Autres Dimensions

Sois qui tu es

FRERE K

16 octobre 2012

pdf

Mon nom est FRÈRE K. Frères et Sœurs en humanité, je vous apporte la Paix. Et vivons un moment de Communion et de Fusion, avant que j'exprime un certain nombre d'éléments, qui peuvent vous aider, durant cette période, à bien saisir le sens de ce qui va se passer, et se passe, déjà, en vous.

... Partage du Don de la Grâce ...

Nous allons nous pencher, si vous le voulez bien, sur des éléments qui vous sont connus, et qui concernent, tout d'abord, l'histoire de ce monde (en tout cas dans ce qui est perceptible, dans ce qui est observable, aujourd'hui même). Pour vous tous, qui êtes dans une certaine démarche, il vous est devenu plus accessible de vivre la réalité de ce monde, et d'approcher une autre Réalité. Ceci découle directement des transformations enclenchées, voilà maintenant un certain nombre de dizaines d'années, et qui touchent (comme vous le savez) à leur échéance. Mais je voudrais vous faire regarder l'état de ce monde. Le regarder objectivement, avec les yeux de la raison, de l'intellect et du mental.

Il est clair et apparent, pour chaque Frère et Sœur, vivant ou ne vivant pas d'accès à d'autres états de la conscience, et à d'autres expériences, que chacun va considérer la vie à l'aune de son propre regard, à l'aune de sa propre perception, et du propre déroulement de sa vie. Et que, bien sûr, il est indéniable que certains êtres ont pu, quelles que soient les circonstances du monde, trouver, en quelque sorte, leur monde Intérieur, et manifester un état, je dirais, sans commune mesure avec ce que nécessite le monde comme facteur d'adaptation, voire d'amélioration, voire de préservation (que cela concerne les activités affectives, professionnelles, ou sociales). Si nous nous penchons, d'un peu plus près, sur l'ensemble de ce qui est nommé religions ou principes philosophiques, ils nous montrent tous, et ils nous affirment tous qu'il existe un ailleurs. Que cet ailleurs soit nommé le ciel, le paradis, ou l'enfer n'y change rien, il existerait donc une autre réalité. Et cette autre réalité serait, bien sûr, bien plus légère, bien plus agréable que les conditions vécues par la conscience, sur ce monde. Il est fait état d'une chute. Il est fait état d'une occultation de la conscience. Il est fait état d'un certain nombre de descriptions de lois, appartenant à ce monde, et qui, quand elles sont suivies, sont censées permettre d'échapper, justement, aux conditions limitantes de ce monde et à l'ensemble des lois de ce monde. Ceci est présent, bien sûr, dans la plupart des religions monothéistes (si ce n'est toutes), comme dans des mondes où le polythéisme est la règle. Il existe un ailleurs. Cet ailleurs est toujours plus lumineux, plus joyeux, plus amour, plus libre que ce monde.

La question légitime, au delà même de la croyance en ces modèles religieux, est, fondamentalement : qu'est-ce qui fait que la conscience humaine, limitée à un corps et dans cette vie, sent et vit, cette séparation, par rapport à cet ailleurs ? Je ne reviendrai pas, bien sûr, sur l'ensemble des mécanismes (que vous avez peut-être vécus) concernant le rapprochement Dimensionnel, la Translation Dimensionnelle, et les différentes manifestations de la conscience, en cours d'élaboration à sa propre Liberté. Mais il faut convenir que, quand nous regardons ces modèles religieux, quels qu'ils aient été, dans tous les temps (en tout cas, pour ce qui est accessible à la mémoire), il est toujours fait état de quelque chose de lumineux, situé ailleurs et, bien sûr, qui est (en quelque sorte) différé dans le temps. Le fait d'être différé dans le temps (que cela soit un objectif dit spirituel, ou un objectif social, moral, ou affectif), va vous induire, en permanence, à vous éloigner de l'Instant Présent. Comme si l'incarnation, avec ses règles, éloignait l'être humain de la spontanéité de l'Instant Présent, et du vécu de ce que vit, par exemple, un enfant, qui n'est concerné par aucune loi de ce monde (même s'il est présent dans ce monde), par son insouciance, sa Simplicité, et son enfance elle-même. Il existerait donc un principe de rédemption, une notion de faute originelle ou originale (si l'on peut dire), qui expliquerait, en quelque sorte, qu'il y ait quelque chose à conquérir, ou en tout cas, à reconquérir, et qui a donc été perdu.

Si vous observez le résultat de ces croyances, il est obligé de constater (et vous ferez ce constat avec moi, sans discourir, parce qu'il est tellement évident et tellement apparent), qu'il y a une différence notable entre ce que nous vous disons, ce que vous vivez, et ce que vous donne à voir et que présente le monde (je dirais) à la communauté de l'humanité. Il existe, en effet, quel que soit le secteur auquel vous vous adressez, une notion d'objectif, cette notion d'objectif pouvant être inscrite dans les tâches à accomplir au sein d'une journée, comme les tâches d'un pays, comme les tâches d'une famille, ou encore, comme un objectif spirituel. L'apparition d'un objectif met, d'emblée, une notion de distance. Puisque l'amélioration, la solution, est toujours reportée à un temps ultérieur, et entretient, de sa façon bien spécifique, un mécanisme de projection de la conscience, qui l'éloigne, de manière aussi sûre et certaine que la négation, de ce qu'elle Est. C'est l'installation de cette linéarité du temps, auquel nous sommes tous soumis en incarnation (en tout cas, sur ce monde), qui induit les résistances et la souffrance.

