Autres Dimensions

Sois qui tu es

ANAËL

13 août 2010

pdf

Je suis Anaël, Archange. Bien aimés Enfants de la Lumière, que La Source vous comble de Grâce. Je viens, en cet espace, ce jour, pour entretenir et Vibrer un certain nombre de concepts et de Vibrations, dans le même temps, concernant la Vérité, le Cœur et l'Amour. Ainsi que je vous l'ai dit, la Vérité peut être absolue ou relative. Dans la 3ème Dimension dissociée, lieu où votre Conscience s'exprime, la Vérité absolue ne peut exister. La Vérité est donc relative. En effet, le même fait, le même évènement, peut être vu d'une multitude de points de vue, en sachant pertinemment que le point de vue, déjà, modifie ce qui est observé comme fait. Ce principe est aujourd'hui parfaitement reconnu dans votre monde, par la physique, où l'observateur modifie lui-même ce qui est observé, rejoignant, par là, une loi connue au sein de l'illusion, appelée principe d'incertitude, d'Heisenberg, qui énonce, fort simplement, qu'une particule peut être présente en deux endroits simultanément. Ceci correspond parfaitement au principe même de l'existence de la matrice, et de la Dualité de la matrice, vous faisant systématiquement envisager un point de vue et son contraire, selon le principe d'analyse duel de la matrice, constitué et présent au sein même de votre cerveau, vous empêchant de voir, de percevoir et de Vibrer au sein de la Vérité absolue appartenant aux mondes Unifiés. Le contact et la résonance, en votre Cœur, de l'Êtreté et de l'Illimité, fait résonner et Vibrer le Cœur et la Couronne Radiante du Cœur. Dès ce moment, un point de vue n'est jamais figé comme étant blanc ou noir, « bien » ou « mal ». C'est le moment où l'observateur ne peut plus modifier ce qui est observé, faisant cesser instantanément la loi de Dualité ou loi d'Action / Réaction, expliquant et matérialisant, au sein même de la matrice, la loi d'Action de Grâce, remplaçant, par le Feu, l'Action / Réaction.

Le point de vue Unitaire devient donc neutre, sans effet sur ce qui est observé, si ce n'est celui propre à l'Intelligence de la Lumière, survenant à ce moment. À ce moment-là, il n'y a plus de Vérité relative. Il ne peut plus donc, s'exprimer ou se manifester de Dualité, ni, non plus, de fausseté. Ayant touché (par la Grâce de l'Unité, par le Feu du Cœur) la Vérité absolue, ce qui se passe et coule au sein des mondes dissociés ne peut plus être affecté d'un quelconque jugement de valeur, de Vérité relative, de Vérité fausse, mais bien, uniquement, la Vérité de l'Amour qui, à ce moment-là, voit du même point de vue et de la même Conscience, ce qui participe de la Vérité relative, comme de la Vérité fausse, sous le même angle Unitaire. Cet angle Unitaire n'est plus un point de vue limité mais bien un point de vue que je qualifierais, en mots, de panoramique, non exclusif mais inclusif, où le « bien » et le « mal », la Vérité et le « faux » ne prennent plus du tout une coloration et un poids tel qu'il est défini dans la Dualité, élevant votre Conscience et votre Vibration dans le Feu du Cœur. La Vérité du Cœur et de l'Amour s'impose alors Intérieurement et extérieurement. Les évènements et les faits ne sont plus, alors, vus sous l'angle limité mais dans leur aspect Illimité, bien au-delà du jeu de l'Ombre et de la Lumière, du « bien » et du « mal » et de la distance. La Conscience s'élève alors dans l'Unité. Nul jugement de valeur ne peut alors ternir l'Intelligence de la Lumière avec laquelle vous résonnez et avec laquelle vous ne faites qu'Un. Ceci, bien sûr, ne peut s'établir en totalité, au sein de la trame du temps, en un instant. Il s'agit d'une résonance qui s'installe dans un déroulement temporaire mais qui doit, à terme, différent selon chaque être vivant, de façon autonome, son Feu du Cœur, s'établir durablement et définitivement.

