Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > O.M. AÏVANHOV

O.M. AÏVANHOV

15 août 2006

pdf

Et bien, chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver. Alors maintenant, si vous le voulez bien, nous allons, comme d'habitude, commencer ces échanges qui seront je l'espère profitables à votre évolution et profitables à votre cheminement dans la vie, je dirais. Alors nous pouvons y aller.

Question : Pourriez-vous nous parler du karma ?
La loi d'action/réaction, telle qu'elle a été exprimée dans le bouddhisme tibétain et, après, reprise par les occidentaux ne correspond absolument pas à la réalité. Alors le mot « superstition » correspond bien à quelque chose de tout à fait réel c'est à dire que l'âme humaine est tellement enfoncée dans l'incarnation et dans la réincarnation qu'elle est persuadée qu'elle doit payer toutes les actions de ce qu'elle a vécue, au fur et à mesure de ses vies. Mais, bien évidemment, ça a été vécu par tous les êtres humains depuis des milliers et des milliers d'années alors qu'aujourd'hui à travers, aussi bien, mon enseignement que les enseignements que vous recevez à gauche, à droite, il est évident que la loi action/réaction (karma comme on l'appelle) doit être impérativement remplacée par la loi que l'on appelle action de grâce qui a été inaugurée par l'incarnation du Christ, qui a permis à tout être humain, à titre individuel, je dirais, d'échapper à ces lois de karma pour rentrer dans la loi d'action de grâce.

Alors, qu'est-ce que ça veut dire, passer de l'action/réaction à l'action de grâce, ça veut dire, qu'à un moment donné dans le processus d'élévation spirituelle, il devient évident que la vie (aussi bien dans cette dimension que dans les multiples dimensions qui existent au-dessus de vous) est manifestation d'amour et l'amour ne connaît pas d'action/réaction. L'amour ne connaît que expansion infinie, c'est l'être humain, de par ses incarnations successives qui a créé cette loi de action/réaction qui est spécifique, je dirais, de ce qui se passe dans cette dimension. Mais dans la dimension de l'âme, je vous rassure il n'y a aucune obligation liée à une quelconque rétribution de venir s'incarner pour payer les erreurs du passé, ça c'est une vue de l'esprit. D'ailleurs nombre d'enseignements bouddhistes tibétains l'avaient parfaitement compris quand ils disaient que c'était une hérésie de croire qu'on avait à payer tout ce qu'on avait fait.

A partir du moment où l'on s'ouvre à la dimension d'amour, à ce moment là, bien évidemment, la loi de karma n'existe plus et donc, sans exagérer, on peut considérer cela effectivement comme une superstition. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas réincarnation, ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas rétribution mais, simplement, à partir du moment où la conscience s'éveille à la dimension de l'amour et de la Divinité, il suffit de rentrer dans la loi d'action de grâce, ça c'est au niveau individuel. Par contre, bien évidemment, au niveau collectif, il est pas possible d'échapper, je dirais, à ce que l'on appelle le karma collectif c'est à dire la rétribution mais cette fois-ci, non pas au niveau de l'individu mais au niveau de la collectivité. Bien évidemment, si vous faites du mal à la Terre à titre collectif, la Terre vous rendra ce que vous lui avez fait mais ça c'est autre chose, c'est un karma collectif.

Maintenant, même cette notion de karma collectif il faut pas voir ça comme quelque chose de négatif, c'est toujours une question d'expériences, d'expérimentations et d'agrandissement de la quantité de Lumière que vous êtes capables de révéler à travers les épreuves. De très nombreuses fois j'ai dit que dans les années qui viennent vous aurez à affronter, à titre collectif, un certain nombre d'évènements fort désagréables, quand on les voit avec le regard de la troisième dimension mais, quand on les voit avec le regard éclairé et un peu plus loin que le bout de son nez, on s'aperçoit que les dites épreuves correspondent en fait à une période d'épuration, de transformation et d'élévation du niveau de conscience.

Alors, bien évidemment, même les orientaux quand ils parlaient de karma n'ont jamais dit que c'était quelque chose d'inexorable, d'inéluctable et de affreusement mécanique, c'est tout sauf ça. Et c'est encore plus vrai depuis le sacrifice du Christ : le fait d'avoir verser son sang a permis le réveil des énergies que vous vivez à l'heure actuelle et surtout la naissance de ce que l'on appelle l'action de grâce qui a balayé toutes notions karmiques. Je te garantis, cher ami, qu'aucune âme n'est obligée de se réincarner, quelque soit son karma. Néanmoins il faut bien comprendre que, quand on quitte la Terre avec un certain nombre d'attractions (par exemple des attractions liées à des notions de plaisir exagéré, des attractions de type matérielles bien évidemment) l'âme a beaucoup plus de difficultés au moment de la mort à se libérer des ces différentes pulsions, passions qui la ramène elle-même à se réincarner.

