Autres Dimensions

Sois qui tu es

FRERE K

1er avril 2011

pdf

Frères et Sœurs, bonjour. Je suis Frère, Frère K, si vous voulez. Ce que je suis importe peu. Ce que j'ai été, importe peu. Seuls importent les quelques mots que je vais développer pour ma première venue. Et ce dont j'aimerais vous parler, c'est de la Liberté. Ce mot, ce qu'il véhicule à l'Intérieur de ce qui constitue l'être humain, est profondément différent selon chaque être humain.

Parfois, la Liberté peut être définie comme un sentiment de pouvoir agir à sa guise. Pour d'autres, la Liberté va être de ne pas dépendre, ni du temps, ni d'une autorité extérieure. Certains conçoivent la Liberté comme la capacité à exprimer ce qu'ils souhaitent exprimer par un art. Bref, on peut dire qu'il existe autant de libertés différentes que d'êtres humains. Mais, en définitive et fondamentalement, est-ce que l'être humain est libre ? Et de quelle Liberté parle-t-on ? Quelle Liberté vit-on ? Êtes-vous libres d'aller vers ce que vous voyez ? Êtes-vous libres d'être ici et ailleurs ? Êtes-vous libres ou êtes-vous enchaînés? La Liberté, après tout, n'est qu'un concept qui va s'appliquer, selon vos désirs, vos propres perceptions. La Liberté dont je viens vous parler n'est entachée de rien de tout cela.

En fait, j'aimerais vous parler de la Liberté où n'existe nul conditionnement, une Liberté où prévaut l'expérience de la Conscience pure, libérée. La Liberté dont je parle est, bien évidemment, la Liberté de l'Esprit. Or, l'esprit humain n'est pas libre. Ce qui se présente à vous, depuis quelques temps, à la surface de cette Terre, avec une acuité toujours plus grande, est l'accès à des espaces de Liberté réels, mais, toutefois, limités, par votre présence même dans un corps. Alors, certains êtres vous ont parlé de Libération, de Résurrection, de Cœur. En définitive, j'aimerais vous présenter les choses d'une autre façon, mais elle est tout à fait complémentaire. Elle n'y est pas opposée mais c'est simplement un éclairage nouveau que j'aimerais vous apporter, par rapport à la Liberté. En définitive, la question que vous devez vous poser, afin de définir ce qu'est la Liberté spirituelle, est de vous poser la question de votre propre Liberté. Êtes-vous libres ? Êtes-vous libres d'être ici ou d'être ailleurs ? Êtes-vous libres d'aller vers l'Illimité et de vivre l'Illimité ? Êtes-vous libres de tout conditionnement, de toute Croyance, de toute attache ? En fait, la Liberté ne peut se définir qu'avec une capacité, bien réelle, d'échapper à tout conditionnement et à toute Croyance.

Le monde que nous avons parcouru, les uns et les autres, et que vous parcourez encore, est un monde où sont véhiculées des Croyances dont la particularité est de cloisonner et d'enfermer. Et ce n'est qu'au sein de ces espaces d'enfermements que l'on peut expérimenter une Liberté qui est elle-même cloisonnée et conditionnée. À quel moment l'être humain est libre ? J'aurais tendance à vous dire, comme je le disais de mon vivant, quasiment jamais car même quand la Conscience est capable d'expérimenter des états hors de l'ordinaire, des espaces de liberté non conditionnés par une forme, une fois l'expérience vécue, il y a retour au sein d'un conditionnement, ne serait-ce que le corps, ne serait-ce que les obligations diverses et variées que se crée l'être humain, dans toute vie. En conséquence de quoi, l'on peut aisément affirmer que la Liberté, au sens le plus spirituel, n'existe absolument pas sur ce monde. Même la Conscience n'est pas libre car votre Conscience, notre Conscience, quand nous sommes incarnés, est exclusivement centrée sur ce corps que nous habitons et que nous assimilons, et nous nous déplaçons à l'intérieur de ce corps et à l'intérieur de la société selon des règles, qu'elles soient physiologiques ou sociales, cela ne change strictement rien car la physiologie, comme la société, sont des limites.

