Autres Dimensions

Sois qui tu es

FRERE K

15 septembre 2011

pdf

Je suis FRÈRE K. Frères et Sœurs incarnés, veuillez recevoir tous mes hommages. Je suis chargé, aujourd'hui, de développer l'un des 4 Piliers du Cœur, en résonance avec la Porte Unité. Ce Pilier est celui appelé Humilité et je viens m'exprimer sur ce qu'est ce concept, d'être Humble.

Il convient d'abord de comprendre que ce mot Humilité a la même racine que le mot humain, dont la racine, à son tour, est le mot humus. Qu'est-ce que l'humus ? L'humus est la couche fertile d'un sol, où se développe la vie. L'humain est donc un principe qui est en vie, dans une chair. L'Humilité découle donc de cette compréhension et de cette acceptation de la vie. Cette compréhension et cette acceptation de cette couche de vie, présente dans la terre et présente dans l'humain, a ses propres lois. Ces lois, qui appartiennent à ce qu'il est convenu d'appeler l'humain, cette humanité, cet humain qui s'inscrit dans un cadre précis de vie, inscrit entre un début et une fin. Cadre de vie qui peut se définir (ainsi que vous le savez) dans tous les secteurs que vous expérimentez dans l'incarnation. Ce principe de vie est inscrit, bien sûr, vous le savez, bien au-delà de l'humain, dans tout ce qui constitue les Univers, les Dimensions : aussi bien depuis un atome, qui a sa propre vie et sa propre Conscience, jusqu'à l'échelon d'un Soleil, qui a lui aussi sa propre vie et sa propre Conscience.

L'humain est donc ce qui va expérimenter l'humus, c'est-à-dire une forme de vie qui est spécifique à un certain nombre de règles, à un certain nombre de limites et de lois, qui sont tributaires, je dirais, du milieu dans lequel cette vie se développe et se manifeste. Ceci peut être illustré par ce principe fondamental décrit dans la Bible : « tu es poussière et tu retourneras poussière ». La poussière fait, indiscutablement, partie de cette notion d'humus. En quoi est-ce que être Humble, vivre son Humilité et vivre son humanité, peut conduire à accepter et à vivre l'Unité ? Cela rejoint aussi, ainsi que je vais vous le montrer, les phrases du CHRIST vous disant que « vous êtes sur ce monde, mais que vous n'êtes pas de ce monde », que ce corps appartient, de manière irréfutable et logique, à ce corps de la Terre, mais que ce qui l'anime et qui est appelé la vie ou principe de vie, lui, n'a que faire de cette origine Terrestre. C'est comme si, en quelque sorte, vous vous serviez d'un véhicule : la Conscience emprunterait un vêtement qui est appelé le corps physique, et les différents corps présents à la surface de la Terre, constitués, eux aussi, directement, en résonance avec les lois de la Terre.

Être humain conduit à l'Humilité et conduit à l'Unité. Pour cela, il faut savoir reconnaître, en quelque sorte, que la vie que vous vivez sur cette Terre (et que nous avons tous vécue) s'inscrit entre un début et une fin. Bien sûr, la Conscience ne s'inscrit pas dans ce début et cette fin, même si elle participe et est partie prenante, en quelque sorte, de ce début et de cette fin (le début appelé la naissance ou avant la naissance, et la fin étant appelée la mort). L'Unité ne peut s'obtenir et se vivre que s'il y a une acceptation totale de l'humanité de l'humain. Cela veut dire qu'il doit y avoir une acceptation des limitations présentes dans ce corps de chair. Ce qui ne veut pas dire qu'il faut s'en contenter. Ce que je veux dire par là, c'est qu'il faut, déjà, accepter tout ce que les conditions de vie vous donnent à vivre pour, justement, pouvoir les transcender. La Transcendance de l'humanité et de l'humus n'est pas dans la négation de l'humus, mais bien dans la Transcendance même de ce qu'est l'humain et l'humanité. Et il ne peut y avoir Transcendance (ou si vous préférez Rédemption, ou encore Éveil ou Réveil, ou Réalisation, quels que soient les mots que l'on emploie) tant qu'il n'y a pas eu acceptation, totale, des conditions même de ces cadres de vie. Ces cadres de vie ne sont pas faits pour demeurer tels que. Ils sont faits, effectivement, pour être transcendés. Mais on ne peut transcender que quelque chose que l'on a accepté. Car quelque chose qui serait rejeté, dans le principe de la vie de l'humus et de l'humain ou de l'humanité, ne pourrait être transcendé puisque la Transcendance (l'Ascension, ainsi que vous la nommez aujourd'hui) s'appuie sur l'existence, justement, d'un corps physique limité : comme cela vous a été dit et annoncé, ce corps est le Temple où se réalise l'Ascension.

Ainsi donc, il ne peut y avoir d'accès à l'Unité tant qu'il n'y a pas d'humanité, c'est-à-dire tant qu'il n'y a pas acceptation des principes limitant et conditionnant de ce monde. Je vous ai dit, voilà quelque temps, qu'il fallait apprendre à se libérer du Connu pour vivre l'Autonomie et la Liberté, qui appartient à l'Inconnu (ndr : voir en particulier les canalisations de FRÈRE K du 1er avril et du 3 juillet 2011, dans la rubrique « messages à lire » de notre site). Mais cet Inconnu doit s'appuyer, pour le transcender, sur le Connu. C'est-à-dire que vous ne pouvez réfuter ou nier votre vie, dans toutes ses composantes, et accéder à la Transcendance. Ceci peut être dit autrement : c'est-à-dire qu'il doit y avoir une Plénitude totale et une Lucidité totale de ce qu'est votre vie, dans cet espace et ce temps limité, pour pouvoir espérer vivre la Transcendance. Ainsi, accéder à l'Unité n'est absolument pas un déni de la vie, mais bien une transformation du cadre de la vie dans quelque chose qui était fini, permettant d'accéder à l'Infini. L'Infini, dans ce monde incarné, ne peut se définir qu'à partir du moment où il y a une acceptation du fini. Car sans fini, il y a errance, il y a Illusion, au même titre que ce qui vous est proposé par ce qui est appelé les forces astrales, ce qui vous est proposé par les temps du sommeil, par exemple. Ainsi, vivre la Conscience Unitaire, s'appuie sur la Conscience Dualitaire afin de la transcender. Il ne peut y avoir, en quelque sorte, un déni de la Dualité. Si vous déniez la Dualité et si vous êtes dans le déni de votre propre vie (quels qu'en soient les éléments qui vous sont présentés), vous ne pouvez, paradoxalement, vous en décrocher, vous en détacher, et vivre donc l'Abandon à la Lumière ou l'accès à l'Unité. Le paradoxe est que l'humain, pour vivre cette Unité, doit redécouvrir son humanité, son Humilité, et devenir (ou être) Humble.

