Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > GEMMA GALGANI

GEMMA GALGANI

31 août 2012

pdf

Je suis GEMMA GALGANI. Sœurs et Frères, dans cette chair, qui m'écoutez ou qui me lirez, je suis présente, en vous et avec vous. Je suis accompagnée (même si elles se font silencieuses, pour l'instant), par MA ANANDA (ndr : MA ANANDA MOYI) et MARIE. Ce que j'ai à vous dire s'inscrit sous les hospices du Manteau Bleu de la Grâce et par notre Triple Présence. Je vous présente tout l'Amour et toute la Paix.

En ces temps particuliers, je vais tenter de vous faire, non pas comprendre parce que cela ne peut être compris, mais peut-être réfléchir et accepter que, en aucun cas, l'Amour ne peut être un quelconque chemin puisque notre nature, à tous, Est cet Amour. Et entreprendre de chercher l'Amour, ou entreprendre de voir l'Amour (en tant que finalité, ou recherche spirituelle ou autre), est un non sens. Alors bien sûr, tous, sans exception, quel que soit notre âge, nos ambitions, quand nous sommes incarnés, nous sommes persuadés que nous avons mené un chemin qui nous conduit à rencontrer le CHRIST, à rencontrer l'Amour. Cette quête (car c'en est une) ne peut se résoudre à aucun moment. Mais, paradoxalement, c'est au moment précis où est compris et vécu, dans l'âme et dans le mental, qu'il ne peut être question d'un résultat à cette quête, que se produit l'ultime déchirure du dernier Voile qui vous ouvre les yeux et le Cœur, à ce que nous Sommes tous.

Mais, avant ce moment, tout Frère et toute Sœur croit qu'il doit trouver quelque chose et ce, dans quelque secteur que ce soit. Alors, quel que soit le nom que vous lui donniez : recherche spirituelle, recherche de bien-être, développement personnel (quels que soient les noms), c'est justement parce qu'il y a un manque que s'exprime une quête. L'Amour ne peut, en aucun cas, être le résultat d'un manque. Ou alors, il est tout, sauf l'Amour : il est l'illusion de l'Amour, je dirais, la croyance en l'Amour. Il est un moment, dans toute quête, où cette quête s'arrête. Et, celui qui vit, à ce moment-là, en totalité, le Manteau Bleu de la Grâce, l'Onde de Vie et l'enveloppe du Cœur qui est définitivement brûlée par l'Ange METATRON, par MIKAËL ou par CHRIST, à ce moment-là, la Vérité se fait jour. Alors, bien sûr, il est des formes de tension vers cet Abandon, comme vous l'avait décrit notre Sœur HILDEGARDE DE BINGEN (ndr : son intervention du 25 octobre 2010 dans la rubrique « messages à lire »). Mais tous ceux, sans exception, qui, à un moment donné, vivent cette Rencontre et cette Déchirure, se rendent parfaitement compte que ce n'est pas le résultat de leur quête, que ce n'est pas le résultat d'une recherche, mais que c'est bien un moment (parfaitement repérable) où justement, tout s'arrête : le temps s'arrête, il n'y a plus d'espace, il n'y a plus de personne. Il y a ce qui vous a été nommé cette Maturité, qui fait que, à force de se tendre vers l'Abandon ou à force d'être épuisé, d'avoir cherché un sens, une signification (à la vie, au devenir), d'un seul coup, le Voile se déchire.

Ce n'est donc pas un chemin (même si cela en a l'apparence) mais bien, comme cela a été dit : une capitulation. Le mental, la personne, vos prières même, à un moment donné, ne font plus sens et ne donnent plus de direction. Et, seulement à ce moment-là, l'ultime Voile peut se désagréger. Et tous ceux qui sont passés, comme vous le disait FRERE K, « de cet autre Côté, sur cette autre Rive », en témoignent (ndr : voir les interventions des 20 juillet 2012, 10 et 14 avril 2012 dans la rubrique « messages à lire »). Bien sûr, chacun selon ce qu'il était auparavant. Mais, ce qui est essentiel, c'est qu'à ce moment-là, il y a la claire perception, il y a la claire conscience, que tout ce qui a été fait avant, n'était, en quelque sorte, que des obstacles, à vivre l'Amour qui Est, ce que nous Sommes. L'Amour n'est pas un chemin. On pourrait dire, éventuellement, qu'il est un but mais tant que ce but est cherché ailleurs que dans le vécu de ce que nous Sommes, il est une errance, un manque, une perte, un idéal.

