Autres Dimensions

Sois qui tu es

FRERE K

20 août 2011

pdf

Je suis FRÈRE K. Frères et Sœurs, que l'Amour et la Paix soient en vous. Avant que je commence à exprimer ce que j'ai à vous donner, ce soir, vivons quelques minutes de communion, ensemble. Je m'exprimerai, juste après, sur ce que j'ai appelé la résistance à la Lumière Vibrale, correspondant aux mécanismes pouvant se dérouler, actuellement, dans votre Conscience comme au sein de l'ensemble des Consciences de l'humanité. Alors vivons, tout d'abord, notre communion.

... Effusion Vibratoire...

Frères et Sœurs, depuis quelques mois de ce temps Terrestre, j'échange avec vous et vous délivre, en même temps, un certain nombre d'éléments concernant la Conscience. Sa nature, sa manifestation, ses différents états. Et au-delà même de cette Conscience, les éléments qui tendent à rendre compte des transformations de celle-ci, vous permettant de passer et de vivre, en quelque sorte, une Transmutation essentielle. Jusqu'à présent, l'ensemble des Anciens, des Étoiles, vous ont parlé d'un élément fondamental, appelé le choix, la Liberté, la Grâce. L'orientation même de la Conscience entre deux versants qui, jusqu'à présent, pouvaient (et cela était souhaitable) se juxtaposer et permettre à la Conscience elle-même d'expérimenter, en quelque sorte, des champs de Conscience d'elle-même, différents. Certaines expériences ont pu être menées, parmi vous, soit au travers des processus d'alignement que vous meniez en commun, soit sur votre chemin personnel de vie, ou à l'occasion d'une pratique, quelle qu'elle soit. L'ensemble de ce qui s'est manifesté à vous a permis, à beaucoup d'entre vous, d'expérimenter, avec plus ou moins de clarté, plus ou moins d'importance, ces états multiples de l'Être ou ces états multiples de la Conscience. Et tout au long de ces années, il a été fait état de choix, de conduites et de choses à mener, vous permettant d'aller vers ce vers quoi vous pouviez et deviez aller, en fonction de vous-mêmes. Les circonstances de l'humanité, aujourd'hui, sont celles que vous vous apprêtez à vivre, et dont j'ai fait état déjà à ma dernière intervention parmi vous. Ce moment, appelé le Choc de l'Humanité, se déplie pour chacun d'entre vous, en fonction de votre vie, à des allures qui vous sont propres. Mais cette allure va se syntoniser, dans très peu de temps, à l'allure collective, je dirais. À ce moment-là, personne sur cette Terre, aucun Frère, aucune Sœur, ne pourra ignorer, même s'il le refuse, un processus nouveau, totalement inédit, totalement Inconnu, totalement différent de ce que la Conscience peut explorer d'ordinaire, qui viendra, en quelque sorte, modifier la perception même de la Conscience, à titre individuel comme à titre collectif.

C'est durant cette période particulière que vont apparaître, à titre individuel comme à titre collectif, et surtout à titre collectif, le mécanisme de résistance à la Lumière Vibrale. L'être humain, dans sa structure actuelle, enfermée et enfermante, vit dans un cadre particulier. Ce cadre particulier est particulièrement limité dans ce que j'appellerais le champ de Conscience, le champ de perception de la Conscience, le champ d'expérimentation de la Conscience. Où ce qui est caractéristique (et cela a fait l'objet d'une de mes communications (ndr : voir sur notre site la canalisation de FRÈRE K du 4 août 2011, dans la rubrique « messages à lire »), est appelé la fragmentation, la distanciation. La conscience qui est celle d'un humain incarné actuellement, est une conscience qui se vit comme séparée de l'ensemble des autres consciences. Même dans les processus et les expériences menées et vécues par beaucoup (donnant un vécu particulier, différent, de la conscience), il est rare que la défragmentation soit totale et permette à la conscience de s'immerger dans le Tout, dans l'ensemble des Consciences existantes. La résistance à la Lumière Vibrale, la résistance à ce qui vient, est inscrite, par nature même de la conscience finie, dans les structures finies de l'être humain, ne communiquant pas à l'intérieur d'autre chose que ce qui est permis. Ce qui est permis correspond à une gamme de fréquences (quelque soit la façon dont on veuille les nommer) qui s'exprime au travers de croyances, au travers d'émotions, au travers d'adhésions, au travers de relations et de communications. Ces communications se font dans une bande de fréquences qui est privée, je dirais, de ce qui est, bien sûr, Inconnu, et de ce qui est, ce que je dirais, par ailleurs, la norme, dans les Mondes de l'Unité.

