Autres Dimensions

Sois qui tu es

UN AMI

13 août 2010

pdf

Je suis un Ami. De mon Cœur à votre Cœur, Frères et Sœurs Unis ensemble, je vous présente mes respects, mes hommages et mon Amour. Je viens continuer pour poursuivre un certain nombre de Vibrations, de mots, sur la Conscience. Je viens aussi pour répondre à vos questionnements sur cette même Conscience. Allons-y.

Question : pourriez-vous développer sur « où l'on met l'attention, la Conscience suit » ?
Cher Frère, nous allons d'abord essayer, en mots et en Vibration, de voir, de saisir, je dirais, ce que sont les mécanismes de la Conscience. Depuis la Source Une, il y a eu projection créatrice pour explorer et vivre. La Conscience va donc, à son tour, en tant que Source de la Source, projeter une intention. Au sein de l'extension de la Conscience, appelée projection de l'intention, la Conscience est. La Conscience est donc créatrice, créatrice elle-même de sa propre perception, de sa propre projection d'elle-même et, quand elle est unifiée au multidimensionnel, consciente de la Source, de sa Présence simultanée au sein d‘un certain nombre d'intentions appelées Dimensions. La Conscience, comme je vous l'ai dit et comme vous le savez, est Vibration. Il est des Vibrations dans lesquelles la Conscience est présente depuis longtemps et figée au sein d‘un modèle précis, ce qui est le cas des mondes dissociés. La spécificité, au sein des mondes dissociés, est que la Conscience ne se perçoit plus, ou très rarement, en tant que Vibration et mouvement. Elle est donc rentrée dans une staticité et dans une intention, non élaborée par la Conscience elle-même qui l'habite mais élaborée par d'autres Consciences. L'intention devient donc, non plus une création mais un suivi de lignes, créées par d'autres intentions que la sienne propre, par le biais de mécanismes appelés action / réaction, par le biais de croyances, par le biais d'identifications qui ne sont, somme toute, que des biais. La Conscience humaine est donc limitée car elle n'a pas accès à ce qu'elle ne voit pas, à ce qu'elle n'expérimente pas. Elle est donc auto-limitante, elle limite son champ d'expérience à son réel. Puisqu'il n'y a pas de perception vraie de ce que sont les autres Dimensions, la Conscience en arrive à une limitation de plus en plus grande, s'appelant privation de Liberté (ainsi, le modèle de la Conscience humaine au sein de l'humanité dissociée, de manière générale).

Des êtres, dans tous les modèles traditionnels, ont vécu et expérimenté des états de conscience où la Conscience redevenait pas nécessairement Unitaire mais, en tout cas, perdait ses limitations, permettant de vivre, de décrire des expériences non habituelles et non communes donc non vécues par l'ensemble des Consciences collectives. On peut dire qu'au sein de l'humanité (la Conscience collective et commune, en ce qui concerne les besoins physiologiques de ce corps : se nourrir, éliminer, respirer etc...), il existe d'autres parts de la Conscience limitée, propres à chacun mais enfermées au sein d'un cercle issu d'une programmation extérieure à vous-même que vous appeliez cela loi, morale, croyance ou autre. C'est au sein de cet aspect limité que la conscience limitée évolue et s'autolimite elle-même. Certes, il existe des espaces où la Conscience peut expérimenter des états non limités ou l'apparence d'états non limités. Ceux-ci surviennent, en particulier, lors de ce que vous appelez le rêve. La Conscience n'est pas destinée à être enfermée, aussi bien dans un corps, quel que soit sa structure, que dans une Dimension. La Conscience est, par Essence, multidimensionnelle. Cette Essence a donc été coupée au sein du Monde de la Terre. Bien sûr, la Conscience ne fonctionnant que par expérience, si l'expérience n'existe plus, la Conscience ne peut donc se projeter au sein de cette intention. Il y a donc limitation progressive de la Conscience elle-même. Cela a été appelé, au sein des Vedanta, « le Kali Yuga », âge dont la période touche à sa fin.