Comme vous le voyez, ni les Archanges, ni les Anciens, ni aucune des Étoiles, dorénavant, ne peuvent plus vous cacher ce processus, ultime et final et collectif, qui se déroule. Bien sûr, il y aura toujours des Frères et des Sœurs qui ne veulent pas voir, ne veulent pas regarder, ne veulent pas se voir et se regarder. Ils préfèrent toujours trouver une justification en-dehors d'eux-mêmes. Qu'ils appellent cela un châtiment, une punition ou qu'ils n'y voient rien, cela ne change rien parce que l'ultime Appel de l'Amour va bientôt retentir et cet ultime Appel est destiné, vraiment, à vous faire vivre ce que nous Sommes, tous, réellement. Non pas dans un idéal, non pas dans une projection d'un demain meilleur (ou d'un monde nouveau qui va se déployer sous vos yeux), parce que cela ne peut être. Bien sûr, à mots plus ou moins couverts, à mots plus ou moins humoristiques, les Anciens ont parlé de choses et d'autres, ont pris des métaphores. Mais, durant cette période et avant cette date qui vous a été donnée par l'Archange MIKAËL (ndr : son intervention du 18 août 2012 dans la rubrique « messages à lire »), nous vous invitons, mes Sœurs et moi, à vraiment vous regarder. Non pas vous regarder agir, non pas vous regarder chercher quoi que ce soit. Mais à Être ce que vous Êtes, à ne plus faire semblant de quoi que ce soit, à ne plus chercher en-dehors de vous une quelconque raison, une quelconque explication. Parce que, comme disent nos Sœurs et nos Frères de l'Orient, ce monde où vous êtes est une Illusion et il ne résulte que d'une projection commune d'une illusion. Alors, il ne peut exister, au sein de cette illusion, aucun coupable, aucun responsable. Même si, bien sûr, certains ont joué des jeux, des rôles, que vous pourriez (parfois à juste titre) considérer comme opposés à la Lumière. Mais que, en définitive, si vous procédez ainsi, vous vous maintenez, vous-même, dans l'illusion et, vous vous maintenez, vous-même, dans un combat qui n'a jamais de fin.

L'Amour vient mettre fin à cela mais il ne vient pas de l'extérieur. Bien sûr, les Doubles, les Communions, les Fusions et tout ce que nous vous avons expliqué, tout ce que nous avons déversé sur vous comme Vibrations, comme Amour (et que vous avez accueilli et laissé passer au travers de vous), a un sens. Mais, aujourd'hui, il n'est plus temps d'envisager autre chose que l'Amour, non pas comme un but, non pas comme un idéal, non pas comme une progression selon certains évènements de ce monde, ni même comme une progression à l'intérieur de vous (de quoi que ce soit). Je dirais : il vous faut déposer les armes, toutes les armes, quels qu'en soient les alibis, quelles qu'en soient les justifications ou ce qui les sous-tend. Que cela soit un problème dans ce corps de chair, que cela soit des préoccupations dans votre tête, que cela soit des soucis, justifiés, selon vous (concernant aussi bien santé, argent, finances, que n'importe quoi d'autre) : il n'est plus temps de penser à la linéarité du temps, il n'est plus temps de penser à demain, il n'est plus temps de penser à quoi que ce soit d'autre, qu'à ce que vous Êtes. Et ceci ne peut pas être trouvé dans quoi que ce soit à l'extérieur de vous.

