Autres Dimensions

Sois qui tu es

ANAËL

6 juin 2009

pdf

Je Suis l'Archange Anaël. Comme certains d'entre vous le savent déjà, Je Suis l'Archange qui représente le Conclave. Je Suis l'Archange de la mise en relation. Mon domaine est spécifiquement celui de la relation. Je vous prie de recevoir ma radiance. Ma radiance est le rose. Ma radiance est en relation directe avec la planète que vous appelez Vénus. Je vous présente, mes hommages. Je viens à vous pour vous entretenir d'un concept et d'une réalité qu'il vous est, aujourd'hui, permis de toucher et de vivre, en particulier, depuis que, nous, Archanges, par l'intermédiaire de l'Archange Mikaël, relayons sur vous la radiation de l'ultra-violet. Ce qu'il vous est possible aujourd'hui, si tel est votre désir, de rayonner et de vivre, est la Joie. Vénus est la planète de l'Amour. Parler de l'Amour va vous faire envisager, selon vos propres filtres, vos propres expériences, un certain nombre de choses fort différentes, par rapport à ce que vous vivez et ce que vous entendez par Amour. Mais, aujourd'hui, je voudrais éclairer un versant particulier de l'ouverture de votre lampe cardiaque appelée la Joie. Un intervenant qui vous a déjà parlé en de nombreuses occasions, le Maître Ram, vous a parlé de la Paix et de l'ouverture du cœur. Je viens, quant à moi, vous apporter un élément fondamental qui concerne la Joie. Au sein de votre densité dans laquelle vous vivez et évoluez la Joie n'est pas courante. La densité que vous vivez est pesanteur. Par le principe même de l'attraction et du principe de résonance vous êtes confrontés à un certain nombre d'émotions. Ces émotions peuvent vous entraîner vers le plaisir et vers des petites joies mais aussi, et malheureusement, vers des peines, vers des souffrances, vers des manques de Lumière, vers des zones d'Ombre. Nous vous avons annoncé, en particulier l'Archange Mikaël, que les effusions de l'Ultraviolet allaient conduire à vivre, au sein de cette densité, une autre Vérité, une Vérité beaucoup plus légère, beaucoup plus joyeuse.

La première impulsion de la Source, avant même l'existence des multi-univers au sein des multidimensions, a consisté à extérioriser son propre Esprit, ainsi appelé en votre langage. Cette propre extériorisation de l'Esprit de la Source est appelée Joie. La création a ses débuts, a ses finalités. Au sein des multi-univers et au sein des multidimensions est la Joie. Il ne peut y avoir retour à l'Unité, sans Joie. Qu'est-ce-que la Joie ? Vous, êtres humains, au sein de cette dimension dissociée, vous avez l'habitude d'exprimer et d'expérimenter des petites joies liées à la satisfaction de désirs, à la réalisation d'objectifs, bien compréhensibles au sein de votre densité. Mais ceci n'est pas la Joie. La Joie dont je veux vous parler est la Joie de la révélation de la Divinité. Alors, c'est quelque chose qui est difficilement appréhendable par des mots. Alors, nous allons déjà vous donner ce qui n'est pas de la joie et l'endroit où ne peut être la Joie. Le premier principe est que, tant que votre regard est tourné vers l'extérieur au sein de votre densité, au sein même de votre expérience de vie, il ne peut y avoir de Joie. Il peut y avoir des plaisirs mais, bien évidemment, le jeu du regard extérieur entretient la dualité et vous prive de la Joie. La Joie, en effet, participe de l'Unité. Et la dualité, le jeu de la vie en incarnation dissociée que vous vivez, ne peut prétendre permettre l'éclosion de la Joie. La Joie, pour employer vos mots, est un état de conscience. La Joie est une vibration. La Joie est un état de relation, intense et profond, avec votre être intérieur, avec la Vérité, avec l'Unité et avec la Déité. La Joie ne peut se trouver, dans le regard extérieur, dans la vie extérieure. Elle ne peut dépendre des circonstances de ce monde. Elle ne peut dépendre de la dualité que vous vivez. La Joie est résonance et mise en relation avec la Source mais, avant tout, découle de la capacité à vous tourner vers votre être intérieur. Se tourner vers l'être intérieur est au-delà de la méditation, au-delà de la prière. C'est avant tout un acte de conscience où vous décidez de vous tourner vers votre Essence, vers votre Éternité et vers votre réalité. Ceci ne peut être réalisé qu'à partir du moment où vous cessez le jeu de la dualité.

