Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > O.M. AÏVANHOV

O.M. AÏVANHOV

20 août 2012

pdf

Eh bien chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver. Je vous transmets toutes mes bénédictions et je vais écouter avec délectation les questions que vous avez trouvé à me poser. Nous pouvons commencer.

Question : comment discerner si une entité qui se présente à nous est bénéfique ?
C'est pas une question de sensibilité. Une entité, elle arrive toujours quelque part. Alors bien sûr, si vous n'avez aucune sensibilité, si vous n'avez aucun chakra qui est ouvert, si les Couronnes ne sont pas ouvertes et que vous ne sentez pas arriver l'entité, comment voulez-vous savoir ? Y a pas de possibilité. Ou alors, il faut trouver quelqu'un qui est capable de voir, de sentir, les entités. SRI AUROBINDO vous avait expliqué que les entités de Lumière arrivent par le Canal Marial ou, en tout cas, par le haut et la gauche, alors que les désincarnés, qui sont pas nécessairement négatifs, arrivent en haut et à droite. Vous avez des entités astrales qui peuvent pénétrer le plexus solaire, vous avez des larves astrales qui peuvent venir se fixer, le plus souvent, sur la cuisse gauche et vous avez des entités qui essayent de se camoufler mais qui arrivent par l'arrière. Par l'arrière, en général en haut, hein (je parle pas de l'impulsion KI-RIS-TI Métatronique), par l'arrière de la tête, ce sont des entités qui appartiennent à des formes de vie qui maintiennent l'illusion de la matrice. Mais sans les perceptions Vibratoires, ça me paraît extrêmement difficile, n'est-ce pas ? De toute façon, c'est très simple. Si vous êtes Absolu, aucune entité, comme aucun humain, ne peut faire quoi que ce soit. Parce que vous êtes Libre de toute forme, vous n'êtes plus installé, ni dans la personnalité, ni dans le Soi. Donc il ne peut rien se manifester en rapport avec des choses que vous appelleriez négatives. Ça n'existe plus quand vous êtes dans cette Vérité Absolue.

Question : lorsque l'Onde de Vie est installée, la sent-on toujours monter ?
Pas du tout. Il avait été dit que l'Extase et l'Onde de Vie devaient monter et ressortir pour aller se marier d'abord avec le Cœur et ensuite avec le Bindu, n'est-ce pas, avec le treizième Corps, là-haut, au-dessus de la tête. Il y a des phases. Vous pouvez, bien sûr, la réactiver et la sentir en permanence mais vous la sentirez au point de départ et au point d'arrivée. Il y a une perméabilité telle, quand l'Onde de Vie est complètement montée, ça déclenche la Transparence et le plus souvent, la possibilité d'être Absolu ou la capacité à être Absolu. Mais de la même façon qu'un chakra, normalement, vous le sentez pas, quand les circuits sont perméables, quand ce qui est inscrit au niveau des deux premiers chakras avec la peur, les peurs, sont transcendées, l'Onde de Vie va vous mette en Extase à volonté. Mais vous ne la sentez pas en permanence. Contrairement, si vous voulez, à la Couronne Radiante de la tête, où vous êtes connectés en permanence (même si ça diminue certains jours, ça augmente certains jours). Mais, au niveau de l'Onde de Vie, une fois qu'elle a traversé, elle a réalisé son travail, vous pouvez la faire réactiver, que ce soit avec des cristaux ou par la conscience. Mais je vois pas l'intérêt, dès l'instant où vous avez franchi cette Porte (qui n'existe pas) et qui vous met en état Absolu.

Question : y a-t-il un rapport entre l'Onde de Vie et le Chant des cellules évoqué par SNOW?
Le Supramental est venu de la tête, de Sirius, il est venu d'Alcyone, il a pénétré en vous. C'est le rayonnement, je crois, qui a été appelé de l'Esprit Saint. Ça fait partie de la Triple Radiation qui a été initialisée lors des Noces Célestes. Ces énergies, cette Conscience Vibrale, est descendue, elle a ouvert les chakras, elle a tapissé le canal médian de la colonne vertébrale de Particules Adamantines et après c'est remonté de la Kundalini au niveau du Canal de l'Éther. Après, s'est surajoutée l'Onde de Vie (avec des caractéristiques particulières) qui a emprunté le même chemin, qui est remontée au niveau du Canal de l'Éther, dès que les deux premiers chakras n'étaient plus verrouillés, si on peut dire, par rapport à la peur. Ensuite, la respiration passe, avec le Feu du Cœur, au niveau du Cœur et non plus des poumons, comme si vous ne respiriez plus et, à un moment donné, cette Danse et ce Chant des cellules (je pense que ça veut dire ça), c'est le moment où l'ensemble des cellules du corps, au niveau vraiment organique (et plus énergétique ou Vibratoire), va impliquer la mutation cellulaire. Alors, bien sûr, il y a un lien avec le Supramental, à condition que le Supramental se soit incarné jusqu'en bas. Et y a un autre lien avec l'Onde de Vie et l'alchimie particulière qui se réalise au niveau du chakra du Cœur (qui vous avait été expliqué par un des Anciens) et qui va entrer en résonance avec ce qu'a été appelé le Triangle de la Nouvelle Tri-Unité et le Point KI-RIS-TI, dans le dos, modifiant la structure Vibratoire de la poitrine puisque toute la poitrine se met à Vibrer physiquement. Ce sont les cellules, peut-être (l'expression qu'elle a voulu employer) qui dansent et qui chantent. À un moment donné, quand la Lumière vous appelle (par l'Onde de Vie, par le Supramental, par le Cœur, par les entités de Lumière qui descendent à vos côtés), il y a une respiration cellulaire et une Vibration qui va se traduire, au niveau de vos perceptions, comme si vous étiez piqué par des milliers d'aiguilles. C'est l'irradiation, par la Lumière, de toute votre structure cellulaire. À ce moment-là, on peut appeler ça le Chant et la Danse des cellules mais ça peut être lié à l'Onde de Vie, ça peut être lié au Manteau Bleu de la grâce et c'est, je dirais, l'achèvement de la cristallisation, cristallisation c'est un mauvais mot, mais l'incarnation du Supramental dans l'ensemble de ce corps, qui signe que ce corps est en train d'Ascensionner, tout simplement.

Question : quand je cherche une question, le mental s'arrête et rien ne vient.
C'est un processus normal. Certains Anciens et certaines Étoiles vous ont parlé des effets préalables à l'Ascension, des espèces de stases où le mental ne répond plus, où parfois le corps ne répond plus. Donc si y a plus de questions, le plus souvent, dans ta vie, ça veut dire, déjà, que tu t'es abandonnée à la Lumière. Il reste maintenant à abandonner le Soi.

