Autres Dimensions

Sois qui tu es

ANAËL

2 novembre 2009

pdf

Je suis Anaël, Archange. Bien aimées âmes humaines en incarnation, je viens à vous pour essayer de vous aider à avancer sur le chemin de l'Unité et sur le chemin de ce que j'appellerais la Relation Unitaire. Je viens, accompagné de la Vibration de l'Archange Uriel, afin de vous faire bénéficier, dans un second temps, de la Radiation de la Présence. Veuillez recevoir, tout d'abord, mes bénédictions, mon Amour et les salutations du Conclave. Alors, ensemble, nous allons, si vous le voulez bien, avancer sur la compréhension et le vécu de l'Unité. Ainsi, nous procéderons en répondant à vos questions et à vos interrogations.

Question : dans l'Unité, le mental devient le réflecteur du supra mental ?
Il faut envisager, bien aimé, le problème de deux façons. Il faut bien différencier et distancier ce qui se passe en incarnation et ce qui se passe quand vous accédez en Êtreté. Bien évidemment, le mental est indispensable à la poursuite de votre Vie au sein de cette Dimension. Ainsi, l'expérience du supra mental et de cette reconnexion à votre Essence ne détruit pas le mental à proprement parler mais, simplement, au lieu d'être esclaves de votre mental, le mental devient dirigé par le supra mental. La différence est majeure entre le mental et le supra mental, indépendamment de l'aspect Vibratoire et de l'aspect Feu et de l'aspect Lumière et que le supra mental est Intelligent par lui-même. Ainsi, votre intelligence s'exprime, au sein de cette Dimension, par le mental et l'intellect. Il y a effort de réflexion, effort d'intelligence, effort de compréhension, sous l'influence du supra mental qui a été, nous l'admettons, trouvé. Le supra mental est, à lui-même, réponse. Il n'est pas discursif, il n'est pas réflexion, il n'est donc pas transformé par une quelconque notion d'apprentissage ou de référence à un acquis. Le supra mental est Intelligence, avant tout. Se placer sous l'influence du supra mental donne des informations sur tout sujet, ne passant pas donc par le filtre du mental. Une fois que le supra mental est trouvé et initialisé en vous, une fois que la Vibration du Cœur est activée et initialisée en vous, vous avez donc la possibilité de vous en remettre à ce supra mental. Le mental peut intervenir mais, néanmoins, il est contrôlé, d'une certaine manière, par l'Intelligence de la Lumière et non plus par votre intelligence ordinaire. Au delà du mental et au delà de votre sphère de Vie au sein de cette incarnation, au delà donc des structures de la personnalité, pénétrer dans le corps d'Êtreté, par transfert de Conscience, implique la disparition totale du mental. Il n'y a donc plus possibilité de réflexion. Il y a instantanéité de la Connaissance : les images ou les perceptions arrivant au sein du corps d'Êtreté ne passent pas par une quelconque analyse mais sont vécues, je dirais, de manière brute. Si une question survient, ou plutôt une interrogation, au sein de la Conscience dans l'Êtreté, la réponse arrive instantanément. Il n'y a pas d'enchaînement, de suite logique, aboutissant à une réponse. Il n'y a pas non plus notion de choix, ni de possibilité. Au niveau du supra mental, vous rentrez dans l'évidence, vous rentrez dans des choses unitaires. Il n'y a plus possibilité de se tromper, ou il n'y a plus possibilité d'errer entre deux choix. Le choix s'impose de lui-même par l'Intelligence de la Lumière. Voici ce que l'on peut, dans un premier temps, dire sur le mental et le supra mental. N'oubliez pas, au sein de la personnalité, que l'irruption du supra mental au sein de votre incarnation se traduit par l'ouverture du Cœur et par des perceptions Vibratoires n'ayant plus rien à voir avec ce qui est vécu habituellement. La qualité même des Vibrations perçues, au niveau du corps ou au niveau des corps subtils, se modifie. Vous passez d'une Vibration magnétique à une Vibration à qualifier, elle aussi, de supra mentale, donc les caractéristiques sont profondément différentes de ce que vous appelez magnétisme. Il existe donc un certain nombre de marqueurs essentiels à reconnaître, et évidents à reconnaître, correspondant à l'activation, en vous, du supra mental et à votre reconnexion au supra mental.

