Autres Dimensions

Sois qui tu es

ANAËL

15 octobre 2012

pdf

Je suis Anaël, Archange. Bien aimés Enfants de la Lumière, bien aimés Libérateurs, que l'Amour et la Grâce soient votre Demeure. Je viens à vous afin de répondre à vos questionnements et interrogations concernant ce que vous vivez et la période que vous vivez sur cette Terre. Ainsi donc, je vous écoute.

Question : le besoin de quitter cet éphémère est un désir de la personnalité ou une réalité ?
Bien aimé, je te renvoie pour cela à ce qui avait été exprimé, voilà quelques années, et concernant la tension vers l'Abandon, par l'Étoile HILDEGARDE DE BINGEN (ndr : son intervention du 25 octobre 2010 dans la rubrique "messages à lire"). En effet, il faut que ce souhait, ce désir (ou l'expression d'une impatience, quelle qu'elle soit), concernant l'éphémère de ce corps, ne soit pas, quelque part, une fuite mais bien cette tension vers l'Abandon. Tout est possible. D'autant plus que les liens, par rapport à l'éphémère, comme vous le savez, se relâchent, pour nombre d'entre vous. Vos expériences, vos états, vos capacités à vivre certaines altérations de la conscience ordinaire, positionnent comme une forme de détachement (et non autre chose) de ce qui est éphémère, au profit de l'éternité. Toutefois, vivre ce besoin, cette tension, ce désir, se trouvera confronté, inéluctablement, à la réalité de la sortie de l'éphémère. Ce n'est qu'à ce moment-là que tu pourras, en quelque sorte, jauger si cela était, pour toi, une fuite ou une réalité. Je dirais, pour résumer, que cela est différent pour chacun d'entre vous mais qu'il existe une proportion relative de ces deux choses, en chacun de vous. À vous d'en déterminer la teneur et la part relative. Mais rappelez- vous que l'ascension se joue Ici et Maintenant. Cet Ici et Maintenant vous fait découvrir la Vérité Absolue et vous éloigne donc de la vérité relative. Mais, pour cela, il faut que cela soit un mécanisme naturel et non pas un mécanisme visant à vous faire éviter des problématiques ou alors vivre ce que j'appellerais (et ce que vous pourriez appeler) une fuite de la réalité. La seule solution n'est pas, finalement, dans le fait de voir un besoin lié à l'ego, ou de voir une tension de l'esprit vers cet Abandon mais, bien plus, de vivre ce que vous avez à vivre, à ce moment-là. La Lumière, par son Intelligence, par votre Abandon du Soi, réalise tout cela, sans aucun questionnement.

