Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > O.M. AÏVANHOV

O.M. AÏVANHOV

23 janvier 2009

pdf

Et bien, chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver et je vois, qu'en ce début d'année, il y a des personnes qui ne me connaissent pas encore. Alors, tout d'abord, je vous présente tous mes hommages, toutes mes bénédictions et vous êtes, comme d'habitude, à l'écoute de ce que je vais dire. Je vais essayer, si vous le voulez bien, de vous aider sur votre cheminement. Alors, comme vous le savez, comme vous le sentez, comme vous le voyez, vous êtes dans des années extrêmement lumineuses. Certains vont me répondre « mais, comment ça, lumineux ? vous voyez pas tout le caca qui se passe ici ? » Et je répondrais que la Lumière elle descend mais comment voulez-vous que la Lumière elle coexiste avec le caca, que ce soit en vous ou à l'extérieur de vous ? La Lumière vient expulser le caca. Alors, bien évidemment, ça fait du bruit, ça fait du remue-ménage et c'est ça que vous allez observer. La Lumière qui vient vers vous vient pour purifier, vient pour accomplir, elle vient pour transformer et surtout elle vient pour réaliser ce qui a été annoncé depuis fort longtemps. Alors, cela peut se traduire en vous par une période, d'une manière générale, extrêmement exaltante, je dirais, extrêmement puissante au niveau de votre ressenti. Cela va alterner avec des moments tout aussi puissants où vous allez avoir l'impression d'être complètement dans le caca. Mais, ça, encore une fois, ça fait partie des phénomènes liés, je dirais, à l'élimination, au sens le plus cacaesque du terme. Alors, il faut pas avoir peur de tout cela. Bien évidemment, les éliminations sont des processus naturels, n'est ce pas ? Ça fait bien longtemps qu'il y a une espèce de constipation sur cette planète qui fait que les choses ont été retenues depuis beaucoup trop longtemps surtout en ce qui concerne les choses dont vous auriez dû vous débarrasser depuis longtemps c'est à dire tout ce qui s'oppose à l'abondance, tout ce qui s'oppose à la manifestation des énergies les plus hautes de l'être humain. Ça aboutit à la situation dans laquelle vous êtes et qui ne fait que commencer. Mais ne perdez jamais de vue qu'au-delà des observations de caca le plus important c'est la Lumière qui s'effuse et qui arrive enfin, je dirais, sur cette planète. Voilà ce que j'avais à vous dire en préambule et pour vous souhaiter une très bonne année. Je vous souhaite, encore une fois, beaucoup d'éliminations. Il en va de votre santé spirituelle et de votre évolution vers un avenir beaucoup plus lumineux et beaucoup plus joyeux que ce qui a été le cas sur cette planète, dans cette dimension. Alors, parallèlement à cela, comme vous savez, j'aime bien installer des questions / réponses parce que je trouve que chacun peut se retrouver dans chacune des questions. La réponse que j'essaie d'apporter peut vous donner, même si c'est pas votre question, un éclairage particulier sur ce que vous avez à vivre durant les quelques années qui restent encore à cette Terre à parcourir dans l'ancien monde. Voilà, chers amis, maintenant je vous donne la parole de manière à pouvoir exprimer un certain nombre d'éléments qui, je l'espère, sera une aide, je dirais, un effet laxatif sur vous, pour vous permettre d'éliminer ce qui doit l'être.

Question : que pensez-vous des techniques de lavement par le café ?
Vous pouvez laver avec beaucoup de choses mais le plus important, bien évidemment, même si l'intestin grêle est la résultante organique de cette élimination, le plus important, quand même, c'est pas le caca physique, n'est ce pas, c'est d'éliminer le caca de l'âme. C'est quoi le caca de l'âme ? C'est tout ce que vous avez construit avec votre personnalité : la peur, l'appropriation, la jalousie et tous les défauts qui font l'humanité et que nous avons rencontrés un jour ou l'autre. Je parlais de ces constipations là, moi. Bien évidemment, il y a aussi des éliminations qui doivent se faire. Elles sont la contrepartie, je dirais, au niveau physique. Mais le plus important se situe dans l'éclairage des zones constipées de l'âme parce que c'est là qu'il va falloir nettoyer tout ça. Comment ? Avec la Lumière.

Question : quelle est la différence entre cœur intérieur et cœur spirituel ?
Le cœur intérieur est un point fictif qui n'est pas le cœur organe et qui n'est pas non plus le thymus. C'est le cœur du cœur. C'est l'endroit où se fait la connexion avec l'être d'éternité. C'est l'endroit où a été déposée en vous ce que vous appelez « étincelle divine ». Alors, ce n'est pas tout à fait le cœur organe. C'est le cœur intérieur pour signaler que c'est un point qui n'est pas à l'extérieur mais en plein milieu de la cage thoracique, en plein milieu du cœur. C'est le cœur du cœur ou cœur intérieur. C'est ce point qui doit s'allumer totalement en vous parce que c'est là que brille la Lumière de l'Esprit. C'est là qu'il y a le caca qu'il faut illuminer.