Ainsi, toute la difficulté n'est pas de créer un nouveau paradigme de Conscience au sein de l'Univers tronqué mais bien de l'en faire sortir, tout en amenant et en emportant un niveau de manifestation, appelé « corps », à un autre octave de Vibration, pour le libérer, lui-aussi, littéralement. La Conscience est donc une intention et une attention. L'attention est prépondérante. La différence de l'attention, par rapport à l'intention, c'est que celle-ci se manifeste au niveau Conscience collective sur une échelle de temps bien plus longue que la limitation de ce qui est appelé, au sein de la matrice, « une vie » et donc elle est encore plus inapparente que ce qui est vécu au sein du déroulement d'une vie, obstruant encore plus la perception de l'intention et de l'attention, cachée au sein même du déroulement de la vie au sein de la Conscience limitée. La Conscience est donc Vibration. Le défaut de perception de la Vibration, même le plus élémentaire, au sein de la Conscience limitée, traduit donc l'obscurcissement et l'endormissement progressif de la Conscience au sein de la matrice qui aurait abouti, de manière fatale et inexorable, à la fin de ladite Conscience, par projection et, si vous préférez, par vases communicants, s'opérant progressivement par une espèce de perfusion de la Conscience illimitée vers la Conscience limitée, faisant perdre progressivement toute marge de manœuvre.

Un certain nombre d'êtres ont permis le maintien de l'Illimitation, par l'Illimité, au sein de la Conscience limitée. Chose que n'arrivent pas à voir ceux qui jouent sur la Conscience, non pas la leur mais celle des autres. C'est que, s'il n'y avait pas, au sein de la Source, la possibilité d'émettre une radiation de la Source, même mineure, au sein de ces Consciences, toute vie, au sens conscient, disparaîtrait. Cela est le défaut, je dirais, de conception, de ces Consciences quant à leur vision et à leur propre capacité de projection d'anticipation et de vision. La Conscience est quelque chose qui s'étale, se déploie et est fait pour être déployé, pour englober, pour fusionner et pour ne connaître aucune limite, exactement l'inverse de ce qui a été appelé le Conscient, même au sein de la Conscience limitée. Le mot le plus adapté serait la raison logique de l'action / réaction et rien de plus, c'est-à-dire la connaissance, en Conscience et en vécu, du « bien » et du « mal ». Cela a été la tentation et l'arbre du fruit de la connaissance, ayant littéralement troqué la Liberté pour la connaissance, comme cela a été figuré et décrit, du « bien » et du « mal », en tant que vérité unique. Alors que la Vérité n'est pas constituée uniquement du « bien » et du « mal » mais d'un ensemble d'autres vecteurs, permettant justement le déploiement des mondes et non sa compression.

La conscience limitée est donc une compression de l'intention et de l'attention. La Conscience Illimitée est une dilatation. Le passage de l'un à l'autre ne peut se faire que par un retour au Centre, appelé Retournement. Vous ne pouvez donc accéder à l'illimité, sans retourner en votre propre Centre qui est un chemin, en quelque sorte, inversé, par rapport à celui de l'attention ou des Consciences non visibles qui vous ont emmenés, bien malgré vous, dans ce chemin. Voilà les quelques mots que je pourrais apporter en réponse à cette question.

Question : que signifie « investir en ce que l'on est » ?
Investir en ce que l'on est correspond à mettre l'intention et l'attention et donc faire naître la Vibration, non pas dans ce que l'on voit, non pas dans ce que l'on croit car (mes mots vont peut-être être choquants) au sein de la Conscience limitée, nous croyons les uns et les autres, être ceci ou cela. Nous nous identifions donc, en totalité, au corps que nous habitons. Cela est le but même de la falsification, de nous faire identifier, en totalité, à un corps et à aimer ce corps puisque personne n'est capable de voir une pensée et pourtant elle naît quelque part et elle se manifeste. Et l'être humain s'identifie à ses pensées, à ses émotions, à son corps. Il s'identifie même à son humanité. Et la Conscience conçoit alors qu'elle n'est que cela et va donc investir, en totalité, ces champs d'expériences et de croyances, existants au sein de la matrice depuis fort longtemps, qui, je vous le rappelle, dépassent largement le cadre d'une vie. Et même pour celui qui aurait la capacité réelle de vivre, de manière simultanée, l'ensemble de ses vies (d'avoir, si vous préférez, la mémoire de ses vies passées), il n'y aurait toujours pas de possibilité de sortie de l'illusion. Ainsi donc, la Conscience est fixée au sein d'un corps, est fixée au sein d'une illusion et a provoqué une identification à cette illusion.