Question : qu'en est-il de la relation de couple, quand on est sur le chemin de l'Unité ?
Bien aimé, la plupart des relations entre êtres humains ont été bâties, au sein de cette Dimension, sur un principe de dominant / dominé. Cela est une règle absolue, appelée aussi ordre de préséance, qui correspond à une règle absolue de votre Dimension. Le passage et l'évolution vers l'Unité s'accompagne d'une disparition totale de ce rapport dominant / dominé. Il y a donc égalité. Ainsi donc, il n'y a pas plus de différences dans la relation homme / femme de couple que dans une relation homme / femme non de couple, ou dans une relation homme / homme, ou dans une relation femme / femme. Il n'y a plus de notion de domination. Il n'y a plus de notion de pôle actif et de pôle passif, ainsi que vous l'aviez vécu à travers, par exemple, les notions de sexualité d'émission et de réception. Les deux pôles deviennent émissifs. Il n'y a plus de possibilité de vivre au sein de ce que vous avez appelé, et que vous continuez à appeler couple. Les notions exclusives n'existent plus. La Conscience Unifiée fonctionne de façon inclusive, en réunifiant l'ensemble des Consciences. À partir du moment où vous vivrez au sein de la nouvelle Dimension, il n'y a plus de distance et il n'y a plus de séparation entre les Consciences et entre les activités mentales. Ce que vous émettez comme pensées, comme attractions, comme désirs, se manifestent sur l'ensemble de la collectivité. Ainsi, désirer un Être, même dans le sens le plus noble, est connu instantanément de l'ensemble de la collectivité. Les pensées deviennent ordonnées et elles doivent devenir, aussi, cohérentes, dans la mesure où il n'y a plus de secrets, au sens où vous l'entendez. La perméabilité devient totale. Ainsi, au sein des Dimensions les plus élevées, l'émission de pensées, au sens action, d'un Archange, est captée instantanément d'un bout à l'autre des multi-univers et des multi-dimensions par l'ensemble des Archanges mais aussi par l'ensemble des autres Dimensions. La singularité existant au sein de votre Dimension, faisant que la Conscience est séparée et divisée, n'existe plus. Ainsi donc, tout ce qui est bâti sur un modèle duel (principe de domination, principe de soumission, principe de dominant / dominé, principe de mâle et de femelle) n'existe tout bonnement plus dans les Dimensions supérieures. Alors, être en route vers l'Unité ne veut pas dire supprimer les couples ou supprimer la relation homme / femme mais celle-ci doit devenir adulte, c'est à dire équilibrée, où il ne peut exister de notion de dominant et de dominé. Il ne peut exister de notion d'asservissement à l'autre. Ceci est valable, évidemment, dans toutes les relations humaines mais de manière fort importante et d'une acuité toute parfaite et toute extrême, je dirais, au sein d'un couple. La modification des rapports existant entre les hommes et les femmes au sein des couples conduit actuellement à un certain nombre de réajustements que vous observez. Nombre de couples se créent, se recréent ou se défont. Les relations ascendantes / descendantes doivent suivre aussi le même sens de la Libération. La relation est équilibrée au sein de la cinquième Dimension. Elle ne peut être un asservissement ou une domination quelconque. Ainsi, vos relations se transforment. Ainsi, nombre d'êtres humains, aujourd'hui, ne supportent même plus les relations appelées, au sein de votre humanité, hiérarchiques. Les notions mêmes de hiérarchie, au sein des ordres constitués, vont voler, elles aussi, en éclat. Cela fait partie de la Révélation et de l'émergence, au sein de votre dimension, du supra mental. Alors, vous devez suivre, à titre individuel, les lignes de moindre résistance. Aller dans le sens de l'Unité, c'est faire preuve d'équilibre c'est à dire arrêter de vouloir dominer l'autre ou de vouloir le désirer pour lui ou pour soi mais établir une relation au sein du Cœur. Alors, bien évidemment, l'évolution en est différente selon les couples. Certains sont appelés encore à vivre des phénomènes d'alternance, je dirais, de domination et de soumission, ne serait-ce qu'au travers de la sexualité, ou de la relation sociale, habituelle. Néanmoins, tout ceci est en train de se transformer et de disparaître. Bien évidemment, la transformation et la disparition n'en est pas au même stade au sein de chaque Conscience et de chaque être humain. Cela est en route et cela se manifestera de plus en plus violemment, de plus en plus crûment et de plus en plus de manière évidente. L'évidence s'installe que la relation se transforme. Elle doit être empreinte de respect, d'humilité, de tolérance, ce qui est rarement le cas, même dans l'Amour humain empreint de sentiments et empreint de sexualité.

Question : dans les Dimensions Unifiées, il n'existe pas de relation privilégiée entre les Êtres ?
La seule relation privilégiée que vous ayez, au sein des Dimensions Unifiées, est la relation que vous avez tous, et que nous avons tous, avec la Source. Toute autre relation ne peut pas être privilégiée, au sens où vous l'entendez et en particulier au travers de la notion de couple. Ce qui ne veut pas dire que les couples ne se forment pas. Il peut exister des associations, ou des apparillages d'Être à Être, de Conscience à Conscience, pouvant même évoluer, au sein de la Vie, de manière conjointe, sans pour autant être enfermés au sens de la relation privilégiée, telle que vous l'entendez. La relation privilégiée, telle que vous la définissez au sein de votre humanité, n'est, le plus souvent, qu'empreinte de domination et d'appropriation alors que la relation Unifiée est une restitution à l'Unité essentielle de l'Être.

