Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > PHILIPPE DE LYON

PHILIPPE DE LYON

5 juillet 2011

pdf
NDR : ceux qui nous accompagnent sur d'autres plans Dimensionnels nous transmettent, du 4 au 11 juillet, des informations sur le déploiement du Cube Métatronique à travers 12 Sentiers. Ces correspondances de points du corps, en résonance avec le déploiement de la Lumière et les 12 Etoiles font l'objet de la quasi intégralité des canalisations de ces périodes. Il nous a été demandé de diffuser l'intégralité des protocoles d'application pratique qui y sont associés après l'intervention de METATRON du 11 juillet prochain. Vous les trouverez alors (soit le 12 ou 13 juillet ) dans la rubrique "protocoles / réconstruction du Corps de Résurrection" du site. D'ici là, nous vous remercions de ne pas nous solliciter sur ces processus car nous les découvrons en même temps que vous et respectons ce qui a été demandé, c'est à dire la diffusion globale des protocoles après l'intervention de METATRON.

_________________________________________________________________________________

Mes Frères et mes Sœurs incarnés, je suis le Maître PHILIPPE DE LYON. Je vous transmets tout mon Amour et toutes mes salutations. Je viens à vous, ce soir, en tant que Melchizedech de la Terre, afin de m'exprimer sur des notions qui, aujourd'hui et plus particulièrement dans les temps que vous vivez, et qui sont à vivre, me semblent, en quelque sorte, cruciales pour mener à bien cette ultime étape. Je viens donc mandaté par l'ensemble des Melchizedech, car je suis certainement celui d'entre eux qui est le plus à même d'exprimer, au travers même de ma dernière vie et d'autres vies, ici, sur ce monde, un certain nombre d'éléments, en résonance, vous permettant de mieux saisir, et si possible d'appliquer, les deux Vertus cardinales que sont l'Humilité et la Simplicité.

Rappelez-vous, tout d'abord, que le mot Humilité a la même racine que le mot Humanité, Humain et humus. C'est-à-dire, en définitive, cette phrase importante, qui a pourtant été si mal comprise : « tu es poussière et tu retourneras poussière. » C'est-à-dire ce corps, cette vie que vous menez, cette personne que vous habitez, n'est rien d'autre que l'humus de la Terre, avec lequel chacun d'entre nous, pénétrant ce monde, a été façonné. Même si au départ, il n'était pas prévu qu'il y ait une coupure quelconque avec La Source et avec l'Esprit. La caractéristique essentielle de ce monde, où vous êtes encore, c'est que pour vivre, il faut exister. Il faut se battre, il faut travailler. Il faut manifester une volonté, un désir. Bref, tout ce qui fait la vie, dans le monde de l'incarnation, ici, coupé de LA SOURCE. Il faut faire sa place, comme chacun peut le dire, le vivre et l'expérimenter. Bien sûr, l'être humain n'a jamais pu être coupé, totalement, de l'Esprit, sinon je ne serais pas là à vous parler. Il a toujours existé et subsisté une forme minime d'impulsion, venant aussi bien de l'âme que de l'Esprit. Mais se traduisant uniquement par un vague souvenir de cet Esprit, et un vague souvenir de vouloir retourner, à quelque chose d'autre que ce que vous êtes simplement ici, cet humus.

Alors, bien sûr, l'être humain, dans tous ses périples ici-bas, va chercher à retrouver, quelque part, son origine, ses explications, un certain nombre d'éléments l'amenant vers une compréhension de son propre vécu, de sa propre vie. Il va chercher, souvent, à l'Intérieur de soi ou dans des livres, un certain nombre d'éléments lui rappelant, quelque part, son origine d'Esprit. Alors, l'être humain va penser et espérer évoluer, dans cette matrice, pour se rapprocher d'un idéal, pour se rapprocher de quelque chose qui lui semble juste, en fonction des attachements qu'il a, des affections qu'il a, avec tel système ou tel autre système. Bien sûr, la plupart de ceci s'effectue selon le règne de la croyance, où vous allez adhérer à des principes qui vous séduisent, quelque part, et qui vous semblent justes et vrais, et applicables (en tout cas dans la vie que chacun mène ici-bas). Certains êtres, de tous temps, à travers certaines croyances, ont réussi à toucher, du doigt de l'Esprit, je dirais, d'autres choses, appelées Invisible ou Au-delà, selon les époques. Et puis, certains êtres ont aussi manifesté, de manière beaucoup plus rare, une mémoire particulière, aussi bien de ce qu'ils avaient vécu, dans ce qui est appelé d'autres vies, mais surtout de se rappeler peut-être plus que d'autres, leur propre connexion à LA SOURCE, à l'Esprit.

