Autres Dimensions

Sois qui tu es

Marie

2 septembre 2005

pdf

Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Bienvenue à vous chers enfants. Je vous salue, je vous apporte ma bénédiction. Et tout d'abord, si vous le permettez, je vais répondre à ces questionnements et interrogations avant de vous donner quelques informations d'ordre général et de terminer ce travail si cher à mon cœur d'ouverture de vos cœurs et de communion à mon cœur.

Question : Comment savoir ce qu'il convient d'abandonner pour trouver la « justesse » ?
Tu dois abandonner tout ce qui te met dans la confusion. Tu dois abandonner tout ce qui te met dans le doute. Seule doit demeurer, seule doit s'amplifier l'action juste. L'action juste étant définie comme celle qui va te permettre de te centrer dans ton cœur, celle qui va te permettre de te rapprocher de cet état d'Unité, de cet état d'alignement, de cet état où il n'y a pas de place pour le doute, de cet état où le travail bien fait au niveau de la conscience est une certitude. La volonté de Bien qui t'anime ne doit pas se laisser perturber par des techniques ou des moyens contraires à cette volonté de Bien. Mais la volonté de Bien ne doit pas ignorer qu'il y a des éléments qui parfois, même s'ils ressemblent à des choses qui peuvent aller dans le sens de la Divinité, ne vont pas dans le sens de la Divinité mais dans le sens de la division. Il est essentiel que tu fasses toi-même les choix qui sont nécessaires à ton ajustement. La meilleure preuve de l'ajustement est dans l'unicité, dans la fluidité de l'Unité et de comprendre qu'à partir du moment où le travail est bien fait il y a pacification du cœur, pacification des émotions et sentiment de justesse dans la conscience. Là se situe tes choix entre ce que tu dois abandonner et ce que tu dois privilégier. J'ai parlé.

Question : Pourriez-vous nous parler d'un outil qui s'appelle « constellations familiales » ?
A partir du moment où, dans un travail, quel qu'il soit, même si ce n'est pas un travail mais une simple discussion, vous faites ressortir une émotion qui appartient nécessairement au passé, vous avez résurgence de ce passé dans la structure vivante. Cette résurgence du passé, qui était déjà cristallisée quelque part, va se mobiliser, va s'expandre au niveau de la conscience pour permettre la prise de conscience totale si ce n'était pas le cas. Le seul problème inhérent à ce genre de travail c'est que la cristallisation qui se décristallise va, dans un troisième temps, se recristalliser encore plus profondément et redescendre.
Il y a une erreur fondamentale de tous les courants psychologiques depuis plus de cent ans sur cette bonne planète qui est de croire qu'il suffit de ramener un évènement du passé à la conscience pour le transcender. Or il faut éliminer ce problème. La seule chose que vous ayez à ramener à la mémoire est le souvenir de votre Divinité et le souvenir de votre étincelle primordiale et de la Source que vous êtes et de l'Amour que vous êtes. Tout chemin qui ramènerait à la conscience autre chose que la conscience de l'Amour que vous êtes est une hérésie au sens spirituel. La seule chose qui appartienne au passé, mais qui doit se manifester dans votre présent, est votre essence originelle Divine, la réalité de ce que vous êtes. Car vous êtes Amour, n'en doutez point et de toute éternité et tout ce qui voudrait vous faire souvenir, revenir à votre conscience qui ne soit pas cette authenticité de l'Amour que vous êtes, est une erreur.
Maintenant il est évident que nous pouvons concevoir que certains êtres sont tellement rigidifiés, solidifiés dans leur passé qu'effectivement de décristalliser apparemment ce passé va leur permettre de pouvoir avancer, de se libérer, comme vous dites et d'avancer vers quelque chose de plus lumineux. Mais néanmoins il n'en est rien. Vous devriez profiter de ce moment où il y ouverture de conscience vers des souffrances du passé pour ramener ces êtres à leur Divinité essentielle de l'instant présent. On ne libère pas le poids en le ramenant dans le présent. On libère le poids en trouvant la chose qui allège. Le poids et la pesanteur font partie du passé. La légèreté fait partie de votre avenir ainsi que le souvenir le plus ancien qui soit en vous de l'origine de votre âme et l'essence que vous êtes qui est Amour. A partir du moment où il y a ouverture de conscience, même si c'est par rapport à un phénomène qui appartient au passé et à une souffrance, dans le moment précis où il y a ouverture de conscience à travers la manifestation de l'émotion, il y a la possibilité, à cet instant, et uniquement à cet instant, de faire passer la Divinité de l'homme.
Et là, il y a un élément essentiel qui est comme un déclic qui consiste à travailler sur une zone « gachette » de manière à dériver cette manifestation émotionnelle qui est une prise de conscience d'un passé qui avait été occulté pour éviter que celui-ci se recristallise dans un troisième temps au niveau du corps physique et favorise l'apparition malheureusement de maladie très grave. Il convient pour cela, à ce moment précis où il y a révélation de la conscience, révélation de l'émotion dans la conscience par rapport à cette souffrance du passé, de transformer cette prise de conscience de l'émotion passée par l'Amour. Cela nécessite une technique énergétique extrêmement précise qui va consister à connecter ton propre cœur avec le cœur de celui ou celle qui vit cela et aussi avec celui ou celle qui reçoit cela (qui est le troisième terme de la constellation qui n'est pas celui qui est soumis à la constellation mais celui qui est le révélateur de la constellation).
Il convient lui aussi de le mettre en contact avec son cœur de manière à ce qu'il comprenne que l'émotion qu'il a permis de révéler n'est pas la sienne et ne puisse se cristalliser en lui à des niveaux plus profonds. Il convient, au moment où cette conscience est ouverte, de la mettre au niveau du cœur. Et cela est très facile, il suffit d'y penser et il suffit d'être soi-même, en tant qu'animateur, dans la dimension du cœur et de transmettre cette dimension du cœur à ceux qui participent. Et dans ce cas présent, qui est rendu possible selon la qualité de l'animateur, de pouvoir à ce moment précis et non pas dans un temps dilué et non pas dans un futur et non pas à un autre moment, de pouvoir dériver cette énergie émotionnelle vers l'énergie du cœur. J'ai parlé.