Bien sûr, les Doubles, et notre Présence, c'est un encouragement à vivre cet Instant Présent, dépouillé et débarrassé de toute projection, de toute peur, de tout poids venant du passé, de toute souffrance. Il n'y a pas d'autre façon de saisir et de vivre que l'Amour ne peut être un chemin mais qu'il n'est que votre nature, occultée. Il n'est plus temps de vouloir se débarrasser de ceci ou cela. Il est temps, simplement, d'Être ce que nous vous apportons, et que vous Êtes : c'est-à-dire, la Grâce. Et, Être la Grâce, ce n'est pas résoudre un quelconque conflit. Être Amour, ce n'est pas se pencher sur ce qui se déroule (en vous comme à l'extérieur de vous) dans ce qui est limité, ce qui est incomplet, ce qui n'a qu'un temps. Il est temps de découvrir, vraiment, votre Éternité. Il est temps que l'éphémère ne vous affecte plus, en aucune façon. Et, pour cela, bien sûr, plus que jamais, il vous faut dépasser la dualité et la réaction à quoi que ce soit, en vous comme à l'extérieur de vous, comme avec ce monde, comme avec vos proches, comme avec n'importe qui ou n'importe quoi, qui viendrait se manifester dans la conscience, dans ce que vous êtes (en apparence).

Les temps sont propices à cela parce qu'il n'y a plus de linéarité. Vous allez le constater, extrêmement rapidement et, de plus en plus, de manière fulgurante. Et, si vous acceptez de vous poser (et de vous poser, dans tous les sens du terme), alors, à ce moment-là, vous verrez, par vous-même, ce qui se passe. Mais, pour cela, il faut vraiment s'arrêter, il faut vraiment se poser au siège de vous-même, au cœur du Cœur. Et là, l'intensité de la Grâce, la Fusion des Éthers, notre Présence, vous seront dévoilées instantanément. Et, à ce moment-là, vous savez (sans plus aucun doute possible, sans plus aucune interrogation sur demain ou sur quoi que ce soit), que vous y Êtes, et que seule l'illusion d'un chemin vous a perdu, en quelque sorte, à vous-même. Non, vous ne rêverez pas parce que vous saurez, instantanément, que, quelles que soient les expériences que vous ayez pu vivre, quelles que soient vos prières, vos Alignements, à ce moment-là, vous saurez qu'il n'y a pas de chemin, qu'il n'y a rien à entreprendre, qu'il n'y a rien à désirer. L'Amour, c'est cela. Bien sûr, une fois ce moment passé, l'Amour émanera de vous, spontanément. Il ne pourra être accompagné d'aucune pensée, d'aucune volonté et d'aucune insuffisance ou d'aucun manque. C'est cela, être Libéré. Et ce n'est rien d'autre. Tant que vous courez après un monde meilleur, tant que vous courez après une amélioration de votre personne, vous demeurez dans la personne, et vous demeurez dans l'Illusion. Alors, bien sûr, la conscience étant Vibration, vous vous êtes aperçu qu'il y avait une progression, à la fois de vos ressentis, de vos Couronnes, de ce qui se passe en différentes parties de ce corps. Mais, même cela, comme cela a été dit par de nombreux Anciens, il faut, à un moment donné, vous arrêter. C'est la seule façon de renaître, en toute conscience, de vivre la Résurrection, de manière la plus douce et la plus efficace, pour vous et pour la Terre. Cela ne vous dispensera pas, bien sûr, d'Aimer. Mais il vous faut réaliser ce moment parce que, bientôt, vous n'en aurez plus le temps, ni l'occasion. Et les circonstances de votre Naissance, de votre Résurrection, ne seront pas les mêmes.

