Autres Dimensions

Sois qui tu es

ANAËL

28 juin 2010

pdf

Question : l'arrêt du mental permet-il l'accès au Supra mental ?
Bien aimée, l'arrêt du mental est une condition nécessaire et obligatoire mais elle n'est pas suffisante pour autant.

Question : l'arrêt du mental correspond-il à une saturation Vibratoire ? Si oui, celle-ci provient-elle des fréquences émises par la corde Céleste ?
Dès le moment où le mental se calme, avant même son arrêt, il existe, effectivement, une ampliation Vibratoire qui peut être perçue, à ce moment-là, par la Conscience elle-même. Cette ampliation Vibratoire n'est pas, à proprement parler, d'origine Supra mentale mais elle se manifeste dès l'instant où le mental est au repos car le mental, d'une façon générale, au sein de votre Dimension, est déperdition Vibratoire. En effet, la façon dont le cerveau humain décode et comprend ce qui a été mis sur un plan Vibratoire sonore, nécessite que la Conscience soit tournée vers ce qui est émis et ce qui est reçu et non plus vers la Vibration de la Vie pulsant au sein de l'organisme.

Question : si la rupture d'une relation affective peut renforcer le lien que l'on souhaite couper, comment éviter cet écueil ?
Bien aimée, il convient de comprendre, qu'au sein de vos relations établies au sein de cette Dimension, même s'il vous plaît de parler d'âmes, de parler de vies passées, une relation, quelle qu'elle soit, ne devient libre qu'à partir du moment où, comme vous dites, le solde de tout compte est effectué. Or, bien souvent, au sein d'une séparation, existe, pour celui qui initialise la séparation comme pour celui qui la subit, en fait, il y a dépendance qui se crée au niveau Vibratoire. Ce n'est pas parce que vous chassez quelqu'un de votre vie affective, sentimentale ou autre, que le lien se détruit. Il n'y a que l'Amour qui peut permettre de dissoudre un lien. Et justement, ce qui entraîne le plus souvent la dissolution d'un lien, quel qu'il soit, tel que vous le pensez, est justement le manque d'Amour. Ainsi, cela n'est bien, qu'au-delà de la notion de pardon. Il n'y a que, en vous plaçant vous-mêmes au sein de la Dimension du Cœur, au sein de sa Vibration, que vous pourrez mener à bien vos séparations. Car toutes les séparations que vous menez au sein de vos vies, même si vous faites un travail Vibratoire dessus, même s'il vous est loisible de penser que vous avez dépassé une problématique, celle-ci vous ressortira à la figure un jour ou l'autre, tant que vous n'avez pas effacé, c'est-à-dire transcendé, une relation au sein de l'Amour, quelle que soit cette relation. Ainsi en est-il, bien souvent, au sein des relations de couples, au sein des relations parents / enfants ou enfants / parents, qui, je vous le rappelle, sont systématiquement des relations de nature karmique où il y a réparation par l'installation de la relation. Et il y a perpétuation du Karma par la finalisation de cette relation et la fin de cette relation, quand celle-ci n'est pas réalisée au sein de la Vibration d'Amour. Ainsi, vous êtes dans un cercle vicieux quasi perpétuel. Vous ne pouvez vous affranchir, au sein de vos lois habituelles, de toutes les relations que vous avez établies au sein de vos diverses vies. Cela fait partie de la matrice piégeante. Alors, votre mental ou votre Esprit pense comprendre qu'il peut se libérer mais vous ne pouvez vous libérer, en Vérité, de manière définitive, de quoi que ce soit et de qui que ce soit, tant que vous n'êtes pas vous-mêmes. Et ainsi, vous tournez, de cycles en cycles, de vies en vies, en ayant l'impression d'avancer mais vous n'avancez pas. La seule façon d'avancer est celle qui vous est offerte dorénavant par la Lumière et qu'il vous convient de réaliser en vous. Il ne faut pas croire que l'absence de relation ou la fin d'une relation signifie que celle-ci n'est plus opérante sur les plans les plus subtils. Et elle va toujours dans le sens d'un maintien du lien et non pas d'une libération. Cela peut paraître des mots extrêmement durs à entendre pour vous qui imaginez et percevez être séparés de vos ex-conjoints, de vos enfants, de vos parents, etc. La trame de la matrice est constituée de ces relations. C'est pour cela que nous vous disons et que nous vous répétons qu'au sein des mondes Unifiés, les liens tels que vous les avez établis au sein de cette matrice, n'existent absolument pas. Ainsi, quand vous croyez en avoir fini, Vibratoirement, karmiquement, dans la pacification des émotions ou des relations concernant qui que ce soit, en fait cette relation est, je dirais, quiescente et tant que vous n'avez pas, vous-mêmes, réalisé l'Éveil de votre Feu Intérieur, tous ces liens ne peuvent être brulés et ils vous suivent de vies en vies, vous amenant à rencontrer systématiquement les mêmes entités et les mêmes liens, tout au long de vos vies. Alors, bien évidemment, vous n'allez pas être confrontés, de vies en vies, au même élément perturbant mais il s'agit toujours du même lien. Il est quelque chose qui n'est pas à comprendre mais à développer par vous-mêmes. À partir du moment où vous vous établissez au sein du Feu du Cœur, il ne peut plus exister, par le principe de résonance et d'attraction, une résonance en rapport avec vos problématiques passées. Tant que se manifeste à vous, une situation, une personne, un lieu qui va vous mettre en réaction par rapport à votre vécu antérieur, vous n'êtes pas libérés mais vous êtes en plein dans le lien et dans l'asservissement à vos propres émotions. Il n'y a que le Feu qui peut, ainsi que cela a d'ailleurs été démontré au sein des systèmes initiatiques, il