Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > O.M. AÏVANHOV

O.M. AÏVANHOV

18 octobre 2006

pdf

Et bien, chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver et, comme à notre habitude, je vous apporte toute ma bénédiction pour commencer surtout en cette période qui est extrêmement propice à cette fameuse bénédiction des plans qui correspondent à des natures qui sont bien au-delà de votre dimension dans laquelle vous vivez. En effet nous sommes arrivés dans une période extrêmement propice à l'ouverture de certaines portes qui vous permettront d'accéder beaucoup plus facilement à votre état de Divinité intérieure. C'est une période extrêmement propice jusqu'à la fin de cette année pour vivre cela, renforcer cela et développer tout ce qui fait votre Divinité en vous, à l'intérieur de vos structures, à l'intérieur de ce qui fait ce que vous êtes. Bien évidemment ça correspond à l'activation de certaines portes et de certaines nouvelles vibrations à l'intérieur même de vos cellules. Ce processus a été initialisé grâce au Seigneur du Karma, le grand maître Orionis qui commande les destinées bien évidemment de tout l'ensemble de ce système solaire.

Question : comment évoluent les énergies en ce moment ?
L'évolution des énergies, comme j'ai déjà dit à de nombreuses reprises, depuis la période de l'automne, correspond à un grand bouleversement élémentaire au niveau de la planète et aussi force de réajustements sur la planète mais aussi, bien évidemment, comme vous l'avez compris à l'intérieur de vous-même, période où les choses sont remises, je dirais, à hauteur, à zéro comme vous dites comme expression qui correspond à un redémarrage de quelque chose de profondément différent. Un petit peu comme vous avez pu le vivre, pour beaucoup d'êtres humains sur cette planète, en ouverture de la cinquième dimension, où les choses sont remises à plat, où il y a des décisions qui doivent être prises, où les choses sont tranchées et où tout doit redémarrer sur de nouvelles bases.

L'énergie cinquième dimension est le déversement de l'énergie de Melchisédech qui descend. Bien évidemment, comme vous l'avez compris, c'est un rayonnement de nature cosmique qui arrive sur le sommet du crâne et les êtres qui ne sont pas prêts à recevoir ce rayonnement sur le sommet du crâne, les énergies ne vont pas pénétrer par cet endroit là, elles vont pénétrer ailleurs, c'est à dire sur les chakras ouverts et en particulier au niveau du troisième chakra qui est lié à l'ego. Alors il va y avoir des renforcements de l'ego ou alors des ego qui vont encore plus s'inflationner ou au contraire exploser et des recrudescences des émotions négatives. L'énergie cosmique descend, c'est la Lumière pure mais selon l'endroit de réception de la Lumière, selon la possibilité d'ouverture, les effets ne sont pas du tout les mêmes.

Question : qu'en est-il aujourd'hui de la femme et de l'homme intérieurs, du yin et du yang ?
Je comprends pas. Soit on parle en langage vertical c'est à dire alignement des énergies de la personnalité avec les énergies de l'âme, auquel cas je comprends. Maintenant si on parle au niveau de la personnalité, de yin et de yang, ça veut dire qu'on a pas dépassé le niveau de la dissociation yin/yang propre à la personnalité et que l'on ne l'a pas intégré dans la dimension de l'âme au niveau de la fusion des hémisphères. Alors je peux pas répondre à cette question parce qu'elle me semble extrêmement ambiguë. Je crains qu'il y ait un degré de confusion entre les deux personnes intérieures liées à la polarité masculine et féminine qui existent réellement au niveau de la personnalité et uniquement au niveau de la personnalité. Parler encore, de manière dissociée, d'hommes et de femmes intérieurs, prouve simplement qu'on n'a pas réalisé la fusion des deux polarités.

Question : comment ces énergies impactent sur les relations, en particulier de couple ?
Le niveau vibratoire doit s'exprimer dans les différentes composantes de la vie incarnée avec l'accès à la cinquième dimension c'est à dire au niveau du corps, au niveau des émotions et au niveau de l'âme ou de l'esprit. Alors cette communication, quand elle ne se fait pas, elle fait redescendre dans les affres de la dissociation de la personnalité en masculin/féminin et quelque chose qui n'est pas trouvé. Mais le problème fondamental n'est pas un problème intérieur, le problème fondamental n'est pas un problème au niveau de la personnalité, c'est un problème qui tient en compte uniquement de l'aspect vibratoire de la relation. Alors cette vibration doit se mettre en phase de synchronicité et sans passer par la redescente au niveau de la personnalité. Elle correspond à une synchronicité des trois niveaux. Si un côté préférentiel est voulu par la relation, pas par l'un des individus, que ce soit au niveau des émotions ou au niveau de l'âme, de l'esprit, cela peut être vécu à ce niveau là. Si elle doit passer par le corps, elle doit passer par le corps. La vibration est la même, quelque soit le support employé, dans ce cas là.

Alors quand cette synchronicité s'établit, les choses paraissent simple, il n'y a pas, je dirais, de tabou, il n'y a pas de friction, il n'y a pas de résonance de conflit possible, il y a uniquement un accord vibratoire dans tous les sens du terme. Le problème c'est que vous avez l'habitude de fonctionner, bien évidemment, en niveau relationnel de troisième dimension c'est à dire que vous avez un individu d'un côté et un autre individu de l'autre ou une situation de l'autre côté et vous avez l'impression que dans cette relation il y a toujours nécessité de se retrouver, je dirais, avec un émetteur, un récepteur mais aussi un coupable à quelque chose.

