Autres Dimensions

Sois qui tu es

NO EYES

26 août 2011

pdf

Je suis NO EYES et je vous salue, Frères et Sœurs. En tant qu'Étoile VISION, je viens, à mon tour, compléter un certain nombre d'éléments, afin de porter à votre Conscience en quoi l'œil (qui voit la vie et qui manifeste des capacités, bien réelles, de découvertes) est, en fait, un élément profondément incomplet pour appréhender et voir la Vie, dans sa Vérité et dans sa Plénitude.

Je vous rappelle, tout d'abord, qu'il a existé sur cette Terre, depuis fort longtemps, un Axe de lumière dévié qui a été appelé ATTRACTION / VISION. Je ne reviendrai pas sur cet élément parce que cela a été développé et expliqué longuement, par certains Anciens. L'Étoile VISION, comme vous le savez, est proche de l'arrière de la tête, du Triangle appelé de la Terre, et que nous, nous appelons aussi (nous : peuple indien, à l'époque) : l'Œil du Guerrier. L'Œil du Guerrier, derrière la tête, est celui qui permet de voir bien au-delà de ce que les yeux peuvent donner à voir, bien au-delà de ce qui peut être donné à voir par le 3ème œil. L'Œil du Guerrier est ce qui permet de voir bien au-delà de tout cela, et de rendre compte de la vraie Vision, celle de la Vérité, non affectée par ce que moi j'appelle un principe d'isolement, présent sur ce monde. La Porte Vision, comme vous le savez, est située au niveau de ce qui est appelé le foie. Bien sûr, le corps est modelé, comme vous le savez, sur des forces originelles qui, au départ, sont le reflet et la densification du Grand Esprit. Ce qui ne veut pas dire, bien sûr, que le Grand Esprit a un foie. Cela veut dire simplement que le Grand Esprit, dans son déploiement et dans toutes ses Dimensions (LA SOURCE), présente des fonctions similaires, non attribuées à un organe (tel que l'on peut le concevoir et le vivre, dans la chair, ici), mais un ensemble de fonctions qui sont similaires.

Vous savez aussi que Vision, au niveau du déploiement de la Lumière, est située entre l'âme et la Précision (ndr : Porte AL). De par son rôle, du fait de ce qui a été transformé, cette zone est liée à beaucoup d'autres choses. Et, en premier lieu, il existe un couplage direct entre l'œil qui voit et l'émotion. En effet, nous savons tous que, quand nous vivons, ce que nous appelons nos souvenirs, notre mémoire, et nos rêves, sont tous reliés à des images, à des scènes de vie. Même au niveau de ce qui est appelé l'invisible (perceptible, au niveau de l'astral, dans ce qui est appelé le 3ème œil), tout cela est lié à des visions, tout cela est lié à des images, des couleurs, des associations de formes, tout ce qui peut définir, en quelque sorte, la vision. Cette vision, cette première vision, est très profondément reliée à tout ce qui est appelé les émotions, et bien sûr, nous connaissions, tous, cela, de notre vivant, et vous le connaissez encore. Le principe même de la reconnaissance (de notre famille, de nos êtres qui nous sont chers, proches de nous) se fait, bien sûr, par la voix, par les odeurs, mais se fait avant tout et surtout par la vue. Même l'expression de l'observation de la vie, de la beauté (même, encore une fois, si cela peut passer par d'autres sens) est directement connectée, je dirais, à ce que nous ressentons.En quelque sorte, la vision au sens oculaire est une impression. Cette impression, vous le savez, est réalisée dans l'œil. Et c'est cette impression qui va être acheminée et donner (dans la Conscience, dans le cerveau, et dans l'ensemble du corps) des éléments d'appréciation, d'impression et de réaction. Qui n'a pas le souvenir, même parmi vous, d'une image ou d'un ami d'enfance qui peut, simplement dans l'évocation et dans un rêve, redéclencher une émotion ? Bien sûr, l'émotion peut se vivre aussi avec l'ensemble des sens. Mais la vision est liée préférentiellement à un souvenir, et ce souvenir est toujours très vivant, beaucoup plus d'ailleurs que par l'odorat, même si cela est présent, ou d'autres sens. La vision est beaucoup plus connectée, je dirais, à l'émotion. Comme nous le savons tous, ce que nous voyons, nous, humains, quand nous sommes dans un corps, n'est pas ce que voient d'autres animaux, d'autres mammifères. Bien sûr, ce que voit un poisson n'a rien à voir avec ce que voit un regard humain. Les émotions sont reliées donc, de manière peut-être plus forte, à ce qui est vu. Et ce qui est vu, et ce qui imprime l'œil, la rétine, est donc relié directement à une image, cette image qui est une stimulation. Un chasseur qui apercevait ou qui sentait un bison, pouvait, à ce moment-là, préciser aussi bien une localisation, qu'un espace, qu'une direction, par rapport à ce qui était vu.

