Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > O.M. AÏVANHOV

O.M. AÏVANHOV

11 juillet 2011

pdf

Eh bien, chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver. Alors, je vous transmets toutes mes bénédictions et je viens comme d'habitude, pour essayer de voir si nous avons des choses à échanger. Je vous écoute.

Question : pourriez-vous parler du Gardien du Seuil ?
Le Gardien du Seuil, c'est le moment où on fait face à ses propres enfers. Qu'est-ce que c'est que ses propres enfers ou son propre enfer ? C'est tout ce qu'on a créé comme illusion, comme croyance et tout ce qui existe comme peurs à l'intérieur de vous. Tout ce qui vous fait le plus peur va se manifester sur l'écran de la Conscience. Donc, si vous avez peur, par exemple de mourir, la mort va vous effrayer. Si vous avez peur de perdre telle chose ou telle personne, vous allez être confrontés, dans l'œil de la Conscience et pas dans la vérité matérielle qui, elle, n'a aucun sens, vous allez être confrontés à cela. C'est-à-dire tout ce qui est en vous, qui reste dans ce qui a été appelé les différents attachements. Alors, bien sûr, y a des moyens Vibratoires que vous faites, je crois, pour libérer déjà les attachements. Mais il est clair que, tant que vous ne faites pas ce face à face, vous ne pouvez pas ressusciter. C'est le moment où vous comprenez que vous êtes une Illusion totale et que la peur ne peut pas exister. Quand on est un être qui vit dans l'Amour, par l'Amour et dans l'Unité, qu'est-ce que c'est que la peur ? Tant que vous avez peur, vous ne pouvez pas pénétrer l'Unité. Donc ces peurs, c'est les peurs ultimes que vous allez voir. C'est celui qui vous empêche, au sein de ce qui est appelé Ahriman et Lucifer, de pénétrer votre Êtreté. C'est-à-dire de déployer la Lumière et, pour ceux qui ne l'ont encore pas réalisé, d'activer la Couronne Radiante du Cœur. C'est-à-dire, c'est le moment où vous allez devenir vraiment dans ce Samadhi, dans cette Conscience Unitaire totale. Et là, bien sûr, vous constaterez par vous-mêmes, qu'il n'y a plus aucune place pour la peur, parce que là, vous retrouvez l'Éternité. Alors peur de perdre ceci, cela, ce corps, ce petit doigt, cet organe, cette vie, ne veut plus rien dire, parce que vous retrouvez l'Éternité. Rappelez-vous que la programmation reptilienne, en quelque sorte, c'est le cerveau reptilien et que c'est la peur. La peur est à la base de tous les conditionnements. Or, au sein de la Liberté, il ne peut exister aucun conditionnement. Et tant que vous n'avez pas franchi cette Porte, vous restez sous l'influence de la personnalité, c'est-à-dire du besoin de compréhension, de la volonté de comprendre, de la volonté de saisir, de vous approprier ou, au contraire, d'abandonner tout. Mais abandonner un être ou une situation, ce n'est pas s'abandonner à la Lumière, c'est exactement l'inverse. Beaucoup d'êtres croient, dans les temps qui viennent, déjà depuis des années, qu'il suffit de quitter père, mère, enfants, famille, travail, pour se libérer. Mais c'est une illusion. C'est une libération extérieure qui ne correspond aucunement à une libération Intérieure. Le plus souvent, ce sont même des êtres qui fuient leurs responsabilités. L'Abandon à la Lumière, ce n'est pas cela. Ceux qui adoptent, même en lisant tout ce qu'on peut dire et qui feraient cela, sont dans une erreur de compréhension totale et justement, parce que ça peut pas se comprendre. L'Unité, c'est la Crucifixion. Mais la Crucifixion, elle se passe ici. Alors bien sûr, y a des fois des impulsions de l'âme à changer telle chose dans cette vie. Ça c'était valable et nous vous l'avons dit, pour les deux, trois ou quatre années précédentes, depuis, on va dire, une année avant les Noces Célestes. Ça fait à peu près trois, quatre ans. Mais aujourd'hui, y a plus rien à fuir, y a plus rien à changer. C'est trop tard. Tout est en train de changer en vous. Changer une circonstance extérieure ne veut strictement rien dire. L'appel de la Lumière, maintenant, n'est plus du tout celui-là. La Conscience que vous devez porter, depuis le déploiement de la Lumière et ça va devenir de plus en plus évident, par les Vibrations que vous allez vivre, je dirais même, pour certains d'entre vous, par votre incapacité, de plus en plus grande, à mettre une pensée l'une devant l'autre. Donc, échafauder des changements en se disant : « je serais mieux avec telle personne », « je serais mieux dans telle ville », « je serais mieux dans tel endroit ». L'Abandon à la Lumière, maintenant, c'est l'abandon de tout ce qui n'est pas l'Unité. Il est plus temps de recréer quelque chose ailleurs, avec d'autres personnes ou autrement. C'est fini. L'appel de la Lumière va devenir de plus en plus intense. Vous le sentez. Pour l'instant, vous pouvez vous dire que c'est parce que vous êtes ici, au sein de cet espace. Et que vous travaillez sur ce déploiement de la Lumière. Mais c'est pareil pour toute l'humanité, renseignez-vous. Sauf ceux qui dorment. Et eux, continueront à dormir jusqu'aux derniers instants. Mais parmi les êtres qui sont en recherche ou qui sont réellement éveillés à leur Unité, le temps n'est plus à des échafaudages. Le temps, il est à vivre l'Unité et à cultiver cette Unité, à s'immerger de plus en plus dans cet état d'Être, de Joie, de Samadhi et non plus de vouloir aller faire ceci ou cela. Il est très rare, aujourd'hui, que les impulsions de l'âme soient aussi nettes qu'il y a encore six mois, parce qu'elles n'ont plus de raison d'être. L'impulsion, je dirais, de l'âme maintenant, c'est l'impulsion de l'Esprit. Et cette impulsion de l'Esprit n'a que faire des circonstances extérieures de vos vies, parce que l'Esprit se déploie en telle puissance et majesté que, quelles que soient les circonstances de vos vies, il n'existe plus d'obstacles qui tiennent pour établir son Êtreté. Ça va vous devenir, à chaque semaine, à chaque minute, de plus en plus évident. Vous verrez, d'ailleurs, que si vous voulez entreprendre telle chose, vous aurez de plus en plus de difficulté à mettre en œuvre ces choses, si elles vous éloignent de l'Esprit. L'Esprit vous appelle à l'Esprit. Il vous appelle pas à autre chose.