Dit en d'autres mots, c'est ce qu'a pu vous exprimer le Melchizedech de la Terre, Maître Philippe de Lyon : le regard de l'ego et la Conscience de l'ego est fragmentaire et illusoire. L'échelle de valeur même du « bien » et du « mal », n'est définie qu'au sein de l'échelle de valeur de l'illusion. La Lumière n'est ni « bien » ni « mal ». Elle est « bien » et « mal », bien au-dessus du « bien » et du « mal » : elle Est. En vous situant au sein de l'être, dans l'Êtreté et la Vibration du Feu du Cœur, la Vérité est établie de manière Unitaire et donc, absolue. Discriminer, discerner, établir un jugement de valeur sur soi, sur un fait concernant le Soi, sur un fait extérieur à soi et surtout, sur un fait historique, n'a plus aucun sens, ni aucune direction, pour l'être établi au sein de la Vérité. Il y a donc, réellement et en Vérité, absence de jugement. Toute vision voulant discriminer et surtout, y attribuer une valeur, n'est qu'un cadre de référence fermé et donc fragmenté. La Vérité est Une, elle vous affranchit, en totalité, de ce qui fait les lois de la matrice. Votre corps, bien sûr, y est soumis par sa présence même. Mais l'établissement de votre Conscience au sein de l'Êtreté, Présence Vibrante, fait que votre Conscience échappe à la pesanteur et au cadre du corps, non pas pour s'évader dans une illusion autre et fermée mais bien pour vous établir dans la Vérité du Cœur et la Vérité de l'Amour. Il y a eu de nombreux êtres humains incarnés, partout à la surface de cette Terre, ayant vécu des éclairs d'Unité, leur ayant permis d'exprimer, même sans la vivre, les Vérités de l'Esprit.

Vouloir juger du « bien » et du « mal » est une illusion de plus, fragmentée et vous fragmentant de votre Unité, vous en éloignant. Ne pas juger n'est pas, non plus, passer d'un extrême à l'autre mais bien d'intégrer les extrêmes. Où ça ? Au Centre. Le Centre est Source, le Centre est Cœur, le Centre est Unité. C'est en lui que se résolvent les extrêmes. L'ensemble des extrêmes étant alors contenu dans le mouvement. Le Centre, quant à lui, demeure immobile parce que Source. Ainsi s'établit en vous, par le passage de la Croix, le principe d'Unité, d'Unification, le principe de résolution de la Roue dans la Roue. Ceci est, avant tout, un vécu Vibratoire car, si cela est adopté en mots, sans le vivre en Esprit et en Vibration, cela demeure fragmentaire. Cela demeure, certes, une vertu que vous pourriez appeler théologale, mais non vécue. Cela serait alors, une projection d'un cadre de référence, certes idéalisé mais ne serait, en aucun cas, la capacité à Vibrer et vivre au sein de l'Unité. L'Unité et la Vérité n'est présente nulle part ailleurs qu'en votre Cœur. Nous avons souvent dit que, dans le Cœur, il n'y a ni question, ni réponse. Il y a Être. Tout, ensuite, absolument tout, va découler de là. La question même qui pourrait sembler la plus vitale, appelant une réponse, éloigne de l'être et renforce la voie, entretenant et créant l'illusion d'un chemin qui se déroule dans un temps appelé évolution. Alors que l'Êtreté n'est pas évolution mais transformation. L'évolution se voudrait l'apprentissage, le discernement de ce qui est « bien » ou « mal », en soi, autour de soi et dans le monde. Mais le monde n'est pas la Vérité. La Vérité est hors du monde et pourtant, ce monde doit retourner à la Vérité. Il faut donc se transformer pour, littéralement, emmener et apporter le monde à l'Unité. Tant qu'il y a vous et il y a le monde, il n'y a pas Unité.