Quoi qu'il en soit, l'image de la vision n'est qu'une reconstitution, correspondant à un ensemble de successions de mots, évoquant à la fois l'émotion, mais aussi un contenu. Le bison est ce qu'on allait manger, ce qui allait éviter de souffrir de la faim, permettre de se couvrir, de donner aussi du feu, par sa graisse. L'œil est donc impressionnable, et l'œil va donc réagir à l'image. Il faut comprendre que l'image est une projection, quelle que soit l'image. Tout ce qui est vu avec les yeux est vu, bien sûr, à l'extérieur. Même ce qui est vu au niveau du 3ème œil, est vu, nécessairement, à l'extérieur. Ce qui est profondément différent de ce que je développerai, un peu après, sur la Vision Éthérique et la Vision du Cœur. Alors la vision, l'image, va nous amener dans des mécanismes fort logiques d'attraction (le regard est attiré), des mécanismes de rejet, aussi, sans toutefois que cela puisse être expliqué, en face de telle personne, en face de telle image. Bien sûr, il n'y a pas que l'image. Rentrent en ligne de compte beaucoup de choses, bien sûr, liées au sens, et aussi à toute autre chose, de plus subtil, d'invisible. Mais l'image est aussi un élément qui permet, au-delà du langage, de se comprendre. Parce que, bien sûr, dans la même langue, la même image génère le même mot. Même si ce mot a une connotation profondément différente pour chacun, le fait de prononcer le mot chaise, même si chacun peut y voir une chaise totalement différente, le fait de voir un objet, de le nommer, est donc, vous en conviendrez, une identification.

Cette identification de l'extérieur (au travers d'un objet ou de quoique ce soit d'autre) se fait, préférentiellement, par cette image. Bien sûr, comme je le disais, les images perçues par d'autres règnes de la nature n'ont rien à voir avec ce que perçoit l'humain. La vision, l'image, est en quelque sorte adaptée à la fonction, inscrite dans le programme de vie, je dirais, de l'humain. L'aigle, par exemple, n'a pas la vision de l'homme, et sa vision lui permet de détecter un mouvement très lointain. Il a une vision élargie, une vision panoramique où le mouvement, où la différence de couleurs va prendre un relief particulier. Peut-être savez-vous qu'il est possible de voyager dans un animal, d'emprunter le corps d'un animal. Il a existé, dans mon peuple, et dans beaucoup de peuples primitifs, des moyens de porter sa Conscience et de vivre sa Conscience dans un autre corps. Ceux qui ont vécu ces expériences savent très bien que la vision de l'aigle n'a rien à voir avec la vision de l'homme. Et que cette vision est toujours colorée par les besoins du programme de vie, permettant un processus qui va adapter la vue au programme de vie.

Il est donc fort logique de comprendre que, ce qui est vu en retour, les images qui sont vues, vont programmer, à leur tour, un certain nombre de choses dans l'être humain. Parce que, contrairement aux animaux qui ont un programme de vie qui découle de leur fonction même, l'être humain a la possibilité de porter son regard, sa vision, sur des choses qui peuvent être profondément différentes d'un autre être humain. Sans compter les moyens que vous avez à votre disposition de démultiplier les images, et d'aller bien au-delà de ce que peut voir, habituellement, un œil, dans son environnement. En quelque sorte, aujourd'hui, l'humain a la possibilité de voir ce qu'il ne verrait pas sans la technologie. Mais tout ce qui est montré par cette technologie est toujours en regard, et en accord, avec l'image que perçoit l'œil : il ne viendrait à personne l'idée de montrer quelque chose qui ne peut pas être reconnu par l'œil. En tout cas, il existe donc une convention, dans ces images reproduites, vous donnant à voir ce qui ne peut pas être vu par l'œil, habituellement. Et ceci s'étend, bien sûr, dans tous les domaines. Et pas uniquement sur ce qui est sur Terre, mais aussi ce que la science peut observer bien au-delà de la Terre, ce que l'œil humain ne pourrait jamais observer.

L'homme, contrairement à l'animal, est donc apte à choisir ce qu'il va regarder. Il est donc libre de porter son regard là où il est attiré, là où il va en retirer, pas nécessairement, une utilité de vie, mais aussi où il va pouvoir se stimuler, et élever, parfois, son âme, comme par exemple d'observer, de contempler un œuvre d'art (de la même façon, qu'encore une fois, cela est possible avec de la musique). L'œil est le sens qui est le plus relié à la conscience. Et c'est aussi le sens qui est le plus facilement altérable. J'entends par altérable qu'il peut exister une forme de séduction (qui ne va pas dans le sens de la séduction habituelle comme, par exemple, en regardant un être aimé, ou un plat que l'on va manger, ou encore une œuvre d'art) qui peut transformer la conscience de l'homme, et l'amener à adhérer à des choses qui n'étaient dans sa tête auparavant. De tout cela, ce que, de mon vivant, j'aurais appelé l'homme blanc, mais aujourd'hui, la quasi-totalité de l'humanité, a usé de manière très importante. Et certain nombre d'inventions, liées aux images, ont pris une place de plus en plus importante dans la vie de l'être humain, le subjuguant, et l'amenant à vivre un programme qui n'était pas nécessairement le sien, un programme qui n'était pas nécessairement ce pour quoi l'œil avait été façonné et créé sur ce monde.