Au sein des Vedanta, il a toujours été dit que le but était de s'extraire de l'illusion par différentes formes de yoga, que cela soit dans le sens du service, que cela soit dans le sens du Kriya Yoga et de tellement de formes de yoga ayant existé, même au sein de l'Occident, même s'ils ne portent pas ce nom de yoga. Néanmoins, il a existé des exercices, dits spirituels, visant à parvenir à une illumination ou, en tout cas, à une perception, par projection de la Conscience, en dehors des limitations. Certains êtres ont ramené des expériences particulières, des vécus particuliers qui convergent tous, indépendamment de la coloration culturelle et de croyances, vers un homme qui existerait en-delà et bien au-delà de la condition actuelle de l'humain. Ainsi donc, la question correspond au fait de trouver l'Être car, au sein de la Conscience limitée, il n'y a pas de possibilité d'Être. Vous croyez être mais vous n'êtes absolument pas. Le sens même du mot exister, l'existence, signifie : se tenir en dehors de l'Être. L'être humain n'est donc pas l'Être. Ainsi vous croyez être vivants alors que vous êtes morts. Il y a donc, là aussi, à ce niveau, une inversion totale entre la Conscience et l'inconscience. Vous êtes inconscients de ce que vous êtes et pourtant vous êtes conscients d'habiter ce corps, ces émotions, ces pensées, ce chemin, cette destinée qui n'est, en fait, qu'une projection de votre Conscience mais guidée et tracée, encadrée par d'autres Consciences.

Vous êtes donc enfermés et vous n'êtes pas libres. La Conscience libre se définissant par la multi-dimensionnalité, la capacité à être présent au sein des multi-univers et des multi-Dimensions. Bien sûr, il existe, au sein de la conscience limitée vous faisant appeler êtres humains, un certain nombre de barrières et de freins, comme la plus connue, par tous les humains, appelée la peur de la mort donc la peur de la fin. Là aussi, il s'agit d'une belle inversion puisque vous êtes, dans ce corps, dans le monde de la mort et de la fin et non pas dans le monde du début. Tout fonctionne donc par inversion. Inversion des valeurs, inversion des fonctions. Il a donc fallu créer des structures, au sein de cette illusion, s'adaptant à cette falsification. Ainsi ont été créés, progressivement, des concepts, faisant croire qu'en suivant un chemin plutôt qu'un autre, l'être humain allait vers le paradis, vers la sortie d'un état limité, vers la non obligation de se réincarner, alors que le problème n'est pas la réincarnation, elle n'est que secondaire. Le problème est la falsification de l'incarnation et non pas l'incarnation elle-même puisqu'en mettant fin à l'incarnation et en obligeant une réincarnation, de par l'isolement matriciel, il y a privation de l'Éternité. Et donc, la vie et la Conscience s'installent au sein d'une limitation propre à ce que vous appelez une existence située entre un point de départ et un point de fin, appelés la naissance et la mort, sans aucune possibilité d'en sortir, vous faisant espérer, à travers des modèles religieux, spirituels, en la croyance d'une possibilité de sortir du cadre dans lequel vous êtes enfermés. Soit par l'intercession d'un sauveur extérieur, soit par l'intervention d'une identification à un modèle prestigieux, comme Buddha ou d'autres, mais en aucun cas, il y a identification avec la Vérité c'est-à-dire avec la Conscience Illimitée. Ce que vous vivez à l'heure actuelle c'est la fin de la limitation, à condition toutefois que vous soyez capables de porter votre attention et votre intention vers cet Illimité : changer de paradigme, changer de vision, accéder à de nouvelles perceptions permettant à la Conscience de vivre au-delà des limitations imposées par la mort dans laquelle vous êtes. D'ailleurs qui, au niveau humain, ressent la Vibration d'un muscle, sauf quand celui-ci est en mouvement ? Qui perçoit encore la Vibration de la Vie existant au sein de la Terre ou au sein de la pulsation cosmique ? Il y a donc eu enfermement au sein de quelque chose qui n'a d'existence qu'à travers une projection créée par d'autres. La Conscience est donc, effectivement, une inconscience puisqu'il n'y a plus d'intention, il n'y a plus d'attention propre mais un guidage par des lois, créées au sein de la matrice, auxquelles les humains se conforment, y trouvant une sécurité. Cette sécurité est illusoire puisqu'elle vise à prémunir de la mort, de la maladie, du manque d'argent, du manque de toit, illustrant donc un enfermement et une non liberté.