Et nous avons besoin de vous, en Amour, en ce que vous Êtes, vraiment, en ce que vous Êtes, au-delà de toute personne. Comment voulez-vous imiter le CHRIST, vivre le CHRIST, en étant encore une personne, avec ses problématiques, avec ses objectifs, avec ses désirs ou ses manques ? Rien de cette personne, dorénavant, ne peut vous conduire à quoi que ce soit d'autre, qu'au manque et à la souffrance. L'Amour est notre nature commune. Que cela soit MARIE et les Archanges, d'autres Sœurs, d'autres Anciens ou d'autres membres de la famille Intergalactique des Mondes Libres, nous sommes innombrables, maintenant, avec vous. Certains d'entre vous commencent à nous percevoir, de manière de plus en plus claire. Nous sommes là, bien sûr, pour déclencher, en vous, ce choc salutaire, mettant fin au confinement et à l'enfermement. Mais, pour cela, il vous faut arrêter de croire à quoi que ce soit, de croire à un lendemain meilleur, de croire à un nouveau monde où cette chair (de cette personne) participerait. Cela n'existe pas. Alors, bien sûr, de nombreux messagers ont été largement induits en erreur et cela faisait partie de certains plans. Il n'y pas de plans : il n'y a que l'Amour. Et c'est la Lumière, elle-même, par son Intelligence, qui crée le Plan le plus naturel qui soit, qui est Amour. Il n'y a rien à se soucier. Il n'y a aucun chemin à envisager. Ça, c'est l'âme qui le croit. Mais est-ce que l'âme est la Vérité ? Ma Sœur MA (ndr : MA ANANDA MOYI) en a longuement parlé. Tant que l'âme n'est pas tournée vers l'Esprit, il n'y a qu'illusion. Il n'y a que concordance entre une âme, qui a été privée d'Esprit, et un corps, qui a été encore plus privé d'Esprit. Amenant à construire et échafauder nombre d'hypothèses, nombre de chemins imaginés, nombre de religions et nombre d'écoles spirituelles. Mais rien de tout cela, pour ce qui vient, n'a une quelconque utilité. La seule utilité, c'est vous-même, mais vous-même, dépouillé de toute personne. C'est vous-même qui vous tenez tranquille et, en l'espace d'un instant fulgurant, vous posez tout. Vous lâchez tout et vous laissez s'élancer, en vous, ce qui vous Libère (c'est-à-dire vous-même). L'Onde de Vie, qui s'élance de vos pieds, alors, vous fera vivre la Vérité Ultime.

Je précise aussi que c'est, pour chaque Frère, chaque Sœur, la Liberté la plus absolue de demeurer dans l'illusion d'un chemin, dans l'illusion d'une évolution, dans l'illusion d'une croyance en tel être ou en tel être qui va venir vous délivrer et vous sauver. Nous venons vous accompagner, nous venons nous manifester à vous. Mais personne ne peut vous sauver. Il n'y a rien à sauver, au sein de l'Illusion : il y a juste un ultime Voile à déchirer. Et cela n'est pas au bout du chemin : vous Êtes le chemin (si je peux m'exprimer ainsi). Il n'y a pas d'autres chemins que vous-même. Alors, comment vous-même pouvez envisager un chemin quand vous Êtes Amour et quand vous Êtes dans toute Dimension, dans tout Plan et dans tout temps (au-delà de tout temps et de tout espace). Mais pour cela, il faut arrêter l'illusion. Il ne sert à rien de projeter (à travers souffrances et idéaux) un quelconque avenir, un quelconque lendemain, un quelconque sauvetage. Même si, bien sûr, les Anges du Seigneur sont déjà à l'œuvre en de nombreuses régions du monde. Mais ils viennent ni vous sauver, ni vous Libérer. Ils viennent vous accueillir, pour des circonstances particulières. Alors, bien sûr, vous êtes libres de croire que demain sera meilleur, qu'un monde nouveau se fait jour, dans les mêmes conditions que cette Terre mais avec plus d'Amour. Il ne peut pas y avoir plus d'Amour parce que l'Amour est UN et Unique. Il n'y a pas d'Amour plus grand ou plus petit. C'est la personne qui envisage cela ainsi. Tout ce qui est éphémère croit que l'Amour meurt et naît. Vous n'êtes rien de tout cela. Le Manteau Bleu de la Grâce se déverse, maintenant, en permanence, sur la Terre. L'influence de ce qui vient du centre de la Galaxie, et ce qui vient de ce qui arrive dans vos cieux (ainsi que MIKAËL), ont de plus en plus d'impact sur l'illusion. Cela, si vous regardez, réellement et vraiment, autour de vous, vous le verrez. Mais à quoi cela vous sert-il si cela ne déclenche pas, en vous, l'urgence de vivre ce Choc ? L'urgence de vivre ce que vous Êtes ? Et, rappelez-vous surtout que ce n'est pas un chemin, que ça n'a pas à être remis à demain, ou attendre le moment où MARIE vous appellera.

