Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > SRI AUROBINDO

SRI AUROBINDO

20 novembre 2011

pdf

Je suis SRI AUROBINDO. Sœurs et Frères en Humanité, je vous donne la Paix. Je viens vers vous, aujourd'hui, en tant que Melchizedech de l'Air, afin de vous donner un certain nombre d'éléments. Ces éléments sont, en quelque sorte, des repères. Ce ne sont aucunement des éléments à adopter, mais bien des éléments à constater et à observer en ce qui concerne le déploiement de votre Lumière et l'accès à l'Unité. Mon but n'est pas de revenir, bien sûr, sur les accès à l'Êtreté, sur les Vibrations (celles-ci vous ont été très longuement développées), ni non plus de vous donner des éléments supplémentaires sur les Quatre Piliers du Cœur (qui sont là des règles, effectivement, à observer pour se rapprocher de la Porte Étroite). Je viens plutôt pour vous donner les repères qui se manifestent, à vous, au sein même de la personnalité, par l'action de la Lumière, en vous, et qui sont, en quelque sorte (ces repères), des témoins qui peuvent, au-delà de la conscience elle-même, même au sein de la conscience de la personnalité, vous donner la preuve de votre déploiement de la Lumière et de la manifestation, réelle et concrète, de votre Unité. Cela complètera un peu, en quelque sorte, ce que j'ai dit, de mon vivant, concernant le Supra Mental (au niveau du Yoga Intégral, mais plus adapté, bien au-delà du yoga), sur ce que peut observer même la personnalité dans ce déploiement de Lumière et dans ce passage de Porte Étroite. Car effectivement, la Lumière agit, dans la structure humaine, à tous les niveaux. Que cela soit, bien sûr, dans le cerveau, dans le cœur, dans l'énergie, dans la cellule. Tout cela, je l'avais déjà anticipé, dans ma dernière incarnation. Je vais surtout insister donc sur ce qui se déroule au sein même de la conscience de la personnalité, au fur et à mesure du déploiement de la Lumière Unitaire et de la transformation ou du passage de votre conscience fragmentée à la Conscience Unifiée. Et nous aborderons cela concernant les différents chapitres.

Le premier des chapitres que je vais aborder concerne le comportement même de la personnalité. Bien sûr, je ne reparlerai pas (encore une fois, je vous le re-signale) des Quatre Piliers du Cœur, parce qu'ils sont une évidence et que cela a été suffisamment et amplement développé. Le comportement de celui qui s'approche de son Unité ou qui vit son Unité ne peut être aucunement superposable ou assimilable à celui qui était auparavant manifesté dans le cadre de la conscience de la personnalité. Quels sont ces comportements ? Ils découlent, bien sûr, directement, de la transformation du mental, de la transformation du corps, de la transformation des émotions. Ils vont se traduire par des éléments importants, d'abord en soi et ensuite dans les relations, les communications et les Communions éventuelles, qui peuvent se produire sur ce plan où vous êtes.

Tout d'abord, en soi. En soi, apparaît ce que j'appellerais une certitude et une évidence Intérieures. Cette certitude et cette évidence Intérieures n'est pas issue d'une croyance, elle est directement issue de ce qui est vécu par la conscience, elle-même. Elle se traduit par la tranquillité, la paix, la joie, indépendantes de toutes circonstances extérieures. Elle va se traduire par une transformation de la personnalité qui va se diriger vers une plus grande douceur, ce que la personnalité elle-même, non au fait de ce qui se passe, pourrait appeler une sorte d'effacement. L'effacement du je est, effectivement, une constante quand le Soi se développe. Il n'y a plus de revendication au sein de la personnalité qui commence à s'intégrer dans l'Unité. C'est l'intelligence de la Lumière qui agit : il n'existe plus de volonté de Lumière, il n'existe plus de volonté de connaissance de quoi que ce soit. Parce que la Lumière, comme cela vous a été dit, est, à ce moment, la réponse à toute interrogation. Elle est l'évidence de cette réponse et elle fait disparaître, du mental, l'inquiétude, la notion même d'interrogation sur ce qui est vécu, parce que, effectivement, ce qui est vécu est une évidence, comme si la conscience retrouvait sa véritable nature.