Mais une entité spirituelle, même celle qu'il était convenu d'appeler Seigneur du Karma (c'est à dire les Lipikas karmiques, ceux qui veillent au respect de cette loi depuis des plans où cette loi n'existe pas) ils ne font qu'obéir à ce que veulent les âmes. A partir du moment où tu arrives à mourir en pleine conscience, à quitter ce monde complètement (non pas dégagé) mais complètement dans la foi et la certitude de la loi d'amour, à ce moment là, la réincarnation devient totalement hypothétique et d'autant plus qu'au niveau collectif vous vous approchez, durant ces sept dernières années, je dirais, d'un processus d'éveil qui va bien au-delà de la troisième dimension. Vous allez quitter, du moins pour la plupart d'entre vous, l'école d'expériences dans laquelle vous êtes depuis des dizaines de milliers d'années. A ce moment là, il faudra remplacer la loi d'action/réaction par la loi d'action de grâce. Il faut bien comprendre que la Lumière n'a pas besoin de se réincarner et vous êtes Lumière.

Bien évidemment vous avez bâti un certain nombre de choses qui fait que vous avez créé des résistances à la Lumière, vous avez créé des lois, comme disent les anges, qui font que vous êtes irrémédiablement attirés, attractés, vers le processus de réincarnation mais c'est un piège que vous avez bâti vous-même. A aucun moment la Divinité n'avait préparé un plan pareil par rapport à la troisième dimension. Alors les jeux des émotions essentiellement, les jeux des souffrances impliquées aux autres et à vous-même fait que vous avez généré ce processus de réincarnation, vous l'avez réellement généré, il n'a pas été créé par la Divinité. Tous les mondes qui évoluent dans la troisième dimension ne sont pas obligés de passer par ce processus de rétribution, au sens karmique, surtout à partir du moment où il y a connexion à la Lumière et la Source que vous êtes, ça c'est extrêmement important.

Alors le karma est une loi qui a été effectivement étudiée de différentes façons par certains mouvements, comme le bouddhisme tibétain, comme dans l'ayourveda mais, à aucun moment, c'est quelque chose d'inexorable. Au niveau collectif ça va devenir de moins en moins inexorable parce que l'énergie qui s'en vient vers vous est une énergie qui correspond à celle qui a été incarnée par le Christ de son vivant, que l'on appelle l'énergie de l'action de grâce ou l'énergie, si vous préférez, de l'éther encore appelée l'énergie de la cinquième dimension et, dans la cinquième dimension, il n'y a pas de karma, il n'y a que Lumière et encore Lumière et expansion de cette Lumière, il ne peut pas y avoir de processus lié à l'ombre. J'ai parlé.

Question : S'il n'y a plus d'incarnation quel est l'intérêt alors des expériences que nous vivons ici ?
Chère amie, cette expérience d'incarnation vous la faites depuis des dizaines de milliers d'années, alors si certains d'entre vous ont envie de poursuivre l'expérience, c'est leur problème. Maintenant si vous n'avez pas envie de choisir l'absolu, la félicité spirituelle, rien, ni personne ne vous contraindra à aller vers la Lumière. Si vous avez besoin de faire encore plus d'expériences de la séparativité, d'essayer de trouver, je dirais, la beauté de la vie (qui est réelle dans la troisième dimension) à travers l'expérience, la souffrance et encore vous éloigner un peu plus de la Source, ça c'est un problème individuel.

Rien ni personne ne vous obligera à arrêter vos cycles d'incarnations mais, simplement, il faut comprendre que tout vient de l'unité. Alors l'unité s'est démultipliée, fragmentée, en multiples unités qui ont voulu faire l'expérience de la séparation d'avec la Source. La Source elle-même a accompagné cette volonté de fragmentation, d'éloignement de la Source mais, à un moment donné, il faut bien qu'elle retourne à la Source, ça ne peut pas aller de plus en plus dans des processus de fragmentations, qui conduisent à ce que vous observez aujourd'hui sur Terre. Maintenant, si vous voulez poursuivre l'expérience de la troisième dimension, si vous voulez croire qu'il y a un paradis sur Terre à bâtir, vous êtes dans l'erreur fondamentale, le paradis il est au niveau de l'âme, il est pas au niveau de l'incarnation, dans les dimensions troisième/deuxième ou encore même cinquième, le paradis il est bien ailleurs.

