Autres Dimensions

Sois qui tu es

SILO

11 novembre 2007

pdf

Bienvenue à vous, chers frères et sœurs en humanité et en Christ. Je suis SILO. Je viens vous parler tout d'abord des modifications structurelles en votre corps et dans les semaines qui viennent. En effet l'humanité, dans sa totalité et son entièreté, est en train de vivre des transformations importantes. Ces transformations ne sont pas celles, habituellement, de votre vie linéaire de troisième dimension. Ces transformations surviennent de manière épisodique et rare. Quand je dis rare l'échelle de temps en est bien supérieure à une vie mais bien plutôt en des cycles d'humanité de l'ordre de 50 000 ans. C'est donc une époque privilégiée de grande fête que chaque être humain s'apprête à vivre. Chaque être humain a une façon de le vivre profondément différente selon votre système de croyances, votre système de vérité et votre système de volonté. Les structures physiques et les structures plus subtiles doivent s'harmoniser avec des rayonnements de nature électrique, magnétique, photonique, très largement différents de ceux que vous connaissez depuis que vous vivez en cette incarnation. La nature même de ce rayonnement photonique, électromagnétique, va devenir profondément différente et les structures humaines perçoivent et ressentent cela. Bien évidemment chaque âme le vit de manière différente. Les modifications structurelles en cours et à venir s'adressent aussi bien à vos cellules qu'à vos émotions, qu'à vos conceptions, qu'à vos énergies, au sens le plus large. Ces rayonnements nouveaux peuvent être assimilés à un rite de passage, le passage étant défini comme un point de départ et d'arrivée. Le passage en lui-même étant défini comme la traversée de quelque chose. Cette notion de traversée correspond à une modification importante au niveau des structures. Bien évidemment, chaque âme a la possibilité ou la liberté de traverser ou pas, d'aller de l'autre côté du tunnel, de l'autre côté de la rive, en fonction de sa volonté, de ses croyances, de ces certitudes et de ses désirs d'expériences et la façon de vivre les expériences.

Alors, les prémices de la transformation sont déjà présentes depuis quelques semaines, non pas au niveau du corps, (ce qui est déjà le cas pour certains) mais au niveau collectif par un élément extrêmement important qui est présent dans l'ensemble de l'humanité à travers ce qui est appelé une confrontation. Cette confrontation se situant aussi bien à l'intérieur de chaque structure humaine où sont confrontées d'une part la volonté de stabilité, la volonté de perdurer une certaine forme de manifestation de la vie et, de l'autre côté, quelque chose qui est éminemment angoissant pour certains qui est la nouveauté. Aller vers quelque chose de différent, quelque chose qui peut sembler être désiré en même temps que craint. Cette confrontation vous la vivez à l'intérieur de vous, de manière intime mais aussi dans vos relations interhumaines mais aussi dans vos relations au sein des différents groupes sociaux auxquels vous appartenez. Mais aussi la confrontation avec quelque chose d'évident, que vous connaissez tous, parce que vos moyens d'information vous inondent à ce propos, qui est la modification de votre planète, ce qui est appelé la biosphère c'est-à-dire les éléments, de la modification géophysique survenant en différents endroits de la planète et dont vous êtes abreuvés par vos moyens modernes de communication. En ce sens la Terre illustre parfaitement en ses changements, en ses modifications de répartition de ses masses hydriques, dans ses modifications de répartition de masses d'air chaud et d'air froid, ce qui se passe aussi à l'intérieur de vos propres structures, que vous vivez, pour le moment, en esprit de confrontation et bientôt dans vos cellules. Certains d'entre vous étaient en avance et vivent cela depuis fort longtemps.

Si vous le voulez bien nous allons voir quels sont d'abord les premiers signes que la confrontation arrive en vous. D'abord des sensations inhabituelles au niveau de la tête pouvant se traduire par des maux de tête, des vertiges, des sensations de compression, en tout cas par quelque chose qui n'est pas comme d'habitude au niveau de la tête, accompagné souvent de modifications de perceptions, de sons ou de bruits au niveau des oreilles. Bien évidemment la qualité de sommeil, les rêves, peuvent être différents. Vous n'allez pas être confrontés dans tous les secteurs de votre vie mais à vos peurs car s'il est une chose qu'il faudra dépasser dans ce passage c'est bien la notion de peur. Alors, on ne dépasse pas sa peur en analysant sa peur. On dépasse sa peur en développant la confiance et la foi en la Divinité, en la Lumière, en la réalité des plans spirituels. Il vous appartient de développer votre certitude de foi, votre certitude de la réalité des plans multidimensionnels spirituels. Car vous ne trouverez pas, à l'endroit où vous être confrontés, matière à dépasser la confrontation. Vous ne trouverez cela que dans la certitude de la foi et dans la confiance que vous mettrez dans votre vie et dans vos structures. La résistance, la peur est un élément qui va à l'encontre de l'évolution et à l'encontre de l'évolution spirituelle. Alors, certaines âmes vont être impactées dans les relations interpersonnelles, dans les couples, au travail, dans la famille. D'autres vont être confrontées intérieurement et non pas de manière interpersonnelle par rapport à leurs peurs de l'abandon, du manque, la peur même de la spiritualité tout en y croyant, bien sûr.