Et là, bien sûr, il y a un problème. C'est que quand vous devenez Conscient de l'Esprit, totalement, en Vérité (et non pas en simple croyance ou en simple projection), vous vous apercevez, très vite, qu'il y a une distance considérable entre ce que vous croyez, ce que vous manifestez dans votre vie de tous les jours (quel que soit votre chemin, que vous avez choisi), et ce qu'est la réalité de l'Esprit. Toujours, de mon vivant, j'ai insisté, avec des mots simples, quand on me demandait pourquoi tel charisme se manifestait, telle guérison pouvait être aussi rapide, aussi immédiate. J'ai toujours dit que je ne faisais absolument rien, que c'était le CHRIST qui agissait en moi. Et je disais, surtout, que j'étais le plus petit de vous tous, qui étiez incarnés en même temps que moi, pour pouvoir réaliser, apparemment, de si grandes choses. Mais, je ne réalisais rien. Et quand je disais cela, c'était la stricte Vérité. Car j'avais déjà cette Conscience, même si cela, à cette époque, ne fut pas aussi clair que ce que cela est aujourd'hui. J'avais la parfaite lucidité que ce n'était certainement pas moi qui pouvait agir, dans ces processus de guérison, mais quelque chose d'autre, qui me dépassait bien largement, dans ma petite conscience. Je remarquais aussi que plus je m'effaçais, plus je ne revendiquais rien, plus cette Lumière grandissait en moi. Et que plus l'action, à ce moment-là, pouvait se produire, par le CHRIST, par la prière, par la Présence réelle et efficiente de la Lumière. Bien sûr, j'étais humain, comme vous tous, et cela ne m'empêchait pas, dans ma vie privé (si je peux dire ainsi) d'avoir le même comportement que tout un chacun. Mais j'avais cette Conscience et cette lucidité que, le plus souvent, dans la majeure partie de mes occupations, je n'étais absolument pas celui qui œuvrait. Mais que quelque chose, de bien plus grand, agissait en moi. Et que ce quelque chose de bien plus grand ne pouvait apparaître que si je m'effaçais, en quelque sorte, suffisamment.

Alors, bien sûr, en ce qui concerne les Melchizedech qui ont vécu dans les mondes orientaux, ils ont formulé ça de manière beaucoup plus adéquate (entre l'ego, les jeux de personnalité, et des expériences certainement beaucoup plus abouties, dans leurs descriptions, que la mienne). Tout le paradoxe est que vous êtes, effectivement, à la fois (et c'est cela qu'il faut résoudre, en quelque sorte, comme une équation), que vous êtes à la fois le Tout, la Totalité, et que, en même temps, ici, dans cette Dimension incarnée, pour manifester ce Tout, il faut effectivement être strictement rien. Non pas rien, au sens d'un ego (comme vous dites) qui pourrait être négatif, se négligeant lui-même, se punissant lui-même. Mais bien un acte de Conscience réel, permettant de Voir avec le Cœur, et avec le ressenti du Cœur, que ce qui s'exprime, ce qui se joue en vous (et surtout dans cette période qui s'ouvre) est, en quelque sorte, un jeu. Que certains pourront appeler un combat, et d'autres, des mouvements extrêmement importants, entre quelque chose qui revendique, et quelque chose d'autre qui ne revendique pas. Entre quelque chose qui veut, et quelque chose qui ne veut pas.

Je dis cela parce que, dans le déploiement de la Lumière, précédent le retour total du CHRIST, il est évident que nombre de choses vont vous apparaître, dès l'instant où vous arrivez à calmer, en vous, tout ce qui est de l'ordre des activités, qui sont en rapport avec, je dirais, la vie ordinaire (ce que vous appelez les désirs, les besoins, les fonctionnements ordinaires de l'être humain, ici, sur cette Terre). Et que c'est dans ces moments de silence, où plus rien ne trouve à s'exprimer, aussi bien dans les relations qu'à l'Intérieur de soi, que peut apparaître la Vérité de la Lumière. Mais pas avant. Alors, bien sûr, les orientaux, pour cela, pratiquent les méditations, des exercices appelés Yogas. C'est une Voie. Et elle est tout aussi forte que les simples mots que j'emploie, car chacun y trouve ses propres résonances, et les moyens de s'y appliquer. Ce dont, moi, je veux appuyer et parler, c'est surtout cette notion d'Humilité (dont je viens déjà d'exprimer quelques mots) et de Simplicité.