Toujours à l'Intérieur de soi, il ne peut plus exister de peur ou alors, si une peur se manifeste, elle n'est que la traduction de son élimination. La peur semble disparaître, ce qui ne fait pas de l'être un être intrépide prenant tous les risques mais, bien au contraire, un être qui va vivre et manifester, en lui, un sentiment d'équanimité et la réalité d'une humeur égale. Cette humeur égale va se manifester, quelles que soient les tâches à accomplir, qu'elles soient matérielles ou autres. Tout est comme inscrit dans la même équanimité, dans la même faculté à accomplir la tâche, quelle qu'elle soit, avec le même intérêt. Cet intérêt, n'est ni un plaisir ni une contrainte. Elle est la normalité (et vécue comme telle par la personnalité) de ce qui est à accomplir dans la Lumière, dans la Joie, mais sans dépendre de la tâche elle-même. Il y a, en quelque sorte, un découplage de ce qui, auparavant, faisait les joies de la personnalité ou les éléments moins agréables de la personnalité. Que cela soit une tâche quotidienne, que cela soit rendre service ou que cela soit, simplement, mener à bien une activité, l'ensemble de ces tâches, de ces activités se retrouve à être vécu dans la même forme de détachement qui n'est pas, encore une fois, ni un désintérêt, ni un arrêt de la tâche en question ou du plaisir en question mais, bien plus, un sentiment de présence intense dans l'activité qui est menée. L'être éprouve, à ce moment là, une forme de lucidité, une forme de présence à lui-même, tout en étant présent à ce monde, mais avec une plus grande acuité. N'oubliez pas aussi que le déploiement de la Lumière se traduit par la mise en action de L'intelligence de la Lumière, du principe d'attraction et de résonance, venant, en quelque sorte, se substituer (graduellement et, en définitive, totalement) à la loi d'action / réaction. Et la personnalité suit le même chemin. C'est-à-dire que l'ensemble des actions qui sont entreprises ne sont plus liées à une quelconque réaction mais suivent, en quelque sorte, les lignes de moindre résistance de la Lumière. Ce qui est accompli, est accompli sans se poser de question, dans la même humeur et dans la même satisfaction. Non pas de la satisfaction de ce qui est à accomplir, ou de ce qui est accompli ou de la tâche qui est à mener mais, bien plus, dans la satisfaction d'être présent à soi-même et lucide à soi-même.

Au sein, maintenant, non plus du soi, mais des relations, qu'elles soient affectives, sociales ou mettant, d'une façon ou d'une autre, en rapport deux êtres, il va devenir de plus en plus difficile (pour cette personnalité qui vit le déploiement de la Lumière) d'émettre le moindre jugement. Que ce jugement soit une condamnation ou que ce jugement soit un accord donné à l'autre. Parce qu'à ce moment là, il y a l'acceptation (parce que cet élément est vécu) que l'autre n'est qu'une partie de nous-mêmes et qu'il manifeste, en totalité, sa liberté, quelle que soit son action qui n'a ni à être jugée, ni à être approuvée, ni à être condamnée, ni à être rejetée. Il s'en traduit une douceur nouvelle, au sein des relations, ou tout parait plus évident, plus fluide, plus facile. Où il n'y a pas, non plus, besoin d'expliciter un comportement et une action, parce que celle-ci, effectivement, va couler de source et se déroule sans mot, le plus souvent. Il y a donc moins besoin d'expliciter, moins besoin de mots, moins besoin du mental, moins besoin de séduire, moins besoin de faire adhérer, parce que la Communion et la Grâce agissent, à ce moment là.

Alors bien sûr, au sein de cette personnalité, parfois, peuvent se présenter des situations ou des êtres qui n'ont pas vraiment la même action ni le même état. Et là, non plus, il ne peut exister de jugement, de condamnation, mais simplement l'acceptation, réelle et concrète, que tout est à sa juste place et ce qui peut se manifester, à ce moment là, comme élément venant limiter la paix et la sérénité, n'est en définitive que là pour nous permettre de faire grandir, encore plus, la paix et plus la sérénité. La conscience de la personnalité qui vit la Lumière n'est plus sujette, en quelque sorte, aux a priori, aux jugements à l'emporte-pièce, aux suppositions. Elle laisse se dérouler le cadre de la vie dans la même tranquillité. Il n'y a pas d'opposition, il n'y a pas de contradiction, mais il y a, en quelque sorte, une juste acceptation de ce qui se déroule, sous l'œil de la conscience qui s'éclaire et qui commence à vivre l'Unité.

Bien sûr, au fur et à mesure que la Lumière pénètre les structures du corps, comme de la conscience fragmentée, vont disparaître un certain nombre d'éléments qui, auparavant, procuraient ce que l'être humain normal appelle des plaisirs. Que ces plaisirs soient liés à tout ce qui fait la vie, au sein de cette Dimension que vous parcourez, que nous avons parcourue les uns et les autres. Il y a de moins en moins d'attractions qui se manifestent vers tout ce qui est visuel, tout ce qui fabriqué par ce monde. Il n'y a pas disparition du désir, mais bien une transmutation du désir vers ce qui est authentique et non plus fabriqué. Que cela concerne, bien sûr, l'alimentation, comme le fait de vouloir plutôt regarder des paysages naturels que de regarder des paysages à la télé.

Tout semble se dérouler plus facilement. Il n'y a même plus d'interrogation sur le pourquoi ou le comment de tel acte ou la justification de tel acte. La conscience se détourne spontanément des addictions, quelles qu'elles soient, qu'elles concernent aussi bien le besoin de certains aliments, que cela concerne le besoin de certaines addictions, réelles (comme l'alcool, le tabac ou les drogues). Il y a moins besoin, pour la conscience, à ce moment là, d'être rassuré, même dans les relations. Les relations sont vécues, effectivement, de cœur à cœur, et non plus au niveau de la personnalité. C'est-à-dire qu'il n'y a pas besoin de demander une preuve extérieure. Il n'y a pas d'accord à rechercher, à l'extérieur de soi, puisque l'accord se trouve à l'Intérieur de soi.

Tout semble se dérouler avec plus de Présence. Le temps ne s'écoule pas et ne se déroule pas selon le même timing et la même rapidité. Il y a une altération, une déformation, du temps tel qu'il pouvait être vécu, auparavant, par la personnalité. Que celui-ci s'accélère ou se ralentisse, il n'est plus le même.

