Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > O.M. AÏVANHOV

O.M. AÏVANHOV

3 mars 2012

pdf

Eh bien, chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver. Alors, vous avez eu, aujourd'hui, un ensemble de choses que vous ont donné les Archanges. C'était des éléments qui sont, en quelque sorte, à mijoter et non pas à conceptualiser, n'est-ce pas, ou essayer de comprendre, comme ça. Tout cela, tout ce que vous ont dit les Archanges, n'est destiné qu'à une chose et une seule. Bien sûr, c'est pas fait pour faire tourner les vélos, n'est-ce pas, c'est à dire le mental. C'est surtout pour vous faire réaliser qu'à un moment donné, dans votre vie, là, sur Terre (ou peut-être au moment ultime du grille planète) il va falloir réaliser tout ce qu'ils vous ont dit. Le réaliser, ça veut pas dire le devenir, n'est-ce pas ? Vous êtes libres, bien sûr, de vous établir dans ce que bon vous semble. Mais néanmoins, il y a des éléments Vibratoires extrêmement importants qui sont en train de se mettre en place, sur Terre. Ceux d'entre vous qui sont attentifs et qui vivent les Vibrations, vous savez pertinemment que, par exemple, les sons que vous percevez dans les oreilles sont profondément modifiés. Il y a des modifications de tous vos besoins physiologiques : y'en a qui mangent plus, d'autres qui peuvent pas manger, d'autres qui dorment toute la journée, d'autres qui ne peuvent plus dormir, etc, etc. Il y a énormément de choses qui sont entrain de se modifier en vous et qui correspondent, par ailleurs (comme cela a été dit par les Archanges), à des modifications considérables qui sont entrain de survenir sur la Terre.

J'ai dit, y'a peu de temps, que y‘avait une espèce de cohabitation entre la chenille et le papillon. Mais maintenant la chenille est presque morte, n'est-ce pas ? Vous le vivez, pour certains d'entre vous. Et bien sûr, c'est comme le moment du passage de la mort. Quand on vous annonce que vous allez mourir, vous passez par un certain nombre d'étapes. Vous n'y croyez pas, bien sûr, parce que l'ego se sent toujours éternel, ça, ils vous l'ont dit, les Archanges. Même si vous avez vécu une expérience qu'on appelle de mort imminente, même si vous avez vécu des transcendances, même si vous accédez au Soleil, même si vous accédez à ce que certains d'entre vous commencent à frémir, c'est-à-dire cet Absolu, il y aura toujours cette notion de quelque chose à perdre. Mais bien sûr, ça, c'est l'ego qui pense comme ça, parce que y'a rien à perdre. Ce qui se perd c'est justement ce qui vous empêche d'être, en Vérité, ce que vous Êtes. Si vous avez des questions, je vous écoute.

Question : Pourriez-vous développer sur l'Onde de Vie, sur l'Absolu ?
Tout à fait. Alors, l'Onde de Vie, qu'est-ce que c'est ? Toute l'année dernière, les Anciens vous ont exprimé la différence entre l'énergie qui circule dans le corps (qu'on appelle l'énergie vitale, les pranas qui correspond aussi bien à l'énergie de la matière qu'à l'énergie que vous appelez éthérique, ou de l'énergie encore, émotionnelle, vous savez les émotions, ce qui vous émeut, qui déclenche des larmes, qui donne des frissons) et l'énergie (même mentale) qui peut déclencher des choses particulières. Ça, vous êtes au niveau de l'énergie vitale. Et puis nous vous avons, peu à peu, appelés à conscientiser et à vivre ce que Sri Aurobindo avait parfaitement défini de son vivant, à savoir le Supramental. L'énergie Supramentale est un mauvais mot. C'est la Lumière Vibrale, c'est à dire quelque chose qui est une Onde de résonance, qui ne circule plus, mais qui s'établit (par exemple sur les Portes, par exemple sur les Étoiles, par exemple sur les Couronnes radiantes). C'est une énergie qui n'est plus de l'énergie, mais qui est une structure de résonance qui est, en quelque sorte, liée à la superposition, à l'intrication, à l'imbrication (si l'on peut dire) entre la structure éthérique, physique (tout ce que vous vivez dans l'incarnation), avec quelque chose qui est au-delà du corps causal, que les Orientaux appelaient l'âme spirituelle, l'âme divine, si vous voulez, c'est-à-dire le principe atmique et bouddhique. Cette énergie là n'a rien à voir avec ce monde et, pourtant, c'est celle-ci qui s'est manifestée, en résonant en vous, à travers les Étoiles, à travers les Portes, à travers les Chakras, à travers les Lampes, comme disent certains d'entre nous.