Il vous faut, vous, Ancreurs, Semeurs de Lumière, et vous tous qui écouterez ce que nous avons à vous dire, il vous faut réaliser ce que vous Êtes. Et cela est indépendant d'une quelconque croyance, d'une quelconque idée. Vous n'avez rien à faire. Et, justement, peut-être que le plus dur, pour la personne, c'est, justement, de ne rien faire, justement, de croire que l'Amour est demain, qu'il est dans un lieu plutôt qu'un autre, dans un Double plutôt qu'un autre, même si ces lieux, les Doubles et tout ce que nous vous avons proposé, a été utile. A été utile, justement dans l'illusion d'un déroulement linéaire, afin, quelque part, de vous faire douter de cette linéarité, de vous donner des entre-aperçus de ce qui se passe quand la conscience s'expand. Maintenant, il faut finaliser, en quelque sorte. Il faut finaliser qu'il n'y a pas de fin, que rien n'a jamais commencé, que rien ne s'arrêtera jamais. Seul ce qui est éphémère donne l'impression d'une fin. Alors, à vous de savoir où vous voulez vous installer. À vous de décider où vous êtes, non pas par la tête, non pas comme une projection de quoi que ce soit. Et rappelez-vous (comme cela a été dit par les Anciens ou encore par BIDI) : vous Êtes Cela, vous n'êtes rien d'autre que Cela. Tout le reste ne sont que des mirages. Tout le reste ne sont que des illusions. Mais c'est à vous qu'il convient de le vivre, de le découvrir vraiment. À ce moment-là, vous pourrez proclamer et déclamer que l'Amour n'est pas un chemin mais qu'il est la Vérité. Pour cela, aujourd'hui, il n'y a plus rien à faire. Alors bien sûr, vous pouvez continuer vos Alignements, vos prières, vos Communions, vos Fusions, vos Dissolutions (ou toute autre chose que vous jugez bon). Mais ce que vous jugez bon, à un moment donné, il vous faut, aussi, le laisser de côté. L'Amour ne peut être jamais dans un quelconque idéal. L'Amour ne peut pas être hier ou demain. Il ne peut pas être, d'ailleurs, sur ce monde, sauf si vous l'Êtes. Et alors, à ce moment-là, vous saisirez pleinement, au-delà de tout mental et de tout concept, la Vérité de l'Amour. Mais avant, il ne sert à rien de l'idéaliser, de le projeter ou d'y réfléchir. Il faut justement l'Être, et cela ne peut jamais passer par une réflexion, ni par une idée.