Alors, cette confrontation va être aussi, et avant tout, la confrontation avec la Terre, celle qui supporte la vie depuis des temps immémoriaux prépare elle aussi son passage. Elle va vous confronter à travers les éléments. Mais elle va aussi vous confronter à travers la mécanique, que ce soit la mécanique d'une montre, d'une voiture, d'un appareil domestique mais avant tout à travers les éléments que vous voyez autour de vous. Mais dans ce pays que vous avez appelé un temps « fille aînée de l'église » vous êtes protégés contrairement à d'autres pays qui sont déjà, de plein pieds, je dirais, dans cette réalité. Il n'est pas question de rajouter de la peur, il est question de rajouter de la lucidité, de la certitude de ce qu'est votre vie, de ce que vous souhaitez de votre vie dans un avenir proche. Quel est votre objectif ? La Terre vous demande cela mais cet objectif n'est pas un objectif à dix ans ou vingt ans. C'est un objectif immédiat. La Terre et le Christ viennent frapper à votre porte pour vous demander ce que vous voulez. Et vous avez entière latitude de décider ce que vous voudrez car il n'y a personne pour vous juger, sauf vous-même.

Il vous est demandé de passer au-delà du jugement, même de vous-même sur vous-même. C'est-à-dire de sortir de la dualité, du bien et du mal, de rentrer dans l'Unité de la Lumière que vous êtes, de vous reconnaître enfant de la Lumière, enfant de l'Amour, de sortir de cette mascarade qui a pourtant été nécessaire à notre évolution qui est la dualité et l'incarnation. Certes, la vie, telle que vous l'avez vécue, est belle quelles que soient les épreuves parce que, objectivement, quelles que soient vos misères personnelles, vous regardez le soleil, la création, elle est sublime et pourtant la création, à un autre niveau de manifestation au-delà de votre dimension de dualité est, quant à elle, beaucoup plus belle. Il est temps maintenant, pour ceux qui le souhaitent, de vivre d'autres réalités où les codes de fonctionnement, où les modes de fonctionnement ne sont plus du tout les mêmes. Mais personne ne vous forcera à aller vers cela car vous êtes entièrement libres de vouloir expérimenter plus longtemps l'expérience de l'incarnation et de la dualité. Vous êtes libres d'emmener avec vous la seule chose que vous pouvez emmener, c'est votre corps, ou de le laisser. Il vous est demandé instamment de ne pas prendre peur ou saisissement par rapport à tout ce qui frappe à la porte. Tout cela n'est que pour vous engager à regarder clairement à l'intérieur de vous, de regarder clairement ce que vous êtes, quels sont vos désirs, quelles sont vos aspirations. Est-ce à nouveau la dualité, les passions, les sentiments, la sexualité, la matière ? Il n'y a rien de répréhensible là dedans. Ou est ce que votre âme est prête à faire le passage, avec ou sans le corps, à aller vers cette dimension promise dont beaucoup de médiums parlent et annoncent déjà dans l'apocalypse de Saint Jean et par les prophètes de l'Ancien Testament et par les Upanishads et même dans le Coran ?