Alors, maintenant, il reste à définir ce que c'est que : être Humble. Être Humble, c'est déjà accepter, non pas dans un sens d'asservissement, mais bien plus, dans un sens de Transcendance et de Lucidité, le cadre que vous fournit votre propre vie et le corps que vous fournit votre propre vie. Quelles que soient les circonstances de ce corps, quel que soit l'âge de ce corps, quelles que soient les maladies de ce corps, vous ne pouvez trouver la Transcendance et l'Unité qu'au travers de ce corps. Ainsi, l'Unité n'est pas une négation de la vie, au sein de la Dualité, mais, réellement, sa Transcendance, en quelque sorte son point d'appui, qui va permettre de déployer la Multi-dimensionnalité et donc l'accès à la Lumière. L'Unité ne peut se vivre que quand il y a une pleine Conscience de la Dualité, dans toutes ses composantes, dans tous ses éléments, vous amenant à vivre ce qui a déjà été développé, c'est-à-dire la Transparence (ndr : voir la canalisation de UN AMI du 13 septembre, rubrique « messages à lire »), mais aussi de pouvoir passer cette Porte de l'Enfance. Vous ne pouvez passer cette Porte de la Transparence et de l'Enfance si vous ne vous appuyez pas sur cette notion d'Humilité, c'est-à-dire : retrouver l'humanité, accepter d'être limité, non pas dans votre Conscience, mais dans le cadre de vie que vous vivez et que vit votre conscience dans l'espace de l'incarnation.

Autrement dit, il ne peut y avoir d'accès à l'Unité par une quelconque fuite des circonstances propres qui sont votre vie. Il ne peut y avoir non plus - et là est tout le paradoxe - de transformation de cette Dualité en Unité, en appliquant les lois de la Dualité. Cela veut dire aussi que la loi d'action/réaction est ainsi faite qu'elle est permanente, qu'elle se manifeste dans tous les faits et gestes de la conscience humaine, enfermée dans ce corps et dans cette Dimension. L'enfermement, en quelque sorte, nécessite la prise de conscience totale et la Lucidité totale de ce cadre dans lequel vous êtes prisonnier. Et vous ne pouvez reconnaître la prison que si vous acceptez que vous êtes en prison, et si vous en connaissez, en quelque sorte, les contours, les lois et les ouvertures. Tant qu'il n'y a pas de reconnaissance de votre humanité, et donc de ce principe d'enfermement, vous êtes conditionné par cette Dualité et vous ne pouvez aucunement en sortir. Le paradoxe est donc, déjà, d'accepter ce principe d'enfermement, et non pas de le rejeter ou de le nier. Ce n'est qu'en explorant, en totalité, et en voyant, avec Lucidité, les limites de la vie, au sein de ce monde, que vous pouvez espérer, à travers l'Humilité, vivre l'Unité.

L'Unité n'est donc pas une dénégation ou un déni. L'Unité n'est pas une échappée de la Dualité (ainsi que certains peuvent le comprendre), mais bien une Transcendance de l'état Duel. Ainsi donc, l'action/réaction doit être, en quelque sorte, sublimée, par la compréhension de son mécanisme ultime. Et non pas par la compréhension de la totalité des mécanismes de l'action/réaction. Dès l'instant où vous acceptez que vous êtes, en quelque sorte, enfermé ou piégé dans cette forme de vie, qui est une vie, enfermé dans une Dualité inexorable inscrite entre le principe de vie (de naissance) et le principe de mort (d'une autre vie). Ainsi donc, il vous faut accepter et acquiescer, en quelque sorte, à cette condition limitée pour pouvoir accéder à l'Illimité. On n'accède pas à l'Illimité par la négation du limité mais, réellement, par sa Transcendance. Sa Transcendance qui, encore une fois, ne peut se réaliser par l'analyse de l'action/réaction infinie et existant au sein même d'une vie. Vous êtes donc obligé de connaître et d'admettre qu'il existe un principe limitant, enfermant (sans toutefois en poser des noms particuliers, tel que cela a pu vous être communiqué par certains Anciens ou certains Archanges concernant les formes de Conscience qui, se piégeant elles-mêmes, vous ont piégé, en quelque sorte, et nous ont piégés dans ce principe d'enfermement). Vous ne pouvez échapper à un milieu qu'en acceptant les lois de ce milieu, non pas en s'y soumettant mais en les regardant avec Lucidité, avec Clarté et avec détermination. L'Humilité n'est, en aucun cas, une démission des composantes limitées de la vie, n'est en aucun cas, une soumission, mais une acceptation de ces principes permettant, justement, leur Transcendance.