La Simplicité est essentielle parce que, effectivement, la Lumière est, comme vous le dites, Intelligence et, surtout, Simplicité. Elle n'est jamais compliquée. Dès que quelque chose devient compliqué, vous pouvez être certain que cela n'a rien à voir avec la Lumière, la Vraie. Que cela soit dans votre vie, dans les circonstances de votre vie. Que cela soit dans les décisions que vous prenez. Ou dans ce que vous manifestez dans toutes vos relations, à l'intérieur de vous comme à l'extérieur de vous. Il y a même des expressions qui permettent de traduire la Simplicité de la Lumière, dans son action en vous. Que vous appeliez cela Action de Grâce, Fluidité de l'Unité, Synchronicité, peu importe. Il peut exister beaucoup d'expressions pour traduire le fait que, quand on s'en remet à la Lumière, tout devient extrêmement simple. Alors que vous savez tous que le mental, les émotions, sont quelque chose d'horriblement compliqué, car vous emmenant à vivre des choses que vous ne souhaitez pas vraiment. Bien sûr, qui peut dire qu'il est content, quand ses activités mentales prennent le dessus, et l'empêche même de faire cesser ce propre mental ? Ça veut bien dire qu'il y a quelque chose, à l'Intérieur de vous, qui sait très bien que ce qui se manifeste n'est pas la Paix, n'est pas la Vérité. Mais une activité qui vient brouiller, en quelque sorte, les cartes, et la Lumière elle-même.

Vous prenez, bien sûr, Conscience, aussi, que les attachements, les émotions, sont des sources importantes, aussi bien de satisfaction, que de son opposé. Et que donc, les émotions, par essence même, vont, dans votre vie, vous amener à vivre des choses agréables comme désagréables. Bien sûr, il est préférable et souhaitable de ne vivre que des choses agréables. Mais ces choses agréables, vous le savez bien, ne durent jamais, car elles nécessitent leur reproduction pour être satisfaites. Vous savez bien, pour ceux qui se sont approchés de la Merkabah Interdimensionnelle collective (par vos alignements, par l'allumage de l'un ou l'autre de vos Foyers), que vous êtes capables de vivre, à des moments, des états de Paix Intérieure où le silence mental, le silence des émotions, se manifeste. Et vous permettant, alors, d'expérimenter des états non ordinaires, que vous pouvez appeler l'Unité, la Joie. Ces états non ordinaires, parce que non conscients dans la conscience ordinaire, vous sont accessibles, de plus en plus. Et c'est, d'ailleurs, au sein de ces espaces particuliers que vous allez puiser, en quelque sorte, l'énergie ou la Conscience ou la Lumière, qui va vous permettre, si possible, de traduire cela dans les moments, justement, qualifiés auparavant d'ordinaires.

Cela nécessite avant tout, je dirais, de faire simple. Faire simple veut dire, surtout, d'accepter le flux de la Lumière que va vous proposer la vie. Parce que vous n'avez jamais les moyens, sur le moment, de savoir si un évènement qui va arriver est, vraiment, bon ou mauvais pour vous (comme toujours le mental le fait, et l'ego le fait) mais plutôt d'accueillir tout ce qui va se manifester à vous (surtout dans cette période) avec, je dirais, la même humeur, le même état de détachement. Essayer, autant que faire se peut, de rester dans cette Simplicité qui accueille, de la même façon, un évènement de nature qualifiée d'agréable, qu'un évènement de nature qualifiée de désagréable, la réaction, quelle qu'elle soit, même si elle semble logique pour l'être humain. Et cette réaction est inscrite, bien sûr, dans le fonctionnement inné de l'être humain. Il est évident que, si quelqu'un veut vous donner une gifle, vous allez esquiver, c'est un réflexe. Et ce réflexe, bien sûr, est un conditionnement et une réaction. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il faut tendre l'autre joue. Je dirais, simplement, que si vous êtes dans la Simplicité, tout simplement, il n'est pas de raison qu'une gifle arrive jusqu'à vous. Et il n'est, donc, pas plus de raison de tendre une autre joue, à quelque chose qui n'a pas existé.