Qu'est-ce-que le jeu de la dualité ? Le jeu de la dualité résulte du long apprentissage que vous avez fait, au sein de cette densité et de cette matière, au sein de cette dimension dissociée, qui vous a permis d'exprimer un certain nombre de qualités, qualités qui vous ont progressivement, dissociés et distanciés de la Source. Rentrer en intériorité ou en Unité, consiste à faire cesser le jeu de la dualité.A partir du moment où votre conscience est tournée vers l'extérieur, vous expérimentez la dualité, vous expérimentez le jeu des actions et réactions, vous rentrez sous l'influence de la loi de karma. La Joie est un changement de regard, un changement de point de vue, un changement de réalité. La Joie se décrète et se vit à partir du moment où vous passez de la loi d'action / réaction (ou loi de karma) à la loi de l'Unité ou à la loi de la Grâce. La Grâce ne peut se trouver à l'extérieur, la Grâce ne peut se trouver que quand votre regard se tourne vers votre intérieur, là où réside l'éternité, là où réside la Déité, là où réside le Principe. La Joie est quelque chose que vous devez vivre car la Joie, en Vérité, est l'ascension. L'Ascension, telle que vous la définissez ou la vivez et la vivrez, n'est, certes, pas un processus sérieux. C'est un processus lié à la Grâce.

La Grâce est en relation directe et en prise directe avec la Joie. Vous ne pouvez pénétrer les domaines de l'éternité en manifestant des émotions contraires à la Joie, si tant est que la Joie soit une émotion. La Joie est une Grâce, la Joie est un état d'exultation de la Lumière en vous, de la Lumière retrouvée, de la Vérité qui se vit au sein de l'être, en son Temple Intérieur. La Joie ne peut se manifester que si vous acceptez de faire taire ce qui n'est pas Elle. Il vous faut, pour cela, réaliser l'Ici et Maintenant. L'Ici et Maintenant signifie que vous devez déconditionner toute action et toute réaction, que vous devez déprogrammer en vous tous les conditionnements qui font ce que vous êtes, dans cette dualité. Vous devez, pour cela, participer activement au désir de la Joie. Ce désir est un désir tout spirituel et qui n'a rien à voir avec les désirs humains, avec les désirs de la dualité, avec les alternances de petites joies, de souffrances, de peines, de peurs, de tristesse, bref, d'émotions. La Joie est un état de plénitude. C'est à ce niveau que se trouve la porte de sortie de cette dualité, la porte de sortie de la loi d'action et réaction et aussi la porte de sortie de ce que vous appelez le libre-arbitre. La vraie liberté et la libération ne se trouvent pas dans le libre arbitre, ni dans la loi de karma, mais dans la loi de la Grâce, dans la loi où la Source est enfin révélée en vous, afin de permettre l'irradiation de l'Amour, de la Vérité, de la simplicité et de la beauté. Quelles que soient les beautés de ce monde que vous avez pu créées, par vos prises d'incarnation extensives, quelle que soit la beauté de la nature, vous ne pouvez l'appréhender au travers du regard de la dualité. L'Essence de la beauté de la nature ne peut se vivre et s'intérioriser que si, vous-même, réalisez cela en vous.