Il ne peut y avoir de Liberté avec des limites, quelles qu'elles soient. Et ce monde, comme vous le savez, comme nous l'avons tous expérimenté, est limité. Limité aussi bien par la physiologie du corps que par les règles sociales, que par les conditionnements mais limité même dans la gamme de ce qui est visible. En effet, l'œil humain ne perçoit pas l'infrarouge, l'ultraviolet, sans même parler des autres couleurs ou des autres Rayonnements. En fait, l'ensemble de la vie est limité par ce que j'appellerais donc des gammes, gammes de lois, gammes physiologiques, cellulaires, gammes de couleurs. En fait, l'être humain, sur ce monde, est limité par ce que j'appellerais des fréquences et des ondes qui correspondent, même, à la base de la vie sur ce monde. Il existe donc un ensemble de limites, conditionnantes et enfermantes, au sein desquelles l'âme humaine peut expérimenter un ersatz de Liberté.

Nous savons pertinemment que certains d'entre vous ont réussi, de manière temporaire, à vivre l'Illimité au sein d'un corps différent appelé Corps d'Êtreté ou Corps d'Éternité, ou Corps de Lumière. La particularité de la Liberté, c'est justement de ne pas être limité dans le temps et dans l'espace, alors qu'un corps humain, sur ce monde, est localisé dans le temps et dans l'espace, à chaque instant. En fait, la localisation dans l'espace et dans le temps fait qu'il y a une identification à cette limitation, qui est le corps et la conscience limitée.

Ce qui s'ouvre à vous, en ce moment, à l'humanité, c'est, en quelque sorte, un changement. Ce n'est pas seulement un élargissement d'une gamme de fréquences. C'est bien plus que cela puisque la Liberté qui arrive vers vous, c'est simplement la possibilité, bien réelle, de ne plus être localisé dans le temps et dans l'espace et cela, bien sûr, peut représenter un trouble pour une Conscience qui a éprouvé la Liberté uniquement au sein de certaines limites et seulement à l'intérieur de celles-ci. Cela peut être, effectivement, très déroutant, très dérangeant. L'irruption, en quelque sorte, d'une nouveauté au sein d'un système connu, se traduit toujours, pour la Conscience, par une période d'adaptation où il est nécessaire de retrouver un nouvel équilibre, de nouvelles limites. Ainsi, passer d'une région à une autre, d'un compagnon à un autre compagnon, fait expérimenter de nouveaux espaces auxquels il faut s'acclimater.

Ce qui va se passer, ce qui se passe à l'heure actuelle, est de toute autre nature parce que ce qui va se manifester est la Liberté spirituelle totale, qui, justement, n'a pas de limite. Ce n'est donc pas un nouveau cadre, ce n'est donc pas de nouvelles règles, de nouvelles lois mais c'est la totalité des possibles. Le principe de la Liberté, c'est justement de ne pas être localisé en un temps, en un espace ou en une Dimension mais d'avoir la Liberté d'être à la fois ceci ou cela sans être, exclusivement, ceci ou cela. Il s'agit, en quelque sorte, d'une délocalisation totale où la Conscience se découvre non fixée, non limitée et où la Liberté nouvelle qui est même, comme certains ont pu vous le dire, la nature même de l'Esprit, représente un défi au-delà d'une grande libération, parce que, réellement, les paroles qu'ont prononcées de nombreux sages se réaliseront, en totalité, c'est-à-dire que vous devenez ce que vous créez, à chaque instant, ce qui n'est absolument pas le cas dans les mondes et dans les gammes de limitation présentes sur Terre.

Ce saut vers l'inconnu est, en fait, le retour de votre héritage et de notre héritage parce que, là où nous sommes, nous participons, nous aussi, en ayant maintenu une certaine individualité, destinée à servir, même si nous avons accès, bien sûr, à la connaissance de l'Illimité. Par contre, pour la Conscience qui est encore enfermée de ce côté-ci du voile, c'est-à-dire là où vous êtes, la Liberté peut être considérée comme un grand traumatisme, du fait même de l'absence de limites, de l'absence de repères, où tout se crée instantanément et où rien ne peut être défini par rapport à un espace ou à un temps figé et définitif. En quelque sorte, tout est infini et indéfini.

