Autres Dimensions

Sois qui tu es

UN AMI

24 novembre 2012

pdf

Je suis UN AMI. De mon Cœur à votre Cœur, en Communion et en Paix, dans la Joie de l'Amour.Vivons un instant de Fusion, au cœur du Cœur.

... Partage du Don de la grâce ...

Frères et Sœurs en humanité, mon intervention, aujourd'hui, est directement reliée, par les mots et par la Vibration, à ce que peut représenter la conscience, en replaçant cette conscience dans ses différentes composantes, par rapport à ce qui a été appelé a-conscience ou encore Absolu ou encore Parabrahman. Le déploiement du Cœur Ascensionnel, l'Ascension de la Terre, comme la vôtre, s'inscrit dans votre vécu (ou non, pour le moment), selon l'endroit où vous êtes manifesté, selon l'endroit où vous regardez et selon la qualité, je dirais, d'expansion, de disparition, de votre propre conscience.

Il nous faut, pour cela, si vous le voulez bien, en revenir à la source même de la conscience. La conscience est toujours une manifestation, une expression, un sentiment, un perçu, liés aux champs d'expérimentation de la conscience elle-même : perception de l'environnement et définition d'un point de vue par rapport à un autre point de vue. Il existe une conscience limitée, fragmentaire et parcellaire qui est celle du mode d'expression de la conscience au sein de ce monde de la Terre. Il existe une conscience que j'avais (d'ores et déjà, à l'époque, en vous donnant le Yoga de l'Unité) exprimée comme : conscience égale Vibration (ndr : voir la rubrique « protocoles à pratiquer »). Les manifestations Vibratoires qu'il vous a été possible de vivre (durant ces années, et encore maintenant) vous ont permis de constater qu'il existait une adéquation, parfaite et totale, entre l'état de l'expression de cette conscience et l'état des Vibrations perçues et vécues dans ce corps, ainsi que nombre d'expériences vécues possiblement hors de ce corps (que cela soit en Êtreté, que cela soit en rêve, que cela soit lors des différents Samadhi liés au Soi). Tout ceci a abouti à des mécanismes Vibratoires intenses dont nombre d'entre vous sont porteurs, aujourd'hui (tremblements du corps, variations thermiques, variations physiologiques des mécanismes de fonctionnement et de perception même de la conscience), s'étendant bien au-delà de ce qui était la norme couramment admise, auparavant, de cette période particulière liée à la préparation de l'Ascension et à l'Ascension elle-même.

Depuis moins d'une année de votre temps Terrestre, vous a été fait état de quelque chose qui dépasse toute conscience, parce que inscrit, justement, dans la non expression et la non manifestation d'une conscience (quelle qu'elle soit, au sein de ce monde comme au sein de l'Êtreté). Il n'existe pas, comme cela a été défini, de solution de continuité ou de passage, vous permettant d'aller d'un point à un autre, excepté entre la conscience limitée et la conscience Unifiée. Mais même la conscience Unifiée peut représenter, en définitive (comme cela vous a été expliqué de différentes façons, et comme possiblement vous l'avez vécu), une totale opposition avec l'Absolu, le Parabrahman, ou la conséquence qui est Shantinilaya. L'accentuation de la perception Vibratoire pouvait confiner, durant ces derniers temps, lors du déploiement de votre Cœur Ascensionnel, à des mécanismes Vibratoires et de tremblements prenant l'ensemble de la cage thoracique ou l'ensemble du corps. La Vibration de la conscience elle-même est donc, en quelque sorte, modifiable, pour atteindre une espèce de limite d'expansion correspondant, au niveau de vos enveloppes subtiles, à ce qui est appelé le Corps causal ou, si vous préférez, l'héliosphère du Système solaire. Le dernier enfermement lié au corps causal (et donc à la causalité de l'action / réaction) est, là-aussi, inscrit au sein d'un mécanisme Vibratoire. L'amplification de la Vibration, de la perception claire et consciente des différents niveaux Vibratoires de l'être animant ce corps, va, à un moment donné (correspondant à ce qui a été appelé l'Abandon du Soi, la Crucifixion et la Résurrection, ou la Renaissance, si vous préférez), s'accompagner d'une disparition instantanée de l'ensemble des Vibrations.

Ce n'est qu'à ce moment-là (lorsque la Vibration a été possiblement vécue et possiblement arrêtée) que la conscience ne trouve plus à s'exprimer, à se manifester, selon un cadre de référence, connu ou inconnu, ou encore à se manifester dans une Dimension ou dans une autre. Ce Passage, appelé la Porte Étroite (qui n'en est pas un puisqu'il n'y a pas de solution de continuité ou, si vous préférez, ce qui revient au même, la mise en activité du cœur du Cœur, ou du centre du Centre), correspond très précisément à la Vibration du thymus, ou encore de qui a été nommé le 9ème Corps ou point ER de la poitrine.

