Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > SRI AUROBINDO

SRI AUROBINDO

27 juin 2010

pdf

Je suis Sri Aurobindo. Frères et Sœurs, recevez mes hommages. Je viens à vous dans un exercice qui ne m'est pas habituel, celui de répondre à vos interrogations. Je vais essayer de faire aussi bien, comme RAM. Je vous écoute.

Question : pourriez-vous développer sur le Silence au sein de l'Illimité ?
Au sein de tous les enseignements traditionnels, au sein de tous les courants et de tous les peuples, il ne peut y avoir accès à une autre manifestation de la Conscience sans le passage par cette étape du Silence. Cela a été le but de la méditation, de la prière, de certaines gymnastiques appelées Yoga, dans mon pays comme en Chine ou ailleurs. Le Silence, faire silence, consiste à, petit à petit, éteindre l'ensemble des signaux de la projection de la Conscience à l'extérieur de soi. Comme vous le savez, votre manifestation, au sein de ce monde, n'est qu'une projection. Projection modifiée et altérée, ayant entraîné, par reproduction de l'expérience, la pérennité de ladite expérience de projection. Ainsi donc, il est souhaitable, et indispensable, de réaliser l'extinction des sens, l'extinction de tout signal extérieur, pour découvrir ce qui est à l'Intérieur, qui ne peut apparaître à l'œil de la Conscience ordinaire, tant que celle-ci fonctionne. De la même façon que le rêve se manifeste de façon ordinaire pendant le sommeil, il en est de même pour la Conscience. Ainsi donc, dans le sommeil, qui se caractérise par une immobilité du corps, des pensées, c'est à ce niveau que peut se manifester un autre aspect de votre Conscience qui, habituellement, n'est pas apparent. En ce qui concerne aussi le Supra mental, celui-ci ne peut apparaître, ainsi que je l'ai expliqué de mon vivant, au sein du Yoga Intégral, que par la dissolution du mental. Cela s'appelle méditation, attention, prière, selon la méthode que vous employez pour y arriver. Vous ne pouvez parvenir à entendre votre Cœur, dans tous les sens du terme, en vous plaçant au sein de la tête. Vous ne pouvez être à l'écoute de votre être Intérieur, quel que soit le nom que vous lui donnez, sans faire taire ce qui vient de l'extérieur. De la même façon que, quand je fus Saint Jean, il me fallut une retraite extrême, pendant de très nombreuses années, afin d'être apte à recueillir les paroles du Christ. Cette préparation fut fort longue, plusieurs dizaines d'années dans la pénombre, en limitant le plus possible la Conscience extérieure, ordinaire. Ce n'est qu'à ce prix que j'ai pu être à l'écoute, au sein de mon être Intérieur, des paroles du Christ. Il est très difficile, pour l'être humain, de laisser s'exprimer, au sein du même temps et du même espace, la Conscience ordinaire et la Conscience Supra mentale. C'est soit l'une, soit l'autre. De la même façon que vous ne pouvez conduire un véhicule automobile en regardant un match de quoi que ce soit. Cela est de même pour la Conscience. Le silence des sens, des signaux de la Conscience extérieure, est un préalable indiscutable à l'établissement du Silence Intérieur et de sa plénitude. Ce Silence n'est pas Vide. Il est Plein. Plein de la Vie et de la pulsation de la Vie. À tel point qu'avant d'y parvenir, le plus souvent, est entendu ce que j'appellerais le chant de la Vie ou son de l'âme ou son de l'Esprit. Et c'est au décours de ce son de l'âme et de l'Esprit, que peut s'établir le Silence Intérieur. En Chine, cela fut appelé la vacuité, dans le Tao. Mais quelle que soit la tradition, quelle que soit la civilisation, les mots en sont différents mais le principe et la réalité en sont les mêmes. Ensuite.