Bien sûr, la conscience / Vibration vous a permis d'accueillir quelque chose. Il y a eu, effectivement, l'apparence d'une transformation. Pour beaucoup, elle a été réelle, dans le sens où les conditions de votre vie, de vos perceptions, ont changé. Alors, bien sûr, quand vous regardez parfois le chemin parcouru, vous imaginez qu'il va y avoir, au bout de ce chemin, l'Amour. Mais non. L'Amour est là, tout de suite, d'emblée. Il ne peut pas être demain. Il ne peut pas être à une date. Il ne peut pas être dans l'expression d'une peur ou d'une souffrance ou d'une joie. Et, si l'Amour, alors, Est ce que vous Êtes, alors la Demeure de Paix Suprême est là, en permanence. Elle ne dépend ni de vos Alignements, ni de vos prières, ni de vos pensées, ni de vos Rencontres (même avec nous). Voilà, en quelque sorte, ce que vous Êtes. Ne vous fixez pas cela comme un objectif à conquérir mais c'est ce que vous Êtes, réellement. Cela paraît tellement simple et, en même temps, tellement délicat pour la personne éphémère. Et effectivement, ça l'est parce que jamais une personne éphémère ne peut découvrir l'Amour. Il n'y a que, justement, quand cette personne disparaît, que l'Amour Est. Alors, bien sûr, certaines Étoiles vous ont parlé d'Humilité, de Simplicité, d'Abandon. Et cela est totalement vrai. Tant que vous n'avez pas fait le sacrifice, votre sacrifice, de votre personne, tant que vous n'êtes pas sacrifié, vous n'êtes pas Libéré. Alors, bien sûr, la Libération de la Terre (vous le savez), par la Lumière et par le Retour du CHRIST Solaire, sera totale et définitive. Mais c'est comme pour un accouchement, en gardant toute mesure. Il y a des accouchements qui sont faciles. Il y a des accouchements qui sont difficiles. Il y a des accouchements qui sont très pénibles.

Réfléchissez à cela, maintenant, non pas avec peur, non pas avec appréhension, mais posez-vous la seule question qu'il peut être encore possible de se poser : « qui Suis-je ? », « où vais-je ? ». Et cela ne dépend pas de vos sens. Et cela ne dépend pas, non plus, des réponses qui seront formulées à l'Intérieur de vous. « Suis-je prêt à tout perdre ? ». « Suis-je prêt à me sacrifier ? ». Non pas sous une forme d'un dolorisme qui s'imposerait des souffrances (quelles qu'elles soient). Mais, vraiment, comme cet acte, au-delà de la foi, de l'Abandon, total, de tout ce qui vous est connu, de tout ce qui vous est perçu. L'Amour est là, il n'est nulle part ailleurs. Alors, bien sûr, il a existé des chemins, sur Terre, où certaines âmes se sont dévouées, en totalité. Mais ce dévouement total, aboutit, effectivement, dans certains cas, à l'oblitération totale de la personne. Là oui, il y a Libération. Mais si vous demeurez dans le Service et qu'il persiste une peur et que vous ne voulez pas vous laisser sacrifier par ce que vous Êtes, par l'Amour, alors cela ne sert à rien. Cela a été exprimé de différentes façons : vous pouvez parler toutes les langues, vous pouvez avoir la connaissance de tous les mystères, vous pouvez connaître toutes vos vies passées, vous pouvez connaître toute l'architecture de ce monde (au niveau de l'efficacité Vibratoire des Archanges, des Rayons, de ce que vous voulez), mais cela ne vous fera pas bouger, d'un pouce. Toute connaissance n'est qu'ignorance. Toute connaissance ne vous fait qu'envisager un chemin, adapté à ce monde et qui vous y maintient, aussi sûrement que la chair. Mais vous êtes libre d'y croire. Vous êtes libre d'y trouver une amélioration, une progressivité.