Et surtout, la conscience qui vit et qui s'approche de cette Unité, n'a plus besoin de démontrer ou de montrer quoi que ce soit. Elle ne dépend plus du regard extérieur. Elle ne dépend plus de la situation extérieure, elle ne dépend plus d'une interrogation Intérieure, quant au sens de ce qui est vécu et quant au sens de ce qui est à manifester ou à concrétiser, dans une relation ou dans un avenir.

La conscience fragmentée, qui vit la Lumière au sein de la personnalité, se trouve aussi de moins en moins affectée par les souffrances du passé, quelles qu'elles soient. Tous les sentiments de manque, d'abandon, de perte, de peur, semblent plus lointains. Ils se diluent beaucoup plus facilement dans la conscience du présent et n'affectent plus le présent. Le mental, comme cela a été dit, n'est plus le maître à bord, mais la conscience, elle-même. La personnalité ne cherche plus à l'extérieur une réponse, quelle qu'elle soit. Il n'y a plus d'interrogation sur le sens de sa vie (ou, en tout cas, de moins en moins). Il n'y a pas besoin de trouver une explication à ce qui se déroule. Il n'y a pas, non plus, besoin de justification à ce qui se déroule, parce que la Fluidité de l'Unité, l'évidence de l'Unité, fait partie de la vie de cette personne, à des degrés plus ou moins intenses, mais qui se déploient au fur et à mesure que la personnalité comprend et accepte que l'action de la Lumière sera toujours plus juste, toujours plus parfaite, que l'action de la personnalité la plus éclairée.

La personnalité qui vit son intégration, au sein de l'Unité, n'a plus besoin de prouver quoi que ce soit, parce que sa Présence est la preuve. Il n'y a pas de recherche, à l'extérieur, d'une quelconque satisfaction d'un manque, puisqu'il n'existe plus de manque, au fur et à mesure, à l'Intérieur de soi. L'Être devient total, en lui-même. Ceci se manifeste souvent lors de l'activation de ce qui est appelé le douzième corps : l'Androgyne Primordial, le point AL, situé au niveau du nez (ndr : creux juste au dessus de la pointe du nez - schéma ci-dessous).

Les mots sont justes et pesés parce que la conscience conceptualise et vérifie, par elle-même, que la parole devient le Verbe et que le Verbe devient efficient, qu'il peut donner la vie comme tuer. Il y a donc un emploi de la Vibration juste et la Vibration sera juste, quel que soit le mot employé. Ce n'est plus le contenu d'un mot qui est important, mais la Vibration du mot qui est prononcé, faisant que, même face à un interlocuteur qui n'est pas dans la même Vibration, le mot n'est pas perçu de la même façon, parce qu'il est porteur d'une Vibration réellement différente. Cela correspond à l'activation du onzième corps, appelé aussi le Verbe Créateur : le point IS de la lèvre supérieure (ndr : dans le creux du sillon naso-génien, entre le nez et la lèvre supérieure - schéma ci-dessous).

Il existe une plus grande capacité, pour l'être qui vit la fin de la fragmentation, à rentrer à l'Intérieur de soi et à manifester le Cœur. Il n'y a plus besoin de préparation. Il n'y a plus besoin d'une méditation qui va durer longtemps, afin de faire taire le mental et l'émotionnel. Le basculement total dans le Cœur se fait alors de manière de plus en plus rapide, de plus en plus naturelle, de plus en plus aisée.

La personnalité aussi est vécue en tant qu'un outil et non plus comme ce qui est sur le devant de la scène. Les travers, qui pouvaient exister auparavant, se manifestent de moins en moins. Que cela soient les peurs ou les habitudes comportementales (issues d'engrammes vécus durant l'enfance), il y a, effectivement, une sagesse, bien réelle, qui apparaît, même au sein de la personnalité. Et cette sagesse se traduit par une paisibilité, un sentiment d'être en Joie, sans exubérance. La personnalité, effectivement, n'a plus rien à prouver à elle-même, ni à l'extérieur d'elle-même.

Les relations sont beaucoup fluides, quelles qu'elles soient, aussi bien avec un proche qu'avec une force armée. Parce qu'il y a une évidence de sa propre Présence qui rend caduque toute agression, de l'un comme de l'autre. Bien sûr et nous l'avons dit, quand le décalage est trop important entre celui qui manifeste la Lumière et celui qui renie, en quelque sorte, la Lumière (parce qu'il en a peur), cela peut donner une certaine forme de confrontation, parfois violente. Mais celle-ci a la particularité de ne jamais durer et de ne jamais s'installer. Parce que la Lumière, au fur et à mesure du temps qui s'écoule, devient de plus en plus évidente, de plus en plus majestueuse et elle agit, par son Intelligence, venant se substituer, en quelque sorte, à l'intelligence de la personnalité.

