Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > SRI AUROBINDO

SRI AUROBINDO

24 mars 2012

pdf

Je suis SRI AUROBINDO. Frères et Sœurs, ici, dans cette chair, avant d'exprimer quoi que ce soit, vivons ensemble un instant de Communion dans la Grâce.

... Partage du Don de la Grâce ...

Frères et Sœurs, je viens parmi vous, en tant que Melchizedech de l'Air, vous exprimer un certain nombre d'éléments concernant ce que peut-être déjà vous vivez et qui s'inscrit parfaitement dans ce que j'ai pu écrire et dire lors de ma dernière incarnation, ainsi que voilà deux mille ans, sous la dictée du Christ (ndr : l'Apocalypse dictée à Jean), concernant les temps de la Révélation, les temps de ce que je nommais alors la descente du Supramental, permettant de Réveiller et de Révéler la Terre, ainsi que vous-mêmes, aujourd'hui, pour vivre ce qui est à vivre. J'ajouterais, avant de commencer, un élément qui par rapport justement à ce qui est à vivre, est essentiel à intégrer en vous. Quoi que j'aie pu écrire, quoi que j'aie pu vivre, quoi que je puisse aujourd'hui vous dire, s'inscrivant dans la suite logique de ce que j'ai écrit, vous devez saisir, comprendre, qu'il n'y a strictement personne à suivre, aucune connaissance à appliquer. Ce qui doit guider aujourd'hui plus que jamais, ce que vous avez à vivre est justement l'expérience que vous vivez. Aucun vécu antérieur, aucun témoignage antérieur, ne peut remplacer ou se substituer à ce que vous vivez.

La Liberté, la Libération, le Soi, l'Eveil au Supramental (en définitive, quels que soient les mots et ils sont nombreux, que l'on puisse y plaquer), doivent rester un mécanisme vécu intimement. Ce n'est qu'en acceptant de vivre, de manière intime, ce qui vous est offert par vous-mêmes, que viendra un temps où vous pourrez témoigner de ce qu'est la Vérité. Mais rendre témoignage de la Vérité doit bien vous faire comprendre qu'aucune Vérité ne peut être extérieure, ni vécue à l'extérieur de vous-même. Ce corps est le Temple Sacré où se réalisent vos propres Noces Mystiques. Seuls certains témoignages peuvent simplement vous appeler, de manière plus forte, non pas à suivre le témoignage, mais bien à vous installer, vous-même, dans Votre Présence ou dans l'Absolu. L'être humain a la particularité, tant qu'il n'est pas installé dans des états non habituels de la Conscience, à toujours vouloir suivre une autorité extérieure. Là est le danger, bien sûr, car tant que vous suivez (comme cela a été dit) qui que ce soit, vous ne pouvez vivre ce que vous avez à vivre. Il n'existe rien d'extérieur à vous qui soit recherché.

Plus que jamais, aujourd'hui, l'Onde de la Grâce (qui est la réponse à la descente du Supramental) vous appelle à vous installer dans Votre Entièreté, dans Votre Vécu, dans Votre Expérience, au-delà de tout mot. Ce n'est que si vous acquiescez à ce que vous avez à vivre, en totalité, que l'expérience peut se mener à son terme. Vous devez saisir aussi que ce terme est profondément différent pour chacun de vous. Mais le processus est balisé. J'en ai balisé, en quelque sorte (dans mon œuvre du Yoga Intégral et de la descente du Supramental), un certain nombre d'éléments. Il existe, tout au long de l'histoire et surtout au vingtième siècle, un nombre innombrable de témoignages, dans toutes les cultures, de ce qu'il est possible de vivre, de manifester et, en quelque sorte, de recréer, par l'action et l'Intelligence de la Lumière et dorénavant par l'Onde de Vie. Qui est née, je vous le rappelle, au centre de la Terre et qui y re-naît.