Question : comment anticiper sur ces nouveaux modes de fonctionnement ?
Bien aimé, il n'y a pas à anticiper. Au sein même des couples existant aujourd'hui, l'homme et la femme, ou les deux hommes, ou les deux femmes, ne sont pas nécessairement aux mêmes niveaux évolutifs, ce qui crée toutes les tensions et tous les déséquilibres et les ruptures existant et qui s'amplifient au sein de cette humanité. Certains sont encore dans des modes de fonctionnement anciens. D'autres sont, déjà, dans des modes de fonctionnement nouveaux. Alors, si les deux individus, au sein du couple, fonctionnent sur le mode nouveau, cela ne pose plus de problème. Mais imaginez les problèmes dans un couple où l'un est resté sur les modes de fonctionnement anciens et l'autre est déjà dans les modes de fonctionnement nouveaux. Il y a incompatibilité Vibratoire de plus en plus forte et cela aboutit, de manière inexorable, à ce que vous appelez séparation. Il vaut mieux une séparation qu'une relation faussée. La Vibration qui vient vers vous vous engage au sein d'une relation de type Unitaire où il ne peut y avoir tricherie, où il ne peut y avoir falsification, où il ne peut y avoir illusion et domination. Alors, il n'y a pas de règle absolue. Il est important, néanmoins, de comprendre que la libération de la relation fera de vous des êtres libres et entiers. L'attraction existante, au sein de l'humanité, envers l'autre sexe n'est que la résultante de l'incomplétude existant en vous par rapport à votre Divinité, par rapport à votre corps d'Êtreté. Une fois l'Êtreté trouvée, connectée et insufflée au sein de la personnalité, vous découvrirez que les besoins ne sont plus les mêmes dans la relation à l'autre. Il n'y a plus de besoin d'appariement, au sens par exemple de la fusion. Il y a besoin de libération et de liberté, ce qui ne veut pas dire séparation mais respect absolu de l'autre au sein de son individualité. Souvent, les êtres humains se déclarent leur flamme et leur amour, mais l'amour envisagé au sein d'un couple, quel que soit l'âge, est souvent considéré comme sa propriété. L'être aimé devient donc propriété. Il n'a donc plus l'occasion d'exprimer son Amour en dehors de la relation privilégiée telle que vous l'exprimez. Néanmoins, il faut bien comprendre que cette relation-là est d'office, et depuis le départ, totalement faussée. Il y a, réellement, réaction de domination, même si la domination ne va pas jusqu'aux extrêmes dominations de type masochistes et sadiques mais, néanmoins, subtilement, il existe toujours une domination au sein de cette relation privilégiée.

Question : comment vivre la sexualité au niveau de ce nouveau mode de couple ?
Cela est extrêmement différent selon chaque être humain, bien aimé. Certains, littéralement, n'ont plus de besoin, au sens sexuel. La sexualité n'est que le moyen de prouver et de retrouver l'Unité, l'espace d'un instant, au moment de ce que vous appelez jouissance et orgasme. L'ensemble des désirs que vous éprouvez, et la satisfaction de ces désirs, abouti de manière systématique à la reproduction du même désir et donc à la poursuite de la sexualité. À partir du moment où vous rentrez en Unité, la relation de couple s'alchimise, à condition, bien évidemment, que les deux le vivent. À ce moment-là, la sexualité n'est pas obligatoire et elle n'est pas non plus souhaitable. Mais chacun le vit en fonction de ce qu'il en a envie. La transcendance totale s'accompagne d'une disparition totale, non contrainte et non forcée, de l'activité sexuelle. Celle-ci est réellement transmutée, ainsi que cela a été expliqué dans de nombreux modèles traditionnels. Il n'y a plus de déperdition dans l'acte de rechercher l'Unité puisque vous la vivez, à deux, l'un avec l'autre, sans être pourtant, l'un dans l'autre, à la recherche d'une satisfaction. Néanmoins, il est bien évident que l'âge joue aussi, à ce niveau-là, un rôle important. Mais il convient de comprendre que nombre d'êtres vivants, même en couple, au sein de cette évolution de l'Unité, ne puisse plus avoir besoin du tout de relations, au sens sexuel, puisque la relation Unitaire s'établit déjà sans passer par les organes génitaux. Mais il n'y a pas, pour autant, à se priver, car toute privation est néfaste. Ceci doit être une évolution naturelle et normale, de l'évolution vers la cinquième Dimension. Ce qui ne retire pas, bien évidemment, le côté sacré de la sexualité, pouvant exister au sein de certains peuples, même au sein de la cinquième Dimension.

Question : qu'en est-il du Tantra ?
Le Tantra est une forme de sexualité sacrée devant aboutir à l'Unité. Mais l'Unité s'obtient toujours par rapport à l'autre, donc répéter la chose ne prouve que simplement une chose, c'est que vous n'êtes pas arrivés à l'Unité. Arriver à l'Unité correspond à se faire l'Amour à soi-même, en permanence, il ne peut donc y avoir de besoin extérieur. Étant dans la Vibration du Cœur, les fondations de la Vie ne sont plus au niveau du premier chakra, même si le corps physique existe encore, et même si vous avez encore les pieds sur Terre. Les fondations s'assoient un peu plus haut et donc, la sphère n'est pas ignorée, elle n'est pas mise au repos, mais elle est transcendée.

Question : qu'en est-il de la procréation, alors ?
Cela est profondément différent. Je vous citerai un exemple qui est proche de vous, qui est celui des Delphinoïdes de 5ème Dimension : la procréation existe mais elle ne se fait pas au sein d'un organisme femelle ou mâle. Elle se fait dans des particules de Lumière particulières. La gestation se fait donc à l'extérieur de l'atmosphère Vibratoire de la mère ou du père. De plus, l'éducation au sens où vous l'appelez (quoique ce ne soit pas du tout la même chose), le fait de se construire en tant que personnalité individualisée de 5ème Dimension Unifiée, ne se réalise qu'à travers un enseignement reçu par un ensemble de personnes, d'entités, qui ne sont pas les parents. Il n'y a plus, au niveau de la 5ème Dimension, d'imprégnation de ce que vous appelez transgénérationnel ou hérédité. La notion de couple n'a pas d'appropriation à travers un enfant qui serait le résultat de leur union. L'enfant naît donc totalement libre et affranchi des liens existant avec un père et une mère. Et cela ne pose aucun problème. La filiation matérielle a été voulue, au sein de cette Dimension, afin de mieux vous enfermer au sein de schémas de fonctionnement, issus, non pas de votre propre arbitre ou de votre souveraineté, mais de la souveraineté d'une lignée, ou du karma d'une lignée, si vous préférez. Il faut bien comprendre qu'au sein de cette dimension que vous parcourrez encore tout fonctionne sur le principe d'attachement et de détachement. Cela n'existe, simplement, pas du tout au sein des Dimensions Unifiées.