Le déroulement de la vie, lui-même, va se faire avec de plus grandes manifestations de synchronicités. Il suffit que la personnalité exprime, au sein de cette fin de fragmentation, non pas un souhait ou un désir, mais la nécessité, par exemple, de quelque chose, pour que cet évènement ou cette chose se manifeste extrêmement rapidement. Il n'y a pas eu de demande : il y a eu simplement l'expression d'une nécessité, que cela soit d'une relation, d'une rencontre ou d'un évènement. Et cet évènement va se manifester, va se concrétiser, dans un intervalle de temps qui va être de plus en plus court. La pensée devient réellement créatrice, non pas dans une illusion de projection, de la conscience, d'un avenir meilleur, ou d'une amélioration de quoi que ce soit. Mais elle a tendance à se produire avec simultanéité dès l'instant où la fragmentation de la conscience cesse (avec une plus grande évidence, et de manière de plus en plus évidente) pour des évènements de plus en plus simples, comme de plus en plus complexes. Ainsi, ce qui pouvait sembler insoluble (comme quitter un travail, comme quitter un environnement) se réalise sans qu'on en comprenne réellement les mécanismes. Parce que les mécanismes de la Lumière ne pourront jamais être expliqués par les mécanismes de l'action / réaction. La Grâce va, effectivement, dans ce cas là, remplir la vie. La conscience devient non-influençable et non-soumise, que cela soit au propre corps dans lequel elle est, que cela soit aux avis des autres, même s'ils sont écoutés avec bienveillance. La certitude Intérieure se développe, de plus en plus, dans les comportements, les actions. Tout semble se dérouler avec beaucoup plus de facilité qu'auparavant. Il n'y a pas à lutter contre un élément : un élément qui, auparavant, aurait appelé une réaction et une lutte, disparaît, tout simplement, de lui-même, par l'action de la Lumière. Cela concerne aussi bien les faits insignifiants de la vie, que les faits les plus importants de la vie. Il n'y a pas de différence pour la Lumière, entre ce que la personnalité pourrait nommer un fait insignifiant comme un fait important. Pour la Lumière, son Intelligence se manifestera autant dans le fait de trouver une place pour garer un véhicule, que dans une rencontre qui va vous apporter ce qui avait été émis par la pensée, concernant, par exemple, de trouver une personne qui va correspondre très exactement au besoin qui a été exprimé, sans l'avoir demandé.

Tous ces éléments, au niveau du déroulement de la vie et des comportements, sont très exactement les marqueurs, les plus précis, que la conscience se dirige vers l'Unité. Autre élément important : quel que soit l'état du corps, quel que soit son âge, quel que soit le handicap de ce corps, que celui-ci demeure ou que celui-ci disparaisse (par l'action et l'Intelligence de la Lumière et non pas par la volonté personnelle), la conscience vit cela, non plus comme un handicap, mais justement comme un facteur de transcendance et de développement. Ce n'est pas seulement un changement de point de vue, mais bien un changement, complet et radical, de la conscience. Tout ce qui pouvait, auparavant, apparaître, à l'œil de la personnalité, comme une épreuve, n'est plus une épreuve mais est vécu comme un facteur de dépassement qui, même s'il n'est pas compris ni intégré, le sera, de toute façon, à un autre moment, sans que la personnalité y mette vraiment une implication ou un mental quelconque.

La personnalité va remarquer aussi que les émotions, qu'elles soient liées à l'instant ou à des blessures passées, sont de moins en moins prégnantes, de moins en moins actives, sur l'état présent. Il existe donc un découplage réel, concret, de ses propres émotions. Ce qui est profondément différent que de vouloir agir, au sein de la personnalité, pour supprimer, par la volonté, telle émotion ou telle blessure. C'est la Lumière qui agit. La conscience en est parfaitement lucide : ce n'est plus elle qui décide d'agir mais bien, vraiment, la conscience qui laisse la Lumière agir, parce que son action sera toujours plus efficace et plus juste que la personnalité.

L'ensemble de ces signes sont vraiment les témoins de l'installation de la Conscience de l'Unité, bien sûr, accompagnés par des mécanismes Vibratoires de la Lumière qui vous sont connus. La vie, votre vie, va vous mettre face, très exactement, à ce qui est nécessaire, utile, pour aller toujours vers plus d'intégration de la Lumière, vers plus d'Unité. Il n'y a plus à se poser la question. Et souvent les personnalités en voie d'intégration au sein de la Lumière Unitaire s'aperçoivent, assez facilement, que dans l'ensemble, tout devient plus facile et que même les moments où l'immersion dans la Lumière devient telle qu'il n'y a plus de possibilité pour la personnalité de s'exprimer (que cela soit dans les moments que vous avez choisis, d'Alignement, ou que ce soit à des moments qui vous sont propres) et bien, il y a une acceptation de l'action de cette Lumière. Parce que la conscience même de la personnalité s'efface et comprend que la Lumière, dans ces moments là, ne vient pas vous agresser, ne vient pas vous empêcher de faire ce que vous étiez en train de faire mais bien participer à votre propre Libération.

En fait, la personnalité accepte qu'elle n'a pas à se libérer, elle-même, de quoi que ce soit, parce que c'est la Lumière qui libère, elle-même. Cela fait disparaître, bien sûr, la volonté, la volonté de bien. Cela fait disparaitre, bien sûr, toutes les notions de morale, de croyance, toutes les notions d'adhésion à des rites, quels qu'ils soient, concourant à établir la liberté, l'autonomie comme dirait aussi FRERE K (Ndr : interventions du 31 octobre et du 6 novembre, dans la rubrique « messages à lire »), qui vous permet alors de manifester la conscience, libérée de toute entrave, bien au delà de l'action volontaire dans le bien et au-delà, bien sûr, de tout mal. Puisque l'unification de la conscience se traduit par une action de type unitaire dont la caractéristique première est la Grâce. La vie peut devenir comme magique. La vie peut devenir comme une évidence totale qu'il suffit de parcourir, sans rien manifester comme volonté personnelle, sans rien souhaiter puisque, de toute façon, la Grâce de la Lumière manifestera et conscientisera, à vous, dans votre vie, ce qui est strictement nécessaire.

