Autres Dimensions

Sois qui tu es

CHRIST

9 février 2006

pdf

En cette période pascale, qui est si chère à mon cœur, je viens vers vous vous confirmer dans l'entrée totale et définitive de la période des grandes tribulations, dans la période où toute âme humaine va devoir faire des choix dans son évolution future. Croyez bien que ni moi ou aucun autre être de la Lumière éternelle ne viendra juger vos choix. Mais il convient une fois pour toute, et de manière définitive, de fixer vos choix. Certains d'entre vous sur cette planète seront mis face à des ultimatums, dirons-nous, afin de choisir de manière irrémédiable entre la Lumière et les voies de l'incarnation. En effet, nous venons d'accéder à l'ouverture d'une fenêtre cosmique extrêmement importante dans l'évolution de cette planète qui est si chère à mon cœur. Aujourd'hui, enfin, nous pouvons affirmer l'entrée dans la période de tribulations telle qu'elle a été décrite par mon divin ami Saint Jean ainsi que vous l'avez nommé.

Vous rentrez définitivement dans la période où vous allez voir à l'extérieur de vous se confronter un certain nombre d'éléments : l'opposition entre l'ombre et la Lumière, l'opposition entre les forces vives de la Lumière authentique qui doivent conduire à l'émergence d'une nouvelle conscience mais aussi d'un nouveau paradis sur cette planète. Ces forces-là, qui sont chères à mon cœur, vont s'opposer au manque de Lumière, aux forces involutives liées à l'évolution de la troisième dimension dans laquelle vous êtes depuis si longtemps. Ces forces vont tout faire, croyez le bien, pour empêcher cette Lumière d'éclore dans vos cœurs mais aussi d'éclore sur cette planète. Et néanmoins, il est important de comprendre que ce combat, cette lutte que vous aurez à livrer est quelque chose qui est inscrit de toute éternité, comme je l'avais dit de mon vivant et comme cela vous est aujourd'hui présenté par notre divin Père à tous. Vous aurez en vous la clarté totale de la conséquence de vos choix.

Et croyez bien que toute âme fera son choix en connaissance de cause. Il n'y aura pas de paroles qui pourront s'élever et dire « je ne savais pas ». En aucun cas, cela ne sera possible. Chaque âme sera confrontée à elle-même. Chaque âme, durant les mois et les semaines, sera à même de faire les choix. Et en effet, vous l'aurez compris, depuis de nombreuses années il y a eu certes d'autres périodes de choix. Mais cette période de choix est la plus importante car elle est probatoire. C'est elle qui vous conduit à affirmer définitivement les orientations qu'ont prises vos vies, pour certains d'entre vous voilà fort longtemps et pour d'autres plus récemment. Il n'y a pas, néanmoins, de jugements de notre part. Et quand bien même Saint Jean a parlé de jugement dernier, cette pesée des âmes, ces âmes appelées, élues, qui monteront au Ciel, c'est qu'elles auront bien évidemment fait le choix elle-même. Personne ne pourra forcer personne.

Chaque être sera libre en son âme et conscience de choisir la voie de la libération ou la voie de l'enchaînement. Certes, certains d'entre vous pourraient se dire : « Comment peut-on choisir encore l'enchaînement plutôt que la liberté ? ». Bonne question. Mais néanmoins, il faut bien comprendre que des âmes conçoivent à un moment donné de leur pérégrination la notion d'enchaînement, la notion de plaisir et de jouissance, comme quelque chose d'essentiel à leur expérience. En aucun cas vous ne pouvez préjuger ou juger de l'évolution de ces choix. Ainsi, c'est pour cela que je vous ai demandé de mon vivant de ne pas juger qui que ce soit, de ne jamais porter de jugements de valeur, quel que soit le chemin qui est emprunté par une âme qui pourrait être qualifiée d'ennemie, voire d'amie. N'oubliez pas que l'ennemi le plus opposé à ce que vous êtes est néanmoins votre frère, réellement ; simplement son chemin diffère du vôtre.