Ainsi donc, il vous faut, dans un premier temps, accepter, totalement, le principe d'enfermement, afin de le conscientiser, pour pouvoir espérer sortir de cet enfermement. Tant que vous considérez que vous n'êtes pas enfermé (que cela soit selon vos modèles affectifs, que cela soit selon vos adhésions à certains dogmes, à certaines croyances, à certaines religions), vous ne pouvez vivre et être confronté au principe d'enfermement puisque vous ne le voyez pas, vous ne l'acceptez pas et ne le vivez pas. Il y a donc une forme de conscientisation, nécessaire, de votre cadre de vie, à travers le principe général de l'incarnation, qui est appelé action/réaction ou loi de karma. Accepter le principe ne veut pas dire étudier le principe, mais poser comme Vérité essentielle, dans tous les secteurs de votre vie, que vous êtes soumis à ce principe d'action/réaction. Ainsi, si vous menez une action de type répréhensible par les lois sociales, il y a toute chance que ces lois sociales vous mettent dans un espace enfermé, appelé une vraie prison, cette fois-ci. De la même façon, si vous violez un principe existant au sein de ce monde, vous allez, bien évidemment, vivre ce qui est appelé la rétribution. Mais est-ce pour autant qu'il faut s'arrêter, et considérer que l'ensemble des Univers, des Dimensions et de la Vie ne correspond qu'à cela ?

Cela est le grand principe d'enfermement sur lequel se sont basées, je dirais, des forces opposées à la Lumière et à la Liberté, espérant vous faire trouver une liberté au sein même de la prison. Car une fois que vous avez acquiescé et compris que vous vivez dans une prison (non pas en la rejetant, non pas en ne la regardant pas, mais en comprenant et en vivant que c'est une prison), ce n'est qu'à partir de ce moment-là que vous pouvez Transcender réellement la prison. Et vous ne pouvez connaître la totalité de la prison sans accepter, en totalité, l'humanité, c'est-à-dire les règles du jeu. Accepter (encore une fois) les règles du jeu signifiant : les reconnaître pour ce qu'elles sont, mais non pas s'y soumettre. Et ne pas les dénier, non plus, car le déni ne permet pas de supprimer la prison. Il y a juste des mécanismes, au niveau de la Conscience, qui permettent à la Conscience de s'expurger, en quelque sorte, en l'acceptant, l'humanité.

En résumé, vous ne pouvez devenir Unitaire si vous rejetez une quelconque part de l'humanité : votre humanité comme l'ensemble de l'humanité. Alors, bien sûr, il est plus séduisant d'appeler cela : aimer son prochain comme soi-même. Mais souvent, le mot amour (ainsi que vous le savez) est connoté par l'expérience que vous avez vécue, les différents amours que vous avez affrontés, que vous avez digérés ou refusés, ou qui vous ont été refusés. Ainsi donc, il est préférable de parler de Conscience d'amour plutôt que de l'amour, ce qui permettra d'éviter les mésusages de ce mot, qui est nécessairement empreint de votre vécu. La seule chose dont vous soyez certain, dans ce monde, c'est que votre vie, dans cette Conscience de ce corps, est limitée entre un moment qui s'appelle la naissance et un autre moment qui s'appelle la mort. Et que, au sein de cet enfermement, la loi qui domine (visible aussi bien au niveau des lois physiques, que des lois de la famille, que des lois de la société) s'appelle, effectivement, la loi d'action/réaction. Mais il n'a jamais été dit que les lois d'action/réaction s'appliquaient à autre chose que la conscience enfermée. Ainsi donc, prendre conscience de l'enfermement aboutit à la Lucidité, et surtout vous fait vivre l'Humilité, qui est déjà d'accepter l'enfermement, pour pouvoir espérer donc en connaître les mécanismes, non pas pour s'en échapper mais, réellement, pour les transcender.

Ainsi agit la conscience. Et il ne peut en être autrement. Cela veut dire que vous ne pouvez échapper à la condition humaine en échappant à l'humanité et à toutes ses lois. Et vous ne pouvez transcender la loi d'action/réaction, pour vivre ce qui vous a été nommé l'Action de Grâce, qu'en acceptant en totalité les lois de l'action/réaction. Qu'est-ce que cela veut dire ? Accepter les lois de l'action/réaction, c'est justement être Humble. Savoir que vous n'avez pas les moyens par la conscience ordinaire, enfermée et enfermante, de connaître les tenants et les aboutissants de l'ensemble des actions et des réactions, qui vous sont soumises ou auxquelles vous vous soumettez (depuis des temps parfois très longs, pour certains d'entre vous). Mais reconnaître le principe d'action/réaction doit nécessairement vous faire poser la question, en l'acceptant, qu'il existe peut-être des aspects de la vie n'étant pas limités par cette action/réaction. Les témoignages ont été fort nombreux, par des êtres qui ont justement échappé à cette prison, tout en étant pleinement présents et dans l'Humilité la plus totale, dans leur humanité. Et qui ont réussi, au travers cette humanité, justement, à vivre cette Transcendance.

Le raccourci qui vous conduit à vivre l'Unité est, bien évidemment, l'Humilité. Et d'ailleurs, le Pilier de l'Humilité, du Cœur, est en résonance directe avec le chakra d'Enracinement dit de l'Esprit, appelé Point UNITÉ ou Porte UNITÉ. Et donc, vivre l'Humilité, c'est vivre l'Unité. Parce que vivre l'Humilité (c'est-à-dire accepter les lois limitantes de ce monde, les reconnaître pour ce qu'elles sont) permet, justement, en tant que Pilier, d'ouvrir les Portes du Cœur. Ainsi, aussi bien en Occident qu'en Orient, et qu'ailleurs, en Extrême-Orient, de très nombreux êtres (à travers leur vécu, à travers des écrits, à travers leur expérience de vie) vous ont communiqué, les uns et les autres, des éléments permettant de saisir, en quelque sorte, ce qu'était cette possibilité d'accéder à quelque chose qui n'était plus de l'ordinaire. Mais si vous remarquez la vie de ces êtres, ils ont nécessairement connu l'humanité dans toutes ses limitations, dans un premier temps. Et c'est justement le fait de reconnaître ces limitations, en quelque sorte, de les accepter, qui a permis justement leur Transcendance. Même si certains êtres ont voulu trouver l'Unité en s'éloignant de l'humanité, en s'enfermant dans des grottes, je vous rappelle qu'avant de s'enfermer, ils ont trouvé leur humanité, au travers un certain nombre d'expériences limitantes, parfois extrêmement traumatisantes, comme des angoisses de mort (de soi ou de la famille) ou un évènement particulièrement marquant qui a permis, en quelque sorte, de vivre, ensuite, cette Unité. Mais, en aucun cas, il ne peut exister un principe de fuite d'un enfermement, qui vous évitera ou qui vous éviterait, en quelque sorte, de vivre cette Dualité.