La mise en action du point ER de la poitrine est, à la fois, impliquée dans la réalisation du Soi (appelée l'Éveil) et aussi dans la disparition de cet Éveil, ne ramenant pas au sommeil mais bien à la vraie Liberté, se traduisant par la mise en mouvement du Lemniscate sacré, par la mise en mouvement de la Vibration cellulaire, par la mise en mouvement du Canal de l'Éther, de l'Onde de Vie, ou encore du Canal Marial, en vous, ou encore par le Feu du Cœur. L'ensemble de ces processus de perception Vibratoire aboutit, à un moment précis qui vous est propre (en attendant le moment collectif), pour vous affranchir des limitations de toute incarnation, comme de tout monde, comme de toute Dimension.

Vous savez que rien ne peut être dit de cela, parce que cela ne concerne pas une quelconque manifestation, une quelconque expression de la conscience mais bien sa disparition totale. Du point de vue de la personnalité, comme de l'âme (inscrites dans une conscience plus élargie), ceci, représentant la fin de la conscience, met donc fin à l'expérience de la conscience mais non pas à ce que vous Êtes. Du point de vue de la personnalité, comme du point de vue de l'âme, ce point de Passage (qui n'en est pas un), cette Porte Étroite, ou ce centre du Centre, représentera toujours, pour vous, la peur et le néant parce qu'appartenant à ce qui ne vous est pas connaissable, ni connu, de ce côté-ci du Voile. Il n'y a qu'en passant de l'autre côté (par la cessation de la manifestation du Soi, comme de la personnalité, qui n'est pas un déni mais un principe de Transcendance et de dépassement) que vous apparaîtra, par l'élan de l'Onde de Vie, ce que vous Êtes, en Vérité, au-delà de toute conscience (ponctuelle, localisée ou délocalisée). Vivre cela, c'est vivre ce que nous avons nommé Shantinilaya, parce que vivre cela vous conduit à expérimenter non pas la Paix, mais l'établissement de la Paix, de manière permanente, immuable, indéfectible et qui s'amplifie de jour en jour.

Tant que vous tournez (si je peux m'exprimer ainsi) autour du centre du Centre, cela signifie simplement qu'il existe, en vous, au sein de la conscience (qu'elle soit limitée, fragmentaire, comme la conscience expansée du Soi ou illimitée), des éléments nommés de résistance, d'opposition ou de confrontation à la Lumière que vous Êtes. Ces éléments peuvent appartenir aussi bien aux ultimes peurs de la personnalité se mettant à jour actuellement, ou encore à l'attachement au Soi lui-même, c'est-à-dire à la Lumière vécue comme extérieure, comme objectif, comme but, comme idéal et non pas comme Vérité éternelle ne dépendant d'aucune distance, d'aucun temps, d'aucune évolution.

Il vous faut passer cette Porte Étroite. Ce passage (qui n'en est pas un) a été appelé le centre du Centre ou Porte Étroite, en référence au moment où il faut lâcher tout ce à quoi vous tenez, même l'expression du Soi, même l'expression de votre conscience la plus infinie et la plus illimitée. Tant que vous demeurez au niveau de la personnalité ou du Soi, cet aspect de non conscience, ou a-conscience, représente et représentera toujours (aussi bien pour la conscience fragmentée qu'illimitée) un paradoxe, quelque chose d'antinomique, quelque chose qui évoque le néant, le vide et surtout la peur archétypielle de la perte de soi-même. C'est cette peur-là qu'il vous est donnée de vivre, qu'il vous est donnée à être confronté. Selon les mouvements que vous manifestez, vous-même, au sein de votre conscience par rapport à cette a-conscience, se traduisent, en vous, des moments de plus en plus rapides et fugaces d'expansion et de contraction. Si l'expansion tend à devenir trop importante, vous faisant briser et voler en éclats les ultimes limites de l'enfermement dues à votre présence sur Terre, à ce moment-là, se rétablissent (comme, peut-être, le vivez-vous) des sensations de liens au niveau des poignets et des chevilles vous empêchant littéralement de déployer le Cœur Ascensionnel au-delà de cet univers. Ceci a été mis en place afin de vous permettre d'osciller autour de ce point central, afin de vous en rapprocher au plus proche. Le point le plus proche ayant été défini, au sein de la conscience, comme Infinie Présence ou Ultime Présence, représentée par les différents Samadhi et, en particulier, le Maha Samadhi de la conscience Turiya.