En cela est la grandeur d'âme, de comprendre que Dieu le Père étant sans limitation aucune, le Fils est celui qui veut se confronter à son chemin d'évolution (que j'ai présenté voilà deux mille ans) et doit aussi être sans limitation aucune. A partir du moment où vous observez une personne, un évènement comme quelque chose n'appartenant pas à votre champ de cohérence, à votre champ de cohésion, à votre vie, vous sortez du chemin de l'Amour que j'ai tracé. Vous sortez du chemin de l'Unité que le Père a voulu pour vous. Il est extrêmement important de comprendre cela. Et surtout dans les périodes de choix où les confrontations, où les tensions, peuvent devenir énormes. Les évènements qui se déroulent maintenant à la surface de cette planète ne sont pas là pour punir, mais sont là pour éveiller. Ils sont aussi la juste rétribution des actions insensées et engagées par la folie des hommes dans la course à la compétition, dans la course à la monnaie, dans la course à l'argent tel que vous l'appelez, dans la course effrénée à la domination de son frère et des autres peuples qui sont en vie sur cette planète.

Aujourd'hui, et comme toujours, d'une façon certes un peu plus rapprochée, la nature tout entière crie « stop ». Les règnes de la vie toute entière proclament leur dégoût prononcé pour cette volonté de main mise de certains hommes qui vont au-delà des limites qui ont été assignées par les jeux liés à l'incarnation dans la troisième dimension. Il convient de comprendre qu'aujourd'hui la Terre doit manifester, et les règnes qui l'habitent aussi, la résultante des actions passées qui correspondront non pas à une punition je vous le dis, chers enfants, mais vraiment à une libération et à une potentialité énorme comme jamais il n'en a existé : révéler à l'être humain son potentiel Divin, le mettre face à ses responsabilités, face à ses choix, face à ce qu'il a enduré, compris, espéré, et surtout redouté. Il est extrêmement important de comprendre cela de façon, au moment opportun, de ne pas porter de jugements, aucun, de ne pas montrer du doigt celui qui n'aura pas fait le bon choix car qui sait si vous-même, au moment du choix, ferez le bon choix.

En effet, jusqu'à la dernière minute du choix présenté par le Père, il y a une opportunité d'être racheté, de revenir en arrière. Mais quand le choix final est là, à ce moment là ce choix devient irrémédiable et définitif et n'est pas sujet à changement. Et induit l'âme dans une polarité de vie qui va rêver, en quelque sorte, ses possibilités de manifestations d'évolution de potentiels dans les 200 000 prochaines années. Il est extrêmement important de comprendre cela. Certes, vous avez à vaincre en vous un certain nombre de limitations. Ces limitations ont été forgées par les incarnations passées que vous avez affrontées, subies, développés mais aussi par tous les désirs que vous avez formés (désir de réussite, désir d'argent, désir d'être vu), désir, désir, toujours le même mot.

Or, le passage au Paradis sur Terre s'accompagne nécessairement d'un abandon total de tous les désirs de manière à ce qu'au moment opportun où, comme le crucifié que je fis, vous puissiez dire : « Père que ta volonté se fasse et non la mienne ». Cela nécessite d'abandonner totalement vos désirs, d'abandonner totalement vos projections, vos souhaits, vos désirs et vos prédispositions à aller vers la possession, quelle qu'elle soit. Cela n'est pas une attitude mentale, une attitude affective, émotionnelle mais vraiment une décision lucide et ultime de l'âme qui doit vous entraîner à poser les actes fondateurs de votre nouvelle vie sous de nouveaux cieux et sur une nouvelle Terre. Cela est extrêmement important à comprendre. Au moment du choix, aucun élément ne doit venir vous perturber. Seuls ceux qui auront la force d'âme seront capable de renoncer aux acquis, de renoncer à la famille, à ce qu'il y a dans leur poche, à ce qu'il y a dans leur tête, à ce qu'il y a dans leur cœur, de manière à redevenir comme un enfant, pour accepter de pénétrer dans le royaume des cieux tel que je l'ai annoncé il y a deux mille ans.