Question : les mémoires libérées par les Êtres de Lumière font-elles partie de la personnalité ?
Quand vous avez un Être de Lumière qui intervient sur des mémoires (que ce soit sur un chakra ou alors sur les peurs archétypielles, la peur de la mort, la peur de l'abandon du Soi), c'est normal qu'il y ait des choses qui s'éliminent mais elles s'éliminent d'où? De la personnalité, bien sûr. Elles sont inscrites nulle part ailleurs. Parfois, dans l'âme, mais ça remonte pas jusqu'à l'Esprit. Donc parfois, vous avez une telle attraction sur la matière, sur votre petite personne, sur votre vie, qu'il est nécessaire que quelque chose intervienne pour vous aider à franchir le pas. Donc y a aucune ambiguïté là-dessus, c'est tout à fait logique : ça concerne la personnalité et nous vous avons toujours dit que personne ne peut vous faire franchir la Porte Étroite, et personne ne peut vous faire Ressusciter, à votre place. Mais si vous avez des engrammes, encore, auxquels vous croyez (que ce soit des problématiques familiales, karmiques ou autres), c'est nécessairement le fait de mémoires. Donc vous, vous n'avez pas à travailler sur les mémoires, on vous l'a répété suffisamment. C'était possible il y a encore quelques années mais, aujourd'hui, si vous travaillez sur les mémoires, vous allez vous recristalliser encore plus, parce que vous allez monter les Vibrations de ces mémoires. Les Êtres de Lumière qui travaillent sur les mémoires ne travaillent pas de cette façon-là : il y a une transmutation de la mémoire, c'est pas une décristallisation de la mémoire qui fait appel à la personnalité. Les conséquences ne sont pas du tout les mêmes et la libération n'est pas du tout la même, par rapport à cette mémoire.

Question : j'ai des pensées répétitives voire obsessionnelles, d'abandon, de trahison, de rejet, de la part de mon compagnon, malgré avoir pris conscience du phénomène.
Ça renvoie à ce qui est nommé la peur de l'abandon et la peur de la trahison. Ça concerne le compagnon mais ça peut concerner n'importe quoi. C'est à dire la caractéristique de ces pensées obsessionnelles, c'est qu'elles sont induites par des attachements liés à des blessures qui ont été vécues. Donc ça sert à rien de retrouver l'élément qui a déclenché ça. Mais la personne dit : « j'ai des pensées ». Mais c'est pas vous qui avez des pensées, c'est les pensées qui viennent de votre cerveau le plus archaïque qui vous susurre des choses très désagréables auxquelles vous avez à faire face. Premièrement, vous n'êtes pas vos pensées, ça a été dit, répété, inlassablement. Tant que vous êtes identifié à ce genre de pensées, vous ne pouvez pas être Libre. C'est-à-dire que quand vous portez votre conscience, votre attention, sur une pensée qui arrive, la première chose que vous faites, vous dites : « c'est mes pensées ». Mais non, c'est des sécrétions qui sont liées aux blessures passées. Donc déjà, il faut se désidentifier de ces pensées passées parce qu'elles ne sont pas vous. Quand vous avez des pensées comme ça, ça veut dire quoi ? Ça veut dire, bien évidemment que vous n'êtes pas installé suffisamment dans l'instant présent. Dans l'instant présent, y a pas de pensées. Dès qu'il y a une pensée, vous n'êtes plus dans l'instant présent et les transformations de votre conscience, ce que vous vivez, vous donnent à voir cela. Alors posez-vous la question (quand vous vivez des processus qui ont permis d'activer la Couronne Radiante du Cœur, de recevoir le Manteau Bleu de la grâce, parfois de vivre l'Onde de Vie), que vous arriviez encore à vous identifier à vos pensées. Comme dirait BIDI, vous jouez encore la pièce de théâtre et c'est ça que vous n'arrivez pas à voir. Vous êtes encore englué et vous êtes persuadé d'être la personne qui vit ça. Tant que vous êtes identifié à ce corps (et pourtant, je crois qu'il vous l'a répété furieusement, le cher BIDI), tant que vous êtes identifié à votre personne et à votre pensée, c'est très simple, vous ne pouvez pas trouver la Liberté. Donc quand vous dites : « j'ai des pensées », ça veut dire que la personne qui dit ça, elle s'identifie à ses pensées, ça veut dire que là, y a un travail de distanciation et de conscientisation que vous n'êtes pas vos pensées. Tant que vous êtes identifié à une pensée qui arrive du passé et qui concerne surtout une autre personne, compagnon ou pas compagnon, et qui revient comme ça, sans arrêt, tant que vous vous identifiez à cette pensée et que vous voulez qu'elle disparaisse, elle recommencera, parce que ce n'est pas vous qui pensez, surtout pour ce genre de pensées là, c'est lié à votre mémoire.
Donc le premier travail, c'est de laisser la Lumière œuvrer, c'est surtout de ne plus s'identifier à tout ça. Les processus de Communion, les processus de Fusion, de Dissolution, de Délocalisation, les contacts avec nous, sont destinés à faire mettre une distance. Maintenant, si vous prenez un malin plaisir à être soumis à vos propres pensées, c'est votre problème. Tout l'aspect de la Lumière Vibrale vous a permis, ou devrait vous permettre (même si l'Ascension se passe dans ces cellules, dans ce corps) de voir que vous n'êtes pas ce corps, que vous n'êtes pas ces pensées. Tant que vous êtes identifié à des pensées, surtout de ce style-là, obsessionnelles, récurrentes, qui concernent un jugement sur une autre personne, mais bien sûr que vous êtes dans la personnalité, totalement englué dedans. Vous n'êtes pas capable, ou vous ne voulez pas, ou vous n'avez pas saisi, que vous n'êtes pas cette personne. Comment voulez-vous être Transparent à la Lumière et être Libéré, en totalité, quand vous donnez le moindre poids à ce qui n'est pas vous ? Et ce genre de pensée est typique de quelque chose qui s'est créé par votre vécu et qui se manifeste de manière automatique. Mais ce n'est pas vous. La première chose à faire, c'est déjà de conscientiser que vous n'êtes pas ces pensées. Il faut les voir passer. Ça, tous les enseignements sur la méditation l'ont déjà dit, longuement. Tant qu'il y a des émotions, tant qu'il y a des peurs, tant qu'il y a ce genre de pensées, vous ne pouvez pas être Libre. Vous pouvez vivre le Soi, vous pouvez vivre des moments où vous accédez à votre Essence, des moments de Samadhi. Mais vivre des moments et des expériences n'est pas être établi dans la Liberté. Mais tant que vous jouez le jeu de ces pensées qui arrivent et que vous êtes persuadés que ce sont les vôtres, vous n'avez aucune Liberté. Ça, c'est le travail de la Lumière, non pas seulement de l'Abandon à la Lumière mais quand vous acceptez d'abandonner la Soi. Sinon, ces pensées, elles vont littéralement, dans cette fin des temps, vous pourrir la vie. À l'époque, j'avais dit : on pouvait mettre sous le tapis. Après, j'ai dit qu'on enlevait le tapis : donc la poussière, était là. Maintenant, vous n'avez plus nulle part où vous cacher. Mais c'est pas fait pour vous nuire, ce qui se passe. C'est simplement la mise en Lumière et cette mise en Lumière doit s'accompagner, vraiment, au niveau conscience, de prendre conscience que ces pensées n'ont rien à faire avec vous. Tant que vous croyez que c'est vous qui pensez, vous vous trompez. Surtout pour ce genre de pensées.