Question : pourquoi je ne ressens aucune peur à évacuer ?
Considérer qu'il existe des peurs à évacuer, correspond, encore et toujours, à une vision de la personnalité elle-même. Tu te places donc, toi-même, comme propriétaire de tes propres peurs : tu entretiens, par là-même, les résistances. Tout ce à quoi vous vous opposez, se renforce. C'est bien pour cela que le terme « Abandon du Soi » a été choisi à dessein. De la même façon que j'avais, en son temps, très largement commenté et expliqué l'Abandon à la Lumière. Ce que votre personnalité n'arrivera jamais à saisir, c'est que dès l'instant où elle cesse d'agir et d'interagir avec les circonstances de ce monde, l'Intelligence de la Lumière, la Volonté de la Lumière, la Primauté de la Lumière, va guider votre vie, sous l'influence de la Grâce, de la Providence, et d'un état où rien ne peut interférer avec la Lumière. L'interférence avec la Lumière viendra, toujours, de vous, et seulement de vous seuls. Je ne parle pas, bien évidemment, de considérations collectives, liées au système de contrôle du mental humain, mais à votre système personnel de peur. Tant que vous avez l'impression qu'il vous faut réagir ou lutter contre quelque chose, vous ne pouvez vivre l'Absolu. Le principe d'action / réaction (quelles qu'en soient l'expression et la manifestation) sera toujours le reflet de la dualité, et des mécanismes de la dualité, en action. Ainsi donc, voir ses peurs est une chose. Vouloir lutter contre ses peurs est une autre chose. Car ce qui lutte sera toujours la personnalité qui est toujours incluse sous le principe de dualité, d'action / réaction, de karma, de maladie ou de santé. Cela ne concerne, en rien, ce que tu Es. Le premier pas est donc de voir clairement ces obstacles et de comprendre que tu n'Es pas ces obstacles et que rien de ce que tu Es ne peut être altéré par ces obstacles, en aucune manière. Le dépassement ou la transcendance de la peur ne peut se faire par une réaction. Il est fort logique de vouloir effacer ou transcender telle peur, ou telle autre peur, mais cela sera toujours l'action de la dualité, de l'éphémère et de la personnalité. Se placer, résolument, différemment, au sein de l'Absolu, fait disparaître instantanément toute peur. Mais, pour cela, il faut en passer par la peur primordiale de sa propre disparition. Mais cela ne se fait pas en luttant, cela ne se fait pas en résistant : cela se fait en s'Abandonnant. Tant que vous croyez conduire une personne, une vie, la Lumière ne peut vous conduire. Les peurs se manifestent, à la conscience, par l'action même de l'Onde de Vie. Si l'Onde de Vie est née, elle rencontre le verrouillage existant au niveau des deux premiers centres d'énergie (ndr : 1er et 2ème chakras) et alors, à ce moment-là, les peurs inhérentes à la personne se manifesteront. La peur découle donc de la libération de l'Onde de Vie et de sa remontée le long de vos structures. Il n'y a pas de face-à-face avec ses propres peurs, de manière fondamentale, tant que l'Onde de Vie n'a pas rencontré la conscience, je dirais, des deux premiers centres d'énergie du corps.

Question : est-il normal de se sentir en Paix et de vivre malgré tout des moments de colère ?
Cela n'est ni normal, ni anormal. Cela correspond à ton positionnement « à cheval », je dirais, entre un état et un autre. Je vous rappelle que la stabilisation, ou l'établissement, au sein d'une conscience, ou d'une non-conscience appelée a-conscience, ne peut se faire que lorsqu'il y a Abandon du Soi. Tant que l'Abandon du Soi n'est pas entièrement vécu (justement, par l'éveil de l'Onde de Vie, la traversée des deux premiers centres énergétiques, ou par le dépôt complet du Manteau Bleu de la Grâce sur vos épaules), vous êtes soumis à ces oscillations et à ces fluctuations. Seul celui qui est Absolu passe, sans aucune problématique, d'un état à un autre, sans aucune difficulté, sans aucune altération de ce qu'il Est.

Question : pourriez-vous développer sur le Son de l'Absolu ?
Le Son de l'Absolu correspond simplement au moment où l'Antakarana est entièrement tapissé de particules Adamantines, réalisant, non seulement, le Canal Marial individuel, mais surtout la connexion au Canal Marial collectif. C'est à ce moment-là que peut exister ce qui est nommé « Son de l'Absolu ».

Question : le son aigu perçu dans les deux oreilles s'arrête quand on devient Absolu ?
Non. L'Absolu n'a que faire de ces sons. Les sons traduisent l'élévation Vibratoire, en rapport avec le Nada (Chant de l'âme), traduit par l'Antakarana (ou Corde Céleste) et le Canal Marial. Le fait d'être Absolu avec forme ne libère pas cette forme des sons liés à l'Êtreté.

Question : ces sons peuvent être provoqués par un accident ?
Ce n'est pas, Bien Aimé, le même type de son. De la même façon qu'il existe des altérations de l'oreille, ou du cerveau, ou vasculaires (se traduisant par l'apparition de sons pathologiques), le Son n'est jamais isolé dans le cadre Vibratoire : il est accompagné, bien sûr, par la perception (au minimum) de la Couronne Radiante de la tête. Il ne peut prêter à confusion avec un son isolé, lié à une pathologie. Quel que soit l'évènement, apparemment causal, si ce son est accompagné des fluctuations habituelles (variations aux différents cycles de la Terre, et du jour, et de la nuit, et du mois), s'il est accompagné de la perception claire de la Couronne Radiante de la tête, quel que soit l'accident semblant initial et causal, il est lié à l'ouverture Vibrale. S'il n'existe aucune de ces perceptions Vibrales, liées à la Couronne Radiante de la tête, ni l'une des manifestations qui vous est connue, alors, ce son n'a rien à voir avec le Son de l'âme. La différence est très simple à faire, entre un son dit pathologique, et un Son lié à une Ouverture. Les signes d'accompagnement sont extrêmement présents dans un Son lié à L'Ouverture, ce qui n'est pas le cas dans un son lié à un accident ou à une pathologie.