Question : qui décide alors de la venue d'un nouvel être ?
Deux êtres, ensemble.

Question : où intervient le choix de l'âme qui s'incarne ainsi ?
Le problème est inversé. Je parle, bien évidemment, de la Dimension 5ème, où la notion d'engendrement existe encore, ce qui n'est plus du tout le cas au sein des Dimensions plus éthérées et plus élevées, puisqu'il n'y a pas besoin d'enfanter quoi que ce soit puisque tout est déjà parfait. Néanmoins, au niveau de la cinquième Dimension et de la troisième Dimension Unifiée, je vous ai déjà dit que la relation sexuelle pouvait exister, que la procréation, au sens où vous l'entendez, peut encore exister même si les circonstances en sont profondément différentes. Alors, qui décide ? Eh bien, tout simplement, une âme décide, au bout d'un certain temps, de quitter, en Esprit et en Vérité, un corps, parce que celui-ci est usé, et veut expérimenter autre chose. Alors, à ce moment-là, elle contacte deux autres Consciences, puisqu'il n'y a plus de séparation des plans, afin d'être engendrée de nouveau, au sein d'un nouveau corps. Il n'y a pas d'interruption de Conscience. Il n'y a pas de phénomène d'apprentissage, tel que vous le définissez.

Question : pourriez-vous développer sur le thème de l'humilité ?
L'humilité se base, justement, sur la relation juste, sur la compréhension qu'en état Unitaire vous ne pouvez re-pénétrer la dualité. La dualité est toujours liée à la discussion et au mental. Ainsi, j'illustrerai cette notion d'humilité par la notion d'exemples. Le premier exemple que je prendrai est fort simple et il vous concerne tous : dans la relation entre deux êtres, au delà même d'un couple, il vous arrive fort souvent d'exprimer un avis, une idée, une pensée sur un autre être vivant. Souvent, votre niveau de perception vous fait voir un être avec tel visage, non pas celui qu'il veut vous montrer mais celui qu'il est réellement pour vous. À ce moment-là, et si vous vous apercevez que les mots prononcés ou les attitudes ou les comportements engendrés envers vous ne sont pas justes, que vous appartient-il de faire ? Le plus souvent, au sein d'une humanité dite responsable, de troisième Dimension dissociée, vous allez, si vous l'osez, parler à cette personne pour lui dire que cela n'est pas juste. Néanmoins, si vous avez accédé à l'Unité, vous ne pouvez vous concevoir et vous conduire ainsi sinon vous redescendez au niveau de la dualité. Il faut bien comprendre qu'au niveau de l'Unité, il faut un certain laps de votre temps pour que le principe d'attraction et de résonnance s'établisse. Le principe d'attraction et de résonnance va vous éviter, au fur et à mesure du déroulement de votre Vie, de vous trouver confronté à quelque chose qui correspond à des failles en vous. Se manifeste, en effet, dans votre Vie, toujours ce qui est principe d'attraction et de résonnance. Néanmoins, il existe des situations où le principe d'attraction et de résonnance n'est plus en jeu mais où, justement, du fait que vous ayez touché l'Unité et la manifestiez au sein de votre Vie et au sein de cette dualité, des êtres sont comme attirés, effectivement, par la Vibration de l'Unité. Ces êtres-là ne sont pas tous, pour autant, au sein de l'Unité. Ils cherchent eux-mêmes l'Unité, parfois en manifestant des formes de dualité extrêmement violentes et extrêmement égotiques, au sens où vous l'entendez. Néanmoins, même si vous percevez cela, avez-vous pour autant le droit ou le devoir de le dire ? À partir du moment où vous comprenez que, si vous le dites, même si vous en avez le devoir, et même si vous en avez le droit, vous redescendez nécessairement au niveau de l'autre, et donc vous perdez votre Unité. Ainsi, quand vous allez expérimenter, au fur et à mesure, ce genre de situations, vous allez comprendre que vous ne pouvez plus interférer. La seule façon, dans ces cas-là, est de s'éloigner, au sens Vibratoire. Il n'y a pas d'autre alternative car vouloir entrer dans la justification de votre état ou dans la justification de la relation vous fait à nouveau pénétrer les mondes de la dualité et donc de la distorsion au sein de la Relation. Alors, il existe, à ce niveau-là, une forme d'apprentissage, nécessaire et souhaitable, qu'il convient de mener à bien le plus vite possible. Mais rappelez-vous que cela est facile. L'apprentissage en est facilité à partir du moment où vous acceptez l'Intelligence de la Lumière et l'Intelligence de la Vibration. Le principe d'attraction et de résonnance peut alors jouer à plein, sans interférence aucune de votre mental, de vos émotions, de vos sentiments et des principes dualistes liés à la domination ou à la possession.