L'être humain sait cela, même ceux qui ne croient en rien. Ils portent en eux la trace du traumatisme initial vécu lors de l'incarnation. Ils savent très bien qu'un nouveau paradigme se fait jour. Alors, les plus doués vont résister à travers des résistances intenses à la nouveauté, des résistances intenses aux nouveaux paradigmes, comme pour se raccrocher à ce qui va donner de moins en moins de prise, de moins en moins de certitudes à vos vies. La seule certitude sera la nécessité de faire des choix, de regarder en soi qu'est ce que chaque âme veut. Vous êtes totalement libres. La résistance, la confrontation n'est pas un mal en soi. Ceux qui diraient « moi, je sais ce que je veux, la cinquième dimension et rien d'autre » et qui ne sentent pas, pour le moment, de résistances, éprouveront peut-être des résistances très fortes au moment du passage. Alors que d'autres, qui sont confrontés aujourd'hui, feront le passage beaucoup plus facilement vers cette autre dimension. Alors, là aussi, il ne faut pas juger, ni vous-même ni les autres. Dans cet espace de temps réduit, limité, certains ont commencé la confrontation plus tôt que les autres. D'autres n'ont pas de problèmes de confrontation, même s'ils se disent épanouis dans la vie mais ils trouveront la confrontation au dernier moment. Ils n'ont pas besoin d'être confrontés trop tôt. Rappelez-vous les paroles du Christ : « les derniers seront les premiers, les premiers seront les derniers », « nul ne peut pénétrer le royaume des cieux s'il ne redevient comme un enfant ». C'est quoi un enfant ? C'est l'innocence, c'est celui qui ne cherche pas à accumuler en prévision du futur. C'est celui qui vit pleinement et totalement l'instant. Il est débarrassé de son passé et de son futur, pas encore totalement pollué par son mental. La confrontation du passage c'est cela. Alors, il vous est demandé instamment de ne pas juger pour l'instant celui qui rejette avec force, fracas, conviction, ce passage. Mais vous, dans le cœur, vous verrez que tout s'éclaircit et, comme disaient les maîtres orientaux, tout ça n'est qu'illusion. Votre Unité, votre Divinité, votre essentialité, est bien au-delà de ces jeux de la dualité. De manière beaucoup facile que cela n'a jamais été par la puissance de ce qui vient.

Question : comment, en tant que thérapeute, amener l'autre à voir cette Lumière ?
C'est le rôle de tout le monde ici présent. Tout élément qui éloignerait cette Lumière dans votre rapport à l'autre serait, j'exagère le mot, un pêché contre autrui. Vous tous qui êtes conscients de l'Unité et de l'Amour, même si c'est uniquement dans votre mental et pas dans votre vécu, vous devez à tout prix faire passer cela.

Question : comment les aider à voir la Lumière au delà de leur Ombre ?
L'Ombre n'a jamais été, chère amie, ce qui cachait la Lumière. L'Ombre était présente uniquement pour vous montrer ce qu'était la Lumière. Alors, il n'est pas question de porter l'attention sur l'Ombre aujourd'hui mais bien de montrer ce qui est lumineux. L'accent ou la conscience portée sur l'Ombre ne fait pas disparaître l'Ombre. La Lumière se suffit à elle-même. Il n'y a qu'en faisant grandir la Lumière que l'Ombre disparaît mais pas en nettoyant l'Ombre. Cela est de plus en plus vrai pour les semaines qui viennent. Ce n'est pas en cherchant le mal ou ce qui est sensé bloquer l'émergence de la Lumière, que la Lumière va émerger. La Lumière est là, elle frappe à la porte, elle ne demande qu'à s'épanouir. Alors, il faut l'épanouir, la Lumière.

Question : mais certains ne savent pas ce qu'est la Lumière. Comment leur montrer ?
En étant soi-même Lumière, ce rayon de Soleil qu'ils attendent. Aucun être humain, je dis bien aucun, même ceux qui refusent totalement la Lumière, ne sait, quelque part, ce qu'est la Lumière. La plus terrible des âmes damnées a en elle cette particule de Lumière. Il faut trouver le point d'entrée. Le point d'entrée est l'affirmation de ce que vous êtes, est l'affirmation de la Lumière. Chaque être humain, en particulier ceux qui sont dans la résistance, n'attendent peut-être qu'une seule chose, c'est de rencontrer celui qui va leur dire que la Lumière est la Vérité, est la Vie, est la seule possibilité. Si vous agissez, même avec la Lumière, sur l'Ombre, vous êtes dans la dualité. Le principe d'action est information et transformation. Information comme je le fais en ce moment. Transformation ça veut dire allumer la Lumière en eux et pour allumer la Lumière il faut pas voir l'Ombre. N'oubliez pas que c'est des temps réduits. Il faut faire cela parce que c'est l'époque et que les modes de fonctionnement perpétués par certains vous entraînent dans des schémas périmés qui n'ont plus lieu d'être, quels qu'ils soient.