Alors, personne ne jugera si vous voulez continuer l'expérience de la dissociation, l'expérience de la fragmentation, l'expérience du jeu de la vie, ça c'est votre chemin personnel individuel. Personne ne vous jugera. C'est pour ça que des créateurs vous donnent toute, je dirais, latitude pour faire comme bon vous semble, vous avez liberté totale. Mais, maintenant, chère amie, comprends bien que l'enfer c'est ici, c'est pas là-haut, c'est pas dans la Lumière. Alors, je peux concevoir que certaines âmes aient besoin d'expérimenter plus la vie dans la troisième dimension mais le problème c'est que, aujourd'hui, vous arrivez en une période qui est une période extrêmement capitale dans l'histoire de l'humanité, qui est une période de choix où l'ensemble de la planète va passer en dimension cinquième. Alors vous avez liberté de refuser et d'être recyclés ailleurs, dans une possibilité de revivre ce que vous vivez pourtant depuis cinquante mille ans. Je peux concevoir que certaines âmes n'aient pas vraiment envie de rejoindre la Lumière, c'est leur problème mais c'est un problème qui ne va pas dans le sens de l'évolution prévue sur cette planète.

Question : Comment peut-on aider quelqu'un qui n'aurait pas la conscience des enjeux de cette démarche globale dans sa propre démarche évolutive ?
Alors, chère amie, voilà une question extrêmement importante, il y a plusieurs façons d'y répondre, je commencerais par la plus directe. Pourquoi, à tout prix, vouloir aider quelqu'un ? Ça, c'est un chemin personnel et le Maître vient quand l'élève est prêt. Si une personne décide de ne pas voir la vérité de la Lumière c'est que son chemin n'a pas été suffisamment dissocié, séparé pour s'intéresser à cela. Il n'y a pas de jugement à avoir par rapport à ceux, je dirais, qui sont plus évolués, plus avancés, plus ouverts sur un chemin et ceux qui resteraient en arrière. Personne ne connaît l'histoire d'une âme, complètement, ce qui veut dire que certaines âmes ont déjà entamé, je dirais, un chemin de retour vers l'Unité qui est un chemin qui correspond à l'accession à d'autres modes de vie, ce qui ne veut pas dire de fusion à la Source mais être éclairé par la Source. Il est autrement différent de vivre éclairé par la Source que de vivre séparé de la Source, c'est pas du tout la même chose.

Maintenant, vouloir à tout prix qu'un être humain s'éveille, ça, c'est une vision, je dirais, un peu egotique parce que ça voudrait dire qu'on veut à tout prix entraîner l'autre là où l'on est. Mais qui sait que l'autre est réellement dans cette demande ou cette nécessité ? Alors la demande la plus directe que l'on puisse faire, c'est surtout pas se servir du mental, de se servir des mots, de se servir de demandes ou d'insistances (qu'elles soient affectives ou pas) pour entraîner quelqu'un sur le chemin de la Lumière. Par contre il faut comprendre qu'à partir du moment où quelqu'un entame ce chemin vers cet éveil particulier il y a nécessairement une vibration qui émane de l'être qui est en chemin et, bien évidemment, cette vibration est capable d'avoir un effet d'ouverture sur celui qui reçoit cette vibration, il y a en effectivement un effet contagieux de cette vibration.

Les exemples ne manquent pas (que ce soit en orient, en occident) d'êtres qui ne croyaient en rien et qui, confrontés à un personnage particulier, se sont vus exploser dans la Lumière parce qu'ils ont bâti des murs et ces murs ont été explosés par la rencontre avec cet être porteur de Lumière. Alors il y a aussi la notion de liberté là dedans. Personne n'a le droit de contraindre qui que ce soit. Les êtres que vous êtes tous ici présents, vous êtes tous à des degrés d'expériences, dirions-nous, différents. Y-en-a qui aspirent qu'à une chose c'est rentrer à la maison, y-en-a qui aspirent qu'à une chose c'est expérimenter la beauté de l'incarnation dans la troisième dimension et puis il y en a qui ne savent pas trop parce qu'ils n'ont pas vu ce qu'il y avait de l'autre côté. Alors, bien évidemment, quand on ne connaît pas ce qu'il y a de l'autre côté, ça entraîne nécessairement, je dirais, une peur, une peur inhérente à la constitution physique que vous avez parce que, en incarnation, il y a un certain nombre de peurs qui sont liées pas tant à l'expérience des incarnations mais qui sont liées aussi à vos structures cérébrales qui font que la peur est quelque chose qui va éviter a priori les dangers.

