les attentions et de tous les amours, jusqu'à un moment bien précis, où la personnalité, d'une manière ou d'une autre, va se dresser, plus ou moins violemment, plus ou moins tacitement, avec autorité. A ce moment-là, bien évidemment, l'humain parle de crise d'adolescence. Et puis vient le moment de la séparation, où l'amour va durer, mais ne s'exprimera plus à travers une présence continue. C'est le moment où l'enfant, devenu adulte, va vivre sa vie et sortir, plus ou moins, de la vie des parents (avec plus ou moins de bonheur, plus ou moins de facilités, plus ou moins de problématiques). Ainsi donc, il est tout à fait possible de concevoir que l'amour humain suit un certain nombre de phases, qui ne sont pas toutes égales, qui ne sont pas toutes équilibrées, et qui n'ont pas toutes la même puissance, qui n'ont pas toutes le même vécu, qui n'ont pas toutes la même intensité. L'amour humain est donc défini comme quelque chose de fluctuant, au gré des humeurs, au gré des rythmes, au gré du temps, bien sûr. Et ce temps a toujours une fin, puisqu'au maximum, il sera limité par la mort elle-même, mettant fin à la relation. Même si, effectivement, il peut exister des amours romantiques se poursuivant au-delà de la mort, mais cet amour-là est juste une projection, et ne peut plus être vécu dans une relation, quelle qu'elle soit.

L'amour humain présente donc, vous en conviendrez, un certain nombre de limites. Ces limites sont directement données et suggérées, voire imposées, par ce qui est appelé le vécu de la personne. En effet, tout le monde sait pertinemment que quelqu'un qui aura vécu un traumatisme, à un moment donné de sa vie, va, soit reproduire, soit aller à l'inverse de ce qui a été vécu lors du traumatisme. Ainsi, les deuils, ainsi les expériences (heureuses ou malheureuses), vont, bien malgré l'humain, bien malgré nous, colorer le restant de nos jours, jusqu'à notre mort. Donnant à l'amour, au sens humain, tel que nous l'avons tous vécu, une coloration particulière, qui est issue d'un affect, qui est issue d'une expérience, mais qui n'est pas issue de la spontanéité.

Alors, bien sûr, il est des amours qu'il n'est pas possible de nier. Il est des amours qu'il n'est pas possible, non plus, d'expliquer, qui ne sont pas en résonance avec les liens de la chair ou du sang. J'ai pris l'exemple de l'amour filial, mais il peut en être de même pour un objet, pour une passion, pour une religion, pour tout élément présent à la surface de ce monde que vous parcourez encore. Cet amour humain, en général, peut s'exprimer sous forme d'émotion, sous forme d'affect, peut s'exprimer comme un attachement, peut s'exprimer comme un manque ou comme une plénitude. Mais quelque part est toujours sous-jacent l'élément peur. Cet élément peur est lié, directement, à la possibilité ou la probabilité de la perte, qui est inscrite dès l'installation même d'une relation même si, bien sûr, ni le parent, ni le conjoint ou la conjointe, ne pense que quelque chose va séparer l'objet de son amour de lui-même. Mais, bien évidemment, c'est ce qui arrivera, un jour ou l'autre, de façon systématique. Les amours éternels, au sens humain, ne sont qu'une projection d'un idéal ne pouvant jamais se manifester, du fait même de l'existence de la mort.

De plus, cet amour n'est jamais manifesté au Plan Vibral. Car, bien évidemment, si les êtres humains qui s'aimaient percevaient, à ce moment-là, la Vibration de leur Cœur, ils vous l'auraient dit, n'est-ce pas ? Et vous tous l'auriez vécu, sans aucune exception, quel que soit l'objet ou le sujet de votre amour. Qui peut dire que, dans l'amour qu'il a vécu (par rapport à une autre personne, par rapport à un enfant, par rapport à un parent, par rapport à un objet), il a pu ressentir cette Vibration, cette chaleur du Cœur, de manière constante ? Alors, bien sûr, lors du processus initial, qui se vit, le plus souvent, dans l'exaltation, peut exister une perception cardiaque, parfaitement décrite et reconnue comme un emballement du cœur, un cœur qui se décroche, une altération du rythme, une oppression ou une légèreté mais, en aucun cas, une Vibration qui s'installe, de manière durable, dans la poitrine. Et pourtant, cela est appelé avec le même mot que tous les autres types d'Amour n'existant pas au sein de cette Dimension.

