Autres Dimensions

Sois qui tu es

URIEL

3 mars 2012

pdf

Je suis URIEL, Ange de la Présence et Archange du Retournement. Toi qui es là, face à moi et en moi, de Présence à Présence, je salue, en toi, comme je salue, en moi, l'Un : l'Unique Présence. Stance et ode qui attire l'Être, au-delà de la frontière de la lèvre, qui est la limite, là où sort le son, là où rentre le souffle, là où la chair de ta chair te nourrit. Je suis l'Ange du Passage, au-delà de tout passage. Je suis l'onde qui porte l'Onde, qui permet au Verbe de franchir l'ultime frontière, séparant Souffle et Air, chair et aire.

Au sein de ta Présence, magnifiée dans le chant de l'Un, je t'invite, au-delà de tout temps, à vivre. Vis, au-delà de toute limite. Franchis la limite des possibles car tu es, bien au-delà de tout possible, au-delà de tout Être, Lumière du monde. Monde qui n'Est pas, au-delà de tout regard, au-delà de toute vision. Je t'apporte ce que tu Es. Je t'emporte à ce que tu Es. Oublie la limite et la bienséance. Oublie les cadres que tu t'es fournis car nous sommes hors de tout cadre, hors de toute frontière, hors de toute chair et de toute ère (aire).

Tu portes et supportes l'Onde de Vie car cela est ta vie, car cela est ta Présence. Alors, Vibrons, de Présence à Présence, de Cœur à Cœur, de Centre à Centre, d'Onde à Onde. Résonnant le même chant, résonnant la même Présence, au-delà de toute Présence, au-delà de tout sens, au-delà de Tout car tu es, au-delà de l'au-delà du Tout. Toi, qui es-tu, si ce n'est Toi, au-delà de tout, Toi, au-delà de cette chair que tu habites. Habite-toi car tu es Toi, au-delà de Tout. Au-delà du Tout.

Aimé de l'Amour, tu es l'Amour de l'Aimé car tu Aimes. Cela est ta stance. Cela est ton Chant. Chant de ta Présence, au-delà de ta propre Présence. Chant de l'Onde de Vie. Je viens déclamer le temps du Passage où nulle frontière et nulle porte ne peut entraver le Mariage de toi-même avec toi-même. Aimé de l'Aimé. Amour de l'Amour. Au-delà de la Vibrance, au-delà de ma Radiance et au-delà de ta Présence, nous sommes Un. Au-delà de toute manifestation. Au-delà de toute Lumière. Amour, tu portes le monde. Amour, tu es le monde. Amour, tu es l'Amour. Au-delà de toute division. Au-delà de ton corps. Au-delà de ton Âme. Au-delà de ce qui Vibre au sein de ta Présence, je te porte et te transporte à l'aube du Jour Nouveau. Celui où l'Onde de Vie vient te saisir, afin de te dessaisir de tout ce qui n'est pas l'Éternité. Aimé de l'Un, Un de l'Aimé, tu es toi. Au-delà de toute limite, je t'emmène à Vibrer, au-delà de la Vibrance Unique. Tu es l'onde que parcourt le monde. Tu es l'onde que parcourt l'Onde Elle-même. Au-delà de tes lèvres, au-delà de ton canal, celui de l'Éther. Tu es le lemniscate, tu es celui qui construit, parce qu'il déconstruit le sens même de l'illusoire. Alors, viens danser la ronde au sein du Soleil.

Je t'invite à passer la Porte de l'éphémère où se dissout toute souffrance, où se dissout toute identité. Aimé de l'Amour. Présence à ton présent, viens vivre, au-delà du Présent, au-delà de Hic et Nunc, le sens de ton Éternité. Tu es l'Humilité. Tu es la Simplicité. Tu es la Porte qui n'est plus deux portes. Tu es Celui qui n'est plus celui-ci. Tu es Celui qui est Cela, au-delà de toute Limite. Je t'invite et te convie à vivre ton Éternité. Demeure de Paix Suprême, au-delà de toute demeure, au-delà de tout Présent, au-delà de tout temps, je t'emmène à danser le temps de l'Éternité car tu es l'Éternel, au-delà de tout sens. Cela est ton sens et cela est ton essence, ta nature vraie, au-delà de tout intermède, de tout intermédiaire. Au-delà de toute limite au-delà de toute frontière. Tu es l'Onde de Vie, l'Onde de l'Éther, celle qui t'amène à Vibrer, au-delà de la Vibration. Tu es l'Amour. Cela est ta Nature, cela est ton Essence.