Question : qu'en est-il alors de ce qui est appelé le cœur spirituel ?
Le cœur spirituel est assimilable à ce que je pourrais appeler l'étincelle de l'âme et pas l'étincelle divine. L'étincelle de l'âme est déjà colorée par le chemin que vous avez emprunté dans les voies des incarnations successives. Alors que l'étincelle divine est, elle, une flamme, la plus pure qui soit et qui ne peut être entachée d'aucune marque liée à l'incarnation.

Question : comment s'articulent alors les gouttes blanche et rouge ?
La goutte blanche (ça, c'est le langage des tibétains, n'est ce pas ?) correspond à l'âme ou à l'étincelle divine. La goutte rouge, elle, correspond à l'étincelle de l'âme. C'est une Lumière qui est déjà colorée alors que la Lumière blanche est le reflet, avec des mots, je dirais, le plus adéquat de ce qui est la Source divine.

Question : le cœur intérieur est le point le plus proche du Père ?
C'est une bonne image. Bien évidemment.

Question : y visualiser le Sceau de Salomon peut être utile ?
Non, parce que le Sceau de Salomon, ou étoile à six branches, ou Maguen David (ndr : étoile de David) correspond au rayonnement du cœur, qui correspond au 4ème chakra. Le cœur intérieur est en relation, bien sûr, avec le 4ème chakra mais ce n'est pas le 4ème chakra. Alors, la seule vision que vous pouvez suggérer, je dirais, est l'image d'une flamme cristalline, transparente, translucide, brillante mais pas un symbole.

Question : quel est l'état intérieur, ou le signal intérieur, qui peut nous renseigner sur l'instant où on rencontre cette flamme divine ?
Ce moment surviendra après le moment où vous avez vécu la première rencontre avec votre Ange, que cela soit de manière consciente ou de manière nocturne. A ce moment là, l'Ange est venu vous révéler sa présence. Sa présence correspond à l'activation en vous de certaines fonctions, bien sûr. Quand ces fonctions sont activées cela veut dire que vous avez entamé, je dirais, le chemin de retour au centre du cœur. Alors, cela va se traduire par certains états vibratoires, bien sûr, où s'établit une énergie circulant de façon harmonieuse au niveau de votre chakra c'est-à-dire à la partie antérieure de la poitrine. D'autres manifestations se font jour, bien évidemment, à ce moment là, en particulier la modification importante de ce qui est appelé le chant de l'Esprit entendu dans les oreilles. Ça, ça correspond à des mécanismes extrêmement particuliers. Après cela vient l'ouverture de la dimension du cœur intérieur. Ça, vous avez, en particulier, un exercice qui a été donné par l'être Ram, je crois, et qui va correspondre au travail à effectuer en conscience pour arriver au cœur du cœur.

Question : la manifestation de l'Ange peut se faire sous la forme de ... ?
L'Ange est la représentation la plus parfaite de Dieu, quel que soit son origine au niveau des dimensions, parce que l'Ange ne connaît pas la corruption. L'Ange n'a pas fréquenté les dimensions que nous avons tous expérimenté dans la lignée humaine. L'Ange est pur. L'Ange n'a pas connu la chute. Certains ont connu la rébellion mais n'ont pas connu pour autant la chute, en tant qu'entité.

Question : la teinture de l'âme spirituelle est liée aux incarnations précédentes ?
L'âme est colorée par les expériences que vous avez prises, je dirais, in extenso, à la surface de cette planète, c'est-à-dire incarnations et réincarnations successives. L'âme peut être colorée aussi de par son origine cosmique, planétaire. L'âme, enfin, peut aussi être colorée par, je dirais, le sens de son orientation d'évolution : vers la matière, vers l'équilibre ou vers le spirituel. Alors, ça va donner des colorations différentes. L'Esprit, quant à lui, n'a pas de couleur, il est dans l'absolu.

Question : pourriez-vous nous éclairer sur ce qui se passe aujourd'hui, globalement ?
Vous êtes en train de déboucher les canalisations. C'est pourquoi j'ai employé l'expression du caca, tout à l'heure. Le caca qui était caché, jusqu'à présent, parce qu'il fallait que tout apparaisse comme joyeux dans ce monde où tout va de travers. Alors, on a paré d'artifices, je dirais, la vérité. On vous a illusionné, de tous temps, sur l'évolution de l'humanité. Et, aujourd'hui, comme la Lumière créé une certaine forme de tension à l'intérieur de la planète, à l'intérieur des êtres, et bien, nécessairement, elle va déboucher, cette Lumière et elle va entraîner une évacuation de ce qui était corrompu, qui était intérieur et qui se manifeste à l'extérieur. Vous vivez l'époque de la grande purification. C'est-à-dire qu'il faut pas se contenter de voir le caca mais aussi la Lumière qui fait éliminer ce caca.