Ce qui arrive maintenant est autre chose, c'est-à-dire que (à défaut d'un meilleur mot) on l'appelle l'Onde de l'Éther ou Onde de Vie, mais on peut y mettre les noms qu'on veut. Et ça, ce n'est plus ni une énergie, ni du Supramental. C'est quelque chose qui n'est ni l'énergie vitale, ni le feu de l'ego (en quelque sorte), le feu vital, qui vous permet d'avoir des pulsions, des émotions, des pensées, tout ce qui constitue la vie dans ce monde, que cette vie soit tournée vers la matière ou vers le spirituel. Donc, vous êtes confrontés à l'incarnation du Supramental. Cette incarnation du Supramental, cette arrivée du Supramental sur Terre (comme vous le savez) s'est fait en plusieurs étapes, qui ont pénétré les différentes couches isolantes de ce système solaire, comme les différentes couches isolantes de ce que l'on appelle la personnalité, qui est en vie, ici, sur ce monde (c'est-à-dire le corps physique, le corps éthérique, le corps astral, le corps mental et aussi le corps causal). Le corps causal, qui est appelé, avec le Feu de l'Esprit, par l'action du Supramental, à se dissoudre. Et, quand se dissout ce corps causal, vous accédez à quelque chose qui est ce que les Orientaux appellent le corps atmique et le corps bouddhique.

Au-delà de ce corps atmique et de ce corps bouddhique, qui correspondait à la Fusion des Éthers, vécue par la Terre et par vous, et aussi (plus récemment) par le manteau de la Grâce, vous atterrissez, à défaut d'autres termes, à ce qu'on appelle l'Absolu, le Tout, Illimité. On pourrait y mettre une multitude de mots. Mais quels que soient les mots, c'est aussi une réalité qui est au-delà de l'énergie vitale, au-delà de la réalité des couronnes, des Vibrations, qui est un frémissement. Ce frémissement n'est pas de ce monde : c'est la nature même de la Vérité que nous sommes tous, au-delà des différentes Dimensions. Bien sûr, je m'exprime encore, comme vous l'avez constaté (et comme la plupart des Anciens), avec ce que vous pourriez nommer, un reste de personnalité. Parce que nous nous sommes maintenus (comme vous le savez peut-être) sur un plan intermédiaire qui nous a permis de rester très proches de vous, afin d'essayer (depuis ces années) de vous accompagner au mieux dans ce qui allait advenir. Alors, voilà quelques années, j'ai parlé avec humour du grille-planète. Vous avez vu les effets que ça a eu sur certains : grille-planète. Qu'est-ce que ça veut dire, grille-planète ? Si je vous avais dit, le plus sérieusement du monde : apprêtez-vous à disparaître. Qu'est-ce que vous auriez fait ? Vous auriez disparu de ma présence pour ne pas écouter ce que j'ai à vous dire de si horrible, n'est-ce pas ? Mais qu'est-ce qui s'est passé durant ce temps ? Vous avez incarné, à des degrés divers, le Supramental. Vous l'avez même conceptualisé. Si vous ne Vibrez pas, vous avez adhéré, quelque part, aux concepts, aux idées que nous vous soumettions.

Le seul but, la seule finalité, c'est de vous préparer à votre propre Dissolution. Et si nous vous avions dit ça, y'a trois ans, jamais vous ne l'auriez accepté, bien sûr. Donc y'a eu, en quelque sorte, une espèce de maturation. Cette maturation, elle se fait par les preuves (pour ceux qui les vivaient) de ce que nous vous disions, par les preuves de ce que vous viviez, vous-même. Ces moments où vous êtes dans la Lumière, où vous vous regardez dans la Lumière (même si c'est ici, dans ce corps) : vous êtes fondus d'Amour, fondus de Lumière. Et y'a encore autre chose après, mais on ne pouvait pas vous le dire, ni encore moins vous le faire vivre, parce que y'a que très, très peu d'êtres humains qui ont réussi à vivre cela. Le premier d'entre eux (vous le connaissez bien sûr), Bouddha, en a eu une approche. Mais celui qui est allé au bout, c'est Christ. Alors, ce qui se passe, à l'heure actuelle, depuis le Manteau bleu de la Grâce, c'est exactement à travers ce frémissement (à défaut d'autre mot) qui n'est ni une énergie, ni le Supramental, mais ce qui est au-delà du Supramental. C'est la Source même de Vie. On l'appelle l'Onde de l'Éther ou l'Onde de Vie. Cette Onde de Vie est celle qui vous fait, réellement et concrètement, vivre au-delà de la Conscience d'être une personne ou d'être une autre personne, ou d'être l'Êtreté. Elle vous fait pénétrer dans la transcendance finale et totale.

Alors bien sûr, ce que je dis, ce que vous ont dit les Archanges, ça va entraîner, en vous, une espèce de retrait, parce que c'est une répulsion terrible pour l'âme, de savoir qu'elle n'existe pas. C'est une répulsion terrible de savoir, pour l'Esprit, que, en définitive et en finalité, il n'existe pas. Imaginez : pour l'instant, vous avez une pelote de laine, vous avez tiré le fil de la pelote de laine. À un moment donné, vous êtes devenus ce fil que vous tirez : c'est l'expérience, c'est les expériences, c'est les Dimensions. Et puis, petit à petit, vous êtes captivés par cette pelote de laine que vous tirez petit à petit. Et puis vient un moment où vous arrivez à quoi ? Y'a plus de pelote de laine, y'a plus de fil, y'a plus rien à tirer. Qu'est-ce que vous faites, à ce moment là ? Donc le frémissement de l'Onde de Vie, c'est l'accès (au-delà de la conscience de la personnalité, au-delà de la conscience du Supramental, au-delà de l'Éveil) à l'infini. C'est le dépassement de tout l'infini. Alors bien sûr, ça peut pas être exprimé par des mots, parce que c'est pas une expérience, comme vous l'ont dit les Archanges. Nous, nous l'avons vécu. Et pourtant je m'exprime en tant que Omraam Mikaël AÏVANHOV. Mais vous, est-ce que vous l'avez vécu ? Et pourtant, c'est la terreur absolue. Parce que vous espériez, en quelque sorte, une perpétuation. De quoi ? De votre corps, de votre conscience. Vous espériez vivre l'Absolu et quand l'Absolu arrive, qu'est-ce qui se passe ? Et bien, vous avez peur. Vous espériez vivre l'infini, vous mourrez et vous avez peur. Mais c'est normal, parce que la construction même de ce corps, la construction même de cette Illusion, n'existe que parce qu'il y a la peur. Donc, bien sûr, la peur va être sidérante. C'est agréable de vivre la Lumière, assis dans un fauteuil, dans un lit, de se baigner dans ce quelque chose qui vous remplit. Oui, mais il faut vous vider, aussi.