n'y a que le Feu qui peut brûler les liens et rien d'autre. Et ce Feu est le Feu de l'Amour. Vous pouvez, certes, dépasser une forme de relation et faire croire à votre mental ou à vos propres émotions vécues, que ce lien est dissout mais il n'en est strictement rien tant que vous fonctionnez au niveau de la personnalité. Et si une personne ou une situation ou un lieu disparaît de votre vie présente, il vous sera resservi à un autre moment ou à un autre temps, au sein de cette matrice. Il a existé, au sein de divers systèmes, de civilisations passées, des rituels fort efficaces qui ont permis à des êtres de s'affranchir de tout lien mais non pas pour vivre le Feu du Cœur mais plutôt le feu des passions, ce qui n'est pas vraiment la même chose. Aujourd'hui, bien sûr, les circonstances sont différentes car vous pénétrez dans l'époque du Feu et donc dans l'époque de la libération, à condition, bien sûr, de vouloir être libérés. Ainsi, si j'ai si longuement insisté sur l'abandon à la Lumière et si nombre d'intervenants vous ont parlé du principe d'attraction et de résonance, il faut bien comprendre, qu'au sein des mondes Unifiés comme au sein du monde où vous êtes encore actuellement, ce principe joue à plein et les évènements survenant au cours ou au décours de vos vies, viendront toujours illustrer la réalité ou la non réalité de ce que vous prétendez avoir dépassé. La personnalité ne peut rien dépasser. Il n'y a que l'Êtreté qui peut dépasser. Ainsi donc, au sein de la matrice, il ne peut exister de guérison car toute guérison d'un lien, comme d'une anomalie, n'est que transitoire, temporaire et illusoire. Mais, bien sûr, il vous est loisible de penser, qu'à un moment donné, vous êtes libérés de certaines situations, de certains attachements, de certains liens ou de certains comportements. Et effectivement, ceux-ci sont soulagés, apaisés par ce que j'appellerais des voies de dérivation. Ainsi, par exemple, une problématique en relation avec le deuxième chakra va pouvoir se dériver en utilisant les fonctions du cinquième chakra. Mais vous ne pourrez jamais effacer la carte mère en restant au même niveau de fonctionnement que là où existent des liens. Ce dont je parle n'est pas un concept. Regardez tout simplement, au sein de votre vie, celle que vous connaissez, vos propres comportements, vos propres dépassements, vos propres désordres, vos propres maladies. Il n'y a que le Feu qui peut réellement brûler cela. Sans ça, tout le reste n'est que transposition et que dérivation mais non guérison, au sens le plus réel et authentique du terme. La matrice vous a littéralement enfermés au sein de ses fonctionnements. La seule façon, la plus adéquate, de vous rapprocher de ce Feu du Cœur est ce qui a été exprimé et vécu par certains êtres. Alors, je sais que, bien évidemment, beaucoup d'êtres vivant certaines émotions, vont, fort à propos, rappeler le chemin du Christ et celui-ci chassant, par exemple, les marchands du Temple. Mais êtes-vous le Christ ? Avez-vous réalisé le Feu du Cœur en vous ? Si tel est le cas, à ce moment-là, tout vous est ouvert. Sans entraîner, pour autant, de réaction ou un quelconque karma ou une quelconque réaction. Mais, avant de vivre cela, vous êtes enchaînés, littéralement, à ce que vous êtes. Le principe même du bien et du mal, vous entraîne, de manière inéluctable, à vous installer au sein de cette matrice. Vous ne pouvez vous libérer de quoi que ce soit par vous-mêmes. Cela est un jeu absurde de la personnalité, vous entraînant, au sein même de démarches fort logiques, appelées énergétiques, psychologiques ou autre mais qui, en définitive, ne font que transposer, qu'améliorer mais ne vous guériront vraiment jamais. La seule façon de guérir est d'accéder au Feu. Il n'y en a pas d'autres. Même s'il est tout-à-fait compréhensible que l'être humain ait besoin, des fois, d'être apaisé et soulagé. Vous ne pouvez traiter, autrement dit, une problématique, au niveau où elle est située. Vous ne pouvez que la traiter en passant à un autre niveau de Conscience. Ceci dit, vu l'époque que vous vivez, la solution sera définitive. Il est une grande loi et je terminerai, par rapport à cette question, sur cela. Par rapport à un évènement que vous avez vécu, dans votre passé ou dans l'instant présent, vous n'avez toujours que deux choix et seulement deux choix, au sein de la personnalité : vous soumettre ou vous soustraire. Dans un cas comme dans l'autre, il s'agit d'une réaction et la réaction, quelle qu'elle soit, même considérée comme bonne ou logique ou aimante, va vous entraîner, nécessairement, au sein de la réaction. Que vous vous soumettiez à une injonction comportementale, que vous vous soustrayez à une injonction comportementale, parentale par exemple, celle-ci existera toujours au sein de votre vie. Car, comment voulez-vous imaginer qu'une action ayant entraîné une réaction, voilà des temps immémoriaux, se solutionne par le même principe d'action et de réaction. C'est tout simplement impossible. C'est le jeu de l'égo qui nous fait croire que cela est possible. Certes, il y a soulagement. Certes, il y a transformation. Mais je puis vous assurer que, vu de plus haut, il n'y a jamais guérison au sens où vous l'entendez, jamais. Ainsi pourriez-vous dire que d'enlever un organe malade va, bien évidemment, permettre de faire disparaître la maladie. Mais, le fait même qu'il y ait cette cicatrice, va permettre l'émergence de quelque chose en résonance à votre action. Si ce n'était pas pour cette vie, cela serait pour une vie future. Et cela tourne indéfiniment de cette façon.