Question : que vont être ces transformations ?
La venue de la Lumière. Le fait que vous ne serez plus séparés des autres plans qui sont là, à agir. La confrontation avec les autres réalités, hors humanité que vous représentez, c'est-à-dire l'intercession visible des êtres de Lumière, des êtres spirituels, des extra et intra-Terrestres. Vous prendrez conscience que tout cela a été caché par beaucoup de personnes sur Terre qui avaient intérêt, bien évidemment à perpétuer les modèles de division et de séparation. Vous comprendrez et vivrez que vous n'êtes séparés de personne. Même vos pires ennemis dans la dualité de la vie sont reliés à vous, non pas au sens karmique d'attaches, de liens mais reliés au niveau du cœur c'est-à-dire de la grande Fraternité. C'est cela qui vient vers vous. Alors, si vous voulez y voir la misère, la famine, vous ne verrez que cela. Mais si vous voulez y voir l'occasion unique de transcendance, ce sera, pour vous, la transcendance. Vous ne pourrez aider en apportant à manger ou de la chaleur. Vous ne pourrez aider qu'en étant vous-même être divin, en étant relié à votre Source, à votre Divinité, à votre Unité et vous serez dans l'action juste par rapport à ceux qui cherchent à manger mais qui ne cherchent pas la Lumière. Là, vous leur montrerez la Lumière et ils pourront faire le choix en toute connaissance de cause.

Question : à vous entendre, cela paraît très simple mais notre vie quotidienne est plutôt compliquée ?
Chère sœur, si tu vois cela comme compliqué c'est que ce n'est pas suffisamment simple en toi. Donc cela veut dire qu'il faut simplifier encore plus. Si la confrontation arrive, ça veut dire quoi ? Selon le principe de résonance vous attirez à vous ce qui vous fait peur. Si vous avez l'impression que vous voulez faire simple mais que c'est compliqué c'est que vous n'avez pas suffisamment simplifié en vous. Alors, il y a bien sûr des exercices. J'en ai donné il y a quinze jours qui étaient extrêmement importants pour permettre le passage de l'ego au cœur. La prière peut être une fuite, un alibi pour éloigner quelque chose. La prière du cœur, qui n'emploie pas les mots mais est centrée sur le cœur, est la seule voie. Au fur et à mesure que vous approcherez du centre les choses deviendront plus simples. Si cela vous semble compliqué c'est qu'il y a des moments où vous sortez du cœur. S'il y a des moments où vous êtes confrontés c'est que vous sortez du cœur. Je vous demande d'accepter cela comme un postulat et vous le vérifierez par vous-même. Au fur et à mesure que vous vous rapprocherez de la dimension de votre cœur tout deviendra simple car il n'y a rien qui soit compliqué dans le cœur, absolument rien. Il n'y a que le jeu de la dualité de l'expérience de la vie qui soit compliqué parce qu'il y a une dualité qui se démultiplie à l'infini et c'était le but en incarnation dans cette dimension. Alors, si ça vous semble compliqué, faites simple. Ce ne sont pas les choses qui sont compliquées, ce sont les évènements extérieurs qui vous semblent compliqués quand vous n'êtes pas simples à l'intérieur. « Redevenez comme des enfants », disait Jésus.

Question l'espace / temps va-t-il devenir une seule Unité ?
Je suis pas certain que cela soit tout à fait cela. La Lumière s'approche de vous. La Lumière éclaire. La Lumière fait disparaître la dualité. La dualité n'est pas uniquement liée à une projection dans le temps linéaire comme vous le connaissez. Elle en la conséquence plutôt. Alors, la Lumière éclaire, transcende. En ce sens là il y aura disparition de l'échelle de temps, telle que vous la connaissez mais c'est un autre temps et c'est aussi un autre espace. Ce n'est pas la disparition de l'espace, c'est un autre espace, dans un autre temps, où le temps n'est plus linéaire. Mais c'est difficile à expliquer. La meilleure image que je puisse donner est la personne qui fait une expérience transcendante, de mort, par exemple, elle va avoir une vision instantanée, panoramique de sa vie mais aussi de la vie sur Terre. Ça s'appelle prendre de la hauteur car plus vous montez, plus vous échappez à l'attraction de la dualité et plus vous voyez clairement tous les temps dans le même temps. Ce temps ci n'existe plus mais le déroulement du temps ne sera plus linéaire. Il sera sinusoïdal, elliptique mais pas linéaire en ce sens que l'écoulement du temps (passé, présent, futur) n'a plus de sens dans les autres dimensions.