Question : un enfant est-il vraiment spontané alors qu'il est naturellement séducteur ?
Mais depuis quand un enfant cherche à séduire ? Un enfant est spontané. Un enfant qui cherche à séduire est déjà dans la perversion. C'est ton regard d'adulte qui voit de la séduction, parce que tu es marqué par la séduction. Un enfant ne séduit pas, ou alors il est pervers. Y a pas de séduction naturelle chez un enfant, puisqu'il est dans la Spontanéité et dans l'Enfance. Si ton regard te fait voir de la séduction chez un enfant, je me pose des petites questions, n'est-ce pas ? Y a aucune séduction, y a la Spontanéité, chez un enfant. La séduction, elle commence à intervenir quand la raison est là et que l'enfant s'aperçoit qu'il faut être aimable ou se comporter ainsi pour obtenir satisfaction. C'est justement quand il a pris conscience qu'il était séparé des autres et qu'il pouvait obtenir, par la séduction, quelque chose, par exemple, qu'il ne méritait pas. Mais c'est déjà un enfant qui est sorti de l'Enfance. Donc la séduction est une perversion. Le besoin de séduire n'existe pas chez l'enfant. Il existe chez l'adulte, bien sûr. Tant que vous œuvrez pour séduire, vous êtes dans la manipulation et qu'on ne me parle pas de séduction naturelle. La Spontanéité est le contraire de la séduction parce que la séduction vise à obtenir un avantage, quel qu'il soit, que ce soit un bonbon ou une relation, on va dire, physique. Donc la séduction est une tromperie, puisque c'est un désir. C'est le besoin de s'approprier quelque chose. Y a rien de pire que la séduction. Or un enfant, dans la première enfance, au sens où tu l'entends, est naturel. Quand il sourit, il sourit naturellement, il va pas se poser la question de ce qu'il va obtenir comme avantage. S'il commence à se poser la question, c'est le début de la perversion de l'adulte, donc de l'ego, qui n'existe pas. Y a aucune structure égotique, chez les enfants, mais en général, c'est ce qu'ils prennent chez les parents, hein, jusqu'à sept ans. Donc, il faut s'en prendre aux parents. Mais après, bien sûr, tout être humain va développer des stratégies qui vont lui permettre de comprendre le jeu, comment vous appelez ça ? Bourreau, victime, sauveteur, la récompense, la reconnaissance. Mais tout besoin de reconnaissance, au sens de la personne, est une séduction. Et la séduction est une manipulation, quoi qu'on en dise, quoi qu'on en pense. Le principe du maquillage, archétypiellement. Le maquillage, pour mettre en valeur quelque chose, c'est un besoin de donner une belle image. Alors vous allez dire : « oui mais c'est parce que il faut que je me présente bien pour les autres » mais je vous garantis qu'à l'intérieur, il y a, sous-jacent, l'égrégore de la séduction. Comme la publicité : quand on va vous vendre une voiture, on va pas la présenter sale, n'est-ce pas ? Donc un enfant, s'il est dans l'Enfance, il est spontané, y a pas de séduction naturelle, ça n'existe pas. Ou alors c'est le regard de l'adulte qui est altéré par son propre besoin de séduire. Ou alors c'est pas le mot séduction qui devait être employé.

Question : comment peuvent s'exprimer les peurs ?
Aujourd'hui, plus que jamais, par rapport au Supramental, au Manteau Bleu de la grâce, à l'Onde de Vie, si vous le vivez, tout ce qui se passe dans votre vie, n'est fait, par l'Intelligence de la Lumière, que pour vous montrer et vous démontrer ce qui reste en vous. Si vous avez peur d'être trahi, vous serez trahi. Mais est-ce que c'est l'autre qui est responsable ? Vous n'attirez que ce que vous émettez. Et si vous êtes dans la peur de, vous êtes sûr qu'avec la Lumière, c'est ce qui va vous arriver. Quand on dit que la pensée est créatrice, elle n'est pas créatrice pour tout le monde, mais avec l'intensification de la Lumière et la fin de l'enfermement, les plans multidimensionnels sont plus proches de vous : vous devenez, en pensée, créateur et c'est instantané. Donc s'il y a, en vous, un mode de fonctionnement qui revient sans arrêt, comme tout à l'heure sur la peur de la trahison et de l'abandon, qu'est-ce qui va se passer ? Eh bien, la trahison va arriver dans votre vie, il ne peut pas en être autrement. Vous ne pouvez pas vous préserver de la trahison en faisant tout pour vous protéger d'une trahison. Ça, c'est valable pour la personnalité. Mais vu ce que vous vivez, les passages dans le Soi, dans l'Êtreté, les passages en Absolu, si vous êtes Absolu, si vous gardez comme ça, des petits éléments, mais y a toutes les raisons du monde qu'ils vous arrivent, ces éléments. C'est ça, qu'il faut voir. Alors, il vous a été dit aussi, de le voir, non pas d'agir contre, mais d'accepter de le reconnaître. Comme a dit SRI AUROBINDO, il y a peu de jours, intérieur, extérieur, ça veut rien dire. C'est la personnalité qui voit intérieur et extérieur. Même si vous n'êtes pas encore dans la Transparence totale de l'Absolu, quoi qu'il arrive à cette personnalité, c'est pas vous. Si vous avez peur de l'eau et que vous devez Ascensionner sans le corps, vous serez noyé, c'est aussi simple que ça.