L'Unité n'est pas ce que l'on croit, ce que l'on pense, n'est ni le « bien » ni le « mal ». La Vérité est résonance, reliance, identification à La Source. Le liant et le libérateur est la Lumière Vibrale. Il n'y a de complétude qu'au sein de l'Unité. Le monde de l'illusion, comme le proclament certaines traditions est Maya. Votre Conscience n'a fait que s'y projeter et s'y est donc limitée, non pas de votre fait, non pas, non plus, de votre culpabilité ou de votre responsabilité. Il n'y a, d'ailleurs, pas de responsabilité, de culpabilité à rechercher. Cela aussi, serait Dualité. L'insistance avec laquelle les Archanges, comme les Anciens, comme les Étoiles de Marie, vous parlent de l'Ici et Maintenant, c'est que la clé est Ici et Maintenant. Elle ne peut être ailleurs qu'Ici, en vous et Maintenant, tout de suite. La question elle-même, n'est plus dans le Maintenant. L'autre n'est plus dans l'Ici. Le principe même de projection de la Conscience, au sein de l'illusion, concourt à vous occulter les autres vertus. Le corps lui-même (physique, carboné, dense), participe, dans sa globalité et non pas dans ses constituants, à l'illusion de la Dualité, fonctionnant ainsi par couples antagonistes et complémentaires. Le côté gauche, le côté droit. Les organes pairs. Tout cela est une représentation, une image, comme vous le savez, reflétée et non Vibrale. Il n'y a qu'en acceptant et en matérialisant, au sein de l'image, et donc de la projection, la Lumière Vibrale, que peut se résoudre l'équation.

Nulle Vérité relative ou Vérité fausse ne pourra vous permettre d'aller au Cœur. Elles peuvent, tout au plus, vous en éloigner ou vous en rapprocher. Mais l'éloignement ou le rapprochement n'est pas la Vérité absolue, même si, au sein de la dynamique du rapprochement du Cœur, peut exister une exaltation. L'exaltation n'est pas la Joie. La Joie est Être. L'exaltation est tension vers l'Être mais n'est pas l'Être. Et la tension vers l'Être, en définitive, éloigne de l'Être. Cela peut être une expérience. L'Être n'est pas une expérience, c'est un état. Un état de la matière et un état de la Conscience, où la matière ne revêt plus la même densité. Un état où l'Esprit ne fonctionne plus de manière fragmentaire, de par l'éclosion, au sein de l'Illimité, de vertus appelées spirituelles mais qui seront, avant tout, des vertus de l'Être établi au sein de l'Unité. Je dirais même, établi au sein de la Triple Unité, révélant et dévoilant le Mystère de la Croix, le Mystère de la Tri-Unité, le Mystère des 12 et des 24. La matrice piégeante a exclu certaines lois. Il y a donc eu, réellement, altération de la Création et non pas Création, comme veulent vous l'enseigner des Vérités historiques falsifiées, attribuant la Création à un instant et attribuant à la Création, au sein même du monde falsifié, une évolution. Même s'il existe des Unités de Conscience, jamais un assemblage d'Unités de Conscience ne peut créer un Esprit, tout au plus cela peut être une forme, dans lequel un Esprit peut-être inséré et trompé et enfermé. Cela est, en quelque sorte, la situation à l'heure actuelle.