L'Onde de Vie est ce qui vous remplit, tout en vous vidant de toutes les Illusions que vous avez été et qui, pourtant, vous ont permis d'arriver à ce point. Ce n'est plus le Supramental, ce n'est plus l'énergie vitale, ce n'est plus le Feu de l'Esprit. C'est ce qu'a essayé d'exprimer encore, il y a peu de temps, Frère K, à travers l'Autonomie, la Liberté. Parce que, sur Terre, nous revendiquons tous la liberté. Mais êtes-vous libres, réellement, quand vous êtes dans un corps ? Oui, vous êtes libre de manger ou de pas manger. Mais est-ce que vous êtes libres de ce corps ? Est-ce que vous êtes capables de conscientiser autre chose que vos pensées, que vos émotions, que ce corps, que vos désirs et même, que votre vécu de la Lumière ? Voilà ce à quoi vous allez être confrontés. Donc, les Archanges (à travers la Dissolution du Conclave et la mise en ligne, en quelque sorte, des Vibrations Archangéliques) vous permettent de vous approcher de cela. Alors bien sûr, y'a des règles, au sein de l'Onde de Vie. L'Onde de Vie, vous pouvez essayer de la qualifier, de dire : ça me gratouille, ça me chatouille, c'est chaud, c'est froid, ça fait mal, ça circule, ça circule pas, ça fait comme le Supramental. C'est rien de tout ça, parce que vous n'avez jamais connu cela. C'est le moment où vous vivez cette rencontre consciente avec l'Absolu et le moment où la Conscience, elle-même, même la plus réalisée, s'efface devant l'Absolu. Et pourtant, je vous dis que nous, Anciens, Étoiles, nous l'avons vécu. Mais pourtant, la terreur que vous allez avoir, c'est de perdre quelque chose, et c'est inéluctable. Mais dès l'instant où vous laissez l'Onde de Vie vous parcourir, elle va vous faire devenir cet Absolu. Y'a pas de mot pour décrire cela. Alors bien sûr, toutes les expériences intermédiaires, ça sert à rien d'en parler, parce que si vous en parlez, vous allez vous figer dans cette expérience intermédiaire. Je m'explique : Imaginez que vous ayez accès à la croyance en la réincarnation et qu'il vous soit donné de voir toutes vos vies passées, ou éventuellement, même, de voir toutes les vies passées de ceux que vous allez croiser. Mais qu'est-ce que ça va vous apporter ? Ça va vous enfermer dans quelque chose.

De la même façon, quand vous vivez le Supramental et quand vous pénétrez la Lumière, quand la Lumière vous pénètre, vous vivez des moments (dans les Alignements, dans les rêves, dans les moments privilégiés) où vous êtes cette Lumière. Mais même ça, c'est une image. C'est quelque chose qui précède l'Onde de Vie. Vous êtes au moment de l'Onde de Vie, parce que la Terre a décidé de vivre son Ascension. C'est Réalisé. Maintenant, c'est pas, je dirais : « tout est accompli », comme l'année dernière. Mais tout est accompli, maintenant, dans la chair. Et quand je dis ça, comme les Archanges vous l'ont dit, c'est imminent. C'est pas dans un an, c'est pas dans six mois, c'est avant. Mais le temps n'existe pas. C'est-à-dire que si vous vous fondez dans l'Onde de Vie, qu'est-ce qui va se passer ? Ayant vécu cela, vous allez voir ce que vous étiez (ce corps, ces pensées, cette construction, ce Supramental) comme quelque chose qui n'est plus vous. Ce n'est pas un déni, ce n'est pas un rejet, ce n'est pas dire : ça y'est, je me mets dans un coin, je mets une robe blanche et je fais plus rien. Ça veut dire que vous avez la pleine Lucidité et la pleine Clarté, non pas comme une croyance, mais que vous êtes rien de ce que vous croyiez auparavant. L'Onde de Vie vous fait vivre la Vie et transcender cette vie. Elle est la réponse. C'est-à-dire que y'a plus besoin de questions, y'a plus besoin d'interrogation sur savoir qui je suis. Y'a plus besoin d'interrogation sur qu'est-ce que je vis ? Qu'est-ce que je vois ? Où je vais aller ? Qu'est-ce qui va se passer pour moi ? Qu'est-ce qui va se passer pour le monde ? Qu'est-ce qui va se passer pour mes enfants ? Qu'est-ce qui va se passer pour la mission que j'avais ? Vous continuez, mais vous n'êtes plus tout cela. C'est pas un rejet, c'est la transcendance absolue.