Question : qu'est-ce que la grande Croix du Ciel et quel en sera l'impact pour la Terre et pour les humains. Pourquoi y en a-t-il une petite avant ?
Bien aimée, il est fait état, simplement, de position des astres au sein de votre système solaire Intérieur et extérieur. Il existe des alignements produisant ce qui est appelé, en astrologie, des carrés et en astronomie aussi. Ce principe d'opposition entraîne une modification considérable des forces gravitationnelles. Or, comme vous le savez, les forces gravitationnelles font partie des forces qui ont été mises en jeu par la matrice, pour vous maintenir au sein de l'illusion. C'est au sein, d'ailleurs, de ces forces appelées gravitationnelles, que s'exprime au mieux, le principe d'action et de réaction, illustrant votre vie au sein de la matrice, qui est absence de liberté. La petite croix est liée à des influences en relation avec l'éclipse de Lune. La grande croix correspond à l'alignement de planètes extrêmement lourdes de votre système solaire et à des aspects modifiant les forces de tension gravitationnelles de façon extrême, impliquant nombre de modifications à la surface de la Terre et aussi au sein de vos Consciences. Il s'agit donc, avant tout, d'un évènement astronomique dont la portée est astrologique mais, avant tout, spirituelle.

Question : la Vibration du Cœur est-elle Conscience ?
Toute Conscience est Vibration, ainsi que je le disais lors de la première réponse à vos questions. Ainsi, quand le mental se tait, la Vibration apparaît au niveau du corps. De la même façon, avec des exercices appropriés, vous êtes à même de ressentir les Vibrations et la circulation de l'Énergie au sein de ce que vous appelez méridiens et nadis de vos corps et aussi de vos chakras. La Vibration du Cœur, perçue et ressentie, est Conscience. Elle n'est pas Êtreté car celle-ci doit passer au sein du Feu du Cœur qui est une modification de la Vibration perçue. Le passage de la Conscience ordinaire au sein de la Conscience du Cœur, au sein de sa Vibration perçue, ressentie et manifestement entendue, correspond à une première étape vous amenant à vivre le Feu du Cœur. C'est au sein de ce Feu du Cœur que se résout la Croix. C'est au sein de ce Feu du Cœur, du chakra du Cœur et de la neuvième lampe, par l'intermédiaire du rayonnement de La Source et du Feu de La Source, que se résolvent les antagonismes. Il n'y a qu'à ce niveau-là que les forces d'action / réaction cessent, pour vous faire entrer dans la loi d'action de Grâce, où tout est Unité et où le principe d'attraction et de résonance va faire que se manifestera à vous que ce qui est en accord avec l'Unité retrouvée. À ce moment-là, la vie est comblée de Grâce. Il ne peut y avoir émotion. Il ne peut y avoir manifestation d'éléments venant contrarier ce que vous êtes car ce que vous êtes n'est plus soumis à l'action / réaction, seulement à ce moment-là.