Et, pourtant, la Joie n'est pas une recherche, la Joie n'est pas une démarche, la Joie est profondément liée, comme je le disais, à l'Ici et Maintenant. L'Ici et Maintenant fait que votre conscience se détache de la loi de karma et, donc, de la notion d'action / réaction. L'Ici et Maintenant fait que vous êtes capables, en un instant, de vous mettre au centre de votre être, au cœur de l'être, et de laisser ce qui attend, de toute éternité, se manifester. Le seul chemin est le chemin qui consiste à laisser s'épanouir la Joie. Ce sont les résistances à la Joie qui déclenchent en vous l'attraction vers la densité, l'attraction vers la lourdeur, l'attraction vers les émotions, qui nuisent, par leur manifestation, à la présence de la Joie. La Joie est par ailleurs, Présence, la Joie est, par ailleurs, légèreté. Elle n'est pas réaction, elle n'est pas non plus action. Elle est simplement, Être. Maître Ram vous a donné, à de nombreuses reprises, un certain nombre d'éléments vous permettant d'ouvrir et de déverrouiller en vous certaines portes que, vous seuls, pouvez ouvrir. Nous, Conclave, ne pouvons que vous proposer certaines radiances mais, vous seuls, et seulement vous seuls, pouvez faire le pas d'aller vers la Joie. La Joie n'est pas quelque chose qui se cherche à l'extérieur, la Joie est quelque chose qui s'établit à l'intérieur, à partir du moment où vous acceptez de ne plus rien chercher à l'extérieur. La Joie est, enfin, une énergie de relation. Étant mise en relation à l'intérieur de vous et à l'extérieur de vous, elle va mettre en harmonie, les différentes strates de vos enveloppes. Elle va réunifier en vous, vous réunifier et permettre la réalisation de l'Unité. Le moteur de l'unification, le moteur de l'Unité, le moteur de la Présence, le moteur de l'Amour est la Joie. A chaque fois, que vous manifestez une émotion contraire à la Joie, à chaque fois que vous manifestez une tristesse, par principe de résonance et d'attraction lié à votre densité, vous vous éloignez de la Joie, inévitablement. Laisser s'épanouir la Joie, c'est retrouver la légèreté, c'est retrouver la santé, c'est retrouver le sourire intérieur, c'est trouver la Déité, c'est trouver l'absence de réaction, l'absence de karma. Cela est possible, cela n'est pas demain, cela est maintenant, si vous le désirez. L'ici et Maintenant, est simplement être capable, en tant qu'être humain, de vivre l'instant présent détaché de vos pensées, détaché de vos émotions, qui vous ont pourtant été si utiles, pour expérimenter et parcourir cet univers et cette dimension. Et ceci a été des expériences.

Aujourd'hui, si vous le souhaitez, l'expérience de la dualité, de la dissociation, de la peine, de la souffrance, peut définitivement prendre fin. Quand vous avez décidé de vous précipiter au sein de cette densité, voilà fort longtemps pour certains d'entre vous, vous aviez fait le serment de revenir à l'unité et à la Joie. La Déité vous a permis cette expérimentation, à condition, vous avait-t-Elle dit, de venir, à un moment précis, se remanifester à vous pour vous rappeler ce que vous étiez, de toute éternité. Mais, voilà, aujourd'hui, certains d'entre vous se sont tellement pris au jeu de l'incarnation, qu'ils en ont oublié le principe de l'Unité, le principe de leur Divinité et le principe de leur Joie. Aujourd'hui, il vous est possible de vous reconnecter à l'Ici et Maintenant, de vous rebrancher, littéralement, à la Source et à la Joie, en un espace de l'Ici et Maintenant, où la dualité s'éteint d'elle-même, tout en maintenant ce corps de densité car le serment que vous aviez fait à la Déité était, aussi, de spiritualiser cette matière, cette densité, cette lourdeur que vous habitez. Aujourd'hui, vous êtes arrivés au souvenir de ce serment. Nombre de choses vous rappelleront, dans les semaines de votre temps terrestre qui viennent, ce serment. Je laisserai l'Archange Mikaël s'exprimer, lors de la 7ème effusion de la radiation de l'ultraviolet, sur l'annonce faite par Marie, liée directement à la 7ème Grâce mais, néanmoins, aujourd'hui, la radiance et la reliance à votre Unité, est grandement rendue possible, à condition que vous-même fassiez le pas de vous tourner vers votre être intérieur.