Il est extrêmement important de comprendre aussi avec le cœur, et non avec la tête, que ce choix est une expérience ultime qui ne survient qu'exceptionnellement à la surface de cette planète, d'autant plus que, chose encore plus rare, notre planète, votre planète sur laquelle vous vivez, doit accéder à sa dimension transcendante qui doit faire d'elle une planète sacrée. Or, seuls pourront fouler son sol ceux qui ont fait le choix d'être sacralisés. Les choix, dans certains cas, pourront être pénibles et douloureux. Mais croyez bien que, quel que soit le choix que vous faites, vous serez de toute façon bénis. Il n'y aura pas de regrets à avoir. Il n'y aura qu'à assumer ses propres responsabilités, ses propres décisions. Maintenant, dans les semaines et les mois qui viennent, nombre d'êtres vont rentrer en rébellion, vont entrer en souffrance extrême par rapport à ce qui vient. Cela n'est pas dû à la volonté du Père, ni à la mienne mais bien évidemment aux freins et aux résistances et je dirais même aux carcans qui ont été posés à l'émergence de la Lumière au sein de leur âme. Ces âmes essaieront d'entraîner avec elle un certain nombre d'êtres dans ce que l'on pourrait réellement appeler une chute, une régression et un retour sur des schémas involutifs extrêmement puissants. Cela ne vous appartient pas.

Mais sachez que cette lutte se passe aussi quelque part au fond de votre être, la lutte contre la matérialité et la spiritualité. Serez-vous capable de spiritualiser votre matière ? Ou au contraire de matérialiser votre spiritualité ? A vous de choisir chers frères, à vous de faire les bons choix en toute lucidité. Vous aurez bien évidemment, en toute conscience, la lucidité des choix à faire. Ce choix n'induit pas, contrairement à ce que certains d'entre vous pourraient penser, l'avènement de la fin des temps. Ceci correspond à une période beaucoup plus tardive dans votre histoire. Néanmoins, les actes et les fondations posés entraîneront un certain nombre de modifications extrêmement importantes de vie et l'apparition de nouveaux dons qui vous ont été prédits depuis mon incarnation : l'impression, pas uniquement l'impression mais surtout la capacité de double vue, l'accès aux mondes spirituels vous sera offerte à cette occasion. Il vous conviendra de lutter bien évidemment aussi contre les forces involutives qui chercheront à vous ramener à une période antérieure de choix. Cela n'est pas possible, chers enfants. Il vous appartient de faire le choix.

Une fois que le choix de la Lumière sera fait, vous ne pourrez qu'œuvrer dans le sens de la Lumière. Vous ne pourrez que, par votre exemple de rayonnement, entraîner à votre suite les êtres encore indécis au moment du choix. Il convient donc de cultiver cette certitude, cette foi totale en la Lumière, en l'amour, en l'Unité du Père et du Fils, car vous êtes aussi, bien évidemment, le Fils qui va rejoindre le Père. Il n' y a en cela aucune métaphore, aucune image mais bien la réalité de ce que vous êtes : les enfants du Père, les enfants de la Lumière et les enfants de Un. Vous êtes l'unique, tout entier en vous. Il vous convient pour cela, en cela, d'accepter cette dimension sublime de ce que vous étiez il y a bien longtemps et que vous devez aujourd'hui redevenir.

Voilà le message que j'avais à vous apporter en cette période pré-pascale afin d'apporter en votre cœur la certitude de votre Divinité, la certitude de la Lumière, et en tout cas la certitude de votre chemin. Maintenant, je reste avec vous encore un peu de temps pour savoir si chacun d'entre vous à une question particulière à me poser à laquelle je peux répondre. Ainsi, je vous écoute.

