Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > O.M. AÏVANHOV

O.M. AÏVANHOV

19 juin 2008

pdf

Et bien, chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver. Je crois qu'il y a des intervenants prestigieux qui sont venus avant moi. Je les ai écoutés aussi et ils ont dit des choses très belles. Alors, si vous permettez, moi aussi je vous présente mes salutations, mon amour, ma bénédiction et tout ce qui est d'un usage normal dans la fraternité que nous représentons au niveau de l'humanité de ce côté-ci du voile ou de l'autre côté. Alors, moi, je serai, ce soir, extrêmement pragmatique. Je viendrai répondre aux questions qui vous tarabustent. Des questions, s'il vous plaît, bien évidemment par rapport à votre ouverture spirituelle et par rapport à ce qu'ils ont dit, les deux intervenants prestigieux d'avant moi. Moi, je viens essayer, à travers mes mots qui sont les miens, de vous aider à aller vers ce même objectif, bien sûr. Alors, si vous le voulez, posez vos questions.

Question : comment dépasser les croyances qui gênent notre développement spirituel ?
Alors, c'est simple : si vous avez des croyances, arrêtez d'y croire. C'est aussi simple que ça. Ça a l'air tout simple à dire mais c'est la vérité.

Question : mais il y a des interférences sociales, affectives, qui bloquent cela ...
Encore une fois, ce sont des croyances. Si vous croyez quelque chose, il vous suffit d'arrêter d'y croire. Si vous voulez croire à autre chose, qu'est ce qui vous empêche d'y croire ? Je crois que c'est un problème fondamental, le problème des croyances, parce que tout ce que vous bâtissez est issu de vos croyances, de vos certitudes, pour certains. Mais pour arriver à l'Amour il faut arrêter de croire à tout, sauf à l'Amour. Alors, comment laisser tomber les croyances ? Je croyais que la réponse elle est déjà aussi dans la question : si je décide de ne plus croire, il suffit que je ne crois plus. Alors, vous allez me répondre : « si j'ai une pression extérieure, quelque chose qui est là, devant moi, qui me fait mal, si je supprime la croyance, est-ce que l'objet qui fait mal va disparaître ? ». Non, c'est pas aussi instantané. Tant que cela vous semblera dur, même si vous affirmez le contraire, c'est que vous y croyez encore. Y'a des croyances qui ne s'éteignent pas du jour au lendemain mais y'a des croyances qui sont beaucoup plus faciles à effacer, je dirais. Alors, commencez déjà à comprendre que ce ne sont que des systèmes de croyances : l'obligation de travailler, l'obligation de participer à la société, à un modèle social, l'obligation de nourrir ses enfants, l'obligation de ceci et de cela ne sont que des croyances. Alors, je crois que, quand Ma Ananda Moyi elle disait ça, elle a tellement détruit toutes les croyances qu'elle a pu être ce qu'elle est et ce qu'elle a été (ndr : canalisation de Ma Ananda Moyi du 19 juin 2008). La seule différence, et ce qu'elle disait quand elle parlait de la feuille de papier de cigarette entre vous et elle, c'est l'intensité de la croyance. Elle a abandonné toutes les croyances. Tout ce qui freine l'expression de votre être authentique, de votre authenticité, ce ne sont que des croyances. Voilà, je crois, ce qu'elle a voulu dire. Alors, comment dépasser ces croyances ? Vous allez remplacer ces croyances par d'autres croyances, vous allez croire que vous allez trouver une technique qui va être supérieure pour faire disparaître ce qui est devant vous mais ce sera à nouveau une croyance. Et c'est sans fin : vous empilez des croyances sur des croyances et vous n'en voyez jamais le bout, bien évidemment, parce que, à partir du moment où vous posez la question de « comment faire disparaître un attachement ?» (qui est donc une croyance), vous élaborez des stratégies pour faire disparaître ces croyances, vous allez faire appel à une autre élaboration de croyances. Et vous passez votre vie à créer des croyances et à remplacer des croyances par d'autres croyances. C'est un jeu passionnant, n'est ce pas ? La plupart d'entre nous ont passé des milliers et des milliers de vie à bâtir des croyances pour nous et pour les autres. Et c'est encore mieux si on peut faire croire la même chose aux autres que ce qu'on croit parce que c'est très satisfaisant pour l'ego, n'est ce pas ? On a les mêmes croyances, donc on fait partie du même groupe : « je vous l'avais bien dit que c'était vrai, la preuve, vous vivez la même chose ». La maladie est une croyance, alors, vous vivez dans la certitude que la maladie est inexorable. Non, c'est aussi une croyance. Alors, après, vous avez la pensée positive : vous allez dire « je suis en bonne santé ». Vous allez donc remplacer la croyance de la maladie, par la croyance de la santé. Mais quand vous prononcez le mot « santé » ça veut dire, dans ce monde là, qu'il existe autre chose que la santé, c'est-à-dire la maladie. C'est donc une croyance qui s'oppose à une autre croyance. Vous restez dans un phénomène de dualité. Est-ce que vous croyez ce que je dis ?