Question : voir la Vérité peut vouloir dire avoir une compréhension différente de cette illusion ?
Non. La compréhension reste et demeurera toujours au niveau du mental. Ainsi que je l'ai dit et ainsi que nombre des anciens vous l'ont dit, la compréhension n'est pas résolution. La compréhension est quelque chose dont se saisit le mental pour se justifier lui-même au sein de son existence. La véritable compréhension n'est pas une compréhension. Elle est un vécu de l'ici et maintenant, dans le Cœur et dans la Vérité. Dès que la compréhension entre en ligne de compte, quelle qu'elle soit, elle vous éloigne de la Vibration du Cœur. Quand vous serez habitués à percevoir et à ressentir votre propre Vibration cardiaque et le Feu du Cœur, vous vous apercevrez très vite que si vous redescendez au sein des questions ou de la compréhension, le Feu du Cœur s'éteint. Le Feu du Cœur est un état d'être. Au sein de cet état d'être, il y a Grâce. Il ne peut y avoir compréhension. Il y a Être et être au sein de l'Être se suffit à lui-même. Il n'est plus besoin d'une quelconque compréhension, puisqu'il est question simplement d'être dans le rayonnement de La Source et d'être soi-même devenu Unité. Rappelez-vous, et gardez présent, quelque part en vous, que celui qui veut comprendre et justifier, que celui qui veut expliquer, n'est jamais l'Êtreté et toujours la personnalité et l'égo. C'est l'égo qui s'enorgueillira toujours de comprendre, de satisfaire sa curiosité et qui vous donnera la suggestion que vous êtes en train d'évoluer. Il ne peut y avoir d'évolution sans Vibration. Il peut y avoir, certes, élargissement du champ de compréhension. Il peut y avoir élargissement d'un certain nombre de perceptions mais il n'y a pas accès à la Vérité. Car la Vérité est uniquement Être au sein de l'être, au sein de la Vibration du Cœur et du Feu du Cœur. Au sein de cet espace, il n'existe ni question car tout est réponse et il ne viendrait pas à l'esprit de l'Êtreté de laisser émerger la moindre question. Car dans un état d'être où tout est réponse, il n'y a pas d'utilité à laisser émerger de questions, quelles qu'elles soient. Les mots de Samadhi dont vous parle UN AMI, le vécu de ce Samadhi par de nombreux mystiques, vous donne la clé. Je pourrais dire qu'il n'y a pas de salut sans Samadhi. Il n'y a pas de Samadhi sans Feu du Cœur ou Vibration du Cœur. Comprenez bien que c'est toujours la personnalité qui veut expliquer, qui veut aimer et être aimé et qui refuse, par là-même, d'Être. Car l'être fait peur. Être au sein de l'Être implique de passer par la mort des illusions, par la mort des Croyances, par la mort du mental, par la mort à soi-même, aussi. Si nous insistons pour vous dire, comme le dit souvent Omraam, qu'il y a moins de dix pour cent de l'humanité qui est à même de vivre cela et qu'il y aura, à terme, nous l'espérons, peut-être un peu plus de dix pour cent, c'est que la plupart des autres êtres humains sont tellement enfermés en eux-mêmes qu'ils n'en voient plus la prison ni les barreaux. Pour ceux-là, ils se considèrent dans un état naturel et tout le reste n'est pour eux qu'illusion astrale ou chimère et qu'y pouvons-nous ? Absolument rien. Tant que vous êtes attachés à la moindre parcelle de ce que vous êtes au sein de ce monde, vous ne pouvez toucher l'Êtreté. Le Christ a réellement prononcé ces paroles, pour ses apôtres et ceux qui l'ont suivi de son vivant. Il leur disait systématiquement : "Suis-moi, laisse les morts enterrer les morts". Il était le seul à pouvoir dire "Suis-moi". Mais