Car, en Vérité, l'état d'Esprit et l'état d'humeur dans lequel vous vivez, va faire arriver à vous, de manière inéluctable, tout ce qui est nécessaire (agréable comme désagréable) pour mener à bien ce qui est à mener. Alors, bien sûr, si ce qui est à mener à bien est uniquement la satisfaction personnelle, même avec certains obstacles, en général, l'être humain a été très têtu et il va arriver à ses fins. Vous savez tous cela. Que cela soit à travers une satisfaction affective, une satisfaction de réussir quelque chose, souvent, l'être humain, quand il rentre dans la réaction ou dans l'obtention d'un but, déploie en général des trésors d'ingénuité (d'intelligence, dit-on, il paraît) pour arriver à ses buts. La Lumière ne procède absolument pas comme ça. La Lumière va procéder dès l'instant, où vous acceptez de ne plus réagir. Dès l'instant où vous acceptez, de ne plus vouloir aller vers ceci ou vers cela, mais dès l'instant, où vous laissez et observez la Lumière agir dans votre vie. Car, maintenant plus que jamais, elle est censée agir, en totalité, dans votre vie. Et vous fournir, par elle-même, tout ce qui est nécessaire, pour mener à bien votre Esprit, et non pas votre ego.

Alors, bien sûr, des fois, certains éléments peuvent sembler, dans un premier temps, totalement à l'opposé de ce que vous aviez fait comme relâchement, ou comme effort pour ne plus réagir. Ne jugez pas non plus ce qui vous arrive à ce moment-là. Contentez vous d'aller, toujours plus, vers cette observation de ce qui se passe, quand vous laissez agir la Lumière. Ça ne veut pas dire, par-là, bien sûr, de rester dans un fauteuil, et d'attendre de voir ce qui va se passer. Ça veut dire, simplement, de porter une forme d'attention, de lucidité particulière, sur chaque instant de votre vie. Cette attention particulière peut être appelée, là aussi : être totalement dans le présent, dans l'Ici et Maintenant. Car si vous rentrez dans l'Ici et Maintenant, vous donnez moins de prise à votre mental, à vos émotions, pour pouvoir venir ou sortir de cet état. Bien sûr, ce n'est pas quelque chose qui, auparavant, pouvait s'obtenir comme ça, du jour au lendemain. Mais les circonstances, aujourd'hui, ne sont pas du tout les mêmes. Vous êtes, comme vous l'a dit notre Commandeur (ndr : O.M. AÏVANHOV), déjà depuis le mois de mars, rentrés dans la période Ascensionnelle où beaucoup de choses peuvent être facilitées, par votre propre conduite, par votre propre acceptation, de ce qui vient, sans pour autant savoir ce qui vient. Mais simplement, en laissant, déjà, agir, en vous, cette Lumière. Et la Lumière n'agira, en vous, que si vous demeurez dans l'Humilité et dans la Simplicité.

L'Humilité et la Simplicité, dans la période que vous vivez, donnent de grandes facilités. Alors que vous constaterez, en vous comme tout autour de vous, sur l'ensemble de la Terre, que plus la Conscience résistera à ce qui va se déployer, plus elle va manifester quelque chose qui n'a rien à voir avec la Lumière mais qui sera simplement de la réaction, de la résistance. Alors, est-ce qu'on peut dire, vu de l'extérieur, que c'est la Lumière qui provoque cela ? Absolument pas. C'est l'acceptation ou la non-acceptation de la Lumière, qui conditionne et qui conditionnera, en totalité, de plus en plus, tout ce que vous aurez à vivre, sans aucune exception. La Grâce, vécue au sein de l'Humilité, de la Simplicité, comme vous dirait Thérèse (ndr : THÉRÈSE DE LISIEUX), au sein de la petite Voie, va vous démontrer, de manière beaucoup plus rapide qu'auparavant, l'efficacité d'un tel fonctionnement. Mais faut-il encore l'adopter. Cela nécessite, encore une fois, de se placer, de plus en plus, dans l'Instant Présent. De se placer, de plus en plus, dans l'instant que vous vivez. Alors, aidez-vous, par des phrases que vous vous répétez (« je suis Ici et Maintenant »), par la respiration, par des gestes, par beaucoup de choses qui vous ont été données par les courants que je qualifierai d'orientaux. Mais chacun doit trouver une méthode qui lui permette de s'installer, de plus en plus facilement, dans ce fameux Abandon à la Lumière, et de laisser œuvrer, en soi, la Grâce, la Simplicité, la Facilité. C'est pas un vain mot, et c'est pas quelque chose qui est difficile à obtenir, bien au contraire. Je dirais que c'est tellement simple que cela n'est pas vu. Alors, posez-vous déjà les questions, non pas de savoir ce que vous allez faire de votre vie, ou ce qu'il faut décider, mais posez-vous la question de savoir si vous voulez voir, réellement, la Lumière en action dans votre vie, de plus en plus, ou pas.