Question : est-il juste, aujourd'hui, de s'investir beaucoup pour sauver un projet ?
Déjà, le mot « s'investir pour sauver» c'est déjà une dualité. On rentre typiquement dans l'explication des résistances. Parfois, il faut lâcher quelque chose pour remplir à nouveau. Tant qu'on est occupé, au niveau de la conscience, à quelque chose qui est louable mais qui consiste à vouloir sortir quelque chose qui est à l'eau, mais si on épuise ses forces à cela, surtout en cette époque, c'est une erreur. Ça veut dire qu'il vaut beaucoup mieux laisser mourir ce qui doit mourir pour renaître à autre chose. Il faut aller dans le sens de la fluidité. Tout ce qui est résistance au niveau du corps, au niveau de la vie sociale, au niveau de la relation interpersonnelle, n'a plus lieu d'être. Plus vous rentrerez en résistance avec des situations ou des personnes, plus vous serez confrontés de manière intense et forte dans les structures physiques et subtiles. Il faut, pour trouver la maîtrise et le chemin du cœur accepter de lâcher prise même si lâcher fait peur parce qu'après c'est l'inconnu, parce que lâcher évoque la notion de lâcheté, l'échec. Mais il y a des échecs qui sont nécessaires pour trouver la Lumière, que ce soit l'échec du corps ou de ce qui a été entrepris parce que la Lumière est de l'autre côté mais on ne peut pas la voir tant qu'on n'a pas lâché.

Question : est-il juste d'accepter sa frustration professionnelle ou vaut-il mieux passer à autre chose ?
Accepter la frustration c'est déjà passer à autre chose. Accepter la frustration pour passer à autre chose c'est ne pas être dans le ressentiment c'est-à-dire dans la dualité. Passer à autre chose est parfois effectivement, dans ton cas, très angoissant. Réfléchissez que, toujours, dans ce qui vient, il va falloir faire le choix entre ce que vous appelez la sécurité, ce que vous avez bâti, les remparts, voire les murailles que vous avez bâties autour de votre cœur pour vous protéger de la peur du manque, de la peur de ceci, de la peur de cela. Il va falloir faire le choix de cette sécurité fausse, aléatoire, bien sûr, et la sécurité du cœur. Préférez-vous être en harmonie apparente avec les éléments, à travers ce que vous avez bâti les uns et les autres à différents niveaux ? Ou est-ce que vous allez préférer la sécurité du cœur ? Le problème c'est que la plupart expriment une volonté spirituelle mais sans vouloir lâcher le reste. Or, ça ne fonctionne pas comme cela, que cela soit en temps normal et encore moins en ces temps réduits. Vouloir croire et vouloir penser qu'avant de trouver le spirituel il faut assurer les conditions matérielles est une fausse réalité parce que la spiritualité c'est celle du Christ qui disait à ses apôtres avant qu'ils deviennent apôtres : « laisse les morts enterrer les morts, lâche tout et suis moi ». Y'en a pas eu beaucoup qui l'ont fait parce que ça nécessite quelque chose d'essentiel que l'être humain doit apprendre (pour tout être humain en incarnation, quelle que soit le niveau d'incarnation de la Lumière) qu'on appelle engagement. L'engament est quelque chose d'important. Il a toujours été dit, dans l'Ancien Testament comme dans le Nouveau Testament, que Dieu n'aime pas les tièdes. Il préfère ceux qui choisissent. Même ceux qui choisissent l'Ombre sont à ses yeux plus forts que ceux qui sont tièdes. Vous pouvez pas rester, comme vous dites vulgairement, le cul entre deux chaises. Il faut choisir une chaise, vraiment. Le temps des compromis, le temps des compromissions, le temps des compositions, le temps des atermoiements, le temps des « on verra plus tard » est révolu. Vous ne pouvez plus être dans l'incertitude. L'incertitude est une résistance. Tant que vous direz, que ce soit à propos d'une maladie, d'un travail, d'une personne, « oui, mais je peux pas aller là parce que je vais manquer de ceci ou de cela, je vais manquer de la personne, je vais manquer de l'argent ou je vais manquer d'autre chose » c'est que vous n'avez pas fait le choix, c'est que vous restez dans la position de tiède. Il va falloir face à vos choix. Il va falloir faire face à la confrontation. Vous devez affirmer ce que vous voulez. Vous ne pouvez pas rester dans la dualité. Néanmoins, si vous choisissez la dualité, alors, ne parlez plus de spiritualité mais assumez ce que vous êtes.