Tout cela va entraîner dans l'homme des modifications. Bien sûr, vous pouvez aller regarder des images, dans ce que vous appelez un cinéma, aussi bien pour avoir peur que pour voir des belles images, ou voir quelque chose qui vous intéresse. Mais l'image ne sert pas qu'à cela. L'image qui vous est donné à voir, partout dans ce monde, aujourd'hui, n'est destinée qu'à une seule chose, et à une seule : vous entraîner à toujours plus d'attraction vers ce monde, au détriment des autres Mondes. Et l'on peut dire qu'en un siècle, ces images ont parfaitement joué leur rôle et accompli leur mission, qui était donc d'entraîner l'humain vers plus d'émotion, plus d'attraction dans ce monde même, par ce principe de séduction et de plaisir. L'être humain, aujourd'hui, est de plus en plus conditionné par l'image. Cette image, d'ailleurs (qui est recherchée même dans la conscience et dans l'évolution, la transformation de la conscience, et qui est omniprésente dans ce que vous nommez une recherche spirituelle), vous faisant projeter à l'extérieur (dans la capacité à voir par le 3ème œil, et non plus par les yeux), visualiser, imaginer, créer, en quelque sorte, des images, qui vont vous attracter vers l'objet de votre quête. Tout cela, bien sûr, donnant à l'homme le sentiment de progresser dès que, sur l'écran de ses yeux fermés, apparaissent des images qui sont en relation avec ce que l'homme cherche dans sa quête. Il existe, même, dans les peuples primitifs, un processus appelé la quête de la vision (que cela soit dans les rêves ou, de manière consciente, ou avec des substances qui permettent de recréer quelque chose, en image), afin de vivre l'expérience de cette image et, éventuellement, de modifier un équilibre de la conscience. La vision est pourtant une perception (quelle que soit la beauté et l'intensité de ce qui est vu et de ce qui est manifesté) au travers de l'image : en quelque sorte, un écran, dans tous les sens du terme (et ce mot vous a déjà été employé). L'image est un écran qui empêche la perception directe. Comme vous le savez, de par mon nom, la vision des yeux était impossible pour moi. Est-ce pour autant que je ne voyais pas ? Est-ce pour autant que je ne captais pas, bien plus largement que l'image et que l'écran, les mécanismes de la vie ?

Aujourd'hui, dans ce monde, il faut parler de deux choses. D'abord ce qui a été appelé la Vision Éthérique, c'est-à-dire la vision qui permet de voir, les yeux ouverts, au-delà de la fréquence habituelle. L'action et le Souffle du Grand Esprit a, en effet, pour de plus en plus d'êtres humains, modifié la caractéristique d'impression, dans l'œil, de ce qui est vu. Et c'est très simple, en fait : il s'agit d'un élargissement, à la fois, de la conscience et de la capacité de l'œil, à être imprimé par des bandes de fréquences qui lui étaient auparavant invisibles. Ce qui explique que beaucoup de Frères et de Sœurs voient le Soleil différemment, voient la Lumière adamantine et voient des formes, des contours qu'ils ne voyaient pas avant, autour des personnes, des objets. Des choses nouvelles donc, s'impriment, qui ne s'imprimaient pas avant. Alors, bien sûr, cette vision, qui se modifie et qui donne la Vision Éthérique, est liée à des modifications, des ouvertures qui se sont faites par des nouvelles fréquences, là aussi. Et qui permettent à certaines âmes de voir, par les yeux, ce qui était invisible auparavant.

Cette Vision Éthérique est une Vision les yeux ouverts, que je différencie, formellement, de la vision les yeux fermés, appelée la vision du 3ème œil (ou la vision astrale), quel qu'en soit le degré de perfection et de vision. L'être humain, depuis quelques générations, manifeste spontanément (beaucoup plus que de mon vivant, ou avant) la capacité à se projeter dans ce 3ème œil et à y créer des images, des visions. Parce que l'époque, bien sûr, avant même le déploiement de la Lumière, a commencé à se modifier, dans ses fondements. L'image, comme je l'ai dit, est devenue prépondérante, dans la civilisation, de par l'apparition des lumières à des temps où d'habitude, il n'y avait pas de lumière, la nuit. L'homme est capable, donc, de créer des lumières et des images indépendantes des cycles naturels. C'est cet élément majeur, que vous avez appelé l'électricité, qui a permis, en quelque sorte, de stimuler cette vision du 3ème œil, ces capacités de créer des images sur l'écran de la tête. Et, à la suite de ça, ont pu apparaître un ensemble d'enseignements, qui allaient dans le sens de cette technologie. Et venant donc nourrir l'homme d'images, différentes de ce que les yeux pouvaient voir, différentes, aussi, de la Vision Éthérique qui, elle, est directement reliée à la conscience et non pas à la technologie. La technologie a donc fait apparaître des capacités particulières dans l'être humain, que vous avez nommées, d'ailleurs : visualisation, 3ème œil.

Ces processus-là ont donné accès à encore plus de séduction, à encore plus d'attraction. À des capacités de l'âme de voir au-delà du visible et de voir donc, non pas ce qui est sous-jacent et qui existe au niveau de la Vision Éthérique, mais bien de voir une trame, une image, qui n'existait pas auparavant (ou, en tout cas, qui n'était pas perçue au niveau de l'humanité). La vision astrale, là aussi, est en relation avec l'Étoile VISION, dans la tête, et la Porte VISION du foie. Car c'est au travers de ces visions nouvelles qu'ont pu être façonnées des séductions et des attractions, ayant fait plonger l'âme dans encore plus de matérialité, encore plus de séduction. Et qui l'a éloignée, encore plus, de la Vision du Cœur et de la Vision, donc, indépendante des yeux. L'être humain a été attiré, par tous ces principes de ce qui était vu et donné à voir, à s'éloigner et à faire plonger, en quelque sorte, l'âme dans quelque chose de plus réducteur. L'impression de voir plus de choses, l'impression d'être submergé par des images. Et vous savez aujourd'hui ce que ces images représentent, que cela soit à travers ce dont j'ai parlé, le cinéma, ce que vous nommez les jeux vidéos, et qui, finalement, vous renvoient à la virtualité (même si ce qui est donné à voir correspond à quelque chose qui pourrait être visible à l'œil, pour celui qui est dans l'environnement correspondant, en quelque sorte, à ce qui est vu).