Certains êtres ont décrit, justement et à juste titre, la beauté de la Création, la nature, l'Esprit de l'homme, demeurés encore libres bien que beaucoup, au sein de ce Monde, commencent à détruire la même nature mais ne pourront jamais détruire la Terre qui est consciente, bien au-delà de ses limitations inhérentes à son enfermement. Vous êtes, comme vous le savez, dans une fin de cycle qui est un moment particulier où la conscience doit disparaître, pour laisser place à la multi-dimensionnalité. Vous ne pouvez à la fois vivre la multi-dimensionnalité sans en vivre la Vibration et surtout, en continuant à vous identifier à ce corps, à cette souffrance, à ces émotions, à ce mental qui ne sont que le résultat d'une trame qui vous a été imposée. Tant qu'il y a identification, tant qu'il y a attachement à quoi que ce soit correspondant à ce monde, vous êtes morts, en Vérité. Ainsi est le grand sens des enseignements visant au détachement prôné par les yogas, par les exercices spirituels existants au sein des différentes traditions. La grande originalité est que, comme vous le savez, vous êtes à la fin de la respiration de Brahma, vous êtes donc en fin et en achèvement d'un cycle qui est une occasion inespérée de retrouver, en un temps record, ce que vous êtes et non pas ce que vous croyez. Pour passer cette porte, appelée Porte Etroite, le passage de l'ego au Cœur doit s'accompagner d'une mort de l'ego. Or l'ego ne peut tuer l'ego. Vous ne pouvez vous tuer vous-même puisque vous êtes déjà morts. Il vous faut donc renaître. Cette renaissance est le passage de la Porte Etroite. Dans la tradition occidentale, cela a été appelé la naissance du Christ Intérieur ou la conception de l'Embryon Christique. C'est exactement le même principe. Comme l'avait dit Christ : « Nul ne peut me connaître, s'il ne renaît de nouveau ». C'est de cette nouvelle naissance dont il parlait. Renaître voulant dire accepter de ne plus être mort. Or, au sein de la Conscience limitée, vous passez simplement de mort en mort et vous restez morts, tout le temps, à ce que vous êtes.