Question : mais derrière tout ça il y a surtout une très forte croyance en l'amour universel ?
Mais la croyance c'est pas l'Amour. La croyance en l'Amour et l'Amour c'est deux choses différentes, n'est ce pas ? On peut avoir l'intime conviction profonde que l'Amour est la réalité ultime mais c'est pas pour ça qu'on va vivre l'Amour. C'est encore une croyance. Il est pas demandé de croire. Il est demandé de vivre l'Amour. C'est pas la même chose.

Question : la chute de l'homme a-t-elle commencé avec la pensée humaine ?
C'est quoi, la chute ?

Question : la séparation.
Je préfère ce mot, quand même. La séparation a commencé avec la pensée humaine effectivement. La question et la réponse c'est la même chose, c'est pratique.

Question : quand Christ a dit « si vous vous réunissez à trois, je serai parmi vous », faisait-il référence à un nombre de personnes ou à la fusion corps/âme/esprit ?
Il faisait réellement référence à la multitude des êtres qui se réunissaient dans l'objectif du Christ. Quand il disait « quand vous serez deux ou trois réunis en mon nom », il a dit une fois « deux », il a dit une fois « trois ». En tout cas ça veut dire plus d'un. Mais est-ce que ça veut dire que tout seul le Christ n'est pas là ? Non plus, ça veut pas dire ça. Ça veut dire simplement que, quand il y a intention collective c'est-à-dire supérieure à un, dans ces cas là, sa présence est beaucoup plus tangible mais c'est pas la Trinité corps/âme/esprit, c'est vraiment des personnes.

Question : Dieu est-il Trinité ?
La question est très complexe mais ça va se résoudre très facilement : Dieu est trois en un. Dieu est Trinité dans l'Unité et Unité dans la Trinité.

Question : quel est votre regard sur les médias ?
C'est quoi les médias ?

Question : les moyens de communication actuels.
C'est une parodie de communication. Vous avez l'impression de communiquer mais vous communiquez de moins en moins. Alors, vous avez des médias, comme vous dites, modernes, où l'information circule d'un bout à l'autre de la planète, instantanément. Ça vous donne l'impression que vous êtes devenus très intelligents parce que n'importe qui tape un mot quelque part et il a des informations comme s'il avait fait des études pendant trois cents ans. Alors, effectivement, c'est très satisfaisant quelque part. Vous avez accès à beaucoup de choses. Mais la vraie communication n'est pas une communication visuelle, intellectuelle. La vraie communication est une communication de cœur à cœur et ça c'est pas possible avec des machines. C'est déjà difficile de corps à corps et de cœur à cœur entre deux êtres humains, alors si vous mettez dessus de la technologie, c'est de l'information ou plutôt, je dirais, de la déformation.

Question : l'installation des grilles magnétiques, selon Kryeon, pourrait servir à dépolluer la Terre des ondes, en particulier liées à internet ?
D'abord vous parlez d'installation des grilles magnétiques terrestres. Mais les grilles magnétiques terrestres ont toujours existé. Sans ça la Terre n'existerait pas. Première chose. Par contre ces grilles magnétiques peuvent se repositionner, se reprogrammer. Maintenant vous croyez que des grilles magnétiques peuvent effacer des grilles électriques, les données qui transitent via internet ? Mais y'a pas qu'internet, y'a beaucoup d'autres choses. Vous parlez des ondes qui courent sur cette planète. Aujourd'hui, c'est une cacophonie d'ondes. Malheureusement je ne crois pas du tout que les grilles magnétiques terrestres soient suffisantes pour supprimer la nocivité de ces différentes ondes. Ça peut, peut-être, dans une certaines mesure, atténuer leurs effets mais en aucun cas les faire disparaître.