Ce préambule étant posé, je reviens sur quelques éléments plus récents, et non pas liés à une histoire (fut-elle il y a deux mille ans), non pas à mon vécu dans ma dernière vie, mais bien ce que vous pouvez vivre (aujourd'hui, en totalité) parce qu'il ne peut exister, au sein de ce qui est à vivre, aucune limite si ce n'est la vôtre propre. La finalité, si tant est que ça en soit une, mais disons Ultime, pour vous, en ce monde, en ce temps, est de vivre ce que j'appellerais l'Union Mystique ou le Mariage Mystique. Ce Mariage Mystique débouche immanquablement sur l'installation dans l'Absolu. Ce qualificatif d'Absolu peut effectivement représenter, pour la conscience limitée, une terreur ou une illusion. Il n'y a qu'au travers de l'expérience (que vous acceptez ou non de vivre) que vous pourrez vérifier, en quelque sorte, la validité de ce qui vous est proposé par la Terre, par le Soleil et par nos Frères et Sœurs, qui (dans leur dernière incarnation ou autour de vous, aujourd'hui) vivent en totalité ce processus. Ce processus vous donne à vivre un état qui est le seul état envisageable, qui est l'installation dans la perfection, non pas humaine, mais la perfection de la Vie. Ce simple mot, Extase, est, bien sûr, pour la personnalité et même pour le Soi, un mécanisme étrange, parce que renvoyant immanquablement à tout ce qui se rapporte, de près ou de loin, à la naissance, à la vie, à la mort et bien sûr à la sexualité. Le tabou le plus profond, le plus verrouillé, de l'humain en incarnation, est justement ce qui est appelé la mort, parce que la mort signe, de manière effective, pour ceux qui sont dans ce monde, la disparition de ce qui meurt dans ce monde. Il existe, bien sûr, de plus en plus de témoignages d'une vie après la mort, d'une Conscience qui perdure au-delà de l'illusion de la disparition, de la perte, d'un être cher. Ce mécanisme de mort est profondément, et de manière indissoluble, relié à la sexualité et à la procréation. La sexualité, comme la procréation, relève d'un processus, là aussi, alchimique, qui va permettre (à travers l'union de deux corps, de deux consciences, de deux âmes, quel que soit le niveau où cela est situé) l'apparition, dans ce monde, de la vie. Vie par essence éphémère puisqu'elle s'inscrit entre, justement, le temps de cette naissance et le temps de la mort.

La personne, la personnalité, s'inscrira toujours, sur ce monde, entre un début et une fin. Ce monde est, par essence, au-delà même du principe appelé falsification, duel, duel parce que tout évolue selon des lois précises, aussi bien dans le grain de sable, que dans la conscience humaine, que dans tout mécanisme vital. Ces lois (qu'elles s'appellent Karma, Action / Réaction) sont, par essence, éphémères car toute action entraînera une réaction. Mais cette réaction n'est pas, elle non plus, durable et s'inscrit dans un principe appelé de rétribution. Ceci ne concerne que ce monde. Ce principe de Dualité ne peut absolument pas être applicable au-delà des limites de la Dualité. En ce sens, nombre d'êtres humains ont vécu, et vous-mêmes ici, des processus d'éveil successifs, installant (au sein de cette Dualité qu'est ce corps) un certain nombre d'éléments nouveaux, réalisant, aujourd'hui, en totalité, ce que j'avais nommé la descente du Supramental. J'ai conçu, de mon vivant, que cette descente du Supramental allait permettre l'apparition d'un homme nouveau, ici-même. Un homme nouveau doué de nouvelles perceptions et surtout s'extrayant, en quelque sorte, du principe de compétition, de Dualité, inexorables, de la vie. Dans les mécanismes qu'il m'a été donné de vivre (car, en définitive, je n'ai fait que transmettre ma propre expérience, quelle que soit la majesté et l'intensité de ce que j'ai vécu), il manquait irrémédiablement la réponse logique de la Terre qui était la réponse de ce corps à sa propre illumination. D'où le danger de ne retenir qu'un enseignement passé, quel qu'il soit, fût-il, vous semble-t-il, le plus abouti, le plus prestigieux, le plus honnête. Tant que vous lisez l'éveil de Bouddha, vous ne pouvez réaliser la Bouddhéité. Tant que vous lisez la vie du Christ, vous ne pouvez réaliser l'état Christique. Tant que vous lisez seulement le Yoga Intégral, vous ne pouvez réaliser le Supramental. Parce que, dès l'instant où vous adhérez à quelque chose d'extérieur à vous, vous posez vous-mêmes les conditions de vos propres limites, qui vous enferment, bien évidemment, et vous éloignent de l'expérience.