Alors, dans la cinquième dimension, il ne peut y avoir de coupable si ce n'est celui qui entraîne l'autre dans la redescente au niveau de la personnalité. Néanmoins il n'y a pas à chercher. Le niveau vibratoire doit se faire en une synchronicité de résonance mais ça ne peut pas se faire en disant c'est la faute de l'un ou de l'autre parce que un peut être monté en cinquième dimension, avoir intégré un certain nombre de paramètres et émettre un faisceau relationnel qui ne trouve pas d'écho en l'autre. A ce moment là qui est responsable ? Il n'y a pas de responsabilité à chercher. A partir du moment où il y a, je dirais, une responsabilité à rechercher ça veut dire que la responsabilité vous fait redescendre en troisième dimension. En cinquième dimension il n'est question que de maîtrise et non pas de responsabilité au sens accusation. Alors, le niveau vibratoire de mise en résonance de cinquième dimension, dans la relation entre deux individus, ne se fait absolument pas sur la notion de chantage, absolument pas non plus sur la notion de possession, non plus, absolument pas sur la notion de action/réaction mais vraiment sur le phénomène que j'ai appelé de synchronicité où les choses se passent dans la fluidité. Là, on est au-delà de l'harmonie parce que l'on n'est pas dans le respect mutuel mais dans la maîtrise mutuelle, ce qui est différent.

La relation de maîtrise relationnelle, entre deux individus qui sont en route vers la cinquième dimension, correspond à une relation dans votre langage de troisième, le mieux, serait peut-être ce que vous avez appelé durant une certaine période l'amour inconditionnel. C'est à dire que quand deux êtres arrivent dans cette relation fluide de cinquième dimension, chacun est en face de l'autre comme si il était par rapport à une neutralité de l'amour inconditionnel. C'est à dire que la dimension relationnelle que vous appelez amour de troisième dimension est transcendée totalement. C'est à dire qu'elle peut, cette relation, se vivre sur les trois niveaux ou sur un seul des trois niveaux, ou sur deux des trois niveaux de manière totalement fluide. L'équivalent qu'on peut trouver en troisième dimension, ce serait, je dirais, l'amour désintéressé qui n'est pas en train de regarder ce que pense ou dit l'autre, détaché en quelque sorte de la prise affective émotionnelle de troisième dimension. Ca, c'est une relation de maîtrise de cinquième dimension.

A partir du moment où un des niveaux est vécu comme satisfaisant, les deux autres ne sont ni un obstacle, ni une nécessité. Ils peuvent se vivre sur les trois plans mais aussi sur un seul plan parce que la finalité n'est pas de placer la relation au niveau sexuel, émotionnel ou de l'âme, elle est au niveau de l'aspect purement inconditionnel. Ce qui veut dire aussi par là que l'amour de troisième dimension émet toujours une condition, soit de possession, soit de jeu de séduction, soit de maîtrise de l'autre mais pas de soi. Alors que l'amour de cinquième, la meilleure expression que je puisse donner c'est inconditionnel parce que c'est quelque chose qui est donné sans rien attendre en retour.

Dans une relation de troisième classique, même avec inspiration spirituelle, dès qu'il y en a un qui trouve l'accès, même intermittent, à cette dimension de la maîtrise, l'autre, s'il n'est pas en rapport avec cet aspect vibratoire de cinquième dimension, va tout faire pour rabaisser l'autre à la troisième dimension. Et cela est vécu comme quelque chose de profondément offusquant par celui qui le vit, qui vit, je dirais, cette emprise. Alors, bien évidemment, c'est pour ça qu'aujourd'hui beaucoup de couples n'arrivent pas à suivre l'un l'autre parce que, en général, c'est toujours le même schéma entre la relation de deux individus : y'en a un qui trouve une nouvelle porte, en l'occurrence ici la cinquième dimension et l'autre voit dans cette nouvelle porte qu'il n'a pas encore vécue comme un objet, je dirais, dans la relation de troisième qui est empreint de chantage affectif, de mainmise sur l'autre ou de maîtrise sur l'autre et va tout faire pour essayer de faire revenir l'autre là où il ne peut pas revenir. Mais je dirais, dans ces cas là, y'a pas de jugement à porter, l'important c'est que chacun suive son chemin.

A partir du moment où il y en a un qui a ouvert la porte, l'autre ne veut pas ouvrir la porte, ce qui ne veut pas dire qu'il n'ouvrira pas la porte mais ça passe nécessairement par ce que l'on appelle une rupture de manière à ce que l'autre se trouve face à lui- même et ne soit plus porté sur cet espèce de chantage affectif qui essaye de ramener l'autre là où il ne doit plus être. Et, à ce moment là, le chantage affectif ayant pris fin, celui qui a refusé d'ouvrir la porte sera à ce moment là prêt à ouvrir la porte.Bien évidemment.

Question : que sont les phénomènes appelés « acouphènes » ?
Le phénomène que tu appelles acouphènes c'est pas acouphènes c'est le chant de l'âme. Alors, ça, tu vas l'entendre jusqu'à la fin de tes jours. Il y a très exactement sept sons différents pour arriver au chant cosmique mais l'acouphène, tel que tu l'appelles, la première vibration correspond à l'activation des chakras du haut. C'est le marqueur typique de l'activation de vos chakras.

Question : est-ce que c'est transmissible d'une personne à une autre ?
C'est tout à fait possible, c'est un phénomène de contagion des cocons de Lumière que vous appelez aussi résonance morphique, liée aux champs énergétiques qui se transmettent de l'un à l'autre.

Et bien, chers amis, je vais vous adresser tout mon amour inconditionnel de la cinquième dimension et ma bénédiction la plus fraternelle. Et puis profitez bien de cette nouvelle transformation. Je vous dis à bientôt, certainement, et bon courage pour tout ce que vous avez à faire et ce que vous entreprendrez. A bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page