La plupart des mystiques, la plupart des êtres Réalisés ou Éveillés de ce monde, ont été (en quelque sorte) en dehors de leur temps, et en dehors du temps du monde. Ils se sont inscrits dans le Temps Éternel de leur Présent, de leur Présence. Ainsi, ils vous ont témoigné (où qu'ils soient situés dans le temps, dans le tissu social, ou le tissu culturel) la même Vérité. Bien sûr, il est des mots différents. Bien sûr, il est des expériences qui prennent des tonalités différentes, et dont, en quelque sorte, le témoignage et le rapport va être, en partie, déformé par le vécu antérieur. Mais il est indéniable qu'il existe quelque chose qui est indépendant de l'évolution de ce monde. Vous faire croire que l'évolution de ce monde va conduire d'un âge, appelé « âge sombre », à un « âge d'or », sans changer les fondements mêmes qui existent au sein de ce qui a créé ce monde, risque d'être très difficile à manifester, et même à réaliser. Et je dirais même que cela est strictement impossible. Lors de ma dernière incarnation, j'ai souvent insisté sur le fait que de se sentir en bonne santé, dans un monde malade, n'était pas, justement, une preuve de bonne santé, et encore moins d'équilibre. Alors, bien sûr, la Vie est indépendante des circonstances de ce monde, mais qui peut être en Vie s'il n'est pas Éveillé, ou Réveillé, à ce qu'il Est, justement, au-delà de ce monde ?

Alors se pose, légitiment, la question du sens de ce monde : est-ce que ce monde (dans lequel nous sommes incarnés, et avons été incarnés) a pour objectif de se transformer par une lente maturation, par un changement d'objectif ? Bien sûr, vous savez vous-même, peut-être pour le vivre, que l'état d'être de l'Instant Présent ne dépend d'aucun objectif, et surtout pas d'une projection dans un temps ultérieur, mais bien, dans l'installation de l'Instant Présent, de la Présence, de l'Unité, dans la Couronne Radiante du Cœur. Quelles que soient les phrases, et les expressions, ou les perceptions, que vous pouvez décrire ou manifester dans votre vie, il est clair que les états obtenus par votre Conscience, de plus en plus, sont indépendants des circonstances habituelles du déroulement de la vie, sur ce monde.

Alors, quel est le sens de ce monde ? Bien sûr, l'ensemble des religions ont proposé un temps ultérieur. Que ce temps ultérieur soit appelé le purgatoire, le paradis, ou l'enfer, il existe une forme de promesse en un temps ultérieur, meilleur, où tout sera résolu. Un ensemble d'enseignements spirituels ont pris le relais, depuis plus d'un siècle, pour essayer, à travers un système de fédération, un système d'adhésion, d'aller beaucoup plus loin. Et d'envisager une transformation de la Terre, allant vers un âge d'or, simplement en y insérant une plus grande lumière, et en abolissant un certain nombre de barrières, qui étaient existantes jusqu'à présent. Ces enseignements ont été parfaitement structurés. Ils ont été appelés les lois de l'âme, et vous ont amenés à élaborer des scénarios, qui s'inscrivent dans un temps et dans une roue zodiacale. Or, vous savez pertinemment, peut-être, pour l'avoir vécu, qu'il n'en est rien. Que la Réalisation, la Liberté, la Libération, et même l'Éveil, sont totalement indépendants des circonstances de ce monde, des circonstances de votre personne, des circonstances de votre vie, et même de la vie. Ce qui se produit, à ce moment-là, est une rupture. La rupture individuelle conduit à la Libération. Elle vous conduit au-delà des Voiles. Elle vous amène à voir au-delà de l'apparence, au-delà des causes, au-delà des conséquences. À voir ce qui se cache, en quelque sorte, derrière le rideau, à l'extérieur de ce monde. Seul celui qui a rompu les Voiles de l'enfermement, seul celui qui est établi dans sa Présence, ou dans l'Absolu, va pouvoir, réellement, pénétrer l'au-delà, au-delà de toute limite. Et vous décrire un état, qui est indépendant des circonstances de ce monde, indépendant, même, des circonstances de la propre vie de la personne. Certains intervenants ont insisté sur cette notion de dés-identification, de délocalisation de la conscience. Les mécanismes Vibratoires, comme dans les différents Yogas qui vous ont été donnés, se destinaient tous à vous permettre, réellement, de sortir de l'illusion, et de considérer un autre niveau de Réalité, je dirais Absolu, par rapport au relatif de ce monde.

Il découle qu'il existe un mécanisme de rupture. Et tant que ce mécanisme de rupture n'est pas vécu, il ne peut exister que des formes de projection de la conscience, un peu à la façon d'un amour projeté, qui permettrait (en quelque sorte) d'élaborer un idéal, un objectif, ou un but. Ceci est fort louable. Parce qu'au sein de ce monde, la linéarité du temps conduit systématiquement (et ce, dans tous les secteurs de vie) à conduire un objectif, et à essayer de s'y tenir (que cela doit au sein d'une union amoureuse, que cela soit d'études, que cela soit même au sein d'un objectif spirituel). La plupart des Frères et Sœurs inscrits dans cette logique, qu'elle soit sociale ou spirituelle, sont incapables de percevoir que, justement, la présence d'un objectif, situé dans le temps, les éloigne de ce qu'ils Sont, de manière définitive. Aucune linéarité ne conduit à l'abolition de la linéarité. Aucune vision temporelle, même par un esprit Éveillé, ne peut conduire à la Libération et à la Liberté. Ce monde n'a qu'un sens, c'est de vous faire découvrir le Monde sans Ombre. Le Monde sans Ombre, ou Monde multidimensionnel Unifié, est celui qui va vous permettre, par l'expérience même de votre Conscience (ou par l'existence d'un état au-delà de tout état, où n'existe plus la Conscience qui observe), de réaliser que ce monde est un non sens. Son seul sens est donc inscrit dans sa propre Transmutation.

Au-delà des phrases prononcées par le Commandeur (ndr : O.M. AÏVANHOV) concernant la chenille et le papillon, au-delà des phrases comme le « grille-planète », il est évident que rien, sur ce monde, ne peut aller dans le sens d'une amélioration. Si ceux qui ont porté la bonne parole ont permis d'ériger certaines religions (au travers ne serait-ce que de l'amour, ou de la compassion, ou encore, de principes philosophiques, comme dans le bouddhisme), il est évident que le monde n'a pas suivi cette voie et n'a jamais été Libéré de quoi que ce soit, et en particulier, de tout ce qui avait été nommé la prédation et la compétition.