En résumé, vous ne pouvez vivre l'Unité qu'en acceptant et en transcendant la Dualité, totalement. Cela nécessite, effectivement, de vivre ce qui a été appelé, de différentes façons : la Crucifixion. De vivre l'Enfance, la Transparence, l'Humilité, et, en définitive, la Simplicité. Parce que la loi d'action/réaction, ainsi que vous l'observez, qui concerne tous les secteurs de la vie (depuis les faits scientifiques comme les faits de l'âme), est extrêmement complexe. Et il vous est demandé, non pas d'en dénouer tous les mécanismes, mais d'en comprendre le mécanisme ultime. Ayant compris le mécanisme ultime, à travers le simple nom de l'action/réaction, cela vous permet, si vous acceptez cela (c'est-à-dire, si vous acceptez l'Humilité et le fait de devenir Humble), de pouvoir, réellement, vivre l'Unité.

Alors, bien évidemment, je vous ai parlé de circonstances particulières pour certains êtres qui ont vécu cela, par le passé. Et la plupart de ces êtres se sont trouvés confrontés, à un moment donné particulier de leur vie, à ce qui a été appelé la Nuit noire de l'âme, ou cette angoisse métaphysique extrême de la mort, de la Dissolution, ou de la fin de la vie au sein de la prison. C'est justement cet élément qui a permis, le plus souvent, d'accéder à la Transcendance et à l'Unité. Ceci s'inscrit tout à fait dans ce qui a été appelé, par le bien-aimé Jean (ndr : SRI AUROBINDO) : le Choc de l'Humanité. Et ce qui est à vivre, ce Choc de la compréhension de la prison, non pas dans une compréhension intellectuelle, mais dans un vécu Vibratoire et de la Conscience, qui est tellement sidérée au sein de cette Dualité qu'elle trouve, par là-même et de par cette sidération (appelée le Choc ou la Nuit noire) le principe qui lui permet de passer la Porte Étroite, et de vivre la Résurrection après sa propre Crucifixion. Les choses étant bien faites, et l'Intelligence de la Lumière étant une Grâce totale, la Grâce qui se présente à l'humanité est, justement, de faire vivre, pour l'ensemble de l'humanité, ce processus. Il n'y a donc pas d'endroit à fuir. Il n'y a pas de lieu où se cacher. Il y a juste à accepter, pleinement, le principe de la confrontation de la Dualité à l'Unité. L'Unité ne vient pas confronter la Dualité, mais l'Unité vient transcender la Dualité. Ce processus, qui est commun à l'ensemble de l'humanité, à travers un processus que j'appellerais planétaire et cosmique, se produit aussi à l'Intérieur de chaque être humain.

Ainsi donc, vous n'avez pas à fuir votre propre vie. L'Humilité ne se trouvera jamais dans la fuite. L'Humilité donne, au contraire, la force la plus absolue : celle de vivre l'enfermement, pour transcender l'enfermement. Ainsi donc, s'il existe des composantes de votre vie que vous voulez fuir ou que vous ne voulez pas regarder (ce qui revient au même), vous ne vivrez pas l'Unité. Cela a été appelé le Face à Face et la Transparence. Nous insistons sur cela parce qu'effectivement, comme vous l'a signalé notre Commandeur (ndr : O.M. AÏVANHOV), comme vous l'ont signalé les Archanges, vous êtes dans cette période ultime de possibilité de transformation et de Transcendance de la Dualité en Unité. En résumé, on peut dire que ce n'est pas parce que vous allez pratiquer la Dualité à outrance, ou vous extraire de la Dualité (par un déni ou une fuite ou dénégation), que vous allez vivre l'Unité. C'est, bien au contraire, en étant parfaitement conscient de la Dualité, parfaitement conscient de vos limites, que vous allez pouvoir découvrir ce qui est Illimité et ce qui vous est Inconnu. Vous ne pouvez connaître l'Inconnu, dans le Connu. Vous ne pouvez trouver l'Unité, dans la prison. Et c'est pourtant en étant au milieu de cette prison, c'est-à-dire le Cœur, que vous allez pouvoir vivre votre Unité. Et cela passe donc par l'humanité. Et cela passe par l'Humilité. C'est-à-dire reconnaître, justement, les limites de cette conscience qui est la vôtre, tant que vous êtes soumis aux lois de l'enfermement.

Cela signifie, aussi, qu'au niveau de l'Humilité, peut exister un certain nombre de déviances. Par exemple, le fait de connaître les tenants et les aboutissements de votre propre vie (que cela soit dans la connaissance de vos vies passées, que cela soit dans la connaissance du pourquoi vous avez tel trouble, pourquoi vous rencontrez telle âme ou telle autre âme), ne vous est strictement d'aucune utilité pour transcender la Dualité, mais ne fait que vous renforcer et vous impliquer dans la dite Dualité. Le principe, d'ailleurs Luciférien, de l'axe ATTRACTION / VISION a été justement (comme je l'ai déjà dit) de vous donner les lois de l'âme pour vous enfermer, encore plus, au sein de l'âme prisonnière des lois de l'action/réaction. Vous ne sortez pas de l'action/réaction, en menant des actions qui sont contraires aux réactions ou qui vont dans le sens de la réaction. Vous sortez de l'action/réaction en reconnaissant les limites de l'action/réaction, et en vous plaçant dans la non action et la non réaction. Ce qui n'a rien à voir avec la passivité. Ce qui n'a rien à voir avec la soumission à autre chose que les Lois de l'Esprit.