aujourd'hui, si vous voulez suivre votre chemin, vous êtes obligés d'en passer par cette mort. Acceptez-vous de mourir ou pas ? Rappelez-vous aussi que j'avais longuement parlé des quatre étapes qui conduisent à cette acceptation et à cet abandon. Je ne reviendrai pas dessus aujourd'hui mais je vous renvoie à la lecture de ce que j'avais énoncé voilà plus d'un an. Car, en définitive, que cela soit la mort physique ou la mort de la personnalité que vous êtes appelés à vivre, il s'agit exactement du même processus. Tant que vous êtes attachés à quoi que ce soit, que cela soit une personne, que cela soit un objet, que cela soit une voiture, que cela soit une situation, que cela soit une place au sein du tissu social, vous n'êtes pas prêts à mourir . Ces mots ne sont pas durs, ils sont Vérité et Amour. Comprenez bien que nous vous attendons et que nous vous attendrons toujours. Que nous vous proposons mais c'est vous qui réalisez cela. Alors, beaucoup d'êtres humains, au sein de leur démarche spirituelle, veulent trouver la Lumière, veulent bien changer certaines choses mais ne veulent pas mourir. Il vous faut renaître de nouveau. Les paroles du Christ ne furent pas des vains mots : "Nul ne peut pénétrer le royaume de la Lumière s'il ne renaît de nouveau". Comprenez que ces paroles n'ont rien de symbolique, n'ont rien d'une imagerie mentale mais sont la stricte Vérité. Le Feu du Cœur, quand il s'allume, brûle tout en vous, absolument tout. Il n'y a que par cette purification que vous pouvez envisager considérer votre vie comme pouvant s'éteindre d'un instant à l'autre car vous avez touché la Vérité et l'avez vécue. À ce moment-là et seulement à ce moment-là, vous êtes affranchis de toutes les lois d'action / réaction et pas avant. Le bien aimé Omraam, de son vivant, a largement insisté sur ce qu'il appelait, à son époque, l'ascèse spirituelle, la volonté spirituelle. Il faut que cette quête prenne chaque respiration de votre vie, ce qui ne veut pas dire se retirer du monde, ce qui ne veut pas dire se mettre à un endroit et n'en plus bouger. Cela veut dire que vous devez être Conscients, à chaque minute, à chaque souffle, de votre objectif et que rien, absolument rien, ne vous en éloigne. En ces temps réduits, en ces temps de tribulations et de résolution de la fin de ce monde, il vous reste peu de temps pour manifester cela. A vous de savoir où vous voulez aller et rappelez-vous que, en définitive, c'est la Vibration que vous porterez, à ce moment-là, qui déterminera où vous irez. Soit vous serez en adéquation avec le Feu et vous irez dans le Feu, au sein de l'Êtreté, soit il reste des zones d'ombre, des zones de lourdeur, des zones de tension et alors, vous ne pourrez accéder au Feu. C'est cela, en quelque sorte, le jugement dernier. De votre capacité à vous élever au sein de la Vibration du Feu, découlera votre place et, pour cela, il faut accepter de n'être plus rien. Ainsi que le disait Ki Ris Ti, il était le plus petit d'entre ceux qui étaient là, au sein de ce monde mais il était le plus grand au Ciel. Vous ne pouvez avoir une quelconque place au sein de ce monde et avoir une place élevée au sein du Ciel. C'est cela qui est appelé humilité et simplicité. Mais, rappelez-vous aussi que vous êtes des Semences d'étoiles. En tant que Semences d'étoiles, vous êtes des mondes, des univers en devenir et vous ne pouvez être ce que vous croyez au sein de ce monde et devenir cet Univers. Là aussi, à vous de choisir, en sachant que ce n'est pas votre tête qui choisit mais bien la Vibration.