Alors, bien sûr, vous avez des marqueurs. La Vibration est Conscience, donc vous allez sentir des perceptions, sur ce que nos amis orientaux appellent les chakras, les énergies, les roues d'énergie, les Feux, les Couronnes (les noms sont très variés). Mais vous avez des marqueurs présents dans votre corps, et aussi dans le déroulement de votre vie, qui vont vous prouver que vous êtes, ou pas, dans la Simplicité et dans l'Humilité. Comprenez bien, aussi, que certaines attitudes, certains comportements, ne sont pas de l'Humilité ou de la Simplicité. Dès l'instant où il y a l'expression de vouloir prendre une ascendance dans une relation, quelle qu'elle soit, dès l'instant où il y a un besoin (logique, chez l'humain je vous rassure) de reconnaissance, bien évidemment, à ce moment-là, vous n'êtes plus dans l'Humilité et la Simplicité, mais dans le besoin ou le désir d'être reconnu. À ce moment-là, bien sûr, la Lumière ne peut pas rivaliser avec tant d'ingéniosité et de complexité, et la Lumière s'éloigne. Et d'ailleurs, si vous étiez attentifs, à ce moment-là, vous percevriez que les Vibrations (en tout cas même ténues, vécues au niveau du Cœur), disparaissent, tout simplement. De plus en plus, la réponse du Cœur (tel que cela vous a été défini, voilà maintenant quelque temps), va devenir un témoin privilégié de votre état de Conscience et de votre état, aussi, d'Humilité et de Simplicité.

Vous constaterez, aussi, que plus vous rentrez dans cette Lumière, dans l'Abandon à elle, dans l'Humilité, dans la Simplicité, moins il y a de choses à revendiquer, car tout s'établit de manière naturelle. Comme disait le CHRIST : « est-ce que l'oiseau se soucie de ce qu'il va manger demain ? » En Vérité, c'est la stricte Vérité, dès l'instant où vous êtes totalement immergés dans la Lumière. Rien ne peut manquer, quand vous êtes dans la Lumière. Seuls la personnalité, le mental, les émotions, vont vous dire que vous allez manquer de ceci ou de cela. C'est toujours le même principe. Tant que vous pensez cela, vous appelez, irrémédiablement, par le principe d'Attraction et de Résonnance, le manque. C'est-à-dire que la peur va attirer, systématiquement, à vous, ce dont vous avez peur. Nous avons tous, de notre vivant, vérifié cela, sans aucune exception. C'est une loi qui permet, en l'observant, de comprendre comment elle fonctionne et de pouvoir, grâce, toujours, à cette Humilité et cette Simplicité, de s'en éloigner. Et, vraiment, d'accepter et d'acquiescer, en quelque sorte, à tout ce qui doit se manifester à vous. Car plus vous rentrerez dans cette Simplicité, cette Humilité, vous constaterez, par vous-mêmes, que vous deviendrez de plus en plus joyeux, de plus en plus sereins. Et que, de plus en plus, le mental ne pourra plus prendre les rennes, de même que les émotions. Ce qui n'empêche pas, bien sûr, d'avoir encore des émotions et du mental. Mais vous les prendrez pour ce qu'elles sont, c'est-à-dire des activités qui n'échappent pas à votre contrôle. Car, à ce moment-là, qu'est-ce qui va prendre le contrôle de tout ça ? Ce n'est plus la personnalité, mais c'est, bien sûr, l'accès à ce qui est appelé l'Êtreté, et à la Conscience décloisonnée dont vous parlait mon Frère, que vous nommez FRÈRE K.

