Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > GEMMA GALGANI

GEMMA GALGANI

18 février 2012

pdf

Je suis GEMMA GALGANI. Frères et Sœurs qui m'écoutez, qui me lirez, je viens à vous en tant qu'entité portant la Vibration de l'Étoile UNITÉ, et aussi, comme vous le savez, l'une des composantes du Manteau Bleu de la Grâce, dans sa polarité dite féminine. Je vous ai entretenus, à de nombreuses reprises, sur l'UNITÉ. Je viens, aujourd'hui, vous donner quelques éléments, qui, si vous les suivez, même dans votre personnalité, vous permettront de bénéficier, au plus vite, et de vivre, le Manteau Bleu de la Grâce et de devenir la Grâce.

Alors, je vais vous présenter ce qui a été dit par l'Archange ANAËL et par le Maître OMRAAM (ndr : Omraam Mikaël AÏVANHOV) concernant ce qu'est l'Absolu, ce qu'est l'Intase, et l'accès à cette phase, en quelque sorte, ultime. Je ne vais pas vous dresser (comme cela a été dit, parce que cela est impossible) un certain nombre d'éléments correspondants à cet état. Mais je vais plutôt vous donner les éléments qui, au sein de la personnalité, de votre vie ordinaire, peuvent encore faire obstacle au Manteau Bleu de la Grâce. Ces éléments sont très logiques et si vous accueillez ceci et que vous en faites vous-mêmes l'expérience, vous constaterez très vite que le Manteau Bleu de la Grâce ne peut plus être tenu à l'écart de votre propre Présence. Vous deviendrez vous-mêmes cette Grâce. Tout cela découle même des descriptions que j'ai pu vous donner de l'UNITÉ et aussi, dans une certaine mesure, de ce qu'a pu vous dire ma Sœur HILDEGARDE DE BINGEN, sur la Tension vers la Lumière (Ndr : canalisation du 25 octobre 2010 dans la rubrique « messages à lire ») rejoignant et recoupant aussi des éléments donnés par l'Archange ANAËL sur l'Abandon à la Lumière (Ndr : canalisations du 11 mai 2009, 13 mai 2009, 17 mai 2009, 5 octobre 2009, 5 aout 2010). Parce qu'il est, au sein de la personnalité, un certain nombre d'éléments qui se jouent, en quelque sorte, indépendamment de votre conscience, et qui vous éloignent du Manteau Bleu de la Grâce. Alors nous allons voir, énumérer et, je l'espère, comprendre, ces éléments, qui sont des obstacles, somme toute, fort simples, à l'établissement de la Grâce en vous. Et d'ailleurs, même certains de ces éléments vous ont été donnés à vivre, par expérience, mais il est bon de les reformuler.

Le Manteau Bleu de la Grâce ne se trouve que dans le présent. Ce qui veut dire que dès l'instant où, pour une raison ou pour une autre, vous n'êtes plus dans l'Ici et Maintenant, le Hic et Nunc (si votre pensée est axée sur le passé ou sur le futur, même s'il s'agit de cinq minutes après), la Vibration vous quitte. Ainsi, favoriser l'éclosion du Manteau Bleu de la Grâce, c'est être centré dans le Présent, c'est être lucide et conscient que tout ce qui vous éloigne de votre présent, vous éloigne de la Grâce. C'est la première étape.

La deuxième étape concerne les pensées et le mental. Bien sûr, votre présence au sein des mondes de la dualité se traduit par des mécanismes, que nous avons tous connus, qui sont l'apparition des pensées. Et souvent, ces pensées apparaissent et disparaissent. Et souvent, nous avons tous été identifiés à nos propres pensées, persuadés que nous émettons une pensée alors qu'une pensée n'est jamais émise : une pensée vous traverse, elle se construit en fonction des circonstances observées, de manière consciente ou inconsciente. Ainsi donc, il convient d'accepter que vous n'êtes pas vos pensées et que même la pensée qui vous semble la plus logique est une pensée qui se met entre ce que vous êtes et la Grâce. Parce que la Grâce ne sera jamais une pensée. Alors, il est extrêmement difficile (et cela est même impossible) d'arrêter les pensées. Même ceux qui méditent de façon intense peuvent baigner dans la Lumière et observer, en même temps, l'apparition de pensées. Vous ne pouvez contraindre et vous opposer à vos propres pensées, celles qui sont émises et qui vous traversent. Alors, c'est à vous qu'il appartient de décider ce à quoi vous pensez : par l'exercice conjoint de l'ATTENTION et de l'INTENTION, il va falloir orienter ou réorienter vos pensées, faisant en sorte que la Lumière va devenir votre unique préoccupation, que quelle que soit l'activité que vous pouvez mener ou que vous menez, ou que vous êtes contraint de mener, la Lumière doit être sur le devant. C'est-à-dire que même l'activité la plus complexe de votre vie doit s'accompagner de la pensée de la Lumière. C'est une forme de vigilance. Cette forme de vigilance, axée sur la pensée de Lumière et sur la Lumière, va vous permettre de saisir et de voir vos propres pensées qui vous éloignent de la Lumière et de la pensée de la Lumière. Cette deuxième étape va donc vous permettre, en quelque sorte, de diriger votre INTENTION et votre ATTENTION sur la Lumière.

