Autres Dimensions

Sois qui tu es

CHRIST

7 juillet 2007

pdf

Mes bien aimés, je reviens vers vous pour vous entretenir de la paix. Souvent, de mon vivant, je disais à ceux que j'approchais : « Je vous donne ma paix ». Or, cette paix que je donnais sans restriction est la paix de l'âme, celle qui éteint la soif liée à la nuit de l'incarnation. Nul ne peut la transmettre autant que moi, elle est reconnexion, elle est amour et vérité, elle vient embraser l'âme d'un feu qui remplit, d'un feu qui ne brûle pas mais qui fera que plus jamais l'âme touchée aura soif, elle ne connaîtra plus la nuit, elle vivra par et pour la lumière. C'est cette paix qu'aujourd'hui je viens vous apporter, avec mes anges, avec Marie et Michaël, avec les milices célestes et vos frères de l'intra-terre.

Comprenez que rien ne peut, en ce monde, vous apporter la paix. Aucune satisfaction, aucune prière, aucune méditation, aucun éveil ne peut rivaliser avec cette paix. C'est celle qu'ont connue mes saints, d'autres saints, qui ont, par leur vie, illustré cette paix. Quand elle vous touchera à votre tour, plus rien ne pourra vous atteindre, plus rien ne pourra rester dans l'ombre. Elle est le gage de votre résurrection ascensionnelle à venir. Il s'agira d'un état d'être parfait où, en permanence, vous serez en amour, pour vous, pour moi, pour toute la création et bien sûr surtout pour le Père.

Votre paix sera le moteur de votre ascension. Elle guidera vos pas, comme la vérité dont je vous ai entretenue. Elle sera un état de rayonnement permanent de votre unité et de votre divinité. Dans cette vibrance vous serez lumière, vous serez moi, je serai vous. Vous brûlerez d'amour, vous vous consumerez sans brûler, vous éprouverez en votre être de chair l'effet de la lumière et de l'unité en vos cellules, et surtout en votre cœur. Vous ouvrirez alors les vannes de votre être réel, votre mental ne pourra plus s'interposer, vos émotions non plus, d'ailleurs. Seule restera l'émotion ultime qui conduit à votre essence.

Vous serez comme des enfants qui découvrent une chose inouïe que leur espérance la plus folle ne pouvait concevoir. Vous sentirez la vie couler en vous, vous serez la source et l'eau jaillissante à laquelle vos frères pourront venir s'abreuver. Vous pourrez alors, par votre seule présence en paix, contaminer de proche en proche ceux de vos frères qui peinent à laisser s'épancher la soif de moi. Rien de plus essentiel ne peut vous arriver. Pour cela le maître mot est confiance : confiance en vous, confiance en la vie, confiance surtout en nous et notre Père commun.

La grâce est un moment sublime dans la vie d'une âme, c'est le retour à la maison, c'est la fin de la division, la fin des souffrances, la fin des interrogations, la fin des luttes, l'ouverture à la vraie dimension de lumière. Comme lorsque certains d'entre vous ont quitté leur corps pour rencontrer la lumière, excepté que, dans le cas présent, vous serez dans votre corps et celui-ci s'illuminera de l'intérieur, sa radiance sera visible, sont effet sera évident.

En vivant cette paix que je vous promets, vous arriverez à vivre en unité. Vous serez en communion avec moi et tous ceux qui vivent dans les royaumes de la lumière. En vivant cette paix que je vous donnerai, vous frissonnerez, vous peau émettra des parfums inconnus de vous, votre amour englobera l'univers, l'atome. Vous pourrez être lavés de tout ce qui n'est pas vous en lumière, tout ce qui n'est pas vous en unité. Votre chemin est là, maintenant, il vous ramène chez vous, si vous le voulez du fond de votre âme.

Comment accueillir cette paix, me demanderez-vous ? Simplement en étant simple, en étant ouvert et en disant « oui » à ma présence en vous, « oui » à la lumière, « oui » à la fin des expériences de l'illusion de la dualité. En acceptant de ne plus porter un regard de dualité, en acceptant de cesser vos luttes et vos combats, même ceux pour la lumière.

Comprenez bien et acceptez mes paroles. Je viens en Majesté vous délivrer de vos chaînes, vous délivrer de vos attachements, vous déciller les yeux, vous brûler au cœur de mon sceau, si tel est réellement votre aspiration et si vous me donnez votre accord

Mes bien aimés, je suis Christ, roi d'amour et j'avais déjà dit que je reviendrai, armé d'une épée de justice et de vérité. Mon bras armé n'est pas en route vers vous pour diviser ou juger mais pour accueillir tous ceux qui voudront de ma paix. Soyez prêts, soyez unis, soyez en espérance.Je vous aime, je vous bénis. Ma première effusion de paix viendra maintenant dans moins de deux semaines de votre temps terrestre, ne soyez pas surpris des dates, car « nul ne connaît la date, ni l'heure » était exact quand les temps n'étaient pas accomplis. Or ils sont accomplis et nous pouvons maintenant, de nos plans de lumières, compter en votre temps terrestre, le temps qui nous et vous séparent de ces instants de retrouvailles.

Paix. Paix. Paix

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page