La conscience limitée, fragmentée, s'exprime au travers d'un principe essentiel (que j'ai, là aussi, été amené à développer - ndr : voir en particulier les canalisations de FRÈRE K des 6 et 7 juillet 2011), qui est le principe de la falsification par les forces et les principes Ahrimaniens et Lucifériens. Ayant, en quelque sorte, dichotomisé la Conscience elle-même, d'abord d'elle-même dans son Unité, mais ensuite au sein d'une projection appelée Bien / Mal (ndr : voir canalisation de FRÈRE K du 8 août). Faisant qu'absolument toutes les gammes d'expériences possibles sont, uniquement, référencées par rapport à cette notion de Bien et de Mal, même si l'être humain n'en a pas toujours conscience. Un certain nombre de règles, un certain nombre de lois, sont issues, d'ailleurs, de cette action du Bien et du Mal permanente, de ce principe d'opposition, de Dualité entre Ahriman et Lucifer, sur le plan archétypiel. Et qui se traduit, donc, par l'ensemble du vécu de la conscience appelée personnalité, que j'appelle conscience dissociée, séparée, divisée. Quelles que soient les appellations dont on veuille l'affubler, cela correspond toujours à une expression limitée de ce qu'est la Vie et de ce qu'est la Conscience, en Vérité, quand elle n'est pas coupée, séparée, de quoi que ce soit.

Au sein de cet enfermement, l'être humain, d'une manière générale, l'ensemble des Frères et des Sœurs, s'est habitué, quelque part, à vivre selon ces normes et selon ces règles. Et comme nous vous l'avons dit, les normes et les règles de ce monde, ne sont pas les normes et les règles qui existent, et qui sont communes, je dirais, au sein de l'Esprit, dans les Mondes de l'Unité. En schématisant, je dirais même que l'Esprit s'oppose, en totalité, à la chair. Les Lois de l'Esprit et de la Conscience Une sont en constante et flagrante opposition, et contradiction, avec la conscience fragmentée. Bien sûr, il a existé, depuis des années, pour beaucoup d'êtres humains, et de tout temps, la capacité, pour certains êtres, à sortir, d'une manière ou d'une autre, de cette conscience illusoire, fragmentaire, projetée. La description alors, comme cela a été dit, va prendre, bien sûr, la coloration de l'époque, la coloration de la culture de l'être humain qui vit cette sortie de la projection, donc l'entrée dans le Soi. Mais, globalement, on y retrouve toujours, dans des terminologies et des phraséologies profondément différentes, la même Essence, je dirais, la même quintessence de vécu, qui est appelée la non séparation, la non séparativité (en terme plus simple, Unité, ou si vous préférez, la Lumière Vibrale). La Lumière Vibrale, l'Unité, n'est pas de ce monde, bien sûr, puisque l'Unité a été exclue, par le principe même de falsification, de la vie de ce monde. Et ce monde évolue (si tant est qu'on puisse parler d'évolution car cette évolution existe au sein des cadres définis et non pas de l'illimité et de l'infini), donnant une évolution de l'âme apparente, faisant que la personne (cette conscience fragmentée, évoluant elle-même au sein de ce cadre) a l'impression de progresser vers une forme de libération.

