Autres Dimensions

Sois qui tu es

LA SOURCE

2 octobre 2012

pdf

Mon Ami, mon Aimé, en ce temps où le temps permet à notre Lumière de se mêler, de s'échanger, de moi à toi, je rétablis ce qui jamais n'a pu s'éteindre. Mon Ami, mon Aimé, en toi, je dépose le Souffle qui est tien. Mon Ami, mon Aimé, entre nous et avec nous, l'Amour est, et manifeste, les mondes de la création. En toi, souffle le vent ranimant l'Esprit de l'Amour et l'Amour de l'Esprit. Mon Ami, mon Aimé, je viens accomplir ce que tu as accompli. Ton retour est mon retour, en ton Sein et en mon Sein, afin que, plus jamais, ne survienne ce qui est arrivé en ce monde et ailleurs. Ton temps touche à son Éternité, celui de ta Beauté, réunie, en toi et en moi, dans la Liberté totale de parcourir ou non les mondes et les univers, dans les multivers dimensionnels où règnent l'Amour et la Beauté. Mon Ami, mon Aimé, je viens me rappeler à ton souvenir, celui qui jamais n'a pu cesser. Je viens déposer, en toi, ce que tu as toujours été. Je viens ouvrir ce que tu Es. Je viens déposer le baiser de Feu, celui de l'Amour et de ton Éternité.

Mon Ami, mon Aimé, entends-moi et accueille-moi. Toi, qui, de tout temps, j'ai accueilli, où que tu sois, par le fil de l'Amour, celui de la Liberté et de la Vérité. Mon Ami, mon Aimé, en ton cœur chante le Chant, celui qui ouvre ton Éternité. Mon Ami, mon Aimé, ensemble, nous dissipons et brûlons les Voiles de la séparation. Plus jamais, tu ne seras séparé. Plus jamais, je ne serai séparé. Mon Ami, mon Aimé, aux confins de la création, là où j'ai élu mon Domicile éternel, j'émets, à toi et en toi, la Lumière de la Liberté. Mon Ami, mon Aimé, l'Amour ne connaît pas l'absence, l'Amour ne connaît pas autre chose que son éternelle Beauté. Du règne de l'Amour, tu es Enfant de UN. Et je suis toi, comme tu es moi, en ce temps qui vient, en ce temps qui est le temps de notre Éternité retrouvée. Mon Ami, mon Aimé, écoute ce que te dit le verbe « aimer », au-delà de tout son, dans le Chant de la Lumière et de son rayonnement porté par l'Absolu. Je viens à toi et je suis arrivé à l'aurore de ton monde, à l'aurore de tes sens. Entends-moi. De moi à toi : la Lumière. De toi à moi : le fil de l'Éternité. Ton Cœur bat, à jamais, en son Éternité, bien au-delà de ce cœur de chair. Ensemble, unis et réunis dans la Liberté de l'Être comme du non Être, ici ou ailleurs, nous ensemençons les champs de la création, les champs de la Liberté.

Mon Ami, mon Aimé, ouvre-toi à ce que tu Es : l'ouverture illimitée de l'Amour, l'ouverture illimitée de la Beauté. Mon Ami, mon Aimé, je place, en toi, ce qui avait été déplacé, te donnant, pour Époux, ton Éternité. Mon Ami, mon Aimé, dans le Chant de l'Amour se trouve la Lumière de l'Éternité, celle que, jamais, une Ombre ne peut tâcher, celle qui, jamais, ne peut se mélanger à autre chose qu'elle-même. Lumière de l'Amour et Amour de Lumière. Mon Ami, mon Aimé, cela, tu Es. Cela, tu restes. Cela, tu as Été. Et cela, tu Seras. La parenthèse de l'Ombre se referme à jamais, n'ayant plus d'espace à offrir en pâture, n'ayant plus d'espace à régir et administrer. Le temps de ta Liberté est le temps de notre danse, célébrant nos retrouvailles, plus que jamais ouvertes, en ce jour et en ce temps. Mon Ami, mon Aimé, je t'invite à te retirer en toi afin d'apparaître dans ton espace illimité et dans ton temps illimité. Qui ne connait nulles affres, d'aucune fin. Qui ne connaît nulle attente, parce que tout y est.