Question : que va-t-il se passer pour ceux qui refuseraient la Lumière ?
Cela sera différent pour chaque personne. Chaque être humain, lors de l'initialisation de la finalité, sera confronté à sa propre Êtreté. La distance Vibratoire existant entre la personnalité et l'Êtreté déclenchera un certain nombre de mécanismes de frictions et d'oppositions montrant la distance et la souffrance existant entre la personnalité et l'Êtreté. Nous n'y sommes strictement pour rien. Cela est lié à la Révélation de la Lumière. Nous n'y pouvons rien et eux non plus, n'y pourront rien parce qu'ils seront en distance et non plus en coïncidence, entre la personnalité et l'Êtreté. Ce qu'ils auront à vivre correspond à ce qu'ils ont choisi de vivre. Rappelez-vous que vous êtes libres d'accepter ou de refuser la Lumière. Certains êtres, consciemment, ont refusé la Lumière. Ils seront donc confrontés à ce refus de la Lumière. Qui y peut quelque chose ? Chaque Être trouve sa responsabilité : vous ne pouvez prétendre une chose et vivre le contraire. Vous ne pouvez servir tel autre et puis tel autre. Vous ne pouvez pas être des girouettes alternant de sens en fonction de vos pulsions. Vous devez être des Êtres affirmés dans la Lumière. Ce qui vient vers vous nécessite un grand Amour, une grande humilité et une grande simplicité. Cet Amour, cette humilité et cette simplicité passent par la cessation de votre mental. Vous ne pourrez trouver de solution à l'extérieur. La solution sera intérieure et Vibratoire. Cela a été répété, depuis des centaines d'années, par de multiples apparitions. Nombre de Mystiques vous ont prévenu de ce qui allait arriver et de ce qui est en train d'arriver. Nul ne pourra dire qu'il n'était pas prévenu. Ce qui vient est la Libération. Ce qui vient est la Joie. Ce qui vient est la Lumière. Ce qui vient est le Feu de l'Amour. Nous n'y pouvons rien si des Consciences ont décidé que ce n'était pas de l'Amour et que c'était inutile à leur vie.

Question : ces âmes-là auront le choix entre quoi et quoi ?
Entre la dissolution (ce que vous appelez la mort) et le retour dans un corps de 3ème dimension, ailleurs, selon des processus d'incarnation non dissociés. Et rien d'autre. Vous rentrez dans une étape qui vous demande de vous tourner, en totalité, vers votre Être Intérieur, ce qui ne veut pas dire s'isoler du monde et de la Vie, bien au contraire. Cela veut dire être capable de trouver, à l'Intérieur de Vous, la Vibration de votre Essence, la Vibration du Cœur. Vous y avez été aidés, de différentes façons, par le Conclave, par l'Assemblée des 24 Vieillards et par une multitude d'Êtres de Lumière étant autour de votre système Solaire. Vous ne pouvez plus tergiverser. Vous avez eu l'année précédente pour mener à bien des choix et des confrontations. Aujourd'hui, vous vivez l'époque la plus merveilleuse que l'humanité n'ait jamais vécue, à condition de vivre au sein de la Vibration, à condition que votre Conscience se tourne vers l'Êtreté. Vous ne pouvez prétendre maintenir un mode de fonctionnement et prétendre à la Lumière. C'est aussi simple que cela.

Question : ces âmes-là auront le choix entre quoi et quoi ?
Entre la dissolution (ce que vous appelez la mort) et le retour dans un corps de 3ème dimension, ailleurs, selon des processus d'incarnation non dissociés. Et rien d'autre. Vous rentrez dans une étape qui vous demande de vous tourner, en totalité, vers votre Être Intérieur, ce qui ne veut pas dire s'isoler du monde et de la Vie, bien au contraire. Cela veut dire être capable de trouver, à l'Intérieur de Vous, la Vibration de votre Essence, la Vibration du Cœur. Vous y avez été aidés, de différentes façons, par le Conclave, par l'Assemblée des 24 Vieillards et par une multitude d'Êtres de Lumière étant autour de votre système Solaire. Vous ne pouvez plus tergiverser. Vous avez eu l'année précédente pour mener à bien des choix et des confrontations. Aujourd'hui, vous vivez l'époque la plus merveilleuse que l'humanité n'ait jamais vécue, à condition de vivre au sein de la Vibration, à condition que votre Conscience se tourne vers l'Êtreté. Vous ne pouvez prétendre maintenir un mode de fonctionnement et prétendre à la Lumière. C'est aussi simple que cela.

Question : comment gérer une forme de culpabilité quand on est au courant de ces processus, par rapport à ceux qui ne le seraient pas ?
Cela montre simplement que votre niveau de fonctionnement se situe au niveau de ce que vous appelez un sauveteur c'est à dire un sens de la responsabilité par rapport aux autres, qui n'est pas de votre ressort. La seule façon d'aider les autres est d'être, vous-même, en Unité. Vous ne pourrez jamais aider quelqu'un par des mots. Vous pourrez compatir, vous pourrez ressentir de l'empathie, mais jamais vous ne pourrez l'emmener en votre Vibration si vous-même n'êtes pas aligné avec vous-même, au sein de la Vibration de l'Unité. Alors, la culpabilité est aussi une affaire du mental et rien d'autre. Quand vous ressentez une culpabilité quelconque, observez ce qui se passe au niveau de la Vibration du Cœur : est-ce que celle-ci s'amplifie ou est-ce qu'elle diminue ? Et vous comprendrez, à ce moment-là, les fondements de la culpabilité. Rappelez-vous qu'au sein de cette dimension tout a été fait pour vous mettre dans la culpabilité. Tout a été fait pour vous mettre dans l'isolement. Tout a été fait pour vous rendre dépendant. Et vous allez découvrir, aujourd'hui, l'indépendance et la Liberté. Nous comprenons fort bien (de la même façon que l'image que j'ai déjà prise) que, quand un oiseau est dans une cage et qu'on ouvre la cage, il ne veuille pas en sortir parce qu'il ne connaît pas l'extérieur. Nous ne pouvons pas, et n'avons pas le droit, de mettre la main ou autre chose dans la cage pour l'en faire sortir. Cela correspond à l'abandon à la Lumière et, ce pas, vous devez le faire seul. Ce sont vos conditionnements et les culpabilités induites par l'éducation, par la famille, par le tissu social, qui vous font croire que vous êtes responsables les uns des autres. Vous êtes reliés les uns aux autres mais non pas de façon horizontale mais de façon verticale, ce qui n'a rien à voir.