Question : Dans la mise en contact du cœur y a-t-il des précautions à prendre ?
La précaution essentielle consiste, avant de commencer cet exercice, comme de commencer tout acte dans votre vie, d'apporter un geste de bénédiction, de remerciement au Ciel et à la Terre que l'on pourrait appeler aussi une connexion au Ciel et une connexion à la Terre. Il faut vous connecter consciemment à votre Source Père/Soleil et à votre Source Mère/Terre de manière à être aligné, de manière à favoriser la fluidité de l'Unité et l'hyper synchronicité qui survient dans ces moments où vous êtes alignés avec vos Sources. Rappelez-vous que vous êtes Amour et que vous êtes Source au même titre que la Source Soleil et que la Source Mère. Et si au moment de ce travail de constellations, ou à tout autre moment de la journée, vous prenez soin et vous prenez conscience de votre liaison au Ciel/Père et à la Mère/Terre, à vos propres Sources dédoublées certes mais que vous êtes en tant que troisième terme, à ce moment là, il ne peut y avoir d'effets néfastes sur les structures. Il convient donc, pour toutes ces personnes qui veulent travailler sur la conscience et faire libérer (même si c'est une erreur vous l'avez compris maintenant) ce qui est enkysté dans ce passé et qui donne l'impression d'être des freins puissants à la libération (non pas de l'âme malheureusement mais de l'ego uniquement), d'être alignée, d'être parfaitement dans cette verticalité de connexion à la Source Soleil et la Source Terre. Dans ces conditions, le travail de cœur à cœur devient facile. Il ne peut y avoir d'impact et d'imprégnation d'énergie de cristallisation aussi bien chez l'animateur que le constellé que le révélateur. J'ai parlé.

Question : Comment savoir si quelque chose est « juste » ou pas ?
Chère âme, tout ce qui t'apporte de la joie et du contentement, tout ce qui permet de te rapprocher de ta dimension essentielle et de ta compréhension de Source aimante et juste, doit être continué. En revanche, s'il y a une interrogation qui vient ou te sembler être un frein à ce que tu es, à ce que tu exprimes et à ce que tu ressens au plus profond de ton être (qui ne sort pas toujours à l'extérieur car il y a des freins effectivement, à ce moment là), cette activité quelle qu'elle soit, doit être abandonnée. Maintenant si une activité, quelle qu'elle soit, si une rencontre quelle qu'elle soit, te met dans cet état qui semble te rapprocher de ton cœur et de ton essence, cette rencontre, cette activité doit être poursuivie bien évidemment. Tout est question de résonance, de mise en résonance et de mise en affinité. Que ressens-tu quand tu fais ceci ou cela ? Que ressens-tu quand tu participes à ceci ou cela ? Que ressens-tu quand tu rencontres telle personne ou telle autre personne ? Si cela te rapproche de ton cœur, à ce moment là, cela est juste. Si cela t'en éloigne d'une manière ou d'une autre à travers la manifestation d'un inconfort, cela n'est pas juste et cela doit être abandonné. Tu as en toi, tous les éléments clés pour percevoir, ressentir et comprendre cela. J'ai parlé.