Question : comment concilier vie professionnelle et spirituelle ?
C'est impossible sauf si vous travaillez dans la spiritualité, comme je l'ai fait. Mais, à ce moment là, c'est plus du travail, c'est du plaisir. Mais comment voulez-vous travailler et être dans le spirituel ? C'est impossible. Vous pouvez faire des compromis, jusqu'à un certain niveau. Malheureusement, à partir du moment où vous travaillez, même dans quelque chose qui vous plaît, vous tient à cœur, le travail, même fait avec plaisir, est quelque chose qui va rendre difficilement conciliable l'intérêt intellectuel, au sens basique, et une spiritualité vécue. Posez-vous la question si ceux qu'on a appelé les Maîtres spirituels, de leur vivant, vous en avez connu qui travaillaient, vous ? Alors, posez-vous la question : pourquoi ? Et je parle pas uniquement de l'Orient. Regardez aussi du côté de l'Occident. Est-ce que les différents thaumaturges, les différents Saints, les êtres éveillés travaillaient ? Donnez-moi un seul exemple d'êtres éveillés qui aient travaillé.

Question : quel est l'impact des structures pyramidales sur les structures énergétiques ?
Je suis pas un enseignant pour les formes, moi.

Question : et se mettre soi-même dans sa propre pyramide ou son propre Merkabah ?
Personnellement j'en pense rien mais faut savoir que c'est pas une mode présente. Les pyramides, on en a toujours parlé. De mon vivant aussi, même dans mon jeune temps, en Bulgarie, à l'époque, on utilisait déjà les pyramides. Ça avait des vertus particulières. Maintenant si vous croyez qu'il suffit de vous visualiser dans une pyramide ou un Merkabah, c'est aussi une forme de croyance. Et rappelez-vous que plus vous croyez à quelque chose, moins vous êtes dans la réalité de ce que vous êtes.

Question : en astrologie Pluton va bientôt arriver en Capricorne. Cela correspond-il au fait que la Terre va s'ouvrir ?
C'est quoi ce truc, là ? Ça sous-entend par là qu'il y a des évènements inexorables, inéluctables. Y'a des évènements inexorables, inéluctables qui sont des étapes mais la forme de manifestation, elle, est extrêmement libre et variée. Elle dépend d'un certain nombre de résonances et aussi de la psyché humaine. Alors, quand j'entends « la Terre qui s'ouvre », pourquoi pas cassée en quatre morceaux ? Ça veut dire quoi une Terre qui s'ouvre ? C'est une vue de l'Esprit, n'est ce pas ? La Terre, elle se secoue, la Terre elle bouge, la Terre elle a des éléments qui sont plus ou moins en colère. La Terre elle vit une transformation. Vous vivez une transformation. Jusque là tout le monde est d'accord, n'est ce pas ? Maintenant, pourquoi voulez-vous savoir ce que je pense d'un évènement qui n'a pas encore eu lieu ? Pourquoi voulez-vous programmer un évènement qui n'est pas programmé ? La position des planètes, elle est programmée, bien sûr. Ça signifie quelque chose de précis que les astrologues connaissent et qu'ils essaient de cerner mais la tournure de l'évènement en lui-même dépend de milliards de choses, autres, qui n'ont rien à voir avec l'astrologie. Ça va dépendre des réactions humaines, par rapport à certaines pleines lunes, déjà, sans même parler des aspects, des transits, des planètes lentes. Alors, je pourrais vous parler d'autres évènements qui auront lieu d'ici la fin de l'année, aussi. Mais, encore une fois, un évènement qui va se passer dans deux ans, lié à des configurations astrales particulières, n'est ni défini, ni prédéfini. Il donne une orientation sur le type d'évènements. Effectivement, symboliquement, la Terre s'ouvre. Elle s'ouvre pourquoi ? Pour laisser apparaître sa dimension intérieure. C'est un retournement de la Terre. Retournement, vous allez me dire « ça y'est, c'est les pôles qui basculent, donnez-moi la date, vite, qu'on fasse les provisions ». Ça serait une erreur. Parce que ça peut être cela comme tout autre chose. Souvent les astrologues sont capables de prédire dans la trame astrologique un type d'évènement mais pas l'évènement en lui-même, sans ça, ça se saurait, hein ?