Retenez que la conscience fragmentée a toujours pour vocation de continuer, en quelque sorte, de perpétuer (en ignorant même les limites de l'incarnation, en quelque sorte) cette propre fragmentation mais simplement, en y mettant de la Lumière, au sein de cette fragmentation. En y mettant du neuf dans de l'ancien. Celui qui vit l'accès à l'Unité, en totalité, comprend très vite, et vit très vite, qu'il ne peut pas faire du neuf avec de l'ancien. Il existe donc, ce que j'appellerais un cadre qui vole en éclats, que ce cadre soit situé au niveau des croyances, au niveau des émotions de la personne elle-même, de ses relations, de ses communications. Le cadre vole, effectivement, en éclats, permettant donc de découvrir l'aspect illimité de la Conscience. Bien sûr, il existe, au sein de la conscience fragmentée elle-même (de par l'habitude, de par l'application des règles qui sont souscrites dès que la conscience y est présente et vont se manifester, en quelque sorte), des limites et des freins visant, comme je l'ai dit, donc, à perpétuer cette conscience fragmentée, au-delà de la naissance et de la mort. Permettant alors, à l'âme, de se découvrir, en quelque sorte, immortelle. De découvrir le jeu de la réincarnation, qui est, lui aussi, inscrit dans la fragmentation de ce monde, mais absolument pas dans le cadre infini et illimité des Lois de l'Esprit, où, en fait, la seule Loi est la Grâce. Le principe de rétribution, appelé Karma, action/réaction, introduit un principe d'amélioration. Or comment (et cela aussi, je l'ai dit) ce qui est parfait et entier, par Essence, a-t-il besoin d'une quelconque amélioration, d'une quelconque progression ? Puisque déjà entier et déjà parfait, par Essence et par nature, et depuis l'infini de la Création. Voici le premier paradoxe. Mais, bien sûr, l'âme, soumise par les lois de l'Attraction (que j'ai développées), va contribuer elle-même à son enfermement, dans la négation de l'Esprit, ou en tout cas des Lois de l'Esprit, qui n'ont que faire des lois de l'enfermement et des cadres définis par l'enfermement lui-même, par l'âme elle-même, et par la personnalité elle-même.

Le processus qui vient, vous l'avez compris, concerne et va concerner, dorénavant, la totalité de vos Frères et de vos Sœurs, et l'on peut dire la totalité de l'humanité, même la grande majorité d'entre eux qui, jusqu'à présent, pouvaient se trouver dans le déni, la négation ou le rejet de ce principe d'enfermement. Et cela était leur vérité, jusqu'à présent. Vient un moment, et ce moment est imminent, où la vérité de chacun va se trouver confrontée à une Vérité, je dirais, d'une toute autre nature, n'appartenant pas à votre vérité individuelle, et je dirais même, n'ayant que faire de votre vérité individuelle, ou de la vérité de ce monde enfermé, ou de cadres de ce monde enfermé. Venant faire voler, en quelque sorte, en éclats, ce cadre défini, même, de l'enfermement. Comme d'autres Anciens en ont parlé, progressivement, les voiles de l'isolement, au niveau collectif, ont été, petit à petit, désagrégés, dissous. Deux des voiles de ce Système Solaire ont déjà été bien désagrégés : cela est appelé l'héliosphère, l'enveloppe la plus lointaine, la magnétosphère, l'enveloppe propre à la Terre. Il reste une troisième couche isolante qui, elle, n'a pas encore été altérée et dissoute, en totalité, et qui est appelée la ionosphère. La ionosphère est (sans rentrer dans les détails car ce n'est pas mon propos) une couche isolante faite d'électrons. Et c'est dans ces électrons que demeurent encore, non pas, je dirais, des principes émotionnels, non pas des principes de croyances personnelles, mais bien plus, les éléments du cadre le plus intime de cette matrice altérée, induite par ce que d'autres Anciens ont appelé le Système de Contrôle du Mental Humain, qui vit, en quelque sorte, ses derniers jours, si l'on peut dire.

Cette ionosphère est totalement à l'image de ce qui entoure, encore, le cœur de l'être humain, et qui a été déchiré, en quelque sorte, par Lord MÉTATRON, lors de l'ouverture de la Porte Postérieure du Cœur. Qui s'est traduit par la première déchirure de la ionosphère Terrestre, voilà très peu de votre temps Terrestre (une ou deux semaines), correspondant à la première communion du Soleil avec la Terre, à un niveau profondément différent de ce qui avait été établi, par leur liberté commune, la fin de votre année précédente. Le niveau de communion entre le Soleil et la Terre va, bientôt, atteindre une forme que plus personne ne pourra ignorer sur cette Terre. Certains médiums, certains Éveillés, ont déjà vu déjà (depuis presque un an, pour certains), le Soleil devenir blanc, ou se doubler d'une forme lumineuse bleue, correspondant au nouveau Soleil de la nouvelle Dimension. Ce processus est aussi visible le soir tombé (comme la densification de la Lumière Adamantine) qui vient réellement ouvrir, maintenant, la dernière couche isolante du ciel, appelée la ionosphère. Qui est aussi la dernière couche isolante de votre Cœur, appelée, dans la physiologie humaine, le péricarde, c'est-à-dire ce qui entoure, enferme et enserre le cœur. Le péricarde est une enveloppe isolante, au même titre que le foie et la rate sont des organes qui viennent brider, en quelque sorte, l'expansion de leur Conscience Unitaire, pour chaque être humain.