Ce que je veux dire par là, ce que je veux exprimer par là, c'est que l'amour humain, quel qu'il soit, même dans son aspect le plus subtil, même dans son aspect le plus évident, ne sera toujours que le reflet de l'Amour Vrai, n'existant pas au sein de ce monde, tel que le CHRIST vous l'avait dit. En effet, la conscience de l'amour ne peut exister que dans la conscience Duelle et fragmentaire. L'amour humain n'existe que dans la Dualité. Il n'existe que parce qu'il y a une distance, plus ou moins grande, entre soi-même (au sein de la personnalité) et l'objet du désir ou l'objet de l'amour (manifesté dans une personne, un objet ou un sujet). Et c'est cette distance qui créée le besoin de relation. Car, bien évidemment, si vous aviez la possibilité d'être l'autre, en totalité, il n'y aurait, bien sûr, aucune volonté, aucun désir de s'approprier quoi que ce soit, ou de manifester quoi que ce soit, puisque cet objet serait en vous, en tant que Conscience Unifiée. Ainsi, les êtres qui se sont approchés de l'Amour CHRIST (même s'ils ont pu appeler cela la Lumière Blanche, et pas du nom de CHRIST, ou encore appeler cela l'Unité ou le Soi), à ce moment-là, vivent un tout autre scénario, et une toute autre forme de l'Amour. Parce que cet Amour-là ne peut être décrit, ni vécu, dans les mêmes termes. L'Amour Vibral est, comme peut-être le vivez-vous déjà, en totale opposition. Mais cette opposition n'est pas exclusive, ni inclusive. Cette opposition est surtout liée aux comportements qui sont induits, et aux effets sur la Conscience qui sont directement induits, par la différence entre l'amour humain et l'Amour CHRIST.

L'amour au sein de la Dualité est basé sur le manque, est basé sur la relation, sur une communication plus ou moins harmonieuse, et sur un échange (de comportements, de regards, de gestes ou d'actes). Que ceci soit appelé sexualité, ou encore appelé éducation d'un enfant, il faut bien être conscient que vous éduquez, ou que vous aimez, quelque chose que vous considérez comme extérieur à vous, même si cette chair est la chair de votre chair. Il y a donc une projection, au sein de la conscience duelle, sur quelque chose qui est extérieur à vous, ne s'expliquant pas toujours, mais vécue comme un besoin de chérir, comme un besoin d'aimer. Que cela soit par les sens, par les actes, par les comportements, par la sexualité ou par tout autre moyen mis à la disposition de l'humain. La coloration de l'amour humain est, bien sûr, basée sur la notion de Bien réciproque, cherchant à éviter au maximum la notion de Mal. Alors, bien sûr, il existe des histoires troublées, où le Mal vient s'immiscer dès les premiers instants mais, quoiqu'il en soit, que cela soit le Bien ou le Mal, il existe toujours, au sein de la coloration de l'amour affectif humain, la persistance et la présence (quasi constante, conscient ou inconsciemment) de cette notion de Bien et de Mal. Bien évidemment, quand vous aimez quelqu'un, quand vous aimez un objet ou un sujet, vous allez chercher à faire le Bien. Et à être Bien, aussi bien avec l'objet, le sujet ou l'être aimé qu'avec vous-même. C'est d'ailleurs la caractéristique de l'amour humain : c'est de satisfaire, quelque part, quelque chose en vous, qui fait que vous pouvez dire que vous êtes Bien, que vous êtes remplis, que vous êtes dans une espèce de plaisir, voire même de joie, liés, justement, à cette notion de complétude, malgré la peur sous-jacente. Vous avez, effectivement, et nous avons tous, comblé un vide, qui est inscrit même dans la présence de l'humain au sein de ce monde.

Alors, aujourd'hui, ce qui vient à vous, et ce que beaucoup d'entre vous commencent à manifester, est d'un tout autre registre. Déjà, au sein de l'amour humain, il y a toujours cette projection. Il y a donc toujours deux. Alors que, dans l'Amour CHRIST, dans la Conscience Unitaire, qui se déploie actuellement, l'expérience qui va être faite est une notion d'absence de peur, une notion d'absence de projection, une notion d'absence de peur de perte. Et surtout, un sentiment qui, au fur et à mesure de l'expérience de l'Unité, va vous remplir d'un sentiment de Plénitude qui ne dépend pas de la relation, justement, et qui ne dépend pas des circonstances. Et encore moins d'un Bien ou d'un Mal, parce que cet Amour-là est, de manière résolue, bien au-delà de toute notion de Bien et de Mal. Cet Amour-là déclenche, non pas un plaisir, non pas une plénitude, mais plus un sentiment de Paix qui peut, le plus souvent, confiner à une Joie Intérieure, tel que ça l'a déjà été décrit, par exemple, par UN AMI, concernant le Samadhi ou la Paix Intérieure.