Question : comment s'installe la conscience de l'Illimité au sein du Silence ?
Je dirais que l'une découle de l'autre. Il n'y a pas, à proprement parler, de technique plus adaptée qu'une autre. Il y a, tout d'abord, comme je viens de le dire, la capacité de s'établir au sein du Silence de la Conscience extérieure. Apaisement des tensions, apaisement du mental, apaisement des émotions, pacification. Établissement au sein de la vacuité ou du Vide, apparition des sons et puis accès à l'Illimité. Nul ne peut prétendre accéder à cet Illimité en maintenant le limité. Cela est impossible. Il faut faire, en quelque sorte, cesser toute projection de la Conscience à l'extérieur de l'Être. Au sein des écritures de l'Inde, la plupart des Immortels ont décrit, au sein d'un corpus de Connaissances appelées les Siddha Yogas, un certain nombre d'éléments propices à aller vers cette Conscience illimitée. Aujourd'hui, rappelez-vous que vous êtes dans un autre temps et une autre époque, où la Lumière est venue jusqu'à vous et que le principe en est différent. Il y a juste à l'accueillir car elle est déjà là. Avant cette génération, c'était des efforts constants, une ascèse permanente, difficilement compatible avec une vie extérieure envahissante. Il fallait faire l'effort de s'élever vers la Lumière. Aujourd'hui, la Lumière vient jusqu'à vous. Elle frappe à votre porte. C'est cela que j'ai décrit par anticipation, comme l'arrivée du Supra mental, de mon vivant. Ainsi donc, le mouvement, avant cette époque, était de bas en haut, si on peut dire, alors que le mouvement, aujourd'hui, se fait de haut en bas. Cela participe à l'acquiescement à la Lumière et ce qu'UN AMI et un archange nommé Anaël vous ont nommé comme Abandon à la Lumière. Le principe en est le même, que cela soit dans le mouvement bas-haut comme haut-bas. Il s'agit, en définitive, toujours du même processus d'extinction de la Conscience limitée. Le plus difficile, dans le fait de vivre cette extinction, c'est que la Conscience limitée fait tout, absolument tout, pour ne pas vivre l'extinction car elle est prévue pour cela. Il existe donc, effectivement, beaucoup de barrières qui, aujourd'hui, sont beaucoup moins infranchissables, je dirais. Il n'en reste pas moins vrai qu'il faut, néanmoins, éteindre ces signaux extérieurs de la Conscience qui vous projettent dans l'Illusion. La Conscience ordinaire fait tout pour vous faire croire et vous faire adhérer au principe que l'Illusion est la seule Vérité et la seule réalité. Ce qui, bien entendu, est totalement faux. C'est un changement total de paradigme, de compréhension, de vécu, que j'ai tenté d'illustrer par ce mécanisme de switch de la Conscience, qui conduit et qui conduira de plus en plus d'êtres humains à expérimenter la Joie du Cœur, le Feu du Cœur et le retour au sein de la Vérité. Ensuite.

Question : y a-t-il corrélation entre Conscience, Silence et mouvement, dans notre Dimension et au sein de l'Illimité ?
Il y a corrélation, aussi bien au sein de l'illusion que de la Vérité. Le mouvement est indissociable de la Vie, quelle qu'elle soit, Unifiée ou dissociée, quelle que soit la Dimension. La Vie se caractérise par le mouvement. Mais ce mouvement est Immobilité, d'un autre point de vue. Le principe du retournement, qui s'accompagne du passage d'une Dimension à une autre, au niveau des Dimensions Unifiées, passe par cette phase de switch mais beaucoup plus naturel. Passer, par exemple, pour un Archange, de sa forme archangélique, telle que vous la représentez au sein de cette Dimension, à sa Dimension originelle, se fait par ce retournement et ce Silence. Entre les deux, il y a mouvement. Mais, passer d'un mouvement à un autre mouvement, passe par l'arrêt du mouvement. La force d'inertie est plus ou moins grande, selon le passage dimensionnel envisagé. De la même façon, cette force d'inertie existe entre la Conscience limitée et la Supra Conscience. Cette force d'inertie est représentée par le mental, par les émotions, par les peurs, par les attachements, par les blessures. Ensuite.

Question : que sont les mots, lorsqu'ils sont alignés sur la perception juste et sur la Vibration du Cœur ?
À ce moment-là, les mots deviennent Verbe. C'est en ce sens qu'il nous est possible (et certains d'entre nous sont doués pour cela, certains êtres passant par ce canal, comme par d'autres canaux) d'ajuster la Vibration à un mot puisé au sein du cerveau du canal, permettant alors de mettre en adéquation le mot et sa Vibration. Le mot devient alors Vibration lui-même, au-delà de la Vibration sonore. Il devient une Vibration de la Lumière. Ainsi, certains d'entre vous l'ont peut-être vécu avec le maître RAM. Ensuite.