Mettre fin à cela (non pas par un acte de volonté ou de décision, personnelle ou de l'âme, mais bien par une reddition sans condition à la Lumière) vous fait vivre ce qui n'est pas un Passage mais qui, néanmoins, réalise l'opportunité de vous établir en ce qui a été nommé Absolu avec forme. Vous êtes simplement inscrit dans une forme que vous savez et reconnaissez comme éphémère. Vous êtes inscrit dans une manifestation de la conscience (qu'elle soit large ou restreinte) qui, elle aussi (même dans son aspect illimité et le plus expansé possible), vous apparaît comme éphémère et non pas éternelle. En effet, aucune conscience (quelle qu'elle soit, même la plus large au sein de ce monde) ne peut révéler autre chose que son aspect illimité. La conscience illimitée, elle-même, permet d'être reliée à l'ensemble des Dimensions, c'est-à-dire de ne plus être localisée, tributaire d'une forme, d'un temps ou d'un espace. Même s'il existe (si on peut le dire) d'autres temps, d'autres formes, d'autres espaces, qui, eux, vous apparaîtraient, de votre point de vue, comme illimités. Cette illimitation n'est pas l'Éternité : elle en est une approche, une condition première. La réfutation de la Vibration, comme la réfutation du Soi (non plus menée de façon longue, par une enquête exhaustive et un principe de réfutation de ce qui est éphémère, mais bien comme l'acceptation totale et inconditionnelle de la Lumière), vous conduit à être ce que vous Êtes, dans l'Éternité, c'est-à-dire l'Absolu, qui contient et manifeste la Lumière.

L'analogie que nous pouvons trouver à la présence de votre monde serait ce qui est appelé l'élément central représentant la Fusion des quatre Éléments (nommé l'Éther). L'Éther de la Terre a été raréfié et amputé, de différentes façons, ne vous donnant pas la possibilité de concevoir, de percevoir ce qu'il y a au-delà de la conscience. Seul un évènement majeur (cet évènement majeur pouvant être défini même comme traumatisant pour la conscience elle-même) doit se produire afin de vous faire (si ce n'est déjà fait) découvrir (quel que soit votre objectif, quelle que soit votre finalité, quel que soit votre désir) ce que vous Êtes, au-delà, justement, de tout désir, de toute finalité et de tout objectif. Ceci peut représenter une charge émotionnelle et une angoisse importantes pour ceux qui ne l'ont pas vécu. Vous le savez, la Libération est directement reliée à l'activation totale des structures Vibrales présentes en ce corps, ainsi que leur effacement, par le principe d'Unification Élémentaire. L'action de l'Onde de Vie, ainsi que du Canal Marial et du Cœur Ascensionnel, permet, pour l'ensemble de l'humanité, de réaliser (dans les conditions que je qualifierais d'optimales) ce Passage qui n'en est pas un. Quel que soit votre devenir, quel que soit ce que vous supposez comme évolution, comme transformation et comme Ascension, le passage par cet Absolu (de votre point de vue, en tant que néant, vide, fin de la conscience) met fin à un certain nombre d'illusions concernant la conscience elle-même (qu'elle soit limitée, fragmentaire, ou illimitée). L'Absolu contient toutes les expériences mais n'est aucune expérience, en particulier. Passer de la conscience Éveillée à la conscience Libérée et à la Libération elle-même, passe bien, effectivement, par le passage de ces différentes étapes nommées Choc de l'humanité, à titre individuel et, enfin, collectif.

L'ensemble de l'action des éléments se produit, avant tout, sur ce qui est observable. Je ne reviendrai pas là-dessus parce que celui qui a des yeux pour voir, des oreilles pour entendre et un intellect comme outil lui permettant de se renseigner, est à même de trouver l'ensemble des modifications de la conscience de la Terre, elle-même, ainsi que de son expansion (bien réelle) précédant son Ascension. Ce qui se passe sur Terre, se passe en vous. Certains d'entre vous, ayant libéré leur propre conscience d'elle-même (c'est-à-dire étant établis Absolus et manifestant donc Shantinilaya) sont, comme vous le savez, les Libérateurs de la Terre qui, par leur présence, permettent à la conscience de s'expandre toujours plus. La limite de l'expansion de la conscience illimitée n'est pas à proprement parler une limite mais bien un Basculement et un Retournement, se produisant par le centre du Centre, vous donnant à passer de l'autre côté du Voile, de l'ensemble des Voiles (quels qu'ils soient : astral, mental comme causal). Cela est directement lié à votre capacité à ne plus interroger la conscience elle-même.