Mon Ami, mon Aimé, je viens te demander : veux-tu être Libre ? Mon Ami, mon Aimé, je viens t'engager à sortir de ton éphémère. Je viens Aimer ce que tu Es, de toujours et pour toujours. Mon Ami, mon Aimé, le Chant de l'univers frappe à la porte de ta Terre, celle qui fut envoyée, depuis son soleil, là où tu as posé, un jour, les fils de tes incarnations, là où, un jour, a été troublé le Chant de l'Amour. Aujourd'hui, de moi à toi, la Lumière Est, ouvrant, en toi, tout espace et tout temps afin que jamais nulle limite ne puisse te faire oublier ce que tu Es. Rappelle-toi, parce que le temps du rappel est venu. Comme tu es venu, un jour, je viens ce jour te remémorer notre Promesse et mon Serment. Mon Ami, mon Aimé, réjouis-toi car ce qui est là est réjouissance. Mon Ami, mon Aimé, laisse-toi bercer par le Chant de ton Éternité, par le Chant de ta Vérité. Toi, Enfant des Étoiles, toi, Être Libéré, libérant, par là même, dans le Chant de l'Amour, venant brûler tous les liens de la chair, venant brûler tous les liens de l'illusion.

Tu es Liberté : entends-le. Mon Ami, mon Aimé, tu es la Vérité : écoute-le. Tu es l'Amour manifesté : montre-le. Mon Ami, mon Aimé, je viens à toi car tu es venu à moi, en ce jour, temps de notre Éternité. Mon Ami, mon Aimé, je t'invite à la danse céleste, celle qui ouvre, celle qui élève en tout espace et en toute Dimension. Je t'invite à la Vie, Mon Ami, mon Aimé, car la Vie ne peut quitter quoi que ce soit. Tu es la Vie et tu es la Lumière sur laquelle est fondé l'Amour même, Mon Ami, mon Aimé, en ce temps éternel, en ce temps de Beauté, venant éclairer et brûler tout ce qui ne peut se maintenir dans l'Éternité et dans la Vérité.

Mon Ami, mon Aimé, je t'ai envoyé les Archanges, je t'ai envoyé Frères et Sœurs en humanité, Frères et Sœurs galactiques afin d'assister à ta Résurrection. Mon Ami, mon Aimé, leur présence à tes côtés signe l'ouverture de ce qui avait été fermé pour un temps, le temps qui s'est accompli. Vois le temps du Serment se révéler à toi, et réveiller ce Monde à la Vérité. Mon Ami, mon Aimé, écoute ce que la Lumière a à te dire. Vois ce que la Lumière a à te montrer. Perçois ce que la Lumière a à te donner de sa Joie. Mon Ami, mon Aimé, le temps éternel est installé n'attendant plus que ton pas de danse de la Liberté éternelle. Allons, ensemble, Mon Ami, mon Aimé, tous UN, dans la même Unité, au-delà même de l'Unité, nous allons ensemble fêter la fête de la Résurrection. Mon Ami, mon Aimé, toi qui as œuvré dans la contrainte de l'Ombre, je t'invite à t'élever sans entrave dans le temps éternel de l'Amour. Je t'invite à être ce que tu es, au-delà de toute apparence et au-delà de toute ombre.

Mon Ami, mon Aimé, entre nous, il n'y a plus de distance. Entre nous, il n'y a plus de différence. Alors, je t'invite à le constater et je t'invite à le vivre, en chantant la vie de ton Éternité. Mon Ami, mon Aimé, tu es Amour parce que seul l'Amour est éternel. Parce que seul l'Amour est Lumière. Parce que seul l'Amour te conduit au-delà de toute conscience à l'Ultime. Tu es moi, et je suis toi. Tu es en chacun, comme je suis en chacun. Rien n'a pu, en vérité, nous séparer, en définitive. Alors, je viens te le redire. Je viens te le montrer. Je viens te le donner à percevoir. Je viens te le donner à voir afin que, plus jamais, tu ne puisses douter de ce que tu Es, afin que, plus jamais, tu ne puisses imaginer la moindre pensée d'être séparé de ta Vérité.