Il existe aussi une autre différence fondamentale, c'est que cet Amour est vécu à l'Intérieur de Soi. Il n'est pas lié à une projection, de quoi que ce soit, au sein de ce monde. Cet Amour, non plus, n'est pas discriminant envers un être aimé, un sujet ou un objet, mais va englober, de manière de plus en plus évidente et extensible, l'ensemble de ce qui pourrait être appelé la manifestation ou la Création. Plus l'Amour CHRIST se déploiera, et plus vous percevrez, intimement et de manière évidente, l'absence de Fragmentation et l'absence de séparation, par rapport à l'Amour. Ce qui peut vous faire dire, à ce moment-là, que vous n'aimez pas, mais que vous êtes devenus l'Amour. En d'autres termes, qu'il n'y a plus besoin de chercher à l'extérieur une quelconque Complétude, parce que la Complétude est alors trouvée à l'Intérieur de Soi, et ne dépend plus d'aucune circonstance extérieure, d'aucune peur, d'aucune projection, et surtout d'aucun manque. Ainsi, cet Amour CHRIST va donc remplir et supprimer la Soif, comme Il l'avait dit de son vivant. Ainsi, cet Amour va se régénérer, en quelque sorte, de façon automatique et permanente, dès qu'il sera installé, je dirais, à un certain niveau.

À ce moment-là, le regard de la Conscience va profondément changer. Parce que vous ne pourrez plus faire de distinction, bien sûr, entre un proche aimé, et quelque chose qui pourrait, a priori, ne pas vous concerner. Vous devenez alors capables d'exprimer et de percevoir, de ressentir, la Vibration du même Amour, pour une fourmi comme pour l'être le plus cher. Ceci n'est pas une vue de l'Esprit, mais correspond à la réalité de la Vibration, qui s'établit, à ce moment-là, sous ses différentes formes, au niveau de ce qui est appelé la Couronne Radiante du Cœur, du Chakra du Cœur (ou la Lampe du Cœur). Les différents aspects existants, à ce niveau-là, qui vont depuis la pression, la Vibration et la Couronne Radiante ou le Feu du Cœur, ne sont que les différents modes d'expression d'une intensité, plus ou moins parfaite, de l'Amour CHRIST. À ce moment-là, bien sûr, une révolution Intérieure se produit. Cela correspond à ce que j'ai appelé la découverte de l'Autonomie, de la Liberté. Et surtout, la disparition progressive de la Fragmentation de la Conscience, où la personne n'est plus identifiée, simplement, à sa petite personne. Mais où la personne vit une identification bien au-delà de la personne, puisqu'il devient, à ce moment-là, capable d'être aussi bien la fourmi, que l'être se situant au plus loin de la planète. La relation, à ce moment-là, ne connait plus de distance. Elle n'est plus une relation distanciée ou séparée, mais elle s'établit au sein d'un processus de Fusionnement et de Liberté, bien précis, s'exprimant au travers de la Joie, et surtout de la Vibration perçue, réellement et concrètement, au niveau de la zone thoracique.

À ce moment-là, un certain nombre d'éléments vont apparaître, mais je laisserai l'Archange ANAËL, après moi, s'exprimer sur les témoins et les signes concernant la Présence du CHRIST et l'Amour CHRIST. L'Amour CHRIST ne peut jamais s'éteindre, une fois qu'il est né. L'expérience, même instantanée et temporaire, va se traduire par un souvenir, qui n'est plus un souvenir ni une mémoire, mais un état permanent, qui vivifie, en permanence, l'Être. Qui abolit toute distance, qui abolit la séparation et met l'Être en Fusion avec l'ensemble de l'Univers. Le point de vue de la Conscience n'est alors plus limité au petit Je, mais s'inscrit dans le Soi, et n'est plus Fragmenté, et n'est plus tributaire d'une localisation, dans le temps ou dans l'espace, au sein de ce corps. Tout est vécu avec la même intensité, avec le même Amour, sans aucune distinction, liée à la chair, liée à l'amour humain. Est-ce pour autant que l'amour humain, de l'être aimé, du sujet ou de l'objet va disparaître ? Non. Mais, là aussi, la relation vit une Transcendance parce qu'il ne peut exister la moindre différence, de l'Amour porté et surtout Vibré, puisque cet Amour se vit en Soi et non plus porté, réellement, à l'extérieur. C'est toute la différence. À ce moment-là, quand votre regard ou votre Attention se tourne vers l'être aimé, la Vibration qui est émise par votre Cœur est la même que quand vous tournez votre regard et que vous portez votre Attention sur un arbre. Il n'existe plus aucune différence d'Amour, il n'existe plus aucune valorisation de l'Amour, car tout s'inscrit au sein du même Amour Vibral. Au niveau, bien sûr, où vous l'avez déjà expérimenté, dans les différents stades d'activation du chakra du Cœur et de la Couronne Radiante du Cœur.