Question : l'exercice donné pour la délocalisation de la conscience, est-il d'actualité ? (ndr : dans la rubrique "protocoles")
Oui, bien sûr parce que vous allez libérer, effectivement, le chakra de la gorge. Je vous rappelle que vous naissez, dans l'incarnation, par les chakras du bas mais que vous naissez, dans l'Éternité, grâce au Feu du Cœur et au centre du Centre qu'on appelle le cœur du Cœur. Mais cette naissance, elle passe nécessairement par la gorge et que si vous avez des peurs qui se sont localisées à ce niveau-là, ça risque de poser des petits problèmes. Mais c'est pas un problème puisqu'en finalité, comme on l'a toujours dit, vous êtes Libéré. Mais si vous avez vécu l'Onde de Vie et, je sais pas, pour une raison ou pour une autre, vous vous posez des questions, par exemple, sur les entités, mais vous pouvez être certains que même si vous êtes Absolu, quand vous redescendez dans la personnalité, vous avez une entité négative qui va vous attendre. C'est normal. Votre pensée est créatrice et elle sera créatrice de plus en plus rapidement. Là, maintenant, il faut prendre conscience de ça. Vous le voyez à travers vos vies.

Question : puisque l'obstacle à la montée de l'Onde de Vie est la peur, que faire si la peur n'apparaît pas et si donc, on n'a pas moyen de la réfuter ?
Ben, c'est ce que j'ai dit tout à l'heure : se désidentifier de cette personne. Tant que vous croyez être une personne, vous ne pouvez pas vivre l'Onde de Vie. Si vous êtes attaché à votre vie, au sens le plus large, même si vous êtes dans une démarche spirituelle authentique, vous avez peur. C'est pas nécessairement une peur qui est liée à quelque chose que vous avez vécu. Parfois c'est une peur vécue dans l'enfance mais là, aujourd'hui, et de plus en plus, plus les semaines vont passer, si l'Onde de Vie ne naît pas, on n'est plus dans les premières vagues de l'Onde de Vie d'il y a quelques mois ou d'il y a quelques semaines. Si ce n'est pas né, en vous, c'est que vous êtes dans la peur. Et n'allez pas chercher cette peur dans une raison, parce que maman vous a fait dormir dans le noir ou je ne sais quoi. Ce qui marque la personnalité sera toujours la peur. Donc, vous ne pouvez pas la combattre, la peur. Il vous est demandé de la voir, pas de la réfuter. Il faut réfuter, disait BIDI, le connu. Donc, s'il y a une peur que tu ne connais pas, peux-tu me dire comment elle est connue et comment tu peux la réfuter ? La réfutation du connu, c'est la réfutation du connu. Ça veut dire que ta personnalité est porteuse de la peur : peur de la mort, avant tout. L'Onde de Vie, plus vous allez vous avancer dans le temps, plus elle ne pourra s'élancer que si vous acceptez, sans condition (non pas comme une croyance, sans ça, ça sert à rien, mais comme une évidence), que vous n'êtes pas ce corps. Vous ne serez pas libéré de cette façon-là, parce que vous êtes trop attaché à votre corps, à votre histoire, à votre personne, à votre vie, à ce que vous voulez. C'est très important ce que je vous dis, parce que, entre maintenant et ce que MIKAËL vous a dit, par rapport à la date qu'il a donné, le vingt-deux septembre, vous avez une période d'un mois, où vous devez vraiment prendre conscience de ça (ndr : intervention de MIKAËL du 18 août 2012). Alors, ça sert à rien de dire : « j'ai des peurs, j'ai des peurs, j'ai des peurs ». Quand vous dites « j'ai peur », vous vous identifiez à la peur. La peur archétypielle, elle est pas liée, nécessairement, à votre histoire sur les deux premiers chakras mais elle est sécrétée dans tout le corps éthérique, par le mental. Le mental est lié à la peur, donc tant qu'il y a mental, tant qu'il y a identification aux pensées, même si vous n'avez rien vécu dans l'enfance, parce que ça fait partie de l'attachement de la personnalité à elle-même, c'est les réflexes de survie. Donc, tu ne peux pas réfuter une peur que tu ne connais pas : vous ne pouvez, vous ne devez, réfuter que ce qui vous est connu parce que si ça t'est inconnu, ça veut dire que c'est pas dans le cerveau, ou alors c'est caché dans des parties où tu n'as pas accès avec ta conscience. Comment peux-tu réfuter quelque chose que tu n'as pas vu et qui ne t'est pas connu ? Il y a juste la distanciation et être, non pas persuadé, mais accepter (j'ai bien dit accepter, pas comme une croyance) que vous n'êtes ni ce corps, ni cette histoire, ni cette vie, même si tout se passe ici. Mais ça se passe, ici, dans la conscience. Après, ça se fait dans le corps. Mais vous allez yoyoter de la touffe et vous allez voir les poussières, là, vous allez voir, non pas la source de la peur (ça, on s'en fout, même si y a une histoire précise) mais voir cette peur. Et, à un moment donné, quand vous en aurez marre de vivre des peurs, de ceci ou de cela, quand vous en aurez marre de souffrir de ceci ou de cela, alors, vous serez mûr pour l'Onde de Vie. Mais méfiez-vous, si l'Onde de Vie est montée totalement, parce qu'à ce moment-là, vous êtes Libéré mais comme vous le savez, vous êtes Absolu avec une forme comme dit BIDI. Donc cette forme, elle vit. Donc cette forme, elle a besoin (même si la personnalité, vous n'y êtes plus soumise) de se manifester, comme j'ai déjà dit. On conduit pas avec l'Absolu, une voiture, on la conduit avec des mains et avec ce corps, n'est-ce pas ? Alors à vous de, non pas travailler, mais d'Abandonner le Soi, aussi. Parce ça va être de plus en plus percutant. La Lumière éclaire tout. Ça fait plus d'un an qu'on vous dit que la Lumière éclaire toutes les ombres. Les ombres, elles sont faciles à voir quand il y a de la Lumière. L'ombre la plus difficile à voir, c'est justement celle-là : l'attachement à votre petite personne, l'attachement à votre petit développement spirituel, à vos petits chakras, à votre petit Soi, ou votre grand Soi, c'est la même chose. J'ai jamais dit qu'il fallait reconnaître la peur, j'ai dit exactement l'inverse. Connaître l'origine d'une peur ne sert à rien, parce que l'incarnation est liée à la peur. C'est le principe de falsification de Yaldebaoth : générer la peur. L'incarnation est liée à la peur. C'est accepter que la personnalité, un, n'existe pas et que vous n'êtes que construit à travers la peur et que vous êtes gouverné par ça. C'est comme l'a dit MA, comme l'a dit MARIE, comme nous vous le répétons sans arrêt : l'Amour ou la peur. Donc reconnaître la peur, ça ne veut pas dire chercher une peur. Parce que tu ne peux pas la trouver, celle-là. La peur qui est inscrite dans la personnalité, comme je l'ai dit, est liée à l'incarnation. C'est le Choc de l'humanité. Donc reconnaître une peur, c'est déjà accepter que la personnalité est construite sur la peur, quelle que soit cette personnalité, même celui qui va se présenter comme un héros, vous savez, celui qui défend l'opprimé, si c'est un guerrier, c'est toujours un héros de guerre etc., etc. Pourquoi ces gens-là se comportent comme ça ? Parce qu'ils ont peur. Ils camouflent leur peur. Parce que si vous n'êtes plus dans la personnalité, y a aucune peur. Vous avez peur de quoi quand vous êtes Absolu ? De perdre, comme dit BIDI, ce sac de nourriture ? Mais vous pourriez mourir demain que ça ne vous fera ni chaud ni froid. Ce qui n'est pas le cas, bien sûr, de la personnalité. Donc y a rien à reconnaître, puisque la peur est la sécrétion première de la personnalité. C'est tout. Donc c'est pas un problème de réfuter. Il faut réfuter non pas la peur (sauf si c'est une peur identifiée). C'est ce principe de réfutation et d'enquête, comme BIDI disait, qui vous conduit à faire disjoncter le cerveau qui vous maintient sous son emprise. Mais c'est pas vous, votre cerveau.