Voilà moins de quatre semaines, un ensemble d'évènements, produits sur la Terre, ont permis de mettre fin aux Lignes de Prédation (ndr : voir en particulier à ce sujet l'intervention de SERETI du 30 septembre 2012, dans la rubrique « messages à lire »). Et de mettre aussi en branle (je dirais) la liquidation des Lignes de Prédation personnelles induites par soi-même, induites par la chair, induites par le sang, induites par l'habitude, induites par la mémoire, et aussi, induites par la projection au sein d'un but, ou d'un idéal, à réaliser. Celui qui réalise son état de Libération, et qui est donc Absolu, échappe totalement au conditionnement de ce monde. Il échappe donc au Système de Contrôle du Mental Humain. Il échappe donc aux Lignes de Prédation (quand elles existaient), et aussi à ses propres Lignes de Prédation personnelles, inscrites dans tous les mécanismes de survie et de continuation (de l'espèce, comme de la personnalité). Que vont vous dire ces êtres-là ? Ils vous diront tous que ce monde est une illusion, que rien n'y est réel. Certains iront jusqu'à dire que la vie est apparue, et qu'elle disparaitra un jour. Que ce n'est qu'un jeu de la Conscience, et qu'il n'y a pas d'autre but que d'expérimenter la vie, sans aucun sens d'une amélioration ou d'une aggravation. Et pourtant, ce qui est observé, objectivement, à la surface de ce monde, et en particulier depuis un siècle, n'est certainement pas un renouveau spirituel mais, bien, l'apparition de prédations de plus en plus importantes. Même s'il est incontestable que la conscience globale de l'humanité semble s'Éveiller, le résultat obtenu (et visible, sur Terre), pour les trois quarts de la planète, n'est qu'un appauvrissement, que le manque d'une chose ou d'une autre.

Ainsi donc, si vous observez, objectivement, non pas ce qui se passe, en vous, non pas ce que vous vivez, mais ce que vous donne à voir, avec l'œil de la raison, le monde, il est évident que quelque chose ne va pas. Comment est-ce que ce « quelque chose ne va pas » pourrait être amélioré, simplement, en y amenant de la Lumière ? Simplement, en espérant que la Lumière va transformer, petit à petit, les choses, pour (en quelque sorte) créer une société idéale, inscrite dans la vie ? Ayant des objectifs qui ne seraient plus ceux d'une amélioration, ni d'un ciel, mais bien, simplement, vivre la vie (inscrite entre cette naissance et cette mort, ou entre d'autres naissances et d'autres morts). Il ne peut en être, en aucun cas, la finalité. En effet, comment imaginer que quelque chose qui est imparfait, que quelque chose où s'exprime la loi d'action/ réaction, puisse un jour se terminer, de lui-même, en un monde meilleur, en un monde idéal ? L'ensemble des mondes meilleurs et des mondes idéaux, ne sont que la projection de la conscience humaine, à travers un objectif et un but. Qui, de par leur existence même, éloignent la conscience, individuelle et collective, de l'Instant Présent et de l'Éternité. Tant que vous déterminez un objectif inscrit dans un éphémère (que cet objectif concerne l'évolution de votre vie, l'évolution du groupe social, ou l'évolution de l'humanité), vous inscrivez cette humanité, et vous-même, au sein d'une illusion.

Alors, bien sûr, certains Frères et Sœurs ont besoin de mâturer, c'est-à-dire, d'expérimenter cette illusion, jusqu'à un certain point. La maturité spirituelle, comme cela a été défini (ndr : voir notamment l'intervention de BIDI du 5 octobre 2012), est, en quelque sorte, le moment où vous prenez, réellement, conscience de l'inutilité de toutes les gesticulations, dans un sens ou un autre. Bien sûr, la vie s'accompagne d'objectifs. La conscience humaine va se fier à ces objectifs, tels qu'ils lui apparaissent, à ses sens. Vous vous couchez, quand le soleil se couche. Vous vous réveillez le matin, pour aller travailler, ou vaquer à vos occupations. Quelles que soient les activités que vous menez, elles sont donc conditionnées par le rythme de la société elle-même, ainsi que les rythmes biologiques (et même cellulaires), qui sont inscrits dans le fonctionnement de ce monde même. Que se passe-t-il pour celui qui sort de ce monde ? Que cela soit au sein même des sphères astrales, au sein des Sphères de Lumière Vibrale, ou encore en Absolu, ou encore en Êtreté ? La réalité des autres mondes est bien plus tangible, bien plus réelle, bien plus amour, bien plus harmonieuse, et bien plus réelle que ce monde. Alors, comment imaginer que ce monde puisse se transformer en un monde de l'au-delà ? Comment imaginer que la vie (au sens carboné, où vous l'entendez) puisse un jour s'arrêter, pour vous rendre à ce que vous Êtes ?

Ce que vous Êtes, n'est pas ce que vous croyez. Ce que vous Êtes, n'est pas ce que vous vivez : nous vous l'avons, en quelque sorte, exprimé de multiples façons. Nous vous avons demandé, et nous vous avons prié, de vivre, vous-même, vos expériences (qu'elles soient Vibrales, ou qu'elles soient de toute autre nature). Mais, avec l'œil de la raison, vous constatez, de vous-même, que l'ensemble de ce qui est vécu sur cette Terre (que cela soit les guerres, les compétitions, l'économie, le social, l'affectif) évolue vers quelque chose qui est toujours dirigé vers un avenir. Or, l'avenir n'est absolument pas inscrit dans l'Éternité : il n'est qu'un idéal social (personnel ou collectif), qui entretient le rêve et l'illusion, afin de le maintenir réel.