Ce que je vous dis n'est pas destiné à activer vos capacités de réflexion, bien au contraire, mais de vous ouvrir à cette éventualité. S'ouvrir à une éventualité, c'est déjà considérer que cela puisse être quelque chose de plausible, même sans le vivre. Alors, bien sûr, toute l'éducation de l'être humain, bien au-delà de l'éducation d'une vie mais l'éducation itérative, je dirais, du fait de la réincarnation, a fait que l'être humain, au fur et à mesure, s'est quelque part cristallisé sur des lois, sur une gamme de fréquences, si vous préférez, qu'il expérimente, à chaque reprise. Les notes, pour ainsi dire, sont toutes sur le piano mais il n'y a rien, en dehors du piano. C'est en gros cela. Ce que vit l'humanité, en ce moment, de ce côté-ci du voile, c'est carrément la disparition du piano, sans disparition des notes de musique mais, au contraire, la gamme est infinie. Elle n'est plus limitée par l'instrument.

Alors, bien sûr, pour réaliser cela, il faut que la Conscience elle-même, et non pas le mental discursif, envisage ceci comme une possibilité fort plausible. Il ne s'agit pas d'y croire car, tant que cela ne sera pas vécu, cela ne restera qu'un rêve mais quand cela arrivera, le rêve n'existera plus. Cela sera la Vérité que la Conscience pourra vivre. Mais elle ne pourra le vivre que si, elle-même, a considéré, d'ores et déjà, là où vous êtes, que cela est plausible. Bien sûr, il existe des marqueurs de cette Conscience allant vers l'Illimité, appelés Vibrations, appelés chakras, appelés Énergie. Alors, il est sûr que certaines des Consciences vivant ces Énergies, approchent de la limite de la prison et commencent à entr'apercevoir ce qui est de l'autre côté.

Le passage du limité à l'Illimité représente, néanmoins, un défi pour la Conscience car, bien évidemment, à force d'être enfermée, la Conscience, pourrait-on dire, y a pris habitude, à défaut de goût, et y a établi des propres valeurs de référentiels, de référencement, dans lesquels elle évolue elle-même. Alors, garder présent, au sein de la Conscience, que le passage à l'Illimité, là où n'existent plus de règles, de lois, est possible et plausible, sera très utile à la Conscience elle-même, le moment venu. Il a souvent été dit, dans de très nombreuses traditions, par de nombreux initiés, qu'il vous est fait, effectivement, selon votre foi. Je ne parle pas de la foi absolue d'une Croyance mais d'une foi bien plus large, dépassant largement le cadre des conditionnements des religions ou des Croyances. C'est justement cette foi en l'absolu de l'Esprit qui permettra, le moment voulu, de s'immerger dans cet Illimité.

En résumé, pour vous dire que la Liberté qui est souvent exprimée par l'être humain comme un désir, un souhait, est bien faible comparée à la Liberté de l'Illimité qui va s'ouvrir à nous. Il faut donc, littéralement, s'y préparer, non pas en réfléchissant dessus mais, effectivement, en gardant présent, quelque part dans la Conscience, que la Liberté totale est une possibilité tout-à-fait envisageable. Bien sûr, si d'ores et déjà vous considérez que cela ne peut exister, ni même être envisagé, vous aurez alors beaucoup de mal à y pénétrer.

Pénétrer dans l'Illimité, vous le savez, ne peut se faire que par le Cœur, ce que certains d'entre vous vivent déjà, de chaleur, de Feu, de Vibrations, vous permettant déjà de parcourir, au sein même de la limite de ce corps, des espaces inédits qui ne sont que la préfiguration de ce qui est à vivre. La Liberté est donc assimilable à ce que vous êtes capables de penser à créer. Il n'y a plus de limites dans les Mondes de la Liberté. La seule limite est uniquement induite par votre propre Création et ne dépend plus de quoi que ce soit d'extérieur à vous, que cela soit un corps, un système, un dogme, une Croyance ou quoi que ce soit d'autre.