Question : pourquoi répéter : "peur ou Amour" ? En fait, cela aggrave mes peurs.
Ça te prouve bien que tu es dans la personnalité. Mais vous êtes pas tous au même niveau. Pour toi, ça te sert pas. Pour un autre, ça va servir. On est bien obligés de s'adapter à tout le monde, n'est-ce pas ? Maintenant, on vous a parlé, par exemple, il y a quelques mois, des Doubles, des jumeaux monadiques. On vous a parlé de l'Absolu. On vous a parlé de l'Onde de Vie. Mais ça voulait pas dire que tout le monde allait vivre ou l'Absolu, ou le Double monadique, ou la rencontre avec son propre Double. Nous essayons de faire en sorte, depuis toujours, que nos paroles, bien que nous soyons plusieurs intervenants, avec chacun des spécificités, non pas de personnalité mais Vibratoires : par exemple, vous avez quelqu'un qui va être, pas séduit, mais qui va accrocher avec URIEL, d'autres qui vont accrocher avec MIKAËL, d'autres qui vont être fondus d'Amour avec THÉRÈSE et d'autres qui vont pas supporter THÉRÈSE. À vous de prendre ce qui vous est agréable. Regardez, par exemple, BIDI, avec sa voix stridente. Et pourtant je vous garantis que si BIDI était intervenu avant nous, avant les Noces Célestes, mais y aurait eu personne pour faire ce travail d'Absolu. Alors que là, ça s'est fait à merveille. Mais quand je parle de la peur, ça ne veut pas dire que je te dis qu'il faut regarder tes peurs, je te dis exactement l'inverse. Donc c'est bien toi qui réagis comme ça, parce que t'as peur. Tu l'as dit toi-même, dans ta question. Donc tu considères que t'es identifiée à tes peurs. On en revient à la toute première question.

Question : convient-il de plutôt écouter l'intervenant qui nous est le moins agréable, supposant que c'est ce va nous impacter le plus ?
Mais mettre l'accent sur ce qui est pas agréable, c'est la personnalité qui croit ça, parce qu'elle croit qu'elle va s'améliorer. Parce qu'elle croit qu'elle doit se bonifier. Mais ça, c'est une illusion. C'était valable, encore, quand j'étais incarné : nous avions le temps. Est-ce que tu crois vraiment que tu as le temps de t'intéresser à tes défauts ? Ça, c'est encore une illusion Luciférienne, de croire que parce que tu vas mettre de la Lumière à tel endroit, tu vas progresser. Mais ça sert strictement à rien. Ça peut durer très longtemps. Et d'ailleurs, ça dure depuis très longtemps. Qui te dit de tout écouter si y en a un que tu trouves désagréable ? Tu vas pas aller voir quelqu'un qui hurle et qui se sert d'un fouet ? Ou alors t'es masochiste.

Question : du fait que seul l'Absolu est la porte de sortie, le Feu du Cœur a-t-il un intérêt ?
Bien sûr. Vous sortez, je l'ai dit, par le cœur du Cœur, par le Feu du Cœur, qui est l'embrasement du grille-planète. C'est toujours la même chose. Mais la faculté avec laquelle vous acceptez de disparaître donne un passage plus facile ou pas. Vous savez, quand j'ai parlé de grille-planète, il y a quelque temps, y en a encore qui croient que c'est un amusement. Regardez ce que disait Orionis, il y a quelques années, avant que je le remplace. À l'époque on disait qu'on savait pas ce qui allait se passer. Maintenant, on sait ce qui va se passer. Mais on n'a jamais dit que ce moment final ou initial (pour pas vous faire peur) serait facile. Il est facile pour celui qui est capable, en l'espace de quelques minutes, de s'allonger, de rentrer en stase et d'être dans Shantinilaya. C'est un peu moins facile pour celui qui a maintenu des structures illusoires. Alors vous imaginez bien, et surtout parmi certains mouvements dits spirituels qui attendent un âge d'or sur la Terre, ça va faire grincer les dents, n'est-ce pas ? C'est toujours pareil : la peur ou l'Amour. La peur n'est que le reflet de la personnalité. Même si vous améliorez la personnalité, ça ne vous sera d'aucun secours pour le grille-planète. Maintenant, tu peux être dans le déni et dire que ça te concerne pas. À ce moment-là, retourne voir ceux qui agissent avec d'autres choses que nous et qui te maintiennent dans une vérité relative, c'est-à-dire dans une illusion. Parce qu'une illusion est toujours plus confortable que la Vérité, tant que vous ne vivez pas Shantinilaya.