L'Esprit s'éveille par la Vibration. Il découvre, il dévoile, plus exactement, la Vérité absolue, ce que certains de vos penseurs ont appelé l'illusion ou la fatuité de ce monde, où un principe de causalité gouvernerait l'ensemble. Mais où est la cause et où est l'effet ? La Vérité est Vibration, elle n'est ni cause ni effet. Elle Est. S'établir au sein de l'Être, c'est donc arrêter le temps, arrêter les temps, arrêter même la Dualité au sein des mécanismes, quels qu'ils soient. C'est rentrer en Vérité absolue, rentrer en Lumière, non pas la Lumière de l'alternance Ombre / Lumière, Lumière reflétée mais entrer en Lumière de la Vibration, qui n'existe qu'au Centre : au Cœur. Aucun « bien », aucun « mal » ne peut exister seul, au Centre, car des Principes (tout aussi équivalents et étant manifestés, qui font défaut au sein de l'illusion) sont présents : Principe d'Unité, Principe Christ, Principe, comme je l'ai appelé, Hic et Nunc, Principe Alpha et Oméga (et d'autres, bien sûr), dont le mouvement est assuré par les quatre constituants des quatre Éléments.

La réunification, au sein de l'Unité, n'est possible que par l'Unité. Et l'Unité n'existe pas dans ce monde, puisqu'il est justement coupé de l'Unité. Il n'y a donc pas de réponse dans le monde mais uniquement ailleurs, là où est l'Unité. Mais il convient alors, de transporter le monde vers l'Unité. C'est ce à quoi l'ensemble de ce système solaire est occupé, dans ces temps que vous vivez. Sortir du temps et donc, détruire l'illusion du temps. Cela ne peut se faire que par le Centre, que par la Vérité et par le Cœur. Vérité n'appartenant pas à ce monde. Il faut, si tel est votre souhait donc, acquiescer à l'Unité qui n'est pas de ce monde, acquiescer à une Lumière qui ne peut être enfermée dans ce monde, acquiescer à la mort de ce qui n'est pas l'Unité. En d'autres termes, je pourrais appeler cela, renoncement. Renoncement à l'illusion. Renoncer, comme diraient les Orientaux, à l'attachement, à l'illusion. Cela ne veut pas dire, encore une fois, quitter l'illusion mais avoir renoncé à tous les attachements, non pas par des actes, uniquement, mais en Vérité. C'est le prix, selon les expressions de ce monde, à payer, pour être libre. Il faut renoncer à ses propres chaînes pour être libre. La chaîne, comme nous l'avons vu, les chaînes, sont issues, avant tout, des Croyances, sans exception, des projections, sans exception, des liens, sans exception, de tout ce qui est incomplet, de tout ce qui est Duel, sans exception. Cela est très simple mais affreusement compliqué pour le Duel, qui ne fonctionne qu'en équation « bien » / « mal », vrai / faux. D'autant plus que les outils créés pour le besoin de l'illusion (mental, émotion) et non pas corps qui existaient avant la falsification, sont là pour, justement, vous empêcher d'aller vers cela. C'est leur rôle et leur fonction. Ils ne peuvent donc vous être strictement d'aucune aide. Vous ne pouvez donc pas compter sur eux, jamais, car même s'ils vous donnent l'illusion d'eux, c'est exactement l'inverse qu'ils produisent. Ce principe, je l'avais appelé "Abandon à la Lumière".

La Lumière, par son Intelligence œuvrant en vous, si vous la laissez œuvrer à la déconstruction puis à la dissolution de ce qui n'est pas Unité, permet alors d'alléger l'ego, la personnalité. Puis vient, seulement à ce moment-là, ce que j'appellerais la dernière Crucifixion, le dernier passage de Croix, le retour final au Centre, étape de votre temps, si c'est votre souhait, ce souhait n'étant pas un désir mais l'expression d'une impulsion de l'âme, véritable. Le seul problème, et il est énorme pour la Dualité, c'est qu'à un moment donné, ce monde va, lui aussi, aller vers l'Unité et la question (qui est un gouffre quand on l'aborde du point de vue de la Dualité), c'est : "Que vont devenir ceux qui auront décidé, en pleine Conscience ou sans Conscience, de rester sur ce monde qui ne sera plus dans cette Dimension mais ailleurs ?". C'est en ces termes, en quelque sorte, dans le langage de la Dualité : la vie est un cul de sac. Comment faire que vous pouvez aborder, mentalement et émotionnellement, la transformation ? Ce qui explique, au sein de cet espace, pour beaucoup, la résurgence d'activité mentale, la résurgence d'émotions qui ne sont pas une régression, ni une progression mais mise en Lumière, à accueillir comme telle.