La troisième étape concerne ce qui est appelé le monde des émotions. Parce que dans la vie, au sein de ce monde de la dualité, toute action entraîne une réaction, et toute réaction est la conséquence d'une action, même si vous ne le voyez pas. Cela va nécessiter, là aussi, une forme de prise de distance parce que, pour que la Grâce se manifeste et agisse dans votre vie, il faut que vous acceptiez que vous n'êtes pas maître de votre vie, mais que la vie est votre maître. Alors, à ce moment là, vous vous rapprocherez de l'UNITÉ indispensable à l'établissement de la Grâce.

La quatrième étape consiste à comprendre que tout ce qui est distraction (et j'entends par distraction tout ce qui vous amuse) est, en fait, un éloignement de la Grâce. Bien sûr, cela ne veut pas dire, par là, qu'il ne faille plus rien faire, ne plus s'accorder ou s'octroyer de plaisir. Mais bien être conscient du rôle que joue l'ensemble des distractions (auquel vous êtes soumis, auquel vous adhérez) comme élément interférent avec la Grâce. Encore une fois, il n'est pas question de supprimer, par la volonté, mais bien d'être Lucide de ce que représentent ces éléments de distraction. La cinquième étape, c'est d'essayer de privilégier, en vous, l'expérience. Or, l'expérience ne peut se manifester tant que vous utilisez des mots, tant que vous utilisez des concepts. Parce que les mots et les concepts vous renvoient systématiquement à l'expérience passée, même la plus Lumineuse. Et l'expérience passée n'est pas le Présent. Cela nécessite de faire, en vous, le silence, non pas en décidant de se taire ou de s'opposer à vos propres pensées (celles qui sont émises et qui naissent indépendamment de vous) mais, bien plus, à privilégier les moments que je qualifierais de contemplatifs (que cela soit la flamme d'un feu, que cela soit un élément de la nature). Parce que la contemplation, vous éloignant des mots, vous rapproche de l'instant Présent, de l'ICI et MAINTENANT, donc de l'UNITÉ, et vous rend, en quelque sorte, propice à la Grâce.

Autre étape : ne plus nourrir ce qui appartient à l'Illusion. Alors, bien sûr, ça ne veut pas dire, par là, qu'il ne faut plus ni se nourrir, ni s'extraire du monde, mais là aussi, être de plus en plus Lucide et conscient de l'effet de ce monde, de la Dualité, sur l'UNITÉ. La Dualité est strictement l'opposé et l'antithèse de l'UNITÉ. Elle est éphémère, seule l'UNITÉ est Éternelle. Alors, quand vous jouez le jeu de la Dualité (que cela soit dans les rapports avec vous-même, dans les rapports avec les êtres, dans vos occupations), votre conscience est, bien sûr, limitée et, c'est même nécessaire, pour agir dans ces aspects de la vie. Quelle que soit votre activité, au delà de la conscience même de votre tension vers la Lumière (par l'ATTENTION et l'INTENTION), rentrez en contemplation. Si vous jardinez, changez votre regard : considérez les merveilles de la Création. Si vous êtes thérapeute, considérez que ce n'est pas vous qui exercez la thérapie. Tant que la volonté personnelle (celle de l'ego, donc) veut se placer entre la Lumière et vous (même si vous la recevez), et bien, il y a éloignement de la Grâce. Il vous faut, même dans l'action, essayer de remplacer le faire par l'Être. Cette étape est celle qui vient juste après.