Sortir de l'illusion, ce n'est donc pas fuir ce monde, mais y être pleinement Présent. Mais pleinement Présent, non pas au monde, mais à Soi-même, au sein de l'Instant Présent. Ce n'est qu'en réalisant cela que la maturité spirituelle arrive. Et qu'elle va se traduire par la compréhension et le vécu que ce monde n'est, réellement, qu'une illusion totale (et que je qualifierais, d'ailleurs, d'absurde). Ceux qui voient, dans la vie, un principe d'amélioration, vivent leur vérité. Ils sont persuadés, et ils sont même convaincus (de par leurs expériences, de par leurs projections) qu'il existera un avenir meilleur, nécessairement, du fait de l'évolution de la conscience humaine et de sa transformation, par l'ouverture à l'amour et l'ouverture à la Vibration. Les signes du Ciel arrivant jusqu'à vous, les signes de la Terre, ce que vous vivez au niveau des signes de votre Conscience, vous donne (et vous donnera, de plus en plus) à voir et à vivre qu'il ne peut en être ainsi. Que la Transmutation et la Translation Dimensionnelle, que l'Ascension de la Terre et votre Ascension, ne peut se faire que par la disparition de l'ancien. La disparition de l'ancien se fait naturellement : seule, la résistance peut opposer, et s'opposer, à cette propre Libération. Les résistances sont le jeu de la dualité et, en particulier, les résistances sont issues, en permanence, de la poursuite d'un objectif qui est décalé dans un temps ultérieur, qui est soit demain, soit mille ans, soit un an. Quel que soit ce temps ultérieur dans lequel est déplacé l'objectif, il vous éloigne de l'Instant Présent. Et il vous fait éviter, de manière quasi naturelle, l'accès à ce que vous Êtes, en Vérité et en Éternité.

Les circonstances de ce monde changent. Elles changent dans le sens d'une aggravation, du point de vue de la personnalité. Personne, de par ce monde, ne pourra contester les effets (quelle que soit sa vie, et quel que soit son état de conscience) de ce que vous nommez la crise, que cette crise concerne les écosystèmes de la Terre, les systèmes économiques, les systèmes sociaux, les systèmes politiques, les systèmes familiaux - bref, l'ensemble des systèmes sociétaux. La société vous a été vendue comme une valeur de sécurité, c'est-à-dire des règles sociales, qui vont permettre de définir des évolutions, des conventions morales et sociales, pour chaque individu, qui sont le garant de la stabilité de la société. Or, aucune société, quelle qu'elle soit, aucune organisation hiérarchique, ne peut vous conduire à la Liberté et à la Libération. Tant qu'il y a fédération de la conscience (entre un groupe donné d'individus, ou pour l'ensemble de la planète) à travers un objectif futur, il y a éloignement de la Vérité, et distanciation par rapport à ce que vous Êtes, en Vérité et en Absolu. Comprendre cela est la maturité spirituelle. Comprendre qu'il n'y a pas d'issue au sein de ce monde, si ce n'est que la stabilisation d'un état précaire, mais que jamais l'éphémère ne vous fera découvrir l'Éternel, et l'Éternité.

Alors, à ce moment-là, s'enclenche un processus. Ces processus, vous les avez vécus, pour certains, à marche forcée. Ils ont été accélérés et amplifiés par ce qui a été nommé la descente du Supramental, ou de l'Esprit Saint, depuis, déjà, une génération. Ceci s'est amplifié, au fur et à mesure du temps, et a permis à certains Frères et Sœurs incarnés de se retrouver à vivre des états non ordinaires de la conscience. Où il y avait, clairement, la perception d'une Conscience n'ayant plus rien à voir avec ce monde, n'ayant plus rien à voir avec l'organisation sociale ou sociétale de ce monde. Ce qu'est amené à vivre le collectif est exactement la même chose. Bien sûr, vivre cela, au niveau collectif, inscrit dans le Choc de l'Humanité, ne fait que traduire la mise face à un choix. Et ce choix se résume entre l'Éternel et l'éphémère. Ce qui a été nommé, en d'autres circonstances, par les Étoiles : la peur ou l'Amour. Au-delà de la peur ou l'Amour, il y a aussi la poursuite d'un objectif, ou la conscientisation qu'il ne peut exister d'objectif. Tout dépend de ce positionnement. Et de ce positionnement de qui vous Êtes, et de votre conscience, se traduira la façon de vivre ce qui est à vivre, durant cette période qui s'annonce.

Ainsi, le sens de ce monde, c'est qu'il n'a pas de sens. Ce qui a un sens, c'est la Vie. Bien évidemment, ce monde existe parce que la Vie y est présente, même en quantité limitée et restreinte (du fait même de la falsification, ayant existée depuis de très nombreuses générations). Mais est-ce que la Vie est cela ? Est-ce que celui qui ne connaît pas la Vie de l'au-delà, peut parler de la Vie de l'au-delà, et comparer la Vie de l'au-delà avec la vie manifestée au sein de ce monde ? Seul, celui qui est installé dans l'Instant Présent (et qui ne dépend, donc, d'aucun objectif, d'aucune certitude intérieure, d'aucun conditionnement, d'aucune programmation, et d'aucune prédation) est à même de définir la différence, fondamentale et majeure, entre la Vie au-delà de ce monde, et la vie sur ce monde. Quelqu'un a dit, voilà deux mille ans : « vous êtes sur ce monde, mais vous n'Êtes pas de ce monde ». Ces paroles sont tout à fait authentiques, et traduisent la Vérité. Bien sûr, nous vous avons évoqué, tout au long de ces années, le principe des Origines Stellaires, de votre Filiation Stellaire, de votre Origine Stellaire, de vos quatre Éléments constitutifs. Ceci a été destiné, progressivement, à vous faire sortir de tout objectif. L'Abandon du Soi faisant, en quelque sorte, résilier l'objectif d'une réalisation quelconque, puisque tous, nous avons insisté que la seule Réalisation possible est la Libération. Et que celle-ci ne dépend d'aucune circonstance passée ou future, puisqu'elle s'inscrit, de manière absolument certaine, dans l'Ici et Maintenant, le fameux Hic et Nunc, le fameux Instant Présent.