Vous n'êtes pas ces émotions, vous n'êtes pas ce mental, vous êtes un Esprit Unitaire. Vous êtes la Lumière et vous êtes Semences d'Étoiles. Il n'y a donc pas à se poser la question de valeur suffisante ou insuffisante, de « mal » ou de « bien ». La Vérité du Cœur est indépendante de ce monde, de votre mental, de vos émotions. Vous avez donc à mener, non pas un combat car le combat est, par Essence, duel (il faut un adversaire) mais vous avez plutôt à juxtaposer puis à vous identifier. Il n'y a là aucun jeu de mots mais bien une réalité, une Vérité absolue. Vous êtes la Lumière et vous êtes la Vibration, vous êtes la Couronne Radiante, vous êtes le Soleil et vivre cela est le retour à l'Unité et au sein de la Joie, jusqu'au Samadhi, moment où le Cœur de l'Unité, le Chant de l'Unité est présent, en vous, car vous êtes cela. Il faut aussi accepter de ne plus jouer la Dualité. La Dualité, c'est aussi chercher, à l'extérieur, une cause ou un effet. Certes, comme nous l'avons dit, des Consciences, des particules nouvelles, se déversent jusqu'à vous mais elles ne sont là que pour vous remuer. Pour, là aussi, vous permettre de les faire vôtres. Il ne faut donc pas ni culpabiliser, ni s'identifier. Vous n'êtes pas vos émotions, vous n'êtes pas votre mental, vous n'êtes rien de ce qu'ils vous font croire. Vous êtes un Temple Intérieur et le corps l'est, en Vérité. Ce qui est nécessaire, c'est donc la capitulation, seule façon de pénétrer la Joie, la Vérité, le Cœur et l'Amour. Le reste ne sont que des occupations, voire, en votre langage, des simagrées, vous donnant l'illusion d'exister et vous éloignant de l'Être. Vous n'êtes pas, ni vos peurs, ni aucune de vos projections. Vous êtes l'Éternité. En vibrant au sein du Cœur, c'est réellement ce que vous êtes. Certaines visions des Aborigènes australiens disent que vous vivez le temps du rêve. C'est exactement comme cela qu'il faut concevoir votre vie mais, non pas avec insouciance, avec gravité, non pas de la gravité qui alourdit ou qui rend triste mais là, cette fois-ci, dans le sens de votre responsabilité. Responsabilité de répondre et de résonner à la Promesse que vous aviez faite et qu'on vous a fait oublier, au Serment que vous a fait La Source et l'ensemble des Forces de la Lumière Vibrale, de revenir. Encore faut-il que cela résonne comme La Vérité absolue, non pas comme une idée ou une conception mais bien, réellement, comme une Vibration. Alors, à ce moment-là, vous serez libres et Unifiés. Votre vie même, au sein de l'illusion, changera du tout au tout. Vous deviendrez, à ce moment-là, ce que vous êtes, en Unité et en Vérité. Certains êtres, en ce moment, s'exprimant parmi vous, viennent vous chercher dans les derniers plis d'Ombre dans lesquels vous étiez cachés. Mais la Lumière est là.

.. Effusion d'énergie ...

Ainsi que vous l'avez saisi et compris, la totalité des éléments de la Lumière Unitaire sont en vous : Marie, Mikaël, La Source, les Archanges. Permettez-moi de nous faire communier, ensemble, et cela sera ma façon de vous remercier de votre écoute, de Vibrer, ensemble, cela : Unité, Vérité, Ki-Ris-Ti.

.. Effusion d'énergie ...

Dans la Paix et l'Amour de l'Unique et du Christ, Anaël vous dit, à bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page