Question : quels seraient les évènements prévus à la fin de l'année dont vous aviez parlé ?
Je parle depuis l'été dernier de la crise financière, alimentaire, la crise des transports. Vous êtes en plein dans le caca que vous voyez tous les jours et ce n'est que le début. Ça, c'est pas une prédiction, c'est la réalité de ce que vous vivez. La réalité est faite de ce que vous vivez. Vous avez des pays qui sont soumis aux éléments. A l'heure actuelle, vous l'avez compris, ce qui domine c'est la terre et l'eau. Très bientôt, ce sera l'air et le feu. Les éléments ne sont que l'illustration, au niveau terrestre, des transformations que vous vivez à l'intérieur de votre corps physique. Alors, à quoi ça vous servirait de savoir que le 24 juillet à 12 heures tel pays d'Amérique Centrale va être dévasté par un cyclone. Qu'est ce que ça va changer à vos vies ? Expliquez-moi l'intérêt de connaître cela. C'est du sensa ... je sais plus le mot. Trouvez-le pour le moi. C'est du sensationnel, quoi. Mais à aucun moment ça va induire une quelconque transformation. Regardez les évènements qui se produisent déjà depuis quelques années. Tout le monde sait, par exemple, que votre système financier est vérolé parce qu'il est construit à l'envers de la vraie finance. Vous attribuez à l'argent de la valeur en fonction du temps. C'est une erreur et tout le monde le sait. Tout le monde observe que les bourses et les systèmes économiques, financiers sont en train de s'écrouler depuis plus d'un an maintenant. Est-ce que ça a changé quelque chose ? Et, non. Tout est en train de s'écrouler. Le fait de savoir ne permet pas de se transformer. C'est pareil pour les évènements majeurs de la planète. La transformation vous la subissez mais vous ne la vivez pas pour autant à l'intérieur par anticipation. L'être humain est ainsi fait que, même s'il a sous les yeux (de manière rationnelle, je parle même plus d'intuition), il continue quand même. Alors, qu'est ce que voulez faire avec ça ? Pourquoi vous voulez connaître les évènements ? Vous les avez sous les yeux, les évènements. Vous avez les récoltes qui sont détruites partout dans le monde. Je disais déjà l'année dernière que les aliments vont diminuer. Vous avez vu ce qui s'est passé l'année dernière avec les récoltes. C'était rien par rapport à cette année. Alors, qu'est ce que ça va changer à vos vies ? Vous allez faire des réserves en sortant d'ici ?

Question : êtes-vous optimiste sur l'avenir de la planète ?
A un moment donné, en décembre 2005, j'étais effrayé et extrêmement pessimiste parce que je pensais, à certains moments (et même au niveau des différentes structures galactiques qui existent et des différents Conseils), que la Terre allait non pas vers son ouverture mais sa destruction pure et simple. Je dois dire que, maintenant, je suis profondément optimiste mais ça veut pas dire que les choses qui vont se passer sont agréables, n'est ce pas. Je suis optimiste quant à la finalité pour la Terre et pour ses habitants.