Est-ce que l'Instant Présent a à voir avec l'instant suivant ? Tant que cet instant présent est conditionné par la personnalité, et tant qu'il est constitué par une sorte d'immaturité spirituelle (vous faisant considérer que vous venez d'un passé, et que vous allez vers un futur), vous n'êtes pas Libres. Ce qui est obtenu, dans ce présent-là, est donc conditionné par l'expérience passée, ou par l'expérience à venir. La vraie Vie n'est pas dans l'expérience. Elle est au-delà de la conscience de l'expérience, elle est au-delà de l'expérience de la conscience, elle est au-delà de LA SOURCE. Et elle se situe dans ce qui n'a jamais bougé, qui n'est jamais apparu et n'a jamais disparu. Et quand nous vous disons que nous sommes, tous, cela, sans aucune exception, il faut bien admettre qu'il existe un rêve solide. Ce rêve solide est celui de l'Attraction et de la Vision, tel que je l'ai exprimé voilà deux ans (ndr : ses interventions des 6 et 7 juillet 2011), concernant l'emplacement de la conscience au sein de la linéarité. La fin des Lignes de Prédation s'accompagne, dans les jours qui viennent, de la fin de l'Axe ATTRACTION / VISION, c'est-à-dire la fin de la prédation Intérieure, interne, personnelle, et non seulement collective ou planétaire.

La fin des Lignes de Prédation met fin à l'objectif. Elle met fin à la projection au sein d'une linéarité temporelle, qui vous éloigne de la Libération. C'est ce processus qui est strictement en cours, à titre individuel, aussi. Et qui vous conduit à vivre des moments d'absence, des moments qui ont été qualifiés de Passage, ou de Basculement, d'un état à un autre. L'appropriation, par la Lumière, de ce monde, est la restitution à sa Liberté. Vous ne pouvez être Libres tant que vous êtes inscrits dans un objectif. Vous ne pouvez être Libres tant que vous dépendez des circonstances de ce monde, même, dans lequel vous êtes. Vous êtes Libres à partir du moment où vous ne rejetez pas ce monde mais où vous êtes conscients (totalement, par votre maturité) que vous y êtes présents mais que, y être présent, ne représente pas ce que vous Êtes, au-delà de toute personne, au-delà de tout objectif spirituel et de toute projection. Les mécanismes de la conscience visant à vous faire sortir, justement, des projections de la conscience, sont les mêmes que ceux qui vous ont été explicités concernant l'amour projeté et l'amour Vibral. C'est exactement le même mécanisme qui est à l'œuvre.

Découvrir ce que vous Êtes, être donc Libéré, s'accompagne de cette maturité spirituelle. Tant qu'il existe un rêve (que ce rêve soit logique pour celui qui est incarné et qui ne connaît pas ce qui est au-delà de l'incarnation), il ne peut concevoir qu'il puisse exister quelque chose qui échappe au temps, quelque chose qui échappe à un objectif (et qui a toujours été là) puisque sa conscience est placée dans un point de vue qui l'a enfermé, lui-même, au sein de l'axe Attraction-Vision. Le Retournement de l'Âme, effectué par les différents Passages (en particulier, celui d'il y a presque deux ans, réalisé par l'Archange URIEL : l'ultime Retournement de l'ego au Cœur, faisant et réalisant le Passage de la Porte Étroite, l'établissement au sein du Cœur Ascensionnel, au sein des différents marqueurs Vibratoires qui vous ont été donnés de vivre), va vous rapprocher, de manière inéluctable, de l'Instant Présent. L'Instant Présent, l'Absolu, l'Ultime Présence, l'Ultime Unité n'ont que faire des circonstances de ce monde, que cela soit de votre vie, de vos liens, quels qu'ils soient, de vos attachements, quels qu'ils soient. La fin des Lignes de Prédation met fin au réflexe de survie existant au sein des deux premiers centres énergétiques mais met fin, aussi, à la prééminence de l'axe Attraction-Vision. Certaines Étoiles vous ont parlé des possibles manifestations existant au sein des Portes Attraction et Vision, traduisant, justement, cet ultime Retournement. Des points de douleur, survenant au niveau du plexus solaire, comme au niveau de ce qui est nommé le huitième corps (ndr : point OD de la poitrine), traduisent, très exactement, cette période de questionnements ultimes visant à vous faire sortir du relatif, pour vous faire entrer dans l'Absolu. Les manifestations, exprimées comme « résistances », juste avant moi, par UN AMI (ndr : son intervention du 16 octobre 2012, dans la rubrique « messages à lire ») correspondent, très exactement, aussi, au processus de Libération qui est en cours.

La Libération peut être obtenue, non pas par la négation du passé ou du futur, mais bien par, en quelque sorte, l'extraction de tout passé et tout futur, afin de s'installer, pleinement et totalement, dans l'Instant Présent. Le rôle de la Lumière Vibrale, le rôle du Supramental, le rôle des Vibrations de la Conscience (puisque la Conscience est Vibration) n'ont eu qu'un seul but : c'est de vous rapprocher de cet Instant. Certains d'entre vous ont vécu cet Instant dès l'apparition de l'Onde de Vie. Certains le vivent encore (que cela soit par le Manteau Bleu de la Grâce ou par l'Onde de Vie elle-même), vous donnant à vous installer dans une pérennité. Vous installant dans cette pérennité, cet Absolu ou cette Infinie Présence, vous remarquez alors que vous continuez à exister bien plus, même sans voyager ailleurs que sur ce monde, que sur ce monde lui-même. Étant bien plus que sur ce monde, étant bien plus que ce que vous êtes sur ce monde, il vous est alors offert la possibilité de réaliser la persistance, au-delà de tout éphémère, de ce que vous Êtes, en Vérité. Nombre d'intervenants vous ont dit que vous ne pouvez définir ce que vous Êtes : vous ne pouviez l'approcher qu'en le vivant de l'Intérieur, en quelque sorte. Or, ceci ne peut exister tant qu'il existe une projection dans un futur, quel qu'il soit. Nous sommes parfaitement conscients que nombre d'enseignements ont visé, très exactement, à l'inverse, c'est-à-dire de vous faire entretenir un idéal d'un Âge d'Or ou d'une Terre régénérée par l'Amour (que cela soit par l'Alignement avec le Centre galactique, par le travail personnel, ou encore par le travail de la Terre, ou encore par le travail de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres). Il n'en est rien. Votre niveau de réalité est dans un état de telle résistance et de prédation (qui, même en voyant la fin des Lignes de Prédation, personnelles ou collectives, même en voyant la fin du Système de Contrôle du Mental Humain), qu'il ne permet pas une solution de continuité, en conservant, en quelque sorte, les bases historiques, les bases mémorielles, de ce monde tel que vous le connaissez.