Question : Comment gérer ses peurs ?
Chère âme, ce que tu exprimes comme peur, correspond à un manque. Tout ce qui exprime le manque et la peur du manque induit automatiquement la manifestation du manque. Il convient, dans cette attitude mentale, de mettre tout son cœur à l'ouvrage et de décider en fonction des idées, en fonction de la réalité et de la vérité, des évènements qui surviennent dans ta vie, ce que tu veux et doit faire en fonction de ce que veulent ton âme et ton cœur. Dans ce cas là, la peur et le manque seront totalement absents car tu seras dans la justesse. Et à partir du moment où il y a justesse, il y a justice de rétribution. En aucun cas, à partir du moment où la voie choisie est la juste voie, il ne peut y avoir de peur ou de manque car tu es Amour et l'Amour est abondance et l'Amour est expansion, l'Amour est joie et non pas plaisir. J'ai parlé.

Question : Comment atteindre cet état de joie, cet état d'Amour ?
Chères âmes, ce que je vais vous proposer de faire à la fin de notre réunion, c'est de faciliter l'accession à la dimension de la Source Cœur afin de faire vivre en vous cette expérience et de pouvoir reproduire cette expérience en vous à chaque moment qui fait votre souffle de vie. Cela ne peut se faire à travers des mots. Cela ne peut se faire à travers un langage car cela est au-delà des mots et du langage mais bien dans l'aspect vibration, dans l'aspect conscience pure, dénué de tout attachement aux références passées et dénué de tout attachement à un quelconque jugement ou appréciation mais simplement dans le vécu de l'instant.

Question : Comment faire pour se connecter cœur à cœur avec l'autre sans résistances ?
Chère âme, les résistances que tu ressens ne sont pas le fait de ton âme, bien évidemment, mais le fait de ton ego, le fait de ta personnalité qui a peur de lâcher totalement prise qui a peur de laisser faire. Or la dimension du cœur nécessite nécessairement ce que vous appelez un abandon, un lâcher prise, ou encore mieux un laisser faire. Il faut effectivement être vaincu pour laisser l'Amour sortir de soi. Etre vaincu nécessite de déposer les armes c'est-à-dire de déposer l'ego et de se jeter corps et âme dans cette dimension où il n'y a plus la place pour la peur ni pour le manque ni pour la personnalité. Ce sont des mots mais c'est un acte énergétique d'ouverture totale : ce que nous ferons si vous le voulez bien en fin de séance. Il n'y a pas de technique à proprement parler pour arriver à cela, il n'y a que l'expérience de la conscience à un moment donné qui libère totalement par rapport à ses peurs, par rapport à ses manques et par rapport à l'ego. Il faut non pas vouloir vaincre l'ego, ce qui serait encore une manifestation de l'ego, mais il est question que la vibration de l'âme imprègne totalement la totalité de qui tu es. J'ai parlé.

Question : Puis-je faire appel à mes « Guides » pendant les soins que je donne ?
Il y a bien évidemment un moment où tu rentres en contact, où tu te rapproches de la Source que tu es. Il y a une mise en résonance, bien évidemment, avec certaines entités de Lumière authentique qui sont présentes uniquement dans ces moments. Il t'est même demandé, chère âme, d'être comme cela le plus souvent possible dans ta vie de tous les jours et à chaque minute qui fait ta vie dans cette dimension. Ce que tu appelles ton « travail » est en fait une condition de service et n'oublie pas que ce service doit aussi, et en priorité, te servir à toi-même. Il te convient à chaque minute de ta vie de te mettre dans cet état vibratoire propice à la rencontre. Au moment où tu œuvres en thérapie, il convient de te mettre à ton service de manière à ce que ces présences se manifestent car, à partir du moment où tu rentreras en contact avec ces êtres de Lumière authentique qui t'accompagnent, indépendamment des périodes de soin, tu vas comprendre qu'il ne peut y avoir de place pour le vide, pour la peur et pour le manque en toi. Pourquoi simplement agir ou se mettre en connexion ou se rapprocher en tout cas de sa Source uniquement au moment de servir les autres ? Pourquoi ne pas être dans ces conditions à chaque instant de sa vie pour se servir soi-même, à chaque instant de sa vie ? Il est important d'être dans cette dimension pour soi-même avant de l'être pour les autres. Et cela tu peux le faire à chaque minute, à chaque souffle, instantanément, même en dehors de ton lieu de travail. Tout cela n'est qu'un conditionnement que tu as mis, un conditionnement de plus qui fait que tu acceptes ou te juges digne de recevoir ces présences de Lumière authentique uniquement au moment où tu pratiques tes soins. Mais il t'est demandé bien évidemment d'accepter et de reconnaître que tu es dans la gratitude à chaque minute de ta vie et que tu as le droit, et le devoir même, d'établir ce contact en dehors de ton travail, ne serait-ce que pour toi-même et pour ta vie affective et pour ta vie sociale. J'ai parlé.