Cette Liberté-là passe, bien sûr, par un autre mot et un autre concept important que certains d'entre vous découvrent déjà dans cette limitation, qui est l'autonomie. En effet, devenir autonome (même si ce côté-ci du voile, où vous êtes, n'est qu'une pâle copie de ce qui est l'autonomie au sein de la Liberté), c'est déjà un premier pas. Car si vous n'arrivez pas à être autonomes, si la Vibration de votre Conscience ne vous rend pas autonome, d'ores et déjà, de ce côté-ci du voile, vous aurez beaucoup de mal à aller vers votre autonomie au sein des Mondes de la Liberté. Ainsi donc, les temps qui se vivent, à l'heure actuelle, sont l'occasion unique, par la présence même de la Lumière et des Vibrations qui parcourent vos corps et votre Conscience, de commencer à vivre l'autonomie et des espaces de Liberté et de vous préparer, en quelque sorte, directement, au niveau de la Conscience, à la Liberté. La Liberté n'est pas dans le mental, bien sûr, elle n'est pas dans la capacité à penser. La Liberté, elle est dans la capacité à créer votre propre réalité, quand il n'existe plus aucune limite, aucun conditionnement. L'autonomie, c'est aussi cela.

Les mots que j'ai prononcés, que je continue à prononcer, sont simplement destinés à cela, vous faire questionner mais un questionnement qui n'est pas destiné à faire tourner votre activité mentale mais bien plus à, justement, la transcender et obliger votre Conscience, déjà, à supposer et à explorer cet aspect illimité, cet aspect de Liberté et d'autonomie. Il vous a souvent été demandé, aussi, par de nombreux intervenants, de rentrer à l'Intérieur de vous, de méditer, de vous aligner, de vous recentrer, de Vibrer, parce que c'est, effectivement, la meilleure préparation pour aller facilement vers votre autonomie, votre Liberté. Comme vous le savez, ceci ne peut se réaliser que dans le Cœur mais non pas le Cœur imaginé, non pas le Cœur croyant mais bien la Vibration de la Conscience, elle-même consciente d'elle-même. Cette Libération sera, pour chacun d'entre vous, différente et elle sera fonction, cela vous le savez aussi, de vos Vibrations mais de votre capacité, au sein de votre Conscience, à envisager, justement, cette Liberté infinie et cette autonomie infinie. Bien sûr, quel que soit votre chemin, au sein de cette vie que vous parcourez, nous avons et vous avez, tous, vécu un certain nombre de circonstances et les circonstances de nos vies ont toujours été, en quelque sorte, des défis à transcender, à dépasser, plus ou moins facilement. Il en est de même pour ce qui arrive aujourd'hui car la Lumière qui arrive, et qui se déverse d'ores et déjà, vient, littéralement, si vous êtes d'accord, vous sortir, et c'est ce que vous réalisez vous-mêmes, elle vient vous montrer et faire résonner en vous, si vous êtes prêts.

Le Cœur est donc cet appel de l'Illimité de la Liberté et de l'autonomie. Y répondre ne peut donc trouver un support autre que la Vibration, comme cela vous a été dit car aucune Croyance, aucune certitude extérieure, aucune humeur ne vous a préparé à vivre ce qui vient et ne vous préparera d'ailleurs, jamais, à le vivre. Seul le Cœur peut le faire car le Cœur est le seul élément qui, au sein de la structure limitée de ce corps et de cette âme que nous avons parcourus, est la seule région, le seul endroit de la Conscience capable de vivre l'Illimité et l'autonomie. C'est pour cela qu'effectivement, toutes les manifestations se produisant dans vos structures et, en particulier, au niveau des endroits sur lesquels de nombreux intervenants ont attiré votre attention et votre Conscience, sont les seuls endroits qui vous permettront d'effectuer ce Passage, en partie réalisé mais de l'effectuer en totalité, avec le plus de légèreté possible.