Question : qu'est ce qui peut motiver une âme à ne pas faire le choix de l'ascension ?
Une âme, par exemple, qui est en descension. Une âme qui n'a pas fini son chemin de descente dans la matière, qui n'a pas fini son expérience. Vous êtes tous à des moments différents d'expériences. Y'en a qui attendent l'ascension depuis des centaines d'années et d'autres qui sont arrivés sur Terre pour vivre un chemin de descension. Vous n'êtes pas tous au même stade évolutif. Vous n'êtes pas tous dans le chemin du retour. C'est pour ça qu'il faut pas juger. Jophiel a parlé des êtres et de leur liberté mais vous avez aussi des êtres qui, eux, sont arrivés sur Terre y'a très peu de temps. Ils sont extrêmement éthérés. Ils sont là pour la descension qui est le même processus énergétique, à l'envers. Donc, les âmes ne sont pas toutes au même degré de maturité, ne sont pas toutes au même chemin. Y'en a qui sont dans un chemin vers le bas et d'autres vers le haut. Vous avez des âmes très évoluées qui sont dans un chemin vers le bas et vous avez des âmes moins évoluées qui sont déjà sur un chemin vers le haut. Donc, toutes les âmes sur Terre présentes dans ce phénomène de fin cycle ne sont pas toutes des âmes qui ont choisi le chemin de l'ascension ou le chemin de l'incarnation ou le chemin de l'expérience. Vous avez aussi des cheminements d'âme qui sont éminemment différents.

Question : dans ce parcours, où se situe vraiment le choix ?
C'est une question extrêmement ambigüe qui renvoie à la notion de déterminisme et de libre arbitre. Personne ne vous a forcé à venir sur cette Terre, absolument personne, si ce n'est un certain poids au niveau de vos attachements. Mais, encore une fois, il n'y a aucune obligation. De même que, aujourd'hui, il n'y a aucune obligation. Le seul problème c'est qu'il y a des gens qui vous disent : « le libre arbitre » c'est important. Alors, moi, je vous répondrais que le libre arbitre ça existe jusqu'à un certain degré de conscience car, à un autre degré de conscience (différent, ni meilleur, ni pire), il n'y a plus aucun libre arbitre, il y a un déterminisme total. Je répondrais par un calembour que le seul libre arbitre de l'homme c'est de savoir combien de temps il va mettre à comprendre qu'il est entièrement déterminé. Parce que vous êtes déterminé. Vous avez tous la même finalité, même les âmes en descente qui sont en train de s'éloigner de la Lumière. Le but c'est de retourner un jour vers la Lumière. Donc, vous êtes déterminés pour aller vers la Lumière. Tous, sans exception, vous êtes déterminés, comme disait la Mère, pour être la Lumière et l'Amour. Où est la liberté, là dedans ? Vous avez la liberté de refuser, bien évidemment, mais jusqu'à un certain stade de niveau de conscience. A un moment donné, vous reviendrez, de toute façon, à ce que vous êtes. Donc, vous êtes entièrement déterminés.

Question : le combat entre l'Ombre et la Lumière est-il réel ?
C'est une réalité totale qui dure depuis une éternité et qui se livre aussi, bien évidemment, à l'intérieur de chaque être humain en incarnation. C'est pas une vue de l'esprit, c'est pas non plus une croyance, c'est une réalité mais c'est une réalité qu'il faut dépasser.

Question : comment le dépasser ?
En étant Lumière, Amour, Compassion totale. Si vous portez votre conscience sur ce combat qui existe au plus haut des Cieux, entre certaines formes d'Archanges, pour ne citer que celles-ci, mais aussi sur Terre (à travers la domination de certains groupes sur d'autres êtres humains), ça va dire que vous y apportez de l'énergie, donc vous nourrissez cela. Ce qui veut dire que le combat de l'Ombre et de la Lumière nécessite trois étapes successives dans le temps. Premièrement, identifier le Bien et avoir identifié le Mal, ce qui est pas toujours évident. Ensuite, il faut apprendre à combattre le Mal ou ce qu'on croit être le Mal. Et puis y'a un troisième stade, qui est le dépassement du Bien et du Mal c'est-à-dire qu'on n'a plus à combattre parce que la Lumière devient tellement forte que le Mal n'a plus la place de s'étaler. Ça, c'est au niveau de l'incarnation que vous passez nécessairement par ces trois étapes. Ce qui se passe, sur d'autres plans, entre les forces archangéliques n'est que le reflet de ce qui se passe dans votre petit être intérieur. Mais vous devez, en final, dépasser la dualité du Bien et du Mal. Donc, première étape : identification, deuxième étape : combat, troisième étape : dépassement.