Alors, il faut comprendre, aussi, que voir, dans la nature, un arbre vert, n'a pas du tout le même effet que de voir une image, sur un écran, du même arbre vert. Et cela, peu d'êtres humains en sont conscients, car pour eux c'est le même arbre. Bien sûr, il ne peut pas être touché, mais ce qui est vu, dans les deux cas, est, a priori, pour beaucoup de Frères et de Sœurs, la même chose. Or, il n'en est strictement rien. Parce que ce qui est donné à voir dans la nature, un arbre par exemple, est porteur d'un signal qui n'est pas du tout le même signal que ce qui est vu à travers l'image. L'image qui se reproduit (l'image qui n'est pas l'objet réel, mais l'image de l'objet) va produire, au niveau du cerveau et de la conscience, encore plus d'attraction vers l'Illusion et vers ce qui est faux. Je n'ai pas les mots qui correspondent aux explications réelles, techniques et scientifiques de ce processus, mais il est tout à fait concret et tout à fait réel. Les images qui vous sont données à voir (que cela soit une œuvre d'art en deux dimensions, que cela soit une image projetée par vos écrans), vous éloignent progressivement, et cela a été conçu pour cela, de la Vérité. Jusqu'à un niveau où il y a eu, et il y a maintenant, une imprégnation possible, directe, de la conscience, pour éloigner l'humain du Cœur. Renforçant, en quelque sorte, ce qui est appelé l'énergie du foie, l'énergie de la vision (mais pas de la vraie Vision), l'énergie de l'attraction, du désir et des émotions.

Alors, bien sûr, l'humain moderne pense qu'il est plus vivant que nous, par exemple, à notre époque, parce qu'il est soumis à plus de stimulation, plus d'émotion, plus de compréhension. L'être humain, petit à petit, en occident, s'est éloigné de l'effet de l'objet regardé, pour le remplacer par une image de l'objet qui, au niveau de ce qui est produit dans la conscience, n'a plus rien à voir. Alors, je peux parfaitement comprendre que, pour quelqu'un qui aimerait voir un aigle et qui n'a pas l'occasion de le voir, le voir sur une image est déjà passionnant. Mais voir un aigle dans la nature, n'est pas voir un aigle sur une image. Cela se traduit, au niveau de la conscience, du cerveau et du foie, par un mécanisme totalement différent qui vient renforcer, en quelque sorte (et illustrant ce que j'ai dit juste avant), la possibilité de voir astralement, de voir ce qui est appelé au niveau du 3ème œil. Ainsi donc, vous avez vu apparaître des techniques permettant de travailler sur les rêves, sur la visualisation, sur les souvenirs, même. Tout ceci n'a eu qu'un objectif, et un seul : vous éloignez définitivement de la Vision du Cœur et vous attirer, par ce symbole de l'œil, à plus d'Illusions, à plus de virtuel. Et pour ceux qui ont suivi ce que vous ont dit les Anciens, vous rentrez, et vous êtes rentrés depuis de nombreuses années, dans quelque chose qui est, comme je le nommerais, le virtuel du virtuel. Vous êtes (comme disent nos amis et nos frères orientaux) dans un monde éphémère, appelé Maya (Illusion), et, au sein de cette Illusion, ce sont créées des réalités virtuelles, c'est-à-dire un autre étage, vous éloignant encore plus de la vraie Vie et de la vraie Vision.

Alors, bien sûr, la modification des fréquences dans l'être humain, qui s'est produite depuis un peu moins de 30 ans, a permis de développer, de manière plus récente, cette Vision Éthérique : c'est-à-dire de voir avec les yeux, au-delà de ce que voient les yeux. Mais non pas quelque chose de virtuel, au contraire, quelque chose qui sous-tend l'Illusion et qui se situe là, par contre, non plus dans l'Illusion (ou le virtuel de l'Illusion) mais dans le réel de la Vérité. Les forces Éthériques qui sont à l'œuvre sont, très exactement, les forces qui permettent la densification de la matière, et donc vous avez accès, pour certains d'entre vous, à cette Vision-là.

Ensuite, il y a la possibilité, quand l'accès à l'Esprit, à l'Unité, se manifeste par ce que vous connaissez comme Vibrations, de rentrer dans la Vision du Cœur. C'est celle-là que j'exprimais, de mon vivant. La Vision du Cœur vous donne la Connaissance. Non pas une connaissance visuelle ou imagée, mais la Connaissance réelle, c'est-à-dire la vraie Profondeur, aussi bien de l'âme, et surtout de l'Esprit (et non pas de l'astral, ou de l'Illusoire, ou d'un monde émotionnel). La Vision du Cœur vous donne accès à la Vision qui n'est plus limitée à un espace, à une direction ou à un objet, mais qui va pénétrer dans ce que j'appellerais l'essence même du mécanisme, qui apparaît comme réel sur ce monde, qui est l'Illusion. C'est Voir au-delà des apparences, c'est Voir, non plus seulement dans une direction, mais dans toutes les directions. Et c'est surtout la possibilité de Voir au travers, de ne plus être arrêté par la densité, d'un corps ou d'un objet, mais d'aller voir l'Essence de l'objet.