Alors, la nouveauté est quelque chose qui fait très peur surtout quand on ne sait pas ce qu'il y a de l'autre côté mais je vous garantis que tous ceux qui ont fait l'expérience de savoir et de vivre ce qu'il y a de l'autre côté (quelles que soient les conceptions de la vie qu'ils aient) n'ont qu'une envie c'est de retourner à cette Source. Il y a ceux qui feraient une expérience négative mais c'est quand même très rare. Alors pourquoi vouloir changer les autres ? Il faut surtout se contenter d'être soi-même dans la maîtrise de l'énergie, dans la maîtrise spirituelle, dans la maîtrise de l'éveil, être dans l'abandon à la volonté Divine. A ce moment là, les êtres qui devront changer, changeront par simple contact vibratoire. Mais à partir du moment où

Question : Alors, pourquoi venez-vous nous parler ?
Je viens vous parler, chère amie, pour vous apporter, au-delà des mots, une vibration très particulière. Vous avez vécu, à de très nombreuses reprises pour certains d'entre vous, des énergies de guérison. Il est évident que j'évolue sur des plans vibratoires qui n'ont plus rien à voir avec l'incarnation (parce que je fais partie, je dirais, d'une lignée qui évolue dans des dimensions qui sont bien au-delà de celle qui vous est promise dans les années à venir) néanmoins je suis obligé de parler pour orienter votre soif, je dirais, d'évolution spirituelle. Je ne viens pas vous convaincre, bien au contraire, d'aller vers la dimension nouvelle. Vous êtes libres et vous resterez libres comme le Père le veut c'est à dire que, au moment où viendra cette nouvelle vibration, vous serez totalement libre de faire le choix de la Lumière ou de faire le choix de continuer l'expérience, de changer de dimension ou de rester dans la même dimension.

Alors, moi, je viens pas vous dire « venez, suivez moi ». Un vrai Maître ne dit jamais « venez, suivez moi », il vous ouvre à votre propre maîtrise, il vous ouvre à votre propre rayonnement et je viens pour cela. Je ne viens pas pour vous emmener ou pour vous dire de me suivre, de même que de mon vivant, j'ai jamais cherché à entraîner les gens, j'ai essayé le plus possible de révéler la propre Divinité des êtres, sans le vouloir. C'est eux qui me le demandaient, je n'ai jamais imposé quelque chose à quelqu'un qui ne le demandait pas, bien évidemment. C'est ça qui différencie les vrais Maîtres des gourous, dans le mauvais sens du terme, à l'occidental.

Question : Pourquoi la Source, qui a créé l'homme, a laissé les choses évoluer ainsi ?
D'abord la Source n'a jamais créé l'homme, c'est l'homme qui s'est créé lui-même à partir de la Source, c'est profondément différent. Maintenant la descente dans l'incarnation et la division la séparation que vous vivez, même malgré la beauté de certaines choses dans l'incarnation, c'est quelque chose qui participe à l'expérience de la vie. A partir du moment où vous extériorisez la conscience dans un processus d'incarnation, vous arrivez, à un moment donné, où vous occultez complètement votre Divinité, ce qui est le propre de l'être humain complètement endormi. Parce que quand je dis occulter la Divinité, il suffit pas de croire en Dieu pour dire qu'on est raccordé à la Divinité, il ne suffit pas de dire que la vie est belle pour être raccordé à la Divinité, raccordé à la Divinité c'est quelque chose qui est profondément, non pas une attitude mentale mais qui entraîne les structures énergétiques, neurologiques, cellulaires, à vivre un certain nombre de transformations, ça c'est le raccordement à la Source.