Question : quels sont les préalables pour ressentir les Présences dans le Canal Marial ?
Quel le Canal Marial soit constitué. Jusqu'au moment ultime où, comme vous l'a dit MARIE, tout le monde l'entendra. Le Canal Marial est la résultante du Supramental, du Triple Rayonnement (Ultraviolet, rayonnement des particules Adamantines et rayonnement Solaire), de l'Onde de Vie et du Manteau Bleu de la grâce. Donc le préalable, pour les entités, c'est bien sûr que le Canal Marial soit ouvert et actif, dont le témoin est, je vous le rappelle, le Nada, c'est-à-dire le Son de l'âme sur les octaves les plus hauts. Maintenant, vous avez des êtres, il suffit qu'ils pensent à MIKAËL, MIKAËL est là, instantanément et d'autres qui vont penser à MIKAËL pendant des heures et MIKAËL n'est pas là. Est-ce que c'est la faute à MIKAËL ? C'est toujours pareil. Si quand vous appelez une Présence, elle n'est pas là, si y a aucune Présence, tournez-vous un peu plus sur vous-même. Vous ne pouvez pas, et nous l'avons dit, maintenir une personnalité (même la plus structurée et la plus agréable possible) et vivre la Libération. Puisque, par définition, la Libération, c'est ne plus être enfermé. Vous ne pouvez pas rester en prison et vivre la Lumière. En définitive, la prison disparaîtra quand même.

Question : qu'est-ce qui différencie l'Infinie Présence du Soi ?
Vous avez, comme cela avait été expliqué, différents Samadhi, qui sont plus ou moins légers, plus ou moins profonds, jusqu'au Maha Samadhi. Vous avez des expériences qu'on appelle l'Éveil, où les séparations tombent, où vous savez que vous n'êtes plus simplement cette personnalité. Que ce soit par une expérience de mort imminente, qui donne accès à l'astral, que ce soit à un moment, d'un seul coup, vous vous réveillez. Mais ça, c'est le Soi. Et ce Soi a plusieurs intensités, plusieurs marches, si vous préférez. Il y a le Soi que l'on s'approprie, et le plus souvent, c'est que font la plupart des êtres humains. Ils vivent une expérience de Lumière et ils veulent s'approprier la Lumière, la personnalité veut s'approprier la Lumière. C'est pour ça que Jean avait dit : « il y aura beaucoup d'appelés et peu d'élus, ils seront marqués au front » C'est tous ceux qui pensent qu'en ouvrant le troisième œil, ils vont avoir la connaissance et ils vont être Libérés. C'est l'illusion Luciférienne : tout ce qui est lié au troisième œil, tout ce qui est lié aux mécanismes de Vision. Et puis il y a ceux qui acceptent de faire comme le CHRIST : « Père, je remets mon Esprit entre tes mains », de ne pas se servir des Siddhi, c'est-à-dire des pouvoirs de l'âme. À ce moment-là, le Cœur s'ouvre. D'ailleurs, est-ce que vous voyez une personne qui a le troisième œil ouvert et qui suit les enseignements ? Et ils parlent d'Amour, ils en parlent tout le temps, ils parlent même des contacts avec l'au-delà. Demandez-leur s'ils sentent leur Cœur, la Vibration du Cœur ? Mais bien sûr que non. Ils ne la sentiront jamais. Donc le Feu du Cœur est essentiel, la Couronne Radiante du Cœur est essentielle. Mais pour cela, il faut laisser tomber tous les pouvoirs, toutes les connaissances. C'est toute la préparation qu'il y avait eu avant les Noces Célestes, par l'Archange Jophiel, et lors de la réunion du Conclave Archangélique. L'Infinie Présence, c'est ce qui survient, bien au-delà des Communions et des Fusions, bien au-delà du Double : c'est l'étape de la Dissolution. C'est le moment où on Passe, où on se prépare à Passer, mais le plus souvent, y a pas de Passage, comme vous le savez. Et quand vous vivez la perte de tout sens d'une identité, à travers cette fameuse Dissolution, au moment où le Double est là, où vous n'avez plus de repère, ni de temps, ni d'espace, ni de corps, vous savez plus qui vous êtes. Exactement comme disait BIDI, le matin au réveil. Quand vous arrivez à ça, dans la méditation, vous êtes en Samadhi, mais vous êtes dans l'ultime Samadhi et c'est là où il y a l'Infinie Présence. Ce n'est pas simplement l'Éveil et prendre conscience, par la conscience elle-même, qu'il n'y a plus de séparation, que vous n'êtes plus une personne. C'est plus simplement un regard nouveau, c'est bien plus que cela. L'Infinie Présence est vraiment le stade le plus élevé de l'Éveil et il se différencie par le fait le fait de disparaître de la personne, de la personnalité, de l'ego, des émotions, du mental. Là, à ce moment- là se présentera ce qu'on appelle le Gardien du seuil. Alors ne vous attendez pas à voir un dragon. Le gardien du seuil, c'est simplement se poser en soi : « est-ce que je suis prêt à tout lâcher, à tout perdre ? ». Là est la Liberté, mais pas avant. Tant que vous tenez à votre chemin spirituel, à vos expériences, vous n'êtes pas Libre. Vous allez vers la Liberté, parce que vous y allez tous. Les Libérateurs, ce n'est pas des Ancreurs de Lumière, ce n'est pas ceux qui ont semé la Lumière, c'est ceux qui Libèrent la Terre. C'est-à-dire ceux qui, par leur champ Vibratoire, par leur disparition totale et par la Transparence totale, qui ont laissé l'Onde de Vie s'élancer et sortir par la tête et qui ont vécu l'Extase de l'Onde de Vie. La seule différence, c'est quand tu es Absolu, quand, vraiment, tu es Absolu avec la forme. Mais tu le sais instantanément. Tu ne poses pas la question de savoir si tu vis l'Absolu. D'ailleurs, si tu te poses la question, tu le vis pas. Parce que l'Absolu n'est pas une question, c'est pas une interrogation. C'est, comme l'a dit BIDI, notre Essence à tous, au-delà de toute forme, au-delà de toute identité, au-delà de toute Dimension. Mais quand vous vivez ça, mais vous le savez instantanément puisque c'est une reconnaissance de ce qui vous était Inconnu. Il ne peut plus y avoir de question, à ce niveau là.

Question : par rapport à cela, comment se situe ce que GEMMA GALGANI a appelé l'Extase ?
Le Samadhi peut être une Extase. L'expérience de l'Onde de Vie est une Extase. L'Extase en action, dont elle a parlé, correspond au moment où vous êtes complètement Transparent, c'est-à-dire qu'il n'y a rien, même dans cette forme, même dans cette personne (que vous croyez être ou que vous n'êtes plus, à laquelle vous ne croyez plus), il n'existe plus aucun obstacle à la Lumière. C'est la Libération. Tant que vous avez des images, tant que vous êtes attiré par des visions, tant qu'il se manifeste des choses de la personnalité et même vos vies passées, vous n'êtes pas Absolu. L'Absolu, c'est l'extraction totale de Maya, comme nous disent nos Frères orientaux. Ça sert à rien de répéter : « ce monde est Maya », il faut le vivre. Mais tant que vous ne l'avez pas vécu, vous ne pouvez pas le savoir. Donc ça reste une supposition ou une croyance. Mais quand vous le vivez, vous le savez instantanément parce que vous n'êtes plus comme avant, même si la personnalité peut se manifester. Mais vous avez changé totalement, parce que vous avez touché cet indicible, vous savez ce qu'est la Vérité Absolue. Vous n'êtes pas en train de supposer sur ce qu'elle peut être ou pas être. Voilà en quoi c'est différent du Soi. L'Éveil n'est pas la Liberté. Comme dirait BIDI, l'Éveil est une escroquerie mais c'est souvent une étape préalable. Pas toujours, mais souvent.