Question : la beauté, les parfums, les sons de la nature font-ils monter en Vibration ou lient-ils davantage à la matière ?
Les sens peuvent conduire à l'Êtreté. Au sein des mondes Unifiés, la beauté est omniprésente. Au sein des mondes Unifiés, les parfums sont omniprésents. Alors, la nature est un élément de contact avec une Dimension Unifiée. Mais il faut aussi concevoir et accepter que certains êtres, à l'aise au sein de ce monde, vont chercher, au sein de la nature, un moyen de s'y maintenir. Tout dépend, là aussi, de votre objectif, de votre point de vue et de ce que vous souhaitez. La nature peut être un merveilleux élément pour favoriser votre élévation Vibratoire pour l'Êtreté. La nature peut aussi, selon votre point de vue différent, vous enchaîner à ce monde. Les deux sont possibles. Tout dépend de votre point de vue.

Question : que signifient, lors de l'accueil de la Lumière, des picotements intenses au niveau de la région du foie ?
La Lumière, quand elle arrive au sein du Feu et du Supra mental, peut effectivement révéler des zones d'ombre, des zones qui ont besoin d'être éclairées et brûlées par le Feu de la Lumière. Ainsi, les picotements dans la zone hépatique et vésiculaire traduisent l'existence, au sein de cet organe qui est, je vous le rappelle le logis de l'âme, un certain nombre de blessures de nature émotionnelle n'étant pas évacuées. Le fait de ressentir, à ce niveau-là, picotements, Vibrations, n'est pas signe d'anomalie, bien au contraire, mais au fait que ce qui doit être purifié, l'est.

Question : le travail Vibratoire fait par l'Archange URIEL sur le Cœur, les cellules, est-il réalisé même lorsque l'état Intérieur n'est pas stable ?
Il est réalisé et ce travail Vibratoire sur le Cœur peut, à ce moment-là, nourrir la personnalité et non pas l'Êtreté. Tout dépend de votre qualité de l'accueil Vibratoire. Là aussi, c'est une question de point de vue. Chez certains, la pacification va s'obtenir parce qu'il y a une tension vers l'Êtreté. Chez d'autres, au contraire, il y a une tension existant vers la personnalité, en relation avec des frustrations ou des blocages. À ce moment-là, la Lumière va nourrir cela. Mais il faut bien comprendre que ce n'est pas la Lumière qui déclenche quoi que ce soit. Votre tension est-elle plus intense vers l'Êtreté ou vers la personnalité ? Et, en définitive, ce qui est éclairé et se manifeste alors, ne fait que traduire des résonances qui sont encore présentes à l'Intérieur et qui, donc, ne sont pas dépassées ou transfigurées par la Vibration de l'Êtreté.