Si vous respectez ces quelques étapes (et, si possible, au fur et à mesure du temps, de façon simultanée et au-delà de vos périodes d'Alignement, de méditation, de Radiance), vous allez vous apercevoir que la Grâce peut se manifester quoi que vous fassiez.

Et quels sont les prémices de cette Grâce, en dehors des Alignements, en dehors des moments privilégiés d'Intériorité et d'Intériorisation ? Et bien, c'est justement la manifestation de ce dont a parlé ma Sœur MA ANANDA MOYI : c'est la présence, en vous, de votre propre Présence, et surtout de cette Intase, de cette forme de jouissance qui ne peut être altérée, même par une activité la plus sommaire ou précise de ce monde. Cela permettra de maintenir, même au sein de la conscience limitée, la Présence de la Grâce, ou de l'installer. Ainsi donc, ces quelques étapes, extrêmement simples, si vous les associez, vont, en quelque sorte, laisser toute la place pour l'installation de la Grâce. Vous comprendrez (parce que vous le vivrez), à ce moment là, que ce qui agit, que ce qui vit, n'est pas vous. Ce n'est pas (encore une fois, comme cela a été dit) un rejet de la vie, mais bien une transcendance même de votre vie. Et cela est possible, quoi que vous fassiez. Parce que, à un moment donné, quelle que soit l'action, vous serez dans l'Être. Parce qu'à un moment donné, même dans les actes les plus sommaires ou les plus précis de la vie, vous serez en UNITÉ. Bien sûr, il y aura des moments où l'appel de la Lumière deviendra tel qu'il vous faudra rentrer, alors, de manière plus intime et plus profonde, dans cette UNITÉ et cette Intase. Mais globalement, vous aurez l'opportunité de pouvoir faire cohabiter, en quelque sorte, ce qui a été nommé (je reprends ces expressions parce qu'elles sont signifiantes) le Soi Lumière et le Je Ombre. À un moment donné, même ces deux parts de vous-même n'existeront plus. Là, la Grâce sera installée de manière définitive. À ce moment là, vous serez au-delà de la Joie, dans cette Intase permanente. Vous serez une Conscience dans un corps, mais vous ne serez plus ce corps. Vous serez une Conscience dans la pensée, mais vous ne serez plus vos pensées.

J'essaie de vous mettre en mots ce qui correspond, très exactement, à l'installation définitive au sein de l'UNITÉ, à l'installation définitive de votre Conscience, que nos Sœurs orientales nomment Turyia. Alors, les mécanismes de Communion, de Fusion, de Dissolution, ne seront plus des expériences mais deviendront votre vécu permanent, quoi que fasse et quoi que dise la personnalité, même dans ces moments qui peuvent paraître, vus de l'extérieur, comme contraires, parce que vous n'habiterez plus dans l'étage le plus dense mais vous habiterez dans l'étage le plus central, c'est-à-dire le Cœur. Le vécu de l'Amour, le vécu de la Grâce, le vécu du Feu deviendra alors totalement indépendant de vos moments d'Alignement, de vos moments de méditation, de vos nuits. Le Manteau de la Grâce va vous établir, en quelque sorte, au-delà de toute apparence, dans l'UNITÉ définitive, au sein de cette Dualité.

En respectant ces quelques éléments, fort simples, vous constaterez très, très vite que vous vous établirez de plus en plus facilement et de plus en plus durablement dans cet état de Grâce. Il y a, bien sûr, une période d'acclimatation et cette période d'acclimatation est plus ou moins longue, selon votre état antérieur. À certains moments, vous aurez l'impression d'être anéantis de sommeil, de fatigue, de lourdeur, de douleurs, de feu. À d'autres moments, vous serez dans une vigilance extrême où la conscience ne peut trouver ni sommeil, ni repos. Tout ceci sont les prémices de l'installation au sein de la Grâce. En quelque sorte, en ayant la claire conscience de ce que n'est pas l'UNITÉ, vous vous approcherez de la Grâce, vous vous distancierez de tout ce qui est éphémère, sans le rejeter (parce que c'est important) mais, réellement, en le transcendant. Il vous deviendra alors facile, et de plus en plus, de mener une action, au sein de la Dualité, en maintenant la Grâce. Et alors, quelle que soit votre activité, il y aura quelque chose qui sera en vous, totalement indépendant de l'activité donnée, de l'humeur, des pensées, des émotions. Vous vivrez, même en faisant la cuisine, cette Jouissance Suprême de l'Amour. À ce moment là, il n'y aura plus rien d'autre à faire : il y aura, juste, à accueillir l'expérience qui deviendra permanence et permanente.