Il existe donc (et dès l'instant où la maturité spirituelle vous le fait voir) un mécanisme de rupture totale. Ce changement d'équilibre, pour obtenir un nouvel équilibre, ne peut se faire au sein d'une ancienne forme, au sein d'un ancien corps, au sein d'une ancienne mémoire. Nous sommes, aussi, parfaitement conscients que les mémoires, telles qu'elles vous sont évoquées par nombre d'enseignements, sont des éléments de repère qui vous permettent, en vous appuyant dessus, de vos libérer, justement, de ces éléments mémoriels qui vous affectent. Il est toujours possible de se libérer d'un élément mémoriel. Mais cela peut vous prendre l'Éternité. La seule façon, dans ce temps actuel à vivre, de vous libérer, c'est de concevoir que vous l'êtes déjà. C'est-à-dire de ne pas projeter un but de Libération, de ne pas projeter une conséquence mémorielle ou une conséquence future. La maturité spirituelle, c'est donc l'installation, totale, dans l'Instant Présent. Cette installation dans l'Instant Présent va réaliser, au travers de l'Alignement spontané qui se produit à ce moment-là, une rupture de continuité de conscience. C'est dans cette rupture de continuité de conscience que vous découvrirez qui vous Êtes. Même si, pour beaucoup d'entre vous, cela s'assimile, encore, beaucoup plus, à un mécanisme appelé sommeil plutôt que Turiya, il n'en est rien.

Le marqueur même de votre Libération peut, pour certains d'entre vous (et je dirais, même, pour la plupart d'entre vous), se présenter par des épisodes comme d'obscurcissement totale de la conscience que vous assimilez, pour l'instant, à du sommeil. Il n'y a pas d'autre façon de sortir du rêve et de l'illusion qu'effectivement de se réveiller. Ce réveil se fait par intermittence. Il se fait par une notion de Passage, de Basculement, d'un état à un autre, qui vise tous, sans aucune exception, au-delà de tout déroulement temporel, à vous faire installer dans un temps beaucoup plus large que celui qui considère les trois temps séparés : présent, passé, futur. Ainsi donc, en échappant au temps, non pas comme un refus de l'incarnation ou un refus de ce monde, mais en acceptant de voir clairement les choses (que cela soit avec l'œil de la vision, l'œil de la raison, l'œil Intérieur ou l'œil du Cœur), il en est exactement de même.

Allez au-delà des apparences, allez au-delà de la douleur et du conflit et voyez ce qui se joue, réellement. Ce qui se joue, réellement, à travers certaines lois d'attraction et de vision (qui vont cesser), c'est la poursuite de l'Illusion. La mise à mal de l'axe Attraction-Vision, le Retournement de l'Âme vers l'Esprit, le Passage de la Porte Étroite, la conjonction de l'Onde de Vie et du Manteau Bleu de la Grâce, l'installation au sein du Cœur Ascensionnel et le déploiement du Cœur Ascensionnel, vont vous permettre de réaliser, simultanément (à titre individuel et, de plus en plus, à titre collectif), la compréhension que ce monde n'est qu'une matrice de nature informatique ayant créé et ayant été créée à partir d'un code binaire. Ce code binaire est le principe même de l'enfermement, c'est-à-dire la dualité. Apercevons ce monde pour ce qu'il est : comme une construction n'ayant d'autre sujet et d'autre objet que sa propre perpétuation. Il vous deviendra de plus en plus facile de vous extraire de cette Illusion par les différents chocs vécus, à titre personnel, à titre social, à titre collectif et enfin, à titre planétaire, et à titre de l'ensemble du système solaire.

La maturité spirituelle est donc ce qui va découler de votre façon de vivre l'extraction de votre propre illusion. Cette extraction ne se réalise, uniquement, que si la maturité spirituelle est elle-même présente, que si vous acceptez de voir, logiquement (c'est-à-dire avec l'Oeil réel), les circonstances de ce monde et les circonstances de votre propre vie. Cela vous libèrera d'un poids et, effectivement, dans cet ultime Basculement, ces ultimes Passages (correspondant à l'Ultime Unité ou à l'Absolu), vous constaterez que tout ce qui était résistance ou poids, obstacle, interrogation, questionnement, disparaîtront d'eux-mêmes. Là, est la Libération.

Il n'y a rien d'autre à faire. Il n'y a rien à accomplir. Il y a juste, en quelque sorte, à prendre conscience de cela, dans l'Instant Présent. De plus en plus, il vous apparaîtra comme aisé de Basculer d'un état à un autre : du sommeil à l'éveil, du sommeil au rêve, du rêve à l'éveil, de l'Éveil à la Liberté. Tout cela, en poursuivant l'incarnation, sur ce monde, jusqu'à la limite souhaitable. Ainsi, le sens de ce monde vous apparaîtra comme totalement dépourvu de sens. Il existe des sens, il existe des lois, sur ce monde mais, comme cela a été dit, ce n'est, en aucun cas, les lois de la Liberté, les lois des Univers Libres (qui ne sont pas enfermés). Prendre conscience de la prison, prendre conscience du théâtre, ou encore des différentes couches de l'oignon (quel que soit l'ensemble de phrases que nous vous avons proposées, les uns et les autres) : ce travail, c'est ce que vous êtes, très précisément, en train de réaliser, et je dirais qu'il se réalise indépendamment de votre volonté, indépendamment de la volonté de la Terre, et indépendamment de la volonté de LA SOURCE. Puisque la logique de ce monde est une logique absurde : c'est une logique où tout se consume, où tout disparaît, où tout n'est qu'éphémère. La disparition de l'éphémère est donc le gage de l'apparition de l'Éternité. L'éphémère ne peut se substituer à l'Éternité et, en aucun cas, l'éphémère ne peut devenir Éternité, du fait même des Lignes de Prédation et du fait même de ce qui a existé, depuis des temps extrêmement longs, concernant l'axe Attraction-Vision. La libération de l'axe Attraction-Vision (qui a commencé à se manifester lors de la libération du Soleil, par l'apparition de la vision éthérique, par la perception des Particules Adamantines et, plus récemment, depuis la libération de la Terre et par l'apparition du Canal Marial, la possibilité de rentrer en contact Vibratoire avec nous), vous a donné un aperçu de ce qu'est la Vraie Vie.