Les éléments vous ont été donnés. Les appuis sur lesquels vous pouviez vous appuyer, avec force, étaient représentés (et sont toujours représentés) par l'Humilité, la Simplicité, la Transparence et l'Enfance. Appliquer cela au niveau de votre vie, de manière naturelle et simple, peut favoriser la disparition des oscillations autour de ce centre du Centre, vous donnant une stabilité, dans un premier temps, de votre conscience. C'est au sein de cette stabilité (faite de non mouvement, de non perception, de Joie extrême) que peut se produire le vertige du Vide et du Néant (au travers de l'Abandon de vos propres attachements à votre propre personnalité), que peut se réaliser la Fusion de l'Onde de Vie avec le Feu du Cœur, avec le Canal Marial, vous donnant à vous établir au-delà de tout état, c'est-à-dire Absolu. Ce qui se déroule, aujourd'hui, sur Terre, comme en vous, est une espèce de confrontation, de juxtaposition et de superposition entre, d'une part, la conscience limitée et, d'autre part, la conscience illimitée, et d'un autre côté, entre la conscience illimitée et ce que nous nommons la a-conscience (Absolu avec forme ou sans forme). Cet Absolu dont rien ne peut être dit puisqu'il n'existe plus, à proprement parler, de perception, de définition, d'une quelconque conscience, mais simplement son reflet qui est Shantinilaya.

Plus vous approchez du centre du Centre, paradoxalement, plus peuvent se produire des Vibrations de la conscience, intenses voire déstabilisantes et, en même temps, en superposition, quelque chose d'indéfinissable s'apparentant à une Paix ou à une Joie, mais immobiles. C'est au sein de l'Immobilité la plus totale, dans le « rester tranquille et ne rien faire », que se situe la disparition de la conscience elle-même, au profit de la a-conscience. Pour l'âme, comme pour la personne, comme pour tout ce qui est expression de la conscience, la non expression de la conscience est un non sens. Ceci est le point de vue de la conscience mais vous n'êtes pas simplement une conscience qui s'exprime et se manifeste. Vous êtes le support-même de cette conscience, se situant, par essence et par définition, en amont, si je peux m'exprimer ainsi, ou en finalité, en aval, de toute expression et de toute manifestation de la conscience. Vous ne pouvez tenir cet état par une quelconque définition. Vous ne pouvez en appréhender autre chose que, justement, ce que nous avons nommé la Demeure de Paix Suprême. La Demeure de Paix Suprême (quelle que soit la conscience : limitée et illimitée, présente ou non présente) ne peut, en aucun cas, affecter en quoi que ce soit ce que vous avez vécu, ce que vous vivez, en tant que Shantinilaya. La conscience devient alors le serviteur non pas de la volonté personnelle, non plus celui de la volonté de la Lumière (qui représente l'Abandon à la Lumière), mais bien l'expression d'une forme de Totalité infinie, indéfinie, indescriptible, non localisable, non perceptible et non manifestée.

Les oscillations de la conscience, ou les différents passages, de l'un à l'autre, des états jusqu'à l'Infinie Présence, sont responsables (dans cette période de juxtaposition des différentes consciences, comme des différents habits de la Terre, en vous) de ce qui peut représenter des fluctuations vécues comme agréables ou désagréables, selon ce qui est touché, selon ce qui est impacté. Si vous arrivez à rester Tranquille, à transcender et à dépasser la manifestation, quelle qu'elle soit (je dis bien : quelle qu'elle soit), de votre conscience, que cela soit dans la Joie la plus grande, comme dans la souffrance la plus grande, cela ne fera aucune différence. Il existe, en effet, quelque chose qui sous-tend la conscience, qui n'est pas manifesté, qui n'est pas exprimé et c'est très précisément ce que vous Êtes, lors de la cessation de toute conscience, de toute individualité, de toute personnalité, comme de toute âme.

Vous êtes (et nous vous l'avons répété à de très nombreuses reprises) totalement libres de vous établir là où vous le souhaitez. D'autant plus que vous ne pouvez faire (contrairement à la conscience, dans ses aspects limités ou illimités) faire, de l'Absolu, un objectif quelconque. Car toute notion d'objectif crée une séparation et une distance et donc entretient l'illusion d'un chemin à parcourir. Tant que vous croyez être soumis à un chemin à parcourir, tant que vous êtes soumis à une conscience (qu'elle soit celle de votre personnalité ou son histoire, qu'elle soit même celle du Soi), vous êtes encore dans l'Illusion par rapport à la Vérité de l'Absolu. Bien sûr, les vérités, relative et absolue, sont des contextes qui vous ont été largement expliqués par l'Archange Anaël, mais aussi, en partie, par moi-même, comme par FRÈRE K. Tout cela a été des éléments qui représentent, en quelque sorte, des jalons et des bornes sur ce qui représentait, jusqu'à présent, pour vous, un chemin d'évolution, de transcendance ou d'Ascension. Réaliser que vous Êtes (au-delà de tout cela et au-delà de toute conscience) met fin à l'illusion d'un objectif, à l'illusion du temps, à l'illusion de l'espace, à l'illusion de ce corps. Et le témoin unique en sera, toujours (lors de l'acceptation, lors du dépassement et de la transcendance des peurs et des attachements de la personnalité à elle-même) : Shantinilaya.