Ce qui s'installe, aujourd'hui, découle directement de ce que j'avais appelé la Fusion des Ethers et la première apparition de la Lumière Bleue dans votre Ciel. Ce premier Portail Interdimensionnel allait ouvrir, en quelque sorte, les Portes du Ciel sur la Terre et réaliser ce Mariage Mystique qui se réalise en vous, peut-être, déjà, depuis de nombreuses semaines ou de manière antérieure, par expérience, mais expérience qui ne pouvait se maintenir du fait même des limites de l'incarnation. Aujourd'hui, cela est profondément différent parce que la Terre a été fécondée, la Terre a accouché et elle exprime en vous, et elle imprime en vous, la réponse au Supramental, chose que je ne pouvais voir ni entrapercevoir dans ma dernière vie. Tout au plus, dans l'Apocalypse, je pouvais décrire cette expression fort simple : "et il y eut de Nouveaux Cieux et une Nouvelle Terre". Il y a donc bien un principe de régénération, non pas simplement de transformation d'un état antérieur à un état nouveau, plus Lumineux, mais bien de Nouveaux Cieux et d'une Nouvelle Terre. C'est-à-dire que le travail, l'expérience, que vous menez (si tant est que vous l'acceptez en totalité) doit vous conduire à vivre sous de Nouveaux Cieux et sur une Nouvelle Terre. Il n'y a pas, autrement dit, comme pouvait le suggérer ce que j'ai vécu dans ma dernière vie incarnée, de solution de continuité, en aucune manière, entre l'ancien et le nouveau, parce que ce nouveau là n'est pas la conséquence d'un ancien, mais bien la Transcendance totale de cet ancien.

Il n'existe aucune base, au sein de l'ancien, qui puisse servir à établir l'Absolu. L'Absolu est une Libération de toute forme et vous donne à vivre ce que je nommerais, à défaut d'autre terme, une multi localisation où la Conscience, l'Être, et l'Onde de Vie même que vous pouvez devenir, ne peuvent être assimilés, ni être une causalité d'une quelconque forme, d'une quelconque personne ou d'une quelconque individualité. Bien sûr, les résistances propres à la personne (et d'autant plus que cette personne elle-même est en cheminement dit spirituel) représentent le frein le plus parfait à l'établissement de l'Absolu, parce que l'ego cherche une Transcendance. Toute personne incarnée, en recherche de sens, va adhérer à un certain nombre de concepts, à un certain nombre de vécus, qui s'inscrivent, de manière définitive, dans le cadre de ce que FRERE K a appelé le connu (ndr : voir l'intervention de FRERE K du 4 août 2011). Or jamais l'inconnu ne peut naître au sein du connu. Il y a, effectivement, quelque chose qui doit mourir, de la même façon que ce corps que vous habitez doit mourir un jour, pour laisser apparaître un autre corps, une autre conscience. Autrement dit, il n'y a aucune solution de continuité, ni même l'espérance d'une continuité, entre l'ego et le Soi, dans un premier temps, et ultérieurement entre le Soi et l'Absolu. Bien sûr, l'ego (construit sur le principe même de la résistance et donc de ce que j'ai nommé ce tabou Ultime que représente la mort et le sexe et la naissance) va tout faire pour vous éloigner de l'expérience de l'Absolu qui n'est pas une expérience, ni un état, mais bien une forme (au-delà de la forme) d'Ultime, vous donnant à vivre, dans ce corps, pour l'instant, un processus (qui fut décrit, voilà fort longtemps, dans les textes très anciens, issus du Tantrisme, au-delà de tout sexe) qui est justement la découverte de l'Absolu.

L'Absolu ne peut être recherché, il ne peut même être conscientisé. Le domaine du Soi est un domaine à conscientiser. Le domaine de l'Absolu comprend et intègre aussi bien la personne que le Soi et les Transcende. Cela veut dire donc qu'il y a un phénomène de discontinuité vous amenant à vous établir, en quelque sorte, dans quelque chose qui n'est pas un état éphémère (et donc non inscrit entre la naissance et la mort, non inscrit dans une sphère sexuelle) et qui pourtant, par certains côtés, peut y ressembler puisque aussi bien la naissance que la mort, que l'acte sexuel en lui-même, ne sont qu'une reproduction limitée, en quelque sorte, de ce qu'est cette Extase.

Le Manteau Bleu de la Grâce, la Fusion des Ethers, réalisent l'Union Mystique du Ciel et de la Terre, ce même processus qui doit se passer en vous, si vous l'acceptez. Mais l'acceptation dont je parle est ce qui a été nommé la Crucifixion et la Résurrection, dans une forme de Renoncement total. Ce Renoncement, comme cela a été dit, n'est jamais un déni de l'incarnation mais bien une Transcendance totale de l'incarnation. Ce qui veut dire que, dans ces temps qui sont à vivre pour vous, incarnés, tant qu'il existe en vous, comme cela a été dit ce matin par notre Commandeur (ndr : O.M. AÏVANHOV), le moindre jugement, par rapport à vous-mêmes ou par rapport à quelque élément de ce monde, ne serait-ce que votre propre incarnation, dès l'instant où il existe un rejet de quoi que ce soit, vous ne pouvez vivre cet Ultime. L'Ultime ne s'installe (car il a toujours été là) que dès l'instant où vous acceptez le principe même de Transcendance. Et rappelez-vous que la Transcendance n'offre aucune solution de continuité entre ce corps, cette personne, cet ego, cette personnalité, ce Soi, cet individu que vous croyez être. Et pourtant, rien de ce qui est limité, en définitive, ne disparait vraiment. Même s'il y a (en votre terminologie, aujourd'hui) une forme de reconfiguration ou de reset, cela n'est que le point de vue, en quelque sorte, de ce qui est justement limité et qui ne peut croire, même à l'instant de sa mort, à sa propre disparition. Nous touchons là, dans cette réponse de la Terre au Supramental, à ce qui se déroule, ou pas, pour l'instant, dans ce Temple, car il n'y a pas d'autre endroit où cela doit se passer.