Il y a donc, en quelque sorte, une révolution à mener. Cette révolution va être facilitée, pour ceux d'entre vous qui ne l'ont pas encore vécue, par le Choc de l'Humanité. Il y a donc, au travers de ce Pilier qui s'installe, dorénavant, depuis l'ouverture de la Porte Postérieure du Cœur, la Porte de l'Humilité, un des arbres d'équilibrage, je dirais, de l'ALPHA et de l'OMÉGA. L'accès à l'Unité ne peut se faire que par l'Humilité la plus totale. L'Humilité est donc d'accepter qu'ici-même, vous êtes poussière, qu'ici-même, vous n'avez aucune possibilité de vivre l'accès à autre chose, que ce que vous fournit à vivre vos sens et votre conscience limitée. Ce n'est qu'à partir de ce moment-là (et cela nécessite une grande dose d'Humilité) que peut se vivre l'Unité. À ce moment-là, l'Unité peut se déployer. À ce moment-là, le Pilier de l'Humilité prouve toute sa vertu et toute son efficacité dans l'accès à l'Unité.

Voilà les quelques mots. Ils ont été très courts, mais ils resituent, en quelque sorte, cette Humilité. Alors, comprenez-bien que tant qu'il existe, au sein même du cadre de la Dualité, une revendication de l'Unité (qu'elle soit intellectuelle ou qu'elle soit liée à une volonté de Bien), elle ne peut jamais se réaliser. Parce que même accepter le principe de la volonté de Bien, traduit le manque d'Humilité : de vouloir maîtriser, de vouloir contrôler quoi que ce soit, qui est totalement incontrôlable, immaîtrisable, parce que n'appartenant pas à ce monde et à cette réalité. Il vous faut donc passer par la Porte Étroite du Renoncement. Et il vous faut donc passer par la Porte Étroite de l'Abandon à la Lumière qui correspond, en totalité, à une forme d'Humilité majeure.

L'Abandon à la Lumière, autrement dit, et l'accès à l'Unité, ne peut se réaliser tant que la Porte Étroite n'est pas franchie et tant que l'Humilité n'est pas présente. L'Humilité est l'un des moyens (comme cela vous a été dit par notre Commandeur) majeurs, qui permet justement, là aussi, de franchir la Porte Étroite et de vivre l'Unité. Avoir l'Humilité de reconnaître que vous n'êtes rien, ici, sur ce monde, pour devenir Tout. Mais ne pas chercher à être Tout par les éléments qui sont à votre disposition, car ils appartiennent, nécessairement, à ce monde. Votre Royaume n'est pas de ce monde, et pourtant vous êtes sur ce monde (et nous y avons tous été). Ce n'est que dans la compréhension de l'humanité et de sa limitation, dans l'Humilité la plus totale, que se réalise l'alchimie de l'accès à l'Unité.

Il ne peut y avoir donc accès à l'Unité, même par adhésion au principe de l'Unité. Il ne peut y avoir accès à l'Unité, tant qu'il y a une velléité de volonté personnelle. Il ne peut y avoir accès à l'Unité, tant que la recherche, dite spirituelle, s'inscrit dans quelque chose qui est extérieur au Soi, et à soi. Ce que je veux dire par là, c'est aussi que tout système de connaissance appelé occulte (fusse-t-il le plus séduisant, fusse-t-il le plus passionnant, pour l'ego) ne vous permettra jamais de vivre la Connaissance Intérieure, ainsi que l'Archange JOPHIEL l'a développé voilà de nombreuses années (ndr : voir aussi sur ce thème la canalisation de l'Archange JOPHIEL du 7 juillet dernier, dans la rubrique «messages à lire »). La connaissance extérieure est un piège, car elle vous emmène à repousser les murs d'une prison, qui, en fait, ne se repoussent jamais, et vous enferme, encore plus, dans les restes de l'Illusion et de l'enfermement. Il n'y a qu'à partir du moment où vous acceptez d'être Humble par rapport à toutes formes de connaissances extérieures, que la Connaissance Intérieure de l'Esprit peut arriver, pas auparavant. Le principe Luciférien a justement consisté à vous séduire, au travers de connaissances extérieures. Ces connaissances extérieures, fussent-elles liées aux lois de l'âme, aux lois qui régissent les influences planétaires (que cela soit des connaissances occultes, quel que soit leur nom, et il en existe d'innombrables), ne vous feront jamais vivre l'Unité, même si elles ont l'impression de vous faire connaître un maximum d'éléments concernant les lois et les règles de ce monde.

La Loi de l'Esprit n'est pas la loi d'action/réaction. La Loi de l'Esprit est l'Action de Grâce. Et l'Action de Grâce ne peut se développer que si vous acceptez en totalité votre humanité, votre Humilité. Il n'y a que de cette façon que l'Unité peut se déployer. Ceci se retrouve, bien sûr, au niveau de ce qui a été appelé (au niveau de la tête) HIC et NUNC, ou si vous préférez, ICI et MAINTENANT. ICI et MAINTENANT qui se retrouvent, au niveau des Piliers du Cœur, dans l'Humilité et la Simplicité. Humilité est d'ailleurs synonyme, en quelque sorte, de ICI. HIC correspond à l'Humilité, l'Humilité de s'inscrire de manière intemporelle dans l'Instant Éternel du Présent. Et non plus de référencer ce présent par rapport à une action/réaction, fusse-t-elle la plus glorieuse au niveau spirituel, d'une vie passée. ICI est dénué de toute projection dans un quelconque futur : c'est Être, totalement et pleinement, au centre de la prison, c'est-à-dire dans le Cœur, pour pouvoir transcender cette prison.

Ainsi, le mécanisme de l'Ascension ne peut se vivre que dans la chair, quelle que soit la finalité de cette chair, quelle que soit la finalité de la Conscience. Tout se déroule HIC et NUNC, c'est-à-dire ICI et MAINTENANT, dans cet Éternel Présent. Il faut pour cela, effectivement, redevenir Humble et Simple, c'est-à-dire redevenir totalement HIC et NUNC. Ce n'est qu'à ce moment-là que l'Axe ALPHA et OMEGA, illustré au niveau de votre tête par le Circuit allant de AL à OD (qui se retrouve au niveau de votre Cœur au niveau des deux Piliers du Feu et de la Terre, appelés OD et KI-RIS-TI), peut permettre de réaliser la Croix de la Rédemption au niveau du Cœur. Qui permettra par l'action de la Tri-Unité, appelée, selon votre langage (mais on pourrait y mettre, bien sûr, d'autres noms d'origine plus orientale), CHRIST, MARIE et MIKAËL. La Nouvelle Alliance, qui vous fait passer de la Tri-Unité au Quaternaire, vous permet de réaliser l'Unité en totalité. Mais pour cela, vous devez être inscrit, de manière totale, dans votre propre vie, dans l'Instant Présent, dans ce corps, dans cette espèce de dépouillement de tout ce qui n'est pas ICI et MAINTENANT. Et cela nécessite, effectivement, ce qui est appelé Humilité et Simplicité.