La Liberté, au sens spirituel donc, est, pour le moment, totalement inconnue, puisque même les plus grands Êtres, ayant posé leurs pieds sur cette Terre, ayant vécu un Éveil authentique, sont revenus dans ce corps et donc dans la limitation et il a bien fallu transcrire, d'une façon ou d'une autre, issue, bien évidemment, des propres conditionnements de chacun, exprimé d'une façon ou d'une autre, manifesté d'une façon ou d'une autre, grâce aux outils à disposition, exprimer, manifester ce qui avait été vécu. Tout en sachant pertinemment que dès que l'expérience de l'Autre Côté est décrite, elle devient nécessairement limitée et corrompue, en quelque sorte, parce que, nécessairement, la Conscience Illimitée est extrêmement limitée au sein de ce monde pour exprimer l'expérience de l'Illimité. C'est même un grand défi de conceptualiser, d'écrire, comme ont pu faire certains grands Initiés, ce qui a trait à cet Illimité.

Mais aujourd'hui, l'humanité est arrivée, collectivement, à cet instant. Bien sûr, au plus vous serez, individuellement et collectivement (comme cela est le cas avec la réalisation du véhicule Ascensionnel collectif appelé Merkabah, à même de vous élever, par la Vibration et la Conscience, au plus le passage à l'Illimité pourra se passer extrêmement, non pas facilement, mais extrêmement en douceur. Il vous faut donc déjà, d'ores et déjà, et par l'apport des Vibrations et des niveaux de Conscience que vous vivez, commencer, réellement, à vous désincruster de la limitation, des limitations de ce monde.Le rôle du Cœur et de la Conscience, au niveau de la Lumière qui transforme votre Conscience et vos corps, est absolument phénoménal, dans ce sens que beaucoup sont intervenus en vous demandant d'aller vers cette humilité, cette simplicité. Car, paradoxalement, quand on est de ce côté-ci du voile, en incarnation, il y a aussi une espèce de retournement qui fait croire que ce qui est ailleurs est extrêmement compliqué car, effectivement, ce qu'on connaît et expérimente devient, au fur et à mesure, de plus en plus simple et ce qui n'est pas expérimenté, ou inconnu, apparaît comme complexe. Or, c'est exactement l'inverse qui sera à vivre.

Voilà donc le sens de l'interrogation que je voulais faire soulever en vous, encore une fois non pas pour vous entraîner dans des réflexions et des cogitations mais, bien plus, pour faire lever en vous cette interrogation qui vous permettra, le moment venu, d'y répondre, justement par l'expérimentation. Mais, étant donné que vous êtes Créateurs, si vous n'avez pas cette interrogation, cela ne veut pas dire que vous ne passerez pas dans l'Illimité. Cela veut dire que, simplement, la durée du Passage et l'intensité de ce Passage pourra être profondément différente. Rappelez-vous que la Connaissance du Cœur est réponse mais, pour qu'il y ait réponse, il faut qu'il y ait question et que cette réponse à cette question est évidence, mais encore faut-il qu'il y ait adéquation entre la question et la réponse, même si elle se fait naturellement et spontanément dans le Cœur. Car là où se porte votre Conscience, dans l'Illimité, là, vous allez. Il n'y a pas de limite de gammes de fréquence, de corps. Ainsi, se poser la question de l'Illimité et porter sa Conscience sur l'Illimité, lors du Passage, vous conduira à l'Illimité avec certitude. Ce n'est donc pas une cogitation ou une interrogation qui doit vous torturer, aujourd'hui, mais, simplement, à être placé au bon endroit et au bon moment, correspondant à ce mécanisme de Passage du limité à l'Illimité, ce que j'appellerais, comme cela a été appelé, le dernier Retournement. Quoi qu'il en soit, je vous remercie, mes Frères et mes Sœurs, de votre attention. S'il est, par rapport à ce mécanisme ,et seulement par rapport à cela, si vous le voulez bien, quelque chose à préciser, alors je le préciserai.