Il y a un certain nombre de préceptes et de conseils sur lesquels je me suis déjà, longuement, étendu.Vous ne pouvez participer à la Joie en étant dans le jugement de ce qui se passe à l'extérieur de vous. Vous ne pouvez participer à la Joie en manifestant des émotions contraires à la Joie. Vous ne pouvez rejoindre la Joie en allant vers l'extérieur. Vous ne pouvez rejoindre la Joie, en laissant s'exprimer le mental lié aux vicissitudes de vos vies extériorisées. Néanmoins, il ne vous est pas demandé de quitter vos vies extériorisées mais, bien plus, de transcender et d'illuminer par la Joie ce que vous vivez à l'extérieur. Mais cela n'est possible que si vous acceptez de faire le pas vers l'Ici et Maintenant. En cela, vous êtes aidés, en cela, vous êtes effusés de l'énergie de l'ultraviolet, effusés de l'Esprit Saint et effusés par ma Présence et la Lumière. Cela n'est pas compliqué. Il n'y a pas de rituel, il n'y a pas de prière avec des mots. Il y a simplement à accepter le principe que, quelles que soient les circonstances et les apparences de vos vies, vous êtes en définitive des êtres de Joie, de toute éternité, qui avaient fait l'expérience de la séparation de la Joie. Mais l'heure est maintenant venue de manifester cette Joie, de manifester votre reliance et votre éternité. La Joie est certainement la chose la plus importante qui vous permettra, le moment venu, d'accéder à votre éternité, quels que soient vos choix. Alors, amis humains en incarnation, si vous avez des questionnements par rapport à cela, je veux bien tenter d'y répondre avec des mots et certainement, aussi, par l'effusion de la Lumière de la Joie.

Question : que signifie concrètement et clairement "ne pas aller vers l'extérieur" ?
Concrètement et clairement, cela signifie tourner votre regard vers l'être intérieur. Cela ne veut pas dire s'exclure du monde, cela ne veut pas dire s'enfermer, cela veut dire simplement comprendre et vivre ce que vous êtes à l'intérieur. Vous n'êtes pas définis par votre statut social, vous n'êtes pas définis par votre statut familial, vous n'êtes pas définis par votre rôle sociétal, vous n'êtes pas définis par vos croyances, vous n'êtes pas définis par votre éducation. Cela a été nécessaire au sein de votre densité mais, néanmoins, vous n'êtes pas cela et, pourtant, vous exprimez cela en permanence. Tourner son regard vers l'intérieur c'est faire abstraction de tout cela, c'est abandonner les rôles, les jeux liés à la dualité, c'est accepter, et, comme je l'ai dit à un moment extrêmement précis, c'est s'abandonner à la Grâce. L'abandon à la Grâce est l'élément primordial qui vous permet de réaliser la Joie. Vous ne pouvez vivre la Joie sans être abandonnés à la Grâce, sans être saturés de Grâce. Or la Grâce vient vers vous parce que vous vivez une fin de cycle, cela vous le savez. Vous êtes à l'aube d'une grande transformation et, donc, se tourner vers l'intérieur est devenu beaucoup plus facile qu'auparavant. Bien évidemment, cela ne signifie pas aller s'isoler dans une grotte mais bien être capable d'irradier ce que vous avez trouvé à l'intérieur vers l'extérieur. Cela passe par le non jugement. Cela passe par l'abandon total de votre mental dissocié qui passe son temps à juger, à discerner, à clarifier. Il n'y a rien à clarifier car la clarté est ce que vous êtes, de toute éternité, en votre être intérieur. En cela, il faut impérativement faire cesser le jeu du mental, si toutefois vous voulez trouver la Joie.