Parallèlement à l'effacement du je, à la revendication, d'une manière générale, de la personnalité, la douceur s'établit, de manière de plus en plus évidente, dans l'ensemble des relations. La douceur ne veut pas dire mièvrerie, parce que rappelez-vous aussi qu'il existe une certaine forme de Transparence, d'Ethique et d'Intégrité qui dépasse largement le cadre de la personnalité, mais qui est directement reliée à l'Esprit. À ce moment là, la Lumière ne peut accepter la moindre prise de pouvoir sur soi, la moindre autorité exprimée par une personnalité. Mais cela ne va pas se traduire par un conflit, cela ne va pas se traduire par une résistance et une opposition, mais par une dissolution de la dite autorité, par une disparition de la prise de pouvoir d'elle-même. En effet, la Lumière n'agit pas contre l'ombre. En effet, la Lumière n'agit pas contre un élément appartenant à la personnalité, mais vient simplement le transmuter. Et ce n'est pas la personnalité qui décide de le transmuter, mais c'est bien l'Intelligence de la Lumière qui agit. La personnalité, la conscience fragmentée, prend alors conscience, si l'on peut dire, de l'action, réelle et concrète, de la Lumière. Il n'y a donc plus rien à rechercher à l'extérieur puisque la Lumière agira pour combler tout manque, toute blessure, toute cicatrice, toute insuffisance.

Il y a donc une conscience et une confiance nouvelle qui apparaît, qui est bien au delà de la confiance en soi, bien au-delà de la confiance en la Lumière et qui devient une évidence de la Lumière. Cette évidence de la Lumière est une confiance absolue, qui n'est conditionnée à quoi que ce soit, qui n'est conditionnée à absolument rien qui vienne de la personnalité. Elle ne dépend pas, non plus, des circonstances extérieures, elle ne dépend pas de l'énergie du moment de la personne. En quelque sorte, elle s'établit d'elle-même, au fur et à mesure que la personnalité accepte de jouer le jeu de l'effacement justement de ce je. Encore une fois, comprenez bien que ce n'est pas une volonté personnelle de la personnalité. Ce n'est pas la personnalité qui va se contraindre elle-même. C'est l'action de la Lumière qui agit et sans aucune contrainte. Ce qui est profondément différent. Au fur et à mesure que la Lumière est intégrée et vécue, la personnalité s'éloigne donc de tous les modes de fonctionnement antérieurs. Il n'y a plus, à proprement parler, de recherche spirituelle, parce que la Lumière est la réponse à toute recherche, vous faisant alors conscientiser qu'il n'y a rien à rechercher, qu'il n'y a rien à combler, qu'il y a juste, effectivement, à Être et que tout se fera dans l'Être et non pas par une volonté de faire le bien ou de défendre une quelconque position de la personnalité.

La Lumière, à ce moment là, va tellement pénétrer et transformer la personnalité que celle-ci s'efface, totalement, devant la Lumière, non pas comme une contrainte, non pas comme une volonté, mais bien comme une évidence, là aussi, qui permet à la conscience d'être libérée de tous les enchaînements, de tous les asservissements et surtout de toutes les illusions. J'entends par illusion l'ensemble des conditionnements, issus de la morale, de l'éducation, des croyances, des religions et des lois même de l'âme. Puisque l'Esprit qui s'installe Libère, en totalité, l'âme et le corps. La transformation se vit bien dans le corps, comme cela vous a été dit, mais la conscience sait qu'elle n'est pas ce corps. Non pas comme un désir de fuir ce corps, non pas comme une volonté de s'exclure du monde mais, bien au contraire, d'être totalement présent dans ce monde et dans ce corps, mais à un autre niveau, dans une autre réalité.

Bien sûr, s'accompagne, à ce moment là, de l'apparition de ce qui a été déjà développé : la vision éthérique, l'ampliation des sons de l'âme et des sons de l'Esprit, l'apparition de plus en plus claire du son du ciel et du son de la Terre, où que vous soyez. Tout cela va concourir à établir l'âme et l'Esprit, dans leur nouvelle Vérité, qui n'est plus la vérité de la personnalité. Il n'existe plus de passé qui puisse interférer dans le présent et l'instant. Il n'existe plus d'avenir qui puisse modifier l'humeur du présent. Il n'y a plus à rechercher quoi que ce soit à l'extérieur ou dans le futur, car effectivement, à ce moment là, pour cette conscience qui vit l'intégration de l'Unité, tout est déjà accompli. Et cette conscience là n'est plus dépendante d'un évènement extérieur, quel qu'il soit. Elle n'est plus dépendante de l'Ascension Collective de la Terre parce qu'elle a déjà Ascensionné. Et donc elle devient douce, elle vit l'espérance et la patience, n'est impatiente de quoi que ce soit parce qu'elle est découplée de l'évolution linéaire du temps.