Sans Humilité et sans Simplicité, impossible de reconnaître que vous ne connaissez rien des Lois de l'Esprit, et que vous ne pouvez connaître les Lois de l'Esprit qu'en pénétrant dans l'Esprit, mais absolument pas en les déduisant des lois de l'action/réaction, et que ce n'est pas ainsi que va se vivre l'accès à l'Unité. Cela nécessite donc de reconsidérer, en quelque sorte, votre propre conscience, au sein de l'Humilité, de votre humanité et de votre humus : c'est-à-dire que la vie qui est menée au sein de ce monde ne correspond absolument pas à la totalité de la vie. L'accès à la Multi-dimensionnalité de l'Unité n'est possible qu'à partir du moment où il y a, réellement, une acceptation, une Transcendance. Tant que vous voulez être autre chose que cet Instant Présent, tant que vous projetez votre conscience dans une problématique (quelle qu'elle soit), tant que vous vous projetez dans demain, tant que vous vous projetez dans une souffrance que vous vivez (soit disant dans le présent, mais qui ne peut venir que d'un passé parce que l'Instant Présent ne connait pas la souffrance), vous vous éloignez de votre propre Transcendance, et vous vous éloignez donc de votre Humilité et de votre Simplicité. Rappelez-vous : HIC et NUNC, Humilité, Simplicité.

Les éléments que nous vous donnons maintenant sont les plus adaptés, pour vous permettre de vivre ce qui a été appelé la Nuit noire de l'âme ou le Choc de l'Humanité. Nous ne pouvions communiquer cela, bien évidemment, avant que la Couronne Radiante de la tête ne soit parfaitement active, pas uniquement pour chacun des humains (ce qui n'est pas encore le cas), mais surtout tant que le processus de la Fusion des Éthers n'était pas réalisé, au niveau de la Terre. Celui-ci s'est réalisé à peu près 6 mois après la Libération de la Terre et du Soleil, au mois de mars et avril, correspondant à la période à laquelle notre Commandeur vous a annoncé que vous étiez arrivés dans la période de l'Ascension. Cette Ascension ne correspond pas à un point unique. Il existe, effectivement (je dirais), un faisceau convergent, un nœud particulier, qui correspond, lui, comme vous le savez, à la Délivrance finale de la Terre, mais aussi de vous-mêmes. Mais l'Ascension est un processus qui se déroule (je dirais) à de multiples vitesses selon, justement, votre capacité à vivre et à conscientiser ce que nous vous avons exprimé déjà depuis plusieurs semaines, correspondant au déploiement de la Lumière et à l'ouverture de la Porte Métatronique. Permettant de franchir la Porte Étroite et de vivre réellement la Conscience de l'Unité, et de dépasser donc les limites de l'enfermement au sein de la personnalité.

L'Humilité et la Simplicité sont, en quelque sorte, les deux éléments (si vous vous rappelez ce que j'ai pu dire voilà un mois) qui vont permettre de transcender, totalement, les forces Ahrimaniennes et les forces Lucifériennes qui sont inscrites en chaque être humain (ndr : voir les canalisations de FRÈRE K des 6 et 7 juillet). UNITÉ est, en quelque sorte, le Pilier de l'Humilité, qui est en regard de la zone de résonance appelée Ahriman ou la Porte de l'ATTRACTION. De la même façon, la Simplicité (qui est de l'autre côté du Point UNITÉ) : le Pilier de la Simplicité est lié au point AL de la poitrine, qui lui-même est en regard de la Porte VISION, c'est-à-dire des Portes de Lucifer. Ainsi l'Humilité est votre plus grand rempart. L'Humilité et la Simplicité sont les armes les plus puissantes, qui vont permettre à Ahriman et Lucifer de ne plus exercer la moindre prise et la moindre pression sur votre prison et sur votre enfermement. Ainsi donc, vous ne pouvez combattre Ahriman et Lucifer. Vous ne pouvez que leur proposer l'Unité. Nous ne pouvez que leur proposer HIC et NUNC, sur lesquels Ahriman et Lucifer n'ont aucune action, puisque Ahriman est lié au passé et Lucifer au futur, au sens linéaire du temps. Au sein de l'Instant Présent, Ahriman et Lucifer n'ont aucun poids, ni aucune densité, et ne peuvent maintenir les murs de la prison. Ainsi, l'Humilité et la Simplicité sont les armes les plus absolues vous permettant, là aussi, de transcender Ahriman et Lucifer. Permettant alors, à ce moment-là, de passer la Porte Étroite appelée la Nouvelle Fondation, ou si vous préférez, la Porte de l'Enfance.

Voilà ce que j'avais à dire pour resituer, dans le cadre de votre propre corps de chair, là où se situe l'enjeu actuel. S'il existe (et nous en avons le temps) des questionnements par rapport à ce que je viens d'exprimer, je vous écoute avec plaisir. Pendant que vous réfléchissez, n'oubliez jamais que pour vivre l'Unité, il vous faut accepter votre humanité. Et cette humanité correspond très exactement (et cela vous a été dit) à là où vous en êtes aujourd'hui, quelles que soient les souffrances pouvant se présenter dans l'un des murs de la prison. Regarder cette souffrance, regarder ce que vous êtes, ne veut pas dire s'en détourner, ne veut pas dire lutter contre, mais simplement, devenir Transparent par rapport à cela. Et à ce moment-là, dans l'Humilité et dans la Simplicité, l'Unité s'établira.