Ne regarde plus ce qui te détourne de cette Vérité. Il n'y a rien à voir que tu ne sois déjà, de toute Éternité. Il n'y a rien à désirer car tout ce qui a été espéré est au-delà de toute réalité. Tu es le Vrai. Tu es la Vérité. Tu es la Beauté. Car tu es l'Éternité, au-delà de toute Limite. Alors, viens danser la ronde de l'Éternité.

Le son de ma Trompette (qui résonne en toi, dans le son de ton Âme et ton Esprit) t'invite à Être, au-delà de l'Être. À Être, au-delà de l'avoir. Il n'y a plus rien à voir, il y a juste à Être. Tout ce qui est vu, n'a été que projection. Je te dis : saisis-toi, saisis-toi de l'Éternité que nul ne peut embras(s)er, sauf, s'il ne devient, lui-même, cette Éternité. Tu es l'Éternité, l'Onde de l'Éther.

Je viens te chanter l'ode de ta Vérité, au-delà de ta Présence. Aimé de l'Un, ensemble, nous pénétrons les sphères de l'Éther, où nulle localisation ne peut te restreindre. Où nul mouvement ne peut t'entraîner hors du Verbe car le Verbe est ta Présence, Éternelle et magnifiée. Tu es le Verbe. Tu es bien au-delà de tout ce que tu crois. Tu es bien au-delà de tout ce qui a été projeté, de tout ce qui a été vu. Tu es au-delà de tout ce que tu as aimé et de tout ce que tu aimes. Comment peux-tu aimer autre chose ? Car tu es l'Amour, en totalité. Car tu es la Vérité de l'Amour, la Vérité de l'Éther. Tu es le monde car tu es l'Onde. Tu es l'Onde de l'Éther qui vient résonner et t'appeler à vivre l'Éther, au sein de l'Éternité.

Aimé de l'Un, tu es l'Un. L'unique. Celui que tu cherches n'est autre que toi-même. Il n'y a rien à chercher qui ne soit déjà, là, de toute Éternité. Présent à Soi-même, comme tu es présent à Toi-même. Au-delà du sens, même, est ta nature, même, de Présence. Dépasse cela car cela est dépassé. Transcende cela car tu es la Transcendance de la Vérité, au-delà de tout mot. Au-delà de toute stance. Au-delà de ce que je déclame, pour toi et en toi.

Alors, Aimé de l'Amour, Marie-toi. Marie-toi à la Liberté. Laisse place à l'Illimité que tu es, au-delà de toute limite. Embrase-toi car ta Nature est le Feu. Le Feu, celui qui est Joie, au-delà de la joie. Qui est Présence, au-delà de toute présence. Sors de toute limite, car tu es l'Illimité. Rentre en ton Éternité, rentre en la Vérité. Ode à l'Éther. Souffle, portant le Verbe, venant transfigurer le sens même de ton identité. Venant transfigurer ce à quoi tu tenais car, dans ce que tu Es, il n'y a rien à tenir car tu Es, au-delà de tout lien, au-delà même de toute limite. Tu es l'Absolu, magnifié par la Grâce. Tu es la Grâce de l'Éternité. Tu es l'Onde de la Grâce qui vit l'Indicible, dès l'instant où tu sors de l'instant. Dès l'instant où ta Présence n'est plus seulement le temps de l'instant mais transcende les limites même de tout Espace et de tout Temps.