C'est une expérience, bien au-delà de toute expérience, qui ne peut se vivre que quand il y a acceptation totale de tout ce qu'est la vie sur cette Terre. Car il n'y a que dans l'acceptation totale de votre propre vie, de votre propre champ d'expérience et de vécu que peut, en définitive, se réaliser l'Ultime. L'Ultime, à maints égards, va représenter, même pour le Soi, une folie, une espèce d'auto dissolution, d'auto destruction. Il y a effectivement une auto dissolution, une auto destruction, mais de rien d'autre de ce qui est destiné, justement, à mourir un jour, c'est-à-dire ce corps, c'est-à-dire cette conscience. Comme l'Une des Étoiles vous l'a dit et comme d'Autres Anciens vous l'ont dit, vous ne pouvez vous emparer de l'Ultime, vous ne pouvez même le comprendre, vous ne pouvez que le vivre (ndr : diverses interventions du 17 mars 2012 notamment). Or, le vivre est un mécanisme intime qui est justement lié à l'acceptation, Totale et inconditionnelle, de l'incarnation. Cette Transcendance de la chair est, en totalité, ce qui réalise l'Ascension. L'émergence et la descente du Supramental n'est pas l'Ascension. C'était l'étape, je dirais, puisque maintenant vous l'avez vécue, d'impulsion à cette réponse. L'Ascension n'est qu'un oui (absolu, franc, sincère, massif, total) à l'Extase, à l'Onde de Vie et donc (comme nombre d'Anciens vous l'ont dit avant que je revienne m'exprimer aujourd'hui, ou Archanges) à être en totalité au-delà de l'être, au-delà de la Conscience. Vous ne pouvez être une personne, vous ne pouvez être un individu, vous ne pouvez être une histoire, et vivre l'Ultime. Entendez bien par là que tous, ici comme ailleurs, vous n'avez pas à forcer ni à désirer, parce que chaque place que vous occupez est votre juste place. Autant le Soi, l'Éveil était un objectif, autant l'Absolu ne peut même se définir comme un objectif quelconque. Vous êtes l'Onde de Vie ou vous ne l'êtes pas. Vous le serez ou vous ne le serez pas. Mais à aucun moment vous ne devez adhérer, de manière extérieure.

L'Ultime et l'Absolu se traduisent, bien sûr, dans ce corps, par ce qu'il est convenu d'appeler des manifestations. Ces manifestations, comme cela a été expliqué, prennent naissance dans la partie la plus basse de ce corps en contact avec la Terre, c'est-à-dire les pieds. Vient ensuite un certain nombre de mécanismes (qui vous ont été décrits durant un certain nombre de jours) aboutissant à la naissance de l'Onde de Grâce, vous faisant vivre cette Union Mystique avec votre propre double, comme avec tout être humain, sans distinction de sexe, d'âge ou de quelque croyance que ce soit, dès l'instant où cette autre Conscience (ou apparaissant comme telle) vit, elle aussi, l'expérience au-delà de l'expérience. Bien sûr, au regard de l'ego, au regard du Soi, cela est un outrage, outrage à la société, outrage à la vie (telle qu'elle est conçue au sein de la personne comme du Soi) parce qu'il y a réellement une Transcendance Totale vous faisant passer du connu à l'inconnu. Mais cet inconnu est votre nature comme elle est notre nature à chacun de nous. Que vous le rejetiez, que vous l'acceptiez, que vous le désiriez, quelle que soit votre position à l'égard de l'Onde de Vie, celle-ci Est, avec votre Présence ou sans votre Présence. Toute vie à venir, que cela soit en de Nouveaux Cieux, de Nouvelle Terre, que cela soit en d'autres Dimensions, s'inscrit, de manière fort logique, dans l'existence même et dans la pénétration même de l'Onde de Vie.