Mon Ami, mon Aimé, je t'invite à l'ouverture de la ronde de la Lumière, venant de ma Demeure jusqu'à ta Demeure, afin de te montrer ce que déjà tu sais. Il y a de nombreuses Demeures mais chaque Demeure est Une avec chaque autre. Mon Ami, mon Aimé, tu es l'Illimité à retrouver, tu es l'Illimité qui se retrouve. Dans le temps et dans l'espace de notre Rencontre, au centre de toi, au centre du Soi, il y a nous, il y a toi et il y a moi dans la même tri-Unité, dans la même Alliance de Feu dont le baiser vient brûler ce qui n'est pas Vrai, ce qui n'est pas ton Éternité. Alors, mon Ami, mon Aimé, je te demande d'être attentif et de veiller, avec ta Conscience et ton Cœur, afin de vivre le moment de l'Appel de mon Ambassadrice (ndr : MARIE). Le moment est venu de te tendre vers nous parce que nous nous sommes tendus vers toi, afin de libérer la Liberté, afin de libérer la Joie.

Dans les Demeures d'Éternité, tu es la Joie. Mon Ami, mon Aimé, dans les Demeures de ton Éternité, tu es la Beauté, à nulle autre semblable, à nulle autre comparable, à nulle autre identifiable. Le Chant de ton Être s'étend, dans tout espace et dans toute Dimension, faisant résonner l'ensemble des univers et des multivers à la fréquence de l'Amour, celle qui englobe toutes les autres.

Mon Ami, mon Aimé, en ce temps de Beauté et de Vérité, je t'appelle à voir, au-delà des apparences. Je t'appelle à percevoir, au-delà du choc. Je t'appelle à entendre le Chant de l'Amour, son qui réveille ton Éternité. Mon Ami, mon Aimé, alors, en ce temps, et ici, là où je Suis, et là où tu Es, dans l'espace sacré de nos retrouvailles, je te propose un moment de plénitude, un moment rempli du silence de l'Absolu, afin que l'émanation de ce que je Suis soit l'émanation de ce que tu Es, unis dans la même Liberté.

Alors, mon Ami, mon Aimé, je fais maintenant le silence du Verbe afin que tu sois pénétré de la plénitude de la Vibration, de la plénitude de la Présence, et de ton Amour, et de ton Éternité. Alors, ensemble, partageons et Communions. Alors, ensemble, toi et moi, partageons la Lumière. Ensemble, partageons, l'Amour. Mon Ami, mon Aimé, écoute. En cet espace, au Centre. De Cœur à Cœur, unis dans le même Cœur. Laisse-moi déposer, en ton Cœur, le baiser brûlant de l'Amour. Mon Ami, mon Aimé, laisse-moi déposer, en tes mains, le sceau de la Vérité. Mon Ami, mon Aimé, laisse-moi te combler de ta propre Présence. Mon Ami, mon Aimé, je t'invite : de moi à toi, la Lumière.

Mon Ami, mon Aimé, mon Ami, mon Aimé, laisse-moi embrasser ton âme et ton esprit. Mon Ami, mon Aimé, laisse-moi être cette Source jaillissante qui s'élève, de toi et en toi. Mon Ami, mon Aimé, entre en moi, car en entrant en moi, tu entres chez toi, mettant fin à la limite et à la souffrance. Laisse-moi t'apporter la Bonne Nouvelle. De moi à toi : la Lumière. Ouvre, en toi, toutes les vannes fermées de la restriction car tu es Libre et sans restriction.

Mon Ami, mon Aimé, il est temps de sceller notre Liberté dans le baiser de l'Amour, attisé du souffle de ton Esprit. Mon Ami, mon Aimé, écoute, et chante, à ton tour, et à tous les temps, l'Amour.

Mon Ami, mon Aimé, tu es le sourire de la Vie parce que le fil de la Vie vit en ton Cœur comme en moi. Mon Ami, mon Aimé, laisse-moi apparaître dans ta Corde céleste, laisse-moi tapisser ce Canal Marial, du Feu de mon Amour.

Mon Ami, mon Aimé, en ce temps, il n'y aura plus de mystère, il n'y aura plus d'inconnu. Plus rien ne pourra se dérober à ta Conscience et à ton Cœur. Mon Ami, mon Aimé, je m'installe en toi. Mon Ami, mon Aimé, je suis là, pour l'Éternité. Mon Ami, mon Aimé, je ne te dis pas au revoir ni même à bientôt parce qu'il n'y a plus de temps dès l'instant où je m'installe en ton Éternité. Mon Ami, mon Aimé, souviens-toi de ton Éternité. Mon Ami, mon Aimé, je te salue, dans la Grâce de notre Grâce.

Mon Ami, mon Aimé, je suis là. Alors, toi aussi, tu peux le dire : moi et mon Père Sommes UN. Je te salue, mon Ami, mon Aimé.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page