Au plus vous grandirez dans la Grâce, au plus vous grandirez dans l'état d'UNITÉ. L'UNITÉ ne sera plus un concept, ni même une perception, mais bien un état, au-delà de la Vibration de votre conscience même. Et cet état est Félicité absolue, Jouissance absolue. Bien sûr, je ne dis pas que toute votre vie se passera dans cette Jouissance parce que, bien sûr, autour de vous, les circonstances de la Dualité (qui ne sont pas les vôtres) peuvent devenir des éléments confrontants et opposants. C'est à vous, à ce moment là, qu'il appartient de ne pas donner de poids, de ne pas donner d'importance, à ce qui vient essayer de vous sortir de cette Jouissance et de cette Félicité. Rappelez-vous aussi que, si cela devient trop pénible, selon votre environnement de vie, posez-vous les questions de vous retirer un instant, quelques jours, pour être seul à seul, en communion avec vous-même, et laisser la Grâce s'installer de manière plus intense. Parce que ce qui s'installe comme Grâce ne disparaîtra plus. Contrairement à certaines de vos expériences de Lumière, de vos expériences d'Alignement, ou même, de Radiance, liées aux Archanges, qui vous permettent d'expérimenter des moments d'UNITÉ, des moments de Joie, mais aussi, d'autres moments de votre vie qui peuvent être très pénibles parce que liés à la dualité (dans l'affectif, dans vos pensées, dans vos relations, dans votre corps). La particularité de la Grâce c'est que, quand elle s'installe dans la Félicité, celle-ci ne vous quittera plus jamais. L'expérience est donc, en quelque sorte, si je peux dire, cumulative : elle ne peut disparaître. C'est à vous qu'il convient alors d'ajuster les caractéristiques de votre vie, pour vous donner l'opportunité de vivre cela.

Alors maintenant, pour ceux d'entre vous, mes Frères et mes Sœurs, qui n'avez pas encore vécu la Grâce, ne désespérez pas. Mais n'espérez rien, ne demandez rien. Laissez les choses se faire. Moins vous interviendrez, selon les étapes que je vous ai données, plus la Grâce a de chance de se manifester, de s'installer, de se développer. Et ce n'est pas vous qui dirigez, ce n'est pas vous qui décidez. Ainsi, vous constaterez par vous-même (par votre expérience et votre vécu), que cet état de Félicité ou de Samadhi Intérieur, ne demande rien d'autre qu'à être en vous, à être votre Conscience. Il vous appartient aussi, dans toutes les étapes que j'ai nommées, de ne pas donner plus de poids à votre propre dualité, en vous, comme à l'extérieur de vous. Ainsi, l'installation du Manteau Bleu de la Grâce vous deviendra de plus en plus accessible et aussi de plus en plus évident. La Félicité sera votre Demeure de plus en plus ordinaire, que cela soit dans votre sommeil, dans vos actes ordinaires ou extraordinaires de votre vie. Voilà les quelques phrases que j'avais à vous donner. S'il nous reste un espace de questions, je l'ouvre avant que nous intervenions, MA (ndr : MA ANANDA MOYI), MARIE et moi-même, dans l'effusion du Manteau Bleu de la Grâce.

Question : comment concilier tension vers la Lumière et ne rien demander, ne rien souhaiter ?
Mon Frère, la tension vers l'Abandon est justement ce qui apparaît dès l'instant où il n'existe plus de demande, au sein de la personnalité. La tension vers l'Abandon est un acte ultime, tel que vous l'avait expliqué ma sœur HILDEGARDE (ndr : HILDEGARDE DE BINGEN). Parce que, quand vous prenez pour habitude, si l'on peut dire, de penser Lumière, quelles que soient vos autres pensées, vous ordonnez la prééminence de votre pensée sur la Lumière et cela crée (de soi-même) cette tension vers l'Abandon, qui n'est plus une demande. Parce que, qui demande la Lumière, si ce n'est la personnalité ? Or, la personnalité ne peut rien demander parce que toute demande de la personnalité éloigne la Grâce. Par contre, si vous respectez les étapes, si vous mettez en pratique les étapes, et si vous occupez votre vie avec la Lumière, vient un instant où la Lumière est là. Mais vous n'avez pas demandé la Lumière : vous avez pensé à la Lumière, ce n'est pas la même chose. Parce que la demande, même de Lumière, est une action. La pensée de Lumière, la contemplation, n'est pas une demande et n'est pas une action.