Les mécanismes Vibratoires, bien sûr, peuvent devenir majeurs, que cela soit durant la nuit, ou à des moments que vous n'avez pas décidés. Cette immersion dans la Vibration et la Lumière se traduit, par moments, par une déconnexion, de plus en plus intense, des modes de fonctionnement de la personnalité. Les pensées, la raison, le mental, ne semblent plus être conditionnés par quoi que ce soit. Ils sont d'ailleurs, même, le plus souvent, dans l'incapacité d'agir comme ils agissaient auparavant. L'évidence de la Lumière devient telle qu'il ne peut plus exister de place pour des interrogations. Ainsi le comportement va donc changer du tout au tout. L'être s'affranchit, en totalité, des conditions de ce monde, tout en y étant. Il n'est plus soumis à quoi que ce soit, à aucun être, à aucune autorité, tout en respectant les lois de ce monde, parce qu'il sait qu'il n'est pas inséré dans ces lois de ce monde, mais qu'il faut, néanmoins, respecter la liberté de l'autre et surtout la liberté des lois, quelles qu'elles soient, même dictées par la personnalité.

La conscience de la personnalité qui s'intègre saisit pertinemment qu'il n'y a pas à s'opposer, qu'il n'y a pas à lutter, même contre l'oppression. Parce que l'oppression ne fait que renforcer, en luttant contre elle, l'oppression. La loi de l'action / réaction, comme vous le savez, est sans fin et éternelle, dans ce monde. La personnalité qui vit l'intégration, au sein de l'Unité, voit donc sa vie se transformer réellement et concrètement. Tout devient donc plus facile : il n'y a pas de lutte, il n'y a pas de résistance, il n'y a plus de souffrance, il n'y a plus de jugement, il n'y a plus d'interprétation. Il y a simplement la conscience qui est de plus en plus lucide d'elle-même et qui s'installe dans la Vibration de la Lumière. Tous ces mécanismes que vous vivez, à des degrés divers, traduisent votre propre mécanisme ascensionnel individuel.

C'est l'installation au sein d'un plus grand nombre, au sein de cette conscience, qui a permis, dans un premier temps, l'installation de la Merkabah Inter dimensionnelle Collective, se traduisant, aujourd'hui, par la possibilité de vivre la Communion et la Grâce, qui va se traduire par l'Ascension Collective, à un moment donné.

Des perceptions Vibratoires nouvelles se font jour. Que cela soit au niveau des nouveaux corps ou encore du Canal Marial. La conscience devient de plus en plus lucide sur les jeux de sa propre personnalité, comme de toute personnalité, et sans aucun jugement. La personne devient consciente de la distinction, que j'avais déjà établie de mon vivant, entre le prana (l'énergie vitale éthérique, le feu électrique, comme dirait FRERE K) et l'énergie de la Citta ou du Plan Supra Mental, comme je le nommais. Parce que l'énergie est quelque chose qui circule, comme une émotion. C'est quelque chose qui frissonne, qui se déplace d'un point à un autre du corps. Alors que la Vibration, elle, n'a pas besoin de se déplacer. Elle est l'installation, dans le silence et l'immobilité de la Vibration, qui signe l'arrêt de l'émotion et de l'énergie. Le prana ne sera jamais la Citta, ou l'Énergie Supra Mentale. La distinction va devenir, au fur et à mesure des expériences, de plus en plus aisée à réaliser par la conscience. Elle percevra d'emblée, au sein d'une relation, quelle qu'elle soit, ou d'un évènement quel qu'il soit, si cet évènement s'inscrit dans la Vibration de la Lumière ou dans l'énergie de l'émotion. Et cela concerne aussi bien les relations entre deux êtres.

Celui qui s'installe dans cette Conscience Unifiée ne peut plus être trompé, ni par les mots, ni par les attitudes, ni par les évènements. Parce qu'il sait instantanément, par la qualité Vibratoire, sans aucun jugement, si ce qui se déroule (dans une relation ou dans un évènement) est placé sous l'égide de la Lumière, ou sous l'influence de l'émotion. Dit autrement, l'âme et la conscience et la personnalité deviennent lucides des interactions qui se régissent, sous l'action de l'ego et du pouvoir, de ce qui se déroule sous l'Intelligence de la Lumière, dans la liberté, l'autonomie et le respect total. Sans se poser de question, sans s'interroger, parce que la réponse est dans le vécu même de l'instant.

Alors plus aucune conscience Libérée ne peut être trompée par un autre être, par une situation. Parce que l'âme, la conscience, la personnalité, voient directement au-delà des apparences, voient directement au-delà de ce qui est donné à voir, par la situation ou par un être avec lequel il a une relation. Tous ces changements sont parfaitement observables. Ils sont graduels et s'installent, de plus en plus, dans l'intensité, comme dans la durée.