Question : quoi faire pour faire face à des angoisses liées à sa vie professionnelle ?
Tout ce que je dis depuis que je suis arrivé parmi vous est la réponse. Il n'y a pas d'autre réponse. Comprenez bien que les difficultés que vous vivez, les uns et les autres ne sont pas des punitions, mais, au contraire, des occasions de vous affirmer et d'affirmer votre Lumière, et rien d'autre. C'est l'ego et la personnalité qui vous font croire que c'est des angoisses, des peurs, des maladies et des souffrances. Dans le cœur il n'y a pas de place pour tout cela. Quand je parle de cœur, encore une fois, je ne parle pas de bienveillance parce qu'on peut être dans la bienveillance vis-à-vis de son prochain ou de sa famille. Mais, ça, c'est la bienveillance de l'ego, pas du cœur. Le cœur dont je parle est le lieu de la sérénité, de la Divinité, où il n'y a ni jugement, ni souffrance, ni pensées. Il y a la félicité et la plénitude. Quand vous arriverez au cœur comment le saurez-vous ? Et bien parce qu'il n'y aura plus de place pour autre chose que le cœur et plus de place pour tout ce qui, dans votre vie, vous semble obstacle. Ce que vous appelez obstacle, moi, je l'appellerais opportunité. Ce que vous appelez souffrance, moi, je l'appellerais appel de la Lumière. Tant que vous voyez la souffrance, vous n'êtes pas dans le cœur. Et le cœur comment fait-on pour y être ? Et bien, il y a les exercices. Il y a simplement la conscience qui se porte sur le cœur, sur un Dieu qui est à l'intérieur et non pas à l'extérieur. Vous êtes des êtres de Lumière qui vous cachez dans vos remparts construits par les peurs de la société, de la famille, du jugement. Il est temps maintenant de devenir de vrais enfants et d'abandonner vos jeux d'adulte. Tant que vous restez dans les peurs et les angoisses vous ne pouvez pas trouver le cœur. Tant que vous portez votre attention sur les angoisses vous ne portez pas l'attention sur le cœur. Il faut bien que vous compreniez que, contrairement à ce que vous croyez, vous avez toujours eu et vous avez toujours le choix. Il n'y a que des prix à payer qui vous empêchent de croire que c'est possible. Mais votre liberté d'âme, de trouver votre essence, votre cœur, n'a pas de prix. La question est beaucoup plus fondamentale. Etes-vous là, sur Terre, pour trouver la sécurité ? Etes-vous là pour trouver une âme sœur ? Ou êtes-vous là pour réaliser votre Divinité ? C'est la question qui vous sera posée très bientôt et c'est la seule qui veuille la peine d'être posée : que voulez-vous ? Expérimenter la dualité, expérimenter la beauté dans la dualité à travers le monde de la troisième dimension qui nécessite apprentissage, souffrance, joie, alternance de peine et de joie. La vie ne se limite pas à cela. La vie, en d'autres espaces et d'autres temps, est différente de celle que vous connaissez. Aspirez-vous à cette différence ou pas ? Etes-vous prêts à payer le prix ? Etes-vous prêts à aller vers le cœur ou pas ? Personne ne viendra vous dire « fais ceci ou fais cela ». C'est à vous qu'appartient ce choix. Il n'y a pas de choix à faire en fonction de l'avenir parce que si vous posez les choix par rapport à l'avenir c'est déjà une dualité. Les choix doivent être posés non pas en termes d'avantages sociaux, personnels, affectifs ou autres mais doivent être posés plus que jamais en termes de liberté et d'amour. Voilà le choix qui vous est demandé.

Question : comment savoir si on est dans une bonne voie professionnelle ?
Cette question, comme d'autres, n'est que le reflet du sens de l'affirmation du cœur parce que si il y a bonne voie, il y a satisfaction quelque part, il y a rapprochement, je dirais, de l'énergie du cœur. Tous les changements qui surviennent en ce moment, quels qu'ils soient, de la pauvreté à la richesse, de la richesse à la pauvreté, du couple à la solitude, de la solitude au couple, sont des changements qu'il faut accepter et sont des préfigurations des changements planétaires. Ils sont donc faits pour vous rapprocher du cœur. Il faut aller là où il y a le moins de résistances possibles. Allez vers cette fluidité, vers ce cœur.

Et bien, chers frères et sœurs en humanité et en Christ, je vais maintenant vous bénir et vous apporter tout l'amour des plans spirituels. Accueillez cela comme un don et comme une possibilité de vous rapprocher un peu plus de votre Centre et de votre Lumière. Soyez bénis et peut-être à bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page