Au moment où la Porte Postérieure du Cœur (la Porte appelée Ki-Ris-Ti) s'ouvre, au moment du passage de la Porte (du troisième passage de la Résurrection), se réalise la déchirure du péricarde, permettant au Cœur, là aussi, d'être libéré. Et donc, pour la conscience humaine, de s'établir, si telle est sa Vibration, dans la Lumière Unitaire. Bien sûr, la Liberté est totale (de notre point de vue et du point de vue de l'Unité), pour chaque âme, de pouvoir se dissoudre dans l'Esprit ou de se maintenir telle qu'elle est, afin de perpétuer l'expérience appelée incarnation carbonée, mais en intégrant le paramètre (qui était ignoré jusqu'à présent) de connexion à LA SOURCE.

L'être humain vit, depuis l'intervention de MÉTATRON, un processus particulier qui est lié à la dissolution d'une des matrices enfermantes les plus piègeantes de l'histoire de l'humanité, qui était appelée l'argent, la monnaie, la finance. La fin de ce système traduit la fin de l'enfermement du Cœur, sur le plan physique, sur le plan humain, sur le plan de la conscience, et sur le plan de la société elle-même. Ce n'est qu'à partir du moment où cet équilibre (qui est, en fait, un déséquilibre permanent permettant d'accroitre la richesse des uns au détriment des autres, richesse toute matérielle, et ayant pour vocation à entrainer aussi un appauvrissement de l'Esprit, et donc un enfermement, de plus en plus grand, comme vous le savez), voit sa fin irrémédiable arriver. À partir de ce moment-là, et de manière tout aussi synchrone (car tout est lié), l'enveloppe du Cœur va pouvoir se déchirer totalement, de même que l'enveloppe ionosphérique de la Terre va pouvoir se déchirer, en totalité, vous donnant à voir ce qui, pour beaucoup encore, était totalement invisible. Je ne parle pas seulement de la Vision Éthérique, je ne parle pas seulement de la perception du Soleil bleu, je ne parle pas simplement de la luminescence et de la brillance des corps célestes, mais bien de l'apparition de nouveaux corps célestes, totalement inconnus, dans leurs effets, au niveau de l'humain. Et tout ceci se déroule, et se déroulera, dans le laps de temps qui est imparti, de manière totalement synchrone.

Bien sûr, c'est au sein de ce processus que les résistances de ceux qui ne connaissent pas la Lumière va être la plus manifeste, la plus virulente et la plus opposée à la nouvelle Conscience. Qui, je vous le rappelle, n'est pas encore le Retour (que je qualifierais total et ultime) de la Lumière Blanche. Durant cette période, c'est en vous, comme au sein de l'ensemble de l'humanité, que va se déployer et se réaliser le processus, finalement quasi conjoint, de Révélation, de Passage, de choc et de résistance. Tout cela dans le même temps. Cela va vous amener à vivre, comme en surimposition ou en surexposition, la conscience fragmentée, qui vole en éclats, et la Conscience infinie, qui est votre nouvelle Demeure, du moins, nous l'espérons, pour beaucoup d'entre vous. C'est dans ce processus-là que se produira (à votre rythme, et pour une durée et une intensité qui vous est propre), à la fois, le processus de nuit noire de l'âme, qui doit être aussi vécu au niveau collectif, par ce qui est appelé le processus de stase, et par le processus qui verra la dissolution finale de la couche ionosphérique isolante, et l'émergence de la nouvelle Conscience, en totalité, dans son nouvel espace de vie, de manifestation, de Joie.