L'Amour se situe à ce niveau-là. Il n'est accompagné d'aucune émotion. Il n'est accompagné d'aucun mouvement. Et surtout d'aucune demande, car l'Amour est vécu à l'Intérieur du Cœur, et non plus dans une projection, ou dans le fait de porter la Conscience sur un objet aimé à l'extérieur de soi, ou un sujet aimé, ou un être aimé à l'extérieur. En définitive, l'Amour CHRIST est, avant tout, la reconnaissance du Soi en tant qu'entité Christique, manifestant sa propre Présence à lui-même. Comme le dit l'Archange URIEL, à ce moment-là, vous vous établissez dans la Présence. Un certain nombre de marqueurs deviennent évidents pour la Conscience, vous faisant découvrir un aspect totalement inconnu, de ce qui pouvait se manifester ou être Créé, même dans la relation humaine d'Amour la plus idyllique ou la plus romantique.

Il existe donc une révolution, et un changement de paradigme total, lors du passage de l'amour humain à l'Amour CHRIST. L'Amour CHRIST Libère. Il ne va pas chercher à enfermer qui que ce soit, parce que, justement, l'Amour CHRIST est Libre. Et il accepte la Liberté du sujet, de l'objet ou de l'être aimé. Il ne fait aucune différence et ne nécessite aucune appropriation. Il se suffit à lui-même, en tant qu'Amour vécu dans le Cœur. Il n'a pas besoin de l'objet, parce que l'objet est déjà en Soi. À ce moment-là, il existe un processus de Réunification de la Conscience, appelé Conscience de l'Unité, faisant que l'être humain prend, peu à peu ou brutalement, Conscience que l'ensemble de l'Univers est en lui. Et que tout ce qui est vécu et vu à l'extérieur, ou perçu à l'extérieur, n'est qu'une propre projection de ses propres manques. Alors, à ce moment-là, l'être va exprimer, manifester, le fait d'être complet et Unifié. L'Amour CHRIST n'est rien d'autre que la Complétude et l'Unification, au sein de la Vérité de la Lumière Blanche. Seule la Lumière Blanche est capable de conférer cet état de Paix, de sérénité, cet état de certitude Intérieure ne dépendant d'aucune circonstance extérieure. L'Amour CHRIST ne peut jamais avoir peur. Même s'il disparaît, ne serait-ce qu'un instant, il a déjà été vécu, et ce qui a été vécu est inscrit dans l'Éternité, et ne peut jamais disparaître en totalité. Bien sûr, il existe des fluctuations de cet Amour CHRIST, pouvant être, en quelque sorte, modifié, de façon temporaire, par les affects et par les traumatismes, ou les souffrances de la vie ordinaire, au sein de l'amour humain.

Ainsi donc, tout oppose l'amour humain à l'Amour CHRIST. Cela ne veut pas dire, non plus, pour autant, qu'il faille séparer l'amour humain pour ne vivre que l'Amour CHRIST. Sinon, cela serait, à nouveau, un enfermement au sein d'une conscience Illusoire, appelée Luciférienne. Un enfermement de nature, non plus cardiaque, mais bien nombrilesque ou égotique, correspondant donc à un enfermement dans l'Illusion de la Lumière. La différence est essentielle, car elle va conférer à celui qui vit réellement l'Amour CHRIST, la capacité à aimer, en Soi, non pas pour s'approprier, mais parce que, réellement, la Conscience comprend et vit l'expérience que tout est en Soi. Il n'y a plus besoin de projeter quoique ce soit à l'extérieur. La Complétude s'établit d'elle-même, par la Présence du CHRIST en Soi.