Question : peut-on rester en 3ème Dimension tout en gardant le contact avec l'Unité ?
C'est bien ce que vous réalisez, à l'heure actuelle, tout un chacun. Comme nous vous l'avons dit, la Lumière et nous-mêmes procédons par touches de Lumière, par impulsions de Lumière et nous observons. Ce que vous vivez est bien cela, les uns et les autres, consciemment et inconsciemment. Bien évidemment, il sera beaucoup plus facile, dans l'exemple de l'oiseau ou dans l'exemple du singe qui tient son poing fermé au sein d'un bocal, de lâcher ce que vous tenez afin d'arriver à être dans l'Unité. Et, encore une fois, ceci est une décision strictement personnelle. Vous ne pourrez emmener personne avec vous qui ne l'a pas souhaité (ascendant, descendant, proche, conjoint, ou pas). Vous ne pourrez emmener que vous-même, au sein de cette nouvelle Dimension. Ce qui appartient à cette Dimension doit rester au sein de cette Dimension. L'exemple que je prends, de la mort, même s'il n'est pas adéquat, vous met dans les circonstances identiques. Vous passez d'un état à un autre. Vous êtes dans la préparation finale de ce passage. La question est : êtes-vous prêts ? Êtes-vous prêts à vivre la Lumière et l'Unité ? Alors, si vous l'êtes, vous devez être prêts à laisser tout le reste, sans exception. Il n'y a pas d'autre alternative. Ce n'est pas nous qui décidons, ce n'est pas vous qui décidez, ce n'est pas la Source qui décide, c'est cela qui est. Voulez-vous pénétrer la Liberté ou voulez-vous rester dans le libre-arbitre ? Voulez-vous la fin de l'illusion et l'émergence de la Vérité ou voulez-vous rester dans l'illusion ? Chaque choix, ainsi que vous l'a dit l'Archange Jophiel, voilà déjà presque deux ans, est respectable. Nous n'interférons jamais dans ce choix, ni nous, ni la Source, de la même façon qu'aucun autre Être Humain ne peut le faire, même s'il le croit. Voulez-vous rester dans le limité ou voulez-vous aller vers l'illimité ? Voulez-vous être en Joie ou voulez-vous rester dans la souffrance ? Il n'y a pas d'autre question. Le reste n'est que pièges de votre mental, de l'ego, de l'état émotionnel, de l'état d'attachement à certaines circonstances (que cela soit un travail, que cela soit un conjoint, que cela soit un enfant). Vous devez accepter, enfin, que chaque Être Humain, chaque Conscience, présents à la surface de cette planète, est libre car il est de la même étincelle et de la même Essence Divine que vous. Au nom de quoi devrait-il être assujetti à votre rôle d'éducateur ou de conjoint ? Vous ne pouvez prétendre à la Liberté si vous ne laissez pas les autres libres. C'est aussi simple que cela. Aimer est cela. Aimer est respecter la Liberté de l'autre. Aimer, ce n'est pas posséder. Aimer c'est donner. Vous êtes, aujourd'hui, ainsi que vous l'annoncera bientôt l'Archange Mikaël, dans des moments uniques (cela je l'ai dit) et des moments intenses où vous allez vous rapprocher de cette Unité, pour certains, tant convoitée. Comme vous le savez, certains Êtres Humains ont la capacité de voyager en Êtreté. Pour ceux-là, il ne fait aucun doute que le moment venu, ils iront en leur Êtreté en laissant derrière eux tout ce qui doit être laissé car ils seront dans la Lumière. D'autres Êtres Humains, en nombre de plus en plus important, ayant vécu les Noces Célestes ou ayant vécu les transformations, même indépendamment des Noces Célestes, depuis 25 ans, ou plus récemment, vivent les prémices de cette Libération. Mais, à un moment donné, ils auront à faire le choix. Ce que réalise l'Archange Uriel, par sa Présence, sur cette Terre, c'est vous faire rentrer, si cela vous est possible, au sein de la Vibration de la Présence de l'Unité, au sein même de la personnalité. La conjonction de la Vibration de la Présence et de l'Unité au sein de la personnalité donne cet état particulier qui a correspondu à une des premières questions, en touchant un cristal. C'est un état de neutralité totale, c'est un état de béatitude où il n'y a plus d'action ni de réaction : il y a simplement l'Être et la Présence. Quand vous touchez cela, vous comprenez que la porte de sortie est là et nulle part ailleurs. Dans la Vibration du Cœur, à partir du moment où le supra mental se rapproche de plus en plus de vous, comme c'est le cas maintenant, il n'existe aucun besoin, il n'existe aucune volonté, si ce n'est celle de la Lumière et de l'Intelligence de la Lumière en vous. Alors, il n'est pas question de culpabiliser ou de faire interroger votre mental. Il est question, à travers mes propos aujourd'hui, de vous enjoindre, de manière de plus en plus formelle, à aller vers cet état intérieur, vers cette Êtreté car il n'y a pas d'autre alternative.