Question : cette élimination se passe aussi dans les rêves ?
Il vaut mieux, si vous êtes au lit, effectivement, pas faire caca au lit. Donc, en rêves, c'est beaucoup mieux.

Question : pourriez-vous nous parler de l'astral ?
Cela n'a aucune espèce d'intérêt. Vous passez de la 3ème à la 5ème dimension. Le monde astral, tel qu'il a été décrit, même de mon vivant, et tel qu'il a été décrit par de nombreux mystiques (avec différentes âmes qui errent sur différents plans, les rencontres vibratoires que l'on peut faire entre les différents anges gardiens), si vous voulez, cette dimension intermédiaire qu'on appelle l'astral, est en train, complètement, de disparaître, au niveau de votre planète. Vous allez être débarrassés de l'astral. L'astral c'est le plan vibratoire où s'accumulaient tout le caca ou toutes les illusions. Celles-ci sont en train d'être dissoutes à la Lumière du supra-mental ou carrément évacuées dans la matérialité. Donc, la substance astrale se vide de son contenu. De même que les démons sont lâchés à la surface de la Terre parce qu'ils ne peuvent plus subsister à l'intérieur de l'astral qui devient, je dirais, comme une coquille vide, l'astral n'étant qu'un monde intermédiaire. A ne pas confondre, bien évidemment, avec l'éthérique et avec le supra mental (qui n'a, bien entendu, rien à voir avec le mental).

Question : est-il souhaitable de se recentrer le plus souvent possible sur le cœur intérieur ?
C'est même la meilleure prescription qu'on peut vous donner car, comme le caca sera à l'extérieur, le seul endroit qui sera propre et calme, sera le cœur intérieur.

Question : cette dissolution de l'astral va s'accompagner de manifestations telles des colères, des peurs ... ?
Tout ce qui est lié à l'astral va se manifester car, bien évidemment, il ne veut pas mourir. C'est aussi bien les frustrations, c'est encore la recherche effrénée des désirs et des plaisirs qui ne sont pas liés à l'état spirituel. C'est la course effrénée à la possession, dans tous les sens du terme. C'est tout ce qui fait effectivement les travers de l'être humain à travers les mondes émotionnels. Tout ça doit s'évacuer. Les colères ne peuvent pas pénétrer et rester à l'intérieur du cœur quand la Lumière arrive. Il faut bien que cela sorte et cela va entraîner aussi des modifications importantes, à vous-mêmes, humains, de votre humeur. Cela nécessite de trouver, peut-être, des périodes de repos plus importantes, pour pouvoir encaisser, littéralement, l'éclairage de tout ce caca qui était à l'intérieur de vous. Ça nécessite des périodes de ressourcement où vous avez peut-être besoin de solitude. Mais, de plus en plus (et cela c'est une logique qui est liée à l'évolution humaine actuelle) vous allez ressentir, de plus en plus, l'appel et le besoin de vous retourner vers vous-mêmes parce que vous allez sentir, au fur et à mesure de cette année qui s'écoule, que la seule issue de secours se trouve à l'intérieur de vous et certainement pas dans le monde extérieur. Si vous voulez, la chose la plus importante qui peut vous aider est que, dorénavant, vous devez considérer que chaque minute de votre vie qui s'écoule est une minute qui doit être consacrée à votre devenir spirituel. Toute minute qui n'est pas consacrée à cela est irrémédiablement perdue. Comme vous le savez, vous êtes dans des temps extrêmement, comment dit-on, réduits, c'est le terme exact. C'est-à-dire que vous êtes dans une période où vous êtes obligés de relever le défi et le défi c'est quoi ? Vous le savez : c'est aller vers la Lumière ou vers l'Ombre en fonction de ce que vous avez choisi mais il faut aller au bout du chemin. Il faut accepter de rencontrer la Lumière et de devenir soi-même cette Lumière. Vous y êtes aidés par les hiérarchies de Lumière. Vous y êtes aidés par de multiples présences qui sont autour de vous. Mais vous devez, vous aussi, aller dans le sens de la Lumière. C'est une année où vous ne pourrez plus accepter d'avoir le cul entre deux chaises, c'est-à-dire d'être encore un tiède. Vous pouvez pas être à la fois dans la Lumière et à la fois dans l'Ombre comme cela était commode auparavant. Il y a comme une espèce de tri entre l'Ombre et la Lumière. Il y a une séparation du bon et du mauvais, en vous, mais aussi au niveau de l'humanité.