Question : cette pensée de Lumière, que vous venez d'évoquer, concerne-t-elle le mental ?
Oui. Le mental est votre maître. Vous ne pouvez le supprimer par le mental, vous-même. Mais vous pouvez orienter les mécanismes de ce mental. Le mental est un obstacle au Présent parce qu'il s'établit toujours dans une référence au passé ou dans une projection au futur. Si, dans votre présent, la pensée de la Lumière est, en quelque sorte, votre objectif (et non pas une demande), petit à petit ou brutalement, le mental deviendra comme un lac calme et vous constaterez que plus aucune pensée ne vous traverse. Il en est de même pour l'affirmation mentale « je suis Un » (qui est une étape sur la déconstruction du « je suis ») qui aboutit à l'Absolu. Le Manteau Bleu de la Grâce, comme vous l'a dit ma Sœur MA, en est l'agent.

Question : comment concilier Intériorité et activité extérieure ?
Bien aimée, où situes-tu ton devenir ? Est-ce dans la perpétuation de cette Dimension ? Est-ce à cela que tu croies ? Est-ce en cela que tu adhères et est-ce cela qui va se passer ? Il est parfois des repositionnements (affectifs, professionnels, interpersonnels, géographiques) qui sont indispensables. Mais il est aussi un moment et un temps où tu saisiras et réaliseras qu'il n'y a pas de différences entre ton Intérieur et ton extérieur parce que c'est la même Vérité. C'est-à-dire que l'extérieur que tu crées n'est que le reflet de ton propre Intérieur. Vouloir améliorer un extérieur correspond à ce qui est à regarder en soi, avant toute chose. Puisque l'extérieur ne sera toujours que la traduction de quelque chose qui est Intérieur. Jusqu'à réaliser que, finalement et en définitive, il n'y a ni Intérieur, ni extérieur, que ceci est un regard de la dualité. Toute volonté d'amélioration, de quoi que ce soit, à l'extérieur, participe de ce qui a été appelé et longuement développé, la volonté de bien. Alors, il convient de se poser la question de pourquoi la volonté de bien (toute aussi louable soit-elle) n'est pas l'établissement dans l'UNITÉ ? Il ne peut y avoir UNITÉ dans la Dualité, c'est aussi simple que ça. La volonté de bien ne pourra jamais faire vivre l'UNITÉ. Partant de là, à toi de voir si tu l'acceptes ou le refuses. À toi de voir si cela fait écho ou si cela est rejeté. Mais personne d'autre que toi ne peut te dire comment agir, comment être. Il en est de même, pas uniquement dans ce domaine, mais dans tout acte, toute relation, toute affection.

Une fois que cette forme d'antagonisme, d'opposition, ou de contradiction (appelle-le comme tu le veux), sera résolu, que se passera-t-il ? Et bien, il se passera exactement ce que je t'ai dit : tu ne percevras ni différence, ni distinction entre l'Intérieur et l'extérieur. À ce moment-là, il te suffira de faire tienne cette devise : « aime et fais ce qu'il te plaît ». Mais les choses seront profondément différentes parce que ta conscience ne sera plus la même. Vu de l'extérieur, cela sera la même action, mais vu de toi, de ton intimité, cela sera profondément différent. Cela appelle à vous poser la question de vos priorités.

Nous n'avons plus de questionnement. Nous vous remercions.
Frères et Sœurs, je vous propose donc, si ce n'est déjà fait, de vous installer tranquillement là où vous êtes. Nous allons vivre, ensemble, de par votre Présence, ma Présence, ainsi que le retour de MA ANANDA et l'arrivée de MARIE, un espace commun vous ouvrant à la Grâce. Vivons cela, maintenant.

... Effusion Vibratoire / Communion...

Chers Frères et Sœurs, je rends Grâce pour votre accueil et votre Présence. Les Étoiles du Manteau Bleu de la Grâce vous saluent et vous aiment. À bientôt, ici ou ailleurs.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page