Le Mariage Mystique met fin à toute illusion. Il met fin à la personne, à la personnalité, à l'individualité et au Soi. Le Soi n'est, en définitive, que le miroitement de l'ego qui se complet dans sa propre contemplation, m'ayant fait écrire beaucoup de choses. Bien sûr, dès l'accès au Soi, sans même parler du Mariage Mystique, il y a un témoignage qui est rendu. Ce témoignage, dès l'instant où vous avez achevé le processus (que cela concerne le Soi ou l'Onde de Vie), est coloré nécessairement par votre propre expérience. L'important est de ne pas déteindre sur une autre conscience. La seule façon de ne pas déteindre est, bien sûr, de ne pas juger et d'aimer de manière inconditionnelle et totale. Il n'y a pas d'autre alternative. Tant que vous faites une différence entre votre enfant et l'enfant de l'autre, entre votre mère et la mère d'un autre, tant que vous faites la moindre différence entre celui qui est sur un chemin de traverse, que celui qui vit la Communion extatique avec vous, vous ne pouvez vous installer, de manière définitive, dans cet Absolu. Il y a bien sûr un changement de regard, si on peut parler ainsi. La Fusion des Ethers, quand elle se réalise dans cette chair qui est vôtre, quand vous l'accueillez sans la rechercher, quand vous la laissez monter, la Transcendance, réelle, effective, de la naissance et de la mort, de la sexualité, devient réelle. Elle devient d'ailleurs votre unique et seule réalité, votre seule et unique vérité et pourtant vous êtes encore inscrits dans un corps de chair, mais l'âme a fini sa période de rétraction. Elle peut donc se dissoudre, de même que l'Esprit, vous donnant, de manière définitive, une forme de passeport à Être dans le non être.

L'Absolu, l'Ultime, est un état de jouissance, permanente et totale, où aucune ombre de l'ego, aucune ombre du Soi ne peut interférer ni altérer l'Onde de Vie. Le Mariage Mystique vous conduit à réaliser, bien au-delà de l'accès Multidimensionnel, ce que je nommerais une Transdimensionnalité où vous êtes présent, de la même façon, avec la même intensité, la même non Présence, dans la personne qui n'existe plus, dans le Soi qui n'existe plus, dans le Soleil qui n'existe plus et dans toute autre conscience le vivant. Vous êtes au-delà de l'existence. Vous êtes au-delà de la conscience. Le Mariage Mystique vous donne la seule véritable immortalité puisque ne s'inscrivant plus uniquement entre la naissance et la mort, ne s'inscrivant plus uniquement dans la possibilité de vivre une Unité éphémère au sein de l'acte sexuel, mais vous donne à vivre, en permanence, cela. Très bientôt, s'exprimera, au sein de ce Canal, une nouvelle Présence qui a mené à son terme, en totalité, l'Absolu (et, encore une fois, l'expression «mené à son terme» ne veut pas dire grand-chose), qui a donc, en quelque sorte, accepté (contrairement à nous tous, Anciens) de dissoudre le Soi pour voir ce qu'il y avait derrière : L'Absolu.

Aujourd'hui, il n'existe plus de condition (si ce n'est votre propre condition) qui peut s'opposer à l'Absolu et l'Ultime. Le témoin en est l'Onde de Vie qui vient embraser ce qui était nommé la Kundalini, que nous nommons, aujourd'hui, le Canal de l'Ether parce que tapissé de Particules Adamantines, embrasant les trois Foyers et l'ensemble du corps, de manière préalable à l'embrasement du Soleil et de la Terre, de cette Dimension. Ceux qui ont vu une fin irrémédiable du monde et de leur personne, ne sont que ceux qui sont inscrits, effectivement, dans la seule réalité possible de leur personne, ne vivant ni le Soi et encore moins l'Absolu. Ceci n'est pas ni un jugement ni une critique, mais bien un état des lieux. Qui êtes-vous ? Où allez-vous ? Qu'étiez-vous avant de naître ? Qu'étiez-vous avant de vivre cette ronde permanente de l'incarnation et de l'excarnation sur ce monde ? Bien sûr, nous vous avons donné des éléments : origine stellaire, origine Dimensionnelle, les Quatre Lignées. Il y a eu La Source, il y a eu les Archanges, il y a eu des Anciens, des Étoiles. Il y a eu des Couronnes. Il y a eu votre Couronnement. Et au-delà, au-delà de tout cela, quelles sont les questions qui demeurent en vous ? Parce que la question qui demeure en vous ne fait que traduire, en définitive, que le manque de solutions. Or la solution a toujours été là, présente, à disposition. La Terre est Libérée, le Soleil est Libéré, comme je l'ai dit voilà un certain temps. Tout est accompli comme disait notre Commandeur (ndr : O.M. AÏVANHOV). Si vous touchez (si je peux employer cette expression) l'Absolu et l'Ultime, que vous apportera le monde ? Car vous serez devenu, en totalité, ce monde, bien au-delà de ce monde, tel qu'il est vu avec le regard de la personne ou de l'individualité. Alors, bien sûr, l'ego se posera toujours les questions ordinaires de la vie. Le Soi se posera toujours les questions de comment traduire, au mieux, le vécu et comment mettre en forme ce qui échappe aux formes de ce monde.