Question : Silence Intérieur et Joie Intérieure sont-ils de même nature ?
En totalité. La Joie Intérieure est un état de l'Être, indépendant de toute circonstance extérieure et un état de plénitude, d'immobilité et de mouvement extrême, en même temps. C'est un état qui pourrait s'appeler béatitude. Et d'ailleurs, souvent, le mot qui est employé n'a pas d'équivalent en langue occidentale. C'est pour ça qu'il est appelé Samadhi. Mais ce Samadhi n'est pas unique. Il en existe de différentes variétés Vibratoires et de Conscience. Depuis le premier Samadhi que vous connaissez (et atteignable par une simple relation sexuelle) jusqu'au Maha Samadhi (qui est le Samadhi éternel), toute une palette de Samadhi existe, s'accompagnant d'un accroissement de la Conscience ainsi que de sa dissolution au sein du Tout. Il y a, au sein des Samadhi les plus poussés, la dissolution du sujet et l'absence de séparation entre sujet et objet. La Conscience n'est plus identifiée et incarnée au sein d'une forme mais elle s'expand et devient le Tout, en réalité. Ensuite.

Question : la perspective de devenir une étoile ou une planète crée en moi une terrible angoisse. Je ressens cela comme un frein majeur. Pourriez-vous m'aider ?
Je ne suis pas sûr de saisir la portée de l'aide qui est demandée. Les mots que je pourrais prononcer ne seraient d'aucune utilité. Certains êtres qui commencent à éprouver la Joie, que cela soit pendant les 10 premières minutes des heures de Marie ou encore, selon les méditations qui ont été conduites par les 24 Anciens, vous ont amenés à vivre certains états de Conscience modifiée par rapport à votre Conscience ordinaire. Au sein de cette Conscience modifiée, bien évidemment, les perceptions changent. La traduction, effectivement, peut en être des larmes de reconnaissance mais aussi de peur. Cela fait partie de l'apprentissage. Cela fait partie de l'expérience. Bien évidemment, ces larmes peuvent être facilitantes ou bloquantes, c'est selon. Il m'est arrivé aussi, en explorant la Conscience, de mon vivant ou même quand je fus Saint Jean retranscrivant les paroles du Christ, de pleurer. Cela ne fut pas pour moi bloquant mais facilitant. Ainsi, vous avez toujours la possibilité d'inverser aussi, au niveau d'une manifestation comme des pleurs, le sens et la direction de l'Énergie et de la Conscience soumises à ces pleurs. Les pleurs ne traduisent pas toujours un état émotionnel exacerbé mais bien, le plus souvent, une reconnexion à l'Essence, qu'il convient toutefois d'apaiser. Ensuite.

Question : au lieu de vivre pleinement l'expérience, je fuis, en me projetant dans l'avenir. Pouvez-vous m'éclairer ?
C'est exactement ce que je disais. Ce qui prend la fuite, est la peur de l'extinction de la Conscience limitée. Il n'y a pas d'autre alternative que d'affronter aussi cette fuite. Mais, au fur et à mesure que vous pénètrerez les mondes Vibratoires, au sein même de cet espace, comme dans votre vie, vous y arriverez car, rappelez-vous, vous êtes aidés par la Lumière. Il n'y a donc pas à projeter et avoir peur, même de cette fuite car, ce qui est encore plus limitant, n'est pas la fuite elle-même mais la peur qui est, je dirais, un élément beaucoup plus ralentissant que la fuite elle-même. La fuite se domestique sans aucun problème par l'expérience, par la Vibration. La peur, elle, non. Elle est beaucoup plus tenace. Il ne faut pas lui donner donc, plus de poids qu'elle n'en a. Cela pourrait s'appeler ignorer la peur ou vaincre la peur mais vous ne pouvez pas lutter contre. Car, à partir du moment où vous luttez contre, vous retombez au sein de la Dualité. C'est ce que veut vous faire faire la Conscience limitée. Il n'y a que par le processus de renforcement de l'état Intérieur, de la Vibration, du Silence, que se réalisera cet objectif. Ensuite.