Les résistances sont liées même à la difficulté de chaque être humain (quelles que soient ses expériences, quelles que soient ses adhésions, quel que soit son vécu), à la structure même de ce corps carboné, enfermé depuis si longtemps, privé de sa connexion à LA SOURCE et qui va résister, en quelque sorte, à sa propre annihilation. Ceci a été appelé la Crucifixion et la Résurrection, qui sera (vous l'avez compris) quasi concomitante, puisque le travail de la Merkabah Interdimensionnelle Collective, le travail que beaucoup d'entre vous avez réalisé sur cette Terre, a permis (comme cela vous a été annoncé et vous est largement confirmé, comme vous le verrez par vous-même dans votre Conscience) de réduire, en quelque sorte, le temps humain s'écoulant entre la Crucifixion et la Résurrection. D'autant plus que la conscience individuelle a pu, pour certains d'entre vous (et de plus en plus nombreux, maintenant), vivre l'expérience de l'Unité, même dans ce corps, sans pour autant rejoindre le Corps d'Êtreté dans le Soleil, vous donnant, en quelque sorte, un aperçu. Mais donner un aperçu n'est pas un encouragement, n'est pas un satisfecit mais est (en quelque sorte et surtout) l'occasion de perforer la dernière enveloppe isolante, en vous, de déchirer ce péricarde, et de vous permettre de vous installer plus facilement dans votre Cœur. Et quand je dis dans votre Cœur, ce n'est pas uniquement le lieu placé au milieu de votre poitrine, mais c'est aussi de vous installer dans le vécu réel et conscient que l'ensemble de la Création se trouve en vous. De réaliser, finalement, que toute projection de la conscience (en un être aimé, en une lune, en un Soleil) a la même véracité Vibratoire en vous. Ce n'est que le regard de la conscience, tourné vers un extérieur et vers cette notion de fragmentation, qui a entretenu le jeu de l'Illusion.

La résistance tire son principe d'existence même, par le fait que la conscience enfermée, fragmentée, ne vit que par un processus de résistance, d'Attraction et de résonance, s'exprimant au sein de la loi de Dualité, où tout est jaugé, pesé, soupesé et voire jugé, en principe de Bien et de Mal. En effet, au sein de la conscience, il y a ce qui fait le bien, il y a ce qui vous fait du bien, et puis il y a ce qui fait mal, et il y a ce qui vous fait du mal. Et il y a aussi, éventuellement, le mal que l'on peut faire. Au sein de la Conscience Unitaire et dans les Mondes Unifiés, rien de tout cela ne peut subsister. Tout principe de résistance est aboli. Tout principe de fragmentation est aboli. Tout principe de fini est aboli. C'est donc des mécanismes profondément opposés qui sont à l'œuvre, et totalement inédits pour la conscience enfermée. La résistance est donc une des composantes de la conscience fragmentée. Ce principe de résistance est lié, vous l'avez compris, aux forces de gravitation. Viendra un moment où, là aussi, ces forces appelées de gravitation devront laisser la place à la Loi d'Attraction, où ne peut plus exister la moindre impulsion gravitationnelle. Ce processus rendra compte, là aussi, de processus qui seront vécus aussi bien dans la conscience humaine individuelle que dans la conscience humaine collective.

La loi de résistance à la Lumière Vibrale, qui va voir sa pleine manifestation et sa pleine expression au niveau collectif, doit être bien vue, par vous, comme quelque chose qui est au-delà du simple principe d'opposition. La modification de ces équilibres, mêmes qui sont des déséquilibres, va, dans un premier temps, induire un déséquilibre encore plus grand de chaque humain non Éveillé, non intéressé (dans tous les plans) à cet accès à l'Unité, parce que ne soupçonnant même pas son existence. Ayant adhéré, par exemple, au principe d'un sauveur extérieur ou d'un maître extérieur, ou d'un extra-terrestre extérieur venant vous sauver de quoi que ce soit. Tout cela, vous l'avez compris, n'existe que dans des chimères, que dans des projections. Même si nos Frères de l'espace, extraterrestres, sont bel et bien là, de même que nous sommes bel et bien là. Mais rappelez-vous que nous sommes, avant tout, à l'Intérieur de vous. Et que même si vous nous voyez à l'extérieur (même sous la forme d'un Archange approchant de cette Dimension), vous ne pourrez le rejoindre par l‘extérieur, mais uniquement par l'Intérieur.