Merci à vous chères âmes. Et je voudrais, avant de commencer le travail, faire un petit aparté maintenant sur ce qui se dévoile au fur et à mesure des jours qui passent sur cette planète. Depuis de nombreux mois, nous avons parlé longuement de la Mère de l'eau. L'eau est effectivement un élément essentiel qui est le support de la vie. En tant que Mère des eaux, je vous ai déjà annoncé, depuis de nombreux mois, des événements qui doivent survenir à titre de compréhension pour l'être humain mais qui sont aussi le résultat des erreurs liées à l'eau qui ont été faites un peu partout sur cette planète : la négation de la puissance de l'eau à travers son rôle fécondant et fécondateur. Il convient aujourd'hui de prendre toute la mesure de ce qui est en train d'arriver afin de comprendre que ce que vous voyez comme extérieur à vous, comme loin de vous, comme ne vous concernant pas, comme ne vous touchant pas, survient aussi, bien évidemment, à l'intérieur de vous.

Il y a une révolte de l'eau. Il y a une réorganisation ou un essai de réorganisation de l'eau intérieure, de votre fluidité intérieure. N'oubliez pas que l'eau représente la mémoire des vies, de la vie. Il y a en vous ce remue ménage d'eau donc de mémoires. Ce que vous voyez à l'extérieur, apparemment lointain, cet excès d'eau associé à l'élément air, se passe exactement de la même façon et de manière synchrone en vous bien évidemment. Et les remontées émotionnelles qui sont liées aux peurs et à la tristesse, qui sont liées à l'eau et à l'air, et pour la France au feu (c'est-à-dire quelque part l'élément colère) qui se voient extérieurement, sont aussi des manifestations intérieures.

Le manque d'eau correspond à l'insuffisance, non pas de peur, mais à l'insuffisance de stabilité de la France. Tout ce que vous observez à l'extérieur peut être rapporté à votre intérieur. Et aujourd'hui, à travers les manifestations des éléments extérieurs, vous comprenez les éléments intérieurs qui se manifestent dans votre vie en fonction de qui vous êtes dans votre schéma évolutif. Il est extrêmement important, extrêmement utile de comprendre ce qui se passe à l'extérieur, même de manière fort lointaine, comme étant le reflet de ce qui se passe dans votre intérieur et de comprendre ce qui se manifeste dans votre vie, à la Lumière de ce qui se passe à l'extérieur, et qui apparemment ne semble pas vous concerner et qui pourtant vous concerne au plus haut plan. Là se trouve une voie de compréhension, certes mentale mais d'assimilation de qui vous êtes et de ce vers quoi vous tendez et devez aller en fonction des manifestations, certes désagréables et certes tragiques, qui ont commencé ces dernières semaines avec un petit peu de retard par rapport à ce qui avait été dit par Michaël, et néanmoins, bien présentes malheureusement sur votre planète, mais malheureusement pour votre plus grand bonheur et votre plus grande ouverture et pour votre plus grand apprentissage de Lumière. J'ai parlé.

Si vous le voulez bien maintenant nous allons passer à ce travail éminemment pratique dans le silence du cœur. Je vous demande simplement, consciemment, de vous pencher sur le Soleil et de penser à ce Soleil en tant que Source de Lumière et d'établir un contact par le sommet de votre tête à cette Source magnifique qu'est votre Soleil physique. De la même façon de penser à vos plantes de pieds et d'imaginer le noyau de notre chère Mère Terre, ce cristal Source qui est au centre de la planète, un immense cristal vibrant et palpitant. Et sous vos plantes de pieds, vous allez être en contact avec cette Source vibrante et palpitante, la Source Mère et la Source Père, là-haut. Et maintenant, nous allons révéler l'Amour de qui vous êtes. Et votre conscience se porte sur votre cœur, au milieu de la poitrine, non pas le cœur physique mais le cœur spirituel, le cœur Divin. Et vous laissez cette énergie, cette conscience qui gagne votre poitrine s'agrandir comme une ombre qui se propage.

Ainsi, mes chers enfants bien aimés, je vous remercie d'être ce que vous êtes et je vous remercie de m'avoir permis de me manifester avec vous. Je vous aime et je vous apporte ma bénédiction afin que vous continuiez à être la Source que vous êtes. Soyez certain de mon amour et de l'amour du Père car vous êtes Amour. Je vous bénis.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page