Question : la Joie dans le Cœur indique-t-elle qu'on s'approche de l'état de Turiya ?
Mais c'est ce qui l'accompagne, même. Vous ne pouvez pas prétendre être dans Turiya si y a pas de Joie. La première étape de la Joie, c'est la Paix. C'est-à-dire l'instant où aucune peur, où aucune, comment dire, contrariété de l'ego, ne peut vous déstabiliser. Ni émotionnellement, ni mentalement. Mais, bien sûr, s'installer dans l'Êtreté, c'est s'installer dans la Joie. D'ailleurs, il peut pas y avoir autre chose que la Joie dans Turiya et dans l'Êtreté, c'est impossible.

Question : comment passer d'une joie, plaisir, à un autre type de Vibration qui est la Joie ?
Mais c'est très simple. Vous avez des êtres qui sont des grincheux. Ils ne sont jamais dans la Joie parce qu'y a toujours quelque chose qui va pas. Ça se voit, vous avez les commissures des lèvres qui descendent, le regard est toujours noir. Et puis vous avez ce qu'on pourrait appeler les simplets, ils ont toujours les coins des lèvres remontés et le regard pétillant. Ça, c'est l'humeur. C'est l'état émotionnel de base de la personne. Mais la Joie dont nous parlons n'a rien à voir avec cela, puisqu'elle est strictement indépendante de l'humeur. C'est un état qui a été appelé, je crois, Sat Chit Ananda. C'est un état de félicité totale où n'existe aucune distance entre le soi qui a réalisé le Soi et tout le reste de l'Univers. C'est totalement indépendant des circonstances. Un être qui vit cet état de Turiya, on peut lui couper une jambe, il restera dans Turiya, parce qu'il a transcendé les émotions, il a transcendé la joie du plaisir, de l'émotion, de l'humeur. Il faut pas confondre l'humeur joyeuse, qui est un état, comme y a l'humeur grincheuse. Vous avez des gens qui sont, comme on dit, de bonne nature, de bonne composition. Ils sont toujours joyeux. C'est déjà énorme, parce qu'au niveau Vibration, ça élève beaucoup plus que celui qui est toujours grincheux. Celui qui est toujours grincheux, il va toujours avoir des problèmes sous le diaphragme, dans les jambes par exemple. Celui qui est toujours joyeux, il aura jamais de problème dans les jambes. C'est un exemple. Mais c'est pas parce qu'on est joyeux qu'on vit la Joie. La Joie dont je parle, c'est la Couronne Radiante du Cœur. C'est la fin, comme disait Frère K, du cloisonnement. C'est un état mystique. Et on ne peut pas confondre les deux. Mais il est évident qu'être un simplet, pour trouver la Joie, c'est plus facile que d'être un grincheux, parce qu'un grincheux ça a des énergies plus denses qu'un être joyeux. Mais il est évident, pour nous tous, que la Joie dont nous parlons n'a rien à voir avec l'humeur joyeuse, n'est-ce pas ? Il suffit pas de sourire comme un simplet pour être dans la Joie de l'Esprit. Mais c'est quand même mieux de sourire que d'être dans la grimace. C'est plus facilitant, parce que le niveau Vibratoire n'est pas le même.