Question : dans notre société, avec ses difficultés, ses violences, comment rester centré ?
Alors, je vous répondrais que si la violence vous déstabilise c'est que vous êtes encore sensibles à la violence. Et si vous êtes sensibles, ça veut dire quoi ? Ça veut dire soi-même n'avoir pas encore résolu le problème de la violence et qu'à l'intérieur de vous il y a encore de la violence. La personne qui cultive suffisamment la flamme intérieure, le regard intérieur, à travers différents exercices d'intériorisation, ne peut pas être affecté par la violence. Ça veut pas dire qu'il est insensible. Ça veut dire qu'il a dépassé l'étape émotionnelle et que sa conscience le transporte au-delà du niveau où se situe le conflit. Le conflit ne naît que de l'incarnation. Le conflit ne naît que de l'absence d'unité dans votre vibration. A partir du moment où vous tendez à vous rapprocher de votre unité, tout ce qui est la violence extérieure ne vous apparaît plus comme cela parce que vous êtes dans une autre dimension, une autre étape qui fait que vous n'êtes plus affectés. Tant que vous êtes affectés cela veut dire que vous n'avez pas réglé en vous-même l'affection. L'élément qui vous met en affection est l'élément qui n'est pas débarrassé de vous parce que, si vous êtes affectés maintenant, vous risquez d'être de plus en plus affectés sur ce qui va se dérouler sous vos yeux dans les semaines et les mois qui viennent. Vous n'aurez nulle part où allez pour trouver la sérénité si ce n'est en vous.

Question : aller vers la Lumière cela signifie accepter la mort et la désincarnation ?
Je répondrais, en cette fin de cycle, oui, totalement. La désincarnation n'est pas obligatoire. Vous pouvez être tellement illuminé de l'intérieur que vous pouvez garder ce corps et faire comme Elie ou Enoch c'est-à-dire le faire monter, littéralement, au ciel. Mais si vous ne voulez pas être affectés par le monde tel qu'il devient et tel qu'il va se remplir de caca, je dirais, vous êtes obligés de trouver la Lumière à l'intérieur. Y'a pas d'autre alternative. Vous ne trouverez aucune source de contentement durable à l'extérieur.

Question : comment dépasser les angoisses existentielles qui créent des tensions internes ?
Dans ces cas là il faut essayer de recréer, d'abord, par la conscience (et donc par le mental, aussi) un état antérieur où se trouvait une certaine forme d'équilibre. Parce que n'oubliez pas que les plans astraux qui vous séparaient des dimensions lumineuses sont en train de dissoudre. Ça veut dire aussi qu'à partir du moment où vous vivez quelque chose qui vous semble violent ou qui vous affecte d'une manière ou d'une autre, il suffit de se tourner vers la Lumière. Si vous avez besoin d'une représentation à cette Lumière, adressez-vous à l'Ange gardien, adressez-vous à un Ange, adressez-vous à une forme angélique ou une forme spirituelle de manière à vous connecter à cette Lumière. Il n'y a pas d'autre alternative car on ne peut pas lutter contre un état d'âme qui est néfaste. On ne peut pas lutter contre certaines circonstances de la vie. Il n'est pas non plus demandé de fuir mais il vous est demandé de regarder autrement les difficultés. Les difficultés ne vous appartiennent pas, elles vous sont transmises par votre mental et donc par la peur. Toutes les angoisses existentielles qui pourraient se manifester à votre conscience durant les semaines, les mois, les quelques mois qui vous restent, vont être, comment dire, doivent être éclairées par la Lumière intérieure. Vous ne devez pas laisser de prise à quelque chose qui voudrait s'installer et qui vous emmène vers un assombrissement de l'âme et, encore pire, de l'Esprit. Cela ne peut se faire qu'à travers la Lumière et certainement pas à travers l'intellect ou des recherches intellectuelles complètement stériles.

Question : l'acceptation serait un moyen de lâcher tout ce qui est jugement sur soi et les autres ?
L'acceptation est un mot qui peut contenir une certaine forme de résignation, donc c'est pas le mot adéquat. Le mot adéquat a été employé à de nombreuses reprises durant les années précédentes, c'est lâcher prise et maîtrise. Acceptation a une connotation que vous êtes obligés d'accepter quelque chose.

Question : la confiance conviendrait mieux ?
Vous pouvez faire confiance à la Lumière sans pour autant lâcher prise par rapport à vos attachements. Vous pouvez faire confiance à la Lumière sans faire les efforts de lâcher prise et donc de maîtrise. Donc la confiance est peut-être une première marche mais ce n'est pas la finalité parce que la confiance va être fonction d'éléments de jugement qui ne se situent pas au niveau de la conscience mais au niveau du mental.