Ainsi donc, ce qui sera vu à l'extérieur ne sera, là aussi, qu'une projection de ce qui se jouera à l'Intérieur de vous-même. Et ce qui vous est donné à voir, ce qui vous est donné à projeter, est très exactement, je dirais, la partition que vous avez à jouer, à manifester, à créer. Comme cela vous a été dit, l'instant que vous vivez, dans les circonstances où vous les vivez (de santé, de maladie, d'âge, de précarité ou d'opulence), sont très exactement les circonstances qui vont vous permettre de jouer, à titre individuel, au mieux, à la fois la résistance et, nous l'espérons, l'Abandon à la Lumière. Comprenez bien que ce mécanisme de résistance est lié à la projection elle-même. Résistance à la disparition de ce qui est en train de disparaître. Résistance à la disparition de tout ce qui a fait la loi sociale, même déséquilibrée, de ce monde. Tout cela ne sera pas sans conséquences. Car, bien évidemment, ceux qui n'envisagent pas, pour le moment, un accès à l'Unité ou à quelque chose d'autre que leur propre conditionnement personnel, vont se trouver, en quelque sorte, dans un besoin irrépressible d'entrer en opposition contre ce qu'ils vont qualifier ce Mal, qui va arriver. Mais vous savez très bien que ce qui arrive n'est pas le Mal, mais bien au contraire la Lumière, qui vient éclairer, dévoiler, déchirer tout ce qui était enfermement, tout ce qui était Illusoire, en chacun et en chacune, comme au niveau collectif.

Ceci, vous en avez eu des aperçus, soit dans votre vie, soit depuis ce que vous pouvez voir sur cette Terre, depuis le début de cette année, dans beaucoup de pays, et dans des nombres de plus en plus importants de pays, quant à des réactions à l'oppression, à l'enfermement. Mais vous savez, pour vous qui avez vécu l'Éveil d'une de ces Couronnes, qu'on ne peut pas s'opposer, car ce qui s'oppose, se renforce. C'est-à-dire qu'on ne peut pas combattre l'enfermement, en restant dans l'enfermement. On ne peut pas prétendre à la Liberté, en s'opposant à l'enfermement. Car cette liberté-là est inscrite dans l'enfermement lui-même. La Liberté dont nous vous parlons, bien sûr, n'a strictement rien à voir avec le connu, n'a strictement rien à voir avec une revendication, projetée à l'extérieur, d'un besoin, qu'il soit d'argent, de démocratie, de transparence. Transparence qui ne s'appliquerait qu'au sein d'un enfermement. Ce qui vient est, définitivement, la fin de l'enfermement collectif.

Alors, bien sûr, vous savez, pour avoir écouté ce que vous a dit notre Commandeur (ndr : O.M. AÏVANHOV), que tout va dépendre du point de vue, chenille ou papillon, du regard et de la Vibration. Il est évident que plus la Lumière va se renforcer, plus les résistances vont se renforcer. Comprenez bien que ce n'est pas la Lumière qui s'oppose à quoi que ce soit, mais que c'est la résistance à la Lumière qui veut, et qui pense pouvoir, s'opposer à la Lumière. Bien évidemment, tout ceci ne sont que des jeux de projection, puisque absolument rien ne peut venir s'opposer à l'Unité, où que ce soit et de manière définitive, aucunement, dans ce monde, libéré au niveau des trois enveloppes et dont la Porte a été ouverte, comme vous l'a dit MÉTATRON. Permettant donc la venue de KI-RIS-TI, c'est-à-dire du Fils Ardent du Soleil, qui n'est autre que vous-mêmes, dans sa Dimension d'Éternité, d'Êtreté. Ce qui est dit là, n'a pas à être vu ou perçu uniquement sur un mode symbolique, car bien sûr, concerne très exactement l'ensemble des projections de la conscience, au sein de ce monde, que vous allez vivre par vous-mêmes, en vous, comme à l'extérieur de vous.