Question : Comment se libérer de son ego ?
La seule façon, à travers le discours que j'ai employé, de se libérer, durant cette phase décisive, de son ego, consiste à laisser agir en soi la volonté du Père, à abandonner toute velléité de désir, toute velléité de poser des actes et de laisser le ciel agir en soi, abandonner toute résistance. Là, se situe la résolution de l'ego. Là, se situe la résolution des oppositions liées à l'incarnation dans la troisième dimension. Il n'y a pas d'autre alternative que de laisser agir en vous la volonté de la Lumière. Est-ce que la réponse est claire, cher frère ? La volonté que vous aurez vous tous à être encore plus motivés sur le chemin seront les évènements que vous observerez à l'extérieur, autour de vous, à la surface entière de cette planète. Vous serez confronté à des évènements qui vous feront porter des choix en toute connaissance de cause. En voyant les images, en entendant les remous, vous comprendrez réellement et sincèrement les choix que vous devez faire. Vous ne pourrez pas, contrairement à ceux qui seront confrontés à ces évènements dans diverses régions du globe, dire que vous ne saviez pas, car vous avez la chance d'être des privilégiés, observateurs de l'extérieur de certains évènements traumatisants qui surviennent. Cela renforcera votre volonté de Lumière, et votre volonté de libération, soyez en certains.

Question : Comment avoir la certitude de la justesse de nos actes ?
Il n'y a pas de certitude de type mathématique, cher frère, au sens humain. La certitude ne se trouve pas dans la réalité de ce plan. Il n'y a plus de concordance totale entre ce qui se passe au Ciel et ce qui se passe sur la Terre. La seule façon d'être en certitude est la cohérence intérieure, non pas la justesse des résultats mais la certitude intérieure au niveau du cœur. Ce que dit ton cœur est la vérité, ce que dit la Lumière est la vérité aussi, quels que soient les obstacles, et dieu sait s'ils sont nombreux en ces temps de la fin. Il convient néanmoins d'être lucide sur sa volonté de Lumière. A partir du moment où vous laissez totalement les notions d'ego, à partir du moment où vous laissez totalement la notion de volonté personnelle, à partir du moment où vous laissez parler votre cœur, votre âme, il devient évident que vous êtes dans la vérité. Néanmoins, à partir du moment où vous observerez ce qui se passe à l'extérieur, vous serez confrontés à un certain type d'éléments sur lesquels je ne m'étendrai pas, vous aurez face à vous les capacités d'émotion totale au niveau du cœur, de compréhension de qui vous êtes.

Question : A quelle période aurons nous ces choix à faire ?
Vous êtes rentrés dans la période des tribulations, et ce pour une période de deux ans, deux ans et demis, durant lesquelles les évènements vont succéder à l'extérieur de vous mais à l'intérieur de vous. Vous serez confrontés à vos propres ombres mais aussi aux ombres planétaires. Il convient, durant cette période, de faire les choix mais aussi d'affermir votre Lumière, de grandir dans la Lumière, de grandir en vérité, de grandir en esprit. Les potentiels spirituels qui étaient éteints chez la plupart des êtres humains vont, au fur et à mesure de votre renforcement de Lumière, se redévelopper, se redéployer dans leur totale magnificence. Vous deviendrez réellement des êtres multidimensionnels, et, ce, très prochainement, ce que certains déjà d'entre vous sont à travers la perception ultra sensible des autres mondes, des autres dimensions. Le doute, cher frère, fait partie du chemin. Celui qui ne doute pas, qui ne se pose jamais de questions est dans l'ego, dans l'illusion de la certitude totale de sa vie. Certains des disciples qui étaient en incarnation entre ma vie et votre époque a manifesté à un degré ou un autre cette période de doutes, quelle que soit la foi qui l'anime.