Question : pourriez-vous nous parler du lâcher prise ?
Lâcher prise c'est accepter de s'en remettre à la Divine Providence. C'est accepter que la Lumière, indéfectiblement, nous conduit là où on doit aller. C'est accepter de remettre sa liberté à la liberté du Père qui est tout Amour. Ça veut dire aussi accepter de laisser œuvrer en nous ce qui est lumineux et non plus les jeux du pouvoir et des peurs. Le lâcher prise c'est accepter qu'il existe une volonté supérieure qui sait mieux que vous ce qui est bon pour vous, qui sait mieux que vous là où vous devez aller. Parce que, quel que soit votre degré d'éclairage et votre degré d'intuition, il persistera toujours, dans les choix que vous menez, une part de l'ego et une part de sombre. Vous avez de très nombreuses paraboles qui ont été données par le Christ à cette occasion : la parabole de l'oiseau, la parabole du fils prodigue, etc., etc.

Question : le lâcher prise correspond génétiquement à un code ?
Il n'en existe pas qu'un. La preuve même c'est que vous êtes incarnés parce que, un jour, vous avez refusé de lâcher prise. Donc, la présence même dans cette dimension est liée à une absence de lâcher prise.

Question : dans l'avenir, cette codification va évoluer ?
Oui, nécessairement parce qu'il y aura plus rien où se retenir donc y'aura plus de prise, si vous préférez. Quand y'a plus rien à tenir, vous lâchez nécessairement, parce qu'il y a plus rien. Ou alors vous vous retenez à des illusions. Imaginez que vous êtes chez vous et que vous vous dites « demain, je dois aller travailler », votre usine est détruite ou votre travail est détruit mais vous persistez à aller travailler. Ça, c'est plus du lâcher prise, c'est de la connerie.

Question : le lâcher prise serait donc un abandon total ?
Complètement. C'est l'ego qui capitule devant la Lumière.

Question : les destructions des usines vous semblent probables dans un avenir proche ?
Elles sont indiscutables. Elles sont, je dirais, un passage obligé. Tout ce qui naît en une dimension doit mourir à cette dimension. Il y a début et fin d'une dimension mais il n'y a pas de début, il n'y a pas de fin à ce que vous êtes.

Question : quel est votre éclairage sur les implants ?
Vous appelez çà des implants parce que ça fait moderne. Moi, je dirais simplement que ce sont des croyances et des certitudes intérieures, voilà, qui vous ont été mises par vous-mêmes ou par d'autres. C'est des choses, au fur et à mesure de vos vies, auxquelles vous avez adhéré, auxquelles vous avez cru et pour lesquelles vous vous êtes battus. Alors, bien évidemment, quand la Lumière arrive, vous allez vous apercevoir, que tout ça c'était pour des prunes.

Question : quel est le rôle de ces implants ?
Si vous vous enlevez tous vos implants, si vous n'avez plus d'implants, vous n'avez aucune raison d'être là. L'incarnation est liée à un programme, un programme que vous avez accepté. Ce programme a nécessité l'implant en vous d'un certain nombre de croyances. Donc, vous assumez vos croyances. Et bientôt vous pourrez vous dire, de l'autre côté, que vous avez renforcé (et cela est vrai) votre capacité de Lumière. Là était le but de l'expérience. Mais, néanmoins, vous allez aussi vous apercevoir que ce genre d'expériences n'était pas obligatoire. Ne croyez pas que toutes les formes de conscience et de vie passent par cette dimension qu'est la dimension, je vous le rappelle, de la dualité et une dimension où vous expérimentez la tension et l'opposition alors que Dieu se manifeste avant tout par l'attraction et non pas par l'opposition.

Question : est-il nécessaire d'enlever ces implants ?
Je répondrais comme le Christ : « cherchez le Royaume des Cieux » et arrêtez de mettre des mots techniques. Pourquoi pas opération chirurgicale pour retirer des implants ? Ça fait une bonne idée de stage, ça, n'est-ce-pas ? (ndr : sourire).

Question : qu'en est-il des religions ?
La religion, quelle qu'elle soit, a été destinée à couper l'homme, contrairement au sens du mot premier, à couper l'homme de Dieu. Parce que si vous prenez des intermédiaires, c'est comme si ... Comment expliquer ça de manière simple ? C'est comme si, tous les matins, vous ouvrez votre fenêtre pour voir la Lumière. Et puis, un jour, y'en a un qui vous dit : « reste dans ton lit, je vais aller allumer la Lumière pour toi ». Et vous allez être content. Un autre jour il va vous dire : « c'est pas la peine d'ouvrir les yeux, la Lumière elle est là, tu sais qu'elle est là, ça te suffit. J'ai ouvert la fenêtre et tu sens la Lumière du soleil ». Et puis il va vous emmener comme ça de plus en plus loin de la réalité de la Lumière. Et vous, vous allez croire encore qu'il va parler à la Lumière pour vous et vous allez donc du coup créé un intercesseur idiot qui va prendre votre liberté. Voilà ce que vous faites depuis des milliers d'années avec les religions. Vous ne pouvez pas grandir si vous n'établissez pas de relation directe avec la Lumière. Vous n'avez pas besoin d'un intercesseur. Vous avez besoin de chemins, d'images de chemins, de manière à connaître les voies à suivre mais c'est tout.