Tant que vous vous posez la question de l'Absolu, vous n'y êtes pas. De la même façon, tant que vous vous posez la question de l'illimitation de la conscience, en partant du point de vue de votre conscience limitée, il n'existe quasiment aucune possibilité, ni aucune probabilité pour que vous réalisiez le Soi. Le Soi ne survient que par l'Abandon à la Lumière, que cet Abandon à la Lumière soit réalisé par l'amplification Vibratoire, par l'expérience de mort imminente, par la méditation, ou par tout autre processus, possible et envisageable (et ils sont innombrables). Mais le Soi est encore une manifestation de la conscience. Manifester la a-conscience, c'est s'établir au-delà de toute projection, de toute manifestation, de toute perception. La Vibration vous y conduit, parce que le Soi était, jusqu'à présent, la meilleure façon de réaliser ce que vous Êtes, par l'Abandon du Soi, lui-même.

Aujourd'hui, du fait des circonstances de Libération de la Terre, du fait de l'action conjointe des Éléments (en vous, comme sur la Terre) ainsi que de leur Fusion, vous rendant à ce que je nommerais l'Éther primordial, à défaut d'autre terme, il vous apparaît, dans ce corps, un certain nombre de modifications, vécues avec plus ou moins de Transparence, plus ou moins de facilité et plus ou moins d'évidence. Au plus vous accepterez (comme je vous l'ai répété, à d'innombrables reprises) de rester Tranquille face à cela, au plus vous réaliserez ce que vous Êtes, au-delà de tout état de la conscience, de toute expression d'elle-même, de toute manifestation d'elle-même. Retrouver cela, c'est retrouver son héritage, c'est vivre (peut-être, par anticipation) le Serment et la Promesse de LA SOURCE. Cela nécessite de dépasser un certain nombre de peurs, mais ce dépassement ne peut se faire, en aucune manière, en agissant contre ces peurs. Parce que tout ce à quoi vous voulez vous opposer, se renforce inéluctablement. Là est le rôle de la conscience, par l'Attention et l'Intention, de réaliser et de créer, réellement et concrètement, son propre rôle, son propre monde de manifestation qui vous est propre. Ceci a été à prendre en compte, parce que témoigné, de multiples façons, par d'innombrables êtres, durant le vingtième siècle, ayant témoigné soit de l'au-delà, soit de leur vie ou leur expérience au moment d'une mort imminente, ou encore d'une expérience spontanée. Mais ce qui se situe au niveau de cet invisible n'appartient pas à la conscience illimitée. C'est l'autre versant de la pièce, mais vous êtes toujours dans la pièce et partie prenante de la pièce. Aller au-delà, c'est accepter, en principe et en Vérité, que tout cela n'a qu'un temps, n'est qu'éphémère et que, comme cela a été exprimé, aucun Éphémère de la conscience ne vous conduira à votre Éternité. Tout au plus pourra-t-il vous conduire à vivre la conscience infinie et illimitée de l'expression du Soi, dans ses aspects les plus aboutis.

La réminiscence de LA SOURCE, comme la réminiscence de l'Absolu, met fin à l'enfermement. L'Onde de Vie s'est répandue sur l'ensemble de la Terre. C'est l'Onde de Vie, elle-même, par l'intermédiaire du Noyau Cristallin de la Terre, qui a reconnecté le centre vital nommé la Rate, à son Éternité, mettant fin à l'attraction de l'âme vers la matérialité et permettant, réellement, non pas de renier la Terre, non pas de renier la matérialité, mais bien de la conduire à sa propre transcendance, à sa spiritualisation, à son élévation et à son Ascension. Ce qui se déroule sur Terre, au niveau des Éléments (comme vous le savez et le vivez), se déroule, de la même façon, en vous.

Cette période qui va s'ouvrir, dans une semaine, va vous conduire à expérimenter, dans ce corps dans lequel vous êtes, de plus en plus de manifestations de l'Éther. Que cela soit par des modifications thermiques, multiples, et physiologiques, celles-ci deviendront de plus en plus conséquentes et vous amèneront, si cela n'est pas le cas, à reconsidérer l'Absolu, non pas comme un concept mais plus comme une impulsion à lâcher tout attachement à tout Éphémère, à tout corps, à toute personne, comme à toute conscience, quelle qu'en soit l'expression et qu'elle qu'en soit la manifestation. Ceci ne nécessite aucune pratique, aucun exercice mais simplement de laisser faire ce qui se déroule dans l'une ou l'ensemble des structures qui sont actives en vous. Comme je l'ai exprimé, les différents yogas que je vous ai communiqués ont permis de focaliser la conscience sur des nœuds Vibratoires qui permettaient la superposition progressive du corps éphémère avec le Corps d'Êtreté. La juxtaposition du Corps d'Êtreté et du corps de personnalité vous a conduit à vivre le Soi. La juxtaposition de l'Onde de Vie avec le Soi, doit vous conduire à abandonner le Soi, si tel est votre Liberté d'être. Sans, toutefois, faire autre chose qu'Abandonner le Soi, non pas par un acte de volonté, non pas par une action de la Lumière dirigée quelque part en soi ou à l'extérieur de soi, mais bien comme le vécu de l'évidence de l'Intelligence de la Lumière, le vécu de son sens organisationnel, de sa communication, de sa Radiance, de son Rayonnement, n'ayant que faire d'une quelconque Attention, d'une quelconque Intention, d'une quelconque Éthique et d'une quelconque Intégrité qui avaient été, pourtant, nécessaires pour établir le Soi.