L'Absolu ne veut rien mettre en forme. Il est simplement la manifestation tangible de la transcendance, possible et réalisée, sur cette Terre, dans ce corps qui n'est plus le sien. Bien sûr, il est très désagréable, et il le sera de plus en plus, pour l'ego comme pour le Soi, de vivre cette Extase Mystique, ce Mariage Mystique, cette Union Mystique, que cela soit dans ce corps, comme cela a été dit, avec un brin d'herbe, avec un arbre, avec le Soleil, avec une planète, avec La Source. Il existera toujours un principe, inscrit même dans le sens de la Présence de l'incarnation, altéré, falsifié ou non, qui est la perte, justement, de l'incarnation. FRÈRE K (ndr : intervention de FRÈRE K du 17 mars 2012) vous l'a dit et répété : celui qui voudrait qu'on lui parle de l'autre rive ne fait qu'exprimer ses propres peurs, car comment connaître l'autre rive sans y aller vous-mêmes ? Or l'autre rive n'est pas un déplacement. Elle a toujours été là, inscrite en votre Présence, à condition (encore une fois, de manière imagée) que le point de vue et le regard changent. Ce voyage est un voyage sans retour, parce qu'il n'y a pas de retour possible dans l'Illusion quand la Vérité a éclos, de manière totale. Vous êtes l'Amour, comme cela a été dit, encore voilà peu de temps, par l'Archange URIEL (ndr : intervention de URIEL du 3 mars 2012). Vous êtes l'Eternité, la Beauté. Les qualificatifs sont innombrables mais ils se réfèrent tous, non pas à votre personne, non pas à Votre Soi, mais bien à la réalité qui sous-tend même votre Présence dans la chair. Cet Absolu et indicible Amour, cet Absolu et indicible Extase permanente, vous faisant dire que vous faites l'Amour à la Création, l'Amour à chacun, l'Amour à vous-même car vous n'êtes plus que cela. Bien sûr, étant dans un corps, vous ne rejetez pas ce corps, vous en acceptez tout, joie comme souffrance, parce que ni la joie n'est votre nature, ni la souffrance n'est votre nature essentielle.

Personne ne peut franchir cette Porte à votre place. Vous êtes seuls, totalement seuls, pour le Passage, parce qu'après, la solitude ne peut exister. C'est justement la fin du fait de se sentir esseulés, dont la meilleure traduction, bien sûr, est la peur, parce que la peur de la mort est, de manière indéfectible, totalement logique, le seul sens de votre présence ici, dans ce corps. L'Absolu fait encore plus peur que la mort parce qu'Il intègre la naissance et la mort dans une autre Vérité, elle aussi absolue, et n'est donc plus une vérité relative se comparant à autre chose. Mais la Vérité absolue est (indépendamment de toute comparaison, indépendamment de toute référence, indépendamment de tout autre chemin) votre propre expérience. Il vous faut dépasser, si cela est votre choix, toute explication, tout travail, ayant fait dire à certains Anciens qu'il n'y a rien à faire d'autre que d'être tranquille, d'être en Paix et de laisser effectivement l'Onde de Vie monter et vous emporter, nulle part ailleurs qu'à vous-mêmes, même si l'ego appelle cela autrement, même si le Soi le dénie. L'Absolu et l'Ultime est donc, au-delà de cette Grâce, un état d'Extase qui ne connait nullement la limite du corps, nullement la limite d'une relation à l'autre, ni même d'une relation au Soleil. Cet état d'Absolu, en quelque sorte, se suffit à lui-même parce qu'il est la Totalité. En tant que Totalité, il intègre, en les transcendant, les parties. Aucune partie ne peut être consciente de cette intégralité, mais l'intégralité englobe les parties.