Question : est-il exact que les Melchizedech ont conclu un pacte, avant la création de la Terre, pour être présents aujourd'hui ?
A partir d'un certain état vibratoire dimensionnel (et pas uniquement les Melchizedech), la conscience a la possibilité de décider sa propre création et prendre en charge sa création. Prendre en charge une création dans un univers limité ça veut dire être capable de sous-tendre la vie, de sous-tendre le développement des âmes et d'être capable de les amener d'un début de cycle à un autre début de cycle. Ça, c'est valable aussi bien pour les entités que vous appelez Melchizedech que pour les Elohim et que pour certaines formes de vie. C'est une constante. À partir du moment où vous créez, vous êtes responsables de votre création. Et n'oubliez pas que la création elle-même, dans des sphères matérielles ou dans des sphères dimensionnelles autres, passe forcément par l'adhésion à un certain nombre de croyances qui doivent précipiter, cristalliser une manifestation de la vie et qui doit aller jusqu'à la dissolution de la même forme de vie, à partir de l'abandon des croyances qui avaient elles-mêmes généré cette vie ou cette forme.

Question : si des êtres peuvent donc accompagner le passage de 3ème à 5ème dimension ...
J'ai pas parlé de 3ème et 5ème. J'ai parlé de toutes les dimensions.

Question : il semble paradoxal que d'une part on parle de passage de dimension à une autre et que d'autre part une forme de vie doive débuter et finir dans la même dimension ?
Mais qui vous a dit que ceux qui étaient dans la création étaient ceux qui avaient créé ? Pour créer quelque chose il faut être d'une dimension largement supérieure au niveau de la création. Alors, bien évidemment, de temps en temps, ceux qui ont crée cette dimension, qui sont impliqués dans la création de ce monde humain, de l'humanité que vous vivez, parcourent parfois, à travers des processus énergétiques particuliers, les voies de l'incarnation mais sans passer par la filière normale, je dirais. Les Melchizedech procèdent comme ça. Il en est de manière tout à fait différente pour les Dieux créateurs qui, en créant cette dimension (en particulier ceux qui ont supporté l'architecture de cette création) ont été obligés d'accompagner la création qu'ils ont mené à bien sous forme de sacrifice de leur propre Divinité pendant un cycle complet dans cet univers (ça correspond à 52 000 ans). Ce ne sont pas les mêmes qui créent une dimension et qui doivent la détruire. Ce sont ceux qui ont adhéré à cette création et qui ont expérimenté cette dimension, ce qui n'est pas le cas de celui qui l'a créée. Si vous voulez, c'est comme le principe du bureaucrate qui signe un ordre à un niveau et que les autres exécutent ou adhèrent. Et ceux qui doivent détruire la dimension, bien évidemment, c'est ceux qui ont expérimenté eux-mêmes cette dimension.

Question : cela correspond aux entités liées aux crânes de cristal ?
Oui, qui ont tous été ceux qu'on a appelé des Elohim qui, lors du premier sacrifice de leur première vie en tant qu'êtres incarnés (puisqu'ils n'étaient pas originaires de ce monde), ont laissé la mémoire à travers le crâne de cristal. Ils se sont cristallisés totalement. C'est ça leur sacrifice à eux.

Question : existent-ils des croyances génératives, ou un autre système de croyances, qui permettraient de faciliter ce passage, contrairement aux croyances limitatives ?
Mais toute croyance est une expérience. Il n'y a que dans l'absence de croyances que se révèle Dieu.

Question : croire en la Lumière ne serait donc pas une croyance ?
Pour vous, peut-être. Pour certains d'entre vous, peut-être.

Question : et pour vous ?
Je ne crois pas en la Lumière. Je vis la Lumière. C'est pas la même chose.

Question : ça illustre la différence entre croyance et connaissance ?
Non, parce que ce que vous appelez connaissance, en langage humain, c'est des systèmes de pensées et des systèmes de croyances complexes auxquelles vous avez adhéré et auxquelles vous croyez qu'en se fiant à ces croyances vous allez trouver la porte de sortie. La seule connaissance qui soit une porte de sortie à votre condition c'est la connaissance ultime. C'est pas la connaissance livresque, c'est pas la connaissance des traditions. Ça, c'est une première étape. Évidemment c'est important d'avoir une recherche mais, aujourd'hui, n'oubliez pas que vous êtes dans des temps extrêmement courts. La meilleure façon que vous ayez de vivre c'est de croire que vous allez mourir dans une minute. Et demandez-vous, à chaque minute, quelle est la chose la plus importante que vous ayez à faire parce que, quand on parle de temps réduits, ça veut dire que le temps est court, il est très court. Vous n'avez pas le temps, maintenant, de vous mettre à étudier la Kabale pendant dix ans. Vous n'avez pas le temps de vous mettre à étudier l'astrologie pendant dix ans. Vous avez juste à être vous-mêmes, débarrassés de toute croyance, débarrassés de tout système de connaissance qui est nécessairement et par essence perfectible et limité.