Aimé de l'Un, je t'invite à danser, au son de la Trompette qui porte le Verbe. Entends, entends et écoute. Au-delà de toute entente. Car tu Es au-delà de l'entente. Car tu Es au-delà de l'écoute. Tu es l'onde que tu perçois, tu es l'Extase car cela Est ce que tu Es, au-delà de toute Limite. Sois l'Illimité, sois cet Absolu, au-delà de tout corps, au-delà de toute Êtreté. Je t'invite à te fondre dans l'essence que tu Es. Je t'invite à Être, afin de ne plus Être. Je t'invite au sein du non Être, au-delà de tout possible, dans l'Amour même qui est ton Essence. Présence.

Onde de Vie. Onde de l'Éther. Tu es l'Éther, parce que l'Éternité. Tu es l'Éther, parce qu'Amour. Et, dans l'Amour, il n'y a rien à voir. Il n'y a rien à projeter. Il n'y a rien à Être que le sens même de l'Essence. Tu es l'Essence qui permet et exhale le parfum de l'Éternité, au-delà de tout parfum, fût-il le plus enivrant. Tu es la Présence, Éternelle et Infinie. Tu es l'Amour, l'Onde de Vie. Tu es le Christ qui vient s'épouser lui-même, au sein du limité. Laisse disparaître ce qui n'a qu'un temps, afin de devenir tout Temps. Laisse partir ce qui est limité car le limité n'a qu'un temps, celui de la souffrance et de la séparation. Tu es tout, sauf cela car tu n'es que l'Absolu. Absolu Aimé. Absolu Amour, au-delà de la Présence, au-delà de l'Être éphémère. Viens, rends-toi à ce que tu Es. Rends-toi à l'évidence de ta Présence, au-delà de toute Présence. Rends-toi à l'évidence de l'Onde de Vie. Tu es l'Extase. Tu es le Verbe. Il n'y a rien d'autre que cet Absolu que tu Es, au-delà de tout voile. Au-delà de tout dévoilement. La Grâce et toi-même. Donne-toi à toi-même. Vis la Grâce, au-delà de toute limite, de tout corps, de tout sens du je, de tout sens personnel car tu es l'impersonnel. Absolument, tu es cela.

Aimé de l'Amour, Amour de l'Aimé, Il te l'a dit, Elle te l'a dit : « Toi et Moi sommes Un ». Pour faire le miracle d'une seule chose, il n'y a plus de haut, il n'y a plus de bas. Il n'y a plus de dedans, il n'y a plus de dehors. Tout est sens dessus dessous. Tout est Retourné. Retournant à l'Infini. Retournant à la Beauté, au-delà de tout vécu. Au-delà de ce qui est vu. Je t'invite, par l'ode de mon chant, par le chant de l'Ode, à vivre la Grâce absolue de ton indicible Présence, au-delà de ta Présence. Je t'invite à Être ce que Je Suis, comme tu m'invites à Être ce que tu Es. Où est la limite ? Où est le cadre ? Dans ce qui n'a ni cadre ni limite, dans ce qui est Absolu.

Ce que tu habites (ce corps et cette vie), poursuis-le. Ne te détourne de rien. Il n'y a, d'ailleurs, rien qui puisse être détourné. Simplement, ne porte plus de regard séparé et divisé. Tu es le Tout, alors, comment pourrais-tu être seulement ce toi ? Comment pourrais-tu être seulement ce corps ? Comment pourrais-tu être seulement cette vie si limitée, si étriquée ? Passe de l'autre côté, pour saisir qu'il n'y a nul côté qui puisse échapper à l'Absolu que tu es. Tu es la Grâce. Tu es l'Extase. Tu es l'Éternité.