Question : existe-t-il un symbole de la pure Conscience ? Si oui, lequel et comment l'utiliser ?
Bien aimée, la réponse me semble difficile. Le symbole, étymologiquement, est ce qui est jeté. C'est les deux faces d'une même pièce ou les deux morceaux d'une pièce s'assemblant pour réaliser l'Unité. C'est l'inverse, exactement, du diabole. Néanmoins, au-delà de cela, la Lumière n'est pas symbole, elle est Vérité. Ainsi, vouloir utiliser un symbole quel qu'il soit, même le plus élevé, vous ramène au sein de l'émotionnel et du mental. C'est en ce sens que, lors d'une question précédente, je vous ai suggéré de ne jamais vouloir chercher interprétation à une image ou à un symbole qui arrive car le mental s'en emparera systématiquement. Alors, par contre, il est aussi possible d'imaginer qu'un être humain, au moment de son accession au Feu du Cœur, va pouvoir percevoir ou voir un symbole précis qui sera, pour lui, la marque du switch de la Conscience et aussi du passage à un autre état de Conscience. Ce symbole se suffit à lui-même, il peut être tout autre pour une autre personne. Encore une fois, l'important est qu'il se manifeste, non pas la signification. Retenez toujours que ce qui cherche à comprendre un symbole, en définitive, n'est toujours que le mental.

Question : qu'est-ce que la nature spirituelle ou la Conscience spirituelle de l'Être ?
Bien aimé, elle est au-delà des mots. Quels que soient les mots que j'y placerais, cela éloignerait de la Vibration. Je pense que l'Archange URIEL, comme UN AMI, vous permettent d'accéder, par leur Présence, à certains états Vibratoires qui sont, pour beaucoup d'entre vous, une approche de l'Êtreté. Est-ce que pour autant il y a des mots ? Même si ces mots sont porteurs de Vibration. La seule importance est l'intention de la Conscience de se placer en certains points du corps, permettant d'y activer certaines Vibrations facilitant l'accès à l'Êtreté. Et je ne peux parler de l'Êtreté, je ne peux que vous faire approcher certaines de ses qualités. Il vous faut admettre, car vous ne le vivrez que de cette façon, que le seul accès à l'Êtreté est le moment où vous capitulez en totalité, au niveau des émotions, au niveau du mental. C'est le moment où vous ne contrôlez plus rien de la Vibration de la Vie que celle-ci peut s'installer et que le Feu du Cœur peut s'allumer. Cela correspond à la crucifixion et à la résurrection. Vous ne pouvez accéder à la résurrection sans passer par la crucifixion. Cela est impossible. Il vous faut mourir à vous-mêmes, mourir à la personnalité, en totalité. Et vous ne pouvez pas maintenir un état transitoire et toucher à l'Éternel. L'ouverture et le vécu à l'Éternel, à la Conscience Supra-mentale, à l'Êtreté, ne peut se faire que par la fin de l'éphémère. Ce qui pourrait être appelé la petite mort. La seule porte et la seule clé est le Cœur. Il n'y en aura jamais d'autres, au sein de ce monde comme au sein des mondes Unifiés.

Question : quand des larmes de Joie montent spontanément, proviennent-elles nécessairement du Feu du Cœur ?
Le plus souvent, oui. Elles concourent, lors de vos premières étapes de Samadhi, lors de vos premières rentrées au sein du Feu du Cœur ou de la Vibration du Cœur, dans l'approche de votre Êtreté. Et ceci est une grande Joie, donnant effectivement des larmes, qui ne sont pas des émotions ou alors une émotion ultime, celle qui fusionne avec la Joie du Cœur.

Nous n'avons plus de questionnement, nous vous remercions.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page