Question : qu'entendez-vous par « temps court » ?
Alors, là, j'entends strictement votre décompte humain. Si vous voulez un nombre de jours, je peux vous le donner mais de manière extrêmement précise maintenant. C'est très simple, il est de 1307 jours. 1302 jours, excusez-moi. Enfin, vous voyez, c'est pas beaucoup, n'est ce pas, à l'échelon d'une vie. Maintenant, quand je parle d'un échelon, ça fait le temps le plus long possible. Quand je vous dis que vous devez vivre à chaque minute comme si vous étiez en sursis de la Lumière, donc il faut aller aux choses les plus urgentes et les plus urgentes c'est d'être vous-mêmes, débarrassés de toutes les contingences qui vous bloquent dans ce que vous êtes. Alors, pour certains, ça va être une situation affective. Pour d'autres, ça va être un rôle dans la société. Pour d'autres, ça va être une maladie. Etc., etc. Il n'est plus temps de chercher une solution à cela. Il est simplement temps d'accueillir la Lumière.

Question : et après 2012 ?
Il ne m'appartient pas de vous révéler cela. Cette révélation est du domaine électif, je dirais, de la Vierge Marie et des Archanges. C'est eux qui doivent faire les annonces et non pas moi. Je dis simplement que ce qui vous reste à vivre et ce que vous allez connaître bientôt n'a rien à voir avec ce que vous avez connu jusqu'à présent, dans les conditions de vos vies, dans la façon de les vivre et dans la façon dont vous allez éventuellement réagir.

Question : chaque fin de cycle a suscité autant de questionnements ?
Toute fin de cycle s'accompagne de ces angoissantes questions. Mais, le début d'un cycle (une fois que la fin d'un cycle est achevée) se fait dans l'enthousiasme, et c'est normal, et dans toutes les dimensions.

Question : le mieux serait donc d'avoir une foi aveugle dans la Lumière, comme un enfant ?
Vivre la foi de la Lumière n'est pas vivre dans la Lumière. La foi peut se situer dans le mental. La Lumière est une énergie, une conscience, qui travaille partout, sauf dans la tête. Vous pouvez avoir une foi aveugle en la Lumière mais la foi n'est pas la réalité de la Lumière. Vivre la Lumière est un processus conscient qui dépasse de beaucoup les mécanismes de la foi. Je sais que dans de nombreux écrits il a été dit : « heureux ceux qui auront la foi ». Mais, rappelez-vous certains autres passages qui disaient que vous pouvez avoir la foi la plus grande (à déplacer des montagnes uniquement par la foi) mais s'il vous manque l'Amour cela ne sert à rien. Donc, la foi est une étape vers l'Amour mais n'est pas l'Amour. La foi n'est pas non plus la Lumière. Je dirais que c'est un artifice, un stratagème plutôt, le mot est plus exact, créé par le mental, créé par cette dimension, pour vous faire adhérer à. Aujourd'hui, il vous est demandé beaucoup plus : de pas avoir la foi mais de vivre la Lumière.

Question : comment peut-on être sûr d'être dans cet état d'être de lâcher prise ?
Mais vous y êtes si vous vivez dans la Lumière. Ce n'est même plus une question qu'il est loisible de poser. Quand vous arrivez dans cet état, il n'y a plus de questions.

Question : nous en sommes donc encore très loin ?
Vous en êtes à la fois très loin et très proches

Question : comment se rapprocher au mieux de cette Lumière ?
Mais en l'acceptant en vous. Elle est là, partout autour de vous. Tant que se manifeste des résistances, des tensions, c'est que vous n'y êtes pas. Cet état intérieur est un état de Lumière. Dans la Lumière y'a pas d'ombre. Dans la Lumière y'a pas de doutes. Dans la Lumière y'a une compréhension instantanée au delà du mental. N'oubliez pas que c'est un état d'être et dans cet état d'être y'a pas de place pour l'illusion, y'a pas de place pour l'interrogation.

Question : cela signifie qu'il suffit d'être amour inconditionnel et amour de tout ?
Il suffit, c'est un mot que j'aime beaucoup. S'il suffisait, et que cela soit aussi simple, on aurait que des petits Jésus à la surface de cette Terre. Vous conclurez quand même qu'on en est très loin. On a beaucoup plus de petits diables que de petits Jésus, n'est ce pas ?

Question : faut-il en parler aux enfants et comment ?
Mais si vous parlez avec des mots à des enfants qui sont dans l'innocence vous allez faire travailler leur mental. Les enfants vivent ce qu'ils ont à vivre. Ils sont pas informés par le mental. Ils sont informés directement par la Lumière. Et même s'ils ne sont pas encore informés, le moment opportun, ce seront certainement eux qui vous aideront et pas l'inverse.