Ces quelques éléments sont surtout destinés à vous faire approcher une compréhension, ultime et intime, je dirais, de l'amour humain par rapport à l'Amour CHRIST. Bien évidemment, et encore une fois, il n'est pas question de rejeter l'amour humain, mais de vivre l'Amour CHRIST. Et à ce moment-là, vous constaterez que l'amour humain deviendra, en totalité, transformé par la Lumière CHRIST et la Vibration CHRIST. Vous permettant de vous affranchir, et d'affranchir l'autre, d'une relation qui pouvait être, jusqu'à présent, basée sur la peur, sur le manque, sur la chair, ou sur un besoin quel qu'il soit (soit-il sexuel, affectif ou sensuel). Découvrir l'Amour CHRIST, c'est vivre la Plénitude. C'est vivre l'absence des affres du manque. C'est vivre enfin la Paix. C'est vivre enfin la Complétude. C'est vivre, enfin, la certitude de l'établissement du Cœur.

Tout ceci est réalisé par le déploiement d'un certain nombre de nouvelles fréquences. Cela vous a été expliqué longuement, depuis de nombreuses années. Je ne reviendrai pas dessus, mais sachez, simplement, que l'on peut dire que le fondement de l'amour, au sein de la personnalité est, bien sûr, le premier chakra. Basé sur le sang, basé sur la sexualité, basé sur la séduction, basé sur l'appropriation, sur le besoin d'identification. L'Amour CHRIST s'établit, lui, exclusivement dans le Cœur. Et sa Fondation, bien sûr, est la Porte Étroite, appelée le Point OD. Cette Nouvelle Fondation est la Fondation de l'Amour permettant d'établir la Vie, non plus au sein du corps de personnalité, mais au sein du Corps de l'Amour ou Corps d'Êtreté. L'amour de la personnalité sera toujours basé sur une certaine forme d'opacité, car même dans la relation la plus authentique, il existe toujours des zones d'Ombre. Non pas que ces zones d'Ombre veulent être cachées de l'un ou de l'autre des personnages, mais elle fait partie intégrante de l'histoire, liée à ce qui a été vécu par la personne depuis sa naissance, au sein de cette incarnation (sans même parler de son karma, sans même parler de blessures plus anciennes, ou de blessures plus archétypielles). Alors que l'Amour CHRIST prend sa Fondation dans la Porte Étroite. L'Amour CHRIST ne prend plus naissance et ne s'appuie plus, en quelque sorte, sur un quelconque manque, un quelconque désir lié aux chakras appelés Muladhara chakra, Swadhistana chakra et Manipura chakra (ndr : 1er, 2ème et 3ème chakras). Les Fondations de Anahata (ndr : chakra du Cœur) sont le Point OD. C'est donc la Porte Étroite, c'est le moment où la personnalité n'a plus besoin de revendiquer quoique ce soit, même au sein de l'amour humain.

Alors, bien sûr, l'époque que vous vivez se fait par le déploiement de la Lumière CHRIST, réalisé par MÉTATRON. C'est ce qui est en train, exactement, de vous arriver. C'est en train, exactement, d'envahir votre Conscience, chacun à votre rythme. Vous permettant d'expérimenter, dans un premier temps, et de vivre cet Amour CHRIST, bien au-delà de l'amour humain, sans pour autant renier l'amour humain, mais en le Transcendant, en totalité, en l'éclairant, en quelque sorte. À ce moment-là, les zones opaques de l'amour, liées au niveau de la personnalité, deviennent des zones de Transparence totale. En effet, l'Amour de l'Unité ne peut exister au sein d'une quelconque opacité, mais ne peut devenir, en totalité, rayonnant que quand existe la Transparence totale. Saisissez bien que la Transparence dont je parle n'est absolument pas une transparence d'idées, une transparence de mots, une transparence d'intention. Mais bien la Transparence du Cœur elle-même, qui va permettre d'établir une relation, du fait même de la Transparence où rien ne peut être arrêté, où rien ne peut être bloqué, où rien ne peut être approprié. L'amour humain est, effectivement, et en définitive, une forme d'appropriation. L'Amour CHRIST est, en définitive, une restitution. Là est toute la différence du sens de l'Amour. L'amour humain est donc une projection vers l'extérieur, de l'objet de son désir ou de son amour. L'Amour CHRIST est donc une absence totale de projection puisqu'à ce moment-là, la Conscience vit qu'elle est entière, à elle toute seule, mais que dans ce "elle, toute seule" est contenu l'ensemble des Univers, des Mondes et des Créations, des sujets, des objets et des êtres aimés ou non aimés.