Question : que faire quand l'arrivée de la Lumière génère une énorme peur ?
Eh ben à ce moment-là, on est très exactement dans ce que j'appelle le Gardien du Seuil. La peur peut prendre un masque : le diable, les croyances, le grand-père qui avait un regard terrible, n'importe quoi. Et puis, plus fondamentalement, ça va être cette peur au ventre de s'abandonner. C'est la peur archétypielle de l'ego. Il faut passer de l'autre côté de cette peur pour être ressuscité. Y en a qui passent, comme ça, gracieusement, on va dire. Y en a qui vont se mettre à trépigner au sol, parce que perdre l'ego, c'est un deuil. C'est ça, le choc de l'humanité. Il faut s'abandonner.

Question : justement, comment s'abandonner quand ces peurs remontent ?
Il faut accepter de se regarder. C'est le face-à-face. Tu n'es pas ta peur. Tant que tu es identifiée à la peur, la peur ne va pas te lâcher. Le problème de l'émotion et du mental, c'est que l'ego, quand il n'a pas vécu l'Unité, il est persuadé qu'il est ses émotions, il est persuadé qu'il est son mental. Il emploie « Je ». Par exemple : « Je vis la peur ». Mais tu n'es pas la peur, tu n'es pas ton mental, tu n'es pas tes émotions. C'est ça, la distance qui est procurée par l'afflux de la Lumière. Mais tant que l'ego veut te faire croire que tu es cela, tu n'es pas abandonnée à la Lumière. S'abandonner à la Lumière, ça veut dire devenir Lumière et ne plus s'identifier à tout ce qui est illusoire. Mais l'ego est tenace, il va te faire croire que c'est toi qui est dans la peur. Mais comment est-ce qu'un être illimité peut être dans la peur ? C'est vrai que, dit avec des mots, c'est à se taper la tête contre les murs. C'est exactement cela. Tant que tu n'es pas sortie du jeu de rôle, tu peux pas vivre l'Unité, parce que tu crois que tu es la peur, parce que tu crois que tu es cette maladie, parce que tu crois que tu es ce manque, parce que tu crois que tu es cette souffrance, parce que le mari il est parti, parce que ceci, parce que cela. Et donc, tu t'identifies, alors que tu n'es rien de tout cela. Quand les orientaux et quand moi je disais aussi : « Vous n'êtes pas ce corps, vous n'êtes rien. » Quand ils vous disent : « c'est Maya » mais je sais pas comment il faut vous le dire. Vous n'êtes rien de ce que vous manifestez ici. Donc, l'étape de la peur terrorisante qui sidère, c'est le Gardien du Seuil. C'est une des formes du Gardien du Seuil. Tout ce qu'y a à faire, c'est accepter que tu n'es pas cette peur, que tu vis, mais ce n'est pas toi. Dès qu'il y a une distance qui se prend par rapport à ce qui est vécu au niveau émotionnel, à ce moment-là, tu commences à t'abandonner à la Lumière, qui est ton Essence. Je dirais que celui qui a réalisé Turiya, quand il se voit dans la glace, il se voit pas lui-même. Il voit l'ensemble de l'Univers. Il ne voit plus l'Illusion, il voit la Vérité. Il a la Vision du Cœur.

Question : relire des textes sur cet état de Turiya peut aider à atteindre cet état ?
Oui, tout à fait. Mais vous donner une idée de ce qui se prépare, ce n'est pas le vivre, hein. Vous avez beau savoir tous les mystères de l'Univers, c'est pas pour ça que vous vivrez l'Unité. Ce n'est pas parce que vous comprenez que vous vivez. C'est justement parce que vous acceptez de tout lâcher que vous vivez l'Unité. Donc vouloir, encore une fois, avec l'intellect, comprendre quelque chose en espérant le vivre, c'est une illusion totale. Mais totale. Tu peux te taper la tête contre les murs.

Question : un dysfonctionnement de Chakra peut gêner le déploiement de la Lumière Vibrale ?
Alors, nous vous avons toujours dit qu'y a que vous-mêmes qui pouvez vous gêner vous-mêmes. Aucun critère d'âge, de karma, de quoi que ce soit n'empêche le déploiement de la Lumière Vibrale. Sauf vous-mêmes, dans l'instant, qui ne vous abandonnez pas à la Lumière et, éventuellement, certains attachements qui sont, là aussi, liés à l'ego et sur lesquels beaucoup de choses vous ont été données (les différentes peurs). Le seul obstacle à la Lumière sera toujours, si on peut dire, vous-mêmes. Et c'est la Vérité.

Nous n'avons plus de questionnements. Nous vous remercions.
Alors, chers amis, je vais vous apporter toutes mes bénédictions. Je vous dis à très bientôt. Tout mon Amour vous accompagne. Portez-vous bien.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page