Voir l'Illusion ne permet pas de s'y soustraire, mais bien d'en comprendre les règles, non plus de l'intérieur mais bien d'un autre point de vue qui est celui soit de la conscience illimitée et, de manière plus fondamentale et directe, par la présence de l'Absolu, dont le témoin sera et demeurera toujours, en ces temps, ce que nous avons nommé Shantinilya. La Demeure de Paix Suprême n'est pas une Joie. C'est un état de Paix intense, se traduisant par des processus d'engourdissement du corps pouvant succéder à des phénomènes de Vibrations ou de tremblements tellement intenses que le corps semble comme très sensible, hypersensibilisé, jusqu'au moment où, cessant toute activité de la conscience, vous laissez disparaître cette sensation elle-même. Quand n'existe plus de perception du corps, quand n'existe plus de perception de la conscience elle-même, quand n'existe plus la perception d'un temps et d'un espace, d'une limitation ou d'une localisation quelconque, alors le mouvement autour du cœur du Cœur peut enfin cesser. Par la Tranquillité de votre être, vous découvrirez le non-Être, l'Absolu que vous Êtes, de toute Éternité, qui, lui, n'a jamais bougé, n'a jamais été conscient, ne s'est jamais exprimé et ne s'est jamais manifesté, dans quelque Dimension que ce soit. Ce défi, vous êtes appelés à le vivre, cela vous a été réaffirmé, voilà peu de temps : que cela soit sous forme de Choc, que cela soit sous forme de peur, de colère, peu importe. Viendra, inéluctablement (si vous ne le vivez pas déjà), cette négociation avec votre propre conscience c'est-à-dire le moment où vous discutez entre ce que vous Êtes, ce que vous croyez être et ce que, possiblement, vous pourriez être.

Ces oscillations autour du centre du Centre sont les interrogations de la conscience. C'est au sein de cet espace de fluctuation que se manifestent, à vous, à la fois, les symptômes corporels, comme les symptômes de votre humeur, ou de votre comportement. Étant confronté, vous-même, à ces oscillations et ces mouvements (fort logiques et forts justifiés, du fait même du principe de superposition et de juxtaposition), alors, à ce moment-là, vous saurez, de manière indéfectible, que vous y êtes, presque complètement. Il suffit, à ce moment-là, de vous distancier vous-même de toute manifestation de la conscience, que cela soit la Joie, comme la colère, comme la peur, comme l'expression de l'Amour lui-même. Si vous arrivez à aller, en quelque sorte, au-delà de ça, à traverser cela, vous constaterez que vous avez toujours été de l'autre côté. Et, à ce moment-là, seulement à ce moment-là, vous vivrez ce que veut dire Shantinilaya, non plus comme une expérience, mais comme un état de plus en plus permanent, de plus en plus profond, de plus en plus stable, de plus en plus immuable, de ce que représente votre Être, ici, sur ce monde, ne dépendant plus d'aucune circonstance temporelle, d'aucune circonstance liée à votre histoire personnelle, comme ce corps, comme l'ensemble des différents secteurs de votre vie que vous avez menés jusqu'à présent. Cela vous conduira alors, de manière de plus en plus tangible, pour vous, à être ce que vous Êtes, au-delà de tout être. Ce mouvement, je le rappelle, est totalement naturel. Aller de la personnalité au Soi a nécessité un chemin (ou, en tout cas, l'illusion d'un chemin) au sein d'une vérité relative, vous ayant amené à focaliser votre conscience et à vivre des expériences et des états de plus en plus intenses et de plus en plus marqués.