Cette révolution de la Conscience est vraiment le Passage de la Porte Étroite. Ce Passage de la Porte Étroite, une fois que les affres de Lucifer et d'Ahriman sont transcendées, permet de ne plus vivre la peur du manque, permet de ne plus vivre la moindre projection dans un futur. Mais permet et stabilise l'Être dans sa Conscience de l'Instant Présent. L'Amour ne peut exister que dans le Présent. L'Amour CHRIST ne peut exister dans une quelconque projection dans un futur, et encore moins dans le poids d'un passé. D'ailleurs, l'Amour CHRIST ne peut être présent que si vous-mêmes êtes installé dans le Présent, c'est-à-dire dans Votre Présence et dans la Vibration. Ainsi, il va vous devenir de plus en plus facile de saisir et d'expérimenter, et de vivre, la différence fondamentale existant entre l'amour humain et l'Amour CHRIST. Ceci est directement relié à l'arrivée de la Lumière Blanche, en totalité, au sein de ce monde. Se traduisant, là aussi, au-delà de ce que je viens d'exprimer par rapport à la Conscience, par des signes, par des témoins (par des symptômes, si vous préférez) extrêmement précis, qui vous seront développés ultérieurement, juste après moi, par l'Archange ANAËL.

Voilà les généralités que j'avais à exprimer. Ceci correspond, bien sûr, vous l'avez compris, très exactement, aux Sentiers correspondant à ce qui est appelé OD à ICI, et KI-RIS-TI à CLARTÉ (ndr : voir sur notre site la rubrique « Protocoles à pratiquer - Reconstruction du Corps d'Êtreté »). C'est ce qui fait le lien, et ce qui Transcende, ce qui est situé au niveau du Sacrum, c'est-à-dire dans l'étage correspondant grosso modo au premier chakra, avec le Cœur. D'une part, par la Porte Étroite, OD. D'autre part, par le Point KI-RIS-TI, situé entre les omoplates, et donc au niveau du nœud qui enserre ce qui est appelé le Chakra du Cœur, dans sa partie postérieure. Et d'autre part, les Points CLARTÉ et ICI, qui correspondent, eux, à une Transcendance du Sacrum, à une Transcendance de ce que vous verrez, qui est appelé HIC et RÉPULSION. Cela sera développé dans quelques jours. Ainsi donc, vous pouvez voir qu'à travers cette connexion, qui s'établit à l'Intérieur de l'être, entre la zone thoracique (OD et KI-RIS-TI) et la zone du Sacrum (CLARTÉ et HIC - et ICI -), vous allez pouvoir, littéralement, Transcender les affects, Transcender les liens de l'amour humain, en une forme d'Amour beaucoup plus Libre et beaucoup plus vaste. Où jamais, vous n'aurez jamais, jamais, soif.

L'Amour CHRIST va vous remplir. Il va supprimer, en vous, le manque. Ce manque, qui a été initialisé par la falsification d'Ahriman et de Lucifer, vous ayant enfermé dans ce manque, bien sûr, et vous faisant appeler amour ce dit manque. Là est toute la subtilité de l'amour humain, dans sa déviation, en quelque sorte, mais aussi dans sa noblesse. Car c'est au travers de l'amour humain, que l'être humain va (malheureusement, le plus souvent à travers des souffrances et des pertes, que j'ai moi-même vécues de mon vivant, dans ma dernière vie, extrêmement intenses) déboucher sur l'Amour CHRIST. La souffrance n'est donc pas à s'auto-imposer, loin de là, mais elle arrive, un jour ou l'autre, sur le chemin. Il n'y a pas d'autres possibilités que de vivre cette Crucifixion, afin de pénétrer, en totalité, l'Amour CHRIST. Mais retenez bien que ce n'est pas vous qui déclenchez, par votre propre volonté, cette Crucifixion, mais que celle-ci se déclenche à l'échelon, maintenant global, de l'humanité, et collectif, afin de vous faire pénétrer, en totalité, dans la Lumière CHRIST.