L'Extase Mystique, depuis la troisième session du Manteau Bleu de la Grâce, n'attend plus que vous et vous seuls. Vous ne pouvez rien emporter dans l'Absolu de la Grâce. Vous ne pouvez rien perdre dans l'Absolu de la Grâce. Vous ne pouvez rien projeter dans l'Ultime. Cette révolution, en quelque sorte finale, de la Conscience, est le but même de votre Résurrection, de l'Union du Ciel et de la Terre, de votre masculin et de votre féminin, qu'il soit Intérieur ou extérieur, qu'il soit entre vous et toutes les parties, puisque chaque partie se découvrant elle-même est absolue, au même titre que vous. Tout au plus peut-il exister des éléments à pratiquer, non pas pour accéder à ce qu'il est impossible d'accéder par une quelconque pratique, mais bien plus visant à calmer tout ce que n'est pas l'Absolu : la peur, la mort elle-même et la naissance, parce que rien ne peut mourir et rien ne peut naître dans l'Absolu. Et c'est justement ce qui est terrible pour la personne et même pour l'individu. Ce qui est à vivre, en ce moment, pour chacun, est le Choc de l'Humanité et je dirais que, pour chacun de vous, c'est le Choc de l'Humain, vous amenant à passer, en quelque sorte, non pas de l'humain au Supra humain, non pas seulement du mental au Supramental, non pas d'une ancienne vie à une nouvelle vie, mais bien à devenir la vie dans sa totalité, au-delà de toute restriction et de toute limite. Vous êtes cet Absolu. Vous êtes cette Onde de Vie. Vous êtes tout ce que nous vous disons, les uns et les autres, depuis plusieurs semaines. Bien sûr, il est mal aisé pour celui qui inscrit le cadre de sa vie dans un certain nombre de limites (sociales, familiales, affectives, spirituelles). L'Absolu n'a pas de limite. Il est, par essence, Illimité et Inconnu. Cela peut être déstabilisant. C'est en ce sens que cela est un Choc. Et le Choc qui se vit au sein de l'Humanité (depuis la Libération de la Terre et surtout maintenant que vous-mêmes pouvez vivre, en totalité, non pas l'expérience de l'Absolu mais vous installer dans l'Absolu) amène, bien sûr, la Terre à entamer ce processus dans sa propre chair, que cela soit au niveau de la Nature, comme cela vous a été détaillé par ANAËL (ndr : intervention du 17 mars 2012) ou encore par SNOW (ndr : intervention du 17 mars 2012), voilà une semaine, que cela soit dans le Ciel ou dans les profondeurs de la Terre, se traduisant par les Sons du Ciel et de la Terre et ce que j'avais nommé, à l'époque, les Trompettes de l'Apocalypse.

L'Appel de MARIE n'est rien d'autre que la généralisation de ce processus, total et ultime. Il est en route. Certains d'entre vous ont peut-être déjà vécu des moments d'Appel, intime et personnel, où une Voix vous a appelés par votre prénom, où à certains moments votre corps ne répond plus, et pourtant vous êtes Lucides. Ce mécanisme de stase individuelle est bien réel. Il va devenir collectif, n'en doutez pas. Mais même dans cet instant collectif, dans cette Union et ce Mariage Mystique collectif, il vous faut saisir que vous n'avez strictement rien à craindre, à redouter, à espérer, parce que vous êtes très exactement à votre juste place, vous êtes très exactement là où vous devez être, à l'âge que vous devez avoir, dans les fonctions et les rôles que vous avez joués et tenus.

L'Onde de Vie n'a pas besoin de la personne, elle n'a pas besoin du Soi, elle n'a même pas besoin du monde, elle Est. Alors, vous me direz, comment s'installer dans ce qu'on ne peut rechercher ? Eh bien, déjà, en faisant taire toute recherche, en faisant disparaître tout but, en faisant disparaître de votre propre Conscience, de votre propre personne, de votre propre Soi, tout ce qui n'est pas Éternel, tout ce qui n'est pas Inconnu. Comme cela a été dit par d'Autres Anciens, il n'est pas question de rejeter loin de vous toute notion limitante, mais bien, réellement et concrètement, de les transcender. Mais les transcender n'est pas une action inscrite au sein, justement, de la limite, mais bien cet Abandon Ultime qui n'est pas l'Abandon à la Lumière mais bien l'Abandon du Soi lui-même. Si vous allez sur l'autre Rive, si vous vivez l'autre Rive, alors le meilleur témoin en est cet état d'Extase permanente apparaissant, dans un premier temps, par bouffées, par moments, et qui est destiné (quoi qu'en pense la personne ou le Soi) à devenir la seule Vérité. Bien sûr, la personne ou le Soi déniera toujours cet Absolu. Il veut bien toutefois y goûter mais il ne peut percevoir, ni vouloir, ni même espérer, que cela devienne définitif. Et pourtant, cet Absolu est définitif. Il est définitif dans le sens où il est très exactement ce qui soutient et permet toute expérience, toute vie, ici comme ailleurs. Il sous-tend et permet même l'in-création. Il soutient toute conscience et toute non conscience. Alors, si l'Onde de Vie vous parcourt en Totalité ou pas encore, donnez, donnez totalement ce que vous vivez, ne cachez rien, parce que vous êtes le témoin vivant, comme le disait l'Archange URIEL (ndr : intervention de URIEL de ce jour), de la Voie, la Vérité et la Vie. Comment la Voie, la Vérité et la Vie ne pourrait pas témoigner par sa Présence et par ses mots, de ce qu'elle est ? Aucun limité, aucune personne, aucun Soi, aucune opposition, n'est valable pour l'Absolu, ni n'a même d'effet, puisqu'il englobe justement aussi cela.