Question : pourquoi l'être humain a-t-il été créé finalement ?
L'être humain a été créé libre, par ensemencement, comme toute Création existant au sein des différentes Dimensions. Des Consciences peuvent s'investir librement, en portant justement leur attention et leur intention au sein d'une sphère d'existence. Ce qui fut le cas de la Création au sein de ce monde. La Création, au sein de ce monde, était libre c'est-à-dire qu'il n'y avait pas d'enfermement. A ce moment-là, les êtres étaient multidimensionnels. Par exemple, ceux qui s'appelaient les Géants habitaient un corps carboné mais habitaient, de la même façon, leur Dimension d'origine. Il n'y avait pas de distance, ni de séparation, entre leurs corps de Néphilims ou Géants et leurs corps sur Bételgeuse, sur la 3ème planète de Bételgeuse. La multi-dimensionnalité de la Conscience était une Vérité, tout en habitant un corps carboné créé par, comme vous le savez, les généticiennes de Sirius. Ainsi se sont créés des corps carbonés totalement libres : la Conscience pouvait aller et venir. Quand je dis « aller et venir », ceci n'est pas un mouvement spatial temporel mais un mouvement au sein des Plans Dimensionnels, se faisant dans l'instantanéité. De la même façon qu'une Conscience multi-dimensionnelle peut être présente au sein d'une multitude de Consciences différentes qui s'appellent pourtant la même Conscience, au sein d'une multitude de Dimensions et au sein d'une multitude d'espaces en même temps. Ce qui vous est (et qui nous est, tous, quand nous sommes dans la limitation) totalement incompréhensible et totalement inaccessible au niveau de notre Conscience dite limitée.

Ainsi, l'être humain a été créé pour plus de Liberté. L'être humain a été créé pour vivre des expériences créatives où l'intention créatrice pouvait se manifester. Cela s'appelle l'exploration de la Conscience et, tout simplement, la Vie. Rappelez-vous que vous êtes morts, que vous n'êtes pas encore en Vie car vous n'êtes pas re-nés. Certains d'entre vous ont eu accès, en cette fin de cycle, à leur véhicule d'Éternité dont la forme est multiple en fonction de l'origine dimensionnelle mais cette forme même est mutable, permettant de voyager au sein des différents Mondes des multi-univers, des multivers et des multi-dimensions. Il y a donc libération et renaissance réelle qui va se parachever, durant la phase que vous vivez, au sein de cette Illusion. Ainsi, l'être humain a été créé par intention, dans le but d'expériences et non pas d'évolution puisque tout était parfait avant même la Création de ce monde. Le paradoxe est donc de vous avoir fait adhérer à des lois dites d'évolution, au sein même de cette matrice falsifiée, alors qu'il n'existe aucune évolution possible au sein de la matrice falsifiée. Je dirais même qu'il n'existe qu'une involution et un maintien au sein de la mort, conduisant à la mort définitive.

Nous n'avons plus de questionnements, nous vous remercions.
Alors, si vous me le permettez, chers Frères et chères Sœurs, si je dispose encore de temps avant le travail que j'effectuerai avec l'Archange Uriel, je vais donc poursuivre. Je poursuivrai, encore une fois, sur la Conscience. La caractéristique essentielle qui vous permet, instantanément, de savoir ce que vous êtes, l'endroit où vous êtes, sur ce que j'appellerais (bien que le terme soit faux) une échelle de Conscience, est simplement la capacité ou non que vous ayez à vous établir au sein de la Joie. La Joie est un état d'Etre échappant à la mort. C'est le retour à la multi-dimensionnalité, d'abord dans son intention, son attention et son existence Vibratoire et c'est aussi votre capacité à échapper à l'activité, en maître, de votre mental et de vos émotions. La personnalité est conduite par le mental et les émotions alors qu'en découvrant l'Être Illimité que vous êtes, le mental et les émotions sont soumis à l'Être et ne peuvent donc être prééminents d'aucune manière. Bien évidemment, tant que vous demeurez au sein de la mort, ils sont utiles et nécessaires mais vous n'y êtes plus soumis. Il y a donc la capacité à s'en extraire pour rejoindre la Vibration de l'Êtreté, au sein même de la matrice, afin de renaître et de Vibrer au sein de la Joie. La Joie de la Conscience est l'état omniprésent et permanent des Consciences existant au sein de leur multi-dimensionnalité. Tout est Joie, même ce qui a été appelé, au sein de l'Illusion de la matrice (qui est parfois observable dans nombre de communications, pourtant bien réelles) la notion de combat. La notion d'opposition, la notion de bon et de méchant n'existent qu'au sein de cet univers et au sein de l'ensemble des autres univers falsifiés. Dès que vous pénétrez votre multi-dimensionnalité, aucune forme de Conscience limitée ne peut interférer avec vous car, justement, l'interférence entre les Mondes Unifiés et les Mondes isolés a conduit, justement, à cet isolement.