Il reste donc à assimiler, non pas tant au niveau mental, mais plus au niveau Vibratoire, ce que j'ai dit. Les Sentiers ont été là pour ça, et ils sont là pour ça. Cela fait partie des ultimes enseignements que nous vous avons communiqués. Vous permettant, là aussi, de vous en dépouiller, pour aller à l'essentiel, c'est-à-dire à la Vibration CHRIST, à l'Amour CHRIST. C'est ce retour-là qui, aujourd'hui, est en œuvre. Et toute souffrance pouvant exister n'est que le reflet, finalement, de votre difficulté, plus ou moins grande (que nous avons tous vécue), à vous Abandonner au CHRIST. Mais si vous faites un pas vers lui, il en fera trois vers vous. Car si vous l'accueillez, en Unité et en Vérité, alors, à ce moment-là, il vous comblera et vous remplira. Et ceci n'est pas extérieur à vous. Ceci n'est pas un sauveur extérieur. Mais bien un état de Conscience Intérieur, à manifester, à concrétiser, à Révéler et à dévoiler, en totalité. Alors, il vous faut, seul, passer cette Porte Étroite de la Crucifixion, pour Ressusciter à ce que vous Êtes, en Vérité, bien au-delà des affects, bien au-delà des émotions, bien au-delà des conventions de ce monde, pour pénétrer Votre Royaume, qui n'est pas de ce monde, comme Il vous l'avait dit. À vous de le découvrir, à vous de l'expérimenter. Car à ce niveau-là, il n'existera jamais aucun mot qui sera capable de vous faire adhérer. Car il n'est pas question d'adhérer, mais bien de vivre, en Vérité, cela, par la Vibration.

L'Amour CHRIST est une Lumière : la Lumière Blanche. L'Amour CHRIST est une Vibration : le Feu du Cœur et le Feu de l'Esprit, mettant fin au feu des passions, au feu des pulsions de l'âme et du corps (appelé feu électrique). La Transcendance du feu de l'ego (ainsi est son autre nom) vous permet de vivre, en totalité, le Feu de l'Esprit. Mais ces deux feux ne peuvent pas coexister. Le feu de l'ego est ce qui vous entraîne vers plus de désirs, plus de passions, plus de besoins. Le Feu de l'Esprit, au travers de CHRIST, est ce qui vous amène à une Complétude, à une absence de besoins, à une absence de désirs. C'est cela qu'ont toujours exprimé les mystiques, dans toutes les traditions. Aujourd'hui, vous allez rencontrer, et vivre, le mystique. Le mystique vient à vous, afin de vous sortir des Illusions, si tel est votre Abandon.

Voilà les quelques éléments que je souhaitais vous donner. S'il existe, mes Frères et mes Sœurs, des questions par rapport à cela, alors je veux bien compléter ce que j'ai dit, et je vous écoute avec grand plaisir. Comprenez bien, pendant que vous réfléchissez, que vous n'avez pas à vous priver d'un amour humain, de l'être cher, de l'objet ou du sujet car toute privation vous éloigne encore plus de l'Amour CHRIST. Mais c'est bien d'une Transcendance qu'il s'agit, et non pas d'une élimination ou d'une éradication. C'est modifier les règles et les cadres de l'Amour, et en vivre l'expérience. Mais ce n'est jamais renoncer (si ce n'est, non pas à l'amour, mais renoncer à certaines formes de possession) qui vous permet de trouver l'Amour CHRIST. Jamais il ne vous a été demandé de renoncer à quoique ce soit. Car le renoncement, introduit au sein de la personnalité, par la personnalité, sera toujours une violence faite à l'âme, qui ne permettra jamais de trouver l'Esprit. Mais c'est bien la Transcendance de l'Esprit qui se trouve, qui permet de dépasser et de Transcender, par la Lumière elle-même et son Intelligence, la plupart des attachements, quels qu'ils soient.

Question : cela signifie-t-il qu'il n'y aurait plus d'échanges de tendresse par le corps, ou que cet espace corporel est Transcendé par la Vibration ?
Chère Sœur, la question ne se pose pas. La tendresse, logique et humaine, même dans le respect de chacun, signifie, bien sûr, un besoin. De même qu'il existe un besoin d'être massé, de même qu'il existe un besoin de manger. Cela fait partie des besoins appelés physiologiques, cela a déjà été développé. Mais vous constaterez par vous-mêmes que, quand l'Amour CHRIST vous envahit, l'ensemble de ces besoins tend à s'atténuer, voire à disparaître. Cela n'est pas une volonté de la personnalité, mais bien une Transcendance. Vous n'avez pas à manifester, de par votre volonté, à supprimer, en quelque sorte, un besoin, quel qu'il soit. Car cela serait une erreur fondamentale. C'est l'Intelligence de la Lumière, au sein de la Lumière CHRIST, de l'Amour CHRIST, qui va Transmuter, et Transcender, certaines formes de besoins, qui ne sont pas les mêmes pour chacun. Il n'y a rien à renier dans l'Amour CHRIST, il y a tout à intégrer, car tout est intégratif.