L'Absolu n'est pas un mot, ni un objectif. C'est l'Union Mystique du Ciel et de la Terre où tout devient plus que jamais évident, entier, Illimité. Voilà donc cet Ultime, en cours, en vous. Encore une fois, si on peut parler de finalité, c'est de vous installer, en quelque sorte, dans cet Illimité qui est Extase, Jouissance permanente de l'Onde de Vie. Il y a aussi un effet cumulatif. Certains ont exprimé que quand l'aile d'un papillon se casse, tout l'Univers tremble. Quand un être limité vit l'Illimité, il touche le monde entier, simplement par sa Présence, sa Présence au sein du limité de ce corps, il n'est plus ce corps. Au plus vous êtes nombreux, en terme d'individus, à vivre l'Onde de Vie et à vous installer dans l'Extase, au plus le processus du Choc de l'Humanité verra sa durée raccourcie. D'ailleurs, installés dans l'Absolu, il n'y a rien d'autre que l'Absolu. Vous pouvez continuer à vivre votre vie, quelle qu'elle soit, tenir le rôle que vous voulez, mais vous n'êtes ni cette vie que vous vivez ni ce rôle. Cela change profondément puisque c'est une transcendance et vous amène et vous conduit à installer l'Amour le plus Inconditionnel qui soit. Vous ne pouvez juger, vous ne pouvez désaimer qui que ce soit. Le même regard se portera sur votre enfant comme sur l'enfant d'un autre. Il ne pourra plus exister de différence entre celui qui vous hait et celui que vous chérissez. Ils participent de la même essence, non pas dans une croyance, non pas dans une projection mais bien dans la réalité de ce qui est vécu, dans la même Extase, dans la même Paix, dans la même Vérité, parce que vous ne pourrez plus comparer qui que ce soit ou quoi que ce soit, en vous, avec quoi que ce soit d'autre ou qui que ce soit. Cela n'est pas non plus une annihilation, ni une uniformisation, c'est bien plus que cela mais, bien sûr, l'ego va s'y opposer farouchement. Voilà ce que j'avais à exprimer aujourd'hui, en tant que Melchizedech de l'Air, porteur de la Lumière Bleue.

Dans ma dernière incarnation, j'ai parlé et écrit sur l'oiseau bleu. Ceux qui veulent lire ce que j'ai écrit, à ce moment-là, comprendront, même si je n'avais pas eu accès, en totalité, à l'Onde de Vie, puisqu'à ce moment-là, la Terre n'était pas, à proprement parler, Libérée. J'inscrivais alors la descente du Supramental dans une perspective à venir. Mais, dès l'instant où l'on inscrit cette descente du Supramental dans une perspective à venir, on n'est déjà plus présent à soi-même et, quelque part, on se ment à soi-même. Il en est ainsi et il en a été ainsi, pour nous tous, Anciens. Quelle que soit la maîtrise que nous ayons eue, dans notre dernière vie (du Souffle, de la Conscience, de l'Amour), nous avons d'ailleurs été appelés des Maîtres. Mais que veut dire être un Maître, pour l'Absolu ? Strictement rien. Si vous saisissez ma dernière phrase, vous comprendrez qu'on ne peut strictement rien maitriser, ni être Maître de quoi que ce soit, parce que l'Onde de Vie et l'Extase est la Nature principielle, même, de tout, d'absolument tout.

Voilà les mots que j'avais à exprimer. Après moi interviendra l'Archange ANAËL qui sera là, je dirais, en quelque sorte, plutôt pour répondre à vos interrogations sur ce que je viens d'énoncer. Encore une fois, ne vous forcez pas, vous ne pouvez forcer l'Onde de Vie, vous ne pouvez la questionner, vous ne pouvez l'interroger, vous ne pouvez que l'Être, parce que cela est déjà là. Je vous prie d'honorer la Grâce, la Grâce de votre Présence ? ici et ailleurs, la Grâce de ce que l'Onde de Vie a porté en moi, à exprimer, ici. Frères et Sœurs, en l'Amour et par l'Amour, au-delà de tout contingentement et de toute forme, je vous propose le Bleu. Je vous dis à très bientôt.

... Partage du Don de la Grâce ...

Au revoir.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page