Mais l'Amour ne sera jamais une amélioration, une progressivité, de quoi que ce soit. Il est temps de s'en rendre compte. Il est temps de le vivre. Alors, lâchez tout. Lâchez toutes vos illusions. Lâchez toutes vos souffrances. Lâchez tout ce que vous croyez être, dans le sens d'une personne, d'une attribution, d'une fonction. Cela est, aujourd'hui, capital et, par l'intermédiaire de ma Présence (ainsi que de MA et de MARIE), cela doit devenir le seul impératif. Vous ne pouvez prétendre à l'Amour et continuer à le chercher. Vous ne pouvez prétendre à l'Amour et suivre une connaissance, quelle qu'elle soit. Acceptez votre ignorance de l'Amour. Acceptez de n'être plus rien, sur ce monde. Acceptez d'être tout, ailleurs. Vous le serez, parce que vous l'Êtes. Mais c'est à vous de voir. Mais ne vous plaignez pas. Ne vous plaignez pas que l'Amour n'est pas dans votre vie, que ce corps souffre. Ne vous plaignez pas que les choses ne vont pas comme vous le souhaiteriez. L'Amour n'a que faire de ces circonstances. L'Amour n'a que faire de ce qui se manifeste dans ce corps. L'Amour n'a que faire de votre personne. L'Amour est ce que vous Êtes, justement au-delà de la personne. Et vous êtes ici pour l'incarner, dans ce corps. L'incarner ne veut pas dire, seulement, recevoir la lumière Vibrale, mais c'est conscientiser que vous l'Êtes. Et il n'y a pas d'autre façon de le vivre que d'être Transparent à tout, de ne rien arrêter, de ne rien retenir. Si vous ne vous donnez pas vous-même (même si vous donnez tous vos biens), cela ne vous sert à rien. Il vous faut vous donner vous-même. La Lumière est à la porte de la visibilité de votre monde (aux yeux de chair, je parle) et toutes ses conséquences qui, déjà, affectent la Terre (et chaque jour, de façon de plus en plus importante).

Alors je vous dis : « oui, Réveillez-vous à ce que vous Êtes, Réveillez-vous à l'Amour ». Il n'y a rien d'autre. Tout le reste (comme dirait BIDI) n'est qu'une supercherie, des croyances, des enfermements, des jeux de scène, des jeux de rôle. Vous n'êtes rien de tout cela. Et pour cela, il vous faut rester tranquille. Et cela, n'en faites pas un objectif où vous allez décider de rester tranquille quelques heures par jour, parce que je ne parle pas de rester immobile. Ce qui doit rester immobile, c'est tout ce qui constitue la conscience. Et quand vous vivrez ce moment, à ce moment-là, vous savez que vous n'avez pas parcouru un chemin mais que c'est, justement, le fait d'avoir cru parcourir un chemin qui vous a éloigné de l'Amour. Mais il fallait en arriver là pour le vivre. Alors, quand vous êtes Amour, de cet Amour Absolu, plus rien ne peut être comme avant dans votre vie. Et cela transparaît à travers chaque cellule de votre corps, à travers votre regard, à travers toute illusion de ce monde. C'est ainsi, par cet Amour, que s'effacera, pour vous, le monde, sans pour autant qu'il y ait une quelconque souffrance de quoi que ce soit. Si vous êtes réellement affecté par quoi que ce soit, alors, l'Amour n'est pas Absolu : il est encore conditionné, il est encore inscrit dans une illusion. L'Amour Absolu ne peut être affecté par quoi que ce soit. Et ça, vous le savez, pour ceux qui le vivent. Et, pour tous les autres, je vous dis : « soyez ce que vous Êtes ». Et pour ceux qui ne veulent pas entendre, je vous dis : « soyez libres et allez votre chemin ». Seul celui qui comprend qu'il n'y a pas de chemin, est Amour Absolu. Alors, cela a pu être appelé de différentes façons, là aussi. Il y a peu de jours, on vous a appelé cela : Maturité. Et c'est exact. Mais la Maturité qui vous fait retrouver l'Enfance, l'Innocence. Tant que vous croyez tenir quoi que ce soit, c'est cela qui vous tient. Or, l'Amour ne tient rien. L'Amour ne détient rien. Il Est. Et c'est à vous de voir. Mais nous ne pouvons vous cacher plus longtemps que, maintenant, vous y êtes, en totalité.