Ceci n'a rien à voir avec la vision astrale, mais est bien la Vision réelle, la Connaissance directe, de la Vision du Cœur. La Vision du Cœur n'a pas d'émotion. La Vision du Cœur va vous montrer la Transparence, et elle va vous montrer le contenu exact de la Lumière. La Vision du Cœur ne fait pas de séparation, elle concourt à manifester et établir l'Unité de la Conscience. La Vision du Cœur se caractérise par sa non localisation. Elle est panoramique totale, bien plus que la vision d'un aigle. Elle permet, en quelque sorte, d'embrasser (depuis ce que j'appellerais les émanations ou le principe) jusqu'aux forces Éthériques, et surtout, le contenu de Lumière existant à travers un objet, une personne, ou quoique ce soit. Et d'ailleurs, dans la Vision du Cœur, vous comprenez, parce que vous le vivez, qu'il n'y a rien strictement rien à Voir à l'extérieur. Parce que c'est à ce moment-là que vous percevez, réellement, que ce qui était vu à l'extérieur n'était qu'une projection : même l'aigle qui vole dans le ciel est totalement présent dans la Conscience Une, dans la Vision du Cœur. Il n'est plus possible, dans la Vision du Cœur, de considérer quoi que ce soit comme extérieur à soi. C'est ce qui donne cette immédiateté, cette capacité à ne plus séparer, à être Transparent, soi-même, pour voir la Transparence. Et à expérimenter la Connaissance, celle qui est la Vision du Cœur, et non pas la projection, au travers du filtre du mental ou de quelque chose d'extériorisé.

Ainsi, la vision du Cœur va vous donner à Voir la Lumière (la vraie Lumière, pas celle du soleil altérée par l'atmosphère). Elle va vous donner à Voir le Monde, comme je l'ai dit, des Causes. Et au-delà de ce Monde, elle va donner la Vision pénétrante et juste, et non plus extérieure, puisque l'extérieur est en vous et donc, à ce moment-là, il y a, au travers de la Transparence, une capacité totale à faire sien ce qui est vu, à en connaître, en quelque sorte, les tenants et les aboutissants. La Lumière, dans ces cas-là (de ce qui est perçu comme objet, comme personne ou comme quoi que ce soit d'autre), n'est plus une émanation extérieure, apparaissant comme ce que vous pourriez appeler une aura (qui est astrale), mais bien à l'Intérieur même de l'objet, de la personne, ou de ce qui est observé. Et vous êtes la Lumière à l'Intérieur de cette Lumière. Il n'y a plus de distance dans ce qui est vu. Vous ne mettez plus de barrière, parce qu'il n'y a plus de barrière. Et la vision qui était (aussi bien au niveau de la vision des yeux, que de la vision astrale, ou liée au 3ème œil, ou du sommeil) une vision de séparation, devient une Vision d'intégration et une Vision qui vous donne la Connaissance. Cette Connaissance n'est pas un mécanisme intellectuel, ni une connaissance ésotérique, c'est uniquement un connu direct, par fusion de l'Essence, en soi, avec tout ce qui est peut être regardé ou observé, dans ce monde comme dans les autres Mondes. La vision des yeux, la vision astrale, est une projection. Alors que la Vision du Cœur est une introjection, c'est-à-dire quelque chose qui se passe à l'Intérieur de vous, où il n'existe plus aucune distance. Il n'y a donc pas besoin de regarder ici ou là, puisque tout est à l'Intérieur et se voit à l'Intérieur.

Ces processus, la Vision Éthérique, est, pour l'instant, la Vision qui se développe le plus facilement. Actuellement, la Vision du Cœur commence à apparaître. Cette Vision du Cœur n'est pas une apparition. Je vais prendre un exemple que vous allez comprendre, en tout cas vous, occidentaux : une apparition (comme s'est dit, par exemple, de la Vierge Marie) qui serait perçue à l'extérieur ne serait qu'une Illusion. La Vision du Cœur, de MARIE, à l'Intérieur de soi, et où la Lumière est à l'Intérieur et non plus émanée à l'extérieur, est la Vérité. Il vous est donc très aisé, au travers de cela, de peut-être comprendre et vivre, que tout ce qui peut être perçu à l'extérieur, et surtout si la Lumière est émanée autour (comme cela a été représenté par les artistes) n'est qu'une Illusion. Qui n'a pas plus de réalité que ce que vous donnent vos yeux, à voir, tributaires de ce monde. La Vision du Cœur va vous donner tout autre chose, parce qu'à ce moment-là, il y a réellement apparition à l'Intérieur et non plus à l'extérieur. Et donc une Connaissance directe, correspondant à, dans tous les peuples, ce qui a été dit : que tout est à l'Intérieur de l'être, et non pas à l'extérieur.

Ce Retournement de la Vision, c'est-à-dire de la vision des yeux et de la vision astrale, à la Vision du Cœur, est un processus majeur lors du passage dans la Conscience de l'Unité et dans le Corps de Résurrection (ou dans le Grand Esprit, ou dans le corps d'Êtreté, selon l'appellation que vous voulez lui donnez). Ce mécanisme se produit, réellement et concrètement, à l'Intérieur de soi et non pas à l'extérieur. Vous voyez donc pourquoi, dans ce que nos amis orientaux appellent l'Âge Sombre, qui a commencé à exister dès qu'est apparu, ce qui a été appelé je crois, en occident, le siècle des lumières : paradoxalement, quand le siècle des lumières est apparu, alors s'est développé ce que vous appelez l'Âge Sombre. Il y a eu besoin de manifester, à l'extérieur, ce qui était déjà présent en l'homme, l'amenant à être subjugué par sa propre création extérieure, plutôt que sa Création Intérieure. Il y a eu, là, un retournement et une connaissance qui est devenue extérieure, et non plus intérieure, passant par le filtre des yeux, le filtre de l'intellect, de la raison, et éloignant, de plus en plus, l'humain, de sa possibilité de Connaissance, réelle, Intérieure.