La maturité consiste donc, non pas à rejeter quoi que ce soit, mais à être simplement lucide de ce qui est l'éphémère et de ce qui est l'Éternité. Être lucide de cela, c'est abandonner la peur et rentrer de plain-pied, et à cœur joie, dans l'Amour. L'Amour n'a que faire de ce monde. L'Amour n'a que faire des circonstances de ce monde, n'a que faire de tout le déroulement de la vie de ce monde. Et pourtant, l'Amour est présent en ce monde. Sans ça, il n'y aurait aucune vie. Mais c'est un Amour qui a été, comme vous le savez, raréfié, amputé, et mis en dualité avec la peur. Toute la vie humaine et toutes les expériences humaines (que nous avons, tous, connues) s'inscrivent toujours sous le principe de la joie ou de la douleur, de la souffrance ou de la paix. Et ceci est permanent. Les Demeures de Paix suprêmes, appelées ainsi, vous démontreront, par l'expérience (si ce n'est pas déjà le cas), par le vécu de la conscience de ce que vous Êtes, au-delà de toute conscience : que l'Éternité n'est pas un vain mot et, en aucun cas, une projection dans un quelconque futur.

La sortie de la linéarité du temps est, très exactement, la Translation Dimensionnelle de la Terre et de ce système solaire, au sein des Mondes Unifiés, et votre restitution à votre Origine stellaire ou à vos Lignées stellaires. Ainsi donc, la plupart des échanges que vous avez eus avec celui qui se nomme BIDI vous ont permis (de manière parfois violente) de vous détourner de tout ce qui était éphémère. S'il existe, en vous, des résistances, c'est qu'il existe encore des confrontations entre l'éphémère et l'Éternité ou, si vous préférez, des confrontations entre les peurs et l'Amour. Dès l'instant où la maturité est présente, dès l'instant où vous voyez, avec Clarté et Précision, tout cela, vous descendez dans les profondeurs de votre Être, vous vous apercevez que tous les monstres sont à l'Intérieur de vous, et qu'il n'existe aucune solution de continuité à l'extérieur de vous. La poursuite d'un objectif, en lui-même, n'a pas pour autant à être abandonnée parce qu'il existe, effectivement, des impératifs de ce monde qui existent encore. Ainsi donc, ce qui est proposé par la Lumière n'est pas, bien sûr, le fait de rejeter ce qui est éphémère mais de le laisser être transcendé par l'Éternité. La peur disparaît par l'Amour. La peur s'efface devant l'Amour. L'ombre s'efface devant la Lumière. Ce n'est pas la Lumière (comme nous vous l'avons dit) qui va combattre l'ombre. Ainsi, comme le disait le Christ quand il vous disait que vous étiez sur ce monde et non pas de ce monde, il illustrait exactement la même chose. Quand il disait que son Père et lui était Un, et qu'il faisait la Volonté de son Père et non sa volonté, il exprimait, là aussi, ce que nombre d'Anciens nous vous avons exprimé, concernant cette notion d'Abandon du Soi.

L'Abandon du Soi est donc la maturité spirituelle. C'est celle qui va vous permettre de considérer et de vivre que l'éphémère n'était qu'un rêve et je dirais, même, un cauchemar, même si la Vie y est présente. Se réveiller du rêve, c'est sortir de la matrice. Sortir de la matrice, c'est être Libéré de l'Illusion. Étant sorti de la matrice, dès l'instant où le Système de Contrôle du Mental Humain a totalement disparu pour vous, dès l'instant où les Lignes de Prédations personnelles ont disparu, dès l'instant où les ultimes résistances se font jour, dès l'instant où vous acceptez de les voir clairement sans vous y opposer, sans vous y confronter (parce que c'est justement la confrontation qui se déroule d'elle-même), sans l'intervention de votre conscience (qu'elle soit limitée ou élargie) : de tout cela, découle la Liberté, la Libération collective. La fin de l'axe Attraction-Vision correspond aussi à un changement d'inclinaison de la Terre ainsi que de la plupart des planètes de ce système solaire, se traduisant, pour votre niveau, par ce qui avait été énoncé, voilà plus de sept ans, maintenant, par SERETI lui-même (ndr : voir son intervention dans la rubrique « messages à lire »). Tout cela se déroule, en ce moment même, en vous, sur la Terre. L'ensemble des signes donnés par SRI AUROBINDO (au moment où il fut Saint-Jean et recevait, sous la dictée du Christ, l'Apocalypse) est très exactement ce qui se déroule sur Terre. Relisez-le, non plus sur un mode Vibratoire (comme cela avait été donné, il y a trois ans), mais relisez-le sur un mode objectif et logique, celui de la raison. Et vous ne pourrez éviter de faire des parallèles entre ce qui a été écrit et ce qui se déroule, actuellement, sur cette Terre. Ce qui vient n'est pas une fin : c'est un début. Seule la chenille appellera ça une fin et vivra cela comme un traumatisme. Mais, au-delà du traumatisme, il y a la Liberté, pour tous, et la Libération, pour tous. Rappelez-vous aussi les conseils d'UN AMI par rapport à cette Liberté et à cette Libération : vous n'avez strictement rien à faire. Bien sûr, il est possible et loisible de réaliser des exercices, quels qu'ils soient, qui vont majorer vos propres états Vibratoires. La majoration des Vibrations correspond à la majoration de l'amplification de votre conscience. Elle s'élargit et s'expand de plus en plus. Cela peut être, pour beaucoup, un préalable avant cette disparition elle-même. Ainsi donc, chacun est différent par rapport à ce qui vient, mais le mécanisme collectif va prendre le pas sur le mécanisme individuel. Ainsi se vivra la Libération de la Terre et la mise, je dirais, au rebut du système de Prédation et de l'ensemble des Voiles d'isolement, de l'ensemble des enfermements, et la disparition, pure et simple, de la prison.