Le mental s'opposera toujours à la Joie parce que la Joie signifie la mort du mental et celui-ci ne peut se laisser mourir. Il a peur pour lui-même. De la même façon, les émotions vous éloignent de la Joie, quelles que soient les émotions, car les émotions sont des actions et des réactions par rapport à des sentiments, par rapport à des sensations qui, à chaque fois qu'elles sont manifestées, vous éloignent de l'Ici et Maintenant. L'Ici et Maintenant est indépendant de vos constructions mentales. L'Ici et Maintenant est totalement indépendant de ce que vous êtes au sein de cette société, au sein de ce monde. Il faut accepter d'arrêter de jouer le jeu de l'action / réaction pour pénétrer dans la Grâce. Cela se fait de manière active, cela peut se faire et doit se faire, au sein même de l'expérience de vie que vous vivez. Il ne sert à rien de vous exclure du monde, de vous exclure dans la méditation et dans la prière pour cela. Il vous suffit simplement d'accepter d'être, de vous abandonner à la Lumière, de vous abandonner à la Déité. Bien évidemment, votre mental essaye de s'approprier les mots que je prononce pour essayer d'y trouver une définition ou une conduite mais cela est au-delà de ça, bien évidemment. Le mental n'abandonnera jamais, le mental ne vous permettra jamais de vivre la Joie et, pourtant, c'est ce que vous êtes de toute éternité. Alors, trouver la Joie, trouver l'être intérieur dans l'Ici et Maintenant consiste à laisser s'effuser en soi les différentes radiations qui vous arrivent en ce moment.

La Joie est votre qualité essentielle. Quelles que soient les épreuves et les souffrances de vos vies, celles-ci n'ont qu'un seul but (au-delà d'alourdir, dans l'instant, votre souffrance), le seul but et le but ultime est de vous faire accéder à la Joie. Cela peut paraître un peu paradoxal à comprendre et à accepter. Néanmoins, posez-vous la question pourquoi dans les anciens temps certains êtres trouvaient cette fameuse Joie et cette réunification avec le Divin, après moult souffrances. Aujourd'hui ce n'est pas ce qui vous est demandé, bien évidemment, parce que les voiles qui vous séparent de la Joie sont de plus en plus fins, ils sont même déchirés pour la plupart d'entre vous. Tout ce qui faisait votre vie et vos certitudes antérieures se trouve désagrégé par ce qui vous arrive, individuellement et collectivement. Ainsi que l'a dit l'Archange Mikaël, vous rentrez dans une période, depuis le début de cette année, de déconstruction où tout ce qui est lié à la lourdeur, tout ce qui est lié au pouvoir, tout ce qui est lié à la résistance doit disparaître, non pas pour vous mettre dans l'inconfort, non pas pour vous mettre dans l'angoisse mais, bien au contraire, pour vous permettre de découvrir et d'aller en beaucoup plus facilement, et de manière beaucoup plus légère, vers votre Vérité et vers la Joie. Tant que vous êtes pris dans les rôles, sociaux, éducatifs, professionnels, bien évidemment, je conçois qu'il soit très difficile de réaliser la Joie. En ce sens, la déconstruction est nécessaire, de tout ce qui est illusion, de tout ce qui vous entrave à l'accès à cette Joie. Nombre de valeurs que vous avez créées, au sein de cette densité, représentent des obstacles à l'établissement de l'Ici et Maintenant dans la Joie. En ce sens, Michkaël vient déconstruire tout cela afin, non pas de vous mettre dans l'angoisse, mais, bien au contraire, de vous permettre de réaliser la Joie. En ce sens, la déconstruction n'est pas un acte négatif ou duel, c'est un acte d'Amour total, de don de l'Unité et de la Divinité, afin de vous éclaircir, afin de vous réaliser, dans l'Ici et Maintenant. En cela, il vous est demandé, comme l'a dit l'Archange Mikaël, de ne pas vous attacher à ce qui se déconstruit autour de vous et, parfois, en vous. Cela est nécessaire. Vous ne pouvez trouver la Joie dans la résistance. Vous ne pouvez trouver la Joie dans le jugement. Vous ne pouvez trouver la Joie que dans l'abandon à la Grâce et à la Joie, justement.