La résistance. Nous avons préféré, bien sûr (et surtout l'Archange ANAËL, en tant qu'Archange de la Relation et de l'Amour) vous parler de ce principe fondamental de l'Abandon à la Lumière. Paradoxalement, c'est en voyant les résistances, qui sont en chacun, que vous allez pouvoir trouver plus facilement l'Abandon, pour ceux qui ne l'ont pas encore trouvé. Car quand l'humanité, dans son individualité et dans sa collectivité, va s'apercevoir qu'on ne peut pas résister (ou alors, de manière fort illusoire), qu'on ne peut pas s'opposer à la Lumière, qu'on ne peut pas s'opposer à cette inéluctabilité, à cette inexorabilité d'un processus concret et réel, eh bien, c'est précisément dans ces moments-là que l'être humain peut s'Abandonner. Le passage de la résistance à l'Abandon, collectif comme individuel, passe par ce qui a été appelé (par certains et certaines) la nuit noire de l'âme, processus extrêmement précis concernant aussi bien l'individu que le collectif. L'individuel pouvant se vivre de manière, en quelque sorte, anticipée au collectif, le préfigurant, l'anticipant, et lui permettant de devenir collectif justement parce qu'il est vécu à l'Intérieur de certains individus. La résistance n'est donc pas à voir comme un principe d'opposition, auquel il faudrait adhérer mais, bien plus, la manifestation en soi (et je précise : quelle qu'en soit la manifestation), qui va vous renvoyer aux dernières peurs. Parce que, bien sûr, l'Abandon ne peut être réalisé tant qu'existe, même cachée et tapie, la moindre peur concernant la personnalité, concernant quoi que ce soit de tous les éléments projetés dans cette vie.

Ainsi donc, paradoxalement, cette période de résistances, de tensions, est une opportunité unique pour vivre, en résistance et en tension, finalement et en finalité, cette possibilité d'Abandon ultime à la Lumière. C'est durant cette période (qui s'est ouverte depuis à peine plus d'une semaine, et qui va, comme vous le savez, jusqu'au 26 septembre de cette année) que tout cela va se dérouler, en vous comme de façon visible, comme cela a déjà commencé pour ceux qui sont sensibles et qui perçoivent au-delà de la simple apparence et des simples Illusions, projetées encore par ce monde Illusoire. Ainsi donc, les mécanismes de résistances peuvent s'illustrer, en chacun de vous, que cela soit au niveau du corps, que cela soit au niveau de peurs qui vont ressurgir, somme toute logiques, somme toute normales pour un être humain dans la chair. De votre capacité, justement, à observer vos résistances, de votre capacité, là aussi, à jouer, en quelque sorte, l'observateur de vos propres résistances, de votre capacité à vous distancier de ces résistances (qui appartiennent, de manière inéluctable, à la dimension dissociée, qui est, elle aussi, en voie de disparition), de manière à vous désengager, en conscience, de cette résistance, vous percevrez de plus en plus clairement, nous l'espérons, là où se situe l'Abandon à la Lumière, et là où il ne peut aucunement se situer.

Rappelez-vous que la Lumière Vibrale a plusieurs caractéristiques, même au sein de ce monde, quand vous la vivez. Elle est facilité, elle est évidence, elle est Fluidité, elle est réponse, elle est synchronicité. Si vous êtes en résonance avec la Lumière Vibrale, quels que soient les accès à l'Unité que vous avez manifestés, expérimentés, installés ou vécus, vous constaterez, de plus en plus aisément, quelle est (si je puis m'exprimer ainsi) la voie que vous suivez : la voie de la résistance ou la Voie de l'Abandon. Et plus vous irez vers cet Abandon, plus vous vous apercevrez de la vanité de la résistance, et de son absence (je dirais) de substance, et son absence de réalité, même. Mais bien sûr, tant que vous adoptez le point de vue de la résistance, vous vivez la résistance. L'un des témoins, nous vous l'avons dit, est l'installation de la Joie. Cela peut paraître paradoxal de décrire un mécanisme de Joie, pour un être humain qui pourrait, par exemple, manifester une maladie suraiguë. Et pourtant, c'est très exactement ce qui se passera si vous êtes dans la Lumière. Quelque soit le devenir de ce corps, quelque soit le devenir de tout relation, quelque soit le devenir de toute interaction, quelque soit le devenir de toutes les croyances pouvant demeurer, ou de toutes les activités mentales pouvant encore exister, eh bien, vous verrez celles-ci disparaitre avec la même Joie, la même facilité, si vous êtes, bien sûr, du côté de la facilité.