Maintenant, il ne faut pas préjuger, je dirais, de pourquoi c'est arrivé. Ce qui devait arriver arriva. Bien évidemment, plus vous vous éloignez de la Source, plus vous projetez la conscience à l'extérieur de la Divinité, plus vous allez vers des zones d'ombre. La conscience distanciée, la conscience séparée, telle que vous la vivez, abouti à ce que vous vivez à l'heure actuelle à travers l'utilisation des énergies par exemple que vous avez appelées « fossiles », les énergies de résistance, à travers la résistance du mental, à travers l'ego tel qu'il a été constitué. Maintenant je peux vous assurer que, quand vous rejoindrez, non pas la Source mais les plans dimensionnels, il n'existe plus cette dimension d'ego. Vous serez profondément enrichis de l'expérience que vous avez vécue c'est à dire que toutes les créatures, on peut dire de la Lumière, tous les êtres uniques fragmentés de la Source, ne passent pas nécessairement par ce processus d'incarnation, de division, de fragmentation, bien évidemment.

Certains êtres par exemple (en particulier dans l'intra-Terre) ont gardé un corps physique mais ne connaissent pas la structure émotionnelle telle que vous l'avez vécue parce que les conséquences des émotions c'est ce que vous vivez aujourd'hui. On ne peut pas dire d'un côté qu'il y a la beauté et de l'autre côté qu'il y ait la colère, la division, la haine et autres émotions qui font partie de la nature humaine. Mais une fois que vous aurez dépassé ce processus de division et que vous ferez le jour à des dimensions autres (et que vous serez stabilisés dans ces dimensions autres) votre âme sera enrichie de cette expérience. Le processus de descente dans l'incarnation et de la séparation de la Source est un processus évolutif qui a été décidé, je dirais, en haut lieu, voilà plus de cinquante mille ans par l'ordre d'Orionis, l'ordre de Melchizedech, si vous préférez, qui ont décidé que l'humanité devait expérimenter la création matérielle au sens où on l'appelle, au sens où vous la vivez, tout en sachant que cette création matérielle serait tiraillée entre les deux extrêmes qui seraient, d'une part la beauté, l'émotion de beauté à travers la création artistique et aussi l'émotion de haine qui est son opposée.

Bien évidemment cela devait se solder par un processus qui est déjà arrivé dans bien d'autres civilisations extra-Terrestres non humaines par ailleurs qui ont vécu ce processus de séparation. La séparation n'est pas un état qui conduit à l'unité c'est un état, je dirais, qui conduit à l'expérience multiple, qui enrichit l'expérience multiple. Le moment où vous retournerez dans des dimensions, je dirais, qui ne sont plus séparées ? On en est arrivé là parce que, comme disent les orientaux, on vit la fin du Kali Yuga c'est à dire l'âge sombre, l'âge des ténèbres mais, dans toutes les ténèbres, quelles qu'elles soient, rassurez-vous, même l'être le plus vil qui est le plus dans l'ombre possède une particule de Lumière qui est appelée son âme immortelle, son esprit immortel parce que il ne peut pas y avoir de ténèbres s'il n'y a pas de Lumière bien évidemment.

Question : Est-il juste de suivre un Maître ?
Alors, chère amie, on peut répondre de deux façons. Krishnamurti, par exemple, de son vivant, disait qu'il faut tuer le Maître, que le seul Maître c'est vous. Il a tout à fait raison mais néanmoins il n'a jamais donné la technique pour y arriver, alors bien évidemment moi je préfère, je dirais, un Maître qui est là pour vous donner des techniques, même marrantes, des techniques qui sont créées de toutes pièces pour vous permettre d'accéder à votre Divinité. Rares sont les êtres humains qui sont capables d'accéder seuls, je dirais, à cette dimension spirituelle authentique. Il y avait Krishnamurti. Il faut faire attention à quelque chose qui est extrêmement important, si vous prenez votre Maître à travers des écrits, c'est à dire même le Maître le plus illustre, comme le Christ, le mental va s'emparer de la chose et quand le mental s'empare de quelque chose et bien il croit qu'il est dans la réalisation. Mais il est dans l'illusion, bien évidemment parce que le mental ne participe en rien, les mots ne participent en rien à l'éveil spirituel.

Le véritable éveil spirituel c'est le moment où le mental se tait, même pendant un milliardième de seconde, à ce moment là l'éveil peut survenir. En ce sens Krishnamurti avait raison mais, à aucun moment, il a donné le moyen aux êtres d'accéder à cet état de conscience. Alors vous avez des Maîtres qui ont laissé des enseignements, je parle par exemple du premier à avoir parlé de cette cinquième dimension, qui était Rudolf Steiner, qui a donné les techniques pour arriver à l'illumination du mental. Vous avez des Maîtres beaucoup plus récents dans toutes les traditions, ou dans tous les peuples, qui aujourd'hui sont vivants, qui sont capables non pas de vous faire suivre un chemin mental mais de vous confronter face à vous-même et de vous rendre à votre propre maîtrise.