Question : il semblerait que beaucoup d'âmes cherchent à se réincarner en ce moment ?
Les places sont très chères, j'en ai quelques unes au marché noir. Non, trêve de plaisanterie. Bien évidemment, parce que les périodes de fin de cycle sont extrêmement enrichissantes, beaucoup plus que les périodes de création parce que dans les périodes de création vous avez peu de gens intéressés parce qu'on n'a pas encore monté, comment dire, l'espace nécessaire pour les accueillir. Alors, les créations, y'a toujours peu de monde. Et après y'a de plus en plus de monde qui se dit : « tiens, je jouerais bien là-dedans ». Voilà, c'est tout simple. Alors, vous avez un maximum de billets vendus en fin de cycle et malheureusement nous avons très peu de billets vendus en début de cycle. Mais c'est pareil pour les finales, quand vous avez vos coupes de football, bien évidemment, les billets de finale ils coûtent beaucoup plus chers que les billets des éliminatoires.

Question : à quoi correspondent des agitations suivies d'éclaircissements du mental, vécus fin décembre, pour certains ?
C'est des effets vibratoires de la Lumière qui descendent de plus en plus. Alors, certains vont résister, ils vont avoir le mental encore plus perturbé et d'autres vont accepter et vont se trouver comme débarrassés de certains cacas. Ils se trouvent plus légers, effectivement.

Question : comment accompagner au mieux ces mouvements ?
Je répondrais par une expression imagée : arrêtez de pousser, ça va sortir tout seul.

Nous n'avons plus de questionnements. Nous vous remercions.

Alors, je vais vous souhaiter, pour rester dans l'esprit du moment, de très bonnes éliminations de ce qui vous gêne dans votre chemin d'épuration. N'oubliez pas que l'élément purifiant le plus important est le feu parce que le feu est rapide. Le feu ne souffre pas de latence dans le temps. Le feu est plus rapide que l'air parce qu'il modifie la forme beaucoup plus vite. Alors, le feu est une des composantes essentielles de la Lumière. Je ne dis pas que le feu est la Lumière. Je dis que le feu est une des composantes essentielles de la Lumière. Alors, laissez-vous abreuver par ce feu. C'est la seule façon d'éliminer en douceur ce qui doit l'être. C'est la seule façon aussi de vous comporter qui limitera les frictions, les congestions et les fausses routes, en quelque sorte. Alors, voilà ce que je peux vous dire. Je vais pas laisser la parole à notre ami Maître Ram parce que les structures du canal commencent à fatiguer et j'ai pris toute la place, comme vous l'avez constaté. Néanmoins, je vais quand même vous transmettre toutes les bénédictions de Ram et aussi tout mon Amour. N'oubliez pas que vous êtes des êtres d'éternité, que vous n'êtes pas le paquet de linge sale que vous croyez que vous êtes. Vous êtes bien plus que l'illusion dans laquelle vous croyez que vous êtes. Et tout cela va se terminer de manière fort aimable. C'est comme le film d'horreur : vous tournez le bouton et l'horreur est terminée. C'est exactement cela. N'attachez pas plus d'importance à des phénomènes qui n'ont d'existence que dans vos croyances même s'ils se réalisent à travers ce que vous appelez des phénomènes de souffrances, diverses et variées. Même cela est, je dirais, un jeu de rôles et quand vous serez passés à la Lumière (avec ou sans le corps), quand vous découvrirez la réalité de la Lumière, vous comprendrez le pourquoi de tout cela. Mais ne cherchez pas à comprendre le pourquoi de tout cela. De grâce, ne vous perdez pas dans les méandres des hypothèses. Ça, c'était valable quand vous étiez en début de cycle, quand vous étiez y'a cent ans, y'a cinquante ans, y'a dix ans encore mais pas maintenant. Là il vous est demandé autre chose. Il vous est demandé d'accueillir la Lumière et vous ne pouvez pas accueillir la Lumière et continuer à servir l'Ombre ou à jouer ne serait-ce que le jeu de l'Ombre. Vous devez être authentique avec vous-même. Vous ne pouvez plus vous mentir et mentir aux autres. Vous êtes obligés de laisser éclater la Lumière quelles qu'en soient les conséquences et elles ne peuvent être qu'heureuses. Ce que vous voyez comme néfaste n'est que le combat entre la Lumière et le caca. Voilà ce que j'avais à vous dire. Je vous encourage à vous occuper de la Lumière et de vous et de rien d'autre. Le reste se fera tout seul de surcroît. Plus vous vous immergerez totalement dans la Lumière qui est là, plus les choses arriveront comme distanciées et faciles. Plus vous rentrerez en réaction à ce monde et à ce qui s'y passe, plus vous vous éloignerez de la Lumière. Voilà ce que j'avais à vous dire aujourd'hui. Recevez encore une fois mes bénédictions et je vous dis certainement à bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page