Comme vous l'avez peut-être constaté, votre propre confrontation, entre la conscience personnelle et la conscience illimitée du Soi, vous a permis de créer un sentiment, peut-être, d'attente, peut-être, d'espérance, peut-être, d'impatience, voire, même, une solution de refus des processus Vibratoires, du fait que vous ne trouviez peut-être pas, jusqu'à présent, de correspondance ou de résonance entre ce qui était vécu, en vous, et ce que vivait le monde, d'une manière générale. Toutefois, si vous acceptez de lâcher aussi cela, et de lâcher, de la sorte, ainsi, tout point de comparaison, tout point de juxtaposition et tout point de possible confrontation, alors, vous vous fondrez dans ce que vous Êtes, au delà de tout être. Ce qui se déroule, en ce moment, n'est donc rien d'autre que l'observation, non plus des ombres (comme cela fut le cas par l'éclairage de la Lumière) mais bien d'assister, en vous-même, le déroulement de l'action de la Lumière.

Soit vous voyez la Lumière et vous êtes Éveillé. Soit vous percevez la Lumière et vous êtes, aussi, Éveillé. Soit vous devenez ce que vous Êtes, en Éternité, au delà de toute conscience, c'est-à-dire la Lumière et l'Amour lui-même. À ce moment-là, il ne peut exister le moindre doute, la moindre interrogation, la moindre question. Parce que la réponse sera toujours la Demeure de Paix Suprême. Nombre d'Étoiles ont témoigné, au cours de ces années. Nombre de mystiques ont aussi apporté leur pierre à ce principe d'Unité, et à cet Absolu qui sous-tend l'Unité comme la Dualité. Ainsi, soyez, non plus seulement, attentif, non plus seulement, l'observateur de ce qui se déroule (dans ce corps comme sur ce monde) mais devenez, réellement, cette Lumière qui semble arriver du cosmos, du centre de la galaxie, du Soleil, comme du Noyau Cristallin de la Terre. Réalisant cette triple Union, vous réaliserez votre triple Libération : celle du Samsara (des cycles de la réincarnation), des cycles de l'Illusion, comme des cycles du Soi. Vous serez affranchi du corps, de la matière, de l'âme et vivrez les domaines d'Éternité de l'Esprit et de l'Absolu.

Je reprécise ces éléments, afin de bien vous faire comprendre qu'il est différent de réaliser le Soi par une ascèse et un chemin parcouru (même si cela a été, pour beaucoup d'entre vous, des étapes indispensables). Aujourd'hui, la Libération de la Terre, l'approche du Centre Galactique, ainsi que de ce qui sera visible, dans très peu de temps, dans vos Cieux, de manière indiscutable et collective, vous permettra de réaliser cet ultime Choc de compréhension de l'Éphémère par rapport à l'Éternité. De compréhension et de vécu de ce que représente la conscience, dans ses différents aspects, dans ses différentes facettes et ce que représente et ce qu'est la a-conscience, non pas comme une approche possible d'expériences mais, nous l'espérons, pour beaucoup d'entre vous, comme un état de fait déjà accompli, déjà manifesté. Vous extrayant ainsi, de manière définitive, de tout ce que nous, Orientaux, avons appelé, depuis des siècles, Maya.

Mon exposé est fort court, parce qu'il est, avant tout, porteur de cette Vibration de l'Infinie Présence. S'il existe, en vous (et il nous en reste le temps), des interrogations par rapport à la conscience elle-même, je peux apporter un éclairage supplémentaire. Mais je vous demande d'éviter l'écueil de me demander de parler de l'Absolu, dont rien ne peut être dit.

Question : que faire pour vivre ces états de manière permanente ?
Justement : ne rien faire. Cela a été expliqué et démontré de multiples façons. Mais tant que tu persisteras à vouloir faire ou à poser la question de quoi faire, tu ne peux y Être. Le sens même de l'existence de cette question, en toi (et pas nécessairement adressée à moi) traduit la lacune. Cette lacune est de croire qu'il y a un « faire ». La façon même dont tu poses cette question traduit la volonté de faire. C'est justement dans la mise à mal de tout faire et de toute volonté, réalisée par la Crucifixion et l'Abandon du Soi, que se vit l'Absolu. Certainement pas en faisant autre chose. Je vous rappelle aussi que la fin des Lignes de Prédation collectives de la Terre (comme cela avait été expliqué par notre Commandeur) (ndr : voir l'intervention d'O.M. AÏVANHOV du 4 septembre 2012) ainsi que la mise à mal de votre propres Lignes de prédation (liées ne serait-ce qu'aux réflexes de survie liés à la compétition au sein de ce monde, à la prédation au sein de ce monde, à la conscience au sein de ce monde), disparaissent, elles aussi, dès l'instant où tu acceptes ce qui t'apparaît comme un néant. La perception d'un néant n'est que le reflet de votre inversion et de l'enfermement de ce Système solaire. Si tu envisages encore un « faire », je ne peux que te conseiller de relire ce qui a été dit par notre Étoile THÉRÈSE (ndr : voir son intervention du 24 novembre 2012). Mais je rappelle aussi, pour ceux qui ne sont pas encore établis dans l'Absolu, que ce mouvement autour du centre est une constante. Que cela soit en Alignement, en méditation, ou de manière impromptue, vous avez des expériences de conscience de plus en plus profondes, de plus en plus expansées et de plus en plus (parfois) confusantes, quant à cette notion de passer d'un état à un autre avec de plus en plus de facilité. C'est justement cette mobilité de la conscience elle-même (dans les manifestations Vibratoires, dans l'apparition des modifications physiologiques), c'est cette apparence, pour vous, de mouvement et de fugacité qui, justement et paradoxalement, vous conduira, de manière la plus sûre, à l'Immobilité et au « rester tranquille ».