Le vrai Maître c'est pas celui qui va vous prendre par la main et vous emmener, personne ne peut vous emmener, y'a que vous-même qui pouvez vous emmener. Alors le Maître c'est celui qui va, à travers parfois un mot, parfois à travers une technique, vous mettre en résonance face à vous-même pour vous permettre de trouver cette dimension spirituelle. Alors, pour certains êtres, je dirais, pour la majorité des êtres, il est préférable de rencontrer un Maître vivant, ne serait-ce qu'une fois ou deux, ou plusieurs, pour se rendre compte de ce qui se passe, parce que tout seul c'est extrêmement dur, parce que tout seul le mental prend l'ascendant, toujours.

Même quand vous parlez d'amour, même quand vous parlez de plaisir, le mental prend le dessus alors que l'éveil, par définition, c'est l'arrêt du mental, total. Alors, si je vous dis « arrêtez le mental », vous allez vous mettre à méditer pour arrêter le mental et bien le mental va aussi se servir de cela, c'est en cela qu'un Maître authentique, initié, éveillé, est capable de vous insuffler, sans vouloir, parce que c'est vous qui allez le voir, non pas sa propre vision des choses mais va vous restituer à vous-même, à votre dimension d'être de Lumière.

Il y a nombre de Maîtres, chacun était néanmoins porteur d'une tradition, porteur d'un mouvement, porteur d'une énergie. Alors, l'énergie de l'éveil est toujours la même, l'énergie de la réalisation est toujours la même, maintenant il y a une coloration, bien évidemment. Par exemple Sri Aurobindo était élevé dans la tradition orientale par rapport au yoga donc il a bâti le yoga du supra mental. Vous avez un être par exemple comme Krishnamurti qui a toute sa vie essayé d'échapper aux conditionnements qu'on a voulu lui faire vivre et qui a réussi. Alors, lui, il va parler avec le mental éclairé, sans faire état de technique yogi ou autres. Et puis vous avez d'autres Maîtres qui vont passer, par exemple, par des énergies lors de la confession dans un confessionnal à l'église mais c'est la même énergie d'éveil.

Alors, l'énergie d'éveil c'est toujours la même et elle vivra à l'intérieur de soi mais les énergies à l'extérieur qui se présentent peuvent être profondément différentes. Tout à l'heure vous avez eu la visite de St Ignace de Loyola, alors l'énergie de St Ignace de Loyola n'a absolument rien à voir avec la mienne, même si nous sommes de la même Source, même si nous sommes la même unité, il faut bien comprendre cela. Quand la Vierge se présente c'est l'énergie de la maman, quand c'est le Christ qui arrive c'est l'énergie Christique. Est-ce qu'on peut dire que c'est la même énergie ? Pourtant ils ont le même coeur.

Lors du processus de guérison spirituelle vous avez eu la chance d'avoir des paroles de St Ignace mais pendant et avant que St Ignace intervienne vous aviez des dizaines d'entités qui travaillaient sur vos structures. Tous participent de la Lumière. Du moment où ces êtres n'habitent plus un corps de chair mais se manifestent à travers un canal, c'est pas la même chose qu'effectivement, je te dirais, si tu avais devant toi Krishnamurti et, à côté, Sri Aurobindo. Bien évidemment le mouvement de l'un serait à l'opposé de l'autre. Il faut faire des choix à partir du moment où les Maîtres sont vivants.

Mais, à partir du moment où les entités qui s'expriment, où les entités qui se manifestent de manière vibratoire, appartiennent à la cinquième dimension, alors il y a des colorations différentes mais l'effet sur tes structures est toujours le même. Donc il n'y a pas contradiction, il y a addition. Ce qui fait la puissance vibratoire des guérisons spirituelles, comme certains d'entre vous ont pu le constater par rapport à des maladies même organiques, c'est justement la multiplicité des entités qui viennent de cinquième dimension, septième, neuvième, onzième dimension qui viennent agir sur vous, de différentes manières mais, bien évidemment, la multiplicité des vibrations, des résonances, des rayonnements, permet cette action de manière, je dirais, démultipliée.