Vous voyez donc, à travers l'œil et la vision, et les différentes visions, se joue la totalité des processus d'altération et de falsification. C'est pour cela qu'il est temps, maintenant, de revenir au regard Intérieur : celui du Cœur, de la Vision Intérieure. Et peut-être d'accepter déjà, quelque soit l'état de conscience que vous avez manifesté, pour l'instant, de concevoir qu'absolument tout, concrètement et réellement, ne peut se trouver qu'à l'Intérieur de vous. Dit en d'autres termes, le Grand Esprit est vous-même. Dit en d'autres mots, tout est à l'Intérieur, et uniquement à l'Intérieur. Ceci n'est pas une vue de l'esprit ou un mécanisme mental, ou intellectuel, mais bien la Réalité totale, qui vous permettra de passer de la projection à l'introjection. Tant qu'il existe une moindre projection de la vision, il ne peut exister d'introjection. C'est pour ça que la prière, se relier au Grand Esprit, se fait le plus souvent les yeux fermés. Alors, même si nous savons (et nous l'avons, nous aussi, expérimenté dans mon peuple) qu'il y a une possibilité de s'absorber Intérieurement dans la contemplation de quelque chose, il est quand même beaucoup plus facile de faire cesser la vision des yeux, et aussi la vision astrale.

La vision astrale va vous donner une vision où la lumière est à l'extérieur de l'objet (ou du sujet), n'ayant rien à voir avec la Vision du Cœur, où la lumière est à l'Intérieur de l'objet ou du sujet. C'est exactement l'inverse, ou si vous préférez, un négatif, en termes d'image. Et puis surtout, la vision extérieure, la vision astrale ou du 3ème œil, nécessitera toujours une interprétation (au travers de symboles, au travers du filtre du mental) alors que la Vision du Cœur se passe totalement de toute interprétation, parce qu'elle est signifiante par elle-même, parce qu'elle agit directement par la Connaissance et, par le mécanisme même qui est en jeu, sur la compréhension directe de ce qui est Vu. Dans un cas, dans la vision des yeux et la vision astrale, il y a attraction de la pensée à l'extérieur, et incapacité à vivre la connaissance, même si cela peut séduire un nombre important d'êtres humains, même au niveau spirituel. La Vérité ne sera jamais dans ces projections. La seule Vérité est à l'Intérieur du Cœur, dans le Temple Intérieur, parce que l'ensemble des Univers et l'ensemble de toutes les Créations se trouvent à l'Intérieur. Encore une fois, ce n'est pas une vue de l'esprit ou un mécanisme abstrait, mais bien la stricte Vérité de ce qui est, réellement, la Vie.

Alors, la Vision du Cœur ne peut apparaître que si l'Axe ATTRACTION / VISION est déjà, en partie, redressé, si la Croix qui a été appelée de la Rédemption a été initiée, mise en service, en quelque sorte. À ce moment-là (je ne reviendrai pas dessus), des parties du corps se mettent à Vibrer, permettant d'abord la Vision Éthérique et ensuite, pour certains, la Vision du Cœur, où tout est à l'Intérieur. Quand nous vous disons (les Archanges, nous, Étoiles, et les Anciens) que nous sommes à l'Intérieur de vous, ce n'est pas une vue de l'esprit ou une satisfaction de quoi que ce soit : c'est la stricte Vérité. Simplement, il reste à faire émerger cette Conscience, et la seule façon de la faire émerger, c'est de rentrer, vous-mêmes, à l'Intérieur, pour le vérifier. Mais rentrer à l'Intérieur ne peut se faire tant qu'existe une vision et une attraction, tournée vers quoi que ce soit d'extérieur. Cela pourrait être appelé un attachement, quel qu'il soit. Un attachement (qu'il soit à ce que nous appelons nos enfants, à quoi que ce soit d'extérieur) nous emmène, immanquablement, dans la projection, et donc dans l'absence d'intériorisation ou d'introjection. Et cela nous éloigne, effectivement, de la Conscience du Soi, du Soi, lui-même. Tant que ce Retournement ultime n'est pas effectué, il est très difficile de vivre, par soi-même, la Vérité. On ne peut qu'adhérer à des mots, mais les mots ne sont pas la Vérité non plus, tant que cela n'est pas vécu, en toute Connaissance, à l'Intérieur du Cœur. Car, à ce moment-là, et seulement à ce moment-là, vous pouvez dépasser la simple croyance des mots, qui dit que tout est Intérieur et que ce monde est Illusion, mais le vivre réellement.

Le déploiement de la Lumière, réalisé par l'Ange MÉTATRON, le Grand Esprit et l'ensemble de ceux qui participent à la Lumière, est une opportunité majeure de vous détourner de ce qui est extérieur, et de Voir, réellement, la Vérité. Bien sûr, l'Axe ATTRACTION / VISION est profondément relié à la séduction et à l'attachement. Comme avait dit l'un des Anciens : tant que vous êtes attaché à quoi que ce soit, vous ne pouvez être Libre. Encore une fois, et je le dis moi aussi, cela ne veut dire se débarrasser de tout ce qui est extérieur, mais le voir tel que c'est, réellement : ce n'est qu'une projection. Et cette projection passant, donc, de ce qui est Intérieur à extérieur, s'altère, en vous éloignant et en mettant une distance, par exemple entre vous et l'aigle (ou entre vous et l'objet, ou la personne, pourtant, que vous chérissez). De là résulte toute cette attraction vers le besoin de posséder, encore plus, ce à quoi on est attaché, même souvent en revendiquant la liberté pour l'autre. Les jeux de la vision entraînent vers toujours plus de densité, vers toujours plus d'éloignement, vers toujours plus de souffrance. Parce que, tant qu'il existe un objet extérieur, il sera toujours distant de vous, même si vous le touchez, même si vous dormez toutes les nuits avec. Même si vous couvez, du regard et de votre attention de mère, un enfant, il ne sera jamais vous, tant qu'il est projeté à l'extérieur. Le changement de regard, c'est-à-dire passer du regard des yeux et du regard émotionnel ou astral, au Regard du Cœur, vous fera vivre, à ce moment-là, l'absence de distance. Vous faisant conscientiser qu'absolument la totalité de ce qui est vu à l'extérieur, existe à l'Intérieur, et que c'est uniquement dans ce qui est à l'Intérieur qu'il ne peut pas y avoir de distance, et que la Connaissance est réelle.