Question : depuis la dernière session du Manteau Bleu de la grâce, des peurs qui avaient disparu ont refait surface. Pourquoi ?
Si elles avaient disparu, elles peuvent pas refaire surface. C'est aussi simple que cela. Elles étaient occultées par l'Onde de Vie. Maintenant, si les peurs arrivent (et vous êtes apparemment nombreux à le vivre), c'est que l'Onde de Vie n'a pas remonté jusqu'au sommet, au-dessus de la tête. Ça veut dire que, là aussi, vous êtes encore attachés à votre personne. Il n'y a pas d'autre explication. Ce n'est pas lié à votre histoire personnelle, ce n'est pas lié à vos traumatismes. C'est uniquement lié à cette notion d'attachement de la personnalité à elle-même. Voilà pourquoi c'est très important, non pas de travailler sur les causes mais sur cette structure précise qui vous maintient enfermé mais qui, encore une fois, n'est pas liée à vous, n'est pas liée à votre histoire, et encore moins à vos mémoires. C'est ce que SRI AUROBINDO avait appelé le Choc de l'humanité. C'est le déni, ensuite c'est la négociation. C'est ce que vous vivez, pour certains. Et remerciez de le vivre par avance, je dirais, avant le grille-planète et puis avant les signes du ciel dont a parlé MIKAËL. En tout cas, pour vous ici, en occident, en Europe.

Question : puisque la volonté ne peut en aucun cas aider à l'installation de l'Onde de Vie, du Manteau Bleu et de l'Absolu, quel est l'intérêt de nous dire que si on n'est pas dans l'Absolu on est dans la peur et que l'avenir ne nous réserve que la peur ?
J'ai pas dit que l'avenir réservait que la peur, j'ai dit que vous traverserez vos peurs, tout simplement. Parce que vous êtes identifiés à vos peurs. Quand on vous annonce que vous allez mourir d'une maladie, vous avez peur, sauf si vous êtes Absolus. C'est exactement le même principe. On ne vous a jamais caché, depuis cinq ou six ans, que ce qui venait était l'extinction de la troisième Dimension. Si vous avez peur en entendant ces mots, ça veut dire quoi ? C'est que vous êtes soumis à cette troisième Dimension. Soumis. Celui qui est Absolu n'est pas soumis.

Question : comment distinguer le témoin de l'observateur ?
C'est très difficile. Il y a une nuance. Par exemple, quand vous vivez l'Éveil, vous devenez le témoin. Quand vous vous approchez de l'Infinie Présence, vous devenez l'observateur, qui observe le témoin, si l'on peut dire. Dans l'Absolu, qu'est-ce qui se passe ? Vous observez une scène de théâtre. Vous savez que vous n'êtes pas cela. Vous observez qu'il y a un témoin, vous savez que vous n'êtes pas cela. Vous observez derrière le témoin un observateur et vous, vous n'êtes nulle part, vous êtes partout. Et vous voyez cela comme un jeu de rôles. Donc ce qui différencie le témoin et l'observateur, c'est, je dirais, le diaphragme. C'est la possibilité de se reculer et d'observer ça avec une vision plus large, plus panoramique. Mais c'est très proche. Dans l'Absolu, le corps n'est plus perçu. Y a plus de pensées, plus de mental, plus d'émotions, plus d'incarnation. Vous n'êtes plus localisé. Tant que vous l'avez pas vécu, comme disait BIDI, vous pouvez pas le comprendre. La problématique, c'est que vous voulez comprendre avant de le vivre. Mais ça, c'est typique de la personnalité. Soit vous êtes capable de vivre, comme l'avait dit, il y a quelques années, HILDEGARDE DE BINGEN, cette tension vers l'Abandon. Ça veut dire quoi, la tension vers l'Abandon, aujourd'hui ? C'est que la Lumière et l'Amour sont devenus la seule obsession. Elle est là en permanence, il n'y a plus que de la place pour ça. Que vous soyez au volant, que vous soyez en train de parler. J'en ai parlé de mon vivant, ça, ça reste toujours vrai. Je l'ai vu et vous le voyez aussi autour de vous, des gens qui veulent bien la Lumière, oui, mais faut pas que ça change trop leur vie, n'est-ce pas ? La Lumière est faite surtout pour les rassurer, pour donner une vie sans stress, plus agréable, donner le sentiment que l'on maîtrise les choses. Mais vous maîtrisez rien, vous pouvez pas maîtriser la Lumière. C'est en ce sens que la volonté est extrêmement contraire à la Lumière. On n'a jamais vu personne dans la volonté préalable à la Lumière, dans la volonté de faire ceci ou cela, vivre la Libération. Ça n'existe pas, et vous avez eu les témoignages d'UN AMI, vous avez eu les témoignages de FRÈRE K l'année dernière, qui sont extrêmement puissants, qui ont raconté leur vécu. Y a un moment donné où la peur devient tellement insurmontable, où l'angoisse devient tellement insurmontable, que la seule solution, c'est de disparaître. Non pas en se suicidant mais y a un moment donné où la charge émotionnelle et mentale de la peur, de l'angoisse, est telle, qu'il y a une rupture qui se produit. Beaucoup de Libérations se sont produites comme ça, surtout chez des hommes jeunes, qui sont pas encore sclérosés ou gagas. Ça a été le cas pour UN AMI, il vous l'a raconté, ça a été le cas pour FRÈRE K, ça a été mon cas quand je méditais face au Soleil. Il faut que tout ce qui concerne ce que vous croyez être et ce que vous êtes, il n'y ait que la Lumière et que l'Amour. Ça n'empêche pas de faire les choses. Mais quoi que vous fassiez, il y a cette ultime pensée d'Amour et de Lumière qui est là, en permanence. C'est ça, la tension vers l'Abandon. Maintenant, si votre chemin c'est de recueillir un peu de Lumière pour maintenir votre petite vie, alors grand bien vous fasse. C'est votre choix et il est respectable, totalement. Mais c'est l'un ou l'autre.