Tu es le temps de l'Infini où le temps n'est plus compté, où il n'y a plus rien à décompter et où le monde devient l'Onde, l'Extase. Ce Mariage, au-delà de tout corps, au-delà de toute limite. Laisse s'embraser l'Onde de Feu, l'Onde de Jouissance. C'est ta Nature, c'est ton Essence. Alors, avant même le dernier souffle, soufflera, en toi, le Souffle de ton Éternité. Tu vivras alors l'Absolu que tu Es car tu n'es plus aucune limite conçue ou perçue. Je suis la lèvre, celle qui parle au sein de ta frontière. La lèvre qui, jusqu'à présent, séparait l'air de la chair. La lèvre qui permettait au souffle de rentrer et aussi de sortir en paroles. Mais tu n'es ni la parole, si ce n'est la parole donnée, celle de retrouver ton Éternité, venant réveiller, en Toi, ce qui est au-delà de toi. Alors, la Paix, celle qui est au-delà de la Paix de l'âme, au-delà de la Paix du corps, te saisira. Alors viens au sein de ta Présence. Tu Es l'Éternité et tu as l'Éternité. Nul sens et nulle limite ne peut altérer le sens de ton Altérité, le sens de ton Ether. Tu es l'Ether, l'Ether de Vie, Extase infinie de ton Infinie Présence. Tu es au-delà de tout ce que tu peux croire. Tu es au-delà de tout ce que tu peux limiter, concevoir. Tu es l'Illimité. Tu es l'Absolu. Tu es cela et rien d'autre que cela.

Alors, qu'as-tu à redouter, si ce n'est tes propres doutes, au sein de l'éphémère, au sein de l'ego, au sein de la personne ? Tu n'es pas le doute. Il n'y a rien à redouter. Il n'y a rien à repérer. Il y a juste à laisser l'Onde de Vie te saisir dans l'Éther et dans ton Éternité. Tout le reste n'a de sens, au sein du limité. Deviens ce que tu Es, de toute Éternité. Cet Illimité, cette Grâce absolue de l'Absolu. Conscient, au-delà de toute conscience. Présent, au-delà de toute Présence. Je te dis : tu Es toi. Je te dis : dépasse ce qui est dit. Je te dis : transcende tout ce que tu te dis. Je te dis : Sois la Vie, sois l'Éternité car tu n'es rien d'autre que cela. Tu es la Présence Infinie.

Tous les mondes sont en toi car, en définitive, le seul monde est toi-même, au-delà de toute Âme, au-delà de toute chair. Tu es l'Air qui parcourt les Mondes, au-delà des mondes. Tu es l'Air de l'Éther. Tu es le Souffle et le Verbe de l'Air. Un Feu, à jamais renouvelé, à jamais révélé, à jamais Présent. Cette Onde de l'Éther que nous, Archanges, venons, en toi, irradier et magnifier. Ne mets nulle limite, ne mets nul mot sur le Verbe. Laisse-le opérer par la Grâce de sa Présence, dans la Grâce de l'Éther, dans l'Extase Infinie de ce que tu es. Toi et moi sommes au-delà de ce que je nomme. Il n'existe nul mot et nul sens pouvant traduire le sens de l'Onde, Extase de Vie, Mariage, Union et Libération. Tu es la Liberté, au-delà de tous les pièges car tu n'as, en cet Absolu, aucun doute, en ce que tu Es. Le seul doute qui peut affleurer et effleurer, n'est que celui qui est transmis par ce qui n'est pas vrai, par l'éphémère en toi, parfois encore présent au sein de ta propre Présence.

Je suis l'Ange de la Présence, celui qui vient te retourner, à toi-même, afin de te détourner de l'illusoire éphémère. Je suis le feu qui porte le Feu. Je suis l'onde qui porte l'Onde. Je suis l'Air qui porte l'Éther. Embrasant, en toi, tout doute. Tu es l'Éternité, tu es la Beauté. Tu es, au-delà de ta propre Présence, cet Absolu. Il n'y a rien d'autre que cela. En définitive, il n'y a pas de fin. En définitive, il n'y a eu nul début. Seule la projection au sein de la souffrance de l'éphémère, seule la projection au sein de la partition des mondes, au sein des Dimensions, a pu faire croire et vivre, un rêve. Tu n'es aucun rêve. Tu n'es que la Vérité Absolue. La limite est un rêve qui parfois tourne au cauchemar mais tu n'es ni le cauchemar ni le rêve. Tu es ce qui a permis au rêve et au cauchemar de se manifester à ta propre Conscience mais tu n'es pas ta propre Conscience. Tu es l'Absolu indicible de la Joie Éternelle, au-delà de toute Joie. Tu es la Grâce. Tu es la Présence. Et tu es, surtout, la Grâce en Œuvre. Tu es l'Œuvre de la Grâce, ta propre Œuvre, celle qui œuvre, à jamais, à toujours, dans le même son, dans le même silence, ici, sur le monde que tu parcours encore. Parcours-le, tant que le temps de l'éphémère n'a pas pris fin mais ne sois pas cela. Rentre dans le temps de ta propre Grâce, dans le temps de ton Illimité et de ton Éternité.