Question : cette notion d'autonomie diffère-t-elle de l'Abandon à la Lumière ?
L'autonomie et la Liberté dont j'ai parlé concernent, comme je l'ai dit, le domaine de l'Esprit auquel vous n'êtes pas encore présents. L'Abandon à la Lumière concerne des mécanismes à vivre, de ce côté-ci de la limitation. Ce dont j'ai parlé ne vous concerne pas maintenant mais concerne, exclusivement, le moment du Passage et le moment de votre arrivée dans cette Illimitation. Vous ne pouvez réaliser la Liberté, maintenant. Vous ne pouvez réaliser l'autonomie, maintenant. Vous ne pouvez qu'en avoir des bribes. L'Abandon à la Lumière, développé par les Archanges, et l'intégration de la Lumière, vous concernent, vous, de ce côté-ci de ce monde, de ce voile, en incarnation. Ce dont j'ai parlé est destiné, je l'ai dit, il me semble, à ce moment privilégié, précis qui est le Passage et après le Passage. C'est toute la différence.

Question : ça correspond à une différence d'étape ?
Ceci correspond à une différence d'espace et de temps. Je vous parle donc par anticipation, pour que cela soit présent à votre Conscience, de ce qui n'est pas encore présent mais qui correspond à un temps qui vient.

Question : vous avez exposé ce principe de Création pour que l'on inclue ce nouveau possible, dès maintenant ?
J'ai bien précisé, et cela rejoint la question précédente, absolument pas. Êtes-vous capables de créer un arbre ? Êtes-vous capables de créer un Monde ? Êtes-vous capables de créer un nouveau corps ? Non. Absolument pas. Appeler de ses vœux est une volonté. J'ai bien précisé, dans le cadre de mon intervention, par rapport à l'autonomie, la Liberté et la Création, correspondaient à un autre espace-temps qui n'est plus limité dans l'espace et le temps de votre propre localisation au sein de ce corps.

Question : serons-nous accompagnés lors de ce réveil, sans doute perturbant, dans l'Illimité ?
Cela représente, indéniablement, quelles que soient les circonstances de votre état de Conscience actuel, ou Vibratoire, qui est le même, comme cela a été appelé par un Ancien, un choc, une révolution, un changement total de paradigme. Le seul accompagnement possible, encore une fois, c'est la Conscience elle-même. La Lumière est omniprésente donc on peut dire que vous serez accompagnés par la Lumière. Mais, rappelez-vous que ce dont j'ai parlé n'est que pour faire naître, en vous, quelque part dans un coin de votre Conscience, le rappel de ce que j'ai dit, le moment venu et n'a, en définitive, que très peu d'utilité immédiate, mais une utilité certaine dans ce que vous aurez à vivre. Cela n'est pas destiné, encore une fois, à vous faire réfléchir mentalement mais bien, à poser, en vous, le moment venu. Mais, je constate avec bonheur que, comme de mon vivant, beaucoup ne saisissent pas la portée de mes mots. Mais ce n'est pas important car ce qui est important, c'est que ces mots sont gravés en vous, justement parce que vous n'en saisissez pas la portée, aujourd'hui. Et c'est exactement le but. Ce que j'ai dit n'est pas destiné à être vécu ni compris, maintenant, mais est destiné à être compris avec le Cœur, et vécu le moment venu. Je le reprécise.

Nous n'avons pas de questionnement. Nous vous remercions.
C'est exactement ce que j'attendais. Ça n'appelle strictement aucune question car ce que j'ai dit, encore une fois, ne s'applique pas à ce que vous vivez maintenant et donc, vous n'avez aucun moyen de résoudre l'équation dans la limitation dans laquelle vous êtes. Ainsi, je vous remercie de votre attention, après avoir espéré faire naître, en vous, non pas des questionnements mais un point d'interrogation, ce qui n'est pas tout-à-fait la même chose. Je vois que cette mission est accomplie et je vous dis, peut-être à un de ces jours. Le but, mon but, n'est pas le même que les autres intervenants, vous l'avez compris, du moins je l'espère. Alors, mon Amour vous accompagne et ne vous mettez pas martel en tête car cela est gravé en vous et cela se présentera, à vous, le moment venu, et le moment n'est pas encore tout-à-fait venu. Alors, à une prochaine fois, quand le moment sera venu. Au revoir.

______________________________________________________________________

NDR : FRERE K n'a pas souhaité donné son nom, comme il l'indique lui-même. Merci, donc, de ne pas à ce sujet. Nous n'avons pas d'autres éléments à communiquer.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page