Question : pouvez-vous nous parler de Vénus ?
Vénus et ma radiance sont indéfectiblement liées à l'Amour. L'amour humain n'est que le pâle reflet de l'Amour Vénusien. L'Amour Vénusien est lié à la qualité essentielle de l'Unité, de la Déité. La radiation de Vénus permet d'établir un succédané de l'Amour qui est appelé la relation. Dès que vous établissez une relation avec quelque chose ou quelqu'un se pose le principe de l'attraction ou de la non attraction par rapport à l'objet ou à la personne. Ainsi, vous définissez la relation selon un principe duel : ou vous aimez ou vous n'aimez pas, ou cela est bon ou cela n'est pas bon. Le principe Vénusien de l'Amour est au-delà de ça. Le principe Vénusien de l'Amour consiste à irradier l'Amour, sans jugement, sans parti-pris, sans vouloir. L'Amour vénusien correspond totalement à cela. Cela correspond donc à un abandon total à la loi de la Grâce, à l'Unité, à la Vérité, à la simplicité et à la Lumière. Il n'y a que les jeux liés à vos incarnations, au sein de ce multi-univers dimensionnel dissocié qui vous ont oblitéré, littéralement, la réalité de ce qu'était l'Amour, de par votre abandon volontaire de la Lumière. Mais, aujourd'hui, il vous est demandé de faire l'abandon inverse c'est-à-dire d'accepter que la Lumière se rétablisse en vous, ce que vous êtes de toute éternité. En cela est le rôle de la radiation de la pression de l'Ultraviolet et de l'effusion de l'Esprit Saint et, aussi, du rayonnement de la Source tel que vous le vivez entre 12 heures et 13 heures de votre heure Terrestre, où que vous soyez sur Terre. Ceci participe d'un vaste plan de reconnexion, de réunification. Bien évidemment, l'énergie de l'Amour se manifestant en Unité, en principe et en Vérité, cela entraîne la dissolution de ce qui n'est pas l'Amour (ce que vous observerez aussi, de plus en plus, au fur et à mesure des jours et des semaines qui viennent). Le maximum d'activités de cette déconstruction interviendra très peu de temps après votre solstice d'été et se poursuivra de manière inéluctable et inexorable. Et vous constaterez vous-même (si vous acceptez, à ce moment-là, de ne pas porter un regard extérieur mais de vous tourner vers votre intérieur), très facilement, qu'une Lumière s'est allumée à l'intérieur de vous, qu'une vibration s'est allumée à l'intérieur de votre être et vous permet de participer à la Joie, quelles que soient les circonstances extérieures.

Question : cet abandon à la Grâce signifie devoir remettre son libre arbitre à Dieu ?
Oui et il ne peut en être autrement. Le libre-arbitre fait partie de votre expérience de l'incarnation et le principe même de votre chute, de la descente dans l'incarnation, où vous aviez fait le serment à la Déité de revenir à elle, mais de faire l'expérience au sein de cette dualité, complètement coupés de la Lumière, excepté par quelques fils de Lumière qui vous reliaient, au travers de l'âme, à l'Esprit. Ceci correspond à votre libre arbitre que vous avez toujours. Mais, pénétrer dans la Grâce signifie abandonner le libre arbitre, signifie s'abandonner à la Déité, s'abandonner à Dieu, s'en remettre à la volonté de l'Unité. La Joie ne se trouve qu'à ce prix là. Et le plus dur est de faire le pas, de s'abandonner mais, une fois que vous l'aurez fait, vous pourrez rire de ce que vous avez été au sein de cette densité. Le libre arbitre est une loi d'évolution qui a été nécessaire au sein de cet univers, au sein de cette densité et au sein de cette dimension dissociée. Mais s'abandonner correspond à la libération. Il ne peut y avoir de libération et de liberté sans remettre, comme vous dites, le libre arbitre, à la Déité.

Question : que faire avec ce qu'on appelle "Aide toi et le ciel t'aidera" aujourd'hui ?
Quel est le sens de cette phrase "Aide toi et le ciel t'aidera". Quelle est la signification du "Aide-toi" ?