Alors, bien sûr, tant que vous êtes dans la résistance, vont se poser les questions habituelles de l'humain : qui va s'occuper de ceci ? Qui va s'occuper de cela ? Qui va gagner ma vie ? Qui va s'occuper de mon conjoint, de mon travail, de ma voiture, de mon animal ? Eh bien, paradoxalement, vous constaterez que si vous ne résistez pas, vous pénètrerez de plus en plus facilement dans cet Abandon, dans cette Joie. Et là se situe le facteur le plus délicat : ceux d'entre vous, autour de vous, qui ne vivront pas cet état, vont (et ce ne sera que justesse, car ils n'auront que le regard de la résistance) vous traiter de fous absolus. Ce que vous serez, bien évidemment, à leurs yeux. Parce que, pour eux, la Lumière est folie (Vibrale, et non pas la lumière projetée, Luciférienne, d'une quelconque vision ou d'une quelconque subordination, je dirais, à ce monde). Ainsi donc, vous allez vraiment vivre, si ce n'est pas déjà fait, la dislocation des dernières peurs, des dernières croyances, des derniers enfermements, en vous comme à l'extérieur de vous. De la façon dont vous vivrez cela, en Abandon ou en résistance, vous constaterez que vous pourrez maintenir, réellement et concrètement, une Joie totale (et je dirais même de plus en plus grande, de plus en plus irrépressible) quoi qu'il advienne à ce corps, à cette personne que vous croyez être, à cette intrication sociale, affective, professionnelle, amicale, de descendance ou d'ascendance. Vous allez constater, de plus en plus, que cela sera soit l'un, soit l'autre. Et que le principe de superposition, de surimpression, qui prévalait jusqu'à présent, va tendre à disparaître. C'est-à-dire que vous ne pourrez plus être cette personne et être cette Unité. Vous ne pourrez plus être la résistance, la souffrance, et être la Joie, en même temps. C'est comme si cette défragmentation, cet accès à l'infini, mettant fin au fini, faisait s'éloigner de vous tout ce qui était la personne et personnel. Vous ne pouvez, en effet, parcourir les Mondes de l'impersonnel et de la Dissolution, en étant encore dans la personne. Le mécanisme de surimpression, de surimposition, de superposition, va donc vous apparaître de plus en plus contradictoire, de plus en plus opposé. Et je dirais même, d'un antagonisme total. Cet antagonisme total se jouant aussi bien en chaque Frère et en chaque Sœur. Et surtout, entre ceux de vos Frères et de vos Sœurs qui auront pris le parti de la Liberté, et ceux qui, au contraire, auront pris le parti de l'enfermement.

Et cela est très exactement ce qui se passe en vous, et très exactement ce qui se produire sur cette Terre, et qui a commencé. Mais qui ne pourra plus être masqué, ou camouflé, par ce que l'humain appelle les faits divers. La Conscience, autrement dit, va se trouver sur le devant de la scène. Non plus les jeux de projection, mais la Conscience elle-même. Et la Conscience va se poser, à titre collectif, la question : que suis-je ? Suis-je ce que j'ai créé ? Suis-je ce que je possède ? Suis-je ce par quoi je suis possédé ? Suis-je cette personne, avec ce bagage ? Suis-je, comme dirait un Archange, cette densité ? Ou suis-je très exactement l'opposé, ce que je commence à vivre avec plus ou moins de clarté et de lucidité ? C'est-à-dire cette légèreté, cette Lumière et cette Vibration, cette Présence, qui n'est plus la personne. Tout cela fait partie du Choc de l'Humanité, de la nuit noire de l'âme, et de la Révélation, individuelle et collective, qui est maintenant dans sa phase ultime, et non plus dans ses préparatifs. Comprenez bien, donc, que quelles que soient les résistances qui vont apparaître, en vous, comme dans les interactions de vos cercles proches, ou carrément planétaires, se situe l'opportunité la plus grande, paradoxalement, de s'Abandonner à plus grand que soi, à autre chose que la personne, à autre chose, justement, que le jeu de ce monde. À vous de voir, à vous de vivre, à vous de choisir, par la Vibration. Et cela va vous apparaître, comme je l'ai dit, de plus en plus clairement, même au niveau de ce qui est appelé les émotions et du mental. À vous de décider.Voilà ce que les Anciens m'ont demandé de vous transmettre.

Frères et Sœurs, en communion, je me propose de rester en vous, dans cet espace d'alignement que nous allons initialiser ensemble.

... Effusion Vibratoire ...

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page