L'Onde de Vie, c'est cela. Elle a été libérée. Elle vient pas de la Source, d'Alcyone, elle vient pas d'une Dimension, elle vient pas de votre Esprit, elle vient pas de votre âme, elle vient pas de votre personne. Elle vient de (à défaut d'autre mot) ce que j'appellerai l'Ultime. La boucle est bouclée. Tout ça pour comprendre qu'y a pas de boucle. La Vérité n'est pas quelque chose qui se découvre d'emblée. Elle se découvre par élimination. Vous comprenez, par exemple, que vous n'êtes pas vos émotions. À un moment donné, vous arrivez peut-être à comprendre que vous n'êtes pas vos pensées. Vous les regardez passer : par exemple, dans les Alignements, y'a une pensée qui peut arriver, mais vous n'êtes pas cette pensée. Après, à un moment donné, le danger de tout ça c'est de se dire : je vais rejeter l'incarnation. Vous pouvez rien rejeter. Par exemple, prendre conscience que vous étiez en prison et vouloir sortir de la prison. Et bien, l'autre Vérité Ultime, c'est qu'y a jamais eu de prison et qu'y a jamais eu personne en prison. Alors j'essaie de vous faire toucher cela à travers des exemples. Est-ce que, par exemple, quand se brise un vase (dans un vase, vous avez de l'air), est-ce que l'air qui était dans le vase disparaît ? Non. Simplement, vous dépassez l'identité d'une forme, d'une pensée, d'une émotion, d'une vie. Vous devenez la Vie. Et là, vous pouvez affirmer (parce que ce n'est pas une projection) : « moi et mon père sommes UN ». Ce qui ne vous empêche pas de faire à manger, ce qui vous empêche pas de sourire, ce qui vous empêche pas d'être humain. Mais, comme le disait le Melchisédech de la Terre, Maître Philippe : « je suis le plus petit ». C'est les vases communicants. Si vous n'acceptez pas d'être petit, ici, comment pouvez-vous être l'Absolu ? C'est ce qu'ont dit les Archanges, en d'autres mots plus vibrants : l'éphémère, l'Éternité. Le limité, l'Illimité. Mais bien sûr, quand vous êtes dans la personne, dans l'ego, on a beau vous dire que vous êtes l'Illimité, celui qui va vous dire ça, vous allez le regarder comme un fou, n'est-ce pas ? Vous dites : moi, je me touche, je sais quand j'ai faim, je sais quand j'aime, je sais quand j'aime pas. Et pourtant, vous ne pouvez l'appréhender en restant limités. Mais bien sûr, l'ego a terriblement peur, l'âme a terriblement peur, elle aussi. Vous imaginez : quelque chose qui est éphémère, qui se croit éternel (parce que l'ego se croit toujours éternel) et qui, finalement, disparaît. Mais c'est impossible à, même, envisager ou supposer. C'est la même chose que pour la mort. Ce qui se passe, comme a dit Marie, comme vous ont dit les Archanges, c'est la Résurrection. Tant que vous croyez posséder la Lumière, vous ne possédez rien. Vous ne pouvez posséder ce que vous Êtes, c'est impossible.

Déjà, rappelez-vous, y a des années, quand l'Archange ANAËL vous avait parlé de l'abandon à la Lumière, mais c'était inconcevable. Comment est-ce que moi qui décide de ma vie je vais m'abandonner à la Lumière ? Et puis, petit à petit, vous vous êtes aperçus que c'était pas si désagréable que ça, n'est-ce pas ? Que dans les moments où vous étiez dans cette Lumière et bien, les problématiques, le mental, les émotions, pouvaient disparaître. Mais même ça, c'est à abandonner. Mais on pouvait pas vous le dire avant. Parce que ça sert à rien de le dire, parce que c'est pas une étape. Vous avez eu plusieurs étapes : l'allumage des Étoiles, des Portes, des Chakras, etc, etc. Mais maintenant, c'est au delà de toute étape. Tout ça n'a qu'un but, même si vous le vivez pas maintenant, c'est que, au moment où ça va arriver, vous vous rappellerez de ce qui a été dit et vous ne serez pas, comment dire, rétractés par l'Esprit. Nous vous avons toujours dit que la mission était accomplie.