Question : l'Humilité et la Simplicité, sont-elles à travailler en conscience avant le Passage ?
L'Humilité et la Simplicité ne sont pas à travailler car l'ego, là aussi, va s'en emparer. Si vous voulez travailler l'Humilité, cela veut dire que vous voulez exercer une volonté. J'ai bien parlé de Transcendance et de conscientisation de ce qu'était l'Humilité, de ce qu'était l'humanité. Il n'y a qu'à travers de l'acceptation totale de ce que vous êtes dans l'Instant Présent, aujourd'hui, que se vit l'accès à l'Humilité et donc à l'Unité. L'ego n'acceptera jamais sa dissolution, de la même façon que l'ego n'accepte jamais sa mort (je parle, là, de la mort physique, telle que vous l'avez tous vécue de multiples fois). À tel point que, jusqu'à un temps assez récent, même les êtres qui étaient morts et qui passaient dans la matrice du côté astral, il fallait un certain temps pour leur faire accepter qu'ils n'avaient plus de corps. La conscience de l'ego se croit et se vit comme éternelle. Ainsi donc un être, avant la dissolution de l'astral, qui passait de l'autre côté du voile, par les portes de la mort, se retrouvait à vivre exactement la même chose, comme s'il avait encore un corps. Il fallait épurer, en quelque sorte, des niveaux Vibratoires extrêmement denses. Ceux qui avaient travaillé sur l'humilité, à travers des concepts religieux, ou philosophiques, au travers de la pratique des bonnes actions, pour espérer trouver le Ciel, n'ont en fait trouvé que la même densité de l'autre côté, parce qu'ils étaient attachés aux manifestations de leur humilité : cela s'appelle de l'ego spirituel.

Question : si on développe cette Humilité et cette Simplicité, au moment de la Dissolution, le seul acte d'Humilité à poser sera d'accepter cette Dissolution finale ?
Si vous vivez l'Humilité et la Simplicité, si vous conscientisez cette Humilité et cette Simplicité, alors que se passe-t-il ? La Porte Étroite est franchie, l'Impulsion du CHRIST se concrétise dans votre poitrine. Se traduisant alors par ce qui est appelé la Vibration du Feu du Cœur, ou de la Couronne Radiante du Cœur, ou encore des Points de la Tri-Unité. Les marqueurs de votre Conscience sont les Points de Vibration. Et non pas un concept intellectuel ou un travail intellectuel. Sans ça, nous retombons très exactement sur ce que je viens d'expliquer, par rapport à quelqu'un qui passerait de l'autre côté. La différence, aujourd'hui, c'est qu'il n'y aura plus de piège astral et donc, que la Libération, comme vous le savez, concerne la totalité de l'Humanité. Mais ce n'est pas un travail que de réaliser l'Humilité. Les travers deviennent alors extrêmement pervers, dans la mesure où, le plus souvent, il s'agira de ce que l'on appelle une fausse Humilité, où la personne va penser à son Devenir plutôt qu'à son Instant Présent. Et penser au Devenir éloigne de l'Instant Présent et donc de l'Humilité. Le seul marqueur (ainsi que je l'ai dit) est la Vibration qui s'établit dans la zone de la poitrine, que cela soit sur le Point appelé Pilier Transparence (KI-RIS-TI), que cela soit sur la Porte de l'Enfance (ou Point OD), que cela soit enfin sur les Points Unité et Simplicité : c'est-à-dire les Points UNITÉ (ou Humilité) et le Point Simplicité (ou le Point de Vibration, si vous préférez, de ce qui est appelé le chakra de l'âme). L'âme et l'Esprit se déploient en Conscience par leur propre Vibration.

Question : quelle différence faîtes-vous entre accepter les lois de la Dualité et s'y soumettre ?
Accepter les lois de la Dualité fait partie de l'Humilité. Il ne faut pas analyser, mais les conscientiser, non pas dans l'analyse des faits de la vie personnelle (quelles que soient les souffrances inhérentes à toute vie humaine, quelles que soient les circonstances de toute vie humaine qui s'inscrit par rapport à une histoire), mais être pleinement Présent, conscient et Lucide à soi-même. Non pas pour se juger, non pas pour échapper à une souffrance quelle qu'elle soit, mais pour regarder cela tel que cela est : sans faux-semblant, sans volonté de fuir quoi que ce soit. C'est à ce moment-là, en acceptant de voir les choses telles qu'elles sont dans votre vie, que la Transcendance peut apparaître. Cela nécessite aussi l'Humilité d'accepter ce que propose cette vie, au sein de l'humus, au sein de l'humanité. Les évènements qui se produisent, au sein d'une vie, fussent-ils le plus douloureux, ne sont pas là pour vous punir, ne sont pas là pour vous faire payer quelque chose, surtout dans cette période, mais uniquement pour déclencher cette Transcendance. Quels qu'ils soient, sans aucune exception. Ainsi donc, si vous vous attardez au fait de vivre telle chose, telle souffrance, telle solitude, telle maladie, vous n'êtes pas dans l'Unité. Regarder votre souffrance, regarder votre maladie, ne veut pas dire s'y soumettre, veut dire simplement accepter de ne pas lutter contre mais de le Voir. L'ayant Vu, l'ayant accepté, à ce moment-là, l'Humilité fait que l'accès à l'Unité se produit.
L'Unité n'est jamais une action/réaction. Ça ne veut pas dire que l'Unité est une inaction, mais elle est une action qui s'inscrit au-delà des lois de la Dualité. Le principe de la personnalité est de toujours créer des actions qui s'inscrivent dans la personnalité. Si j'ai une maladie, je cherche comment lutter contre cette maladie. Alors, selon les croyances que j'ai, je vais me diriger vers une médecine de type scientifique ou une médecine dite traditionnelle, mais la finalité est exactement la même. De la même façon, si je vis la solitude, je vais prier ou demander pour rencontrer quelqu'un, soit de manière scientifique (et vos moyens modernes ne manquent pas), ou alors je vais demander à la Lumière de me faire rencontrer quelqu'un. Je me situe donc de cette manière, de manière irrémédiable, dans la loi de Dualité. Cela correspond, point pour point, dit autrement, à ce que disait Jésus : « est-ce que l'oiseau se soucie de ce qu'il va manger demain ? ». Tout cela vous éloigne de l'Humilité, et vous éloigne de l'Unité et de HIC (ICI), et son couple (son complément) qui est MAINTENANT : HIC et NUNC.
De nombreuses Étoiles, en tant que Entités féminines, vous ont exprimé, je dirais, de façon beaucoup plus complète, leur vécu de cette Humilité. Se faire tout petit ne veut pas dire nier sa vie, mais accepter, simplement, que cette vie s'inscrit dans des limites. En ayant accepté les limites, ainsi que je l'ai dit, vous voyez les limites. Voyant les limites et les ayant acceptées, sans s'y soumettre, alors, à ce moment-là, l'Unité peut apparaître, qui se traduira toujours par une Conscience claire. Parce qu'accéder à l'Unité ne peut être aucunement un questionnement, mais ne peut être qu'une réponse. Se traduisant par ce qui a été appelé la perception, réelle et complète, de la Conscience Unitaire, se traduisant, aujourd'hui plus facilement qu'auparavant, par les Vibrations présentes en quelques Points de la poitrine.