Question : pourriez-vous donner un exemple de Transcendance de l'amour humain ?
La Transcendance de l'amour humain, en général, va sortir, tout simplement, d'un processus de personnalisation. Qu'est-ce que le processus de personnalisation ? C'est-à-dire qu'il est évident que vous comprenez que le type d'amour, et la manifestation de l'amour que vous portez, à un enfant, à votre conjoint ou conjointe, et à un objet, ne s'exprime pas de la même façon. Il existe donc un processus de personnalisation. Au sein de l'Amour CHRIST, il ne peut plus exister de personnalisation. Le même Amour s'exprime pour l'ensemble de la Création. Car il est vécu, à ce moment-là (bien au-delà d'un mécanisme intellectuel, mais réellement dans le vécu de la Conscience), qu'il n'existe pas de séparation entre le brin d'herbe, et l'être aimé, et vous. C'est cela, que vous êtes appelés à vivre et à découvrir, dans ce qui vient à vous. Car, en définitive, c'est toujours la personnalité et l'ego qui cherchent à bâtir (de par les peurs et les vides) un désir bien logique car inscrit, effectivement, au sein même de la cellule et du cerveau humain, et au sein des précipitations que je qualifierais d'Ahrimaniennes et de Lucifériennes : ce besoin compulsif de l'être humain à aimer quelque chose à l'extérieur de lui et de manière personnelle. L'amour humain est donc une personnalisation. La Transcendance de l'amour humain, qui débouche sur l'Amour CHRIST, est une dépersonnalisation. De Soi comme de l'autre. De Soi comme du sujet. De Soi comme de l'objet.

Question : pourquoi ces états de dépersonnalisation ne durent pas quand on les vit ?
Cela a été exprimé à de nombreuses reprises. Le mécanisme d'installation de la Conscience CHRIST est tellement éloigné, sur le Plan Vibratoire, de la conscience de la personnalité, que le feu de l'ego est remplacé, progressivement, par le Feu de l'Esprit. Quelque chose doit s'éteindre, pendant que quelque chose d'autre s'allume. Ce processus se fait par étapes. Cela vous a été expliqué fort longuement. Il est très rare que ce processus, même initial, qui prenne l'ensemble de la Conscience, puisse s'établir, en définitive, en totalité, dès le premier instant. Et cela, d'autant plus que vous avez avancé en âge, au sein de cette incarnation. Si vous regardez l'histoire de certains mystiques, vous vous apercevrez qu'ils ont vécu leur Révélation de l'Unité, et l'accès à la Conscience CHRIST, en général, très jeunes. Parce qu'à ce moment-là, les cadres, les différents cadres de la personnalité, ne sont pas aussi figés (aussi construits, si vous préférez) que ceux qui sont établis lors de la maturité. C'est en ce sens que nous vous avons toujours dit, les uns et les autres, de ne jamais vous inquiéter pour les enfants. Car n'ayant pas la structuration mentale nécessaire, pour eux, le processus de la Conscience Christique est, en quelque sorte, inné et naturel. Ce qui n'est pas le cas quand le feu de l'ego s'est développé. Le feu de l'ego se développe en deux stades : le premier stade (qui est un stade Ahrimanien) qui apparaît à 7 ans : c'est la constitution de ce qui est appelé le Corps Éthérique. Et puis, dans un second stade, à 14 ans, avec la constitution du Corps Astral qui est totalement verrouillé, à 21 ans, avec la constitution du Corps Mental. Avant 21 ans, il est beaucoup plus facile, aujourd'hui comme avant, de vivre la Conscience CHRIST, qu'au-delà de cet âge.

Nous n'avons plus de questionnements, nous vous remercions.
Mes Frères et Sœurs, je rends Grâce pour votre écoute bienveillante et pour notre échange. Je vous donne la Paix de la Lumière, tout mon Amour, et je vous dis certainement à très bientôt pour un autre échange, avec l'Amour et pour l'Amour. À bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page