Question : Qu'en est-il du manteau blanc du Christ ?
Le manteau blanc du Christ, c'est ce qui a été appelé le Mariage mystique. C'est ce qu'ont témoigné, surtout, les Étoiles, durant ces années, de leur expérience. Le manteau blanc du Christ, il est où ? Il doit arriver mais Il Est, de toute éternité. Il arrive pas de là haut. Il arrive pas de quelque part. Il est déjà là. Mais à un moment, ce manteau blanc du Christ deviendra le grille-planète. C'est le moment où, de manière imagée, Saint Jean avait dit, dans l'Apocalypse : « vous allez laver vos robes dans le sang de l'agneau ». Alors bien sûr, ceux qui sont encore dans la personnalité vont se dire : mais ça n'arrive pas, il se passe rien. Mais y'a rien à se passer, parce qu'en définitive, tout ce que vous avez construit (les Portes, les Couronnes Radiantes) doivent laisser la place à ce que vous Êtes : l'Onde de Vie, l'Onde de l'Éther. Si vous voulez, vous pouvez l'appeler l'éveil de la Kundalini, mais l'éveil de la Kundalini c'est strictement rien du tout par rapport à la Vérité. C'est encore des artifices, c'est encore (comment dire) des spectacles, c'est pour vous amuser. Et oui, l'ego, il est pas content là, hein ? Et le plus merveilleux, c'est que, pour cela, vous n'avez rien à faire, rien à demander, rien à espérer, rien à projeter. Faites ce que vous faites normalement. Tout a été construit, tout a été accompli. Je vous l'ai dit depuis un an. Alors bien sûr, la personnalité, l'âme, va se poser éternellement la question du libre arbitre. Nous vous avons dit que le libre arbitre n'existe pas. Vous êtes entièrement déterminés. Et vous comprenez ce que ça veut dire, cette détermination ? Quels que soient les chemins que vous empruntiez, y a aucun chemin. Vous avez toujours été là, éternellement. Mais pour cela, il fallait, pour beaucoup d'entre vous, réaliser toute cette construction, à l'identique, du Corps d'Êtreté. Et puis, pour ceux qui vivaient rien, il était important qu'il y ait des Frères et des Sœurs qui vivent cela, pour asseoir, Ancrer, la Lumière. C'est pour ça aussi que les premiers seront les derniers et les derniers seront les premiers.

Question : Qu'en est-il du devenir de l'équipe au sol ?
Quel devenir ? Ca veut dire quoi, devenir ? Si vous voulez devenir, ça veut dire que vous n'Êtes pas. Si l'Onde de Vie vous parcourt, vous n'avez plus ce genre de question. C'est l'ego qui pose la question, toujours. C'est l'ego qui veut savoir où il va. C'est l'ego qui veut savoir ce qu'il a été dans une autre vie. C'est l'ego ou l'âme qui se trouve des âmes sœurs, des flammes jumelles, un amour extérieur, même sublimé. Mais le Mariage que vous vivez, c'est le Mariage mystique. Il peut être incarné par un brin d'herbe. Si vous pensez que c'est le Christ, pensez que c'est le Christ. Si vous pensez que c'est Bouddha, pensez que c'est Bouddha. Si vous pensez que c'est un breuvage chamanique, pensez que c'est un breuvage chamanique. Mais, en définitive, y'a rien de tout ça. Alors bien sûr, le Bouddhiste il va dire : c'est Bouddha et celui qui est catholique ou chrétien, il va dire : c'est le Christ. Le chamane sibérien, y va dire que c'est la boisson, c'est le champignon, etc, etc. Mais tout cela, c'est quoi ? Des étapes.

La Vérité ne se vit que par élimination des couches successives. J'ai pris l'exemple de la pelote de laine. On peut prendre l'exemple aussi de l'oignon : vous avez une première couche, vous enlevez la première couche, y a encore une couche. Et quand vous avez enlevé toutes les couches, qu'est-ce qui reste ? L'ego va dire : le néant. Non. Il reste Tout. Alors ça c'est pas un point de vue, c'est simplement quelque chose de profondément nouveau. Mais, encore une fois, vous ne pouvez pas l'expliquer, vous ne pouvez pas en avoir une description. Parce que, comme vous l'ont dit les Archanges, comme nous vous l'avons dit, nous sommes tous en vous, comme vous êtes tous en nous. Alors ça peut être séduisant, parce que vous allez l'appeler l'amour, romantique ou pas romantique. Et puis, à un moment donné, vous allez rejeter tel être ou telle chose ou telle situation, parce que ça vous semble contraire à vos règles et fonctionnements. Quelles règles de fonctionnement, si ce n'est celui qui est enfermé en lui-même ? Vous ne pouvez vivre la Liberté en étant enfermés dans quoi que ce soit.

L'Humilité c'est n'être plus rien, ici, non pas comme un déni de la vie ou comme une auto flagellation, comme certains fous furieux ont pu croire dans le passé qu'il suffisait de se donner des coups de fouets pour accéder à l'Unité. Non. Ou de se priver de ceci ou cela. Simplement, l'Onde de l'Éther n'a rien à voir avec ce monde, n'a rien à voir, non plus, avec la Conscience. Il a toujours été dit que l'Unité, le point Ultime, s'était fragmenté à l'infini et que, en définitive, il devait retourner à ce point Ultime. C'est la meilleure image qu'on puisse en donner. Si vous voulez continuer à tirer des pelotes de laine pendant des milliards d'années, vous pouvez le faire, ça changera strictement rien à la Vérité.

Question : Vous avez souvent dit que les 3 jours se passeraient pendant une nuit de très grand froid. Par ailleurs, vous avez dit que les Noces de Lumière allaient jusqu'à juillet. Est-ce à dire qu'en juillet on aura des nuits de très grand froid ?
Il y aura un grand froid. Mais si tu vis, je sais pas, moi, à Tahiti, tu peux l'attendre longtemps le froid, n'est-ce pas ? Le froid correspond à l'Europe, bien sûr. Les 3 jours sont annoncés comme quelque chose de terrifiant, dans les prophéties (déjà, au siècle dernier) mais vous n'êtes pas dans la même Conscience qu'y a un siècle ou deux siècles. Les prophètes de l'époque qui voyaient les trois jours, c'était terrible. Oui, c'est terrible, pour l'ego. Maintenant, si je vous dis que la Terre s'est réveillée, y en a parmi vous qui la sentent : c'est cette Onde qui parcourt les jambes, qui revient au périnée, qui remonte au cœur, qui embrasse tout le corps, dans le chaud, le froid, l'air, dans toutes les énergies, toutes les Consciences. Ils vivent déjà leurs trois jours.