Rappelez-vous que ce n'est pas en contraignant quoi que ce soit que vous allez vivre cela. Mais uniquement en respectant les Quatre Piliers du Cœur. C'est-à-dire, en acceptant la Transparence : vous n'avez rien à cacher, vous n'avez rien en vous qui soit soumettable à quoi que ce soit. En devenant humble, en vivant l'Humilité réelle : c'est à dire ne rien revendiquer qui ne soit pas l'instant présent (que cela soit une vie passée, que cela soit un statut). Car tout statut spirituel serait, même en lui-même, illusoire. Tant que vous vous identifiez à un statut, vous vous trompez. L'Humilité la plus totale est celle-ci. Parce que plus vous comprendrez et vivrez cette notion d'Humilité, plus la Lumière grandira. Cela deviendra, pour vous aussi, non pas un mécanisme intellectuel, mais bien la vérité de votre vécu. La Simplicité est essentielle parce que la Lumière est simple : que cela soit dans le déroulement de vos vies, de vos relations, des évènements qui arrivent, si ce n'est pas simple, ce n'est pas la Lumière mais la volonté. Vous parviendrez, de plus en plus facilement, à faire la différence entre les deux. Et bien sûr, la Porte de l'Enfance (la Pauvreté) : accepter et vivre le fait qu'il n'y a rien à expliquer parce que la Lumière est la réponse. Le fait qu'il n'y a rien à comprendre, le fait qu'il n'y a rien à rechercher, comme explication, dans un passé ou dans une chaîne logique, quelle qu'elle soit, vous met à l'abri de votre propre mental, non pas comme une volonté de le faire taire mais, bien plus, comme un Abandon à la Lumière et un renoncement, tel que cela a été défini. Ainsi donc, l'action de la Lumière va devenir de plus en plus évidente, non pas à comprendre, mais à vivre, dès l'instant où vous respectez les Quatre Piliers du Cœur.

Tant qu'il existe, au sein de la personnalité, une volonté de vous approprier votre vie ou vos vies passées, tant qu'il existe une volonté de revendication de la Lumière, tant que vous exprimez le libre arbitre, ou revendiquez le libre arbitre, vous ne pouvez être Libre. Parce que la Liberté n'a rien à faire avec le libre arbitre. La Liberté, c'est la Grâce, ce n'est pas le libre arbitre. Le libre arbitre est l'alibi, trouvé par l'âme et la personnalité, pour exprimer un cheminement spirituel, lui faisant croire à la Liberté, lui donnant un ersatz de Liberté, mais ce n'est pas la Liberté. La Liberté, réellement vécue, est bien au delà du libre arbitre parce que ce n'est pas le libre arbitre. Ce n'est pas vous qui menez les choix, au sein de la personnalité, mais c'est la Lumière qui, par son Intelligence, agit, dans la vie, dans votre vie, dans vos relations, dans vos interactions, dans vos Communions.

Tout cela se fait, progressivement ou brutalement, mais se sont, réellement, des prises de conscience qui vous donnent la validité et l'authenticité des témoins et des marqueurs de votre accès à l'Unité. Si vous êtes honnête avec vous-même, vous constatez, dans ce qui vous est arrivé dernièrement (dans des relations ou dans des évènements,) qu'il vous est extrêmement facile de voir l'action de la Lumière et l'action de la non-lumière, dans votre vie.

Ces marqueurs, encore une fois, ne sont pas à vouloir établir. Ils ne sont pas une contrainte, mais ils découlent directement de l'installation de la Lumière. Ce ne sont donc pas des règles à vouloir manifester dans sa vie parce que, tant que vous voulez les manifester, en tant que règles, ce n'est que la personnalité qui le manifeste. Par contre et à l'évidence, dès que vous accepterez l'action de la Lumière, en totalité, dès que vous accepterez, au-delà du lâcher-prise, de vous Abandonner à la Lumière et de renoncer à une quelconque action, vous constaterez, par vous-même, que tout devient évident et simple.

Par contre, si la personnalité s'en mêle et que vous êtes ouvert à la Lumière, que se passera-t-il ? Exactement l'inverse : tout deviendra de plus en plus difficile, de plus en plus conflictuel et de plus en plus redoutable à vivre. Ceci n'est ni une punition, ni une semonce, mais bien les résultats de votre propre action qui s'oppose à la Lumière. Quand nous vous disons que la Lumière est une Grâce et qu'il faut remplacer la communication par la Communion, c'est une évidence pour celui qui le vit. Faut-il encore accepter de le vivre et de s'en remettre à la Lumière. Cela nécessite, effectivement, la dissolution de plus en plus rapide du je au profit du Soi.

La Lumière n'est pas une revendication, elle n'est pas un choix : elle est un état. La période des choix a existé, voilà quelques années. Ce qui doit s'établir, aujourd'hui, c'est l'évidence de ces choix. Celui qui croit encore qu'il a à choisir, est au niveau de la personnalité. Car celui qui est sous l'égide de la Lumière sait qu'il n'a rien à choisir. Au travers ces quelques mots, j'espère vous avoir apporté quelques lueurs de plus, dans votre vie, concernant l'action de la Lumière et l'action de la personnalité, que tout oppose.

La personnalité ramène tout à elle, à son expérience, à son vécu, même de Lumière. La Lumière donne et restitue, à l'Univers, ce qui est vécu. La personnalité ne s'approprie plus rien. Devenir Transparent, c'est aussi cela. Ce n'est pas seulement être en accord avec ce que l'on pense et ce que l'on crée. C'est aussi accepter cette évidence, non pas comme une volonté, mais comme la réalité de ce qui est à vivre. Autant la notion d'Abandon à la Lumière, tel que l'avait développé ANAËL, voilà plus de deux ans, pouvait être complexe à démêler, autant, aujourd'hui, les résultats même de cet Abandon à la Lumière (ou de ce non-Abandon) deviennent de plus en plus évidents et patents, dans vos vies. Les témoins que vous observez, dans le déroulement de vos vies, doivent donc vous permettre, non pas de lutter contre cette absence de témoins mais, bien plus, de vous recentrer dans le Cœur, au centre des Quatre Piliers.