Ce processus-là nécessite, effectivement, d'être lucide sur ce que vous regardez à l'extérieur, ce que l'on appelle, même, le point de vue. Et d'ailleurs, dans le langage humain, quand on dit : « je vois », c'est exactement l'inverse qui se passe : on ne voit rien. Parce que rien ne peut être vu à l'extérieur, et encore moins dans le mental, et encore dans moins dans l'émotionnel. Il vous faut donc, là aussi, faire une Révolution du Regard, aller sans peur vers le Regard qui vous Libère, vers le Regard de la Conscience qui est le Regard Intérieur. Parce que, comme il n'y a pas de distance dans le regard Intérieur, et que vous vivez, à ce moment-là, que tout, absolument tout ce qui est vu à l'extérieur, n'est qu'un pâle copie et une pâle image de ce qui est à l'Intérieur, alors à ce moment-là, vous vivez la Connaissance. Alors, à ce moment-là, vous n'avez plus besoin de projeter le moindre attachement à l'extérieur, fusse-t-il un enfant, un mari ou n'importe quel objet. Puisqu'étant déjà à l'Intérieur de vous, il n'y a rien à protéger, il n'y a rien à s'attacher. Il y a juste à vivre la Connaissance de la Vision du Cœur. De cette façon-là, vous connaîtrez l'ensemble de toute la Création. Il ne pourra plus exister d'attraction extérieure, il ne pourra plus exister de désir de projection extérieure, puisque le Cœur et la Vision du Cœur est la Plénitude totale, puisque tout y est inclus et rien n'est séparé.

Voilà ce à quoi, cette époque, où vous êtes incarnés, vous appelle, maintenant. Ce déploiement de la Lumière Vibrale (que beaucoup d'entre vous perçoivent, en eux ou par la Vision Éthérique) est, en fait, un déploiement Intérieur. Ce que se déploie extérieurement est, en fait, le déploiement à l'Intérieur de vous-mêmes et donc, un processus qui met fin à toute distance, à toute séparation, mais aussi à tout attachement extérieur. Ce n'est qu'en acceptant de rentrer vers cette Profondeur (différente de la profondeur de l'attraction), c'est-à-dire en acceptant que l'âme ne soit plus tournée vers les mécanismes d'attraction de ce monde ( et quand je dis ce monde, je ne parle pas de la vie sur ce monde, mais bien de ce monde), et considérer la vie non plus sous un mécanisme de projection extérieure, mais bien comme un mécanisme d'introjection Intérieure, où il n'y a pas besoin de manifester la moindre émotion, le moindre attachement (puisque tout est déjà en vous, et Libre) ou la moindre souffrance. Sous l'angle dont je vous parle, la souffrance n'est que le résultat d'une vision extérieure et d'une image. La Légèreté, la Joie, est directement en liaison et en résonance avec la Vision Intérieure et la Connaissance Intérieure. La Lumière Vibrale, qui se déploie et qui vous appelle, est vraiment l'occasion ultime de conscientiser les quelques mots que j'ai employés, et de faire l'expérience, par vous-même (bien au-delà des mots, parce que les mots ne servent à rien, s'ils ne sont pas suivis de l'expérience), de cette Vision Éthérique. Et surtout, de cette Vision du Cœur qui ne connaît absolument pas les limites et les affres de la vision extérieure, quels qu'en soient les aspects séducteurs, qui, toujours, vous éloigne de vous-même.

Rappelez-vous aussi, qu'aujourd'hui, pour vous, si vous l'acceptez, cela va devenir de plus en plus facile. À condition que vous cessiez toute projection extérieure, à condition d'accepter de regarder à l'Intérieur et de devenir, pour cela, totalement Transparent, afin d'y voir toutes les Transparences possibles et toute la Création, non plus comme une densité extérieure projetée, mais bien comme la Réalité ultime de la Conscience. Celui qui a parcouru les peuples, appelés, aujourd'hui, occidentaux, il y a 2 000 ans, vous a dit cela sous différentes formes. Il vous a été raconté cela lors de la Tentation du CHRIST dans le désert, et à bien d'autres occasions.

Rappelez-vous aussi que la vision des yeux (et la vision astrale) étant, par essence, émotionnelle, va vous entraîner toujours vers une recherche d'émotion, et jamais vers la stabilité. Elle va vous amener à juger. Elle va vous amener à des jugements de valeurs. Elle va vous amener à distancier et séparer, par le principe du j'aime / j'aime pas, chose qui ne peut absolument pas exister dans la Vision du Cœur. La vision extérieure sera donc toujours une succession de désirs (assouvis ou non), de frustrations et de plaisirs, mais ne sera jamais la Joie parce que, par définition, vous ne pouvez regarder, en permanence, la même chose à l'extérieur alors que dans le Regard du Cœur et la Vision du Cœur, tout est déjà en vous. Et cela, bien sûr, change totalement la conscience, l'humeur et l'ensemble des manifestations de la conscience, puisqu'à ce moment-là, il n'y a plus de projection, et donc il n'y a plus d'attachement, et donc il n'y a plus de souffrance ou d'alternance de plaisir et de frustration. Il y a, à ce moment-là, ce qui a été appelé la Joie de l'Unité (et d'autres termes, par nos amis orientaux).