Question : il vaut mieux porter son prénom de naissance ou celui qu'on s'est choisi ensuite ?
Bien aimé, la réponse que je vais te faire s'adresse à vous tous, ici, et elle est importante. Prendre prénom correspond à une Vibration. Il existe une forme d'affiliation à votre Vibration, en relation avec ce que vous êtes. Le prénom, de même que le nom, signe, quelque part, une signature de ce que vous êtes au sein de cette densité. Bien évidemment, et comme vous le savez, cette densité est illusoire. Néanmoins, vous y êtes acteurs de votre propre jeu. Au sein de cette densité, parfois, certains changent de prénom. Cela traduit parfois un besoin de se réajuster ou alors de se fuir. Mais, encore une fois, aujourd'hui, trouver la Vérité de ce que vous êtes est au-delà, bien évidemment, du nom et du prénom. Mais, néanmoins, il faut comprendre que vous êtes nés avec un prénom et que celui-ci est porteur d'une Vibration qui est celle de votre premier souffle, au sein de cette incarnation. Alors, bien évidemment, aujourd'hui, nombre de personnes emploient des diminutifs. Mais il n'est jamais anodin de changer la Vibration de sa naissance en y apportant une autre Vibration. Alors, l'important, aujourd'hui, je dirais, est votre nom spirituel. Celui-ci vous est caché jusqu'au moment opportun. Néanmoins, pour accéder à votre Essence, il existe des variations de Vibrations en fonction des prénoms que vous portez. Les prénoms sont porteurs de Vibrations qui vous rattachent, sans vous relier, à une Vibration commune. Ainsi, bien évidemment, le prénom masculin Jean est bien plus fort que le prénom Pierre, et ainsi de suite. Alors, passer d'un prénom à un autre n'est pas anodin. Revenir à son vrai prénom est aussi un changement important car il signe une reconnexion et une relation avec son Être essentiel au moment de la naissance. Alors, à toi de voir et de choisir.

Question : et qu'en est-il du nom spirituel que peut donner un médium ou un Maître ?
Aucun médium n'a autorité sur Terre pour donner le nom d'âme d'une personne. Le nom d'âme est secret. C'est quelque chose qui t'appartient en propre. Il n'a même pas à être révélé à l'extérieur. C'est pas quelque chose qui est fait pour t'appeler ou te nommer. Il existe un nom, au delà de votre nom, au sein de cette incarnation et de votre prénom. Ce nom est le nom de votre Essence, appelé parfois nom d'âme ou nom spirituel. Ce nom vous est révélé à partir du moment où les quatre lignées spirituelles vous sont connues. Parfois, dans certains cas, par dérogation, il peut vous être révélé mais cette révélation est toujours une révélation de vous-même à vous-même. Aucun être humain extérieur à vous ne peut connaître ce nom, quel que soit le degré de reliance et quel que soit le degré d'accès, même, à ce que vous appelez Annales Akashiques. Le nom de l'Essence est un nom caché. Il vous est voilé parce qu'il correspond au nom que vous portez au sein du Soleil, au sein de votre corps d'Êtreté. Le nom de votre corps d'Êtreté est un nom, en général, composé de deux syllabes. Ces deux syllabes sont extrêmement précises. Elles correspondent à une Vibration qui est la Vibration de votre Essence.

Question : ça signifie que si un tel nom est révélé par quelqu'un, il est forcément faux ?
Non. Il peut être effectivement approché et donné avec une forme de déviation. Le médium ne peut capter, en effet, le nom de votre Essence, sinon cela lui donnerait tout pouvoir sur vous et sur votre Être. Ainsi donc, certains médiums arrivent à connecter certains plans et vont recevoir des informations, toutefois légèrement altérées et déformées, pour ne pas vous communiquer, de manière authentique, votre nom d'Essence car celui-ci doit être révélé, vous-même avec vous-même, au moment opportun. Seul, vous avec vous-même, obtenez cette révélation, le moment venu. Il peut y avoir une révélation mais elle sera nécessairement incomplète. Il n'est permis à aucune autre âme d'avoir ce pouvoir sur une autre âme.

Question : comment avoir une meilleure relation avec Soi-même ?
Bien aimé, la meilleure relation avec soi-même consiste à arrêter les pensées, à arrêter les émotions et à arrêter toute forme de projection extérieure, dans le temps. Cela nécessite, bien évidemment, d'arrêter le temps, ce que je dis souvent à celui que je garde : « Hic et nunc », « ici et maintenant ». En te plaçant dans l'ici et maintenant, en prenant l'habitude de te placer dans l'ici et maintenant, tu t'alignes avec toi-même et tu entres en relation avec toi-même. En t'alignant avec toi-même et en relation avec toi-même, tu parcours ce que j'ai appelé l'Alpha et l'Oméga c'est à dire qu'à partir de ce moment-là, tu te centres au centre de la croix ( la croix, bien évidemment, cosmique, qui correspond à l'Être et à l'Êtreté). Entrer en Êtreté est la meilleure forme de relation que tu puisses entretenir avec ce que tu es. Ceci nécessite de laisser tomber un certain nombre de mouvements inutiles, de paroles aussi, en certains cas, inutiles. La porte du silence est aussi le silence des mots. Dans le silence des mots se trouve le silence Intérieur. Dans le silence Intérieur se trouve le Chœur des Anges. Et au sein du Chœur des Anges, se trouve la relation avec ce que tu es.