Question : aujourd'hui la masse critique des forces de la Lumière dépasse-t-elle celle de l'Ombre ?
C'est pas qu'une question de masse, c'est un peu plus complexe. Comme je disais y'a presque trois ans j'étais extrêmement pessimiste et il semblerait que la Terre, aujourd'hui, se dirige réellement vers son processus d'ascension. Mais, néanmoins, c'est un euphémisme de dire que les forces noires n'existent plus sur Terre. Quand vous voyez ce qui se passe, ça fait un peu frémir. Elles se savent condamnées mais, vous savez, c'est comme un animal qui se sent condamné, il va pas se laisser condamner, bien sûr, surtout s'il appartient à l'Ombre, ses propriétés de nuisance sont exacerbées. Mais vous n'avez pas à vous en préoccuper parce que si vous portez votre conscience sur ces évènements vous allez leur donner encore plus de poids et encore plus de croyances. Cherchez le royaume des Cieux et le reste vous sera donné de surcroît. C'est pas de moi, hein, ça, vous le saviez.

Question : aujourd'hui, êtes-vous toujours d'accord avec les enseignements que vous donniez de votre vivant ?
Je suis d'accord avec tous les enseignements que j'ai donnés, sauf qu'aujourd'hui ils sont, non pas périmés, mais dépassés. C'est comme la parole du Christ : « mes écrits passeront mais, moi, ce sera toujours la Vérité ». Ce que j'ai dit, ce que j'ai pratiqué est la Vérité, aussi. Néanmoins, aujourd'hui, il vous est demandé de dépasser tout cela.

Question : que pensez-vous de ce que proposait Krishnamurti : vivre l'instant présent ?
C'est pour ça que je veux pas répondre à ce qui va se passer dans deux ans. Il est évident que, quand la Mère parlait d'Amour et de Lumière, pour cela, il faut être dans le présent. Tant que vous avez des croyances, vous n'êtes pas dans le présent car les croyances font référence au système passé, vous êtes dans le mental. Quand vous êtes dans les croyances, vous n'êtes pas dans la réalité. La réalité c'est arrêter le temps, c'est l'instant présent, quand vous êtes débarrassé de tous les conditionnements et de toutes les projections dans le futur. Bien évidemment, tout le monde sait, même ceux qui ne font rien, que quelque chose est en train de changer. Faut pas prendre les économistes, les financiers pour des abrutis. Ils savent très bien, tous, à titre individuel, même s'ils le disent pas, que tout est train de changer. Tout le monde le sait. Y'a pas un être humain sur la planète qui ne le sait pas. Alors, y'en a qui mettent la tête dans le sac, tout va très bien Madame la Marquise. Et maintenant, Krishnamurti, pour revenir à votre interrogation, à travers les mots, en utilisant l'outil mental, quand il disait qu'il n'y avait de Vérité que dans l'instant présent, c'est ce qu'ont dit tous les mystiques, pas uniquement Krishnamurti. Hors du présent il n'y a pas de réalisation. Le problème c'est que vous arrivez dans une période qui est annoncée et attendue depuis fort longtemps où vous avez tendance, sans arrêt, à vous projeter dans le futur : « que va-t-il se passer demain ? ». Et pour d'autres ça va être : « oh, là, là, je veux épurer mon karma, je veux épurer mon passé pour être libre dans mon présent ». Tant que vous oscillez comme ça entre le nettoyage de votre passé (quelles que soient les techniques) ou que vous êtes en train de vouloir, par exemple, savoir ce qui va se passer (pour vous, à titre individuel, ou pour la planète), c'est la même chose : vous n'êtes pas dans l'instant présent, vous fuyez l'instant présent. Or, la Lumière et l'Amour ne se trouvent que dans l'instant présent. Pas dans demain, pas dans hier. Voilà la dernière réponse. Elle est un peu plus joyeuses, celle là, n'est-ce pas ?

Alors, maintenant, il va être temps de clôturer nos échanges. Je vous dis certainement à très bientôt, bien sûr. Je vous apporte tout mon Amour, moi aussi, toutes mes bénédictions, tous mes encouragements vers la Lumière, tous mes encouragements vers votre Etre total. Soyez bénis et je vous dis à bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page