Question : peut-on appeler les Archanges à n'importe quel moment ?
Bien Aimé, cela a été dit : l'Alignement collectif, que vous vivez ou réalisez, peut aussi s'accompagner de toute forme d'Alignement : au moment où la Lumière vous appelle, ou au moment ou vous-mêmes l'appelez, avec quelque Entité de Lumière que ce soit. Simplement, durant l'Alignement collectif, il vous a été demandé d'appeler, plus spécifiquement, MARIE et MIKAËL.

Question : quel est votre rôle spécifique dans l'Ascension ?
Bien Aimé, cela nous renvoie à une présentation, fort ancienne, ayant démarré, pour ma part, avant les Noces Célestes, et donc, avant le Conclave Archangélique (ndr : son intervention du 8 juillet 2009). La place de chaque Archange (en résumant et en simplifiant) est une Vibration particulière qui est présente, en ce que vous Êtes, parce que nous Sommes en vous, de la même façon que vous Êtes en nous, mais vous l'avez oublié. La mise en résonance de ma Radiance et de ma Vibrance, travaille sur le Cœur Ascensionnel, travaille (plus spécifiquement, durant cette période) sur ce qui est ma fonction d'Archange de la Relation et de l'Amour. Je permets donc, par ma Présence en vous, de faciliter le déploiement du Cœur Ascensionnel, en cette période. De la même façon que j'ai été l'Ambassadeur du Conclave Archangélique, en tant que Archange de la Relation, chaque Archange Vibre, en vous, sur une tonalité précise, correspondant à l'un des chakras, mais aussi, à l'une des Portes et à l'une des Etoiles, ainsi qu'aux Nouveaux Corps. Je t'invite, pour cela (pour ne pas aller très loin dans ma réponse), à lire ce qui a été écrit sur le principe de connexion aux Archanges (ndr : voir la rubrique « protocoles à pratiquer / les Sceaux des 7 Archange majeurs » ou encore « boutique / brochures / Les 7 Archanges majeurs »).

Question : sentir l'effet de l'Onde de Vie se diffuser dans le corps comme une jouissance relève d'un blocage de cette Onde au niveau du 1er chakra ou au de sa stabilisation ?
Ni l'un, ni l'autre : l'Onde de Vie n'a pas à être stabilisée à ce niveau. La jouissance (l'Extase) correspond, effectivement, à la rencontre entre l'Onde de Vie et, surtout, le premier chakra, donnant des perceptions tout à fait assimilables à une extase ou à une jouissance. Mais rappelle-toi que l'Onde de Vie n'a pas à rester là. Selon les personnes, celle-ci va rester, ici, plus ou moins longtemps. Aujourd'hui, ceux qui ont vécu l'Onde de Vie parmi les premiers temps de la Libération de la Terre, ne s'arrêtent plus à cette Extase parce que l'Onde de Vie est ressortie et a fusionné avec le Cœur, avec le Bindu, et a réalisé, au sein du Canal Marial (et par l'intermédiaire des liaisons existant entre les Étoiles Cardinales de la tête et les Piliers du Cœur), la descente de la Merkabah interdimensionnelle personnelle, dans le Cœur. Ainsi donc, l'Onde de Vie, passant par l'Extase du premier chakra, est une étape, mais non pas une finalité. Cela ne traduit ni un blocage, ni une stabilisation, mais une étape.

Nous n'avons plus de questionnements. Nous vous remercions.
Bien Aimées Semences d'Étoiles, Bien Aimés Enfants de la Lumière, Bien Aimés Libérateurs, je vous prie de bien vouloir accepter ma Bénédiction, mes salutations et je vous dis : à une fois prochaine.

...Partage du Don de la grâce...

À bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page