Ce n'est pas vous qui décidez de sortir de la prison, c'est la prison qui disparaît, dès l'instant où vous acceptez qu'elle n'a jamais existé. Ainsi est construit le système matriciel. Ainsi est construit le système du rêve. Il n'a aucune texture. Il n'a aucune substance. Ce que vous appelez matière et substance, au sein de votre monde, pour nous, n'existe pas. La seule structure et la seule substance, est celle de la Lumière. C'est l'absence de Lumière qui a inversé la perception, qui vous a donné à voir ce monde comme un monde solide et même matériel. Il n'a justement aucune matérialité. Les mondes subtils, les mondes de l'au-delà, les Mondes Libres ont, eux, une substance. À tel point que ce que vous percevez, dans l'univers est, pour vous, appelé le vide et vous considérez que l'univers, ce qui vous est visible, observable par vos sciences modernes est constitué à 95% du vide. Nous pouvons vous dire que ce qui est vide, c'est vous. Et que les 95% qui restent sont, justement, la Lumière et possèdent une structure, une densité, une matérialité (pour employer vos termes), bien plus pérennes que celles de ce monde. Ainsi, la maturité spirituelle n'est pas un point de vue, simplement, ni une croyance. Elle est simplement l'installation dans la Vérité. Cette installation de la Vérité ne se fait pas en changeant une croyance en une autre croyance mais en vivant, en quelque sorte, de l'Intérieur, le mécanisme de Passage, de Basculement et de Libération. Ainsi, votre travail et votre ancrage de la Lumière, la réponse de la Terre à sa propre Élévation (par sa Libération, perçue par de plus en plus de personnes, au niveau des Vibrations des pieds), se traduisent inéluctablement par le moment final de l'humanité. Qui est, en fait, sa renaissance dans l'Éternité, sa Libération et l'accession à la Vraie Vie et à la vraie Lumière, à l'Amour Vibral, n'ayant plus rien à voir avec toute forme d'illusion projetée dans la linéarité du temps.

Les éléments que je vous donne sont simplement destinés à attirer votre conscience sur ce qui va se dérouler, en vous, comme sur ce monde, de manière, je dirais, beaucoup plus tangible, beaucoup plus réelle et surtout, beaucoup plus globale. L'ensemble des signes qui ont été notés et énoncés depuis la libération du Soleil (que cela concerne la fusion des Éthers, les Sons du Ciel et de la Terre, que cela concerne les mouvements planétaires, que cela concerne les séismes, le volcanisme, tout ce qui concerne les éléments de la Terre qui étaient localisés en certains endroits) vont maintenant se généraliser afin que nul n'ignore et ne puisse détourner son regard et sa logique de ce qui se déroule. Au-delà du choc de ce qui va devenir visible, aussi bien en tant qu'élément céleste, qu'en tant que les autres Dimensions qui s'interpénètrent (comme vous le vivez de plus en plus). De ce choc découlera, assurément, la maturité spirituelle, mais cette maturité spirituelle ne vous privera, à titre individuel, aucunement, de votre Liberté. Si votre Liberté est de considérer que vous devez rester enfermés au sein d'un système carboné, alors vous le vivrez. Si vous vivez l'Absolu, alors vous n'aurez plus besoin de forme et encore moins besoin de structure carbonée, tout en ayant les mêmes prérogatives que LA SOURCE, c'est-à-dire de pouvoir vous manifester en quelque Dimension, en quelque forme, et en quelque système solaire, que ce soit, en toute Liberté.

Le temps, tel que vous le définissez, sera aboli. Il sera aboli définitivement. Le moment de la disparition du temps vous sera annoncé très précisément, comme cela a été dit, par les Sons du Ciel et de la Terre, par l'Annonce de Marie et par votre propre état de stase Intérieure et d'occultation de la conscience au sein de la Lumière. Si vous acceptez de regarder, objectivement (au-delà de vos propres processus Intérieurs Vibratoires, au-delà de vos expériences, au-delà de vos états), ce qui se déroule clairement à la surface de ce monde, bientôt vous ne pourrez plus renier ou vous offusquer même de ce qui s'y déroule, et vous vous verrez aussi du point de vue du papillon et non plus de la chenille. Ainsi, se trouve exposé, sous l'œil de votre logique, ce que j'appellerais l'ultime défi de l'humanité, en ces temps. C'est cet ultime défi qui va vous positionner (bien au-delà des choix antérieurs qui ont été menés) à vivre votre Liberté, selon votre conception de la Liberté. C'est en ce sens que je dois vous dire : ne vous restreignez pas, ne mettez pas de limite à la Liberté, n'enfermez pas la Liberté à travers de nouvelles règles, mais vivez-le. Si, toutefois, il vous est plus évident de rester dans un certain cadre connu, alors n'ayez aucun souci à vous faire, vous y resterez aussi, de la même manière. Si nous en avons le temps, et s'il existe en vous des questions concernant ce que je viens de vous exposer, alors je vous écoute.

Question : les phénomènes de stase peuvent déjà avoir commencé ?
Cela a été, effectivement, décrit comme envisageable, de plus en plus fréquemment, de plus en plus souvent et de plus en plus longuement, voilà déjà plusieurs mois.

Question : Si le temps s'arrête, est-ce que tout est figé ?
Cela correspond au mécanisme initial de Translation Dimensionnelle, qui a été appelé la stase ou, « trois jours de Ténèbres », qui sont, en fait, trois jours de Lumière.

Question : Si l'Absolu contient tout, pourquoi de ce dernier est né l'enfermement ?
L'Absolu n'est pas concerné ni par la Liberté, ni par l'enfermement. L'expression de la Vie, elle apparaît et elle disparaît : elle se perpétue en évoluant selon des Dimensions. Rien n'a été permis. Cela s'est installé par la Liberté de la Vie elle-même qui a pu croître au travers de certaines consciences et régir, administrer et enfermer d'autres formes de vie. Je vous rappelle toutefois que vous faites exactement la même chose, sur ce monde, avec les animaux.

Nous n'avons plus de questionnement. Nous vous remercions.
Frères et sœurs en humanité, Frère K rend grâce pour votre écoute. Permettez-moi de partager avec vous un moment de bénédiction avant de vous laisser vivre votre Alignement avec MARIE et MIKAËL. Je vous salue.

... Partage du Don de la grâce ...

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page