Dans le sens de mettre tout ce que l'on peut en action par rapport à un souhait.
Ceci correspond à l'influence de la loi de karma, action / réaction. Le Christ a dit aussi "Cherchez le royaume des Cieux et le reste vous sera donné de surcroît". L'être humain a vécu abandonné par la Lumière parce que, lui-même, l'avait abandonnée. Il a bâti des lois spécifiques de ce monde dimensionnel, spécifiques de cette réalité. Celles-ci fonctionnent jusqu'à un certain stade. Néanmoins, tout ce que vous voyez aujourd'hui à la surface de votre Terre et en vous, tend à vous démontrer, si cela était nécessaire, que cette dimension (quelles que soient ses beautés) dissociée de la Divinité, est un non sens et un cul de sac. Votre libre arbitre vous a permis d'expérimenter cela. Aujourd'hui, il ne vous est pas demandé de réaliser matériellement quelque chose. Cela fait partie de l'abandon. Mais nul ne vous demandera de vous abandonner si tel n'est pas votre désir, si tel n'est pas votre dernier désir. Vous êtes libres de continuer toutes les expériences que vous voulez, ainsi que cela a été dit à de très nombreuses reprises. Jamais les entités spirituelles, encore moins la Déité, ne se permettraient de juger votre chemin quel qu'il soit. Néanmoins, la Lumière est de retour parmi vous et cela correspond à une promesse qui a été faite par la Lumière. Et néanmoins vous devez tous passer par la révélation de la Lumière, quel que soit votre destin, quel que soit votre chemin et quels que soient vos choix. Les choix, en fait, se limitent à très peu de choses. Acceptez-vous d'aller vers la libération et la liberté ou tenez-vous, plus que tout, à votre libre arbitre et à la loi de karma ? La loi de karma ne peut coexister avec la loi d'action de Grâce, surtout en cette période de transition. La Déité vient vous rappeler que vous êtes des Êtres de Lumière, que vous êtes des Êtres de l'Unité et que vous n'êtes pas ces êtres d'opposition qui avaient choisi de vivre cette expérience durant un temps. Cela est résolu, cela est révolu, si cela est votre souhait.

Question : le message du Graal est plus important que le message des Maîtres Ascensionnés ?
A condition que l'on m'éclaire sur ce que signifie le message du Graal et le message des Maîtres Ascensionnés.

Dans le sens des enseignements du Graal et des enseignements des Maîtres Ascensionnés.
A l'heure actuelle, sans employer pour autant les mots que vous avez employés, l'enseignement le plus important est l'enseignement de l'Ici et Maintenant c'est-à-dire la réalisation du Soi. Vous ne pourrez aider vos frères, vous ne pourrez aider la création par une recherche. Aujourd'hui, les choses sont bien différentes de ce qu'elles ont été depuis des dizaines de milliers d'années. Aujourd'hui, il vous est demandé, si vous le souhaitez, de vous abandonner à la Lumière pour vivre la Lumière. Cela n'est pas une recherche, cela est un état qui correspond à ce que certaines traditions ont appelé la réalisation du Soi. Cela ne peut se vivre qu'à travers la Joie, qu'à travers l'abandon et ce qui est appelé la Grâce et pas autrement. La recherche de la Grâce au sein de la loi d'action / réaction est une illusion. Vous pouvez passer de nombres de vies, infinies, à chercher la Déité au sein de cette dimension, vous ne la trouverez jamais. Ce qui est à trouver est à l'intérieur de soi et c'est au-delà de la manifestation. Il s'agit d'un principe transcendant que vous devez réveiller en vous. Cela correspond aux enseignements les plus anciens et les plus mystiques. Cela correspondrait, bien évidemment, plus, dans votre langage, à ce que vous avez appelé l'enseignement des Maîtres Ascensionnés.

Nous n'avons plus de questionnement, nous vous remercions.
Alors, Maîtres de Lumière en incarnation, je vais maintenant me retirer en vous apportant l'effusion de ma Lumière afin de laisser la place à quelque chose d'autre. Je vous transmets mon effusion, maintenant.
... Effusion d'énergie ...

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page