Je vous renvoie à ce que disait l'Archange ANAËL, qui a exprimé (voilà un an et demi je crois) quelque chose qui était lié à la vérité relative et Absolue. Par exemple, je te montre un crayon. Tu vas me dire : « ce crayon existe, j'en vois la couleur, la texture, je peux le toucher ». Qu'est-ce qui touche le crayon ? bien sûr, c'est ce corps physique, éthérique, astral, mental et causal. Est-ce que le crayon existe ailleurs, dans la Vérité Absolue ? De la même façon, tu es identifiée à ton corps, à ta vie, à tes émotions, à tes possessions, à ton travail, donc tu vas dire : « je suis ceci, je suis cela, je fais cela ». Oui, c'est une vérité relative. Et puis quand tu meurs, dans ce monde, et ben tu peux plus faire ce que tu disais la veille. Tu peux pas dire : « je vais prendre ma voiture pour aller travailler », quand tu es de l'autre côté. Mais tout ça, ce sont des interprétations, ce sont des choses illusoires. Donc, les trois jours auront lieu. Mais rappelez-vous qu'il y avait des dates buttoirs, mais vous savez pas ces dates buttoirs. Qu'est-ce que nous vous avons toujours dit ? Ce n'est pas vous qui décidez. Ce n'est pas la Lumière qui décide. C'est la Terre. Et la Terre l'a décidé parce que certains d'entre vous commencent à vivre leurs trois jours n'importe quand. Ils peuvent plus rien faire : ils sont des légumes ou ils ont l'impression d'être un légume. Et d'autres qui ne vivent rien. Ils vivront, le moment venu, ultime. Mais cela est maintenant.

Alors, bien évidemment, l'ego va essayer de s'approprier ça et de trouver des déductions logiques. Il faut cesser tout regard extérieur, parce que, comme le disait un Archange, tout à l'heure, la lèvre, c'est la frontière entre dedans et dehors. Mais y'a pas de frontière, y‘a pas de dedans, y'a pas de dehors. Vous avez éliminé tout le reste. Mais l'Onde de Vie est le témoin : cette Onde de l'Éther, qui embrase votre Canal de l'Éther (qui n'est plus seulement la Kundalini) parce que le Canal Médian (qui est appelé Sushumna, avec Ida et Pingala, de chaque côté) s'est fondu dans une seule et même réalité qui est alimentée par les particules Adamantines. Et si on peut parler d'élévation, c'est quoi ? C'est l'Ascension.

Maintenant si vous voulez aller sur Vénus, vous irez sur Vénus. Si vous voulez rester encore, vous resterez encore. Mais vous serez obligés de reconnaître l'Éternité. C'est ce que vous avait dit la Source, voilà deux et trois ans, ce qu'il a appelé la Promesse et le Serment. C'est les Noces, les Noces Mystiques, les Noces de Lumière, le Baptême de la Résurrection, l'Onde de Vie et vous pouvez encore en coller des dizaines, d'épithètes. Pour reprendre aussi l'exemple que j'ai donné y'a quelques temps. Vous savez celui qui a la main dans le bocal pour les cacahuètes et qui arrive pas à sortir la main du bocal. Si on poursuit la métaphore, y'a pas de bocal, y'a pas de cacahuète et y'a pas de main. C'est terrible hein ?

Question : comment quitter le je, sans pointer du doigt qu'en fait, on n'est pas ce je ?
Y a pas de façon. C'est l'Onde de Vie qui le réalise, c'est pas toi, ni le Soi. Y'a aucun acte conscient qui peut le faire. Par contre, il est évident que, comme vous l'ont dit les Archanges, la peur, le doute, sont, en quelque sorte, les poisons de cela. Mais vous pouvez vous rassurer : même si vous le vivez pas maintenant, le grille-planète vous le fera vivre, à tous, sans aucune exception. Donc ça sert à rien de se faire du souci, dans un cas comme dans l'autre. Contrairement à l'Ancrage de la Lumière où nous vous avions donné (comme l'a dit encore UN AMI, y'a quinze jours) tout un ensemble de choses : Les Portes, les Étoiles, les Vibrations, les Alignements, le Manteau de la Grâce, etc, etc. Rien de tout ça ne peut vous conduire à l'Onde de Vie. Mais néanmoins, on peut dire que c'était des éléments indispensables pour que l'Onde de Vie, le moment venu, se manifeste. On pourrait dire aussi, par exemple, comme phrase : « Aime et fais ce qu'il te plait ». Je pourrais aussi te dire : « Ne juge personne, ni toi, ni aucun autre ». Nous vous avons longuement parlé de la dualité, de l'Unité, de la falsification, de la Fluidité de l'Unité, des phénomènes de Synchronicité. C'était des étapes.