Alors, ne cherchez pas si c'est dans une minute, si c'est demain, si c'est à des dates qui ont été annoncées par des calendriers, parce que tout se déroule maintenant, totalement. Et cela peut se dérouler, de manière collective, à n'importe quel instant, dans l'illusion de ce temps. Mais il est temps de vous découpler de l'illusion de ce temps, même si, bien sûr, vous avez envie de regarder extérieurement ce qui se passe. Et cela se passe. Le plus important n'est pas cela. Soyez Amour (ce que vous Êtes) et après, vous pourrez regarder ce que vous voulez mais votre regard ne sera plus jamais le même. Il n'y aura plus aucun manque. Il n'y aura plus aucune déficience. Et quoi qu'il arrive au sein de ce corps, quoi qu'il arrive au sein de ce monde, vous resterez et demeurerez l'Amour que vous Êtes. Tant qu'il y a une réaction à ce corps, tant qu'il y a une réaction à ce monde, vous n'êtes pas libre : vous demeurez enchaîné. Et la Liberté (mettre fin à l'enchaînement) est, aujourd'hui, beaucoup plus facile que jamais parce que les Temps sont là.

Alors, nous disons, nous vous disons, inlassablement, ce que vous Êtes. Mais vous le dire ne sert à rien tant que vous-même n'acceptez pas de tout lâcher. Il n'y a pas d'autre alternative. Soit vous considérez qu'il y a une évolution et un chemin, et l'Amour restera un idéal et l'Amour restera une projection et l'Amour restera ce qui vous donnera l'impression de vous diriger vers lui. Mais il ne sera pas vécu. Pour cela, il faut mettre fin à tous les autres vécus, être pleinement ici, sortir de toutes les croyances, de toutes les illusions, de tous les éphémères et là, l'Onde de Vie s'élancera au travers de vous. Le Manteau Bleu de la Grâce se déposera sur vos épaules, de manière définitive. Le Cœur émettra, en permanence. Votre corps entier sera habité par l'Eau de l'Esprit et du Baptême. Vous serez Ressuscité. Et, à cela, vous ne pouvez, à aucun moment, en douter, quand vous le vivez vraiment. Parce que vous savez que vous Êtes la Voie, la Vérité et la Vie. Ce qui s'écoule au travers de vous, c'est la conscience de la Lumière et l'état de la Lumière et cet Amour. Mais ce n'est pas vous, dans cette personne, même si cela se déroule en vous.

Après moi, s'exprimera notre Sœur MA ANANDA qui, elle, continuera sur sa lancée, sur ce qui se passe, en Amour Absolu, bien loin des affections humaines, bien loin des idéaux d'un sauveteur, bien loin des idéaux d'un monde meilleur. Et, encore une fois, je vous le répète, vous êtes libre, totalement, de croire chercher quelque chose, comme de vous établir dans la Vérité. Mais ça ne peut pas être l'un et l'autre. Il ne peut pas y avoir, à la fois, la poursuite d'un idéal, la poursuite d'un objectif (quel qu'il soit), dorénavant, et Être Amour. Être Amour ne vous empêche pas de faire fonctionner ce corps et cette vie. Mais cela doit être trouvé, si je peux dire, d'abord, et le reste découlera de là. Mais les Éléments, les Cavaliers de l'Apocalypse (en vous comme sur ce monde) ont dorénavant atteint une telle puissance que nul ne pourra l'ignorer, bientôt, correspondant, point pour point, à l'Apocalypse de SAINT-JEAN. Le temps est extrêmement réduit, maintenant : ce temps linéaire, illusoire, qu'il vous reste à parcourir. Mais rappelez-vous : l'Amour n'est pas au bout du chemin, il est Vous, dès que vous sortez de toute personne, de toute attribution, de toute fonction, de tout rôle. Et cela est maintenant.

Alors, je vous invite, accompagnée, moi aussi, par MA ANANDA et MARIE, dans cet instant de Grâce, qui durera plusieurs minutes, dès maintenant. Je vous demande, si vous le voulez, de vous établir au cœur du Cœur. Il n'y a rien à demander. Il n'y a rien à observer. Il y a juste : Cela.

... Partage du Don de la grâce ...

Je suis votre Sœur GEMMA GALGANI. Je vous Aime et je vous serre contre mon Cœur, qui est le vôtre. À bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page