Maintenant imaginez que vous soyez, il y a plusieurs années en arrière, un élève de Sri Aurobindo, si vous aviez été voir, après, Krishnamurti, vous auriez été complètement détruits par son discours, parce que votre mental s'accrocherait à une vision qui serait contraire à une autre. Mais il faut bien comprendre (et ça, c'est justement ceux qui ont besoin d'un Maître vivant) que, quand vous êtes accrochés à un Maître, il faut le suivre jusqu'à votre éveil. Mais, bien évidemment c'est différent entre ce qui est vivant et ce qui vient de dimension supérieure. Là, nous vous apportons la Lumière d'éveil directement.

Question : Alors pourquoi s'adresser à différents Maîtres et pas à la Lumière Divine ?
Mais parce que, chère amie, il y a tant d'incarnations qui ont été prises de manière extensible sur ce monde, petit à petit les oripeaux de l'ombre et de l'ego qui ont été mis à travers les différents corps sont des barrières infranchissables pour accéder à ce que tu appelles la Lumière. Si tu accédais à la Lumière sans la présence d'un Maître, ou alors si tu es un être presque éveillé comme Krishnamurti t'as pas besoin de Maître, j'ai déjà dit.

Mais néanmoins si tu dévoilais ce que tu appelles la Source tu n'aurais plus de corps, tu serais consumée instantanément, quand je dis consumée c'est dans le vrai sens du terme, ça serait une combustion spontanée de toutes tes structures. Alors, bien évidemment, on ne peut pas. Ca, c'est une illusion du mental, extrêmement égotique encore, qui te dit « moi j'accède au Divin ». C'est impossible, tu accèdes au Divin uniquement quand tu es un être éveillé, quand tu es éveillé et bien tu es éveillé et quand tu es éveillé tu ne peux plus aimer la matière. Tu transformes la matière pour la spiritualiser.

C'est malheureusement impossible vu les constitutions énergétiques, spirituelles, des différentes dimensions. Il faut bien comprendre que si vous aviez la puissance de vos prières et de vos méditations, tel que vous le dites, il y a longtemps que la guerre aurait disparu, il y a longtemps qu'il n'y aurait plus de distorsion, court-circuitante, vibratoire, il y a longtemps que vous auriez déjà accédé à la cinquième dimension. Alors c'est une hérésie, il ne peut y avoir autre chose qui est un accès à la Lumière. Si vous accédez à la Lumière vous devenez un être éveillé qui constitue ce que l'on appelle corps de Lumière avec éveil kundalini, avec éveil des nouveaux corps, avec un certain nombre de processus extrêmement précis qui ont été décrits par tous les grands Maîtres et tous les grands initiés vivants sur cette planète, quelle que soit la tradition. Alors, si ces symptômes ne sont pas présents, il ne peut pas y avoir d'éveil, c'est une tromperie du mental, ça c'est absolument formel, quel que soit le mot que l'on mette là-dessus, il peut y avoir l'illusion que la Lumière est là, l'illusion que l'on transforme sa vie mais si vous n'avez pas l'apparition, la vision et la présence réelle des intermédiaires, quels qu'ils soient, il n'y aura pas de réalisation de ce que vous demandez.

Alors il ne peut pas y avoir de guérison spontanée (quand je parle de guérison je parle pas uniquement de guérison de maladie, je parle aussi des transformations et des mises en route vers le chemin d'éveil) si il n'y a pas intervention de ces intermédiaires qui sont des supports vibratoires. Même Dieu lui-même, quand il veut s'adresser, je dirais, à des systèmes solaires (parce que Dieu ne s'adresse pas à un être humain, il s'adresse à l'ensemble d'un système solaire) il le fait par l'intermédiaire de ce que l'on appelle les messagers, que ce soit les Trônes, les Dominations. Tout ça c'est quelque chose qui est tout à fait réel mais jamais Dieu va vous dire à l'oreille quelque chose, c'est nécessairement un intermédiaire, ce qu'on appelle un messager qui va venir le faire. Alors les Maîtres sont des messagers, alors les archanges sont des messagers. Il faut pas croire que vous avez la prétention, dans la troisième dimension, d'adresser une prière à Dieu et que Dieu va vous répondre. Ca, c'est une hérésie parce que ça se saurait. Sur la Terre, ma foi, nombre de choses auraient déjà été transformées depuis fort longtemps, ce qui n'est pas le cas.