Question : pour favoriser la communion, y a-t-il autre chose à faire que de rester tranquille ?
Déjà, rester tranquille, c'est surtout ne rien faire, être dans la vacuité de l'instant. Je vous rappelle que l'aura mentale, elle est autour du corps, en haut, et que c'est cette structure mentale qui fait le barrage aux autres plans, que ce soit dans la magnétosphère, l'héliosphère, la ionosphère : j'avais expliqué les trois enveloppes isolantes, y a trois ans, déjà. Aujourd'hui, qu'est-ce qui se passe ? Vous avez peut-être reçu le Supramental. Le Supramental, au début, est rentré par la tête. Donc il venait perforer les Voiles de l'illusion, le Voile mental et activer les chakras du haut. Après, ça descendait, n'est-ce pas ? L'Onde de Vie et le Manteau Bleu de la grâce ont pour destination de faire disparaître la porte Attraction/Vision, l'axe falsifié de la Lumière, la Lumière oblique. Et donc il se dépose sur les épaules et il met fin à cette fameuse coque isolante qui est l'aura mentale. Donc si vous entretenez, par des pensées autres que la Lumière, par des obsessions qui sont là, et qui sont pas les vôtres, les peurs, vous cristallisez la périphérie de cette aura mentale. Comment voulez-vous qu'à travers ça, même si vous avez le Nada, le Son de l'âme, que votre Antakarana perfore ce que vous vous-même créez ou laissez s'installer ? De la même façon, comment voulez-vous que l'Archange MIKAËL arrive à descendre sa Vibration quand il y a une coque mentale comme ça ? C'est impossible. Jusqu'au moment final où les coques seront dissoutes à l'échelon collectif. C'est de la mécanique, de la tuyauterie.

Question : pendant les canalisations, ma conscience décroche et je perds la notion du temps et de l'espace. Quand je reviens, je sens parfois des régions du thorax où il n'y a plus de matière. Pourquoi ?
Infinie Présence. Ultime présence. Vous êtes de plus en plus nombreux, que ce soit ici « en direct », que ce soit en lisant, que ce soit en écoutant. Y a des gens, ils lisent trois lignes, plouf, ils sont plus là. C'est, au moins, efficace.

Question : je dormais profondément avec peu de rêves, maintenant je rêve continuellement sans me souvenir des rêves et je me lève fatiguée. Pourquoi ?
CHRIST avait dit : « veillez et priez ». Vous avez tous des modifications avec le Manteau Bleu de la grâce et le Supramental qui rentre dans le Cœur, maintenant, directement, des modifications des fonctions physiologiques : faim, soif, sommeil, appétit. C'est normal. Y en a qui vont se réfugier en lisant les canalisations, plouf ils s'endorment durant cinq heures. Vous en avez d'autres qui dormaient parfaitement bien et qui dorment plus du tout. Et d'autres qui dormaient plus et qui dorment. Ça fait partie des réajustements finaux, c'est tout à fait normal. La Lumière est Intelligence. Si tu te réveilles sans arrêt et que t'as les yeux fatigués, ça veut dire que c'est la meilleure façon de faire arrêter ton mental. La Lumière va t'avoir à l'usure.

Question : dans certains alignements, je suis très fatiguée après. Pourquoi ?
Même principe et même réponse.

Question : comment savoir si une personne est un portail organique ou pas ?
Par la Vibration. Essayez d'émettre une Vibration du Cœur ou de sentir la réponse du Cœur en face d'un portail organique. Maintenant, même les portails organiques, il faut les aimer. Mais vous ne sentirez pas leur Amour. D'ailleurs, il faut savoir que plus vous ouvrez votre Cœur, plus vous faites fuir les portails organiques. Pour eux, c'est incompréhensible. Maintenant, si vous avez comme compagne ou compagnon un portail organique, c'est votre problème. Remerciez-le d'être là, parce qu'il vous aide à vous transformer.

Question : que faire pour passer de la conscience de l'observateur à la non-conscience ?
Justement : ne rien faire, rester tranquille. Ça a été dit. Vous pouvez travailler sur l'Infinie Présence. Vous pouvez travailler sur les peurs. Non pas vos peurs mais la peur archétypielle ou éventuellement vos petites peurs à vous. Mais celles-là, elles sont plus faciles à faire disparaître. Après, il y a justement « ne rien faire ». La plupart des Frères et des Sœurs qui vivent la Présence ou l'Infinie Présence, au moment de la Dissolution, qu'est-ce qui se passe ? Le mental arrive. Et il arrive pourquoi ? Parce qu'il dit : « je respire plus, qu'est-ce qui se passe, qu'est-ce qui se passe ? ». C'est ça qu'il faut faire : rester tranquille. Mais ce n'est pas un faire. C'est ce qui a été appelé l'Abandon du Soi.

Question : quelles attitudes adopter, selon si ça siffle à l'oreille droite ou gauche ?
Alors, déjà, il faut différencier ce qui, spontanément, pour vous, est le plus fort. Vous avez des êtres Éveillés qui ont un sifflement dans l'oreille droite qui est naturellement plus fort qu'à gauche. C'est rare mais ça représente à peu près dix pour cent à vingt pour cent des Éveillés, selon les régions du monde. C'est à bien différencier de ce qu'avait dit SRI AUROBINDO. C'est-à-dire quand vous pensez à quelqu'un, quand vous établissez une Communion, quand vous portez votre conscience sur une personne, là vous allez constater que le Son se modifie. Si le Son s'amplifie à gauche, ça veut dire que le Frère où la Sœur à laquelle vous pensez, vit l'Onde de Vie et le Manteau Bleu de la grâce. Si par contre le Son se majore à droite, d'où que vous partiez parce que si vous partez d'un état naturel où le sifflement est plus fort à droite il doit, là aussi, diminuer à droite et apparaître à gauche ou se renforcer à gauche si c'est Lumière ou si c'est un être qui vit la même chose que vous. Le point de départ, c'est le point de départ. C'est la modification qui va vous donner la réponse. Selon que ça monte d'un côté ou de l'autre. Ça peut pas monter des deux côtés en même temps. Ça vous donne des informations sur la possibilité d'établir une Communion avec un Frère, avec une Sœur, avec vous-même, avec le Double. etc, etc. C'est tout. Ça devient plus délicat si vous vous mettez au lit avec quelqu'un qui vous fait chanter l'oreille droite à tue-tête.

Nous n'avons plus de questionnement, nous vous remercions.
Eh bien, chers amis, je vous remercie. Ça a été passionnant, je l'espère tout autant pour vous que pour moi. Tout mon Amour est avec vous. Bon Absolu, bon Soi et bonne continuation. À tout bientôt. Portez-vous bien.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page