Simplement être présent dans l'instant, ne plus être dans la projection dans un futur ou dans un passé qui n'existe pas, mais pénétrer, de plain-pied, dans la Conscience Unitaire, la vivre et s'y installer. Quel que soit le devenir, il n'y a pas d'autre façon de vivre l'Ascension. Selon l'acceptation de la Lumière (dans son action, dans son évidence) ou l'action de la personnalité (qui maintient, par volonté personnelle, autre chose que la Lumière), les résultats sont, vous vous en doutez, à l'opposé l'un de l'autre. Retenez que la Lumière sera toujours simple, dans son expression, dans sa manifestation, dans votre vie. La personnalité deviendra de plus en plus complexe, en opposition, en résistance, en non-Abandon.

La Lumière n'est jamais contre quoi que ce soit. La Lumière Est, et c'est tout. Il est donc profondément différent de répondre à la Lumière, par la Lumière, que de répondre à la Lumière, par la personnalité. Cela va vous devenir de plus en plus évident, si tant est que vous viviez la Lumière. Car chacun reçoit selon sa vibration et la Lumière pénètre, de plus en plus intense, dans les structures physiques et psychologiques, dans les corps subtils, selon l'endroit qui est ouvert. Si vous êtes ouvert au niveau du pouvoir, la Lumière renforcera le pouvoir. Si vous êtes ouvert au niveau du je et de l'ego, la Lumière renforcera le je et l'ego. La Lumière ne peut aller que là où c'est ouvert. Et vous êtes responsable de là où vous êtes ouvert.

C'est la prise de conscience qui est à mener, à l'heure actuelle, parce qu'elle devient évidente dans toutes les vies de tous les humains, quels qu'ils soient, quel que soit leur devenir, quelle que soit leur vibration. Parce que tout ce qui n'est pas Transparent deviendra de plus en plus opaque. Parce que tout ce qui n'est pas Simple deviendra de plus en plus compliqué. Parce que tout ce qui n'est pas dans l'Humilité deviendra de plus en plus orgueilleux. Parce que tout ce qui n'est pas dans la Pauvreté de l'Esprit deviendra de plus en plus complexe et insurmontable. Vous en voyez les conséquences, directement dans votre vie personnelle, reflétant l'Intelligence de la Lumière. Votre corps le reflétera, aussi.

Tout ceci n'est pas une punition, mais la juste rétribution, non pas d'un quelconque karma, mais résultant de la loi d'attraction et de résonance de la Lumière et de l'état Vibratoire de votre propre conscience, dans ce mécanisme de Passage de l'ego au Cœur, dans le Passage de cette Porte Étroite. Rappelez-vous, les Archanges vous ont dit que vous devenez créateur de votre propre réalité, cela va vous apparaître de plus en plus clairement. Celui qui créera la peur, vivra la peur. Celui qui créera la Joie, vivra la Joie. Il n'y a nul jugement là dedans, il n'y a pas d'action / réaction, mais l'évidence de la Lumière. Il vous appartient donc, à chacun, d'être de plus en plus lucide sur l'action de la Lumière et sur la réponse de la personnalité (qui est, soit l'opposition et la contradiction, soit l'Abandon à la Lumière). Et les fruits seront de plus en plus immédiats, concernant aussi bien les faits que les évènements, que les relations que vous avez à vivre là où vous êtes. Il n'y a pas de meilleure préparation, dans votre Ascension Individuelle actuelle, à l'Ascension Collective et finale. Tout le reste n'est que projection de la conscience. Vous serez tellement immergé dans la Vibration de la Lumière que vous aurez trouvé toutes les réponses, quelle que soit votre vie, quels que soient vos évènements, quelles que soient vos relations. La Lumière prendra toute la place, parce que c'est votre nature, et c'est notre nature. Il en a toujours été ainsi.

Voilà, mes Sœurs et Frères, ce que j'avais à vous délivrer, en tant que Melkizedech de l'Air. Je ne sais pas si nous avons un peu de temps, mais je vous ai délivré, en tout cas, ce que j'avais à vous délivrer. Je laisserai ma Sœur NO EYES rentrer, elle, dans les mécanismes plus intimes concernant les possibilités d'accès Intérieur à la Vision. Je voulais vous décrire, quant à moi, les différents comportements observables, par chacun, sans aucun effort. Au niveau des mécanismes spirituels plus intimes, liés à l'Illusion ou à la Vérité, c'est à dire à l'astral ou au Vibral qui sont en opposition totale (l'Esprit ou l'âme, si vous préférez), je laisserai celle qui l'a vécu, de son vivant, de manière totale, l'exprimer, c'est-à-dire NO EYES. Sœurs et Frères en Humanité, je rends Grâce et je communie à votre Présence.

... Effusion Vibratoire / Communion ...

A bientôt.

_____________________________________________________________________________________________________

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page