Question : Comment peut-on compenser les manifestations, parfois désagréables, au niveau des oreilles, liées aux évolutions ?
Assez désagréables mais, malheureusement, on n'y peut rien. A partir du moment où l'énergie de l'éveil se présente, apparaît un certain nombre de phénomènes vibratoires qui touchent toutes les structures, que ce soit dans le cerveau, que ce soit dans le dos, que ce soit dans les oreilles ou dans les mains. Ces processus sont liés à l'activation des mises en route vers un éveil et vers une transformation radicale des structures physiques énergétiques, psychologiques et spirituelles. Alors il n'y a pas moyen de compenser cela. Ces phénomènes sont les marqueurs de l'éveil tels qu'ils ont été décrits par la plupart des grands sages, en particulier dans la tradition orientale.

Malheureusement les signes d'éveil sont les signes d'éveil, il est pas question de les supprimer. Par exemple, un être éveillé, dans la tradition catholique, qui a vécu les stigmates, il peut demander à Jésus de les lui enlever mais, néanmoins, il a accepté un cheminement spirituel à travers une religion, une tradition et de vivre l'imprégnation de l'énergie Christique, en lui, jusqu'au plus profond de sa chair. Ca fait partie de l'initiation et de l'éveil. On ne peut pas retirer la souffrance qui est liée au chemin demandé.

Question : Quels sont les marqueurs d'éveil ?
Alors, les marqueurs d'éveil correspondent à la première étape, ça correspond à la réception d'une énergie particulière qui entraîne l'éveil. Cette énergie, selon les traditions, va s'appeler différemment. Elle peut s'appeler la Shekina, la Shakti, l'Esprit Saint. C'est une énergie qui est transférée, a priori directement, par le Maître éveillé porteur de cette énergie mais ça peut être aussi transféré simplement dans la nature, par la beauté de la nature. C'est une énergie particulière qui est présente sur Terre depuis plus de vingt ans et qui va activer ce que l'on appelle les chakras du haut.

A partir du moment où les chakras du haut sont activés, va se manifester une vibration et puis un son particulier dans l'oreille gauche. En fait il n'y a pas un son, il y a sept sons différents qui sont liés à la progression de l'éveil. Ce son est lié à la construction des ponts de Lumière qui unissent la personnalité intérieure à l'âme, dans l'oreille gauche. Après ce son apparaît dans l'oreille droite et il traduit la construction d'un pont de Lumière entre l'âme et l'esprit. Parallèlement à cela, l'énergie d'éveil continue à descendre dans la Couronne, dans le septième chakra, le long du canal médian de la colonne vertébrale jusqu'au niveau du sacrum et, à ce moment là, survient le processus éveil kundalini mais ça c'est pas terminé. Ca veut pas dire que quand on a éveil de la kundalini que l'on est un être éveillé, parce que, à ce moment là, il faut que le chemin de retour se fasse, que les énergies remontent jusqu'au sommet de la tête pour activer ce que l'on appelle les corps spirituels qui sont liés à la cinquième dimension. Toujours avec la présence de ce sifflement dans les oreilles, des filets de sang narine gauche et en même temps des vibrations liées comme un bandeau au niveau du front et de la couronne. Ca, c'est les marqueurs spécifiques de l'éveil.

Alors quand qu'on veut parler de la Divinité, de la Lumière et qu'on a pas vécu ces marqueurs de l'éveil, et bien on est dans le mental tout simplement, on est dans l'illusion de l'éveil. Voilà les premiers signes. Il y en a plein d'autres mais néanmoins les niveaux du pouvoir de l'âme correspondent aussi à l'activation de la clairvoyance, à l'activation de la réception de la Lumière directement par la couronne et non plus uniquement par les zones comme le pancréas ou comme les pieds. A ce moment là, les énergies spirituelles et les énergies multidimensionnelles peuvent venir à votre rencontre.

Bien chers amis, je vous remercie beaucoup pour toutes les questions fort intéressantes que vous m'avez posées et pour votre prédisposition à l'interrogation spirituelle et le désir de cheminer vers la Lumière authentique. Alors je vous apporte, comme convenu et comme d'habitude, ma bénédiction la plus sincère et vous souhaite un très bon chemin vers la Lumière et faites vite pour sauver ce fabuleux état de conscience que vous méritez parce que c'est ce que vous êtes, alors que vous ne le savez pas. Moi, je l'ai su avant vous mais, vous, vous ne le savez pas encore et ce sont simplement les pièges de votre mental, de vos doutes, de vos interrogations qui vous empêchent de voir la Lumière que vous êtes. Voilà. Sur ce, je vous apporte ma bénédiction et je vous dis à très bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page