Ainsi donc, sortir de l'isolement et sortir de la mort, renaître de nouveau, se traduit, pour une Conscience dite humaine (ou comme pour une Conscience de système solaire) à échapper à cette lutte et donc à un rétablissement dans ce que j'appelle (et continuerai à appeler et cela a été appelé ainsi) le Samadhi. Le Samadhi est la perception de sa propre Présence au sein de l'Unité. Il est donc Joie et Vibration. Tant que vous demeurez identifiés à vos émotions, vous participez donc à votre propre mort. Il ne faut pas, pour autant, encore une fois, rejeter ou bloquer l'expression et la manifestation de l'émotion ou du mental sinon cela devient un cercle vicieux, vous perpétuant au sein de l'Illusion. Cela nécessite, réellement et simplement, de s'extraire du monde par un acte appelé méditation où tous les signaux sensoriels, tous les signaux émotionnels et mentaux vont disparaître pour laisser place à la vacuité et donc à la Présence. C'est au sein de cette Présence, du fait des circonstances actuelles, que s'établira la Vibration du Cœur, le Feu du Cœur, la Conscience de l'Unité, le vécu de l'Unité et, surtout, la Joie qui se traduira, au sein même de la matrice, par une fluidification de votre vie, par une facilitation de votre vie où tout deviendra évidence et ne sera plus empreint et affecté par la matrice elle-même. Vous êtes donc, à ce moment-là, au sein de ce monde sans être réellement sur ce monde. Vous dépassez donc la phrase du Christ et vous œuvrez, à ce moment-là, au rétablissement de la Vérité, tel que cela a été dit par l'Archange Mikaël, en vous établissant en tant qu'Ancreurs et Semeurs de la Lumière. Là est le but, là est l'objectif. Cet objectif ne peut se réaliser par un quelconque élément appartenant à l'ego ou à la conscience limitée de mort. Il y a donc, réellement, une capitulation, une renaissance au sein d'un état Vibratoire profondément différent. Il n'y a que de cette façon que peut se réaliser cette ouverture nouvelle, cette renaissance à votre multi-dimensionnalité.

Voilà les quelques mots qui, j'espère, vous permettront d'avancer encore plus. Bien sûr, vous savez aussi que vous n'avez pas encore tous les éléments. Vous avez pourtant toute la Conscience possible, au sein de la Vibration de la Lumière, pour mener à bien cet Éveil à votre Unité et vous placer, enfin, au sein de l'Être. Les dernières clés, les dernières révélations sont un dévoilement total de la Lumière. Cela est réalisé, pour l'ensemble de l'humanité, au niveau collectif, par certains Archanges et par nous aussi. Cela est en cours. Au sein de ce cours, le temps est différent. Certains d'entre vous ont vécu l'Êtreté. Certains d'entre vous ont déjà vécu la Couronne Radiante du Cœur, d'autres non. Certains le vivront, d'autres non. Cela ne se produira qu'à la condition que vous laissiez tous vos bagages car vous ne pouvez passer de l'ego au Cœur avec un quelconque bagage mental, émotionnel ou d'attachement. Il ne s'agit pas d'un renoncement, bien au contraire, mais d'une démarche très active, visant à vous faire passer de la mort à la vie. Il y a donc une impulsion qui n'est pas une émotion au sein de ce passage de la mort à la Vie. Il y a réellement acceptation, en latin, je crois que cela se dit « Fiat Lux ». C'est la phrase du Christ sur la croix qui accepte l'acceptation de la Lumière, l'acceptation de la mort de l'ego qui ne peut être mis à mort par l'ego lui-même qui est donc une capitulation, au vrai sens du terme qui permet, réellement, de vivre au sein de l'Être.