Question : quand la personnalité s'agrippe, au moment du Basculement, il n'y a rien à faire ?
Strictement rien. C'est toujours la conscience de la personnalité qui te fera croire qu'il y a quelque chose à mener, quelque chose à construire, quelque chose à déconstruire. La logique de l'action / réaction sera toujours l'action / réaction. Que cela soit sous forme d'émotion, que cela soit sous forme de compréhension mentale, aucune de ces solutions n'est à même de vous faire sortir de ce que vous croyez être.

Question : ce qui a été appelé le grille-planète serait-il le moment où chacun peut sentir ou vivre la Vibration de la conscience en soi ?
Oui. Ce qui a été nommé, avec un certain humour, « le grille-planète » correspond au Feu de l'Amour qui vient brûler l'ensemble et la totalité de ce qui est éphémère. Il y a donc ce processus de rencontre entre les aspects multiformes de la conscience collective, depuis la conscience limitée, personnelle et individuelle, en passant par la conscience collective ou égrégore de pensée, ou Système de Contrôle du Mental Humain, ou encore égrégore émotionnel de l'humanité, représentant ce qu'il peut rester de croyances, d'idéaux et d'illusions. Au moment où le Feu de l'Amour se déverse, en totalité, non plus seulement dans l'être Intérieur que vous êtes, mais sur l'ensemble de la Terre, il y a, à ce moment-là, un aspect Vibratoire extrême ne pouvant s'accommoder à aucune présence de matière carbonée, quelle qu'elle soit. C'est ce moment de Transcendance (nommé le « grille-planète ») qui viendra réaliser le Serment et le Promesse. De votre faculté à aborder ce processus, en vous (parce qu'il est déjà arrivé, du fait de vos Vibrations vécues ou par l'absence et l'interruption des Vibrations vous conférant Absolu), tout ceci est appelé, effectivement, à devenir un moment collectif et synchrone sur ce Système solaire. Seul celui qui oscille entre la conscience limitée et la conscience illimitée, l'Éphémère ou l'Éternité, pourra, à son tour, être affecté par ses oscillations, ses interrogations, ses questionnements, ses doutes, voire ses reniements. Cet instant (que nul ne connaît quant à la date, parce qu'il est déjà actualisé, comme vous l'a dit le Commandeur, sur tous les plans subtils) est même arrivé à modifier votre corps éthérique et à réaliser (par superposition et re-synthèse) un nouveau corps éthérique appelé Éther de Feu, que vous vivez à travers les modifications de votre propre physiologie. Que vous soyez devenu, en totalité, ce nouvel Éther de Feu, ou que vous soyez en transition vers cela, il y a, bien évidemment, ces processus d'oscillation, de passage instantané d'un état de conscience à un autre, cette possibilité à voir aussi des fluctuations physiologiques de l'humeur, des émotions, de votre mental, extrêmement rapides. Celui qui s'installe dans la Tranquillité de l'Absolu voit cela comme extérieur à ce qu'il Est. Et c'est, réellement, cela. Mais tant que tu n'es pas au Centre, au cœur du Cœur, tu percevras toujours cela comme une action de ta propre conscience ou de ta propre réaction, de l'interaction entre ta conscience limitée et illimitée ou encore entre ta conscience personnelle et la conscience collective. Réaliser cela, c'est se rapprocher, si je peux dire, encore plus, du centre du Centre.

Nous n'avons plus de questionnement, nous vous remercions.
Frères et Sœurs en humanité incarnée, je vous propose quelques moments de Cœur à Cœur dans l'Unité de la Lumière et de la Vérité. Je rends grâce pour votre Présence et je rends grâce pour votre conscience et je rends grâce pour ce que nous Sommes, tous. Accueillons, ensemble.

... Partage du Don de la grâce ...

Je suis UN AMI. De mon Cœur à votre Cœur, unis dans le même Cœur et avec Amour. À plus tard.

__________________________________________________________________________

NDR

Point ER de la poitrine : : sur l'axe du sternum, dans sa partie supérieure, au-dessus du chakra du Cœur, sur la bosse sternale appelée angle de Louis.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page