Question : En cette période difficile, qui invoquer pour trouver du réconfort ?
L'invocation est un bien grand mot, la prière est un bien grand mot, la méditation aussi est un bien grand mot. Il vous est simplement demandé d'être vivant, d'être en vie, d'être conscient à chaque minute de la totalité de la Divinité que vous êtes. A partir de ce moment là, toute acte posé sera un acte juste. Il ne peut y avoir dans cette situation, indépendamment des doutes inhérents à la condition humaine et à la condition de votre appareil intellectuel et mental, il ne peut y avoir de trahison ou de tromperie de ce que dit votre âme, de ce que dit votre vie, même si cela, et j'en conviens, est une période extrêmement difficile. Donc le mot invocation est un peu fort. Il convient simplement d'être vivant et d'aller dans le sens de la vie et d'aller dans le sens de l'expansion des nouveaux potentiels de l'être humain que vous allez devenir. Etre soi-même, être lucide et conscient à chaque minute qui passe, ne pas se laisser emporter par ce qui correspond aux émotions, par ce qui correspond aux idées, aux pensées, aux formes, quelque part « divisions ». La réalité de la vie se suffit à elle-même. La réalité de l'action au moment le plus opportun est certainement la chose la plus importante pour permettre le plein épanouissement de votre potentiel de Divinité. Rester lucide. Rester conscient dans l'instant. Abandonner toute résistance et laisser faire la volonté du Père.

Question : Quel est ou quel sera votre rôle dans ces tribulations ?
Je n'interviendrai, chère amie, chère sœur, qu'à la fin des tribulations. Néanmoins, ma présence se manifestera à un moment donné ou à un autre à chaque âme en chemin, prête à faire le choix de la Lumière du Père et du chemin Christique. En cela, j'interviendrai individuellement en cette période de tribulations. Mon rôle intervient, lui, bien après le moment du phénomène que vous avez appelé dans votre monde, le phénomène d'ascension qui est décrit dans l'évangile de mon Saint-Fils.

Question : Pourriez-vous définir à quoi correspond votre type d'énergie ?
Chère fille, chère sœur, je suis la voie, je suis le chemin, la vérité et la vie. En cette phrase unique, j'assume totalement qui je suis. Celui qui veut trouver le chemin du Père ne peut passer que par moi, il n'y a pas d'autre alternative. Je ne parle pas, là, des religions qui ont été bâties en mon nom. Je parle de l'illustration de mon chemin mais aussi de mon canal, dans tous les sens du terme. Il y a en mon chemin, ma vérité, ma voie, l'ultime message axé à la dimension du Père. Se considérer comme un enfant, se considérer comme le Fils du Père, là se situe le chemin que j'ai montré, que j'ai illustré. En tant que Roi de cette planète il convient de montrer le chemin qui conduit au Ciel, au Père et aux dimensions que vous appelez « supérieures ». Nul ne peut pénétrer le royaume des cieux s'il ne redevient comme un enfant. Nul ne peut pénétrer le royaume du Père sans passer par moi. Quand je dis « moi », il ne s'agit pas de ma présence incarnée, ni de modèles bâtis par les religions, mais bien évidemment d'un modèle vibratoire caractéristique que l'on appelle la filiation.

Question : Comment vous situez-vous par rapport à Orionis ?
Orionis est le Régent. Le Régent est celui qui organise, qui dirige un schéma évolutif. Mon incarnation et mon sacrifice a été simplement destiné à vous rappeler votre inspiration divine et à vous montrer la voie et le chemin, la vérité et la vie que je suis. En cela, je suis l'intermédiaire, non pas de Melchizedek, non pas de l'ordre d'Orionis, non pas d'une quelconque chapelle, mais j'œuvre néanmoins à la même Lumière qui est la Lumière de l'Unité, l'Unité du Père, l'Unité de la Lumière. En cela, je suis celui qui est votre canal vers le Père.