Question : le Feu du Cœur correspond-il à l'activation du 9ème corps ? Lorsqu' il est déclenché, continue-t-il à brûler ?
En totalité. L'activation du 9ème corps, corps de Rayonnement de la Source ou du Divin, confère le Samadhi. Il n'y a que dans sa capacité à rayonner ce type de Vibration, que se vit le Samadhi. Bien évidemment, cette lampe nouvelle est en relation aussi avec le chakra du Cœur. Il y a une relation directe et une résonance directe. Une fois que le Feu du Cœur est né, quelles qu'en soient les variations, liées aux vicissitudes de la Conscience extérieure, il ne pourra plus jamais s'éteindre, jusqu'à la fin. Car il correspond à une activation réelle. De la même façon que, quand la Kundalini s'éveille, elle ne peut plus jamais s'éteindre. Il peut y avoir des accidents ayant existé dans le passé, où le flot de la Lumière et du Feu se tarit mais, aujourd'hui, les circonstances ne sont pas du tout les mêmes. Ainsi, l'Éveil au Feu du Cœur, confère l'invincibilité du Feu du Cœur. Ensuite.

Question : Pourriez-vous développer sur la syllabe OM ?
La syllabe sacrée OM renvoie, bien évidemment, à la langue matricielle originelle et à la syllabe IM. La seule différence, c'est que, au sein des Vibrations nouvelles, le IM est associé à une zone qui est située au-dessus de Manipura chakra, directement en résonance avec le 8ème corps. Alors que le OM, le plus souvent, au sein de la tradition indo-tibétaine, renvoie à l'Énergie de l'assise du Souffle, au sein du Swadhistana chakra. Ce qui n'est pas tout-à-fait la même chose, même si la racine Vibratoire est la même. Le OM, d'ailleurs, renvoie à des Vibrations plus denses et moins élevées que le IM. L'expérience en est très facile à réaliser. En méditant sur le son ou en prononçant le son OM, le Souffle et la Vibration s'ancrent au sein du Swadhistana, alors qu'en prononçant le IM, la Vibration s'ancre au sein de la 8ème lampe.

Question : peut-on relier cette Vibration avec le Souffle dans nos pratiques ?
Tout-à-fait. Le Souffle est Vibration. Au commencement était le Verbe et le Verbe est Souffle. Ensuite.

Question : faut-il poursuivre sans relâche les exercices spirituels jusqu'à basculer dans l'Êtreté ou faire des pauses afin d'intégrer et de stabiliser les choses ?
Chaque cheminement spirituel est différent. La finalité est la même. Le but est le même. Pour certains, cela va être plus facile de mener cela d'une traite, sans interruption. Pour d'autres, il y aura nécessité d'intégration et d'espaces de temps, de retour au sein de la Conscience ordinaire. C'est à chacun d'adapter, en fonction de ses Vibrations, de ses perceptions. Ensuite.

Question : pouvez-vous m'éclairer sur ce que vous m'avez dit lors de la guérison spirituelle du 23 juin ?
Ce que je dis, de manière générale, ne s'adresse pas à la personnalité. Cela est entendu au niveau de l'âme, ce qui explique d'ailleurs les réactions. Il n'y a donc pas à s'en saisir au niveau de la compréhension, qui appartient à la personnalité, encore une fois. Ce n'est pas de comprendre qui permet de libérer. Jamais. Ceci est une illusion du mental qui vous fait croire qu'en comprenant, vous maîtrisez, ce qui est, bien évidemment, totalement faux. Ensuite.

Nous n'avons plus de questionnement, nous vous remercions.
Frères et Sœurs au sein de cette humanité, je vais donc, maintenant, laisser la place. Je vous présente mes remerciements et ma gratitude et je vous dis, j'espère à bientôt. Je terminerai par ces mots. Rappelez-vous, pour ceux qui ont eu l'occasion de l'entendre ou de le lire, que jamais, même si aujourd'hui les signes sont évidents, la compréhension des mots qui m'ont été donnés par le Christ, n'a permis, jusqu'à présent, réellement, de comprendre quoi que ce soit à l'Apocalypse de Saint Jean. Il n'y a que dans le vécu Vibratoire que s'exprime la Vérité, bien au-delà de ce que le mental peut saisir. Même si, aujourd'hui, encore une fois, des signes évidents sont légions, que tous les Sceaux et toutes les Trompettes ont sonné. À bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page