En développant ce que j'ai développé, j'espère avoir suscité, en vous, cette capacité à vivre le Retournement. Saisissez bien, là aussi, que ce n'est pas parce qu'on est détaché, qu'on rompt les attaches, qu'on devient séparé. Bien au contraire puisque, rompant les attaches, il ne peut plus y avoir de séparation, et que tout est inscrit à l'Intérieur de soi. Alors, bien sûr, les jeux de l'humain, dans les relations attachantes, dans tout ce qui est appelé les liens qui sont établis (de la chair, du sang, affectifs aussi, même s'ils ne sont pas de sang), vont vous éloigner de cette Vision du Cœur. Mais rappelez-vous que ce n'est pas en vous éloignant, vous-même, de tout ce qui vous semble projeté à l'extérieur et de ces attachements, que vous allez les transcender et les dépasser. Ce n'est que lorsque vous acceptez de Voir, avec le Cœur, à l'Intérieur de vous-même, qu'à ce moment-là les attachements deviennent Libération, pas avant. Bien sûr, vos proches qui ne sont pas dans la même dynamique, vont tout faire, tout ce qui est en leur pouvoir, pour vous faire persister dans cette vision qu'ils connaissent plutôt que dans la Vision qu'ils ne connaissent pas et qui, pour eux, est une illusion. C'est le paradoxe, total. Ils sont, eux, dans l'Illusion et dans la projection, ils sont eux dans l'image de l'image, et croient que ce que vous vivez, dans le Cœur, dans la Vision du Cœur, n'existe pas. Et bien sûr, pour eux, ça n'existe pas. Si vous arrivez à dépasser cette attraction de vos proches, voulant vous maintenir dans la souffrance et dans la succession des plaisirs et des déplaisirs, à ce moment-là, vous vivrez la Joie, quel que soit cet extérieur, parce qu'à ce moment-là, vous serez reliés et Libres, mais plus du tout dans l'attachement de la souffrance.

La Vision Éthérique est un premier pas, montrant et démontrant que les fréquences auxquelles la Conscience est sensible, et l'œil est sensible, ne sont plus les mêmes. Tous les êtres Éveillés n'ont pas la même capacité de Vision Éthérique, pour l'instant, mais vous avez, tous, la capacité de la Vision du Cœur. Et cette Vision du Cœur ne peut se faire que s'il y a le silence des images, le silence des regards, si vous acceptez, réellement, de vous Voir (et non pas faire semblant, dans une projection d'une image extérieure).

Rappelez- vous que, si vous rentrez dans la Vision du Cœur, bien sûr (cela vous a été dit), la Joie va, à ce moment-là, apparaître et éclater. Vous ne pourrez plus, de moins en moins souvent, manifester d'émotions qui peuvent altérer votre état, puisque vous êtes à l'Intérieur de vous. Vous n'êtes plus dans une projection, quelle qu'elle soit, vous n'êtes plus dans un désir ou dans une imagination, quelle qu'elle soit, mais vous êtes dans la Vérité. L'humeur, le sentiment et l'impression de vous-même ne peut pas vous tromper. Parce que, dans un cas, tant que la conscience est tournée vers l'extérieur, les aléas de la vie (tous, sans exception) sont des fluctuations. Alors que quand vous êtes tournés, réellement et concrètement, dans la Vision du Cœur, vous êtes la Connaissance et vous êtes la Plénitude et la totalité. Comment est-ce qu'il pourrait exister, dans cela, la moindre peur, le moindre attachement, la moindre souffrance ? Il n'est pas possible de confondre, puisque les deux états sont totalement opposés. Les conséquences sur la vie, elle-même, sont totalement opposées.

Rappelez-vous que le déploiement de la Lumière, dorénavant, a pour vocation à favoriser ce déploiement, à l'Intérieur de vous-même, la rencontre avec le Grand Esprit, la Lumière Blanche. Mais à vous de décider, en toute connaissance de cause, ce que vous voulez. Non pas dans un désir ou une volonté, mais bien dans l'établissement réel de votre Conscience. Car quoi que vous disiez ou désiriez, elle est établie dehors, ou elle est établie dedans.

Voilà, mes Frères et mes Sœurs, ce que j'avais à préciser sur ces mécanismes de la vision de l'œil, la vision astrale, Vision Éthérique et surtout la Vision du Cœur. Dans le mot vision, ne voyez pas projection. Dans le mot vision, voyez Vérité. Cela est devenu tellement courant dans ce monde que l'on parle de point de vue, mais aussi au niveau spirituel, qu'on parle de vision. Qu'est-ce qu'une vision ? C'est toujours une projection à l'extérieur. La seule vraie Vision est la Vision de la Transparence du Cœur dans lequel tout est Présent, contrairement à une vision. Rappelez-vous aussi que la Lumière, dans la Vérité, est à l'Intérieur. Alors que dans l'Illusion, l'image est projetée et que la lumière est à l'extérieur de l'objet, du sujet ou de ce qui est regardé.

Je vais donc arrêter là, dans mes mots, et vous propose de vivre un moment de bénédiction et de communion, tous ensemble. Dans notre Cœur, les yeux fermés, sans aucune image, sans aucun souhait d'image, sans aucun désir d'image, centrés sur le Cœur et la Transparence. Je vous dis au revoir, de cette façon. Que le Grand Esprit vous accompagne.

... Effusion Vibratoire...

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page