Ainsi donc, vous rentrez dans l'ère de l'expérimentation. Cette expérimentation, elle est à vivre lors du déploiement de la Lumière, dès maintenant, au jour le jour. C'est ce qui va vous amener, petit à petit, par simplement la Conscience elle-même, à vivre cet Éveil des Sentiers, cette reconstruction de votre Corps de Résurrection. D'en vivre les effets et les potentiels spirituels, ici même, dans cette vie la plus ordinaire. Alors, bien sûr, il est tout à fait possible de porter l'Attention, la Conscience, sur ces Sentiers, sur ces Portes. Il est tout à fait possible d'y appliquer du magnétisme des mains, de porter sa Conscience dessus, d'y placer des Cristaux. Il est tout à fait possible aussi d'aller, encore plus simplement, vers la Simplicité et l'Humilité. Encore une fois, ce que je vous dis n'est pas mieux, ou meilleur, que ce que vous disent d'autres Melchizedech. J'attire simplement votre attention sur le fait qu'il existe, et qu'il a toujours existé, des raccourcis. Plus que jamais, aujourd'hui, le déploiement de la Lumière peut se faire de manière fort simple, par un raccourci direct ou par, non pas des méandres, mais des voies un peu plus complexes qui dépendent, bien sûr, de votre propre individualité, et aussi, de votre propre besoin d'expérimenter ce déploiement à votre manière.

Aucune manière, encore une fois, n'est meilleure qu'une autre. Je dirais même que d'appliquer l'ensemble des manières et des moyens, va vous permettre de démultiplier les chances de vivre cette période de déploiement, vraiment, sans en vivre aucune des résistances, ou aucun des inconvénients. Car vous vous doutez bien, quand vous observez sur ce qui se passe sur la Terre, au moins sur ce Plan, que le déploiement de la Lumière n'est pas sans occasionner un certain nombre de modifications importantes, même de la Terre (qui n'en sont, je vous le rappelle, qu'à leurs tous premiers débuts, depuis le début de cette année). Vous n'êtes pas sans ignorer, aussi (et cela vous a été dit), que les choses, les évènements et votre Conscience, vont aller de plus en plus vite. Ceci n'est pas une Illusion, mais bien un mécanisme, qui est fort logique lors du déploiement de la Lumière. Lors du Switch de la Conscience, et du Passage de la Terre à un état Vibratoire profondément différent de ce qu'elle a connu jusqu'à présent (et aussi, pour vous, bien sûr). Tout cela se passe de manière absolument parallèle et synchrone, en chacun de vous, comme en l'ensemble de la Conscience collective, comme en l'ensemble de la Terre. Ce n'est pas un mécanisme isolé, même si certains humains vivent quelque chose qui les rapproche beaucoup plus vite, et beaucoup plus intensément, de leur Libération que d'autres. Le but, rappelez-vous, est la Libération totale de la Terre, même si les Devenirs, au sein de cette Libération, ne sont pas tout à fait superposables, pour les uns et pour les autres.

Je peux vous assurer, et vous allez en avoir la démonstration très vite, si vous essayez (n'oubliez pas que c'est le moment de l'expérience, et non pas des croyances) : si vous expérimentez, non pas de faire des efforts, mais d'observer, simplement, l'action de votre personnalité, vous allez vous apercevoir, de plus en plus vite, par l'éclairage de la Lumière (et c'est exactement ce qui a été dit, déjà, il me semble, lors de l'intervention d'autres Melchizedech), vous allez en quelque sorte vous voir agir. Qu'est-ce qui se voit agir, si ce n'est la Conscience Illimitée ? Qui voit agir la Conscience limitée. Non pas pour se juger, puisque la Conscience Illimitée ne juge pas. Non pas pour condamner, car elle ne condamne pas non plus. Non pas pour vouloir, mais simplement pour permettre à la Lumière de corriger, en quelque sorte par elle-même, ce qui est à corriger, en chacun. Et il est clair que, quelque soit le degré d'avancement, vous allez vous apercevoir que vous avez tous, sans aucune exception, des petites corrections à effectuer en ce qui concerne l'Humilité et la Simplicité. Personne ne peut échapper à cela. D'ailleurs, le fait de déployer le deuxième Sentier, de passer la deuxième Porte et, nécessairement, vivre la Résurrection, ne peut se faire si tout ce qui est zone d'Ombre n'a pas été éclairé, en totalité. Encore une fois, sans juger, simplement en acquiesçant. Simplement en acceptant de voir, et non pas de détourner le Cœur de ce qui est à voir. A ce moment-là, vous aurez fait un grand pas vers l'Humilité, vers la Simplicité.