Cela passe par la suppression de toute projection issue de la configuration matricielle elle-même c'est-à-dire la fin de l'identification à l'Illusion, la fin de l'identification à la croyance que vous êtes ce corps, cette vie, cette émotion ou cet ensemble de vies. Cela n'est pas un refus, non plus, de voir ce que vous croyez être mais bien dans l'intégration de ce croire être qui permet de passer, réellement, à l'Être. C'est donc un processus, réel, d'abandon à la Lumière, de capitulation et de crucifixion. Il ne peut en être autrement. C'est la seule façon d'aller vers ce que vous êtes et de pénétrer le sanctuaire du Cœur. Cela est le même chemin, la même démarche, décrite dans toutes les traditions depuis des temps immémoriaux. La différence majeure (et elle l'est, ainsi que vous l'a dit l'Archange Anaël), c'est que ce monde, au sein de cette Illusion, n'existera tout simplement plus dans très peu de temps. Il n'y aura pas donc de possibilité de rester mort mais le chemin sera différent selon que vous ayez réussi à toucher et à vivre ce que vous êtes avant la fin du monde. De là découlera, par affinité Vibratoire, par résonance Vibratoire, votre route et votre accès à votre multi-dimensionnalité ou à une Dimension que je qualifierais de, non plus, dissociée mais Unifiée, tout en étant quand même lucide et piégée au sein d'une forme, le temps de vivre votre renaissance.

Ainsi donc, vous devez, les uns ou les autres, quelle que soit votre route, vous réjouir de ce qui se passe. Nombre d'expressions ont été employées, par moi comme par d'autres Anciens, concernant chenille et papillon. Le papillon considère que la chenille est morte. J'ai parlé de juxtaposition de la chenille et du papillon car c'est une question effectivement de résonance. C'est comme si la Vie venait féconder la mort et c'est exactement ainsi que, du point de vue de la Vérité absolue de la Lumière, cela se produira. Vous avez donc, littéralement, un défi et je précise que c'est déjà énorme d'être lucide et conscient de ce défi, même si ce défi entraîne des grincements de dents, des crises. Ces crises, ce dévoilement, cette révélation de la poussière, comme le dit le Maître Aïvanhov, est indispensable car il ne peut accéder à l'Être sans voir la Vérité en face, tout en se dépouillant de tout jugement, de toute émotion ou de toute implication mentale par rapport à ce qui est observé. Cela s'appelle aussi l'accueil. Accueillir, c'est voir, c'est devenir clair et transparent avec soi-même. Il n'y a pas d'autre route, il n'y a pas d'autre possibilité. La difficulté vient uniquement de ce que les modèles orientaux ont appelé, de tous temps, les attachements. Il n'est pas question de renoncer à la vie pour trouver la liberté, bien au contraire, ou de renoncer à la mort pour que vous soyez vivants. Il est question d'être lucides. Lucides sur les attachements, lucides sur les émotions, lucides sur le mental. Mais, encore une fois, de ne pas lutter contre mais bien plus de lutter avec c'est-à-dire d'aller dans le sens de la révélation, dans le sens du dévoilement, dans le sens de l'intelligence de la Lumière. Rappelez-vous que, tant que vous êtes dans l'ego, vous ne pouvez pas, avec l'ego, aller au Cœur. Vous ne pouvez qu'acquiescer à la Lumière et tous ceux qui vivent la Couronne Radiante de la tête, peuvent réaliser ce pas. Il n'y a aucun obstacle. Le seul qui existe c'est l'ego et ses croyances.

J'arrête là pour vous laisser quelques instants de digestion, d'intégration et je reviens, très vite, dans peu de temps, pour effectuer un travail, somme toute, très important que nous avons mené depuis le début de l'année et qui, dans très peu de jours, sera remplacé par un autre travail qui, lui-aussi, avec des rendez-vous importants, vous permettra de dévoiler, en vous, toutes les clés qui permettront, au plus grand nombre possible, de vivre la Dimension de l'Être. De mon Cœur à votre Cœur, ma Présence rayonne en vous, comme votre Présence rayonne en moi. A tout de suite.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page