Question : cela signifie-t-il qu'il convient de ne rien faire ?
Tant que vous faites, vous n'êtes pas dans l'Être. Alors bien sûr, vous pourrez toujours me répondre que les circonstances de votre vie vous obligent à faire. Mais qui décide des circonstances de votre vie ? C'est bien pour ça qu'il existe un évènement particulier, appelé Choc de l'Humanité, qui vous privera de cette obligation de faire. Tant que l'humain vit sa vie et qu'il obéit aux lois, et qu'il se soumet à ces lois, il va parler de quoi ? De responsabilité, de sens du devoir, de liens familiaux, de liens sociaux. Vous ne pouvez vivre l'accès à l'Unité si vous êtes en permanence en train d'interagir et de faire au sein des lois. Ce qui ne veut pas dire, encore une fois, se soustraire aux lois, mais changer (si vous préférez) de point de vue. Vous ne pouvez changer de point de vue qu'en vous plaçant HIC et NUNC.
Cet HIC et NUNC n'est pas à se placer pour le reste de vos jours, mais doit se réaliser, à un moment donné. Ce qui, après, ne vous empêchera pas, bien au contraire, de réaliser et de faire ce que vous avez à faire. Mais pour Être, il faut arrêter de faire. Cet arrêter de faire ne s'inscrit pas dans une durée, puisque cela se situe hors du temps. Vous savez pertinemment que l'ensemble des êtres sur cette planète ayant vécu l'Éveil Total, ont vécu cela comme une expérience survenant à un moment donné. Si l'on excepte des cas particuliers (et je pense en particulier à MA ANANDA, ou à d'autres Sœurs), pour la plupart des êtres ayant vécu cette Réalisation, cela ne les a pas empêchés, jusqu'à preuve du contraire, de laisser des traces à travers leurs écrits, à travers leur vie. Mais vous ne pouvez trouver l'Être dans le faire. Il faut, à un moment donné, arrêter de faire. Mais je n'ai pas dit arrêter de faire jusqu'à la fin des temps. Cet arrêter de faire concerne l'ensemble des activités de la personnalité (mentales, émotionnelles, actions, réactions, lien, tissu social), l'ensemble des composantes qui font votre vie, en acceptant cette vie, mais au sein de cette acceptation, arrêter de faire. Cet arrêt de faire n'est pas inscrit dans le reste de votre vie : ça, c'est la personnalité qui veut vous faire croire cela.

Question : pourriez-vous expliquer ce que vous entendez par : cet « arrêt de faire » n'est pas inscrit dans le reste de votre vie ?
Cela veut dire simplement qu'il est exceptionnel, même aujourd'hui, de trouver un être tel que MA ANANDA MOYI passant des années sans rien faire, simplement dans l'Être. La plupart d'entre vous, même Éveillés et Réveillés, continuez certaines activités, consistant à faire il me semble. Une fois que vous avez vécu l'Unité et la stabilisation dans le Cœur, au travers des 4 Piliers, qui a dit qu'il ne fallait rien faire ? Mais par contre, pour vivre l'Unité, il faut arrêter de faire. Cela a été aussi appelé : il faut arrêter d'avoir ou de savoir, pour être. C'est l'inscription de la Conscience dans le temps présent, HIC et NUNC, Humilité, Simplicité. Tant que votre conscience est occupée aux murs de la prison, vous ne pouvez sortir de la prison. Il faut simplement que la conscience reconnaisse la prison en tant que principe général, et à ce moment-là, vous placer au centre de la prison pour transcender la prison. Ce qui change, encore une fois, ce n'est pas la prison, c'est la conscience. Mais les effets sur la prison sont indéniables. C'est-à-dire que l'ensemble des limitations de la vie, l'ensemble des souffrances de la vie, l'ensemble de ce qui pouvait être appelé perturbations de votre vie, disparaissent comme par enchantement. Cet enchantement n'est que l'action de la Lumière Vibrale en vous. Ce dont je parle est une séquence de temps. Quand je dis : arrêter de faire, je n'ai jamais dit qu'il fallait arrêter de faire jusqu'au bout. J'ai bien parlé d'arrêter de faire, un petit peu comme la méditation qui va vous permettre de trouver un certain état. Quand vous avez trouvé et vécu l'Unité, le processus de la Conscience fait qu'à ce moment-là, votre état de Conscience et votre état Vibratoire fait que, tout en étant enfermé dans ce corps et dans ces lois sociales (ou ces lois affectives), vous n'êtes plus enfermé dans l'action/réaction et vous vivez réellement, la Liberté. Pas avant.

Nous n'avons plus de questionnements, nous vous remercions.
Chers Frères et chères Sœurs, alors FRÈRE K va communier avec vous. Je vous dis à un de ces jours. Avec tout mon Amour.

... Effusion Vibratoire...

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page