Rappelez-vous aussi qu'au sein de toutes les relations, sans aucune exception, même les plus détestables qui puissent encore vous arriver (parce que, bien sûr, installer la Lumière en soi peut entraîner, dans celui qui ne l'installe pas, des réactions extrêmement violentes), mais même dans ce que vous vivrez, il y aura toujours quelque chose à comprendre. Parce que même là, cela n'arrive pas par hasard. Au plus vous rentrez dans cet Abandon à la Lumière, au plus vous irez vers cette Simplicité, cette Humilité, au plus vous constaterez que certains éléments vont vous éclater (en quelque sorte) à la figure. Comme une évidence, qui jusqu'à présent ne pouvait pas être vue, ou n'était pas acceptée. Tout cela va aller extrêmement vite. Vous ne serez pas confrontés, en quelque sorte, à des choses qui vont durer des mois ou des années. Mais cela peut se chiffrer, dorénavant en heures ou en jours, jamais plus. Si quelque chose dure plus longtemps, dans le domaine de ce qui vous a confronté, alors posez-vous d'autres questions plus fondamentales, sur votre capacité de vous Abandonner, réellement et totalement, à la Lumière.

L'Intelligence de la Lumière est même, à même, je dirais, de faire disparaître, en vous, un certain nombre de troubles. Que cela soit au niveau de cette enveloppe corporelle, comme au sein même de votre propre Conscience, ou de vos propres attachements, qui vous sont personnels ou collectifs, comme vous le savez (ndr : voir sur notre site la rubrique « Protocoles à pratiquer - Libération des Attachements Collectifs »). Comprendre les attachements n'est pas les décortiquer, mais simplement les voir pour ce qu'ils sont. Et passer à autre chose, tout simplement. Ainsi, la Conscience Unifiée ne vous dicte pas une punition, ne vous dicte pas une condamnation, de soi ou de l'autre mais, bien plus, d'être dans une situation totale de neutralité. Permettant, justement, de transcender et de dépasser ce qui se manifeste en vous, comme dans une relation, quelle qu'elle soit.

Rappelez-vous aussi (comme cela a été dit) que celui qui est en Unité, et qui Vibre au sein de l'Amour, ne peut en aucun cas être altéré, d'une manière ou d'une autre, par le déploiement de la Lumière. Ce qui est altéré est, justement, ce qui n'est pas de l'ordre de la Lumière. Alors, de la même façon que vous n'avez pas à juger, ou à condamner, à l'extérieur de vous, ne jugez pas non plus, ou ne condamnez pas non plus, au sein de votre Intérieur. La Lumière ne s'en déploiera que plus facilement, et de manière plus sereine, au sein de votre Conscience.

Le déploiement du deuxième Sentier, l'adossement postérieur de la Lumière Vibrale (entre KI-RIS-TI et votre Sacrum), est un élément majeur de Transmutation. Qui correspond en totalité, à travers ce que je viens de dire, à l'Humilité, à la Simplicité. Mais c'est aussi un Feu. Un Feu intense, qui vient se joindre à l'adossement antérieur, qui lui aussi se termine, à peu près, dans la même région de votre corps. Vous l'avez compris, ce qui se réveille en vous, aujourd'hui, en totalité, c'est le Feu de la Terre, le Feu de l'Éther, qui rejoint le Feu du Cœur. Qui, au passage, et en passant, détruit en totalité le Feu de l'ego. C'est dans ces moments-là qu'il faut veiller à être dans l'Humilité et dans la Simplicité. De façon à ce que l'ego, ou le feu de l'ego, ne soit pas entretenu par ce Feu de la Terre et de l'Éther, qui remonte jusqu'au Cœur. Il ne doit pas s'arrêter à mi-chemin. Le Passage de la deuxième Porte, qui vous amène à votre Résurrection, permet de vivre cela.