Question : Vous avez fait référence tout à l'heure au bocal de cacahuètes où, le bocal et les cacahuètes en fait n'existaient pas. Vous avez également fait référence à la pelote de laine qui est dévidée pour aller vers le rien ou le tout. Qu'en est-il alors des protocoles qui ont pu être proposés jusqu'à maintenant, pour vivre ces évolutions ?
Ce sont des béquilles. Quand vous avez intégré, en vous, les béquilles, qu'est-ce que vous en faites ? Vous les dépassez. Donc bien sûr, les protocoles, les Yogas de l'Unité, tout ce que nous vous avons donné, ont été des étapes de construction du Corps d'Êtreté, de Reconstruction du Corps d'Êtreté et, surtout, ont permis un meilleur Ancrage et un meilleur Essaimage de la Lumière. Maintenant, si tu en sens le besoin, fais-le. Quand tu passes (de ce qui a été nommé par les Anciens, y a peu de temps) du je Ombre, au Soi Lumière, ça change tout. Parce que, déjà, le Soi Lumière c'est merveilleux, c'est un état où y'a la Joie. Tout cela nous l'avons développé depuis de nombreuses années. C'est une réalité pour ceux qui le vivent, mais c'est tout aussi irréel pour ceux qui le vivent pas, n'est-ce pas ?

Les protocoles, ils vous ont conduits quelque part. Mais comme je l'ai dit, l'Absolu n'est plus un quelque part, c'est un autre regard. Soit vous regardez avec vos yeux, vous regardez avec votre cerveau, avec vos sens, soit vous sortez de, ça, qu'on appelle le complexe inférieur, le corps de nourriture, le corps de désir, le corps mental et même le corps causal. À un moment donné, vous faites l'expérience que votre Conscience n'est plus cette conscience limitée. Vous vivez Turiya, par expérience. Vous vivez l'accès à des états de Conscience différents, non ordinaires, où la Joie se manifeste. Et puis après, qu'est-ce que vous vous apercevez ? Que même l'état où vous étiez, qui vivait cela, n'est pas le Tout. Mais est-ce que ça vous empêche d'être ce corps ? Est-ce que ça vous empêche d'être le Soi ou le Samadhi ? Non, mais tant que vous l'avez pas vécu, ça ne veut rien dire. Le Soi ne veut rien dire pour celui qui vit le je. Le je ne veut rien dire pour celui qui vit le Soi. Le je et le Soi ne veulent rien dire pour celui qui vit l'Absolu. Mais il peut tout aussi bien être le je que le Soi. Il y a une transcendance totale. Rappelez-vous : vous ne pouvez vous saisir de l'Onde de Vie. Pourquoi est-ce qu'ils vous ont dit que vous pouvez pas vous en saisir ? Mais parce que c'est ce que vous Êtes.

Question : Il avait été dit que lorsqu'on est sur d'autres Dimensions, on est plus en état de faire mais que l'on devient une fonction en tant que telle. Il en est de même avec l'Onde de Vie ?
Oui, on est toutes les fonctions. Ce n'est plus, comment dire, par analogie, une Délocalisation. C'est une multi localisation : vous devenez multicartes, VRP si vous préférez. Tout est lié à l'identification parce que la Conscience, quand elle est projetée, a toujours besoin d'une identification. La Conscience est une identification. Elle est Vibration. Ce qui veut dire que l'Onde de Vie, l'Onde de l'Éther, n'est ni énergie, ni Vibration, ni Conscience. Elle ne peut plus être caractérisée parce que, caractériser, c'est déjà donner un certain nombre de caractéristiques. Et je vais vous soumettre une proposition : imaginez que vous ayez vécu des expériences d'accès à l'Unité (par moments, en Alignement, à un moment donné ou que vous le viviez d'ailleurs de façon permanente, ou que vous ne sachiez pas du tout ce que c'est parce que vous ne l'avez jamais vécu). La question qu'y faut se poser, ce n'est pas : qui suis-je ? Parce que vous allez aboutir sur : je suis ou je suis Un, comme le disait Ramatan. Mais c'est encore de trop. Maintenant, si vous voulez rester : je suis Un, vous pouvez. Se pose toujours la question, au-delà de la notion de Vérité, de l'Absolu et du relatif : est-ce que le relatif peut connaître l'Absolu ? C'est une proposition qui n'a ni queue ni tête : c'est impossible.