Question : être dans l'ici et maintenant, c'est être dans l'instant présent, mentalement et émotionnellement ?
Bien aimé, la clef de l'ultra temporalité, la clef de l'accès à l'Êtreté, la clef de l'accès à la connaissance de l'univers et de l'ensemble de la cosmogonie se traduit par l'ici et maintenant, par l'Alpha et l'Oméga. Vous ne pouvez arriver à connaître, au sens le plus noble, c'est à dire « naître avec », au sens de fusionner, au sens d'entrer en relation avec l'Êtreté, si vous n'arrêtez pas, justement, tout ce qui vous dépolarise de cet instant présent. L'instant présent correspond au moment ultime où vous rencontrez l'Être. Rencontrer l'Être, rencontrer la dimension de ce que vous êtes, en Vérité, se fait effectivement en arrêtant le temps, en arrêtant l'émotion et en arrêtant le mental. Nombre d'Êtres humains, de par les temps passés, ont médité pendant de nombreuses vies, afin d'arriver à cette étape précise qui, aujourd'hui, vous est offerte par la Grâce de la Source. Il vous suffit, simplement, de vous placer dans l'espace sacré de votre Cœur, de faire silence, de vous mettre dans l'ici et maintenant en l'affirmant, c'est à dire chasser toute pensée passée, toute pensée liée au futur, toute émotion en relation avec un mouvement. L'absence de mouvement conduit au mouvement infini. Ainsi, dès maintenant, et par la Grâce de la Triple Radiation que vous recevez en abondance depuis le début de cette année, il vous est possible et loisible de vivre cela, à condition que vous arrêtiez tout en vous, l'espace d'un instant. Il vous sera aussi possible, et très facilement, en vous connectant à la Vibration, simplement, du nom de l'Archange Uriel, couplée à Métatron ou à moi-même, de vous mettre dans l'instant de la Présence. L'instant de la Présence est l'instant où s'arrête tout ce qui n'est pas la Présence et l'Être.

Question : qu'en est-il des prénoms masculins, comme Yves, féminisés avec des « ette » ?
Il n'y a, à ce niveau, aucune incidence. La Vibration, au masculin et au féminin, est la même entre Yves et Yvette, entre Daniel et Danielle et, comme cela a été dit tout à l'heure, entre Michel et Michelle. La différence en est au niveau de l'écriture. Au niveau de la prononciation, effectivement, il y a une petite différence, mais, néanmoins, cela ne porte ni à préjudice, ni à confusion, ni à modification de la Vibration essentielle de votre prénom.

Question : et les prénoms identiques au féminin ou au masculin, comme Dominique ?
Alors, là, il y a nécessairement ce que j'appellerais une composante, au sein de votre Dimension, qui favorise peut-être une certaine forme d'androgynat car il y a absence de polarité dans un prénom qui est aussi bien masculin que féminin. Ceci peut être une aide au niveau de votre évolution.

Question : que penser de vouloir connaître son avenir, en allant voir un voyant, par exemple ?
Bien aimé, il n'y en a rien à penser. L'être humain est privé de repères au sein de cette Dimension, quant à son origine et quant à sa filiation et quant à sa fin. Alors, bien évidemment, errant dans un espace inconnu où nulle certitude n'est possible (car, ici, est un monde illusoire, un monde fluctuant où rien n'est sûr), il est logique qu'au cours de ses pérégrinations, l'âme ait envisagé, au sein de l'incarnation, de connaître l'avenir et de connaître son passé. Néanmoins, il te faut accepter que connaître le passé ou connaître l'avenir t'éloigne, de manière inexorable, de ton Être. Connaître l'avenir n'est pas connaître ce que tu es. Connaître le passé ne te dit pas qui tu es dans l'instant présent. Être dans l'instant présent est découvrir sa filiation, ses filiations et découvrir l'Êtreté. Entré en relation avec la Présence, celle-ci n'a que faire de ce que sera demain, celle-ci n'a que faire de ce que tu as été hier. Il existe donc deux trames qui peuvent parfois s'entremêler mais qui, jamais, ne se rencontreront de manière définitive. Il existe donc une trame temporelle linéaire liée à un passé, à un présent et à un avenir, que L'être Humain cherche à connaître. Mais il faut bien comprendre que si tu t'éloignes de ton présent, en cherchant l'avenir, cela peut rassurer mais, bien évidemment, tu ne seras jamais dans ton présent. Le présent est justement faire abstraction de ce qui est passé et futur, tout en sachant que si tu acceptes cela, rentrer en Présence te donnera accès à tous les futurs et à tous les passés. Mais, néanmoins, il convient déjà de réaliser cet instant.

Nous n'avons plus de questionnements, nous vous remercions.
Alors, chers Maîtres de la Lumière incarnés (car c'est ce que vous êtes, au delà de l'illusion de ce que vous habitez, face à moi, là, maintenant), nous allons, ensemble, bénéficier, par l'intervention au sein de ce canal et de ma propre Présence, de l'afflux de la Radiation de l'Archange Uriel, afin de vous faire pénétrer au sein de l'Être et au sein de la Présence. Je vous demande de vous mettre en position d'accueil et de réception, de clore vos yeux, de tourner votre Conscience vers votre Temple Intérieur, votre Cœur, au centre de votre Être. Et, ensemble, pendant que je reste là, nous allons permettre à Uriel de se densifier vibratoirement jusqu'à vous.

... Effusion d'énergie ...

Bien aimés Maîtres de la Lumière, nous vous apportons nos bénédictions, nos encouragements, et toute la Lumière. Nous vous laissons vivre dans le recueillement, avec vous-mêmes, au sein de la Lumière. Nous vous disons à très bientôt.Bien aimés Maîtres de la Lumière, nous vous apportons nos bénédictions, nos encouragements, et toute la Lumière. Nous vous laissons vivre dans le recueillement, avec vous-mêmes, au sein de la Lumière. Nous vous disons à très bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page