Les déploiements ultérieurs de la Lumière, qui vous seront annoncés et vécus, correspondent, eux, à des compréhensions plus fines, je dirais, à observer en ce qui concerne, par exemple, la façon de s'alimenter, de se nourrir. Bien sûr, je ne parle pas là, loin de là, que des aliments. Mais de tout ce que vos yeux regardent, de tout ce que vos mains touchent. En fait, de tout ce vers quoi votre Attention et votre Intention sont dirigées. Car, là aussi, il va falloir être conforme à l'Unité, être conforme à l'Humilité et à la Simplicité. Vous comprendrez cela, au fur et à mesure que ces Sentiers vont s'ouvrir, et que ces Portes vont se déployer. Mais cela deviendra, rassurez-vous, si vous l'acceptez, chaque jour (puisque effectivement cela sera chaque jour) de plus en plus facile. Ou alors, de plus en plus difficile, si vous résistez. Mais comprenez bien que, là non plus, la Lumière n'y est strictement pour rien. Le déploiement de la Lumière vient mettre fin à l'Illusion. À vous de savoir où sont les illusions. Les illusions, pour vous, seront, uniquement, là où vous résistez. Cela est fort simple et fort logique. Et la façon de déverrouiller ce qui résiste, c'est effectivement ce qu'ont pu vous dire certains Anciens. Et c'est aussi en y apportant plus qu'une pincée d'Humilité et de Simplicité. C'est à cette condition que le dernier voyage, que vous accomplissez, se déroulera dans la Joie, dans la Paix, et surtout, ce que je vous souhaite, dans la plus grande des facilités.

Voilà les quelques éléments complémentaires au déploiement de ce deuxième Sentier, cet adossement postérieur, qui vous donne en fait les bases (au travers de cet éveil de la Kundalini, ou du Canal de l'Éther, comme cela est convenu maintenant de l'appeler), dans cette partie située à l'arrière du corps, entre le Sacrum et le Cœur à l'arrière, qui se déploie parallèlement au Lemniscate Sacré, réalisant alors l'alchimie ultime, depuis le bas jusqu'en haut, faisant de vous des Êtres Transfigurés, Crucifiés et Ressuscités. Vous amenant, donc, à être propres pour accueillir le CHRIST, au moment voulu et venu, qui est (comme on vous l'a dit) très proche.

Voilà les quelques éléments. Maintenant, s'il est en vous des interrogations ou des questionnements supplémentaires par rapport à cela, je me ferai une Joie de rester encore un instant avec vous. Et donc, je vous écoute.

Question : que signifie être Transfiguré ?
Un Être Transfiguré, cela vous l'avez quasiment tous vécu, ici comme ailleurs (en tout cas, qui lirez ces lignes), c'est la première rencontre avec la Lumière. Qui est illustrée par le premier passage de la Porte Étroite, l'activation du 8ème Corps, et de tout l'ensemble des Nouvelles Fréquences Vibratoires, comme disait MÉTATRON, vous conduisant, en quelque sorte, à un Couronnement, qui est la Couronne Radiante de la Tête et les deux Couronnes Radiantes de la Tête, quand le Cube Métatronique s'y est déposé. Voilà ce que cela signifie. Ensuite, vient, dans les temps que vous vivez maintenant, ce qui a été appelé la Crucifixion. La Crucifixion est possible dès l'instant où la Lumière a été révélée (par le redressement de la Lumière qui avait été obliquée), dès l'installation de la Croix de la Rédemption (qui a été faite, il y a presque un an), dès l'activation des Croix Mutables. La dernière épreuve peut alors s'enclencher et celle-ci est strictement verticale : elle est votre Ascension. La Transfiguration, par analogie, est aussi le moment (de façon biblique, pour prendre un exemple à ce niveau), où Moïse se retrouve devant le buisson ardent, face à MÉTATRON, et devient donc Transfiguré et Illuminé. Brûlé, en quelque sorte, par la Lumière de LA SOURCE.

Nous n'avons plus de questionnements, nous vous remercions.
Bien. Alors, je me permets de vous souhaiter un excellent retour à la Lumière. Celle-ci se déploie, pour votre plus grand profit et votre plus grande Joie. N'oubliez jamais cela. L'ensemble des Melchizedech et moi-même, nous transmettons tout notre Amour, à votre Amour. Je vous dis certainement à une prochaine fois, car il y a encore un ou deux Circuits où j'aurai, vraisemblablement, quelque chose à rajouter à mes Confrères, si l'on peut les appeler ainsi. Je vous dis à très bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page