Le plus dur (si l'on peut parler de dureté) c'est que l'Onde de Vie, l'Onde de l'Éther, le Feu de l'Éther (pas le feu de l'éther de l'ego mais le Feu du vrai Éther, qui est dans le Canal Médian) ne peut se recréer ou se décréer (c'est la même chose) que dès l'instant où vous vous abandonnez vous-même, non plus à la Lumière, mais que vous abandonnez, même, la Lumière, non pas pour le néant. C'est le moment où vous vous dites (en quelque sorte parce que ça ne se dit pas vraiment, ou alors ça peut se dire a posteriori) : « je vis la Lumière, je vis des symptômes de la Lumière, dans ce corps, dans mes mécanismes de pensée, dans la Joie ». C'est le moment où vous vous dites : « mais est-ce que je suis cela ? Oui, parce que je le crois et je le vis ». Et y'a un moment donné où vous lâchez le bocal, les cacahuètes et la main, où y'a plus rien. Et, oh miracle, quand y'a plus rien, y'a tout. L'Onde de Vie, à ce moment là, est ce que vous Êtes, au-delà du je Suis, au-delà de la Lumière. À la limite (mais, encore une fois, c'est une réduction), on pourrait appeler ça l'Amour Vibral, qui est un Amour de restitution. C'est même pas l'Amour inconditionnel parce que dire Amour inconditionnel c'est déjà envisager, dans la conscience qui le dit, qu'il existe un amour conditionnel. Je dirais plutôt que c'est l'Amour Inconditionné mais, encore une fois, nous pouvons essayer de trouver de multiples mots. Autant c'était facile avec les Étoiles (parce qu'il y a des fonctions, des localisations, repérées dans le corps). Autant c'est facile pour les Portes, autant c'est facile pour des concepts (comme ce que vous a exprimé, par exemple, FRÈRE K ou UN AMI). Autant là, c'est une transcendance. Mais c'est affreusement simple. C'est même, je dirais, le plus simple. Mais pour les mots, c'est affreusement compliqué et pour le Soi, aussi. Rappelez-vous, pour ceux qui ont suivi depuis des années, le processus : au début où l'Archange ANAËL vous a parlé de l'Abandon à la Lumière, qu'est ce que ça a généré comme petits vélos qui tournaient. Et puis, maintenant, c'est la même chose, sauf que, là, vous ne pouvez vous appuyer sur rien de connu, rien d'expérimenté et pourtant, c'est notre nature à tous. C'est comme monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir. On peut vous donner aussi l'exemple du poisson qui est dans l'eau : est-ce que le poisson connaît l'eau ? Non, puisqu'il est dedans.

Question : Qu'est-ce qui peut, alors, créer l'impulsion à la Transcendance ?
Non, plus aucune impulsion. Ce qui a fait dire à certains Anciens et à d'autres Éveillés (ou GEMMA en a parlé merveilleusement, aussi) : y'a plus d'impulsion, y'a plus de temps, plus d'espace, plus rien de connu. C'est un état naturel. Mais c'est tellement (comment dire, en s'exprimant basiquement) énorme, c'est tellement monstrueux et, en même temps, tellement beau que jamais ce qui est limité peut accepter cela. Bien sur, le limité dira que ce n'est pas vrai, parce qu'il a peur, parce qu'il doute. Toutes les expériences que vous avez menées, pour ceux qui les ont menées (la Communion de Cœur à Cœur, les Alignements, les processus de Délocalisation de Conscience), pour ceux qui ont eu la chance de le vivre, ne sont, en quelque sorte que des témoins ou des piliers, si vous préférez (comme les quatre Piliers du Cœur) qui vont vous permettre de vous approcher de cela.

Question : Qu'en est-il du basculement, du nôtre et de celui de la Terre ?
Eh bien les deux, ça se produira au moment final. C'est pas vous qui décidez de basculer. La conséquence de l'Absolu, c'est le basculement : basculement du limité à l'Illimité. Mais c'est pas le limité qui peut décider de devenir l'Illimité. C'est quand le limité, justement, est dépassé. Dépassé, dans tous les sens du terme. Dépassé parce qu'il ne comprend plus. Dépassé parce que tout s'effondre. Dépassé parce qu'il est emmené, littéralement, par l'Onde de l'Éther. Il y a des témoins, bien sûr, de cela. Les témoins, c'est ce frémissement dont j'ai parlé. Dans les textes, vous avez, par exemple (comment on appelle ça ?), la sortie astrale de l'époque, par les gros orteils, la sortie en Êtreté aussi par le sommet du crâne, par le chakra du Cœur ou par le gros orteil. Le pied, qu'est ce que c'est ? Une graine, une semence, c'est là d'où naît l'Éternité. Mais c'est une vision, encore, parce que l'Éternité n'a pas à naître : Elle Est. Mais, dans ce corps que vous habitez, sur cette Terre où vous êtes, c'est les points les plus profonds.

Question : Vous nous avez donné rendez-vous à la fin de l'année, ici, dans le planning. Est-ce que vous serez là et est-ce que nous serons là pour vous écouter ?
Dieu seul le sait. Dans une perspective linéaire, vis chaque minute de ta vie comme si c'était la dernière. Dans une perspective absolue, quelle importance ? Puisque tu n'es pas un rendez-vous, ni avec moi, ni avec toi. C'est l'ego et la personnalité qui veut savoir. Mais quand tu vis cet Absolu, cet Indicible, ce Tout (appelle-les comme tu veux) tout ça devient superflu. Et pourtant, tu le vis mais, la perspective (si on peut employer ce mot) n'est plus du tout la même.

Nous n'avons plus de questionnements. Nous vous remercions.
Alors, chers Amis, je vous transmets tout mon Amour, toutes mes Bénédictions. Je vous remercie de m'avoir écouté avec autant de patience. Vous êtes l'Éternité. Soyez en Joie mais vous Êtes bien plus que la Joie. Soyez en Paix mais vous Êtes bien plus que la Paix. Et n'écoutez pas ce que je dis, vivez le, sans ça, ça sert à rien. Et je vous transmets tout mon Amour. Et je vous dis, quant à moi, à très bientôt. Portez-vous bien.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page