Question : Mikaël nous a précisé qu'en le nommant Almala, avec la répétition des trois « a », il y avait une résonance vibratoire directe avec son énergie. Est-ce qu'il y a un nom qui met en résonance vibratoire directement avec vous ?
Chère sœur, chère fille, la vibration est extrêmement importante. Une vibration qui est formulée par un être rempli de Lumière et la vibration formulée par un être rempli d'ombre, appelle-t-elle nécessairement la même vibration ? Ainsi, en ce qui concerne mon nom sacré de Sananda, qui a été utilisé dans différentes chapelles, de même que le nom de Christ qui m'a été donné, ce mot a été dévié. Si vous appelez Christ, est-ce Christ qui se manifeste ? Si vous invoquez Sananda, est-ce Sananda qui se manifeste ? Cela dépend de votre affinité vibratoire. Maintenant, cette logique des trois « a » a toujours été fondamentale en ce qui concerne les êtres de Lumière. Mais en ce qui concerne mon canal de Lumière, je vous propose de garder l'appellation et les choix qui est l'origine première de mon nom.

Question : Quelle différence faites-vous entre être de Lumière et canal de Lumière ?
Je suis être et canal de Lumière. Par mon canal, vous accédez au Père. Je vous préserve sur le chemin des déviances qui peuvent se manifester, liées aux pièges du pouvoir de l'âme une fois que ceux-ci seront révélés. Le canal est un endroit par lequel vous devez passer pour accéder à autre chose, sans nécessairement passer par l'être que je suis mais par le canal que je représente.

Question : Quel rituel peut-on utiliser pour vous invoquer plus efficacement ?
L'évolution de la Lumière, comprenez-le bien, n'est pas la même qu'au moment de ma venue sur Terre. Vous êtes aujourd'hui face à vous-même, face à ce que l'on appelle votre propre libre arbitre, non pas que vous soyez libres mais à votre propre choix et aussi à votre propre maîtrise. Les rituels, qui ont préjugé de l'histoire de l'humanité lors d'un passé extrêmement récent, dirions-nous jusqu'au seizième siècle, qui étaient liés à la religion très fortement, se sont désagrégés. Ce relâchement et cette désagrégation ont permis la manifestation d'un certain nombre de pouvoirs différents de la Lumière. Il en était ainsi nécessaire et obligatoire pour que l'homme parvienne à comprendre qu'il devait dépasser la notion des rituels, la notion des prières, la notion des méditations pour accéder au cœur le l'essence, pour accéder à son essence centrale. Et cela en toute lucidité, sans efforts particuliers et sans rituels compliqués. Ainsi, aujourd'hui plus que jamais, il vous est demandé d'abandonner tous rituels et de vous adresser réellement à l'authenticité de votre être, car, lorsque vous êtes centrés dans votre cœur, lorsque vous êtes alignés avec la dimension du « je suis », avec la dimension du Jeshua, vous devenez vous-même cet être divin dont je parlais qui n'a besoin d'aucun rituel mais qui est simplement le « je suis ».

Question : Quelles sont vos relations avec l'intra Terre ?
Nous pourrions appeler les êtres de l'intra Terre, en tout cas pour moi, les « douaniers » qui vérifient à chaque fois mes allées et venues, mes retours sur ce plan dimensionnel pour rentrer en contact avec certains de mes channels, certains de mes médiums. Quand j'arrive je dis réellement celui que je dis que je suis, et non pas une quelconque autre entité qui arriverait de plans intermédiaires. Ainsi, ils sont les gardiens, ils sont les gardiens du plan dimensionnel.

Question : Lors de votre incarnation avez-vous eu une descendance ?
Bien évidemment j'ai eu une descendance, j'ai eu deux enfants. On ne pouvait pas être Rabbi, à l'époque de mon incarnation, si l'on n'était pas marié. Et bien évidemment que je l'étais. Nombre de choses ont été profondément déformées. Ce sont des données historiques qui n'ont que peu à faire avec ce que vous allez vivre.

Ainsi, chers amis, il va être temps que je soulage le canal dans lequel je suis. Permettez-moi chers enfants, chers frères et sœurs, de vous apporter toute ma bénédiction, tout mon amour. Je vous aime.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page