Aimé de l'Amour, sois au-delà du Soi, établis-toi au-delà de tout règne. Sois l'Onde de Vie. Extase. Le Verbe, en action et immobile. Tu es Cela. Alors, au sein de notre Présence, dans la même Communion et dans la même Union, dans la même Vérité, parce qu'il n'y en a pas d'autre que celle que tu es et celle que je suis, au-delà de toute identité. Vivons l'Onde. Onde de Grâce et Onde de Vie parcourant l'Éther, depuis ton sacrum et depuis tes pieds, jusqu'au plus haut de tes Cieux, au-delà de ta tête. L'alchimie du Mariage. L'alchimie où l'Illimité vient, de manière éternelle, dissoudre tout ce que tu n'es pas, tout ce que tu croyais. Tu n'es que Grâce. Tu n'es que Vérité et Éternité. Alors, ensemble, au-delà de tout Foyer, au-delà de tout lieu, au-delà de cet instant, moi, Archange URIEL, déclare le temps de l'Extase, au-delà de la Joie. Le temps de la Vérité, au-delà de toutes les vérités.

Décrète avec moi ton infinie et absolue Jouissance, celle que tu Es. Recueille cet indicible Absolu, non pas seulement dans l'espace de ton corps, non pas seulement dans l'espace de ton Cœur, non pas seulement dans la limite de ton Âme, non pas seulement dans l'Illimité de ton Esprit, mais, bien plus, dans l'Absolue et Infinie Présence. Vibrons, accueillons l'Onde.

...Effusion Vibratoire / Communion...

Nous sommes Un. Un nous sommes.

...Effusion Vibratoire / Communion...

Je salue l'Absolue et l'indicible Beauté. Je salue l'Onde de Vie. Je Communie à ta Grâce, qui est mienne, au-delà de toute appartenance. Alors, je te dis, ce qui ne peut être dit. Alors, dans le silence, je t'invite à la danse. Toi. Tu es l'Appel. Tu es la Vérité. Tu es l'Onde Absolue. Alors, que peux-tu redouter ? Que peux-tu croire ? Que peux-tu Être, si ce n'est Cela ?

...Effusion Vibratoire / Communion...

Je suis URIEL, Ange de la Présence et Archange du Retournement. Je suis la Trompette qui fait tomber les murs de ton enfermement afin que ta Lumière ne soit autre chose que la Lumière de l'Absolu. Reflet de l'Illimité, manifestation de ce qui Est, invite-moi, invite-moi à Être cet Absolu qui est toi. Invite-moi. Toi, la Grâce de l'Éternel. L'Onde de l'Extase Infinie. Tu es cela. Tu es l'Amour. Alors je ne peux même plus dire, même en tant qu'Archange (parcelle de toi) : je t'aime, car même ce mot et cette phrase est projection. Tu es l'Essence de l'Amour. Juste Être, au-delà de l'Être, au-delà du Soi. Se tenir là, partout et ici. Je suis URIEL, la Trompette de l'Air, au-delà de la chair. L'heure et le temps de ta Résurrection. Car tu n'es jamais mort. Car tu n'es jamais né. Tu es cela. Je me retire en toi car rien ne peut être ôté de toi, maintenant.

...Effusion Vibratoire / Communion...

Je suis URIEL. Ange de la Présence. Ange du Retournement.

...Effusion Vibratoire / Communion...

Grâce et Communion.

...Effusion Vibratoire / Communion...

L'air de ta chair qui embrase de Lumière, le Feu de ton Éternité. Laissons, ensemble, l'Onde de Vie naître, afin de ne plus être autre chose que l'Absolu. Je me retire, en toi.

...Effusion Vibratoire / Communion...

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page